Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Quand les médias empoisonnent peu à peu la Démocratie

Quand les médias empoisonnent peu à peu la Démocratie

« La France cherche un capitaine », « Sont-ils tous si nuls ? », « Ayrault : plus dure sera la chute », « Vers une hausse de 30 M d’€ de la CSG ? » , « Le retour aux 39 h pour un vrai choc de compétitivité »……et chaque jour, la liste des titres les plus racoleurs possibles s’allongent……Alors, fermons les journaux et allumons le poste me diriez-vous : Mauvaise pioche … que celui-ci soit télévisuel ou radiophonique.... le journaliste d’aujourd’hui tombe dans une facilité imbécile. Tiens aujourd’hui, cela sera « Haro sur Ayrault » lance le nouveau présentateur de la matinale de Radio Luxembourg et, pour ce bon mot, chacun s’engouffrera dans la brèche. Spectacle pitoyable. Les médias, au nom de leur autonomie, s’enivrent d'un pouvoir qui met leur légitimité et leur avenir en péril. Pris dans une frénétique course entre eux-mêmes (les médias classiques), internet et les réseaux sociaux, ils en oublient le plus souvent toute éthique. La multiplication des pseudo-éditorialistes de tous poils qui se disent engagés pour mieux se vendre n’arrange rien et, en guise de compréhension accrue, c’est la foire d’empoigne du matin au soir dont l’unique objet est de « dézinguer » le président et son gouvernement après cinq mois d’exercice. Le pouvoir médiatique ne sait plus s'arrêter, ne connaît plus ses limites, se croit légitime à tout juger, tout examiner, tout critiquer, tout revendiquer. Or cette ligne pourrait leur être fatale, car le public ne souscrit pas systématiquement à cette outrance permanente qui décrédibilise l'information et discrédite leurs auteurs.

 

                 Tintin-reporter.jpg                                 dessin Hergé

Nous sommes donc passés d’un journalisme de propagande gaullienne à un journalisme de transgression sarkozienne. A la promotion des mesures gouvernementales, s’est substitué le billet d’humeur et l’interview du mécontent en guise de vindicte populaire. Ne croyez pas que cette dérive soit parisienne ; la presse régionale n’y échappe pas malheureusement. Toute modification d’aménagement urbain ou changement d’horaires sont les points de départ d'un saga sur le thème : les perdants de ceci, les oubliés de cela……Où sont les valeurs du métier de journaliste ? Où est l’indépendance, cette recherche de sujets singuliers, cette nécessité de les traiter autrement ? Où sont les enquêtes, prendre le temps de bien les réaliser, de comparer, de proposer une vision ? Être journaliste, c'est être rigoureux et intègre, se différencier, et ne pas suivre la vague du voisin. Les citoyens veulent de l’information, de la critique, une liberté de ton qui ne soient pas l’auto-proclamation d’une autonomie qui s’érigerait en un nouveau pouvoir et qui briserait la Démocratie dont la presse est l'émanation.

Pour aller plus loin sur le même thème :

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20121101trib000728440/dominique-wolton-la-consanguinite-journalistes-politiques-ravage-la-democratie.html

Olivier MOURET - http://oliviermouret.over-blog.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • jaja jaja 5 novembre 2012 11:01

    Bof les titres de la presse pourraient être bien pires si elle faisait son boulot, exemples et suggestions :

    Hollande à Toulouse cire les pompes du fasciste Netanyahu...

    Hollande et Valls extradent Aurore Martin à l’insu de leur plein gré....

    C’est le changement : les ouvriers gazés par les CRS au Salon de l’auto....

    Police partout, justice nulle part les manifestants matraqués à ND des Landes

    Alors Hollande tu te magnes de retirer les troupes Françaises d’Afghanistan...

    etc... etc... je vous laisse compléter la série des titres que malheureusement on ne verra pas !


    • taberleroi 10 novembre 2012 11:56

      Comment peut-on admettre encore à ce jour, la force publique payée par le peuple contre le peuple commandée par des politiques sensés représenter le peuple ?

      Les politiques n’aiment pas les initiatives venant du Peuple !

      Cherchez ceux de droite et ceux de gauche, la plus grade part sortant des mêmes écoles et administrations, et vous ne trouverez que des politiques qui gouvernent selon les circonstances les plus favorables pour eux, oubliant ce pourquoi ils sont élus et ceux qui les ont élus devenus leurs otages.

      Il est facile de renoncer à tout parce qu’on ne peut pas réussir du premier coup mais faut-il continuer à renoncer à ses droits et à sa dignité, à se soumettre, à se donner des coups de pieds tout seul, à agir comme des pleutres, se plaindre et dire que c’est toujours la faute des autres ?

      La solution contre les médias achetés est de faire voir à ces mêmes médias que le peuple est décidé à prendre les choses en main et qu’il a son projet : Le serment Citoyen Démocrate Libre et digne que voici.

      Il n’y a pas meilleure arme pour attendre les politiques et leurs comparses, les banquiers, les multinationales et les entrepreneurs voyous !

      Après seulement, vous pourrez en tirer les conséquences et améliorer les choses.

       Assez de ces guignols qui veulent absolument nous gouverner sans le contrôle du peuple ET QUI NE FONT JAMAIS RIEN POUR LA DIGNITE DE L’HOMME !

      Le SERMENT DE CITOYEN DEMOCRATE LIBRE ET DIGNE

       Exprime les 10 volontés du peuple.

      C’est le seul document venant du citoyen vers les politiques qui chaque jour réduisent la démocratie, la liberté et la dignité des citoyens, bien réfléchi, sans angélisme béat ni naïf et immédiatement applicable.

      C’est le seul document avec lequel les politiques doivent compter ou se démettre ou être démis  !

      Le temps de s’indigner est passé :

      REVOLTEZ –VOUS !

      cliquez ou recopiez ce lien :

      http://sermentdecitoyenlesdixvolontes.20minutes-blogs.fr/archive/2012/11/01/serment-de-citoyen-les-dix-volontes.html

       


    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 5 novembre 2012 11:08

      Bonjour

      Je trouve assez ironique que, pour illustrer votre article, vous placiez une vignette du journaliste Tintin au moment où il rédige son article sur le « pays des soviets ». Article qui, tout comme l’album de bande dessinée lui-même, fut un tombereau de propagande digne de l’extrême-droite de l’époque à l’encontre de la jeune révolution russe ! smiley


      • sirocco sirocco 5 novembre 2012 11:32
        Quand les médias empoisonnent peu à peu la Démocratie

        La Démocratie... quelle démocratie ??


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 5 novembre 2012 12:41

          Tout Pouvoir doit avoir son contre-pouvoir, car autrement, la corruption finit invariablement par gangréner ce dernier.


          Le problème de la presse est qu’elle n’a pas de contre-pouvoir.

          Son autre problème est sa dépendance à l’argent : il faut « vendre » du papier pour avoir les moyens de subsister et de faire fonctionner l’entreprise, payer ses journalistes. Comme la presse est un média ruineux, il faut beaucoup d’argent, d’où le recours à la pub, qui permet au public d’acheter son journal un euro au lieu de dix.

          Et pour vendre, il ne faut pas lasser son public. Hors de question de faire trois « unes » consécutives sur le même sujet. D’ où l’émergence de la presse-spectacle, qui affaiblit ce pouvoir en lui faisant perdre de la crédibilité.

          Ce qui pousse à mettre en « une » des titres chocs, qui attirent l’oeil, mais qui fragilisent aussi le gouvernement pour rien ou presque, mettant en péril le fonctionnement de la société en poussant à la contestation irréfléchie.

          La presse actuelle se dirige droit vers le mur. Pourtant, il est essentiel qu’elle subsiste. Il est plus que temps de réfléchir à ce qui viendra après.

          • Romain Desbois 6 novembre 2012 01:10

            je crois que nous sommes en train de devenir leur contre pouvoir.


          • Soi même Soi même 5 novembre 2012 13:02

            Ce qui est toujours dérangeant avec un politique, est’’il est de bonne foi où il est en train de nous vendre de la camelot !

            Car il y a une évidence qui ne vous saute pas aux yeux, c’est si nous sonnes arriver là, c’est que nos hommes politiques nous mentent sur leurs véritables actions !

            Et ce que les médias sont devenus sont bien la conséquence des actions de nos hommes politiques !

            Si vous vous voulez fouetter le chat prenez le bon !

            .


            • filo... 5 novembre 2012 13:18

              Journalisme est un métier de merde, fait par des gens sans vergogne et moralité.

              Une putaine qui fait du trottoir a plus de morale et mérite plus du respect qu’un journaliste.

              Médias c’est pour des cons.


              • Soi même Soi même 5 novembre 2012 13:41

                Non c’est faux, j’ai eu l’occasion de rencontrer un journaliste qui avouait qu’ils faisaient tous de l’auto censure dans leur journal !

                Le problème est tous autre, et en cela les politiques sont lourdement responsables, ils ont favoriser le processus du libéralisme économique et une des raisons car il y en a plusieurs, il on toujours craints les médias qui jusqu’à pressent avait les moyens de révélé les turpitudes de la vie politique.
                En faisant cela, non seulement il on décapité la presse d’investigation, il l’on tuer tous simplement en favorisant la dépendance financière !

                 


              • lionel 11 novembre 2012 10:31

                Journaliste est un métier noble. Les merdias de propagande, propriétés des oligarques psychopathes, n’aiment pas les journalistes, les documentaristes intègres, sincères et soucieux de règles éthiques. Ainsi les authentiques journalistes sont-ils au chômage ou arrivent encore par le biais d’internet à publier quelques grands articles. 


                Le journalistes authentique ne se vend pas, il aime, il est généreux, courageux.

                Respect à ces âmes intègres, journalistes professionnels ou citoyen. 

                Merci à Agoravox.

              • curieux curieux 5 novembre 2012 13:42

                Politicards, journaleux et justice sont complétement à nettoyer au Karcher.


                • Soi même Soi même 5 novembre 2012 13:45

                   Tu en oublies, soi même !


                • curieux curieux 5 novembre 2012 16:21

                  Sue que j’en oublie. Simplement les premiers à nettoyer.


                • taberleroi 10 novembre 2012 11:59

                  Comment peut-on admettre encore à ce jour, la force publique payée par le peuple contre le peuple commandée par des politiques sensés représenter le peuple ?

                  Et pourquoi les médias ne disent-ils rien ?

                  Les politiques n’aiment pas les initiatives venant du Peuple !

                  Les politiques n’aiment pas les initiatives venant du Peuple !

                  Cherchez ceux de droite et ceux de gauche, la plus grade part sortant des mêmes écoles et administrations, et vous ne trouverez que des politiques qui gouvernent selon les circonstances les plus favorables pour eux, oubliant ce pourquoi ils sont élus et ceux qui les ont élus devenus leurs otages.

                  Il est facile de renoncer à tout parce qu’on ne peut pas réussir du premier coup mais faut-il continuer à renoncer à ses droits et à sa dignité, à se soumettre, à se donner des coups de pieds tout seul, à agir comme des pleutres, se plaindre et dire que c’est toujours la faute des autres ?

                  La solution contre les médias achetés est de faire voir à ces mêmes médias que le peuple est décidé à prendre les choses en main et qu’il a son projet : Le serment Citoyen Démocrate Libre et digne que voici.

                  Il n’y a pas meilleure arme pour attendre les politiques et leurs comparses, les banquiers, les multinationales et les entrepreneurs voyous !

                  Après seulement, vous pourrez en tirer les conséquences et améliorer les choses.

                   Assez de ces guignols qui veulent absolument nous gouverner sans le contrôle du peuple ET QUI NE FONT JAMAIS RIEN POUR LA DIGNITE DE L’HOMME !

                  Le SERMENT DE CITOYEN DEMOCRATE LIBRE ET DIGNE

                   Exprime les 10 volontés du peuple.

                  C’est le seul document venant du citoyen vers les politiques qui chaque jour réduisent la démocratie, la liberté et la dignité des citoyens, bien réfléchi, sans angélisme béat ni naïf et immédiatement applicable.

                  C’est le seul document avec lequel les politiques doivent compter ou se démettre ou être démis  !

                  Le temps de s’indigner est passé :

                  REVOLTEZ –VOUS !

                  cliquez ou recopiez ce lien :

                  http://sermentdecitoyenlesdixvolontes.20minutes-blogs.fr/archive/2012/11/01/serment-de-citoyen-les-dix-volontes.html

                   


                • lulupipistrelle 5 novembre 2012 14:04

                  Quand la fièvre monte, on casse le thermomètre... 


                  • sirocco sirocco 5 novembre 2012 14:06

                    Prenons l’exemple de TV-Isra... euh... d’ARTE, qui se revendique en tant que chaîne « culturelle ».

                    Pratiquement chaque jour, dans ses infos, elle évoque par exemple la guerre en Syrie (vous savez, ça se termine avec la sempiternelle image d’une fumée s’élevant au-dessus des toits d’une ville, sans aucune signification). Inlassablement, la chaîne franco-allemande présente Assad comme un massacreur de son peuple et les insurgés comme de gentils résistants volant au secours de ce pauvre peuple, gagnant sans cesse du terrain.

                    Pas une seule fois les « journalistes » d’ARTE ne se sont fait cette simple réflexion : <<On traite là d’un conflit, c’est donc qu’il existe deux parties, deux vues opposées en présence. Notre devoir d’informateurs objectifs serait, pour le moins, de présenter la situation de ce double point de vue, en proportions égales, et par conséquent d’aller tourner des reportages AUSSI du côté du régime en place afin de rendre compte de ce qu’ils ont à dire ou à montrer. Moyennant quoi les téléspectateurs pourraient se forger leur opinion au vu d’informations en provenance des deux camps. >>

                    Mais non. Cette idée ne leur effleure même pas l’esprit, à se demander s’ils ont jamais suivi une formation au journalisme d’information, laquelle impose comme première obligation de rester objectif dans toute la mesure du possible. Non. Rien de cela chez ARTE : on a affaire à des propagandistes, pas à des journalistes. Dommage.

                    Remarquez, on pourrait critiquer de la même façon la plupart des médias français, soumis aux mêmes intérêts, pressions et courants de pensée. Je ne suis d’ailleurs pas sûr qu’il faille mettre un « s » à intérêts et courants de pensée...


                    • paul 5 novembre 2012 15:14

                      @ sirocco
                      Peut être est ce sans rapport, mais BHL est président du conseil de surveillance d’Arte depuis 19 ans, reconduit à ce poste par sarko jusqu’en 2014 ...


                    • Claude Claude 5 novembre 2012 14:11

                      Journalistes et politiques, c’est le même microcosme qui impose sa vision.
                      Gare à celui qui essaierait de sortir de la ligne directrice, il serait immédiatement viré. Son patron a un sponsor qui lui même est couvert par un politique, lui même soutenu par un banquier...Il faut donc être dans la mouvance, aboyer avec les loups, dézinguer celui qui essaie de sortir du rang, se faire bien voir...
                      Ils s’invitent entre eux aux émissions « politiques », ils sont experts, ils critiquent violemment les politiques désignés comme « bons à flinguer » qui ont au préalable été qualifiés de racistes ou d’antisémites (ça c’est le coup de grâce, imparable...), bref ils se croient les maitres du jeu, et malheureusement c’est un peu vrai.
                      Comment faire pour supprimer cette vermine ?


                      • joelim joelim 5 novembre 2012 14:47

                        Faut déjà leur sucrer les subventions qu’on leur donne et qui les font vivre.


                        Et oui ils ne peuvent plus vivre par eux-mêmes.

                        Ça c’est depuis que les gens n’achètent plus leurs informations.

                        Forcément, puisqu’elles sont devenues de la mélasse propagandiste pro-oligarchie.

                      • cogno4 5 novembre 2012 15:40

                        Le Canard enchainé se porte bien.


                        • sirocco sirocco 5 novembre 2012 16:36

                          C’est l’exception qui confirme la règle !


                        • curieux curieux 5 novembre 2012 16:55

                          Il porte bien son nom, aujourd’hui (voir pour le 11/9)


                        • Romain Desbois 6 novembre 2012 00:55

                          Ou à part lui et l’Equipe je crois tous les autres journaux sont déficitaires. Ils sont donc nourris au lait du contribuable.

                          Ce qui ne les empêche pas pour certains de passer leur temps à dénoncer la gabegie de l’Etat.


                        • YVAN BACHAUD 5 novembre 2012 16:18

                          Quelle démocratie ?


                          F.Hollande est le président légitime. Il a été élu au second tour parce qu ’après avoir obtenu le soutien de 22,31% des inscrits sur ses 60 propositions, il s’en est trouvé 17% de plus pour vouloir éliminer N.SARKOZY ;
                          M. Hollande a obtenu le soutien au second tour de 39,07% des électeurs inscrits.

                          Les députés de la majorité PS + PRG qui le soutiennent ont obtenu en moyenne 31, 65 % des inscrits.

                          Dans notre système exclusivement représentatif les citoyens sont réduits au silence pendant les 5 ans qui séparent deux scrutins de même niveau puisqu’ils ne peuvent plus reprendre la parole pour DÉCIDER de ce qui les regarde par référendum d’initiative citoyenne.

                          On ne peut donc dire que le peuple est le souverain ! 

                          Il est urgent de tout faire pour exiger le référendum d’initiative citoyenne qui est souhaité par 82 à 88 % des Français. Il avaient refusé la privatisation de l’électricité il y a quelques années..

                          Exemple en Suisse le 07 mars 2010 LE PEUPLE par RIC a abrogé avec 73% de OUI, une loi de décembre 2009, qui allait baisser les retraites cela en moins de trois mois et sans un jour de grève..

                          Il est urgent de se regrouper pour exiger l’instauration du RIC sans lequel le peuple n’est RIEN.. Voir www.ric-france.fr 

                          • sisyphe sisyphe 5 novembre 2012 17:37

                            Par YVAN BACHAUD (xxx.xxx.xxx.201) 5 novembre 16:18

                            Quelle démocratie ?

                            Dans notre système exclusivement représentatif les citoyens sont réduits au silence pendant les 5 ans qui séparent deux scrutins de même niveau puisqu’ils ne peuvent plus reprendre la parole pour DÉCIDER de ce qui les regarde par référendum d’initiative citoyenne.

                            On ne peut donc dire que le peuple est le souverain ! 

                            Il est urgent de tout faire pour exiger le référendum d’initiative citoyenne qui est souhaité par 82 à 88 % des Français.

                            Entièrement d’accord.

                          • Romain Desbois 6 novembre 2012 01:06

                            Puisque les électeurs n’en veulent pas , peut-on dire alors que nous ne sommes pas en démocratie ?


                          • Romain Desbois 5 novembre 2012 16:30

                            Une mesure économique serait de supprimer les 500 millions d’euros annuels d’aide à la presse ou non d’une pseudo défense du pluralisme.

                            Puisqu’ils veulent que l’Etat fasse des économies, il faut les écouter smiley


                            • curieux curieux 5 novembre 2012 17:29

                              Zut, je n’avais pas vu votre pédigrée. Comment peut-on aujourd’hui, se prévaloir d’un parti qui se dit socialiste, soutien de l’Europe pourrie, de la mondialisation. Ca me dépasse. L’appellation parti UMPS est totalement justifiée. Ayant soutenu pendant longtemps la gauche, je suis aujourd’hui le plus haineux contre celui que j’appelle maintenant « fromage puant ». Il me dégoute au plus haut point et j’espère ne pas être le seul. Il ne faut pas oublier qu’il a été élu par défaut et à cause des merdias qui font l’objet de l’article. C’est un pur produit des mensonges de la presse.


                              • sisyphe sisyphe 5 novembre 2012 17:32

                                Bien plus que les journaux, ce sont les chaines TV qui, jour après jour, font de la politique un spectacle permanent, où l’important est de repérer le fait qui fera le buzz.

                                Avec le développement des tv par satellite, la multiplication des chaines, d’internet aussi, le temps s’est totalement contracté : les médias n’examinent plus que les faits heure après heure, sans accorder la moindre importance à l’analyse du moyen et long terme, qui sont pourtant ce qui détermine notre quotidien.

                                Les faits divers érigés en faits de société, les petites phrases qui remplacent l’analyse de fond ; faut être le plus rapide, coco, faire le buzz

                                quitte, évidemment, à masquer/ignorer les informations les plus importantes, celles qui déterminent la marche du monde, renvoyées au fond du couloir à gauche, pour ceux qui ont vraiment envie...

                                La « communication » a remplacé l’information et les articles de fond ; surtout ne pas donner à réfléchir ; le pré-mâché livré en direct, entre la star ac, les émissions de bouffe, la pseudo « télé-réalité », quand ce n’est pas la télé-tabloïd, ou la télé-poubelle.

                                Détachez vous des écrans, LISEZ : certains journaux, hebdos, livres, continuent à faire oeuvre utile, à mettre les choses en perspective, à procéder à des analyses de causes, plutôt qu’à braquer les sunlights sur les effets, à aider à réfléchir par soi-même, sans subir la dictature de la « com » lénifiée, stérilisée, rabâchée, orientée, spectacularisée, organisée, conditionnée, dictée par ceux qui ont tout intérêt à ce que l’essentiel se déroule backstage, entre gens informés, loin des projos de l’avant-scène où on amuse le populo.

                                LISEZ tout ce qui peut vous aider à réfléchir, à penser par vous-même, ou bien encore sélectionnez certaines émissions TV de journalistes qui font encore leur boulot (il y en a ; sur arte, notamment, parfois sur les chaines du service public).

                                Pour sortir du troupeau, il faut déjà lever la tête.


                                • Claude Claude 6 novembre 2012 10:05

                                  Très bon conseil mais combien peuvent le suivre ?
                                  La très grande majorité des tele consommateurs est très loin de réfléchir à ce niveau !
                                  Les élections sont gagnées par le vote démocratique certes, mais les électeurs sont trop facilement manipulés par les médias complices !


                                • herve33 5 novembre 2012 17:46

                                  Effectivement la presse et les medias au lieu de nous informer , nous racontent que des infos sans importance et on nous rabat les oreilles sur le coût du travail ou autres sornettes du MEDEF . 

                                  Augmenter la TVA où la CSG aurait un impact direct sur l’économie en baissant le pouvoir d’achat des français . Une diminution des charges devraient accordée mais uniquement pour les PME , les multinationales du CAC 40 ont trouvé depuis longtemps le moyen de payer le minimum en déclarant des sucursales dans les paradis fiscaux .

                                  Sur la fermeture d’Aulnay de Peugeot , aucun mot sur l’embargo de l’Iran qui fait perdre 10 à 20 % du chiffre d’affaires . Le traité européen , on en a à peine entendu parler , alors que le fait de ne pas passer par un referendum est en soit un véritable déni de démocratie .

                                  Hollande et la gauche caviar du PS ne valent pas mieux que Sarkozy , c’est juste la manière d’utiliser les médias qui différe.


                                  • curieux curieux 6 novembre 2012 14:23

                                    Aujourd’hui, sur le journal local, à la une, l’incendie qui a eu lieu sur le train Paris-Strasbourg...... il y a 10 ans. Stupéfiant, non. Ailleurs, les inondations qui se sont passées il y a 4 ou 5 ans.
                                    En revanche, aujourd’hui, je ne sais pas. Du bel enfumage.


                                  • katakakito 11 novembre 2012 23:12

                                    Les médias ne font pas de l’information. C’est là l’erreur.
                                     Ils font de la communication.
                                     Vous savez le truc qui consister à expliquer et réexpliquer ce que nous pauvres crétins ne comprenons pas. Et cela jusqu’à ce que ça soit bien entré dans nos petites têtes d’abrutis.

                                    La communication a un autre nom. C’est celui de propagande.

                                    Un média maintenant appartient à quelqu’un ou reçoit des royalties de quelqu’un sous forme de pub. Et ce quelqu’un « want his money back ». Temps de cervelle disponible par exemple, pour l’endoctriner, le manipuler, l’inciter à acheter. Le reste il s’en balance.

                                    Les vrais informations c’est pour les bisounours et les bisounours c’est terminé pour eux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès