Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > « Salah Hamouri mérite-t-il de mourir ? »

« Salah Hamouri mérite-t-il de mourir ? »

C’est cette question indigne d’un journaliste professionnel qu’Amos Lerah s’est posé dans un article à charge posté sur le site web très pro-israélien JSSnews. En effet, selon certains, Salah Hamouri aurait confié à deux journalistes de Reuters que « Le rabbin Yossef Ovadia mérit[ait] la mort. »”. En toute honnêteté, ma première réaction a été de me dire qu’au fond, toute la polémique concernant la culpabilité du franco-palestinien avait été vaine… Mais bien vite, je me suis dis que c’était bien facile, et que cela méritait d’être vérifié. Qu’en est-il vraiment ? De quoi cela est-il révélateur ? 

Toute cette histoire est donc partie d’une dépêche Reuters, aujourd’hui supprimée, mais dont on distingue par le titre de l’url (« israeli-rabbi-deserves-death—ex-palestinian-prisoner  ») la contenance. L’information a tout de suite été reprise, comme un seul homme, par les media pro-israéliens et les blogueurs : Guysen TV, Ynetnews, Israel 7, Desinfos.com qui se dit « libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information sur Israël  » (sic), Actualité-israel.com, nosnondits, bouclierdamour, louyehi

Je m’intéresserai tout particulièrement à l’article rédigé par JSSnews, qui m’a profondément choqué. Morceau choisi :

« A la grande différence du franco-israélien relâché il y a quelques semaines (Shalit) qui avait appelé à faire la paix, le Franco-Palestinien lance donc un appel au meurtre. Hamouri, membre du mouvement terroriste Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP), a finalement avoué dans une interview publique avoir voulu assassiner Ovadia Yossef, en compagnie de deux complices. Toute la propagande anti-israélienne et pro-palestinienne, toutes les larmes de sa mère, tous les messages politiques de ses supports n’étaient donc que de très gros mensonges. Et tout le monde le savait. Sauf ceux qui acceptaient naïvement de les écouter !

Denise Hamouri-Guidoux, sa mère, peut-être fière d’avoir mis au monde un assassin en puissance. Dans un Moyen-Orient qui n’en manque déjà pas, il ne manquait plus que lui pour mettre le feu aux poudres ! 

Hamouri qui se rendra en France dans les prochaines semaines, à Paris et Bourg-en-Bresse, souhaite remercier tous ceux qui ont milité pour sa libération. Mais si certains vont faire la fête, qu’en sera-t-il de tous ceux qui ont été bernés, le croyant vraiment innocent ? Le croyant chétif et malade alors qu’il a pris 6 kg depuis son incarcération. Une chose est sûre : si, pour Hamouri, le Grand Rabbin Yossef mérite de mourir… Pour bien des Israéliens c’est Hamouri qui mérite de mourir. 
 »

Cher confrère, j’ai beau être tout nouveau dans le métier, mais je me demande si vous avez déjà lu la Charte de Munich, qui recense les devoirs du journaliste :

1. Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité

2. Défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique

3. Publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent  ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents

4. Ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents

5. S’obliger à respecter la vie privée des personnes

6. Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte

7. Garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement

8. S’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information

9. Ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs

10. Refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.

Je laisse l’opinion publique juger votre entreprise pamphlétaire au prisme de ces éléments. Et je vous laisse seul juge de l’attitude à adopter face à vos erreurs.

Fin de la parenthèse éthique.

Avant de revenir plus en détail sur l’éditorial publié le 20 décembre par Richard Prasquier sur le site Internet du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France), je développerai une petite réflexion sur cette institution qui me semble essentielle à la compréhension de la problématique.

Mentionnons d’abord un journaliste pacifiste israélien, qui critique la pseudo représentativité de ceux qui parlent au nom des juifs. Michel Warschawski, est entre autre connu pour sa tribune « Non, non et non ! Pas en leur nom, pas en notre nom ! publiée en 2009, qui n’a pas eu l’écho qu’elle méritait. On pouvait notamment y lire : « Ensemble, avec des dizaines de milliers d’autres juifs, du Canada à la Grande-Bretagne, d’Australie à l’Allemagne, nous vous avertissons : n’ayez pas le toupet de parler en nos noms, parce que nous allons vous pourchasser, si nécessaire jusqu’en enfer, l’enfer des criminels de guerre, et enfoncer vos mots jusqu’au fond de votre gorge, jusqu’à ce que vous nous demandiez pardon pour avoir osé nous mêler à vos crimes.  » La virulence de ces mots explique peut être le manque de couverture médiatique… Il n’empêche qu’il a travaillé deux ans durant comme correspondant en Israël pour l’hebdomadaire satirique Siné Hebdo. De cette expérience, un livre a été écrit, « Au pied du mur  », publié en 2011. La problématique de représentativité du CRIF y est abordée, et le journaliste estime que l’institution ne devrait, à cause de sa politique intransigeante, représenter qu’entre « 15 et 20% de ceux qui se sentent juifs en France  ». Le poids réel du CRIF semble donc être bien moindre que ne laisse entendre son influence.

Régine Azria, dans son fort intéressant article « Le judaïsme, contours et limites de la reconnaissance  » publié en 2005 sur le site des Archives de sciences sociales des religions, revient sur la complexité « du fait juif en France  ». A ce titre, la création de l’Etat d’Israël semble avoir engendré l’émergence d’une force politique nouvelle, engendrant par ici une scission plus ou moins visible de la communauté. Je cite : « Depuis le xixe siècle, les rabbins prêchent “un double amour” pour le judaïsme et pour la France » rappelle Phyllis Cohen Albert. C'est là un des mandats que le consistoire avait confié à ses pasteurs dès sa création : prier pour l'Empereur – prière transformée par la suite en prière pour la République – et insuffler chez les juifs l'amour de la patrie. Une mission dans l'ensemble plutôt bien accomplie. Or, depuis la création de l'État d'Israël et, plus encore, depuis les années 1970, ce double amour est devenu triple, partagé entre le judaïsme, la France et Israël. » « Depuis la guerre des Six jours cependant et le procès de double allégeance intenté aux juifs qui manifestaient leur soutien à Israël de façon jugée trop exubérante, les choses ont changé et un double mouvement est depuis lors perceptible dans certains milieux juifs : une attitude de défiance envers la France et un sursaut nationaliste au bénéfice d'Israël qui s'affirme parfois avec véhémence, d'aucuns allant jusqu'à confondre solidarité et identification » A ce propos, Elie Barnavi, historien et ancien ambassadeur d’Israël en France, a décrit la confusion qui est faite dans les discours des orateurs juifs dans son livre « Lettre ouverte aux juifs de France » publié en 2002 : « Il y est sans cesse question, écrit-il, de “notre ambassadeur”, de “notre État” (Israël), de “notre armée” (Tsahal), de “notre drapeau”  ».

Toujours selon Régine Azria, la mission du CRIF consiste à « amener la République à reconnaître la légitimité d'une instance de représentation qui soit le lieu fédérateur de l'affirmation d'une solidarité juive spécifique, nationale et transnationale. (…)  » Mais aussi « défendre devant les instances gouvernementales et politiques et l'opinion publique française les intérêts des juifs en matière de lutte contre l'antisémitisme en France et ailleurs, et se prononcer sur des sujets en rapport avec la défense d'Israël et de ses intérêts vitaux. » A ce titre, le CRIF, par ses actions, est devenu un véritable lobby : « Depuis 1985, le CRIF organise chaque année un dîner auquel sont conviés des dignitaires religieux, des journalistes, des diplomates, des personnalités politiques et de la société civile et dont l'invité d'honneur est le premier Ministre en exercice. Ce rendez-vous politico-mondain très médiatisé vaut au CRIF « reconnaissance implicite » de sa qualité d'interlocuteur naturel auprès des autorités de la République et le pose en concurrent direct du consistoire au poste de représentant privilégié du judaïsme français. Il est clair qu'en se positionnant d'emblée dans le registre politique, qui plus est, en s'attribuant une compétence au double plan national et transnational, le CRIF participe à la redéfinition du fait juif en France et contribue ainsi à l'élargissement des limites de la reconnaissance, en les repoussant bien au-delà de la confession ».

L’auteure s’interroge alors : « Dans quelle mesure en effet, une institution à vocation communautaire telle que le CRIF peut-elle prétendre représenter les juifs de France et s'exprimer en leur nom en l'absence de tout mandat issu d'un scrutin démocratique ? De fait, nombreux sont les juifs en France qui non seulement répugnent de se voir associés à des prises de position sans qu'il y ait eu consultation préalable mais qui refusent de façon catégorique de se voir assignés à une appartenance collective  ». Elle poursuit : « l'attitude des autorités françaises – État, partis, administration – qui, par commodité, paresse, force d'inertie, manque d'information, réflexe jacobin ou, plus lointainement encore, héritiers d'une conception centralisée du pouvoir, entretiennent le mythe de « LA » communauté juive en persistant à encourager une représentation unitaire du judaïsme, que ce soit à travers la personne du Grand rabbin de France ou celle du président du CRIF, faisant fi de sa diversité de fait, de ses clivages internes et des voix dissidentes qui se donnent à entendre. »

Et comme vous me lisez ici, vous comprenez bien que cette dissidence existe. En 2009, l’UJRE (Union des juifs pour la résistance et l’entraide), pourtant cofondatrice du CRIF en 1944, décida de suspendre sa participation à cette institution. Dans une lettre ouverte, ils déclaraient s’inquiéter d’un « positionnement politique du CRIF en rupture avec ses valeurs fondatrices  ». Ils affirmaient ainsi que le CRIF devait « retrouver son rôle et sa représentativité dans la société française ; pour défendre les intérêts moraux des Juifs de France et contribuer, à partir des valeurs qui le fondent, au processus de paix au Proche Orient, seul moyen de garantir la sécurité et le développement d’Israël et le droit, jadis reconnu par le CRIF lui-même, du peuple palestinien à un Etat. » Cette critique ne semble pas avoir été entendue…

Voilà donc dans quel contexte s’insère l’action de cette institution. Nous pouvons maintenant étudier le contenu de l’éditorial de Richard Prasquier.

L’article commence ainsi : « « Ovadia Yosef mérite la mort ». Telles furent les premières déclarations de Salah Hamouri à l’agence Reuters le lendemain de sa libération du18 décembre ». Richard Prasquier, a-t-il, par « réflexe de perroquet », répété sans vérifier, ce que les media pro-israéliens (Reuters en pointe) se sont empressés de rapporter ? Ou bien cette action fait-elle partie d’une conspiration ayant comme funeste dessein de salir le jeune Salah Hamouri une dernière fois ?

Car en fin de compte, je ne perdrais pas mon temps à décortiquer tous les mensonges et les calomnies qui ont été portées sur le franco-palestinien. Ce manque de bonne foi est évident, car ces allégations ne sont basées que sur des rumeurs. Le Comité National de soutien à Salah Hamouri a vivement démenti la citation attribuée à celui dont elle défendait la cause. Quelques minutes plus tard, c’est Salah lui-même qui faisait sa « mise au point  ». De plus, les journalistes de Reuters ont confirmé, « enregistrements à l’appui », que l’ex détenu n’avait pas prononcé ces mots. C’est pourquoi la seconde dépêche a corrigé cette « erreur ». Cette fois-ci, la citation retenue au sujet du rabbin Ovadia Yossef est : « Cet homme est et restera le symbole du racisme et du fanatisme d'Israël  ». Ce qui, convenons le, n’a rien à voir avec ce qui avait été rapporté.

JSSnews s’est donc fendu d’une petite note à la suite de son article  : « Note de l’éditeur : bien que cette déclaration (“Le Rav Ovadia Yossef mérite de mourir”) ait été en premier lieu publiée par l’intégralité de la presse israélienne (hébreu, arabe, russe, anglais et français), des sites pro-palestiniens et/ou anti-israéliens démentent l’information.  » Tiens, Reuters est maintenant un media pro-palestinien et/ou anti-israélien ?

La grossièreté de l’opération m’a amené à prendre la plume. J’espère pouvoir, dans mon échappée polémique, toucher les citoyens républicains attachés aux principes des Droits de l’Homme, que ce soit parmi mes coreligionnaires, ou mes compatriotes. J’avoue que moi-même, avant de me lancer en profondeur dans la rédaction de cet article, je ne m’attendais pas à découvrir tant d’éléments allant dans mon sens.

Beaucoup aujourd’hui se sont résignés à ne pas se sentir représentés par ceux qui parlent en leur nom. Cela n’est pas valable uniquement pour la Communauté juive. Ce mal politique frappe toutes les institutions, de la fonction suprême de la République, aux syndicats de travailleurs… Mais si j’écris cet article, c’est aussi pour dire que cela ne dépend que de nous de faire entendre ces autres voix. Affirmons notre différence humaniste, et défendons nos positions publiquement face à ceux qui mentent et manipulent en notre nom.

Je suis, pour reprendre les termes de Richard Prasquier, « durablement scandalisé  » de l’attitude de ceux qui se disent la voix, ou la représentation de la communauté. J’ose espérer que les acteurs incriminés dans cette lourde bavure sauront faire preuve de responsabilité, et rétabliront l’honneur de celui qu’ils ont indument trainé dans la boue.

Pour déminer les attaques de ceux qui, par faute de ne pouvoir m’accuser d’antisémiste, me colleront l’étiquette d’antisioniste, je réponds que je me revendique de « l’altersionisme  ». Usé du sionisme destructeur et impérialiste, je trouve mon aspiration et mon attachement à la terre d’Israël auprès d’auteurs plus anciens, qui aspiraient à une cohabitation pacifique avec les populations locales. Peu importe sa faisabilité immédiate, il est nécessaire de prendre conscience que seul l’établissement d’un Etat binational avec l’égalité politique de tous les citoyens peut concourir à l’établissement d’une paix durable dans la région. Le conflit israélo-palestinien est un sujet qui empoisonne notre société. Il condense des frustrations et des ressentiments alors même que l’extrême majorité des deux parties n’aspire qu’à la paix. La solution ne viendra pas du monde politique. Car, pour paraphraser Robespierre, nos représentants pourraient rendre les Hommes heureux et libres, mais ils ne le font pas, ils ne veulent pas ; ils n’en sont pas dignes. C’est à nous, le peuple, de nous emparer des problèmes qui paralysent le débat public dans ensemble. Le tribunal de l’opinion publique fera le reste.

Si ma démarche vous semble provocante, je vous renverrais à une célèbre maxime d’Albert Londres, glorifié dans les manuels de journalisme, mais si peu source d’inspiration pour la majorité de la profession, enchaînée à la précarité et à la censure insidieuse du système médiatique : « Je demeure convaincu qu'un journaliste n'est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de roses. Notre métier n'est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie. ».

La raison finira par triompher de la force. 

Bien à vous,

Jonathan Moadab

Contact : lincorruptible.media@gmail.com
Twitter : @l_incorruptible
Mon blog : jmoadab.wordpress.com


Message à Salah Hamouri : Bonjour chez toi ! ;-)

Crédit photo : Politis


Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • wesson wesson 22 décembre 2011 10:57

    Bonjour l’auteur,
    merci pour votre article. Le cas de Salah Hamouri est particulièrement pitoyable. Condamnée sans preuves à 7 ans de prison, il a été libéré après avoir purgé une peine de 6 ans, 9 mois et 7 jours, soit une « remise de peine » ridicule, ce qui n’a pas du tout empêché notre président de bomber le torse une fois de plus en prétendant avoir agi pour cette libération. En fait, Hamouri était même libérable avant ...


    • robin 22 décembre 2011 11:22

      Après l’approbation pour l’adhésion de la Palestine à l’ONU, Sarko aggrave quand même son cas vis à vis de son maître le CRIF, est-ce à dire qu’il commencerait à se rebeller avec ses petits poings nerveux ?

      Peut être qu’il commence à comprendre (il serait temps) que le cas échéant il n’est lui aussi qu’un Kleenex à jeter par le Bilderberg, la Trilatérale, Goldman Sachs, ISraël et consorts.


    • Scual 22 décembre 2011 12:19

      Non mais Sarko a dit qu’il pouvait plus blairer Netanyahou qui était un menteur la fois où il a vu sa conversation OFF être divulguée.

      Donc la France tout ça il s’en fiche le Sarko, par contre il faut pas se foutre de sa gueule au petit nerveux.

      Après bon cette affaire c’est beaucoup pour Hamouri, mais c’est rien pour Israel et rien pour la France. Si on veut savoir comment vont les relations entre les deux pays c’est du coté des relations économiques, diplomatiques et militaires qu’il faut se tourner. Le retrait de BNP Paribas du pays me semble plus révélateur comme événement et si d’autres choses de ce genre se passent, on pourrait alors effectivement parler de refroidissement de nos relations avec eux.


    • Jonathan Moadab Holly_Crapp 22 décembre 2011 12:17

      « Erreur 404 » pour l’article de JSSnews. C’est une première victoire ! Heureusement que j’ai sauvé cet écrit magistral pour l’éternité... Hahaha.

      Merci de faire buzzer massivement ce papier ! Je crois qu’il peut faire un sacré effet...


      • Talion Talion 22 décembre 2011 14:27

        Pour ceux qui se posent des questions concernant Ovadia Yossef qui dans cette histoire aurait été la victime d’une tentative d’assassinat, j’invite tout le monde à utiliser Google.

        Vous vous rendrez alors compte que ce type est une crevure xénophobe ayant ouvertement appelé à l’extermination des palestiniens.
        Il a également prêché l’idée selon laquelle les goyims n’existeraient que dans le seul but de servir les juifs.

        A noter également que son fumier de fils (comme quoi la pomme ne tombe jamais bien loin de l’arbre) a co-écrit un bouquin appelé « la Torah du roi » dans laquelle il justifie l’assassinat de tous les non-juifs.

        On pourra par conséquent difficilement se désoler s’ils devaient un jour bouffer leurs bulletins de naissance : Le monde ne s’en porterait que mieux si ce genre d’ordures devaient ne plus en fouler la surface !

        Dans une société digne de ce nom (comme la France par exemple) ce genre de crapule croupirait en prison pour incitation à la haine, au meurtre et au génocide, au lieu d’être à la tête d’un parti politique membre de la coalition au pouvoir en Israël.
        Un pays qui autorise ce genre de vipère à occuper une position aussi influente ne mérite certainement pas d’être qualifiée de société civilisée !

        Mais tout cela bien entendu, le CRIF n’en parle jamais...


        • robin 22 décembre 2011 16:41

          A l’auteur :

          Je pense même que le CRIF soutient la démarche des illuminés du Talmud de façon délibérée, participant en quelque sorte à inciter le monde entier à se rebeller contre Israël pour se poser en quelque sorte comme missionnaires de l’exécution du plan du Très Haut, sauf qu’ils ont loupé un épisode et séché les cours Bibliques, car Dieu a clairement indiqué qu’il avait abandonné l’Israël physique pour une Israël spirituelle.

          En un mot : DES DINGUES...QUOI !


        • franck2012* 22 décembre 2011 16:56

          Vos mots sont chacun une douce mélopée à mes oreilles avides de poésie et d’amour, Talion.

          ’ son fumier de fils ’ par exemple .... c’est beau, j’en chialerais !


        • Talion Talion 22 décembre 2011 17:12

          Il n’y a pas d’autre qualification pour ces deux ordures !


        • armand armand 25 décembre 2011 18:43

          Talion,

          J’espère que vous vouez autant aux gémonies la majorité des pays arabes qui, dans leurs manuels scolaires, font de la haine du non-musulman un article de foi. Manuels qui sont bien souvent subventionnés par l’ONU et la communauté européenne...

          Pourquoi voulez-vous que chez les Juifs il n’y ait que des modérés et des saints comme l’auteur de cet article ? Vivre au contact de leurs voisins depuis soixante ans et on finit par leur ressembler... Et encore...


        • Jonathan Moadab Holly_Crapp 22 décembre 2011 14:31

          J’ajoute en complément un commentaire de Piecam trouvé sur Rue 89, qui souligne des éléments qui m’ont échappé, et qui ne font qu’aggraver le cas du CRIF :

          « En fait, le titre de yediot haronot est conforme au premier texte de Reuters qui a ensuite fait une correction en disant qu’il avait mal cité Salah Hamouri.

          Le Jerusalem post que l’on ne peut taxer de gauchisme reprend pratiquement le même article et précisant à la fin : 
          Correction : 
          Reuters originally misquoted Hamouri as saying Rabbi Yosef « deserved to die. »

          En ne tenant pas compte de la correction, le journaliste de yediot haronot et Richard Prasquier ne font plus de l’information mais de la propagande.

          Là où les deux journaux sont d’accord, ce sont sur les paroles racistes appelant au meurtre des Palestiniens de Rabbi Ovadia yosef :

          In a sermon in 2000 Yosef likened Palestinians to snakes, drawing strong rebukes from both Israeli and Palestinian leaders and a year later he said Arabs should « be shelled with missiles...to destroy them. »

          In his latest edict in August 2010 Yosef said : « Abu Mazen (Palestinian Authority President Mahmoud Abbas) and all these evil people should perish from this earth ... God should strike them and these Palestinians – evil haters of Israel – with a plague. »

          On aurait aimé que Richard Prasquier et le CRIF les eussent condamné. »


          • franck2012* 22 décembre 2011 17:01

            C’est Martin Buber qui se plaignait déjà que les sionistes avaient tout appris des nazis et très peu de son enseignement ....


          • Mor Aucon Mor Aucon 22 décembre 2011 15:40

            « Pour déminer les attaques de ceux qui, par faute de ne pouvoir m’accuser d’antisémiste, me colleront l’étiquette d’antisioniste, je réponds que je me revendique de « l’altersionisme  ». Usé du sionisme destructeur et impérialiste, je trouve mon aspiration et mon attachement à la terre d’Israël auprès d’auteurs plus anciens, qui aspiraient à une cohabitation pacifique avec les populations locales. Peu importe sa faisabilité immédiate, il est nécessaire de prendre conscience que seul l’établissement d’un Etat binational avec l’égalité politique de tous les citoyens peut concourir à l’établissement d’une paix durable dans la région. »

            Je ne peux qu’applaudir ce paragraphe. Il ne serait peut-être pas inutile d’en profiter pour rendre hommage à Issac Rabin et remettre ses idées au centre du débat sur la politique sioniste.


            • Jonathan Moadab Holly_Crapp 22 décembre 2011 21:12

              Vrai ! La chute fut rude pour la Colombe...


            • Alef Alef 22 décembre 2011 15:43

              Quel tragique manque d’identité peut pousser un francais à se prendre pour un palestinien au triste destin terroriste !


              Ceci dit, loin de moi l’idée de défendre les positions nauséabondes du rav Ovadia Yossef, d’ailleurs ses déclarations font régulièrement scandale en Israël.


              • Talion Talion 22 décembre 2011 16:54

                ... Ce qui ne l’empêche pas d’être à la tête d’un parti politique actuellement membre de la coalition au pouvoir...

                ...Ou l’art du double langage à l’israélienne....

                Un minimum de cohérence aurait exigé qu’on balance cette ordure au fond d’une geôle humide avant d’en jeter la clef. Là au moins ses prêches haineux n’auraient plus contribué à augmenter la proportion déjà appréciable de fanatiques religieux rabiques en Israël.


              • franck2012* 22 décembre 2011 17:03

                « .... qu’on balance cette ordure au fond d’une geôle humide »

                .........................................  smiley


              • franck2012* 22 décembre 2011 17:05

                @Alef

                C’est quoi le truc là, à la place de votre avatar, vous voulez vous faire lyncher ou quoi ... ?


              • Alef Alef 23 décembre 2011 09:36

                 La France, et son FN est plutôt mal placée pour donner des leçons de morale


              • non667 22 décembre 2011 15:49

                àholly
                abraham dit <<va tu supprimer le juste avec le pêcheur ?............peut être s’en trouvera -t-il 10 (justes ) >> Yahvé répondit << je ne détruirais pas à cause des 10 >>
                 vous faîtes parti des justes puissiez vous devenir majoritaires et épargner la colère de Yahvé et des goïm (qui fatalement vont devenir nazi ) et sauver ainsi Israël !


                • Jonathan Moadab Holly_Crapp 22 décembre 2011 21:10

                  Nous sommes majoritaires, nous sommes juste silencieux...


                • Jonathan Moadab Holly_Crapp 22 décembre 2011 20:32

                  Miroir....... !


                • OMAR 22 décembre 2011 19:13

                  Omar 33

                  Salut Jonathan

                  Pourquoi en vouloir au gouvernement israélien, aux sionistes et à certains journalistes quand le premier magistrat de la France avait déjà pris fait et cause pour le mensonge et la propagande sioniste ?

                  Sarko, et donc tous les médias français sous sa botte, n’avaient de yeux que pour le soldat tankiste tueur Shalit, car celui-ci a bien tué, contrairement à Salah.

                  Demain, les lois françaises seront étudiées et votées non pas à l’assemblée, mais au CRIF...


                  • Ptetmai 22 décembre 2011 19:16

                    Vous n’avez pas honte de faire référence à la Charte de Munich ?


                    Vous ne savez donc pas que les journalistes , même les plus chevronnés, ont horreur de çà

                    C’est bien pire qu’un chiffon rouge pour eux.

                    « Usé du sionisme destructeur et impérialiste, je trouve mon aspiration et mon attachement à la terre d’Israël auprès d’auteurs plus anciens, qui aspiraient à une cohabitation pacifique avec les populations locales »

                    Citez les, SVP, les Ha’am, Buber, Magnesou Kalvarisky, ou  Simon ou Szold, Shmuel Shai Agnon ou Arendt., etc. 

                    Au fait avez-vous signé la pétition de l’ODSG ?





                    • Jonathan Moadab Holly_Crapp 22 décembre 2011 20:30

                      Quel est le problème avec la Charte de Munich ? C’est la première fois que j’entend ça... Quoi qu’il arrive, aucun texte n’est parfait, mais je crois qu’il pose tout de même certains principes inhérents à un travail sérieux non ?

                      Auriez vous des références plus détaillées, des oeuvres essentielles concernant ces auteurs ? Car si j’ai déjà lu, surtout au travers d’autres auteurs, certaines de leurs thèses, je ne me suis pas plongé dans les textes originels, chose que j’aimerai faire pour développer le concept « d’altersionisme ».

                      Merci pour http://www.odsg.org/ . Je vous avoue que je ne suis pas forcément expert en profondeur dans toutes ces problématiques, j’essaie de m’intéresser un peu à tout, ce qui fait que je n’ai pas toujours le temps de creuser.

                      A bientôt


                    • Ptetmai 23 décembre 2011 21:39

                      C’était ironique


                      Ça fait des années que je rappelle à des journalistes l’existence de leur Charte. Ils n’aiment vraiment pas

                      Vous retrouverez trace de ses auteurs souvent fondateurs de l’Université hébraïque en lisant les deux excellents auteurs que sont le Juif né en Palestine en 1930 Claude Brzozowski dans « Du foyer national juif à l’état d’Israël. Analyse d’une spoliation », ou encore « le Juif non juif » (comme il dit de lui-même) et historien luxemburgo-usaméricain Arno Mayer dans « De leurs socs ils ont forgé des glaives. Histoire critique d’Israël ». 

                    • Jonathan Moadab Holly_Crapp 23 décembre 2011 21:43

                      Navré pour le malentendu, merci pour vos références que je n’hésiterai pas à aller consulter !


                    • Jonathan Moadab Holly_Crapp 23 décembre 2011 10:51

                      Parce que tu penses que nos élites sont moins corrompues ? Le problème n’est pas leur judéité, mais leur aversion pour le crime !


                    • Agor&Acri Agor&Acri 23 décembre 2011 13:22

                      +1

                      Mensonges et propagande à l’épreuve de faits précis et vérifiables.

                      Au moment où j’écris, 10% des lecteurs ont « moinssé » votre article...
                      Qui peuvent bien être ces personnes qui n’apprécient pas que le mensonge soit dénoncé et la vérité rétablie ?

                      Si j’étais taquin, je dirais que ces 10% représentent...la représentativité réelle, au sein de la communauté juive, du CRIF et des ses organes satellites.

                       smiley

                      La vérité qu’il faut retenir est donc :

                      "...les journalistes de Reuters ont confirmé, « enregistrements à l’appui », que l’ex détenu n’avait pas prononcé ces mots. C’est pourquoi la seconde dépêche a corrigé cette « erreur ». Cette fois-ci, la citation retenue au sujet du rabbin Ovadia Yossef est : « Cet homme est et restera le symbole du racisme et du fanatisme d’Israël  ». Ce qui, convenons le, n’a rien à voir avec ce qui avait été rapporté.« 

                      Malheureusement, comme c’est souvent le cas, c’est la version mensongère (erronée diront les adeptes de l’euphémisme smiley ) qui continuera à circuler dans les milieux sionistes et l’imaginaire des occidentaux.

                      Les précédents ne manquent pas.

                      L’exemple le plus marquant de ces dernières années concerne le fameux
                       »RAYER DE LA CARTE« attribué, en 2006, au président iranien à propos d’Israel.

                      Alors que l’erreur de traduction (l’approximation, diront les adeptes de l’euphémisme smiley )
                      est établie de longue date,
                      il se trouve toujours et encore des colporteurs de propagande, telle Elisabeth Levy, 2011, dans »Semaine Critique« , pour entretenir la version erronée.

                      Rappelons que
                      1/ le mot »carte« n’a pas été prononcé par M. Ahmadinejad.
                      2/ Ahmadinejad ne se référait pas au pays-Israël ou au territoire-Israël, mais au régime israélien.

                      Les traductions qui collent au plus près du texte original (en farsi)
                      donnent ceci :
                       »le régime qui occupe Jérusalem doit disparaître de la page du temps« 
                      ou cela :
                       »Ce régime qui occupe al-Qods [Jérusalem] doit être éliminé des pages de l’histoire"

                      Détails et précisions accessibles
                      ici : http://polymedia.skynetblogs.be
                      ou ici : http://questionscritiques.free.fr

                      à comparer à la propagande
                      ici : http://www.lemonde.fr

                      La vérité ne fait pas pour autant de Mahmoud Ahmadinejad un ange,
                      et ne lui enlève pas tout élan d’animosité
                      mais la vérité montre que les occidentaux (juifs et non juifs) se font manipuler par une outrancière propagande sioniste.


                      • Jonathan Moadab Holly_Crapp 23 décembre 2011 21:44

                        Merci pour ton message Agor&Acri, j’espère participer à limiter au maximum l’effet néfaste de ce mediamensonge !


                      • armand armand 25 décembre 2011 18:38

                        Ce qui veut dire, en farsi, stricto sensu, absolument la même chose.
                        Désolé, mais il se trouve que je connais le farsi, une langue fleurie et métaphorique (c’est pour cela que les manuels scientifiques étaient rédigés en arabe, plus précis) et faire disparaître un « régime » de la face du temps, c’est effectivement le rayer de la carte.
                        D’ailleurs, le gouvernement iranien, pour désigner l’Iran, parle de « rejhim-i-eslami ».


                      • Rensk Rensk 25 décembre 2011 12:26

                        De chez-moi... j’aime bien votre écris, il « tombe » juste dans bien des places... (Vous me rappelez Rolf Bloch, notre 8ème conseiller fédéral pendant « la crise de la 2ème » (10 ans déjà), un gars très bien)

                        Concernant un pays commun avec les même droits... Vous rigolez où rêver a haute voix je pense car vous savez qu’il y a déjà dès le départ une différence importante : les moyens financiers !

                        Tiens, on le voit aussi en Suisse... les parties riches rechignent de plus en plus de soutenir les « périphéries », une langue a plus de pouvoir et de représentants que les 3 autres, les cardres sont majoritairement germain en Romandie et au Tessin...


                        • Jonathan Moadab Holly_Crapp 25 décembre 2011 12:42

                          Il est évident que je suis un rêveur, mais je le revendique ! Parce que rêver aujourd’hui, c’est malheureusement le seul moyen d’avoir et de donner de l’espoir. On nous rejette perpétuellement dans les dogmes de la « réalité », du « il n’y a pas d’alternative » etc... Non, c’est faux ! Il y a des alternatives et des compromis possible, mais il faut sortir de l’individualisme et de la philosophie de caste pour saisir que la satisfaction de l’intérêt privé passe par la conscience de l’intérêt général. C’est à l’Etat de remplir ce rôle, et aux citoyens de l’y pousser...

                          Pouvez-vous m’en dire plus sur Rolf Bloch ? Ca m’intrigue !

                          Bien à vous,

                          Jonathan


                        • Moâh Setou Emiliolito 25 décembre 2011 13:50

                          suffit de lire et relire nombres d’articles d’auteurs ici et les commentaires qui suivent pour entre-apercevoir l’obsession de certains.

                          Ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste  
                          l’hopital qui se fout de la charité en quelque sorte.

                          • JahRaph JahRaph 25 décembre 2011 16:04

                            @Emiliolito : des officines du BETAR, de la LDJ et d’autres viennent régulièrement déverser leur haine et leur propagande sur Agoravox.

                            Le courage et l’honnêteté de journalistes comme « L’incorruptible » n’en sont que plus précieux encore !!

                            Cordialement,


                          • Jonathan Moadab Holly_Crapp 25 décembre 2011 17:11

                            J’invite les gens à se questionner, ai-je établi un quelconque dogme ? Dites moi où j’ai pêché au lieu de faire des sous entendus calomnieux...


                          • armand armand 25 décembre 2011 18:39

                            Pourquoi s’en priveraient-ils, puisque les zélateurs du salafisme et les excités rouges-bruns y sont déjà.


                          • alanhorus alanhorus 25 décembre 2011 20:15

                            Les éléments de contrôle mentale activés par ton article renvoient à un période honnie de l’histoire du monde.
                            Je pense à une phrase en particulier.
                            Et tout le monde le savait. Sauf ceux qui acceptaient naïvement de les écouter !
                            Tout est écrit : culpabilisation et dénégation de culpabilité pour les naïfs.
                            cela renvoie en effet à 39-45 et à sa conclusion :
                            Fausse acceptance du dogme nazi enfanté des americainosionistes, mais mis en place par une pseudo oligarchie allemande, forcement antisémite alors que rattachée au monstre géniteur américain.
                            Toute la compréhension est dans cette phrase, celle qui accuse d’un crime que par devers eux ils commette et qu’ils espèrent impuni si nous restons bien endormis voir lobotomisés par leurs médias mensongés.
                            Salah Hamouri-Guidoux à vécut une torture psychologique dans les prisons israéliennes, prônée par une partie d’un peuple qui se dit lui même victime de tortures de la part et des européens et des russes, mais qui n’en retient pas la leçon et pour cause dans ces agissements.
                            Merci à toi Salah et bienvenu dans le monde des hommes libres, libre oui, mais de quoi ?
                            La pensée ne tue pas, par contre l’image qu’Israël montre au monde à travers ses injustices est en train de la tuer.


                            • USA 613 27 décembre 2011 05:21

                              FAUTE DE TEMPS JE N’AI PAS EU LE TEMPS DE ME RELIRE
                              IL S’AGIT D’UN PREMIER JET
                              DESOLE

                              JE VOUS ECRIS DES USA

                              JE SUIS ALLE VISITER LA FICHE DE L’AUTEUR
                              SUR 9 ARTICLES PUBLIES L’UN SUR LES JUIFS (VIA UEJF) L’AUTRE SUR UN CERTAIN HAMOURI
                              2 SUR 9 CELA FAIT COMBIEN DE % SUR LES JUIFS OU ISRAEL CAR COMBIEN DE FAIRE LA CONFUSION A DESSEIN ENTRE ANTISIONISME ET ANTISEMITISME ?
                              2 SUR 9 = 22,22 %
                              JE N’AI PAS INCLUS LES INTERVENTIONS DE L’AUTEUR SUR CES 2 THEMES
                              DERNIERE INTERVENTION DE L’AUTEUR : UN ARTICLE SUR LE NAZISME OU LES NAZIS
                              JE N’AI PLUS LU LES INTERVENTIONS
                              UNE EVIDENCE S’IMPOSE LE THEME JUIF ET SES DECLINAISONS SONT ASSEZ OBSESSIONNELLES CHEZ L’AUTEUR
                              DONC....
                              EST-ON EN DROIT DE SE POSER DES QUESTIONS SUR L’OBJECTIVITE DU BONHOMME SUR CE SUJET ET SES DERIVEES ?
                              SURPRISE JE DECOUVRE QU’A QUELQUES MOIS D’INTERVALLE NOTRE HERO AU GRAND COEUR IMPARTIAL EST DEVENU MODERATEUR
                              A CROIRE QUE CE SITE EST UNE FARCE
                              LE RABIN OVADIA EST UN TARE ET UN TYPE DANGEREUX ETANT LES PROPOS QU’IL PROPAGE
                              C’EST UNE AFFAIRE ENTENDUE
                              C’EST OFFICIEL L’ETAT D’ISRAEL, TOUS LES RESPONSABLES POLITIQUES (QUEL QUE SOIT LEUR BORD) ET LE RABBINAT ONT CONDAMNE LES PROPOS OUTRANCIERS DU RABBIN ET DE TOUS CEUX QUI PARTAGENT SES IDEES. TOUS DE LES REJETER ET DE LES JUGER INACCEPTABLES

                              OVADIA EST UN TARE QUI DESSERT ISRAEL ET APPPORTE SON SOUTIEN PAR SES PROPOS ET ATTITUDES IRRESPONSABLES CONDAMNABLES AUX ENNEMIS TANT DES ISRAELIENS QUE DU PEUPLE JUIF.
                              ON EN TROUVE PAS MAL SUR CE SITE
                              IL SUFFIT DE LIRE LES INTERVENTIONS CI DESSUS POUR S’EN CONVAINCRE

                              QUANT A HAMOURI, LORS DE SON ARRESTATION « LE PAUVRE GAMIN » ETAIT
                              1) MEMBRE DU FPLP 
                              2) ENTRAIN DE FAIRE DES REPERAGES EN VUE DE PERPETRER UN ATTENTAT CONTRE CETTE NUISANCE ... LE VIEUX RABBIN

                              QUE FAIT-ON : EN FRANCE, AUX USA, EN ALLEMAGNE, DANS TOUTE L’EUROPE, DANS TOUS LES CONTINENTS QUAND ON DECOUVRE UNE PERSONNE OU DES INDIVIDUS ENTRAIN DE PREPARER UN FORFAIT (VOL, UN MEURTRE, UN ATTENTAT) ?
                              ON L’ARRETE

                              POUR MEMOIRE QU’EST DEVENU MOUSSAOUI ?
                              LE COMPLICE FRANCAIS DE CEUX QUI ONT PERPETRE LES ATTENTATS DU 9 SEPTEMBRE ?
                              IL CROUPIT DANS UNE PRISON US DEPUIS 2000 OU 2001 PLUS DE 10 ANS ALORS QU’IL N’A RIEN FAIT LE PAUVRE TYPE SAUF DE SE TRAHIR LUI MEME EN MONTRANT A SON INSTRUCTEUR DE VOL QUE PEU LUI IMPORTAIT DE SAVOIR POSER SON AVION. L’INSTRUCTEUR A COMPRIS A QUI IL AVAIT AFFAIRE, IL L’A DENONCE. MOUSSAOUI GOUTE A LA NATIONALITE US D’UNE CERTAINE MANIERE. APRES TOUT CE TEMPS EN PRISON PEUT ETRE POURRA-T-IL PRETENDRE A LA NATIONALITE US. DESOLE JE CROIS QU’IL AURA PASSE TOUT CE TEMPS EN PRISON POUR RIEN. LES SERVICES DE L’IMMIGRATION, JE L’ESPERE, NE LUI DONNERONT PAS LA CITOYENNETE US.
                              LE GROUPE DE MUSULMANS DE FRANCFORT QUI ETAIENT PARTIS EN REPERAGE A STRASBOURG EN FRANCE POUR FAIRE S’ECROULER LA CATHEDRALE SUR TOUS LES CHRETIENS OU NON QUI SE PRESSAIENT AUX PIEDS DE CETTE CATHEDRALE OU SE TENAIT CE MARCHE DE NOEL... TOUS EUX AUSSI DE CROUPIR EN PRISON EN ALLEMAGNE DEPUIS QUE LEUR PROJET A ETE EVENTE. QUOI ILS ONT ETE ARRETES ET ILS CROUPISSENT DEPUIS DES ANNEES EN PRISON SANS AVOIR TUE QUI QUE CE SOIT ?
                              HE OUI
                              QUAND ON PREPARE UN SALE COUP GENERALEMENT LES POLICES, LES JURISTES ET LES POLITIQUES NE LAISSENT PAS DE TELS INDIVIDUS EN LIBERTE. ON LES ENFERME
                              DONC HAMOURI NE VOUS EN DEPLAISE A ETE ENFERME PREVENTIVEMENT ETANT LE RISQUE QUE LUI EST SES COPAINS FAISAIT COURRIR A CE RABBIN
                              JE NE PENSE PAS QUE LE MEC SE SOIT CALME
                              REUTERS NE VOUS EN DEPLAISE A FAIT PARAITRE UN PAPIER UN PEU REVELATEUR DE CE QU’HAMOURI PENSE ENCORE AUJOURD’HUI
                              SI LES SITES PRO-SIONISTES ONT DETOURNE LA DEPECHE DE REUTERS POURQUOI REUTERS NE PUBLIE-T-IL PAS UNE MISE AU POINT CONTRE CES SITES PRO-SIONISTES
                              MIEUX POURQUOI REUTEURS NE REAGIT-IL PAS ?
                              POURQUOI REUTERS N’ATTAQUE-T-IL PAS NE JUSTICE CES SITES PRO-SIONISTES ?
                              REUTERS MANQUERAIT DE FONDS POUR LE FAIRE ?
                              COMMENT EXPLIQUER UNE TELLE TIMIDITE DE REUTERS A AGIR CONTRE CES DETRACTEURS DE REUTERS ?
                              POUR MEMOIRE REUTERS A ETE CONDAMNE POUR AVOIR TRAFIQUE UNE PHOTO D’UN BOMBARDEMENT ISRAELIEN LORS DE LA GUERRE DE GAZA EN MULTIPLIANT LES COLONNES DE NUAGES DE FUMEE APRES UN BOMBARDEMENT ISRAELIEN.

                              VOICI DES PRECIONS APPORTEES A CETTE INTERVENTION ET CONGRATULATIONS NAUSEUSES DES SUPPORTERS RECCURRENTS TANT DE L’AUTEUR QUE DE TOUS LES DETRACTEURS DE TOUT CE QUI CONCERNE LES JUIFS OU ISRAEL.CELA AUSSI EST SYMPTOMATIQUE ET REVELATEUR DU SITE, DE CEUX QUI L’ANIMENT, LE MODERENT OU ENCORE SE DONNENT A COEUR D’INTERVENIR POUR DEFENDRE UNE CAUSE... EST-CE TOUJOURS LA BONNE METHODE ET LA BONNE CAUSE... LA FRANCE NE RISQUE-T-ELLE PAS DE SE PERDRE AUX YEUX DE CERTAINS DANS LE MONDE ET EN FRANCE MEME ?

                              IL Y A EU DEJA PAR LE PASSE BON NOMBRE DE PROPOS ET D’INTERVENTIONS DE CERTAINS CONDAMNANT CE QUI SE PASSAIT EN FRANCE.

                              ILAN HALIMI A CE QUE JE SACHE N’ETAIT PAS MUSULMAN.
                              IL EST POURTANT MORT APRES AVOIR ETE TORTURE
                              COMMENT SE FAIT-IL QU’IL SE SOIT TROUVE TANT DE COMPLICES POUR MENER A BIEN UNE TELLE OPERATION ET DANS QUELLES CONDITIONS ?
                              QUELS ETAIENT LEURS MOBILES ?
                              QUELLE HAINE LES ANIMAIT ?
                              COMMENT UNE TELLE HAINE S’EST-ELLE PROPAGEE EN FRANCE ?
                              QUI EN A PORTE QUELQUE PART LA RESPONSABILITE ?
                              ILAN HALIMI ETAIT JUIF
                              ILAN HALIMI A ETE TORTURE PENDANT PLUS DE 3 SEMAINES SANS QU’AUCUN DES PARTICIPANTS NE SOIT DERANGE
                              ILAN HALIMI A ETE ASPERGE D’ESSENCE PUIS SON MEURTRIER A MIS LE FEU SUR LE CORPS DU SUPPLICIE
                              SI UN TEL EVENEMENTS A PU SE PASSER EN FRANCE C’EST QUE DES JEUNES A CAUSE D’UN TAS DE FACTEURS DONT LES MEDIAS MAIS PAS SEULEMENT A PREPARER LE TERRAIN POUR QU’UN TEL ACTE SOIT POSSIBLE
                              NON ILAN HALIMI N’ETAIT PAS MUSULMAN
                              IL A ETE TORTURE PAR PLUSIEURS PERSONNES
                              AUCUN N’A TENTE DE LE DELIVRER DE SES OTRTIONNAIRES
                              IL Y A EU LA COMPLICITE DU SILENCE
                              SANS QUE CLEA NE DERANGE QUI QUE CE SOIT

                              DESOLE HAMOURI N’EST PAS UNE VICTIME NI UN PAUVRE TYPE. C’EST UN GARS QUI A CHOISI DE S’ENGAGER DANS UN COMBAT CONTRE
                              1) UN ETAT, L’ETAT D’ISRAEL, EN DEVENANT MEMBRE D’UN GROUPE LE FPLP
                              2) LE RABBIN OVADIA, UN INDIVIDU MEPRISABLE ET CONDAMNABLE, EN PRENANT PART A UN ACTE QUI DEVAIT MENER A LA MORT DE CET INDIVIDU

                              S’ETONNER ET S’INDIGNER DES MESURES PRISES A SON ENCONTRE C’EST COMME DEMANDER QU’ON RELACHE TOUS CEUX DANS LE MONDE QUI ONT PRIS PART A L’ORGANISATION DE CRIMES OU DE MEURTRES. CELA N’A PAS DE SENS QUEL QUE SOIT LE PAYS OU LE CONTINENT. IL EN VA DE MEME POUR ISRAEL ET HAMOURI. IL EST DESOLANT DE LIRE DE TELLES INTERVENTIONS SUR CE SITE OU DANS CERTAINS MEDIAS FRANCAIS OU NON. 

                              C’EST INQUIETANT 
                              CELA PROUVE, QUE, QUAND IL S’AGIT D’ISRAEL OU DES JUIFS, AUX YEUX DE CERTAINS IL DEVIENT ILLEGITIME DE METTRE LES ASSASSINS POTENTIELS HORS D’ETAT DE NUIRE... QU’EN SERAIT-IL DU MONDE SI TOUS LES PEDOPHILES, VIOLEURS, ASSASSINS, DETRAQUES SEXUELS DONT THIERRY HENRI ETAIENT LAISSES EN LIBERTE...

                              COMBIEN DE FEMMES, D’ENFANTS OU MEME D’HOMMES SERAIENT EN DANGER ?

                              COMBIEN DE POLITIQUES, DE JURISTES, DE POLICIERS OU TOUT SIMPLEMENT DE PARENTS SERAIENT POUR QUE DES PREDATEURS SEXUELS OU AUTRES NE SOIENT PAS MIS EN PRISON... 

                              HAMOURI N’EST PAS UN PREDATEUR SEXUEL... NON....
                              C’EST UN PREDATEUR POTENTIEL....
                              IL A ETE MIS EN PRISON ETANT LE RISQUE QU’IL FAISAIT COURIR A UN TIERS ET CE QUEL QUE SOIT CE TIERS

                              EN CE QUI CONCERNE CE RABBIN ET D’AUTRES TARES DU MEME GENRE QUELLE QUE SOIT LA RELIGION (IL Y EN A DANS TOUTES LES RELIGIONS ET DANS TOUS LES PAYS OU CONTINENT) C’EST NE PAS LEURS DONNER DE PUBLICITE ET LES EMPECHER D’AVOIR UNE AURA AUPRES DE QUELQUE AUDITOIRE QUE CE SOIT.

                              POUR CONCLURE J’EPROUVE, COMME BON NOMBRE D’ETRANGERS FRANCOPHONES, UN MALAISE A LIRE ET OBSERVER CE QUI SE PASSE EN FRANCE ET EN EUROPE CES DERNIERES ANNEES. OUI LA COMMUNAUTE MUSULMANE REPRESENTE UN POURCENTAGE DE PLUS EN PLUS IMPORTANT CELA NE VEUT PAS DIRE POUR AUTANT QU’IL FAUT ACCEPTER LES DIKTATS IMPOSES EN FRANCE, EN EUROPE, AU PROCHE ET MOYEN ORIENT, EN ASIE, MAINTENANT DE PLUS EN PLUS EN AFRIQUE. 

                              SI LES LIMITES AVAIENT APPLIQUEES IL Y A DES ANNEES A CERTAINS MILITANTS RELIGIEUX PERSONNE NE VIVRAIT LES COMPLICATIONS ET RISQUES VITAUX
                              1) QUE NOUS VIVONS TOUS A MONTER DANS UN AVION
                              2) LES FEMMES ET LES MEDECINS AVANT TOUT A FAIRE DES AVORTEMENTS DANS CERTAINS PAYS
                              3) ETC...

                              AUCUN PAYS, AUCUNE RELIGION NE FAIT EXCEPTION

                              CE N’EST CERTAINEMENT PAS CE GENRE D’ARTICLE ET DE TELLES INTERVENTIONS QUI METTRONT UN TERME A CE QUE DES DINGUES ENDOCTRINES MASSACRENT DES GENS SIMPLEMENT PARCE QU’ILS NE PENSENT PAS COMME EUX...

                              LA FRANCE ET L’EUROPE SONT SUR UNE BIEN MAUVAISE PENTE
                              IL SUFFIT DE LIRE L’ESPRIT DES MEDIAS (POUR VENDRE ILS SONT PRES A DE BIEN SALES COMPROMSSIONS) LES ETUDES DES UNIVERSITAIRES OU LES TEMOIGNAGES DES PROFS D’HISTOIRE DANS LES BANLIEUES SUR LA TOURNURE PRISE PAR L’ENSEIGNEMENT DE CERTAINS SUJETS EN FR OU EN EUROPE DEPUIS QUELQUES TEMPS

                              BYE BYE


                              • Jonathan Moadab L’Incorruptible 27 décembre 2011 11:08

                                Mais t’es qui toi pour me dire ce que je dois écrire ou pas ? Et tu sais quoi, j’ai encore écrit un autre article sur le CRIF ! http://jmoadab.wordpress.com/2011/12/26/desinformation-du-lobby-pro-israelien-assez/

                                Normal que je m’inquiète de ces questions là, puisque je suis juif... 

                                « SURPRISE JE DECOUVRE QU’A QUELQUES MOIS D’INTERVALLE NOTRE HERO AU GRAND COEUR IMPARTIAL EST DEVENU MODERATEUR
                                A CROIRE QUE CE SITE EST UNE FARCE »

                                Surprise sur AgoraVox on est modérateur au bout de 4 articles ! C’est toi la farce...

                                « REUTERS NE VOUS EN DEPLAISE A FAIT PARAITRE UN PAPIER UN PEU REVELATEUR DE CE QU’HAMOURI PENSE ENCORE AUJOURD’HUI »

                                Aujourd’hui... avant ou après la campagne de calomnie ? Moi, à sa place, j’aurai débarqué au CRIF pour mettre un coup de tête à Prasquier ! Je l’ai trouvé très cordial... 

                                « SI LES SITES PRO-SIONISTES ONT DETOURNE LA DEPECHE DE REUTERS POURQUOI REUTERS NE PUBLIE-T-IL PAS UNE MISE AU POINT CONTRE CES SITES PRO-SIONISTES
                                MIEUX POURQUOI REUTEURS NE REAGIT-IL PAS ? »

                                Ils ont publié une dépêche corrigée. Ce sont ces sites qui n’ont pas réagit.

                                « POURQUOI REUTERS N’ATTAQUE-T-IL PAS NE JUSTICE CES SITES PRO-SIONISTES ?
                                REUTERS MANQUERAIT DE FONDS POUR LE FAIRE ?
                                COMMENT EXPLIQUER UNE TELLE TIMIDITE DE REUTERS A AGIR CONTRE CES DETRACTEURS DE REUTERS ? »

                                Ils n’ont fait que reprendre une info eronnée de Reuters. Le problème est qu’ils n’ont ni vérifié, ni démenti ensuite. 

                                « POUR MEMOIRE REUTERS A ETE CONDAMNE POUR AVOIR TRAFIQUE UNE PHOTO D’UN BOMBARDEMENT ISRAELIEN LORS DE LA GUERRE DE GAZA EN MULTIPLIANT LES COLONNES DE NUAGES DE FUMEE APRES UN BOMBARDEMENT ISRAELIEN. »

                                Si c’est vrai, raison de plus pour les pro-israéliens de se méfier de leurs dépêches..

                                « DESOLE HAMOURI N’EST PAS UNE VICTIME NI UN PAUVRE TYPE. C’EST UN GARS QUI A CHOISI DE S’ENGAGER DANS UN COMBAT CONTRE 
                                1) UN ETAT, L’ETAT D’ISRAEL, EN DEVENANT MEMBRE D’UN GROUPE LE FPLP
                                2) LE RABBIN OVADIA, UN INDIVIDU MEPRISABLE ET CONDAMNABLE, EN PRENANT PART A UN ACTE QUI DEVAIT MENER A LA MORT DE CET INDIVIDU

                                S’ETONNER ET S’INDIGNER DES MESURES PRISES A SON ENCONTRE C’EST COMME DEMANDER QU’ON RELACHE TOUS CEUX DANS LE MONDE QUI ONT PRIS PART A L’ORGANISATION DE CRIMES OU DE MEURTRES. CELA N’A PAS DE SENS QUEL QUE SOIT LE PAYS OU LE CONTINENT. IL EN VA DE MEME POUR ISRAEL ET HAMOURI. IL EST DESOLANT DE LIRE DE TELLES INTERVENTIONS SUR CE SITE OU DANS CERTAINS MEDIAS FRANCAIS OU NON. 

                                Jusqu’à preuve du contraire, Hamouri a payé sa dette à la société israélienne, et était donc quitte en sortant de prison. Non ? De plus, lui attribuer ces propos sans preuve matérielle, c’est tout simplement bafouer la présomption d’innocence... 

                                 »QU’EN SERAIT-IL DU MONDE SI TOUS LES PEDOPHILES, VIOLEURS, ASSASSINS, DETRAQUES SEXUELS DONT THIERRY HENRI ETAIENT LAISSES EN LIBERTE... « 

                                Thierry Henry ? Sinon, renseignes toi sur les réseaux pédo-criminels, et tu verras que les plus dangereux sont en liberté, avec l’assentiment de la République.

                                 »HAMOURI N’EST PAS UN PREDATEUR SEXUEL... NON....
                                C’EST UN PREDATEUR POTENTIEL....« 

                                Allez, la détention préventive ! T’es bien un américain toi..


                                 »CE N’EST CERTAINEMENT PAS CE GENRE D’ARTICLE ET DE TELLES INTERVENTIONS QUI METTRONT UN TERME A CE QUE DES DINGUES ENDOCTRINES MASSACRENT DES GENS SIMPLEMENT PARCE QU’ILS NE PENSENT PAS COMME EUX..."

                                J’essaie d’élever le débat mais je ne suis pas maître de la réception de mes écrits. 

                                Bye bye

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès