Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Remise du prix Reporters sans frontières, vue de l’intérieur

Remise du prix Reporters sans frontières, vue de l’intérieur

L’ONG reporters sans frontières, connue dans le monde entier, remettait le 4 décembre trois prix. Média, journaliste et cyberdissident. C’est à l’Espace Fondation EDF, rue Récamier (7° arr.) que se déroulait la cérémonie, présentée par Audrey Pulvar (France 3).

Reporters sans frontières est une ONG qui défend la liberté d’expression et la liberté de presse dans le monde. Elle soutient les familles des journalistes emprisonnés, ou morts. Elle aide, par le poids de sa reconnaissance, les journalistes qui subissent des pressions politiques. Et, elle médiatise toutes ses actions, dernièrement les manifestations tibétaines.

C’est Shirin Ebadi, Prix Nobel de la Paix en 2003, qui remettait le prix aux trois lauréats. Ricardo Gonzales Alfonso (cuba) a remporté le prix du journaliste de l’année, pour avoir osé concurrencer le monopole de l’Etat sur l’information. Il est arrêté le 18 mars 2003 lors du "Printemps noir" et est condamné à 20 ans de prison. La Radio Free NK (Corée du Nord) a reçu le prix "média". C’est la première radio dissidente nord-coréenne, elle est l’ennemi public numéro un du régime totalitaire de Kim Jong-il. Les deux cyberdissidents de l’année 2008 sont Birmans. Zarganar, et Nay Phone Latt. Le premier, a été arrêté pour "trouble de l’ordre public" et condamné à 59 ans de prison, et le deuxièmes, condamné à 22 ans de prison pour avoir eu en sa possession une vidéo interdite par la junte militaire au pouvoir.

C’est avec force que Shirin Ebadi parle de la censure, des non respects des droits de l’homme, ou encore des violences commises envers les journalistes. Le message de la présentatrice, Audrey Pulvar et celui de Jean-François Julliard, secrétaire général, étaient unanimes et centrés autour des dernières actualités. C’est avec fragilité qu’ils dénombraient le nombre de journalistes enfermés, morts ou violentés en 2008.

Une juste cause pour certains, une inutile et banalisée pour d’autres, la liberté de la presse est chose essentielle, qu’elle soit à des fins informatives, pour les pays très fermés, ou politique, pour dénoncer un Etat dictatoriale ou corrompu.

www.rsg.org

Documents joints à cet article

Remise du prix Reporters sans frontières, vue de l'intérieur Remise du prix Reporters sans frontières, vue de l'intérieur

Moyenne des avis sur cet article :  2.26/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • DiogenePasCynique DiogenePasCynique 6 décembre 2008 13:30

    Bonjour,

    Le journalisme libre et les journalistes doivent effectivement être défendus. Malheureusement, Reporters Sans Frontières n’est pas nécéssairement une organisation sans tache. Tout à été fait pour que le seul ouvrage critique et doccumenté sur le sujet ne puisse être connu : Voir cet article. Après une démission, M Menard s’est trouvé un sinécure au Qatar au Centre for Media Freedom, à Doha. Je crois que M Menard n’est qu’un toutou du pouvoir et je souhaite que Reporters Sans Frontières se ressaisisse, notamment en adoptant un financement plus independant ... Il est en effet important qu’une telle organisation, avec ses buts revendiqués, soient exemplaire.
    Ne prenez pas cela pour une critique personnelle, je suis toujours heureux que des citoyens prennent la plume smiley

    Bien cordialement.

    ..


    • non666 non666 6 décembre 2008 15:23

      RSF est effectivement une ONG d’apparence.
      Mais la réalité est que le gouvernement qu’elle sert n’est malheureusement pas le notre.

      RSF a été très "discrete sur le fait que ce sont les pays anglo-saxons qui avaient annoncé vouloir "punir la France" qui ont voté pour les JO en Chine.
      Si Menard a été "desangagé", c’est que la France est désormais "sous controle" comme le conbfirmais Mac cain dans sa campagne.

      Sarkozy, l’ami des etats unis et d’israel n’a donc eu le droit qu’a de mini peaux de bananes qui etaient en fait destinées a son predecesseurs.
      Comme une certains nombre d’idiots utiles avaient rejoint RSF, les commanditairesils ne pouvaient tout simplement pas "ne rien faire" . Ils ont donc fait de la contestation d’apparence avant de disparaitre sous d’autres cieux.

      RSF est comme le Parti des travailleur, une officine de communication spécialisée de nos chers amis "américains".




    • tanguy 7 décembre 2008 02:37

      Auriez vous les références du discours de McCain que vous citez ?

      Merci d’avance,

      Tanguy


    • Philou017 Philou017 6 décembre 2008 20:00

      Rsf, dont l’ex-directeur, le tragique Ménard, était recu en grande pompe dans les organisations anti-castristes en Floride, organisations dont beaucoup sont financées par la CIA.
      J’en profite pour rectifier un oubli de notre valeureuse journaliste du samedi : Ricardo Gonzales Alfonso était un correspondant de reporters sans frontieres...on n’est jamais mieux servi que par soi-même.

      Je ne sais pas quelle est la réalité des faits dans cette affaire, mais RSF, qui traitait récemment Chavez de "dictateur", est tout sauf fiable.

      Sur Agoravox, on espere des articles un peu plus fouillés, chere Camille M. Je suis sur que vous pouvez faire un effort...


      • Camille M. Camille M. 6 décembre 2008 20:54

        Bonsoir,

        Pour répondre, je n’ai pas écris l’article dans l’optique de juger les actes de cette ONG, ni même ses financements ou la manières dont elle attibue ses prix. J’ai seulement écris cet article pour relater des faits, a savoir la remise des prix. J’aurais pu prendre partie, être un peu plus critique, et étoffer certaines choses. Je l’accorde c’était un premier jet, un peu superficiel, mais comptait sur moi, je saurais faire mieux !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès