Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Quand le journalisme voisine avec l’incompétence

Quand le journalisme voisine avec l’incompétence

« Il était très serviable, ultra poli, une politesse presque curieuse » et puis, « il aidait les jeunes filles avec des caddies un peu lourds ». Et il lui arrivait même de « prêter des tournevis et des marteaux à des voisins ».

Mais surtout, il « baissait les yeux quand il croisait les femmes »

Voici la description de Chérif Kouachi par un de ses voisins (20minutes.fr).

Quant à Mohamed Merah, le tueur d'enfants, c'était un jeune homme « normal », qui « achetait des bonbons » aux enfants de son quartier et « jouait beaucoup au foot ». « Gentil, calme, respectueux », il était un voisin modèle, de celui « qui vous donnerait un coup de main pour monter un canapé ». (Europe 1.fr).

La liste est loin d'être exhaustive. On trouve à peu près le même genre de déclarations quand on interroge les voisins d'autres grands criminels.

 

Moi qui ai souvent eu des voisins se plaignant du bruit voire menaçants au point que j'ai dû, il y a quelques années de cela, faire une main courante, que n'aie-je eu l'idée d'habiter à côté de djihadistes ou de tueurs en série ?

Si j'avais eu la bonne idée d'être le voisin de Chérif Kouachi, par exemple, j'aurais sans doute été moins seul pour monter mes courses. Mais c'est surtout pour mon déménagement que je regrette de ne pas avoir habité à côté de Mohamed Merah. Et c'est avec une pointe de regret que je me dis qu'ils ne seront malheureusement plus là pour aider les autres à mieux vivre ensemble en leur donnant un coup de main à la moindre occasion.

 

Il est évidemment difficile d'imaginer que derrière un divan se cache parfois un Colonna et que si le voisin a autant de tournevis chez lui, c'est parce qu'il a plus d'un tour dans sa boîte à outils. On ne peut pas se méfier de tout le monde et ce serait faire provision de paranoïa de penser que tout homme qui aide des jeunes filles à remplir un caddie va forcément finir par les courser. Ou de croire que si le voisin offre des bonbons aux enfants, il ne va pas tarder à leur montrer son sucre d'orge. Mais n'est-ce pas la meilleure arme du criminel que de faire croire qu'il n'en a pas ? Et le principe de tous les pédophiles que de ne pas se découvrir trop tôt ?

 

Qu'attendent les journalistes qui vont interroger les voisins : qu'on leur dise que l'assassin portait continuellement un écriteau « je suis un tueur, je vais bientôt passer à l'action », qu'il avait déjà violé cinq enfants de la cité et tué deux vieillards mais qu'ils attendaient que les journalistes de BFM TV viennent leur rendre visite pour leur révéler ?

Quelles traces de barbarie fumeuses espèrent-ils découvrir ? Que le djihadiste avait tendance à parler dans sa barbe et le pédophile à crier sur ses barbies ?

A quoi sert-il de continuer à interroger les voisins des tueurs quand les réponses sont toujours les mêmes ?

Que les chaînes d'info en continu se livrent à ce petit jeu en attendant que tombe la neige et que les journalistes jouent les faux cons en attendant les flocons, on peut le comprendre, mais que les autres médias arrêtent enfin de faire comme si nous étions tous nés de la dernière pluie.


Moyenne des avis sur cet article :  3.62/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Hortus 23 janvier 2015 21:02

    Peut être est-ce une fausse impression mais j’ai le sentiment que les sous entendu de cet article ont comme une odeur de rance... 


    • Plus robert que Redford 23 janvier 2015 22:49

      Quelle odeur de rance ??

      Ce petit billet me fait immanquablement ressurgir en mémoire « l’affaire Flactif » en avril 2003 et un croustillant interview de David Hotiat, dont on n’a su qu’après le rôle tenu dans ladite affaire... 

      http://www.dailymotion.com/video/xfe6if_grand-bornand-enquete-sur-la-disparition-de-la-famille-flactif_news

      Dont acte


      • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 23 janvier 2015 23:31

        Ce qui est choquant, c’est la tendance des journalistes à minimiser la gravité des délits (voire des crimes !) qu’ils rapportent en usant de qualificatifs totalement inappropriés :

        un exemple ici,

        http://www.sudouest.fr/2015/01/23/cadillac-33-23-558-plis-en-souffrance-decouverts-chez-une-factrice-indelicate-1807014-2796.php

        Une factrice, prise en flagrant délit de vol de plus de 23.000 envois (vingt trois mille, plusieurs mètres cube), est gentiment qualifiée d’....
        « Indélicate » !!!
        Oui, vous avez bien lu.

        Bientôt, les terroristes seront qualifiés de « vilains messieurs pas gentils » ???

        Tout part en couille en France.


        • non667 24 janvier 2015 10:30

          à ben

          pire "des sauvageons !  smiley  smiley  smiley


        • fred.foyn Le p’tit Charles 24 janvier 2015 08:24

          bof...Hitler était bien aquarelliste... !


          • ricoxy ricoxy 24 janvier 2015 14:45

             
            C’est un peu la thèse d’Annah Arendt (Eichmann à Jérusalem) : selon les circonstances les gens « normaux » peuvent devenir les pires salauds. Avis aux amateurs de « normalité » !
             


            • christophe nicolas christophe nicolas 24 janvier 2015 14:56

              Où est le bon vieux temps des parrains qui arrachaient des doigts, coupaient des oreilles, faisaient des balafres...

              La bonne vieille barbarie quoi !

              Vous oubliez que ces crimes terroristes ne sont pas pour l’argent, on est dans le crime passionnel... une histoire d’amour qui tourne mal entre le terroriste et la DRCI. Il faut dire que la DRCI n’est pas facile, elle découche beaucoup, elle rentre tard, elle a perdue sa culotte... une vraie garce. Et sa copine le Mossad est encore pire, elle fait des films intime qu’elle envoie sur internet... des vraies Thelma et Louise.

              • alberto alberto 24 janvier 2015 15:33

                Le tout entre deux discours de Hollande...


                • Robert GIL Robert GIL 24 janvier 2015 16:36

                  Depuis quelques temps, les journalistes découvrent avec étonnement que ce qu’ils écrivent n’est plus lu sérieusement. C’est ainsi que la presse mainstream s’intéresse aux « théories du complot » qui fleurissent sur le Net depuis quelques années.

                  Les médias paraissent surpris que des versions hallucinantes des faits qui se sont déroulés puissent avoir un succès ailleurs qu’à travers leurs canaux. Les grands médias ont pourtant bien souvent, eux aussi, des soucis de retranscription du réel. Certains détails manquent, l’exposé est manichéen, et bien souvent les personnes qui regardent les infos ou lisent le journal ont l’impression qu’on les prend pour des imbéciles... lire la suite


                  • alinea alinea 24 janvier 2015 19:01

                    Drôle d’article ! Mais pourquoi pas !!


                    • zygzornifle zygzornifle 26 janvier 2015 16:17

                      journalistes politiques même combat les premiers chouchoutent les seconds et les seconds ont besoin des premier.....


                      • zygzornifle zygzornifle 28 janvier 2015 09:22

                        les journalistes font tous les bêtisiers de la télé on ne se demande plus pourquoi ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès