Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Recomposition du PAF en 2005

Recomposition du PAF en 2005

En cette fin d’année,, c’est l’heure traditionnelle des bilans. En matière audiovisuelle, l’année 2005 aura été marquée par plusieurs évènements qui vont durablement structurer le paysage audiovisuel français.

L’arrivée de la télévision numérique terrestre

C’est sans doute le fait le plus marquant des derniers mois : le lancement et le succès de la TNT. Lancée en mars, après de nombreux retards et pas mal de débats, la TNT a trouvé sa place : c’est près de 1,3 million de foyers français (source GFk) qui s’est équipé, en quelques mois, dépassant les prévisions les plus optimistes.

Aujourd’hui, l’offre gratuite permet de recevoir 18 chaînes, en attendant le lancement à grande échelle d’une offre payante sous l’égide des opérateurs Canal+ et de TPS.

Ceci marque une évolution majeure de l’offre télévisuelle pour nos concitoyens : jusqu’au lancement de la TNT, seules les 6 chaînes hertziennes étaient reçues par une grande majorité des Français (plus de 60%), faisant de la France un cas à part dans l’univers européen.

En 2006, l’augmentation du taux de couverture pour atteindre les deux tiers de la population, l’arrivée des offres payantes - qui seront l’occasion du lancement commercial de la norme technologique MPEG4 et de la télévision haute définition - sont les prochaines étapes d’un succès désormais probable. Tout cela devant nous préparer au « switch off » analogique, c’est-à-dire à l’arrêt des transmissions hertziennes analogiques à horizon 2010-2012.

La montée en puissance de l’ADSL

Free avait ouvert la voie de la télévision sur ADSL dès décembre 2003, et en 2005, l’ensemble des autres FAI ont démarré et/ou intensifié leurs offres en la matière (France Telecom, Alice, 9/Cegetel...). Ce qui était il y a quelques années encore un projet de laboratoire est devenu une réalité commerciale (plus de 1 million d’abonnés), constituant une concurrence sérieuse pour les bouquets satellites et les opérateurs traditionnels du câble. L’arrivée massive du haut débit dans notre pays (près de 8,5 millions de foyers équipés à la fin du troisième trimestre 2005, dont 90% en ADSL - source ARCEP) et la maîtrise des technologies TV sur IP ont permis cet incroyable essor.

A ce jour, l’ADSL reste avant tout un vecteur de distribution d’offres TV payantes traditionnelles, et les nouveaux services, notamment la vidéo à la demande, restent encore marginaux ; néanmoins, on peut penser que la concurrence acharnée qui s’annonce sur ce segment du marché va entraîner une intensification du lancement de nouveaux services en 2006. Dans tous les cas, cela marque le grand retour des acteurs télécoms dans le champ de l’audiovisuel.

La fusion annoncée TPS/Canal +

La signature d’un accord entre TF1, M6 d’une part, et Canal+ d’autre part, entraînant à terme l’absorption programmée de TPS par Canal+, marque la fin d’une exception française, celle de deux bouquets satellitaires concurrents. Dans l’ensemble des autres pays européens, un seul bouquet satellitaire avait survécu aux lancements de la fin des années 1990 (UK, Italie, Espagne). Cette annonce met fin à une guerre commerciale terrible et dispendieuse, que se sont livrée les deux bouquets, au cours des dernières années, à coups de paraboles gratuites, d’achats de droits (pour rappel 600M d’euros par saison pour le football) et autres cadeaux pour les abonnés.

Dans un contexte difficile, aggravé par l’irruption des acteurs télécoms dans le paysage audiovisuel, le plus faible des deux, TPS, a préféré une opération permettant de valoriser au mieux ses actifs à une lente dégradation de sa situation.

Et 2006 ?

Comme nous l’avons évoqué, les tendances constatées en 2005 vont se poursuivre : renforcement de la TNT, croissance de la TV sur ADSL, réalisation effective de la fusion TPS/Canal+. Néanmoins, on peut discerner trois chantiers nouveaux et importants : tout d’abord, celui de la TV sur mobile, à travers le déploiement de la norme DVB-H, des expérimentations ayant déjà démarré en 2005 ; ensuite, les problématiques de droits d’auteurs pour la vidéo, et, enfin, le lancement de la haute définition.

En matière de DVB-H, il s’agit en 2006 de stabiliser la technologie et de trouver des modèles économiques pertinents. En ce qui concerne les droits d’auteur, dans le contexte de la récente discussion parlementaire, il faudra articuler la protection des œuvres et des ayants droit et la libre circulation des oeuvres, dans un contexte où la technologie permettra de faire avec la vidéo ce qui a été fait avec la musique. Enfin, en matière de TV HD, les équipements sont disponibles, mais pas le contenu, et on devrait assister en 2006 aux débuts réels de cette technologie, notamment à l’occasion de la Coupe du Monde de football.

En somme, en 2006, on ne s’ennuiera pas. Rendez-vous dans un an !

Liens utiles :

ARCEP http://www.art-telecom.fr

CSA http://www.csa.fr/index.php

TNT pour tous : http://www.tnt-gratuite.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès