Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Qui a peur d’Anne Sinclair ?

Qui a peur d’Anne Sinclair ?

Personne, comme de bien entendu... même si la question s'est lentement mais irrésistiblement frayée un chemin dans mon esprit - de façon purement réthorique, bien sûr - après lecture de l'avant-dernière livraison du TéléObs (30 avril) qui mentionne le projet de documentaire sur Anne Sinclair que Marc Tronchot et moi-même avons proposé à France 5 en parallèle de la rédaction d'une biographie de l'ex-animatrice vedette de 7 sur 7 (TF1) qui sera publiée chez Calmann Lévy à l'automne 2011.

Dans son article titré Film de guerre et consacré à une série de décisions récentes de la direction de France Télévisions (concernant notamment la date de diffusion d'un documentaire de Patrick Rotman sur la Haine pure qui oppose les Fauves Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin), Vincent Monnier suggère que Rémy Pflimlin, PDG nommé par l'Elysée l'été dernier, craindrait de déplaire à son autorité de tutelle. Et le journaliste d'écrire : Un autre documentaire serait ainsi, de longue date, dans les cartons de France Télévisions : un portrait d'Anne Sinclair, pour la collection Empreintes, sur lequel France 5 ne semble pas montrer d'empressement.

Difficile de contredire le journaliste du TéléObs sur les faits : il y a plus d'un an que nous avions proposé une première fois l'Empreinte d'Anne Sinclair à France 5. A l'époque, il nous avait été répondu que le stock de films était plein et que nous devrions représenter notre projet l'année suivante. Ce qui a été fait, il y a plusieurs semaines. Et, rebelote, le stock de films est toujours plein dans la perspective de l'arrêt de l'émission fin 2012. Pourtant, entre-temps, des films ont été diffusés et d'autres commandés... Comment ne pas être interloqués ?

Ecartons tout de suite la question de savoir si Anne Sinclair, détentrice de quatre Sept d'or, a sa place dans cette collection lancée en septembre 2007 et consacrée à ceux qui laisseront leur empreinte sur notre époque. Entre Aimé Césaire, J-M G Le Clézio et Elie Wiesel d'un côté, Mimi Mathy, Ménie Grégoire et Josiane Balasko de l'autre, il devrait y avoir une petite place pour une des plus populaires et reconnues journalistes politiques françaises du dernier quart du XXe siècle. Parmi la série d'autres journalistes de l'audiovisuel ayant eu leur Empreinte : Michèle Cotta, Patrick Poivre d’Arvor, Alain Duhamel, Jacques Chancel, Bernard Pivot...

Mais de là à imaginer que le projet de documentaire sur Anne Sinclair prendrait la poussière dans les cartons de France 5 par simple peur de déplaire à l'Elysée, comme le sous-entend le TéléObs, il y a un pas que mon esprit se refuse à franchir. Certes, à en croire un récent sondage, Madame DSK serait un atout pour son mari si ce dernier décidait de briguer la présidence de la République en 2012. Mais alors, tant qu'on y est, pourquoi ne pas aussi imaginer que ce sont des partisans des rivaux socialistes de Dominique Strauss-Kahn qui traînent les pieds ? Non. La paranoïa se porte toujours bien en période préélectorale. Ce n'est pas une raison pour y céder. D'ailleurs, j'entends déjà la sonnerie de l'appel téléphonique de France 5 qui nous permettra de débuter le tournage... Allô ?


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Ben Ouar y Villón Brisefer 16 mai 2011 10:30

    Si elle s’occupait mieux de son mari celle-là ... (tout tient dans les trois petits points)


    • Torvald 16 mai 2011 11:41
      Du parasitisme ordinaire

      Encore un parasite qui vient pleurnicher parce qu’il n’aura pas le poste très disputé de PDG de France 2, ça sert d’avoir de bonnes relations avec la femme du PR. Adieu veaux vaches cochons...

      Le faux jetonisme atteint de tels sommets qu’il est trop tard pour sauver la corporation de journalisme. La propaganda staffel se porte à merveille.

      Des indices ? citer d’autres parasites notoires mêlés à des noms plus ou moins respectables.
      « ... Entre Aimé Césaire, J-M G Le Clézio et Elie Wiesel d’un côté, Mimi Mathy, Ménie Grégoire et Josiane Balasko .../...  la série d’autres journalistes de l’audiovisuel ayant eu leur Empreinte : Michèle Cotta, Patrick Poivre d’Arvor, Alain Duhamel, Jacques Chancel, Bernard Pivot... »
      avec toute une théorie sur un refus circonstancié.
      Mais mon pauvre ami le DR de FR TEL passe toute la sainte journée à faire le tri des parasites. Alors un de plus ou un de moins quelle importance.
      Et les vrais gens ça vous intéresse ?
      Non pas trop ça n’est pas bons pour votre carrière.



      • platon613 18 mai 2011 16:15

        La folie n’a pas de limite ! Vous n’êtes pas le seul ...malheureusement

        Lars Von Trier : « Israel fait chier. Je suis un nazi »


        Lors d’un interview à Cannes le réalisateur Lars Von Trier crée le scandale. Il déclare comprendre Hitler, ajoute qu’"Israel fait vraiment chier« et finit la conversation sur : »Ok, je suis nazi". Une manière originale de refuser la Palme d’Or ?...

        http://www.news-26.com/cosmopolite/539-lars-von-trier-qisrael-fait-chierje-suis-un-nazi.html


      • BA 16 mai 2011 16:55
        DSK : les extraits de rapports accablants.

        Les autorités françaises sont tenues informées en temps réel de l’évolution de l’affaire DSK, par l’intermédiaire des diplomates français, qui communiquent des rapports réguliers sur la situation à Paris. Les rapports sont accablants pour le directeur général du FMI. Extraits :

        « Copie du rapport de la police de New York (NYPD).
        A 15h29, une employée de l’hôtel Sofitel, de sexe féminin, de race noire, âgée de 33 ans, avise la police qu’elle a été victime d’une agression sexuelle. L’agression se serait déroulée dans la chambre 2806 de l’hôtel situé 45 ouest sur la 44e rue. Lorsque la femme est rentrée dans la chambre, l’occupant de la chambre, Dominique Strauss-Kahn, homme blanc de 62 ans, est sorti nu de la salle de bains, a maintenu sur le lit la femme, et a inséré son pénis dans sa bouche. L’homme a ensuite réglé l’hôtel et a pris un avion à JFK, là ou le Port Autority Police Department l’a extrait de l’appareil. Le mis en cause est en garde à vue au Special Victims Units. Le mis en cause est le président (sic) du FMI et allait se présenter comme « Premier ministre » (sic) en France. Le mis en cause n’a pas de statut diplomatique et a déjà été impliqué dans des scandales sexuels antérieurement. »

        Dans un rapport antérieur, la police de New York indiquait que l’intéressé avait quitté l’hôtel dans l’urgence, car un téléphone portable a été retrouvé dans la chambre.


        Le rapport des diplomates français transmis à Paris est tout aussi détaillé : 

        « Conformément à sa position durant la totalité de sa garde à vue et aux déclarations de son avocat, l’intéressé nie les faits, et devrait plaider non coupable devant le magistrat lundi. Dans ce cas et selon la procédure américaine de type accusatoire, un procès serait donc programmé dans les prochaines semaines, voire les prochains mois, devant un tribunal avec jury populaire. Lundi matin Dominique Strauss-Kahn, poursuivi pour tentative de viol, agression sexuelle, et séquestration pourrait être soit écroué par le juge soit plus vraisemblablement laissé en liberté, celle-ci étant assortie d’une caution. »


        Le même rapport mentionne que « des griffures ont été constatées sur le torse de l’auteur présumé. Ce dernier a donné son accord pour que des examens complémentaires soient réalisés ». 

        Ils ont été pratiqués tout au long de l’après-midi du dimanche, ce qui a entrainé le report de l’audience prévue dimanche à 18h00.

        Le haut responsable de la police new-yorkaise (NYPD) en liaison avec les diplomates français a précisé que ses services avaient utilisé un « rape kit » (kit de prélèvement en cas de viol) qui permet d’effectuer des prélèvements sur la victime (vêtements, corps, ongles, etc) et sur la scène de crime.

        Le haut responsable de la police new-yorkaise a précisé aux diplomates français que « des traces ADN (vraisemblablement de sperme) avaient bien été découvertes et qu’elles étaient en cours d’exploitation et de comparaison. Les résultats des prélèvements ne sont pas attendus avant un délai minimum de cinq jours. »

        La victime, qui a formellement reconnu son agresseur lors d’une parade d’identification, organisée dans l’après-midi de dimanche dans les locaux de police, a été « qualifiée de très fiable » par le même haut responsable de la police new-yorkaise.

        Selon le groupe Accor, la victime présumée travaille depuis 3 ans dans cet établissement.

        Mère d’une fille de 15 ans, elle n’aurait jamais attiré l’attention défavorablement.



        • 1984 16 mai 2011 16:57

          Un peu de science-fiction : Vous seriez journaliste et vous auriez autre chose à foutre que des reportages lèche botte sur une présentatrice minable en totale collusion avec les puissants ordures de la politique française.
          Minable...


          • cevennevive cevennevive 16 mai 2011 18:41

            Salut !

            Vous qui êtes « journaliste et réalisateur », n’auriez-vous pas une petite femme de chambre (ou vendeuse de supermarché, ou femme de ménage) dans votre voisinage qui pourrait vous parler de la façon dont on la traite dans son travail et dans la vie ?

            Les petits et grands chefs qui commandent à hue et à dia, les fins de mois difficile, les loyers impayés. La nécessité d’être toujours féminine malgré tout...

            Ces femmes de l’ombre, regardent ou lisent dans les médias qu’elles n’existent pas, qu’elles sont quantité négligeable, qu’elles sont juste des « bonniches » et qu’on s’en fout de leurs états d’âme...

            Je suis sûre que ce serait bien plus intéressant que la vie de Madame DSK qui n’a jamais manqué de rien, ni de succès, ni d’argent, et qui est désormais dans un beau pétrin.

             Remarquez, ces femmes de l’ombre ont de la chance finalement, car comme dit la sagesse populaire « plus le singe monte haut, plus on lui voit le derrière », ou « pour vivre heureux, vivons caché ». C’aurait dû être la devise des DSK, époux et épouse. Ils n’en seraient pas là...

            Au fait, Monsieur le réalisateur, cela ferait un beau film, la déchéance d’un couple bling bling, qui a vécu sur un tas d’argent sans empathie particulière pour son semblable. Il y en a plusieurs en ce moment en France, pas seulement les DSK époux et épouse... Non ?


            • Antoine Diederick 16 mai 2011 19:18

              euhhhn euhhhh, pkoi c’est si dur de faire un « report » sur A. Sinclair....c’est cela la question ?


            • Antoine Diederick 16 mai 2011 19:21

              à Vivent les Cévennes.

              "Au fait, Monsieur le réalisateur, cela ferait un beau film, la déchéance d’un couple bling bling, qui a vécu sur un tas d’argent sans empathie particulière pour son semblable. Il y en a plusieurs en ce moment en France, pas seulement les DSK époux et épouse... Non ?
              "

              Le journalisme c’est pas nourrir les jugements péremptoires.


            • cevennevive cevennevive 16 mai 2011 19:46

              Ok ! Mais c’était un billet d’humeur !
              Juste un billet d’humeur.
               
              Je ne m’intéresse pas du tout à la vie des gens montés sur piedestal, alors, Anne Sinclair...

              Par contre, je suis viscéralement pour la liberté d’expression, alors, que l’auteur écrive ce qu’il veut. Partant de là, moi aussi je puis écrire ce que je pense de lui, n’est-ce pas ?


            • Antoine Diederick 16 mai 2011 23:01

              bien sûr.....c’est bien de nourrir le débat....


            • Raphaël Zacharie de Izarra Raphaël Zacharie de Izarra 16 mai 2011 23:12
              DSK : honteux !

              Si à présent nos futurs gouvernants et grands notables n’ont même plus le droit de se taper des bonniches d’hôtel, qui de plus est à l’étranger, mais où va-t-on ?

              Tant d’histoires pour une simple bonniche...

              Voilà ce qui arrive quand on interdit le droit de cuissage aux grands de ce monde : on en vient à inculper de grands serviteurs de l’état ! Triste siècle ! Saloperie de république !

              Il ne faut pas s’étonner de voir de telles bassesses républicaines quand on coupe la tête des rois...

              Raphaël Zacharie de IZARRA

              • Raphaël Zacharie de Izarra Raphaël Zacharie de Izarra 16 mai 2011 23:15

                Les anti-IZARRA
                La bassesse est leur norme, la petitesse leur horizon, l’ombre leur refuge.

                Ennemis de la clarté, ils détestent l’éclat izarrien. Amis des cafards, la lumière indispose leurs pensées pleines de plomb matérialiste et de profanes saletés.

                Ils croient en la nuit.

                Obsédés par leur image, ils craignent de manquer de superflu et chérissent au plus haut point la misère de l’esprit. Vivant dans l’artifice et n’espérant que le superficiel, leur salut à eux ce sont les apparences.

                Accoutumés aux paresses de l’âme et mollesses du corps, les hauteurs izarriennes leur donnent la nausée.

                Leur humanisme grandiose se borne aux remontées quotidiennes de leurs chaussettes descendantes, leur générosité sans fin à la satisfaction alimentaire de leur gros toutous baveux et petits Médor aboyeurs, leur vue sublime sur le monde aux étalages des grandes surfaces commerciales chargés de trésors jetables.

                Les discothèques, les marques de voiture, les séries télévisées, le cinéma hollywoodien sont leurs plus chères références culturelles.

                Le rap à leur yeux est le sommet de l’art musical.

                Mais surtout, surtout leurs rêves les plus fous s’élèvent à des hauteurs vraiment inimaginables...
                En effet, le ski, la plage, la mer, la Côte d’Azur, la chaleur étouffante, les lunettes noires, tout cela éveille en eux d’irrépressibles frissons d’extase car l’idéal des anti-IZARRA se résume à un mot, un seul.

                Vacances.

                La bassesse est leur norme, la petitesse leur horizon, le camping municipal leur refuge...
                Raphaël Zacharie de IZARRA

                • Raphaël Zacharie de Izarra Raphaël Zacharie de Izarra 17 mai 2011 10:04
                  Si à présent nos futurs gouvernants et grands notables n’ont même plus le droit de se taper des bonniches d’hôtel, qui de plus est à l’étranger, mais où va-t-on ?

                  Tant d’histoires pour une simple bonniche...

                  Voilà ce qui arrive quand on interdit le droit de cuissage aux grands de ce monde : on en vient à inculper de grands serviteurs de l’état ! Triste siècle ! Saloperie de république !

                  Il ne faut pas s’étonner de voir de telles bassesses républicaines quand on coupe la tête des rois...

                  Raphaël Zacharie de IZARRA

                • le journal de personne le journal de personne 17 mai 2011 07:19

                  ASK : Anne Strauss-Kahn

                  Edgar Poe a inventé un mot : « hyperobstrusif ».
                  On pourrait l’appliquer à l’Amérique.
                  Il signifie qu’il y a quelque chose « de trop » dans leur dispositif…
                  Tout y est chargé… surchargé... de fausses petites pudeurs...
                  toutes prêtes à trancher la tête d’un homme...
                  pour une caresse de trop…

                  http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/ask-anne-strauss-kahn/


                  • platon613 18 mai 2011 16:13

                    La folie n’a pas de limite !

                    Lars Von Trier : « Israel fait chier. Je suis un nazi »

                    Lors d’un interview à Cannes le réalisateur Lars Von Trier crée le scandale. Il déclare comprendre Hitler, ajoute qu’« Israel fait vraiment chier » et finit la conversation sur : « Ok, je suis nazi ». Une manière originale de refuser la Palme d’Or ?...

                    http://www.news-26.com/cosmopolite/539-lars-von-trier-qisrael-fait-chierje-suis-un-nazi.html


                    • lloreen 18 mai 2011 19:55

                      Peut-être pourriez-vous parler de FUKUSHIMA, parce que si cela continue ET CELA CONTINUE, nous sommes à la veille de l’extinction de la race humaine.
                      Alors Sinclair, Gaston Strauss-Kahn (oui, Dominique ça sonne mieux, mais c’est son deuxième prénom...), la greluche de l’Elysée en cloque...


                      • le poulpe entartré 18 mai 2011 20:29

                        La tarte Tatin ? Ah non, c’est Botul Levy ça.

                        C’est l’OSB de la semaine cet article, non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès