Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Sauvons « la Bande à Bonnaud »

Sauvons « la Bande à Bonnaud »

La Bande à Bonnaud est une émission de radio diffusée du lundi au jeudi de 16 h 30 à 18 h 00 sur France Inter.

Selon le site officiel, c’est :

Une émission d’actualité culturelle pertinente et décalée, rigoureuse et iconoclaste, pour un autre regard sur la culture au quotidien.

Des rencontres, des débats, des partis pris, des emportements et de l’enthousiasme : on n’est pas obligé de rester assis pour se frotter à l’actualité culturelle.

Selon nous, c’est une émission culturelle unique et exemplaire par sa liberté de ton, son impertinence et son éclectisme.

Or il semblerait que la direction de France Inter ait décidé de la supprimer au profit d’une nouvelle émission présentée par Yves Calvi.

Alors, que vous soyez un auditeur fidèle ou, de façon plus générale, un ardent défenseur de la liberté d’expression et de la diversité culturelle, réclamez donc le maintien sans condition à l’antenne de "La Bande à Bonnaud", l’une des rares émissions culturelles qui sache faire fi de l’élitisme au bénéfice de la jubilation et remplir ainsi une véritable mission d’utilité et de service publics, nous vous enjoignons à signer cette pétition et à la faire circuler le plus largement possible autour de vous.

Merci de signer et de faire signer la pétition en ligne, car les temps ne sont pas bons pour les esprits libres et les voix discordantes : http://bab.chiwalou.org



Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • jako jako 26 juin 2007 12:58

    oui , je pense que « la bas si j’y suis » va sauter aussi car Daniel Mermet sait appuyer là ou cela fait mal............


    • Bulgroz 26 juin 2007 13:12

      « Des rencontres, des débats, des partis pris, des emportements et de l’enthousiasme : on n’est pas obligé de rester assis pour se frotter à l’actualité culturelle. »

      Les partis pris doivent ils toujours aller dans le même sens.

      Les émissions de service public et payées par la redevance doivent elles refléter l’air du temps ?

      Doit on ignorer le résultats des élections ?

      Il y a des radios qui ne sont pas de service public, il y a toujours une possibilité d’y être hébergé.

      PS : je ne connais pas cette émission.


      • Marceau Marceau 26 juin 2007 15:01

        Le service public, payé par la redevance, devrait être au service de tous et non pas seulement au service de la majorité élue.

        Les radios privées sont le plus souvent les panneaux publicitaires de ceux qui les financent, leur auditoire est la marchandise qu’ils ont à vendre à leurs annonceurs (comme le disait très honnêtement Patrick Le Lay).

        Le service public est là pour donner les moyens financiers de réaliser ce qui n’intéresse pas les annonceurs, ses clients sont les auditeurs, dans leur diversité.

        Sinon, c’est : « une voix, un peuple, un chef »


      • Gilles Gilles 29 juin 2007 10:24

        De Bulgroz

        « Doit on ignorer le résultats des élections ? »

        Quel rapport ? Sinon celui de sous-entendre que c’est bien la nouvelle donne politique qui influe sur les suppressions de certaines émissions (celle-ci, arrêt sur Image) ? Et en plus vous trouvez ça légitime que les média, et surtout le service public, doivent s’accorder avec les velléités de contrôle des politiciens ?

        Si en 2012 la gauche gagne de manière indiscutable, sera t-il normal de censurer la moitié des émissions de TF1 sous prétexte qu’elles ne transmettent pas des valeurs de gauche ?


      • clairette 30 juin 2007 15:02

        Bonjour Bulgroz,

        Eh ben, si vous n’avez jamais écouté cette émission, comment pouvez-vous donner votre opinion ? Vous me faites penser à ces critiques littéraires ou cinéma qui sont capables de parler d’une oeuvre sans l’avoir vue ou lue !

        Je ne vous imaginais pas comme cela, encore une déception !


      • BuZardinho BuZardinho 26 juin 2007 14:18

        A mettre sous le même plan que Arrêt sur Image, c’est la nouvelle grille de programme Sarkozy.

        Parti pris de gauche ou de droite ? la réponse est : plus de parti pris de gauche.


        • Arlows from Mars 26 juin 2007 14:47

          bien que ne goûtant que moyennement les billets d’Arnaud V. (ni ici ni sur Canal d’ailleur) cette émission est un vrai bol d’air frais intelligente et gaie, ça requinque de l’abyssale indigence de la radio privée, même commentaire pour le cher Daniel M, je ne suis pas toujours d’accord, mais la liberté d’expression de ton et la visibilité ne sont pas négociables. Les zélés zélateurs du pouvoir sont en train de faire une connerie. je suis de droite mais pas fan de Mimi, de jauni, de steevy et des autres boulets.....


          • m3uch4 m3uch4 26 juin 2007 16:14

            Ma foi, j’éspère que Sarkozy a d’autres chats à fouetter que de s’occuper de la grille de France Inter, tout überprésident qu’il est... surtout en ce qui concerne une émission culturelle et non politique.

            Et si c’était juste un problème d’audimat ?..


            • BuZardinho BuZardinho 26 juin 2007 16:55

              Je ne dis évidemment pas que c’est Sarkozy mais bien la politique de rondeur délicate que tout les médias nationaux doivent désormais respecter. Pas évident aujourd’hui de faire preuve de « parti pris à gauche » alors que l’on tolère amplement les propos lécheurs d’un JP Pernaud ou d’un PPDA.


            • romi romi 27 juin 2007 12:44

              c’est toujours l’audimat ou une question financière qui est invoquée dans ces cas là...

              ils ne vont pas dire : « désolé mon vieux, mais tu lèche pas assez bien dans le bon sens, t’es viré »


            • Gilles Gilles 29 juin 2007 10:30

              « Les zélés zélateurs du pouvoir sont en train de faire une connerie »

              EN fait je crois qu’il s’agit d’autocensure préalable.

              Aucun ordre ne venant d’en haut, mais De carolis et les autres larbins à la tête du service public anticipent, en tant que courtisans dont la carrière dépend du pouvoir en place (donc de Sarkozy puisque c’est lui qui dirige tout) ; S’ils font trop chier les Sarko Boys, et bien, la prochaine fois ils seront remplacés par quelqu’un de plus « compréhensif » au lieu d’être reconduit, et ce en toute légalité puisque le système est ainsi.

              Cela s’appelle du clientélisme, népotisme... et ce n’est pas nouveau. Même sous la gauche on connaissait cela, sauf que maintenant, avec la droite décomplexée on hésite plus a y aller franco sans se cacher.... et la preuve, plein de gens trouve cela normal


            • Gilles Gilles 29 juin 2007 19:00

              A propos, dans le Canard Enchainé de cette semaine, il y a une brève sur cette histoire.

              Le directeur de France Inter reprochait à Bonnaud de faire trop de social et lui recommande d’en faire moins sur Sarko....


            • Foudebassan Foudebassan 26 juin 2007 18:04

              @ auteur,

              Si France Inter envisage de remplacer cette émission c’est sans doute qu’ils ont reçu pas mal de courriers de mécontentement. J’ai personnellement adressé plusieurs messages pour que cette « Bande à Bobo » arrête de raconter des conneries sur Sarkozy.

              Pour « Là-bas si j’y suis », c’est différent car cela permet de se rendre compte à quel point les auditeurs sont paumés, aigris et souvent naifs.


              • jako jako 26 juin 2007 18:12

                et voilà l’avis des RG pas de problémes, on va remplacer cela ( et le 7/9 sur france culture) par des extrais du loft............... smiley


              • romi romi 27 juin 2007 12:49

                comment je vais faire ? je n’écoute plus France Inter depuis que « Là-bas s’y j’y suis » a été déplacée

                si maintenant ils virent le 7/9, il ne me restera plus que les radios étrangères (j’ai pas la TV ;)


              • BuZardinho BuZardinho 28 juin 2007 16:49

                @Fou de Bassan

                Comme ça Mermet est un indicateur sociologique pour vos études approfondies sur l’état des auditeurs et leur turpitudes ? Vous êtes en réalité un humaniste qui s’interresse aux autres ? La bande à Bobo comme vous dites se payait le luxe de « raconter des conneries sur Sarkozy », ce que j’aime bien dans votre phrase, c’est que tout y est. On a plus le droit aujourd’hui de raconter des conneries !!! Mais non, honte !!! Pas d’humour, par contre, on aurait attaqué sérieusement Sarkozy sur son programme, ses idées son gvt ... là aucun soucis, Bono et ses potes auraient eu une autoroute pour continuer à s’exprimer.

                Voilà, ou on en est, le service publique ne servira bientôt plus que l’état. Et les fous de bassan dans votre genre pourront enfin ne plus se sentir agresser par des jeunes cons qui l’ouvrent un peu trop.

                C’est beau.


              • le pen la vie la vraie 26 juin 2007 18:51

                « Selon le site officiel, c’est : »

                Oui mais le problème c’est que selon moi bonnaud est un nullissime animateur tout droit coulé dans l’ennui indigeste et inécoutable. Il est vrai qu’il ne fait pas tâche dans le paysage de france inter que je n’écoute jamais qui est la france des vieux mous du genou subversifs, « impertinents » de pacotille. Digne successeur du catastrophique hess, bonnaud (ex journaliste sportif parait-il, c’est dire que c’est une pointure, ex chroniqueur de cinéma) est aussi intéressant à écouter que le bruit d’une chasse d’eau ; que ce type soit viré est peut-être le signe d’un éclair de lucidité du type qui gouverne france inter. Cela dit je n’ai pratiquement jamais écouté son émission, un peu au début qd c’était plus tard (avec un autre titre peut-être) cela m’a suffi pour voir que ce type était nul. Qd donc arrêtera t-on de tout voir d’un pt de vue politique ? belle façon de masquer sa nullité « c’est pas de ma faute c’est le méchant sarkozy » mais non c’est seulement que t’es un gros nul c... (je mets des pointillés car on censure, on censure...) paula jacques qui fait cosmopolitaine le dimanche après midi ne parle que d’afrique et de bouquins dont je n’ai rien à foutre mais je la respecte infiniment car c’est une vraie personne, pas un de ces pantins glauques qu’on entend tout le temps (il y a un type le week-end nul à tomber par terre qui s’appelle je crois mathias deguelle j’espère ne pas me tromper de personne, il y a aussi rebecca manzoni là j’en suis sûr, elle croit qu’une voix de bécasse est suffisante pour penser). Alors que bonnaud se casse ça fera un nul de moins, et dire que c’est pour des raisons politiques ça me fait mourrir de rire, putain quelle subversion bonnaud !! ouais c’est un danger public, et quel homme de culture et d’idées !!! de toute façon il faut se dire bien une chose : à france inter il n’y a QUE des gens de gauche ou assimilés (le dernier type de droite ça devait être yves lecoq ou quelque chose comme ça, mais peut-être qu’il est de gauche d’ailleurs, en tous cas c’était le dernier marrant -viré par hess avec son pote violet). France inter qui devrait être une radio généraliste n’est qu’une radio kidnappée par un corpus d’idéologues ringards, radio de vieux avec des bouquins, des bouquins, des bouquins, saupoudrée de rap pour faire tendance, et de bonne conscience gauchiste pour se donner bonne mesure. Jamais de sketchs, de chansons de variétés, de sport, de débats sympas et conviviaux. Bonnaud dehors ce n’est que justice qu’il aille au chomdu ce cancre !!!

                Ou puis-je signer la pétition pour virer les autres ?

                PS viviant que j’écoute de temps en temps le dimanche soir est cinglé mais au moins lui il a une certaine personnalité.

                La pétition de chiwalou va recueillir combien de signatures ? CQFD


                • Foudebassan Foudebassan 26 juin 2007 20:25

                  Excellente analyse de ce qu’est hélas devenu France Inter.


                • Raymond la science 27 juin 2007 11:24

                  Ach, vivement le retour d’un Ministère de l’Information.


                • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 27 juin 2007 11:28

                  Le problème est que depuis le 11/09 et surtout en France depuis l’élection de Sarko (élu en piochant chez les Lepenibles), les abrutis se croient tout permis y compris de venir nous polluer avec leurs réflexions au ras des pâquerettes. Ignorons les !...


                • jako jako 27 juin 2007 15:44

                  b1 la pétition se porte bien elle a bondi de 500 voix en une matinée...........


                • Raymond la science 28 juin 2007 10:56

                  Mais non il ne faut pas les ignorer. C’est ce qui a été trop longtemps fait avec les électeurs du Front National. Sous je ne sais quels prétextes on ne pouvait pas dire haut et fort qu’ils étaient les dignes héritiers de la France Pétainiste. Je n’irai peut-être pas jusqu’à reprendre les paroles de Saint-Juste : « Pas de liberté pour les ennemis de la Liberté », mais on peut se poser la question.


                • richardhc 28 juin 2007 18:52

                  bravo ! bel exemple de dialogue constructif lorsque vous insultez gratuitement l’excellentissime Bande a Bonnaud que vous avouez ne pas écouter !? Cette émission est une des rares oasis de liberté d’expression, d’humour et de finesse restant dans notre triste PAF ! La pétition pour le maintien d’Arret sur Image qui dépasse les 110.000 a ce jour semble faire reculer la Direction de France TV ! Faisons la circuler massivement ainsi que celle pour La Bande A Bonnaud et prouvons qu’Internet peut faire reculer l’obscurantisme et le formatage de nos cerveaux !


                • le pen la vie la vraie 30 juin 2007 11:49

                  Pour répondre à l’abruti qui me traite d’abruti (et aux autres) :

                  En ce qui concerne bonnaud, INDEPENDAMMENT de considérations politiques qui ne sont pas mon propos à son sujet, je donne mon avis d’auditeur, qui paye inter avec sa redevance, et mon avis est que ce type est nul. Sa bande je ne la connais pas, hormis viviant, mais avec un chef pareil je suis en droit de redouter le pire.

                  Sur le « fond » (pas trop non plus je ne suis pas un « penseur »), je n’ai rien contre france culture, france yaourt, france pâte à modeler : au moins ça annonce la couleur et là je respecte. France culture s’adresse aux gens cultivés donc pas à moi, je respecte la règle du jeu. J’ai par contre quelque chose à dire contre une radio à vocation généraliste -france inter c’est la radio publique française dont la vocation est de s’adresser à tous les français- et qui n’a pourtant comme seule lubie que la culture élitiste. Y’a pas besoin d’être lepéniste pour penser ça, d’ailleurs, les études le prouvent, les jeunes la fuit, les gens simples la fuit, c’est une radio de vieux, je rajouterais de vieux cons. Comme une France culture bis, coincée entre son cahier des charges (s’adresser à tous) et son âme interne supra-élitiste. Le cul entre deux chaises, elle n’a pas d’assise respectable et n’a trouvé comme faux fuyants à ses impasses que le gauchisme larmoyant. Aujourd’hui, France Inter est la radio de la « France » de la pensée unique, sous entendue de la Culture Gauchiste Française.

                  Chacun sait que inter, pour tenir notamment face aux critiques premières comme les miennes (qui pleuvent) et l’accusent à bon droit d’être vieille, sérieuse, guindée, en un mot chiante, se croit toujours intelligente à embaucher des types chargés de mettre de l« ambiance », de l’« impertinence » comme dit l’auteur, du « modernisme » pour rajeunir son image en mélangeant la culture et l’« air du temps » à la sauce bobo. Le résultat est bien sûr encore pire, car demander à un cultureux niais, boutonneux ou pas, au cerveau comme une serpillière qui pend, de faire du « subversif », c’est comme donner des allumettes à des enfants : c’est dangereux, et ça chauffe fortement les oreilles des auditeurs. Ce gauchisme demeuré voudrait avoir l’air (drôle, incisif) mais il ne provoque que gêne, ricanement, puis colère. Ce dandysme de la vacuité se régit dans un monde qui de toute façon est malade : les gens qui viennent sont sous payés par rapport au privé (les minipostes d’été par exemple sont trés courus dans la radio publique par les smicards de la culture et le résultat est édifiant). Les quelques grandes âmes douées qui préfèrent le service public à l’argent sont rares. Ce sont donc en général les plus nuls qui rappliquent. Ceux dont rtl, europe 1 n’ont pas voulu, que même les radios libres ont rejeté, se présentent avec leur tête de fonctionnaire en puissance et leur « cerveau » d’intellectuel mou et métaculturel. Ils n’ont en général aucune passion (si ce n’est celle stupide de vouloir « faire de la radio »), sont souvent homosexuels (vous trouvez pas ? toutes ces voix neutres, blanches, désagréables, répulsives -épargnez moi svp le sempiternel et alors qu’est-ce que ça peut faire, vous êtes homophobe !, et oui je suis homophobe, disons ça ce sera plus simple), aucun vrai talent, leur seul passeport est cet « air du temps », cette vacuité générale, cet « amour du monde, de la culture et de la communication » qu’ils servent en viatique à toutes leurs démarches. Inter s’est ainsi « adapté au monde moderne » en ajoutant à sa légende culturelle qui convenait peut-être à une époque aujourd’hui surannée (bien qu’à écouter de vieux extraits, on se demande..) une louche de modernisme politiquement correct, c’est aujourd’hui en gros les années 50 + le rap, soit une radio gauchiste, en tant qu’elle ne commande aucune pensée construite à l’inverse du marxisme par exemple, et convient donc parfaitement à toute tête vide qui se respecte. Et des têtes vides, il n’en manque pas ! Les paoli, les feu clark, les manzoni, les deguelle (je vous « conseille » sa soupe du samedi), philippe meyer (lui c’est une tête trop pleine, un belge en plus !, un homme simple quoi, qui écrit trés bien, c’est les Lettres Françaises appliquées à la chansonnette, mais qu’est-ce qu’on s’fait chier..), anne sinclair (encore là, elle ?), « panique au mangin palace » (quel titre ! y z’ont pas honte d’appeler un truc comme ça, moi je serais six pieds sous terre), les giordanno, les foulquier (celui qui rit tout le temps, mais on ne sait jamais pourquoi., on lui pardonnera sa bétise parce qu’il a promu nanar), et beaucoup d’autres que je n’écoute jamais (ou plutôt dix minutes c’est suffisant), tous des petits gauchistes sans véritable pensée (ce qui ne serait pas grave s’ils aimaient au moins quelque chose d’humain) et qui compensent leur manque abyssal par : la culture quand ils en ont, les droits de l’homme bien sûr et évidemment la sacro-sainte « communication » qui leur sert de (dé)route vers le grand vide. Manzoni (« elle insuffle spontanéité et fraîcheur » disait télérama, version papier du gauchisme, il y a 15 jours !), comme sa grande soeur en néant sidéral feu clark, a réussi avec sa voix comme d’autres réussissent avec leur cul (aie aie aie la censure).

                  Pour enrober le tout, on nous sert une musique classique omniprésente qui plane comme une ombre vengeresse sur nos cerveaux de « petits français moyens ». Ou un Lenoir, parait-il grand joueur de tennis, bien qu’il ait plutôt une voix (et un physique je crois) de fumeur de hashish, qui balance depuis des années le même morceau de rock crasseux américain du fond du garage. Un Lavige, qui fait dans la chanson, le rock, avec ce petit plus d’élitisme coincé qui fait la différence entre nous, les simplets et lui, et nous renvoie à notre orgueil de plouc. Que ces gens sont sérieux !! Cela dit, je les respecte, eux. Au moins ça part de quelque chose, surtout pour lenoir, d’une passion, ce n’est plus du vide. Le seul reproche à faire est que tous les goûts n’y soient pas. Mais je préfère mille fois un animateur qui fait ce qu’il aime (même du rap si si !) à un animateur qui fait ce qu’il n’aime pas, parce qu’en fait IL N’AIME RIEN. Il n’aime rien, il ne déteste rien : c’est la définition du gauchiste.

                  Bref, le premier pékinois du coin vous dirait la même chose, c’est l’évidence, à part pour les vieux intellos poussifs. C’est pas des propos de lepéniste, mais de français moyen ni plus ni moins con qu’un autre.

                  C’est un constat qui n’a rien de politique car j’entends par gauchiste tout ce qui, cultivé ou non, de droite ou de gauche (et j’inclus tous les partis) fait de la mauvaise radio. De la radio sans âme, de la radio stressée, programmée, tendue, où on sent la peur derrière le sourire faux, qui craque parfois (je me souviens de paoli un matin ayant eu un réflexe ordurier -genre merde !!- après avoir fait une erreur, toute la façade de fausse convivialité, de bon ton, de « c’est formidable » qui craque d’un coup, le « gentil humaniste ouvert » qui devient ce qu’il est,.. (je laisse un blanc pour la censure). Je ne suis pas un sectaire, même si je vote le pen, savez vous. J’aime plein de gens qui ne sont pas marqués à droite qui ont du talent : polac (qui s’engueula je crois avec bonnaud il y a un temps, je crois me souvenir qu’il enregistrait sa rubrique et n’était plus présent face à bonnaud me trompe-je ? en général les gens avec qui polac se fachent sont des cons comme rapp, il n’y a que hess (hees ?), pourtant un sacré con (sacré) à avoir réussi à l’« abuser »), paula jacques, elle une vraie personne, daniel mermet (à petites doses qd même...), patricia martin qui est trés sympathique et trés douée etc...et au dehors, j’adore les guignols, charlie hebdo, bedos, brauman, finky, plenel, et bien d’autres non affiliés à JMLP (de toute façon dans ce pays de corruption mentale, y’a pas un artiste ou intellectuel -hormis le bel alain -soral pas delon- qui va risquer de tout perdre en serrant la main du grand breton). Je n’ai pas de point de vue politique mais un simple point de vue d’auditeur « payant ». Et j’ai le droit de le dire ; « ET J’ME CACHE PAS D’LE DIRE ! » « ET PIS C’EST TOUT !! »

                  Pour en revenir à bonnaud, je me souviens de l’avoir écouté quelquefois le soir, il remplaçait à la case de hess (hees ?) je crois un certain Veil ou Weil (je n’ai plus le prénom) qui lui était intéressant (il n’hésitait pas à donner son point de vue et à malmener ses invités, parfois de façon étonnante, je l’ai réécouté plus tard quelquefois aux infos du matin, mais je n’ai pas retrouvé son ton d’alors, sans doute remis dans le rang) et j’étais absolument SIDERE par l’ennui abyssal que ce type pouvait secréter (bonnaud). Que des gens signent une pétition pour ce con me SIDERE autant. A croire que toute la France est devenue cinglée. Je n’ai rien contre Bonnaud , c’est peut-être un mec sympa dans la vie, et tout et tout, mais faut pas qu’il fasse ce boulot. Faut pas faire ce boulot mon gars si t’es pas doué pour ; si tu travaille dans un bureau, tu peux faire chier maxi quelques dizaines de personnes, mais là c’est potentiellement des millions, c’est grave, il faut bien réfléchir avant de s’engager dans cette voie ; et ceux qui distribuent les postes devraient aussi fortement y réfléchir...Y’a des gens comme ça (que je ne définirai pas pour les raisons que l’on sait), comme durand, comme gildas, comme cavada, comme ockrent, comme michel field, comme tant d’autres ( il serait difficile d’en faire une liste exhaustive) qui ne se sont jamais posé la question, hélas...

                  Je lis que calvi serait pressenti pour remplacer bonnaud, et ben on a pas encore fini de se faire chier ! (encore que calvi depuis qu’il refit « 68 » sur europe 1 avec le pauvre cohn bendit -lamentable d’imaginer calvi comprenant quelque chose à l’esprit de mai 68, et sans gêne avec bendit, pas impressionné du tout- a fait quelques progrès et quelques émissions de télé « convenables »).

                  N’oublions pas que le but d’une télé ou radio généraliste est de faire quelque chose de digne ET populaire. C’est trés important car il en va de l’avenir de la jeunesse. Je ne pense pas que les jeunes en passe de devenir des racailles attendent bonnaud (dit bonnaud moche à l’opposé de son cousin primate lui bien épanoui) l’après midi pour s’ouvrir à l’impertinence gauchiste. Le but d’une radio généraliste n’est pas de faire une radio pour étudiants, pour profs de fac, ou pour amateurs de pêche à la ligne. C’est « un monde commun » qui doit rassembler la communauté sans l’avilir. Elle doit être OUVERTE professionnellement à tous ceux qui aiment la radio c’est à dire qui aiment cette relation infinie entre une personne et une « INFINITE » de personnes, et fermée à ceux qui tremblent, qui ont peur, qui sont submergés par TOUS LES AUTRES qui sont à l’écoute, et qui n’assument pas ce dialogue avec la communauté. Et pour cela s’enferment dans ce gauchisme chiant, ce dialogue avec soi même, qu’on retrouve étrangement aussi bien dans la pire télé privée que dans la plus noble (en apparence) télé publique. C’est tf1 et arte qui se donnent la main. C’est le mariage effroyable entre les rouges et les bruns (les vrais ceux là). Et c’est l’éducation des « racailles » qui est couillonnée. Et ça c’est trés grave. Pour faire de la « médiation », il faut avoir du talent, c’est tout. Que quelqu’un me prouve donc que bonnaud a du talent qu’on rigole !

                  J’ai toujours été soufflé par l’attitude des nanarchistes qui défendent qui bonnaud, qui mermet, qui schneidermann, qui... c’est vraiment une attitude de grand bourgeois qui veut garder son précarré ; car ce ne sont pas les pauvres qui fréquentent ces émissions (ce sous prolétariat ne sait même pas qui est bonnaud et dans un sens grand bien lui fasse, cela lui fait au moins un malheur en moins), mais cela ne gène nullement tous ces petits bourgeois pour crier à la mainmise de la censure, alors que c’est justement des gens comme bonnaud qui coupent le lien avec le peuple. Comme si les bobos nanarchistes représentaient le peuple !!

                  A quand france inter avec gerra, ardisson, bouvard, des chansons de tina arena, lara fabian, des débats avec dantec, soral (pourquoi ne pas donner l’émission de bonnaud à soral ? là on s’amuserait, voila une pétition qu’elle serait belle à faire), du sport, de la vie quoi ! et puis plein de jeunes sans doute pleins de talent, les sacrifiés du gauchisme. Avec aussi des marxistes, et même des socialistes et des bayrouistes (!), des lettrés, des illettrés, du moment qu’ils ont quelque chose d’HUMAIN à faire passer. Tenez : le simple plaisir d’être là, face à un micro, et de s’y sentir vraiment bien. Tous ces gauchistes ne peuvent pas être bien dans leur pompes car ils sentent qu’ils ne représentent qu’une toute petite partie des gens. Toutes leurs émissions sont fausses. Il leur manque l’envie de partager, le besoin de convivialité. Il leur manque le talent tout simplement. Le pire chez ces gens, qu’on dit de gauche pour faire court (moi je dis gauchistes) c’est qu’ils n’ont rien de vraiment humain.

                  Pourquoi coluche n’a jamais travaillé sur france inter ?

                  y’a eu un moment desproges et rego. Y a t-il une seule personne qui travaille à inter aujourd’hui qui ait le talent de desproges ou rego ?

                  On pourrait définir deux sortes de gauchistes : les gauchistes de gauche « les gens de peu » comme bonnaud, pierre louis bas, qui viennent sans doute du peuple et qui regardent toutes ces lumières de la bourgeoisie qui aveuglent leur visage. Ils en oublient que la seule chose qui compte en ce bas monde c’est le talent. S’ils le savaient ils se barreraient. ce sont des petits arrivistes. Et les gauchistes de droite qui donnent le ton, les grand seigneurs qu’ils soient de gauche ou de droite, disons les tous à droite, ce sera plus simple, de toute façon ils achètent leur caviar dans les même maisons.

                  L’état gravissime de la radio et de la télévision en France fait qu’a été perdu tout lien direct avec le peuple. Si ce lien existait nos pétitionnaires d’aujourd’hui lanceraient des appels à virer tous les gauchistes des médias, à extraire du privé la pub et le fric et à refonder un espace audiovisuel libéré de l’argent et du conformisme, ces deux vecteurs de l’abandon du citoyen. C’est tout le contraire qui se passe. Ces gens marchent main dans la main. Ils sont chacun le revers et l’endroit de la même médaille. Sans gauchistes, pas de tf1, et sans tf1 pas de gauchistes. « Ecoutez la différence » clamait france inter ; c’est bien que l’autre pôle est accepté, et ne sera pas combattu. J’APPELLE donc tous les français à continuer (à commencer enfin ?) les attaques personnelles contre les gauchistes jusqu’à ce qu’ils se barrent. Nous n’avons pas à nous priver de ce seul mode de défense. Les attaques personnelles, pour des gens qui s’exposent (et personne ne les a obligé), c’est la moindre des choses. C’est la seule défense contre ceux qui ont tous les pouvoirs. Ces attaques ne visent d’ailleurs que ce par quoi ils s’exposent. Quand je dis qu’untel est un con, je veux simplement dire que je l’aime pas dans ce qu’il me propose. C’est mon droit (mon devoir ?) d’auditeur ou de télespectateur. Cela ne met pas en cause la personne en tant que telle dans ce qu’elle est dans sa vie, ce qui ne me concerne pas et ne m’intéresse pas.

                  Je pourrais parler aussi du concept abruti de la « création télévisuelle » lancée par des chomeurs foireux avides de fric et de reconnaissance. Dire que la télé n’a rien à créer mais tout à recueillir du talent des autres. Que c’est une boite vide et qu’elle doit le rester. Mais cela m’entrainerait trop loin pour l’expliquer ici. J’en resterais simplement à faire comprendre que l’audiovisuel a un devoir pressent envers les « pauvres » qui n’ont plus d’éducation que le fric et la bobo attitude. Nous allons depuis 30 ans à la catastrophe. Cela me fend le coeur de voir que les demeurés des banlieues n’ont de choix qu’entre flavie flamand et guillaume durand. Que leurs interlocuteurs des aprés midi oisifs de juillet sont holtz et feu chène, qui ne peuvent que les détourner des bonheurs du tour de france pour aller cramer des bagnoles. Tout le monde s’en est toujours foutu. Il est temps pour les hommes de bonne volonté de redresser la tête et de détruire ce monde. Comme disait Lavilliers « Bats toi !!! » A ceux que mon pseudo gêne, sachez qu’il n’est là que pour provoquer et faire réagir. Si demain un autre homme se lève pour tout faire péter, de quelque parti qu’il soit je le suivrai jusqu’au bout. Mais aujourd"hui encore, le pen est la seule chance (la dernière sans doute) de notre pauvre nation.

                  Avis aux censeurs : je me suis crevé à écrire ce texte, moi qui ne suis pas un grand intello, respectez mon travail. Ne faites pas comme à france inter (à chaque fois que quelqu’un dit un mot incongru (un mot grossier) il y a un silence puis quelqu’un dit à la fois géné, ironique et sérieux « mais enfin on est sur france inter quand même ! » Quelle bande de c. (c’est le dernier)

                  En plus, je n’ai même pas parlé de bern !


                • romi romi 12 septembre 2007 12:05

                  waooo ! quelle tirade !!!

                  rien ne t’empêche d’écouter PUB-Radio ou autres consorts qui débitent des kms de niaiseries entre deux plages de « achetez, achetez, achetez... » puis qui te passent un extrait du dernier tube de soupe pour ado décérébré coupé à nouveau par su « achetez, achetez, achetez... » !!!


                • Emile Red Emile Red 27 juin 2007 11:10

                  France Inter radio de gauche on aura tout vu et tout entendu...

                  C’est le J-M Sylvestre qui va être heureux d’apprendre qu’il travaille pour une officine du PS.

                  « La Bande à Bonnaud » est une excellente émission impertinente, qui n’a de cesse de montrer à la boboïtude droitière parisianiste qu’il existe autre chose en France que les notables, peoples et autres élites élevées aux Dallas et Dynastie à l’ombre de l’Elysée et de Régine/Michou.

                  Après « Arret sur image » et D.Mermet, c’est le grand nettoyage d’été sur le service publique, on dit que le fils de PPDA a ses chances pour le 20 heures de FR2, après les mariés complaisants, nos chaînes vont faire dans les succession héréditaires.


                  • jako jako 27 juin 2007 11:13

                    Oui j’espère que France Culture sera préservée


                  • Gilles Gilles 29 juin 2007 10:37

                    C’est en effet bizarre que France culture soit épargnée. Il y a beaucoup d’émissions dont la teneur doit être insupportable à la droite décomplexée (et même à la gauche caviar)

                    Pas dans les propos anti Sarko ou autres critiques humloristiques, mais grâce aux dialogues entre invités (bien entendu, tous des intellos bobo 68tard parasites), dans la réflexion, qui montre que notre société marche de plus en plus sur la tête, que la connerie, la démagogie, la fuite en avant sont présenté comme des remèdes

                    Mais peut être est ce parce que l’audience est moindre, donc moins génante ?

                    A suivre.....


                  • jako jako 28 juin 2007 08:57

                    Plus de 8000 signatures validées !!! voilà un truc qui ne fait pas pschiittttt


                    • jako jako 28 juin 2007 14:55

                      11800 à 14h c’est bien je trouve


                    • jako jako 28 juin 2007 18:41

                      et mon jako 13300 à 18h proche du seuil de 15000 pour reclamer une intervention européenne lol


                    • Emile Red Emile Red 28 juin 2007 10:08

                      France-Inter en grève ce matin, 28 juin, jusqu’à 6h, en soutien à « la Bande à Bonnaud »...


                      • John Besch 28 juin 2007 12:04

                        C’était bien la bande à Bonnaud. C’est vrai qu’il faut veiller à conserver des médias qui tirent les gens vers le haut. Cela dit, cette emmission était là depuis longtemps,(moins que le jeu des 1000F, c’est sur) il faut bien que France Inter se renouvèle. Laissons une chance à Calvi si c’est lui qui vient après. et cessons de voir partout le retour d’un état policier censeur.

                        Plus haut, dans les commentaires il était question de « parti pris ». Qui pourra contester que sur france inter, quand il y a parti pris, il est à gauche. J’écoute France Inter notamment parce que ce n’est pas une radio commerciale hachée par la pub. Est ce que ç a veut dire que je ne doit entendre que des partis pris de gauche qui, en plus, ne volent pas toujours bien haut


                        • bisane bisane 29 juin 2007 20:06

                          Ben non, John, elle n’était pas là depuis longtemps cette émission : elle date de la rentrée 2006 ! Bonnaud animait auparavant Charivari, et avant, je ne sais plus... Ca faisait 5 ou 6 ans qu’il était sur la chaîne (ça varie selon les articles)... rien à voir avec les 1000 !!!

                          Par ailleurs un peu surprise de cette « politisation » à tout crin... France Inter gaucho ? Ah bon. Je crois qu’elle reste assez pluraliste (mais effectivement pas clairement à droite !), même si certains (mais seulement certains !) animateurs s’affichent clairement comme de gauche... Peut-être a-t-on tendance à ne retenir que ceux-là !

                          Mais bref : le problème me semble plus grave et plus profond, quand le service public de l’audiovisuel ne réfléchit plus qu’en termes d’audimat, et préfère les pelouses bien tondues à des champs un peu sauvages et impertinents (mais parfois aussi très drôles !) qui pourraient avoir le malheur de nous donner à penser. La faculté de pensée, de critiquer, de réfléchir, est humaine. Elle n’est ni de gauche ni de droite ! Et la culture, au sens le plus large du terme, sert aussi (d’abord) à ça... En réveillant des émotions qui n’ont rien à voir avec une quelconque rentabilité ! D’accord avec lui ou pas, Bonnaud, je crois, défendait cela.


                        • Mandrin de Sète 28 juin 2007 12:37

                          La bande à Bonnaud, ils sont virés par un ancien trafiquant de coke (en bande...), Frédéric Schlesinger qui a été en taule fin 70 début 80 à Montpellier ! C’est plus la droite décomplexée, c’est le banditisme aux affaires. Un instit pris avec un joint serait viré à vie de l’éducation nationale (autre service public) Ce n’est pas de la délation que de rappeler ce passé, c’est de la résistance ! Comptons sur la sagacité des enquêteurs d’Agora Vox pour aller chercher les détails dans les archives du quotidien Midi Libre, à St jean de Védas (34)...


                          • Foudebassan Foudebassan 28 juin 2007 12:45

                            Le plus comique c’est qu’une fois de plus France Inter se la joue victime du vilain Sarkozy. Cette emission, annoncée comme culturelle, a été honteusement détournée pour faire campagne contre NS.

                            En dehors de JM Sylvestre (2 minutes par jour) et quelques émissions passionnantes, pourquoi un tel acharnement à nous faire croire que NS est un danger.


                            • John Besch 28 juin 2007 13:48

                              Je m’interroge également beaucoup sur cette tendance. Que NS se serve ou tente de se servir des médias, c’est une évidence. ça n’en fait pas le dangereux fasciste que certains nous annonce. Je pense que beaucoup se complaisent dans une espèce de posture de resistant anti fasciste mais le problème, c’est qu’il leur manque un fascisme contre lequel resister alors ils se l’inventent.

                              On peut le supporter quand il s’agit de lycéens voire de jeunes étudiants. Pour les plus vieux, c’est peut être une façon de se convaincre qu’ils ont su garder intacte la rebellion de leurs jeunes années.

                              Avec tout ça, le jour où un authentique dictateur se pointera...


                              • Chichile Chichile 29 juin 2007 12:46

                                J’ai eu peur que U2 disparaisse définitivement.

                                Arrêtez de me fiche des trouilles pareilles, s’il vous plaît, et halte aux titres racoleurs !


                                • SUZETTE.HERVIEU 30 juin 2007 15:45

                                  Super le nombre de signature pour la pétition ça réchauffe le coeur. La résistance s’installe qu’elle bouffé d’air cet INTERNET et oui plus rien ne peut passer sous silence : le non vote de Mme Sarkosy, l’insulte de Devedjian, les rafles des sans papier et la chasse à l’enfant... continuons le combat que La bande à Bonnaud, Arrêt sur image soient maintenus et attention pour la bas si j’y suis restons vigilant. A bientôt Suzette


                                  • Marsupilami Marsupilami 30 juin 2007 15:55

                                    @ Suzette

                                    T’as raison. La bande à Bonnaud était une excellente émission, merde. Le sarkozysme audiovisuel est en marche : médiocrité culturelle, censure et autocensure à tous les étages. Beurk.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires