Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Relations difficiles entre Nicolas Sarkozy et France 3

Relations difficiles entre Nicolas Sarkozy et France 3

Nicolas Sarkozy s’était invité hier soir sur le plateau du 19/20 de France 3. Friand de TV, le président était venu certes pour parler Europe à la veille de la présidence française de l’UE, mais, aussi, pour rappeler à une chaîne traumatisée par la réforme de l’audiovisuel et tentée par une entrée en résistance que le patron c’est lui. L’incident, parce qu’il en faut toujours un avec Nicolas Sarkozy, n’est pas survenu en direct, mais en off, lorsqu’un technicien venu lui installer son micro a ostensiblement omis de le saluer.

Combatifs. L’adjectif se partage équitablement entre les personnels de France 3 venus attendre Nicolas Sarkozy et ce dernier venu défier ces irréductibles de l’audiovisuel. Les syndicats avaient bien fait les choses en mobilisant pratiquement un millier de salariés à l’entrée du siège de France 3. Question de créer l’ambiance les manifestants avaient déployé quelques banderoles et arboraient des tee-shirts frappés d’un « Plus belle la vie sans Sarkozy ». Hué lors de son passage en voiture, Nicolas Sarkozy était donc dans le bain lorsqu’il s’installe dans le studio.

Les participants décrivent une ambiance glaciale. Entre France 3 et Nicolas Sarkozy, ça ne passe vraiment pas. Le site internet Le Post rapporte le malaise d’une rédaction envahie par la crainte de perdre son emploi et, au-delà, l’exaspération face à une venue ressentie comme une provocation.

Récoltant ce qu’il a semé par ses tutoiements abusifs, son manque de retenue depuis son élection, le président de la République n’inspire plus le respect. Pire, il suscite l’impolitesse. Un phénomène devenu un challenge pour « la France d’en bas », soudainement devenue adepte de celui qui sera le plus malpoli à l’égard du chef de l’Etat. Ces gauloiseries de mauvais goût prêteraient à sourire, si elles ne concouraient, une fois de plus, à délégitimer une fonction jusqu’alors sacralisée par les institutions.

Hier soir, c’était donc, en quelque sorte, l’arroseur arrosé. Pour autant, on ne nous fera pas croire que l’Elysée ne se délecte pas de ce type d’incident, en recherchant coûte que coûte à créer le « buzz ». Nicolas Sarkozy est un professionnel de la communication. Il savait parfaitement que sur un plateau TV, même si on n’est pas en direct, les caméras tournent et les conversations, même à voix basse, sont enregistrées.

Au final le président s’est livré à l’une de ces prestations de matador qu’il affectionne. Maniant la muleta avec dextérité, il a fait passer ses messages de façon explicite, en murmurant « en off » entre les dents un « Ça va changer, là » et, en direct, en déclarant ne pas vouloir regarder « le service public comme une petite secte appartenant à quelques micro-organisations. » Les intéressés sont doublement prévenus.


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (125 votes)




Réagissez à l'article

113 réactions à cet article    


  • wesson wesson 1er juillet 2008 10:41

    Bonjour l’auteur merci pour l’article,

    Pour ceux qui n’avaient pas compris qui était notre président, et ce qu’il veut pour les médias publics, voilà qui est assez clair...


    • Dedalus Dedalus 1er juillet 2008 19:34

      Finalement, ce qui est Off permet aussi de masquer ce qui est "On" - et notamment l’embarras du petit président de l’identité nationale face à la pugnacité remarquable de Audrey Pulvar à propos de sa question portant sur le nombre d’arrestations nécessaires pour atteindre les 25 000 sans-papiers expulsés :

      une vidéo "On" à se passer en boucle...



      http://sarkononmerci.fr/files/Sarkozy-expulsions-sans-papiers.html


    • E-fred E-fred 1er juillet 2008 20:47

      merci Dedalus

      Bravo Audrey !!!
      Nous sommes tous avec vous !!!


    • HELIOS HELIOS 1er juillet 2008 23:43

      et en plus, elle est superbe, Audrey... mmmhhh, si j’avais été plus jeune j’aurais bien tenté ma chance.


    • sisyphe sisyphe 1er juillet 2008 23:55

      Video absolument implacable....

      La mise en "ordre" est enclenchée, et les mécréants nommément désignés.

      Un nuage de baisers à Audrey Pulvar !!

      Sinon, tout va bien ??


    • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 2 juillet 2008 01:08

      ouh pinaise, j’ai manqué ça !!!!
      audrey,chapeau !!!et fais gaffe au goulag.

      il est vraiment mauvais "l’autre"...

      hihihihi,c’est adam west ?ou un clone ?or just another troll ?

      hein west,troll un jour troll toujours !!!au fait,ça c’est arrangé tes histoires de micro pénis ?


    • did 2 juillet 2008 12:40

      L’incident, parce qu’il en faut toujours un avec Nicolas Sarkozy, n’est pas survenu en direct, mais en off, lorsqu’un technicien venu lui installer son micro a ostensiblement omis de le saluer.

      Plus belle la vie sans Sarkozy….. Le plus drôle c’est que le bouffon attends que tous on le respect !!!!!!!!!!!!!!! ben faudrait encore qu’il soit respectable !!!!! avec le peuple entres autres !!!! … pis dans une démocratie ben on a aussi le droit de penser et de dire ” allez encore quatre ans et….. CASSES TOI POV’CON !!!!” non ? je peux plus ??? houlaaaaaaaaaaaaaaaa barrez vous tant qu’on peux !!!! car la si jpeux pus l’dire c’est DE LA DICTATURE !!!!!!!!!!!!!!

       

      Récoltant ce qu’il a semé par ses tutoiements abusifs, son manque de retenue depuis son élection, le président de la République n’inspire plus le respect. Pire, il suscite l’impolitesse. Un phénomène devenu un challenge pour « la France d’en bas », soudainement devenue adepte de celui qui sera le plus malpoli à l’égard du chef de l’Etat. Ces gauloiseries de mauvais goût prêteraient à sourire, si elles ne concouraient, une fois de plus, à délégitimer une fonction jusqu’alors sacralisée par les institutions.

      c’était donc, en quelque sorte, l’arroseur arrosé. Pour autant, on ne nous fera pas croire que l’Élysée ne se délecte pas de ce type d’incident, en recherchant coûte que coûte à créer le « buzz ». Nicolas Sarkozy est un professionnel de la communication. Il savait parfaitement que sur un plateau TV, même si on n’est pas en direct, les caméras tournent et les conversations, même à voix basse, sont enregistrées.



    • did 2 juillet 2008 12:41

      toi dans le genre con ! tas pas de leçons à donner !!!!! tu fais sans doute partie des bonnets au paquet fiscal ?!!!!!!!


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er juillet 2008 11:45

      Ben ouais , un mec dit bonjour , l’ aut y répond pas ,

      ces types des médias sont aussi cons qu’ ilsd en ont l’ air ...


      • E-fred E-fred 1er juillet 2008 11:51

        C’est ça l’éducation à la "pauv c..."

        une autre avait déjà fait le coup  !

        C’est aussi ça la résistance passive !!!


        Vive la résistance Vive la République !

        casse toi pov’c...


      • Djanel 1er juillet 2008 16:46

        Rocla

        .

        .

         

        Tu devrais plutôt t’inquiéter. Il va falloir descendre dans la rue pour reconquérir nos droits et les mecs comme toi à la poterne.

         

        Qu’est-ce qu’on doit faire avec des mecs qui veulent restaurer la loi Chapelier. http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Le_Chapelier

        Leur rentrer dans la gueule.


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er juillet 2008 17:00

        T’ as raison Djamel descends dans la rue , hier j’ ai vu des camionneurs qui bloquaient la route , il y avait une femme qui emmenait son bébé chez le docteur , elle était arrêtée il faisait 35 degrés à l’ ombre , vive les gros beaufs s’ accaparant la liberté de circuler , vive le fascisme des corpos ...


      • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 1er juillet 2008 17:23

        des corpos,oui,mais de droite...pas vu de crs matraquer tes clones....


      • Gasty Gasty 6 juillet 2008 12:06

        En plus , JJ Pernaud a bien pas dit qu’il ne s’agissait pas de prise d’otage des usagers de la route, alors hein !


      • E-fred E-fred 1er juillet 2008 11:48

        merci pour cet article et la vidéo !

        " on est pas dans le service public là...on est chez les manifestants...c’est grave...non, une ancienne (polémique de la maquilleuse ...) ca va changer.... !

        Ensuite il fait le représentant de chez Rolesque ...elle est bonne votre montre ?????? elle a la bonne heure ???? faut se mettre à l’heure présidentielle !!!! Après les eaux de régime, l’heure du régime !!!!!!!

        Ensuite il veut en remettre une couche sur Carcassonne  ! Ou comment nous expliquer qu’un famas avec BTB tir en full-auto 18 balles de 5.56 à 25 mètres en "ne blesse" que 17 personnes !!!!!!!!!

        Tout ça c’est de l’information, M. le Président !!!!

        France 3 = résistants à la force d’occupation sarkoziennne !!!!


        mais tout ceci n’engage que moi...


        • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 1er juillet 2008 14:26

          e-fred,
          je te suis sur le coup du famas...comment ça fait qu’on puisse tirer avec un famas equipé d’un btp sans s’arracher le bras et toutes les incohérences des dépeches "officielles"...un général c’est barrer mais le nain maléfique a t’il compris le message ? 


        • E-fred E-fred 1er juillet 2008 20:49

          à koto............
          j’espère qu’un bon article va sortir sur Avox, parceque ça fait 3 jours qu’on en parle sur secret-défense !!


        • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er juillet 2008 11:58

          de petits fonctionnaires croyant que la chaine leur appartient...des pouet-poueteurs...


          • tvargentine.com lerma 1er juillet 2008 12:10

            Qui sont -ils ces "pseudo-journalistes" qui ont passé des dizaines d’années à toucher grassement des rémunérations pour ne rien faire ou pour se contenter de reprendre les plans médias des sociétés de communication

            Il ne cherche qu’à défendre leur petit interet particulier et vraiment réactionnaire en s’accrochant sur le concept "service public"

            Autant je reconnais que ARTE et la cinq ,la 4 produisent des emissions de grandes qualités ,autant France2 et France3 ont des lacunes

            France2 devrait etre privatisé et France 3 vendue à des journaux régionaux

            Je soutiens la démarche du Président car elle correspond bien ç ce qu’il faut changer

            Le temps des placards dorés payés aux frais du contribuable doit se terminer

            PS : France5 pourrait-il diffusé ces reportages natures ,sciences et animaliers à partir de 20h40 au lieu de les lettre à 1h00 du matin ?

            Merci encore


            • K K 1er juillet 2008 18:43

              Je pense que vous ne connaissez pas les salaires des journalistes pour écrire ce commentaire. Il y a de nombreux journalistes qui sont très loin du salaire des stars du 20H.
              Peut être confondez-vous journaliste et producteur-animateur.


            • morice morice 1er juillet 2008 12:15

               dictature


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er juillet 2008 12:19

                connasserie


              • Numero 19 Numero 19 1er juillet 2008 14:58

                ta mère en string avec sarko 


              • nephilim 1er juillet 2008 12:20

                Quel respect Rocla pour les salariers, je comprends mieux maintenant pourquoi vous lechez les pompes à Sarko, traiter des travailleurs de petits prouve bien la votre mediocrité.

                tenez voici une petite info du meme calibre que la Roclure.

                voici des propos du Ministre de la Fonction publique (sic) rapportés par Charlie-Hebdo, tenus lors d’une réunion de la Fondation Concorde, proche de la majorité actuelle, le mercredi 20 octobre au Café Restaurant Pépita à Paris :>>Les retraités de la fonction publique ne rendent plus de services à la nation. Ces gens-là sont inutiles, mais continuent de peser très lourdement.
                La pension d’un retraité, c’est presque 75% du coût d’un fonctionnaire présent. Il faudra résoudre ce problème.
                ’>> ’Le grand problème de l’État, c’est la rigidité de sa main-d’oeuvre. Pour Faire passer un fonctionnaire du premier au deuxième étage de la place Beauvau, il faut un an. Non pas à cause de l’escalier [rires dans la salle], mais des corps. Il y a 1400 corps. 900 corps vivants, 500 corps morts [rires], comme par exemple l’administration des télécoms. Je vais les remplacer par cinq filières professionnelle qui permettront la mobilité des ressources humaines : éducation, administration générale, économie et finances, sécurité sanitaire et sociale.
                Si on ne fait pas ça, la réforme de l’État est impossible. Parce que les corps abritent des emplois inutiles.’>> ’A l’heure actuelle, nous sommes un peu méchants avec les fonctionnaires. Leur pouvoir d’achat a perdu 4,5% depuis 2000.’>> ’Comme tous les hommes politiques de droite, j’étais impressionné par l’adversaire. Mais je pense que nous surestimions considérablement cette force de résistance.
                Ce qui compte en France, c’est la psychologie, débloquer tous ces verrous psychologiques.’>> ’C’est sur l’Éducation nationale que doit peser l’effort principal de réduction des effectifs de la fonction publique. Sur le 1,2 million de fonctionnaires de l’Éducation nationale, 800 000 sont des enseignants. Licencier dans les back office de l’Éducation nationale, c’est facile, on sait comment faire, avec Éric Woerth [secrétaire d’État à la Réforme de l’État] : on prend un cabinet de conseil et on change les process de travail, on supprime quelques missions.
                Mais pour les enseignants, c’est plus délicat. Il faudra faire un grand audit.’>>>> ’Le problème que nous avons en France, c’est que les gens sont contents des services publics. L’hôpital fonctionne bien, l’école fonctionne bien, la police fonctionne bien. Alors il faut tenir un discours, expliquer que nous sommes à deux doigts d’une crise majeure - c’est ce que fait très bien Michel Camdessus , mais sans paniquer les gens, car à ce moment-là, ils se recroquevillent comme des tortues.
                ’>>>> Il admet dans ses propos que les français sont satisfaits de la qualité du service public rendu par les fonctionnaires, quels qu’ils soient. C’est bien en les fragilisant de l’intérieur (sous effectif, baisse d’investissements etc.) qu’il compte rendre les services publics impopulaires auprès des populations. Une impopularité qui lui servira de prétexte pour les privatisations à venir. Alors que ce sont bien les attaques à l’oeuvre depuis de nombreuses années qui dégradent la qualité des services publics.


                • Gilles Gilles 1er juillet 2008 15:53

                  nephilim

                  Je suis allé voir sur le site de la fondation concorde. J’y ai trouvé cela, assez rigolo...

                  UNE FISCALITE
                  POUR UNE FRANCE OUVERTE
                  Moins d’impôts pour chaque Français

                  "Le nombre de fonctionnaires, hors secteur hospitalier, par habitant est le même en France et aux
                  Etats-Unis.

                  L’analyse objective démontre donc qu’un pays dit libéral ne sacrifie pas pour autant ses dépenses
                  sociétales. De fait, les Etats-Unis dépensent plus par habitant que la France dans ce domaine. Par contre,
                  ils prélèvent moins en pourcentage du PIB, et ce en raison de la différence de PIB par habitant. La
                  différence de productivité individuelle n’explique que partiellement cette différence de PIB par habitant.
                  La principale cause du différentiel est le taux d’emploi de la population active entre les deux pays, 75 %
                  aux Etats-Unis contre 58 % en France (4). L’écart se creuse encore plus s’il est mesuré en nombre d’heures
                  travaillées (5). Et le manque d’efficacité de notre secteur public - qui est culturellement opposé à la
                  pertinence de ce critère comme élément de mesure – constitue un facteur aggravant (6
                  )."

                  Eh ben , fallait que ça soit dit et par les libéraux en plus ! Plus rigolo pas mal des ces élites au pouvoir qui nous sortent des comparaisons hasardeuses sur le nombre de focntionnaire par rapport à nos voisins actuellement y sont dans ce club


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er juillet 2008 12:25

                  un salarié est " petit " par nature , sinon il est à son compte ...

                  Fierté , ça vous parle ?


                  • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 1er juillet 2008 13:23

                    et la,mon capitaine,du calme !

                    peut etre qu’avec son casque ,le gars n’a pas entendu l’autre lui dire bonjour !peut etre qu’on lui parlait dans casque et qu’il était occupé a fixer le micro et qu’il n’a pas pu lire sur les lévres de l’autre.

                    et de toute façon,le crime de lèse majesté c’est pas encore...


                  • Medicis 1er juillet 2008 13:42

                    Pauvre Rocla, j’ai failli écrire raclure, il n’a plus Le Pen ça lui manque !


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er juillet 2008 13:48

                    j’ ai failli écrire Merdicix moi j ’ l’ ai pas fait à cause l’ odeur ...


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er juillet 2008 13:49

                    Ce Max , quelle hauteur ....


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er juillet 2008 15:59

                    il y a dans les 11 salariés et plus si affinités...


                  • Cincinnatus 1er juillet 2008 18:31

                    Je réclame l’antériorité sur les termes rocla / raclure, mais roclure ou mieux rognure serait bien aussi


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 juillet 2008 08:48

                    En attendant l’ antériorité contente toi de Cincinfontfontfonttroisp’titstoursetpuis’envont....


                  • Cincinnatus 2 juillet 2008 15:51

                    Le haddock cest aussi l’aiglefin, enfin dans ce cas ce serait plutôt aigrefin, au sens de homme (quand je dis homme c’est relatif) qui emploi la tromperie, en proxémie luinguistique pour haddock nous avons (via morue et merluche)  : prosituée et tous les dérivés, demie mondaine, gourgandine, cocotte, mégère, putain, d’où sans doute le choix du premier terme du pseudo (rocla) qui ne comporte pas de proxémie officielle puisqu’il n’eXiste pas dans le vocabulaire des civilisés, mais permet malgré tout : raclure, rognure etc. Mais j’insulte les filles de joie qui sont respectables elles. T’en veut encore Rocla ?


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 6 juillet 2008 12:11

                    18 en recomptant ...


                  • patrick patrick 1er juillet 2008 15:57

                    @calito

                    comme vous, je regarde les films et par moment les chaines d’Info....


                  • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 1er juillet 2008 16:29

                    et on s’en branle !


                  • claude claude 1er juillet 2008 16:48

                    @ calito,

                    tout le monde ne dispose pas d’un ordinateur ou d’internet.

                    il existe aussi des émissions de qualité sur france télévision : documentaires, magazines comme "thalassa", émissions culturelles (malheureusement trop tardives à cause de l’audimat), emissions de vulgarisation comme "c’est pas sorcier", d’information...

                    comme sur toutes les chaines, il y a du bon et du mauvais. on n’est pas obligé de regarder drucker le dimanche, ni croire que "les z’amours" est une émission culturelle.

                    je crois que la plupart des journalistes du groupe essayent de bien faire leur boulot, et qu’ils font du mieux qu’ils peuvent avec la marge de manoeuvre qui leur est accordée.

                    l’intrusion du président dans le choix du pdg du groupe, va encore restreindre leur espace de liberté.

                    personnellement je serais pour le maintien de la pub, et la suppression de la pression de l’audimat, afin que les émissions culturelles ou les films plus difficiles d’accès, puissent être programmés en début de soirée.



                  • MaxAlain MaxAlain 1er juillet 2008 13:25

                    Mis à part l’exposé de Nephilim, j’ai le regret de constater que le sujet partisan, ne requiert pour l’instant, que de médiocres "débatteurs", qui n’ont d’argument, que l’insulte gratuite. C’est cela le vrai malheur de notre époque : çà ne fait pas avancer le débat mais, s’ils en sortent grandis...

                    Nous avons tout à craindre de la synthèse de leurs analyses


                    • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 1er juillet 2008 13:36

                      depuis 8mois le peuple cherche à débattre et les seul interlocuteur qu’il trouve c’est les crs...max alain,quand on a rien dire ,on dit rien et on écoute.
                      merci.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès