Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Retour dans le marécage afghan

Retour dans le marécage afghan

Grand débat sur l’éthique journalistique en France : peut-on donner la parole aux talibans ?

- "Non, répondent nos ministres,

- et vous êtes priés de continuer à ignorer la situation".

Depuis la fameuse une de Paris Match sur les auteurs de l’embuscade d’un convoi français, nous avons droit à une vague de propos moralisateurs sur la déontologie du journalisme. La question afghane ne s’était d’ailleurs pas vraiment posée avant l’embuscade.

Commentaires des ministres et responsables du gouvernement :

Pas de "risque zéro" en Afghanistan, selon MM. Kouchner et Morin

Kouchner et Morin : "Nous ne sommes pas en guerre"

Hervé Morin : "Je consteste le mot de guerre" en Afghanistan

Je me pose cette question : la véritable déontologie du journalisme ne consisterait-elle pas à dénoncer ce grand élan de négationnisme qui touche autant le gouvernement que l’opinion publique ?

« L’alliance du Nord ». Souvenez-vous, c’était en 2001. Un concept déjà bien fumeux à l’époque, en fait issu des bureaux de l’ISI, qui satisfaisait pleinement le téléspectateur occidental. Nous suivions la marche victorieuse des troupes alliées sur des cartes, où en quelques jours, la ligne de front médiatique se déplaçait de dizaines de kilomètres. Ceux possédant quelques notions sur la géographie du pays trouvaient déjà que l’enrobage médiatique du conflit se faisait pensant. Les talibans, présentés comme des combattants étrangers, étaient vaincus.

Quelques touchants commentaires sur le retour du vernis à ongle, et l’affaire était classée, le peuple afghan libéré et reconnaissant. La démocratie triomphait. Fin.

L’Amérique pouvait désormais commencer à menacer libérer l’Irak, la Syrie et l’Iran.

La période du « trou noir Afghan »[1] commençait.

Quelques rapport parlementaires, un petit reportage sur nos troupes qui distribuent des bonbons, quelques débats, sans conviction, pendant la campagne, où Sarkozy proclamait que la France n’avait pas vocation à rester… Déclaration contraire il y a quelques mois. Anxiété de l’état major. Puis vint l’embuscade…

Et pourtant. Déjà longtemps, les Britanniques faisaient les comptes, et calculaient que le taux des victimes du conflit était supérieur à celui de la guerre du Vietnam [2]. Depuis 2004, certains voyaient déjà la défaite inéluctable pour les troupes de l’OTAN[3]. Le comportement des soldats occidentaux provoquait des émeutes à Kaboul, où la population se lassait déjà de ces seigneurs de la guerre, pour lesquels les victimes afghanes n’étaient qu’une donnée statistique[4].

Villages rasés après villages rasés -guerre aérienne oblige- le Seattle Post citait ce commentaire désabusé d’un fermier afghan : « “Who are these Taliban ? They are Afghans, ». C’était sans compter sur l’humanisme sans borne des généraux de l’OTAN, qui proposaient en juillet 2007, de passer des bombes de 500 kg aux bombes de 250 kg [5], suite à cette soudaine illumination : massacrer les afghans pourrait faire qu’ils se retournent contre nous, frappons moins fort.

Nous avons même frisé l’incident, lorsqu’un général britannique déclara que «  chaque civil tué, c’est 5 nouveaux combattants à affronter  » [6], suite à un massacre de 80 civils lors d’un bombardement, mi-2007. Celui osa même déclarer que les américains, principaux théoriciens et maîtres d’œuvre de la guerre aérienne, devaient arrêter d’urgence leurs conneries, sous peine d’nsuréction généralisée. Nous n’en sommes pas loin.

Voilà un petit panorama de ce que vous avez raté si vous ne consultez que la presse française. De libérateurs en 2001, les Occidentaux sont des occupants sanguinaires en 2008. Aucune perspective de sortie, encore moins qu’en Irak.

Des dizaines de milliers de soldats, des milliers de blindés et de pièces d’artillerie, des centaines d’avions de combat et d’hélicoptères… Et bien non mesdames et messieurs, "Je consteste le mot de guerre" en Afghanistan.

Aussi, on me permettra de dire, devant ces débats passionnés pour savoir si il est moral ou non de publier telle ou telle photo sur papier glacé :

"Je conteste le mot de journalisme en France."

[1] http://www.dedefensa.org/article-le_trou_noir_afghan_09_07_2002.html

[2] http://www.dailymail.co.uk/news/article-475213/Afghanistan-death-rate-tops-Vietnam.html

[3] http://www.wanttoknow.info/eliminatebinladen

[4] http://www.iht.com/articles/2006/05/29/news/afghan.php et

http://www.comcast.net/articles/news-general/20080826/NEWS-AFGHAN-CIVILIANS-DC/

[5] http://www.ft.com/cms/s/0/44aaa8be-3e01-11dc-8f6a-0000779fd2ac.html?nclick_check=1

[6] http://www.guardian.co.uk/world/2007/jul/01/afghanistan.afghanistantimeline


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • morice morice 6 septembre 2008 12:43

     On la dit et répété, en Irak comme en Afghanistan : c’est l’INCURIE américaine qui fabrique les nouveaux talibans.

    deux exmples déjà expliqués ici
    en irak
    en afghanistan


    • Gandalf Tzecoatl 7 septembre 2008 00:04

      @ Morice :
      "On la dit et répété, en Irak comme en Afghanistan : c’est l’INCURIE américaine qui fabrique les nouveaux talibans."

      Je crois surtout que c’est l’incurie américaine qui crée les nouveaux marchés militaires. Il n’y a jamais eu de guerres à gagner depuis pas mal de temps, elles sont d’abord à perdre afin de perpétuer le keynésianisme militaire américain.


    • Gandalf Tzecoatl 7 septembre 2008 00:07

      Et également afin d’éviter de se reposer sur une victoire, grâce à une technique dépassée (Syndrome Maginot).


    • karpediem karpediem 6 septembre 2008 17:50

      Incroyable en effet !… parce que l’hebdomadaire publie des images de Talibans avec ce qu’ils présentent comme les trophées du combat du 18 août, certains se déchaînent et d’autres hurlent avec la meute. Qu’est-ce que ce procès contre « Paris Match » ?


      1) Voilà des millénaires que les vainqueurs ont tjrs récupéré les trophées de leurs vaincus : vase ( de Soisson ) - drapeaux – armes – chevaux – logistique. Notre propre colonne Vendôme n’a jamais été fondue qu’à partir de certains des canons ennemis pris à Austerlitz. Il en était même d’un chant des troupes de Turenne intitulé « les Dragons de Noailles » qui s’honorent — au son des fifres et tambourins – d’avoir traversé le Rhin, incendié Coblance, et pillé le Palatinat … pour décorer Paris ! « Les fiers dragons de Noailles / Avec les drapeaux ennemis / Ils ont décoré Paris : lon lon la laissez les passer ... les Français sont dans la Lorraine … »

      2) propagande : voilà des dizaines d’années que le vainqueur reconstitue ses victoires et refait ses prises de plans caméras : débarquements, assauts, prise de Berlin, libérations des camps, chute de Dien Bien Phû etc etc ….

      3) mémoire : depuis cinq décennies, les grands reporters de Paris-Match couvrent nos armées comme nos adversaires : Indochine, l’Afrique, l’Afrique du Nord : qui ne se souvient des images de Viêt-Cong ou des Fellaghas brandissant des mitraillettes (MAT) françaises ?

      4) fierté : voilà des années que toutes nos propres salles d’honneur, micro-musées et bureaux des chefs de nos régiments sont décorés des fanions et armes ennemies : Libération – Indochine – Indépendances … Liban, Zaïre ou Tchad …

      5) info : voilà quatre jours (mardi 2 sptbre ) qu’Arte / Thema nous a présenté un reportage sur les troupes occidentales en Afghanistan – 8° RPIMA inclus – avec Talibans à la clé brandissant un (deux ? des ?) FAMAS français

      Propagande et scandale le lendemain matin, lors de la parution de Paris-Match ?
      Jusque de la bouche de Monsieur de Villepin au "Grand Journal" de Canal + ( jeudi 4 sptbre) que vaut cette diatribe contre cette presse ?


      Question terrorisme et Moyen-Orient …. les images des premières bombes sur Bagdad de janvier et février 1991 traînent tjrs sur la Toile ou les écrans TV dix-sept ans plus tard. A l’inverse, on nous repasse en boucle l’attentat contre les Twin-Towers depuis sept ans avec des « costumes » se jetant par les fenêtres.
      Warning : extremely graphic “ – tel un smuph moovie — on trouve sans trop de difficulté “ THE video of American contractor being decapitated in Iraq (Windows Media format, 5.4 megs)” … Nick Berg execution is extremely graphic, of course sir !


      Où est l’indécence ? Qui est manipulé ? Qui se permet d’accuser d’instrumentalisation ? Le choc des photos n’a-t-il que des inconvénients ? Que pèse cette gesticulation de salon ? Ne voudrait-on faire oublier ou passer sous silence d’autres abus ? Qu’a-t-on à reprocher à des grands reporters … ? Une conversation de bistrot aboutira à un fameux « ah … mon bon monsieur … la guerre – c’est toujours moche … ».


      Alors que des députés français en reviennent et que des familles y partiront la semaine prochaine, j’aimerai trouver une autre conclusion ; mais laquelle n’en déplaise aux professionnels de ce site qui – entre deux gargarismes ? — ne vont pas tarder à vous répondre à leur tour comme je le fis – de cette même manière – hier, ici. J’aimerais aller de l’avant , quoiqu’à très court terme : que pourra-t-on montrer à ces familles de plus sur l’Afghanistan en guerre ? Que va-t-on leur faire avaler ?

       

      Vendredi 5 sptbre, la Défense Nationale et le Ministère ont enfin admis qu’il y a eu mort d’homme à l’arme blanche : les camarades du Régiment, les infirmiers et chefs de groupe, les officiers du 8° RPIMA, comme les médecins légistes ne le savaient-ils point depuis ce jour ? Manquaient-ils même des têtes dans les cercueils aux Invalides ? A ce point faux-cul que le ministre déploie son parapluie sur les familles. Ce ne sont qu’elles qui demandaient le secret. Ce sont elles qui vont dorénavant porter le chapeau. Pour l’honneur de nos Armes, un faux-cul ….. de première classe, si je ne m’abuse ? Ces familles ont-elles besoin de savoir si leurs fils furent plutôt égorgés ou plutôt poignardés ? Elle est où l’indécence svp ?

       

       

      Et, pour mémoire ….

      http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=20764


      • Bobby Bobby 7 septembre 2008 09:05

        Très bon article !... merci également à karpediem pour son éclairage judicieux !

        J’ai malheureusement déjà écrit mon opinion sur le sujet dans un article précédant "la guerre pour quoi"

        bien cordialement


        • Bobby Bobby 7 septembre 2008 09:07

          Sorry pour les caractères si grands Karpédiem, j’ignore d’ou ils viennent !


        • frédéric lyon 8 septembre 2008 17:11

          Après le "bourbier irakien", nous voilà dans le "marécage afghan" !

          Et tout ça dans des pays où il ne pleut pratiquement jamais. Nos amis du Maghreb ont beaucoup d’imagination.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès