Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Rigolade : un « devoir citoyen »

Rigolade : un « devoir citoyen »

Croyez-moi sans barguigner, il vaut mieux rire que pleurer. Le rire est un des meilleurs remèdes pour garder la santé.

Il faut par conséquent utiliser systématiquement le parti de la rigolade salvatrice à l'occasion de toutes les infos balancées . C'est une misère de constater les dégâts sur le moral de nos anciens, vieux parents ou amis, produits par la station prolongée devant les journaux télévisés : la presse écrite ne fait guère pour corriger les raccourcis des clips du JT.

Quand le chômage baisse, certes très légèrement, le titre de la presse se transforme en : Le chômage baisse, mais ça ne saurait durer. Quand il monte on peut lire : inexorable progression du chômage. Pour parfaire votre joie vous ajoutez un petit coup de Frédéric Lefèbvre, précisant que la chronicité du sous-emploi est la conséquence d'une trop forte natalité ; c'est le point de côté garanti. « Il faut dire la réalité : parce qu'on a un taux de natalité beaucoup plus important que beaucoup d'autres pays, parce qu'on a beaucoup de Françaises et de Français qui entrent sur le marché du travail » Il est en effet bien connu qu'une société bien organisée n'est pas là pour donner du travail à ses enfants et que la natalité dorénavant doit se calquer sur la courbe de l'emploi disponible. Chers jeunes en état de procréation, avant de forniquer efficacement, n'oubliez pas de passer à "Pôle Emploi" pour connaître les dernières tendances.

Dans un autre registre, une juge dessaisie pour incompatibilité d’humeur avec son procureur, cherchant sans doute à détrôner Éva Joly, se confie à des journalistes pour écrire un bouquin en y laissant imprimer, qu’en dehors de la procédure judiciaire, des témoins ont avoué à la greffière ce qu’ils ne pouvaient pas dire à la juge etc. etc. Quand ces mêmes pseudo-vrais-faux témoins déclarent, la presse se déchaînant, qu’ils n’ont jamais tenu de tels propos, la réponse est évidente pour cette presse ainsi bafouée : c’est bien la preuve qu’il y a des pressions. Ben voyons, c'est évident, la justice ne se rend plus à partir d'actes enregistrés, mais en fonction des dires de l'homme qui a vu l'ours qui a vu l'ours. C'est au comptoir du bar d'en face que l'on doit chercher les vérités, pas dans la procédure interrogatoire. Ne pleurez surtout pas, il faut au contraire pouffer un bon coup. Cette démarche incroyable d’un juge est en plus une machination réversible. Les partisans de Nicolas Sarkozy vont ainsi pouvoir rebondir allègrement sur une telle pantalonnade ; Alain Juppé et Jean-François Copé ne s’en privent pas : l'effet boomerang est garanti. C’est évident, quand Nicolas Sarkozy allait dîner chez Madame Bettencourt, il recevait à table, sous sa serviette, dans le vestibule ou ailleurs, mais bien sûr en présence de l’infirmière de la bonne Dame, l’enveloppe craquante de gros billets. C’est évident, ça tombe sous le sens ! Je ne sais si Bettencourt « arrosait » Sarko après Mitterrand, on l’a dit, ce que je sais en revanche c’est que si enveloppe il y a eu, l’infirmière n’en a rien vu.

Continuons. Martine Aubry, si soucieuse de son pacte avec DSK, n’a eu de cesse, pendant toutes les hésitations américaines de l’affaire, de demeurer en retrait de l’hallali ambiant. Arès tout, ce respect de l'amitié et des accords passés est honorable. Peu importait, en face de telles vertus, l'honneur de la gente féminine et la présomption favorable aux dires d'une femme de chambre, noire, musulmane, au teint piqué par la petite vérole. Mais DSK touchera le sol Français dimanche prochain et la primaire bat son plein ; le pacte est immédiatement obsolète et la bonne Martine commence à tirer sur des comportements inadmissibles avec les femmes de l'acrobate du Sofitel. Ségolène Royal en embuscade, tacle vertement, à juste titre, ce nouvel abord du dossier par la première secrétaire du PS. Il lui aura fallu simplement plus de trois mois pour se rendre compte que l'affaire n'était pas aussi simple qu'elle le prétendait, en particulier pour ce qui concerne les femmes. Les mouvements féministes sont d'ailleurs très discrets sur le dénouement de cette saga et sur l'attitude générale des socialistes tout au long de la tragédie. Rigolade !

Ainsi les exemples pourraient être multipliés presque à l'infini : les services secrets n'auraient pas à rechercher les sources de fuites dans les ministères ? Les irlandais n'étaient pas à Vincennes et le Rainbow Warrior s'est échoué sur un rocher. Rigolez !

Votre devoir absolu, pour votre santé mais aussi pour confondre tous les manipulateurs d’opinion, c’est de rire à gorge déployée, de leur signifier par ce rire éclatant, tonitruant, que c’est terminé, que ça ne marche plus, qu'ils ne sont plus crédibles. Rigolons tous en cœur mes amis, rigolons à la face de ces minables qui s’étonneront devant des suffrages « impensables »

Par bien des côtés, la campagne qui s’engage sur de telles bases me rappelle par moment celle de 2005 et du TCE, avec en particulier le mépris souverain de ceux qui mentaient de manière éhontée, qui n’ont rien vu venir et qui ne voit toujours rien venir, même leur propre profond discrédit.

Continuez les gars vous êtes sur la bonne voie : nous, nous rigolons, parfois "jaune", en attendant les résultats de votre inconsistance.

Le Blog


Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 2 septembre 2011 11:15

    c’est bien pour cela que viens sur Agoravox , sur certains fils c’est pas triste !  smiley


    • Ariane Walter Ariane Walter 2 septembre 2011 11:24

      Voilà un article qui me fait plaisir !
      Oui, cher Chat, il est excellent de chercher de bons mots sur certains fils où pérorent des gens sérieux !
      Il n’y a pas d’article de Paul, ce matin ? Zut....


      • LE CHAT LE CHAT 2 septembre 2011 12:16

        salut Ariane,
        justement , le Paulo nous en a pondu un sur les petites culottes , que du bonheur ! smiley


      • Tall 2 septembre 2011 12:50

        En attendant, le p’tit « rigolo » de service défend sarko et casse de la gauche dans sa daube de faux-cul


        • LE CHAT LE CHAT 2 septembre 2011 12:53

          mais il peut la casser , parce qu’elle le vaut bien !


        • Tall 2 septembre 2011 16:06

          la droite ne favorise que les vrais riches dont tu ne fais pas partie

          change ton pict et mets un pigeon à la place


        • louviellas louviellas 2 septembre 2011 16:53

          @ Tall

          Peu m’importe, je ne fais pas de politique, mais, en toute impartialité, il faut reconnaître que nous disposons d’une bande de comiques troupiers qui sortent de l’ordinaire par leurs déclarations tonitruantes autant que farfelues, les plus cocasses n’étant pas télévisées.

          Hormis les « off » qui nous sont rapportés par la presse écrite, Internet met à notre disposition le verbatim des débats de l’Assemblée Nationale et du Sénat.

          Reste à savoir si l’on doit rire de l’incompétence, de la méconnaissance technique de certains sujets que remplace une mauvaise foi inébranlable, ou de la prévarication qui transpire à grosses gouttes de lois telles qu’HADOPI ou LOPPSI.

          Je ne citerai pas de noms - par les temps qui courent, il est de bon aloi de porter plainte pour diffamation -, mais je me suis bien marré en lisant qu’un ministre ignorait tout d’une adresse IP, ou que les véhicules automobiles des alcoolos notoires doivent être équipés d’un éthylomètre dans lequel peut souffler une entité aussi inerte qu’une bouteille de plongée.

          Dans les projets de loi, vous pourrez trouver un texte unique demandant la suppression de 400 médicaments contenant du paraben, en plein scandale du MEDIATOR, au nom du principe de précaution, lequel a été mis à mal depuis la vaccination contre la grippe H1N1.

          J’en ris en mon for intérieur, en silence et pour mon bien-être, sans céder à la panique qui gagne les jeunots, contraints de télécharger sur leur mobile une « application qui va lâcher une caisse dans 5 secondes » pour leur extorquer une grimace à prix d’or.

          Je suis un comique et j’assume.


          • le journal de personne le journal de personne 3 septembre 2011 07:35

            Hara-kiri

            Sous les menaces de je ne sais qui...

            les Japonais ont changé d’avis !

            http://www.lejournaldepersonne.com/2011/09/hara-kiri/


            • robin 3 septembre 2011 09:31

              Rire de tout, c’est bien mais ça a aussi son effet pervers mortifère : c’est relativiser tout aussi y compris l’intolérable.

              Nos bons organisateurs du nouvel ordre mondial ne s’y sont d’ailleurs pas trompés qui veulent que les loisirs priment le plus d’activités possible : quand un individu rit et s’amuse au moins il ne s’indigne, ou ne se révolte pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès