Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Scène de guerre sur Twitter : les « Golden corbeaux »

Scène de guerre sur Twitter : les « Golden corbeaux »

Cet article est une réécriture du précédent (posté vendredi 3 juin vers minuit) censuré par Facebook, non pas pour son contenu, mais parce que les gens que je mettais en cause ont sorti l’artillerie lourde (des images pornos) pour le faire interdire au prétexte (entre autres) que j’intenterais à leur liberté d’expression. Ce qui est un étrange paradoxe pour des champions de la délation, de l’injure, de l’homophobie, de la pauvrophobie, du sectarisme, de la suprématie de la race blanche, de l’apologie du nazisme (je cite en vrac), du machisme et de l’ultralibéralisme. Les premiers censeurs, ce sont eux. Personnellement, je n’ai fait que sortir de leur bouillon moisi quelques cadavres pour les exposer en pleine lumière. Où est le mal ?

 Les plus malins ont essayé d’expliquer que j’aurais pu confondre les parodies tendance Gorafi (qui me font bien marrer) aux saloperies déversées par ces Twittos. Où est l’humour dans ces délires névropathes de traders qui se prennent pour des héros de Wall Street ?

Ces mecs (et ces nanas) n’ont pas supporté que j’intente à leurs privilèges de ricaneurs planqués. C’était bien peinard avant, quand ils pouvaient déverser leur bile sur tout ce qui leur passait dans la courbure.

J’avais reposté cet article sur mon compte Facebook dimanche 5 juin en soirée (18 000 vues en une nuit) mais lundi 6 juin, il est à nouveau censuré pour des propos jugés cette fois « dangereux ». D’où cet hébergement sur le site d'AgoraVox.

 J’ai été menacé de mort, piraté, injurié. Mais comment dire ? Plus ils en font des caisses, plus je me sens légitime à poursuivre ce travail. Il n’est pas exclu cependant que je porte plainte à la gendarmerie la plus proche, vu ce qui circule dans ces réseaux.

Pour ceux qui auraient raté l’objet du délit ou qui voudraient en reprendre une part. Voilà le papier new look et les nouvelles captures d’écran.

 

 Quand ce week-end, une amie m’a envoyé quelques tweets agressifs écrits par des types aux noms étranges avec des têtes de catcheur masqué, j’aurais dû me méfier et passer mon tour.

Moi, vous me connaissez ? (je reprends la litre d’un magnifique roman de San Antonio), les cons, les agressifs et les sarkozistes, je ne les aime pas…

Les golfeurs et les joueurs de polo volant en Jet privé exhibant leurs mômes, leur blé ou leurs femmes comme des trophées encore moins.

Et les blanc becs arrogants ne jurant que par la loi du marché, non plus.

Les beaufs crachant sur les grévistes, trouvant la loi travail trop cool pour les chômeurs et voulant buter les cégétistes et les sdf, je ne vous dis pas.

Alors quand vous tombez sur des spécimens cumulant tous ces attributs avec en sus une propension à cracher sur les avantages sociaux des fainéants de Français, sur les musulmans qui seraient tous des terroristes, sur une bande d’hypertrophié du bulbe vantant les mérites des paradis fiscaux, vous commencez par vous dire que c’est un gag.

Qu’une telle engeance ne peut exister que dans un cauchemar grolandais…

Vous cherchez le piège, la caméra cachée, le coup monté par « Sauvons les riches » ou le Gorafi.

Et puis, quand vous vous êtes rendu compte que tout est écrit, répété, rabâché et souvent caché sous pseudo sur Twitter, vous commencez par vous dire que Twitter c’est franchement la gerbe parfois. Et vous y plongez comme dans un bain saumâtre. En apnée.

 

 Très vite, vous le touriste face à cette incontinence neuronale, en arrivez à la conclusion que ce qui pollue Twitter, ce qui le fait devenir, à certains endroits, un café du commerce pour branleurs branchés et pleutres énervés, c’est d’abord le masque. Qui parlent ici ? Qui traite mon copain Miles de singe ? Melenchon de Staline ? Taubira de gueunon ? Claudette de travelo et ma femme de pute ? Qui veut voir crever Martinez (le Cégétiste) dans d’atroces souffrances (mais c’est pour rigoler, hahaha) ?

 Trouver ce que cache un pseudo n’est pas si compliqué. C’est un des problèmes pour ces Golden twittos… Non seulement ils sont racistes. En plus ils sont bêtes.

Ce qui va souvent ensemble. Bref. Tel Clint Eastwood dans « Grand Torino », vous posez votre clope sur le coin d’une assiette, vous avalez une dernière rasade de ce qui vous passe dans le Duralex et vous reprenez du service.

Vous appelez deux ou trois amis et vous vous mettez à chercher ce que cachent ces commentateurs excités qui en veulent tant aux femmes, aux hommes, aux chiens, aux pauvres, aux communistes, aux socialistes, aux socialo communistes, aux marxistes, aux cryptomarxistes, aux Trotkistes, à Gérard Filoche et à Léo Ferré.

J’en passe et j’arrête là.

Nous avions déjà entendu les soliloques poussiéreux des nostalgiques de Mao, les discours pontifiants des curés de la sociale démocratie qui n’est ni sociale, ni démocrate.

 Nous connaissions les hurlements haineux des extrémistes d’extrême droite. Nous n’avions encore jamais pris la peine d’écouter le bruit que font entre elles les « petites mains invisibles » de la finance mondialisée quand elles claquent. Et pour cause, à moins d’être pris dans une sale affaire, ces traders, banquiers, avocats d’affaires, administrateurs de media, ne communiquent pas. Nous avons pris un peu de temps pour essayer de comprendre ce que cachaient leurs conciliabules et leurs vociférations.

Ils forment une petite famille sur les réseaux sociaux. Une famille de dissimulateurs. De vantards et de couillons. De pas trop bêtes mais de très méchants. Ce que nous avons découvert dépasse ce que nous avions imaginé.

On en ressort sale et essoré.

Je ne censure pas en écrivant cela. Je ne dis pas qu’il faut interdire ces tweets. Au contraire. Je mets simplement le projecteur sur ce qui est censé être une assemblée de mecs drôles et qui n’est (selon nous) qu’une bonne grosse confrérie de connards qui ripaillent entre eux à l’abri des regards importuns.

Après, si un magistrat veut instruire les incitations à la haine et au meurtre, il peut s’y pencher et ramasser.

En cherchant à savoir qui se tramait derrière les masques de ces ultras du libéralisme sectaire, nous avons percuté (lundi dernier sur Facebook)

Un trader londonien. Et un cadre sup de chez Danone.

 

Après un premier papier, les retours de flamme ont été violents.

Ce qui nous a poussé à enchaîner.

Aujourd’hui, après avoir hésiter à dénoncer les vannes pourris et le harcèlement d’un petit chef de RTL (tu te reconnais Guitou ?), les bouses d’un cadre de chez Ernst and Young (ça va mon Roger ?) ou d’un fonctionnaire luxembourgeois (alors Willem ?), je voudrai évoquer le cas d’un banquier français et d’un autre trader masqué planqué entre Londres et Singapour.

Le trader signe ses tweets Gordon Gekko, l’agent de change du film Wall Street. Gordon GEKKO @skyzelimit , le « trader le plus abject de l’univers » selon une revue financière suisse http://www.bilan.ch/argent-finances-exclusif/sur-twitter-les-tribulations-du-trader-le-plus-abject-de-lunivers

Alexandre Perrin a la trentaine et un look de gendre idéal pour mamie tropézienne.

 Il sévit comme trader à la City de Londres. Il avait pourtant tout pour être heureux sans devoir casser du beur ou du nécessiteux : école privée suisse, Westiminster, Harvard, l’Imperial College of London, HEC... Au passage, il profite du fond d'aide public ’Erasmus' pour étudier à Madrid, voilà une place qu’un gamin moins aisé n’aura pas eue... Comme il l’avouait lui-même sur Twitter en 2012, Gordon Gekko est « pauvrophobe ». Il adore les « pauvres » mais dans le rôle d’esclaves, pas quand ils risquent de remettre en cause ses profits.

La domination sociale ne lui suffisant pas, il aime aussi la domination masculine :

Et ethnique :

Entre Londres et Singapour, Gordon travaille pour http://www.terrafirma.com Son patron avait donné des indications philosophiques intéressantes dans un billet ici http://www.terrafirma.com/guy-hands-view/change-may-define-today-but-what-makes-individuals-and-societies-successful-stays-the-same/. En français : on ne peut pas tout avoir, et pour une société en bonne santé, il faut savoir se concentrer sur la contribution que l’on veut y apporter… Si seulement tu l’avais écouter Alex (tu permets que je te tutoies camarade ?)

Alexandre ne s’est pas satisfait de sa carrière fulgurante de trader, ni même d’attirer l’attention de la presse : http://paris-singapore.com/gordon-gekko-trader-et-exile-fiscal-a-Singapour. Pour se détacher des autres, il a voulu jouer de son anonymat pour casser du « pauvre ». Mauvais investissement. Le cours de Gordon GEKKO est à la baisse. C’est le moment pour lui de se racheter de toute urgence.

 Alexandre Perrin -alias Gordon- ne paie pas d'impôt. On le comprend, son grand âge (30 ans) et son expérience de la vie lui permet de vociférer « qu'il a assez donné ». Alex roule en Lamborghini. Une vieille Jaguar j’aurais compris. Mais la Lamborghini, plus encore que la Ferrari ou la Maserati, c’est au moins une faute de goût.

Il étale sur les réseaux la liste de ses pathologies. Au début, j'ai cru au Fake. Et à un humour très noir. On peut se faire prendre. Mais sur la durée, la constance des cibles et les répétitions, on ne peut qu’être atterré.

Notre homme est bel et bien Trader. Sur les photos, il ressemble à une caricature des jeunesses UMP ou FN. D’ailleurs Alexandre, le bien éduqué, parle un peu comme ses copains du Front. Il préfère ainsi à l'étudiant noir l'arme qui l'a dégommé.

 Il n'aime pas les femmes libres. Ni les homosexuels, les romains, les musulmans, les grévistes, les jeunes, les intellectuels et les pauvres.

Car il aurait pu être sauvé. Certains de ses vannes, prises isolément, font rire. Le problème, c’est la répétition, la constance des cibles. Il ne se contente pas d’écrire des tweets drôles, il intervient sur les pages facebook, sur les sites, pratique le harcèlement. Il est suivi par une armée de tarés qui vont des militants identitaires, nazis ou suprématistes blancs. Je vois bien les réponses de la bande de Ze qui le suivait sur Twitter, qui aujourd’hui font mine de ne pas savoir et qui crie à la censure. D’abord s’il était si parodique que ça le Gordon, il n’avait qu’à garder son adresse Twitter. Je vous lis et je note que pour la plupart vous cherchez à vous auto-rassurer. Comment aurait-on pu nous, traders, avocats si intelligents, se faire avoir à ce point ? C’était de l’humour… Oui, de l’humour… Il a bon dos l’humour.

 

Notre autre « client » du jour est un banquier twitto très impliqué dans le commentaire intempestif sur la Réforme du Code du Travail. Il sévit sur le net, dans les forums sous un masque. Il signe Jabial. De son vrai nom, Joel-Alexis BIALKIEWICZ. Linkedin https://www.linkedin.com/in/jabialkiewicz , Gérant de la vénérable BANQUE DELUBAC & CIE (https://www.delubac.com), et au passage associé-gérant de l'entreprise CAISSE DE COMPENSATION LOCATIVE (http://www.societe.com/societe/caisse-de-compensation-locative-388183626.html

La Banque Delubac et Cie "s’est développée dans le domaine du financement à court terme à destination des entreprises en difficulté, placées dans les liens d’une procédure, qu’elle soit contractuelle ou collective", d’après le JO http://www.journal-officiel.gouv.fr/pdf/2010/0618/201006181003632.pdf Une banque spécialisée donc dans les liquidations judiciaires et les reprises musclées. Le père de @Bijal, Serge Bialkiewicz, est entré au capital en 1998. (Une hagiographie est disponible ici : http://www.banquedelubac-90ans.com)

 La banque met en avant dans sa présentation le côté familial de père en fils qui n’a pas fait des études économiques mais informatiques. En 2010 la banque Delubac & Cie crée un prix Cyrille Bialkewicz destiné à primer des thèses sur le droit des entreprises en « difficulté ». Ces distinctions sont l’occasion de rassemblements médiatico-financiers. On y croise des journalistes de BFM, l’ancien directeur de l’OMC, Pascal Lamy, François de Closet, le n°2 du MEDEF, Thibaut Lanxade, mais aussi Anne Lauvergeon, Hubert Védrine, Hervé Novelli ou Luc Ferry. Il y en a qui aime vraiment se faire suer après leur vie de ministre…

Le jeune banquier qui twitte incognito pour casser du gréviste ou du cégétiste, aime s’entourer. Il tutoie le gratin de la finance française, s’amuse de l’idée de balancer à la mer Martinez et les Cégétistes depuis des hélicoptères.

 Quand on lui rappelle que c’est du même niveau que de plaisanter sur les chambres à gaz, il toussote un peu… Les « Vols de la Mort » (ces gauchistes qu’on jetait d’un avion à la mer) sont une pratique des dictatures sud-américaines, il renchérit en déclarant son admiration pour Pinochet.

 Là, j’ai un temps douté. Il blague ? Mais non. C’est vraiment sa came l’uniforme, l’ordre, la discipline, les rues propres. Sans sdf.

A part ça ? D’abondants retweets anti mouvements sociaux,

Et à l’évidence un gros problème d’antiféminisme primaire.

Notre twitto est également en délicatesse avec les Israéliens qui souhaitent la paix avec les Palestiniens. Il aime (toujours anonymement) menacer de coller son poing et de mettre des raclées à ses détracteurs.

 Il n’aime pas l’idée des congés payés, et estime qu’en France on paie trop d’impôts. Secondé avec beaucoup de zèle et de hargne par sa compagne, à la rhétorique un peu frustre, @Jabial affirme préférer le lynchage à l’impunité.

Le twitto qui débarque et lit un ou deux de ces messages peut croire là aussi à une parodie. Mais non… Chez lui aussi, l répétition est épuisante et les cibles très marquées. Cet « humour » s’autodétruit et devient au mieux du cynisme, au pire de l’appel au meurtre et de la pauvrophie. Il pue le rance, le sectarisme, la pathologie.

 C’est du boulot de réunir ces infos… Nous le faisons en réaction aux abjections lus sous la plume de ces types sur Twitter. Cette bande - ils sont une centaine - a commencé à sortir l’artillerie lourde et les injures.

Puis les menaces.

Nous n’allons pas toutes les reproduire ici. Elles concernent nos familles et particulièrement nos enfants. A la suite de notre publication du lundi 30 mai 2016, quelques-uns ont effacés leurs comptes (Comme le Vice Président Financier du groupe Danone-Eaux, Francois Xavier Lacroix, Alias feu @LacruzFX) et leurs messages.

 D’autres, moins sensibles à la publicité et au risque des poursuites, continuent d’alimenter les réseaux.

C’est le cas d’Ali Bodaghi alias @zebodag qui a confirmé son identité lui-même. Il donne dans le trading (ex Lehman Brothers, Société générale) et est passé par la case HEC Paris, encore un. Il est le moins apte à sentir quand vient de temps de se faire discret. La violence de ses propos semble lui échapper totalement. Il scanne et publie son don au Restau de Cœur.

Les pauvres, voyez-vous, il a donné. Il a le droit à présent de les dégommer, de les insulter et de les humilier. Toujours dans le pragmatisme comptable, il n’oublie pas de demander à ses amis s’ils n’auraient pas une calculatrice. Sur 15 000 euros, 77% donneront droit au crédit d’impôt.

Ces Golden Twittos sont des number one de la veulerie.

 Ils passent leur temps à imaginer des dîners de con avec des types qui leur font de l’ombre... Mais c’est vraiment chacun d’eux qu’il faudrait inviter…

“Un Festin de con” rien que pour eux. Ils sont tellement incroyables... Tellement pitoyables…

Ils chassent en bande, ont une hiérarchie très particulière, mais aisément décryptable. Ça marche comme au Bar Tabac. Les plus vulgaires emportent la mise. Les modérés s’écrasent. Les minables continuent d’aboyer. Les starlettes likent. Bienvenue dans le monde feutré de ces élites-là.

 On est en droit de s’interroger sur cette hargne grandissante manifestée sur Twitter. Entre autres et depuis quelques jours, contre nous. Et contre moi. J’avais rarement vu autant de propos délirants et agressifs. Pourtant, j’ai une solide expérience. 

C’est sans doute ce qui me pousse à persévérer. Je ne cherche pas à les faire taire. Je mets juste un peu de lumière sur leurs bassesses. Où est le mal ?

Une liste de comptes et deux hashtags de soutien au trader démasqué viennent d’apparaître sur Twitter (#Zelist et #Zesoutien).

 “Ils en ont marre”, figurez-vous ! “marre, marre, marre !, lance un pseudo au masque d’indien. “On va se les faire !”, martèle un autre pseudo avec des oreilles de Mickey. Ils tapent des poings et disent STOP à nos manières de “harceleurs Gauchistes”, avant de balancer nos photos, celles de nos maisons et commenter nos vie en nous traitant de... Nazis.

 Dans la panique, ils se rappellent soudain au bon souvenir de la démocratie. La sainte démocratie. Les notions de liberté d’expression réapparaissent alors comme par enchantement dans leurs discours. Nous serions une atteinte intolérable à leur liberté d'expression

Ils se sentent outrés et scandalisés par la mise au net des propos nauséabonds qu’ils adressent aux utilisateurs qui ne pensent pas comme eux.

 Nous les avons observés, lus. Plusieurs points communs apparaissent.

Ces twitos sont fortunés mais ont tous un chef ou une hiérarchie.

Ils travaillent pour toucher leur exorbitant salaire, ils doivent se taper des conseils d’administration, faire des réunions, produire des analyses... Et ils ont au dessus d’eux des actionnaires. Cette caste à part. Ces rentiers qui perçoivent des dividendes sans se bouger. Nos Golden Twittos rêvent de ce niveau où le travail est délégué et le profit encore plus élevé.

 

 Mais, comme pour les militants FN qui pensent que c’est à cause des immigrés que leur retraite est mince et leur ascension ralentie, les Golden Twittos ne remettent jamais en cause l’étage du dessus.

Ils le jalousent seulement.

Le remettre en cause voudrait dire qu’ils n’aspirent plus. Ils regardent donc dans l’autre direction : Ceux qui limitent leurs parts de bénéfices.

Ceux qui « pompent » leurs impôts pour avoir des emplois jeunes, des retraites, des hôpitaux, des universités gratuites, de la culture : les « pauvres », les smicards, les chômeurs, les intermittents, les immigrés, les sans- papiers... qui sont ces misérables crapules qui font obstacle à leur ascension.

 Les Golden Twittos sont juste les Bidochon de l’étage au-dessus. Et encore, c’est dur pour les Bidochon (toutes nos excuses Mister Binet).

Ces corbeaux du net ne se contentent pas d’avoir des potes qui trustent les media, ils vampirisent tout espace de discussion.

Sur les réseaux, forts de leur statut, ils distillent un sentiment constant : Nous sommes tous des assistés et les syndicats sont la cause de leur exil fiscal. Ils sont assez efficaces car ils finissent par paralyser les forums de discussion, en pompant une part de leur énergie : tout opposant clairement identifié, qu’il soit journaliste à la RTBF, à Libé, Télérama, aux Inrocks ou militant... est la cible permanente de leurs attaques.

En cela, les saillies de Gordon Gekko, qui s’est renommé ZE Kamarade Gordon, (ZE en signe de soutien au trader londonien zebodag) sont symptomatiques du malaise : difficile de résister à l’envie de le baffer virtuellement.

Tous, dans ce réseau qui fait des
émules, avaient le sentiment que
leur pseudo les mettrait à l’abri de
toute attaque et de toute
contestation. Jusqu’au moment où
les masques tombent. Là, nos
twittos ne ricanent plus et poussent des cris d’orfraie. Ils hurlent au scandale, à la mise en danger d’autrui.

 C’est l’histoire du pompier pyromane. Ouille, ça brûle !

Nos Goldens Twittos sont millionnaires et éduqués. Ils ont tout ce qu'un être humain désire. Pourtant, ils se plaignent. Ils menacent. Ils polémiquent. Insultent. J’avoue que ça me dépasse. Vous n’avez pas autre chose à foutre dans la vie, les gars ?

Au dessus d'eux, il y a le ciel et au delà des cieux, quoi qu'ils en pensent, il a le Saint actionnariat qu'ils doivent nourrir, inlassablement, comme un prolo nourrit sa banque pour honorer ses traites.

Ils sont les petites mains manucurées du capitalisme new look, les ratés de la Noblesse. La caste du dessus ne les acceptera jamais vraiment. Ou alors un pour cent.

Donc ils se vengent. Twittent que les profs sont des “bâtards”. Les femmes “des putes”. Les cheminots, des “mecs à buter”. Mélenchon un suceur de « bites rouges ». Putain ce que c’est drôle, je suis plié.

 Nos corbeaux du net semblent vivre dans un sentiment de frustration permanente. Ils déversent leur acrimonie sur ceux qui les ralentissent. Ils n’ont pas de discours construit. Ces gars-là et leur réseau d’amis n’ont pas supporté qu’on les démasque. Ils se déchaînent depuis.

C’était un de leur privilège, cet anonymat, on les en a privés.

Je n’en veux pas aux riches. Ce qui me dépasse ici, c’est la haine, l’arrogance et le mépris de ceux qui ont tout et qui se cachent pour mieux humilier et insulter ceux qui ont peu ou rien.

Dans les critiques qui nous sont faîtes depuis le message Facebook de lundi dernier et qui reviennent depuis la censure d’hier, l’une d’elle revient en boucle. Nous serions des collabos, des dénonciateurs, des délateurs. « Heureusement que DR n’était pas là en 40, sinon il aurait dénoncé les Juifs » ai-je lu.

Je n’ai pas une seconde le sentiment d’être un délateur. Au contraire. Puisqu’avec eux les point Godwin s’accumulent, filons et poursuivons la métaphore... Tous ces corbeaux du net sont des bouffeurs de gauchistes. Beaucoup tiennent des propos racistes et homophobes.

Certains cumulent et souhaitent carrément un retour à une dictature nationale socialiste.

Et je me dis qu’il vaut toujours mieux combattre et dénoncer les nazis avant qu’après.

           

 

Denis Robert avec Myriam Tonelotto, Yves Lespagnard et quelques autres

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Alren Alren 8 juin 12:44

    On a toujours constaté que les « petits blancs » étaient plus racistes, hargneux, esclavagistes que les grands propriétaires d’esclaves. C’est encore ce qui se passe ici.

    Ajoutons que l’oligarchie prend conscience que les merdias qu’ils ont achetés et corrompus perdent chaque jour de l’efficacité du fait d’internet. Ils essaient donc de couvrir internet de boue pour le déconsidérer aux yeux des naïfs.

    Merci infiniment à Denis Robert de donner leurs noms : les cafards n’aiment pas la lumière !


    • covadonga*722 covadonga*722 9 juin 08:16

      @Alren
      On a toujours constaté que les « petits blancs » étaient plus racistes, hargneux, esclavagistes que les grands propriétaires d’esclaves. C’est encore ce qui se passe ici





      oui oui les ptits blancs heu vous voulez dire les face de craies ? ces blancs que votre copine houria b.. appelle sous-chiens ? ce sont bien ces ptit blanc dont elles évoque la disparition « volens-nolens » prochainement ?je ne sais pour le combat de mr D Robert
      mais pour le votre j’ai désormais la certitude que ce débat se terminera ailleurs que dans le virtuel , je suis d’ailleurs certain que vous en êtes conscient .

      asinus : ptit blanc heu pardon sous-chien 

    • JL JL 10 juin 10:14

      @Alren,


      je suis étonné que votre post qui contient cette phrase sur les petits blancs, plaise autant.
       
      En revanche, je suis d’accord avec le reste.

    • reconnue (---.---.66.84) 12 juin 21:58

      @Alren
      Et l pire c’est que c’est nous les Blancs qu’on traite de raciste nous sommes effectivement dans un monde qui tourne à l’envers écoutez vous espèce de basses personnes reliser vous que Dieu vous pardonne


    • Phoébée 8 juin 12:53

      Bah, des commentaires de cet acabit il y en a dans tous les milieux sur internet. Bon clairement ils s’emmerdent et il ne faut pas chercher plus loin.... Les menaces dont est victime l’auteur doivent par contre être prises au sérieux. C’est selon moi la limite à ne jamais dépasser *


      • Javascript Javascript 8 juin 13:09

        Twitter...... ça a pas encore disparut ce machin ?


        Perso je vois l’âge des « réseaux sociaux » de la même façon que l’époque des boys-band dans les années 90 (une bien triste période musicale), c’est à dire une mode que je suis pressé de voir disparaître (même si ça m’étonnerait que la suivante soit meilleure). 
        Autant j’trouve ça sympa d’avoir un espace « commentaires » dans les forums pour pouvoir partager son opinion sur un sujet précis, autant l’étalage ego-centré de sa petite vie minable sur fessebouc ou autre me débecte au plus haut point.

        Sinon je suis plutôt globalement d’accord avec l’article, je le plusse d’ailleurs, mais dans le fond savoir que des débiles-méchants s’excitent sur les « réseaux sociaux » (je déteste cette expression) ça me touche une burne sans faire vibrer l’autre (merci Chichi).

        • attis attis 8 juin 13:19

          Les traders de la City trollent sur Twitter comme des collégiens sur Skyblog ?
           
          Merci de l’info  smiley


          • Pere Plexe Pere Plexe 12 juin 20:27

            @attis
            Beaucoup de collégiens sont moins cons.

            Heureusement...

          • hervepasgrave hervepasgrave 8 juin 14:15

            Bonjour,

            Rafraichissant comme article.Cela fait un bien fou.Maintenant sur les détails je n’en connais aucun et d’ailleurs je me tamponne le coquillard de ces gens là .Mais le texte dégage au moins du civisme, d’une idée de l’égalité . ici tu devrais trouver ton public ,ils n’aiment soit disant pas les trolls. Mais je reste très très perplexe sur ce sujet,car ils pensent avoir la raison (et s’accordent facilement des casus belli si tu ne rentre pas dans leurs jeux,malgré qu’’ils donnent l’apparence d’être radicalement opposé ,différent )Maintenant , je ne m’arrête que sur ce que j’ai lu ici ,sans en détailler les choses.L’avenir diras le fond des choses. Mais tu as raison de faire chier ton monde si tu défends la justice sociale .
            Mais un conseil, ne te pervertis pas a donner des exemples ,car c’est le bâton que tu reprendras sur le coin de la gueule.Il faut malheureusement agir intelligemment.Sans égoïste et surtout en oubliant que le peu qui restera ,sera utile aux jeunes demain. Nous vivons dans un monde de chiffres faux et pervertible a souhait .Des tonnes de documents aussi plus destructifs que constructifs. Alors laissons les en user.A terme cela ne marchera plus,il faut de la patience.de l’autre côté de la barrière eux ils sont patients et travaillent sans relâche.Alors le constat n’est qu’une autocritique a faire aux populations qui elles vivent sans penser au lendemain.


            • Albert123 8 juin 14:15

              Denis Robert vient de rencontrer l’ultra gauche, un ramassis de censeurs haineux, mélant l’amour de l’esclavagisme à l’inculture crasse, ayant pour seul religion le fric et les anti valeurs des illuminés du 17 eme. 


              bref pas de quoi fouetter un chat, c’est surtout l’occasion à 1 an des élections de remettre dans le giron du vote utile les âmes égarés par les forfaitures d’un gouvernement véritablement de gauche mais que les militants se plaisent à considérer comme de droite.

              Au même titre que tous les collabos qui n’ont cesser de casser du sucre sur Trump pour mieux nous fourguer de la Clinton (et sa politique étrangère nauséabonde puisque identique à celle menée par les USA depuis 1916), Denis Robert tente le grand écart magique pour mieux embrouiller les cartes.

              Vous nous parler d’extrème droite Denis Robert, mais a part les travers nauséabonds de la gauche libérale et républicaine, celle là même qui pratiquait les mariages chouans, a mis en place le calendrier républicain, qui nous a fourgué Voltaire comme un grand humaniste et souhaitait des camps de jeunesse digne du 3eme reich, je ne lis rien qui soit en rapport avec la droite légitimiste.

              c’est pourtant simple d’expliquer que la gauche c’est la finance internationale, le républicanisme (et donc le fascisme), le culte de l’argent / le rejets du contre pouvoir de l’Eglise et l’hypocrisie des esclavagistes modernes qui va avec.

              quand à la droite c’est les monarchistes, (donc ça n’existe plus).

              le jour où vous aurez accepter l’idée que vous n’avez rien d’un gauchiste Denis Robert ce genre d’article pourra avoir de la valeur.

              mais là a part pondre une charge qui fait au final fait plus de bien à Vall que de mal à Lepen, cette article ne sert pas à grand chose

              • Gasty Gasty 8 juin 15:40

                @Albert123

                C’est quoi un gauchiste pour vous ? Parce que dire que c’est la finance internationale, le fascisme, c’est fort ! et en plus ! Ils ont le culte de l’argent, le rejets du contre pouvoir de l’Eglise.

                C’est quoi vos références ? Pas le gouvernement actuel quand même ?


              • leypanou 8 juin 15:45

                @Albert123
                Denis Robert vient de rencontrer l’ultra gauche : c’est quoi l’ultragauche car étant peu cultivé, je ne sais pas ce que c’est.

                cette article ne sert pas à grand chose : et ceux qui ont pris la peine de le lire ou de le commenter ?


              • Albert123 8 juin 16:08

                @Gasty


                le PS et le gouvernement actuel sont les dignes représentants de la gauche républicaine originelle ne vous en déplaise, et ce ne sont pas les paumés comme Filoches ou Lieneman qui incarnent la gauche sur laquelle il n’ont aucun impact de toute façon.

                quand à mes références elles sont historiques, et je ne vois aucune raison de prendre pour argent comptant la définition de la gauche bisounours que l’école républicaine et les éditeurs de manuel scolaires collabos nous ont fourgués et qui nuit à toute compréhension de ce qu’est réellement la gauche politique.

                la gauche est républicaine, libérale / libertaire, résolument hostile à l’Eglise en tant que contre pouvoir (et finalement réellement hostile à toute forme de contre pouvoir au sien en fait).

                La seule variation véritable entre la gauche originelle et l’actuelle, c’est la détestation pour l’idée de nation et de souveraineté populaire, souveraineté qui implique également la souveraineté sur sa monnaie, une monnaie que l’on peut dévaluer pour éviter un chômage massif , une dévaluation insupportable pour la finance et le marché.

                sa matrice idéologique, d’origine anglo saxonne (pour ne pas dire forgé par Cromwell), puis repris par les « révolutionnaires » français est celle qu’elle partage avec le fascisme italien, le nazisme et le bolchevisme ou encore l’école de Chicago et elle a été porté par les pires ordures que la terre est portée, et si vous voulez des noms d’ordures c’est très simple au sein de notre République : ils ont tous une station de métro qui porte leur nom.

                Après il n’y a rien d’étonnant qu’en bon nègres de maison nombreux sont ceux qui défendent l’esclavagiste qui leur sert de maître, par crainte, simple ignorance ou par désir d’une minable récompense pour ceux qui sont encore lucides.
                 

              • Gasty Gasty 8 juin 17:06

                @Albert123

                Je vois ! on met tout dans le même sac, on secoue bien et ça donne un cocktail maison.


              • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 8 juin 18:03

                @Albert123

                La gauche originelle c’est un Jaurès (assassiné par l’extrême-droite de l’époque) ou le Front populaire de 1936.


              • Shanan Khairi Shanan Khairi 8 juin 20:32

                @Albert123
                Vous n’avez pas lu l’article en fait ? Ou racontez vous n’importe quoi à dessein ?
                « L’ultra-gauche »... Hahahahahaha smiley


              • tonimarus45 9 juin 12:01

                @Albert123—BONJOUR---La gauche originelle dites vous ?????voici ci apres ce que declarait « JAURES »

                A narbonne le 20 octobre 1907 « jaures » declarait—Je ne regrette rien de mon passe , je ne desavoue rien de l’ action socialiste que j’ai faite de 1898 a 1904..En exerçant mon action, j’ai aiguillone la majorite et je l’ai oblige a voter la loi de dix heures, le repos hebdomadaire, les retraites ou qui attendent devant le Senat, j’ai fait realiser la separation.JE NE LE REGRETTE PAS,MAIS JE N’AI JAMAIS OUBLIE LA FIN SUPREME DU SOCIALISME ET J’AI TOUJOURS PROCLAME LA NECESSITE DU COLLECTIVISME ET DU COMMMUNISME«  »«  »
                Jean jaures et le languedoc viticole ; Auteur «  »« Jean Sagnes »
                ET apres cela certains pretendent que « hollande », valls, macron,fabius , cambadelis..ect... sont les heritiers de « JAURES »"..Ils ne manquent pas d’air((pour ne pas dire plus)


              • Anthrax 13 juin 22:24

                @Nicole Cheverney

                Connerie. 
                Jaures était un bon petit bourgeois, issu d’une famille bourgeoise, qui a réussi à faire fermer les verreries de Carmaux, mettant au chômage une centaine de travailleurs, pour ouvrir une autre verrerie à Albi.
                Dans un premier temps anti Dreyfusard et antisémite, il a eu l’honnêteté intellectuelle de reconnaître son erreur en fondant l’Humanité puis en écrivant son fameux « J’accuse ». Jaures n’était pas socialiste, c’était un libre penseur, comme l’étaient Louise Michel, Louis Blanc, Clémenceau (qui le détestait) et plus tard OrwellL La gauche molle socialiste l’a phagocyté parce qu’il était bien propre sur lui et qu’il a été assassiné au bon moment. 

              • philouie 13 juin 22:37

                @Anthrax
                Jaures ... en écrivant son fameux « J’accuse »
                 
                Emile Zola.


              • Anthrax 14 juin 12:14

                @philouie

                J’ai simplifié bêtement. Je voulais dire que l’Humanité où Zola a écrit son « J’accuse » avait été fondée par Jaurès. Tu as bien fait de rectifier.

              • Montagnais Montagnais 8 juin 14:33

                Quelle merde ..


                Faut pas trop remuer

                Qu’est-ce-qui vous motive l’Auteur ? le « Bien » de vos contemporains ? 

                NB : ne donnez pas de réponse, j’chui pas sur fessebouc ni sur zwiter .. mais calmez, calmez ! Le monde est plein de malfaisants .. vous ignoriez ?

                • Patrick Samba Patrick Samba 10 juin 08:33

                  @Montagnais

                  « Quelle merde.. »  : Décidément, Montagnais, depuis quelques temps vous vous lâchez. Depuis la photo racoleuse en accroche d’article (alors que vous pourfendiez la publicité...) jusqu’à l’expression excrémentielle désormais...

                  C’est le virage à la Céline pour rester fidèle à son mentor ?


                • agent ananas agent ananas 8 juin 14:36

                  Donc cet article a été censuré à cause « d’images pornos » ? Je ne vois pas le rapport... à moins bien sur qu’il était illustré par une des « pouffes » d’un de ces traders, dont la seule vision est en soit souvent un outrage aux moeurs. Peut être astiquait elle la Lamborghini du Gordon en bikini ?...
                  Que ces nazis new look be careful what they wish for... Après tout le programme économique nazi « Das 25-Punkte-Programm der Nationalsozialistischen Deutschen Arbeiterpartei » de 1920 stipulait entre autres : « La suppression du revenu des oisifs et de ceux qui ont la vie facile, la suppression de l’esclavage de l’intérêt ». (point 11)
                  Si ces adeptes du « vol de la mort » veulent la guerre civile, qu’ils fassent attention à ne pas se retrouver faire du « base jumping » avec leur parachute doré du haut de leurs tours d’ivoire aux initiales de multinationales.


                  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 8 juin 16:26

                    @ Denis Robert

                    Merci de cet article instructif. Mais on ne se faisait aucun doute sur les profils psychologiques de ces nouveaux petits adorateurs du IV Reich ! Une racaille aussi inculte et vulgaire que leurs ancêtres du IIIe Reich ! Petits nazillons sans envergure, tout juste bons à éructer sur les « gauchistes » et la « gauche », les syndicats, bref la Réaction, des repoussoirs !

                    Ils n’ont qu’une hantise qu’au temps béni de l’esclavagisme soit mis un terme. Mâles et femelles, associés dans leur logique prédatrice. Ils haïssent les gueux ! Qu’ils les haïssent et se montrent tels qu’ils sont, eux ! Des mutilés sociaux, parasites comme la tique, inlassable du flux sanguin d’autrui, ou repoussoirs rémoras au destin linéaire tracé par papa ! Poissons pilotes du Cac 40 ! Incapables de s’élever de leur stade fécal pour celui d’être humain responsable. 

                    Moi je suis de gauche et je te dis, petite fiente sans épaisseur, continue à troller ça nous en apprendra vraiment sur les moeurs de l’Immonde !

                    Denis Robert, bienvenue sur Agoravox ! Le pays où le troll est roi !


                  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 8 juin 17:59

                    @Nicole Cheverney

                    Erratum : en relisant mon dernier paragraphe, il fallait comprendre « petites fientes sans épaisseur, continuez à troller sur twitter ». (au pluriel).

                    Avec toutes mes excuses.


                  • Hermes Hermes 8 juin 15:29

                    Denis,

                     ils hurlent leur haine simplement parcequ’ils ont perdu le contact avec eux-même... L’horreur de ces projections ne fait que refléter l’horreur de la profondeur de leur non-sens ! Le plus difficile (pour eux comme pour le lecteur) est de voir qu’ils n’ont strictement rien choisi, et qu’ils sont auto-hallucinés par leur incommensurable orgueil et mépris ! Leur lâche cynisme n’est qu’un des masques d’une frustration abyssale, enchainés qu’ils sont par le pouvoir de l’argent à un cycle infernal de plaisir-souffrance. Au fond d’eux, en silence, justice se fait qu’ils le veuiillent ou non ! Leur néant se creuse.
                    Il n’y a même pas à s’en réjouir, car il n’y a aucun sens à se réjouir de l’auto-destruction d’un être humain. Ne vous battez pas avec des morts vivants, ils aspirent votre force et s’en nourrissent en se justifiant par votre seule existence !
                    Sauf si vous essayez de devenir une sorte de héros sacrificiel des temps modernes ?

                    Vous découvrez cette réalité nauséabonde ? L’absence à soi-même génère une violence qui s’exacerbe dans une brutalité haineuse, car rien ne pourra jamais la compenser, ni sexe, ni argent, ni pouvoir. Faire justice est une façon plus noble de se débarrasser de sa haine, mais c’est comme pour l’argent, il n’y aura jamais assez de justice pour étancher la soif de l’être. Alors on envoie les gens à la guerre. C’est une histoire vieille comme les premièrs embryons de civilisation.... Certains ont essayé la religion comme antidote, mais c’est comme poser un pansement sur une jambe de bois.

                    Personne ne peut faire le choix intérieur pour un autre, il faut commencer par soi-même. Alors on s’aperçois que c’est le plus grand défi qui ait jamais existé, car c’est d’une simplicité extrème. smiley

                    Vivre.

                    Portez vous bien.


                    • Patrick Samba Patrick Samba 10 juin 08:45

                      @Hermes

                      D’accord avec l’analyse, pas avec sa conclusion. Vous découragez tous les résistants en encourageant l’un des plus emblématiques à ne pas se battre. Une analyse juste pour une telle conclusion c’est le symptôme du manque de courage...


                    • Hermes Hermes 29 juin 13:46

                      @Patrick Samba

                      Je comprend votre réaction.

                      Ce n’est pas une figure de style, mais une vraie proposition concrète. Faire face à la force énorme de ses propres croyances illusoires demande autre chose que du courage, une vraie détermination, mais certainement pas de la lâcheté.
                      Dès qu’on se réveille, on s’apperçoit que la notion de courage n’est plus nécessaire et que la question de la lâcheté ne se pose pas : on fait ce qu’il y a à faire sans considération particulière vis-àvis de soi-même, et on ne cherche plus à prouver non plus.

                      Loin de moi l’idée de décourager qui que ce soit !


                    • leypanou 8 juin 15:48

                      S’il y a des gens qui sont, non seulement inutiles à la société, mais pire, nuisibles,..., ce qui ne les empêche pas de rouler en lamborghini.
                      En tout cas, ce n’est pas F Lordon qui dira le contraire.


                      • Samson Samson 8 juin 15:52

                        Eh oui ! En tant qu’ armes de propagande massive (voir notamment l’hiver islamiste déclenché par l’Empire sur Twitter et Facebook au prétexte des prétendus « printemps arabes »), les réseaux sociaux constituent des tribunes et terrains de jeu sans équivalents aux innombrables propagandistes, trolls et sociopathes qui y sévissent.
                        Sous couvert d’un anonymat on ne peut plus relatif, cette engeance électronique semble fort heureusement inconsciente du rôle pourtant clef (commerce oblige !) des réseaux sociaux dans la surveillance massive des opinions et du fait que - tout échange électronique étant tracé -, leur identité est toujours susceptible d’être dévoilée et à son tour exposée à ces lynchages virtuels qu’ils affectionnent tant quand ils s’y adonnent !

                        Hors, idéalement, cesser d’engraisser les actionnaires des géants du net avec nos données personnelles - il existe des réseaux sociaux alternatifs responsables, respectueux de la propriété de vos données et de la vie privée, et disposant de surcroît d’une modération digne de ce nom - , la meilleure technique pour décourager les trolls (une fois identifiés !) reste encore de ne pas alimenter leur fond de commerce par nos réactions : leur narcissisme le souffre paraît-il fort mal ! smiley

                        Salutations ! smiley


                        • PEACY 8 juin 15:58

                          LIVRE DES ACTES 4:11-12



                          • PEACY 8 juin 16:22

                            Il faut construire sa maison ou bien même la société sur du roc ! (matthieu 7:21-29) ! Jesus est la pierre principale que les bâtisseurs ont toujours rejeté ! Nous récoltons la ruine des fils rebelles aux idéologies rejetant la vérité et l’amour à la base de toute chose bonne ! Communisme d’Etat, nazisme, capitalisme, etc...



                            • PEACY 8 juin 16:24

                              Le nouveau testament qui inclus « l’apocalypse selon saint jean » est indispensable afin de comprendre et pouvoir être sauver de la BETISE !



                              • PEACY 8 juin 16:42

                                PSAUMES 23 il est vraiment de circonstance ! trouver la foi ! 


                                • cathy cathy 8 juin 23:17

                                  @PEACY
                                  Le psaume 23 est une grande consolation, l’Eternel est mon berger, je n’aurais point de disette, il me fait reposer dans des pâturages herbeux ; il me mène le long des eaux tranquilles.


                                • tashrin 8 juin 16:52

                                  Rien de bien neuf même si c’est à la fois gerbant et plutot déprimant. Déprimant de voir qu’au bout de plus de 2000 ans les mecs tous traders qu’ils soient et avec des ressources intellectuelles à peu près convenables (si si, sinon ils n’occuperaient pas ces postes) en sont encore là...
                                  Mais c’est pas nouveau, et certains habitués de ce site même n’auraient pas à rougir des diatribes monomaniaques que vous citiez
                                  Ceci étant, certains extraits relèvent de manière certaine d’une infraction légale. Qu’il s’agisse d’insultes, de menaces, d’incitation à la haine raciale ou à la discrimination, voire d’appel au meurtre. Pourquoi ne pas simplement déposer une plainte ? qui sera vraisemblablement classée sans suite, certes, jusqu’à la suivante. Puis la suivante. Puis un article de presse qui portera ombrage aux employeurs de ces messieurs, etc...
                                  L’anonymat est tout relatif, vous l’avez indiqué. Et c’est ce pseudo anonymat qui autorise ce genre de contributions faisandées. Les mêmes qui roulent des mécaniques seraient bien incapables de signer de leur nom une telle declaration ou de l’assumer publiquement. Or les autorités judiciaires sont capables de retrouver une adresse ip, ca doit pas être bien difficile.


                                  • Grasj (---.---.201.70) 8 juin 17:21

                                    Bonjour, c’est MégaLong, O_o

                                    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                    " J’ai été menacé de mort, piraté, injurié. Mais comment dire ? Plus ils en font des caisses, plus je me sens légitime à poursuivre ce travail".

                                    Ne porte pas plainte, plaint-toi. C’est très bien de s’acharner a publier en dépis de la censure, Si c’est jugé digne d’être censuré , c’est que c’est pertinent.

                                    Je vais répondre longuement... Tu m’a l’air très énervé contre nos amis patriotes. Cela ne sert pas nos intérêt. Il se trouve qu’il utilisent contre toi les cgu du site : Que faisait-tu sur facebook ?

                                    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                    Une fois encore, les militants d’extréme droite et d’extréme gauche qui prenne le temps d’y réfléchir constatent que la majorité des « mesures d’urgences » a prendre sont les mêmes.

                                    -> Sur la reprise du contrôle étatique des infrastructures d’autoroute et de télécommunication, les centrales nucléaires, le secteur militaire, tout les radicaux de tout bords sont d’accord.

                                    -> Sur le refus définitif d’honorer certaines dettes nationales illégitimes, en particulier les dettes envers les banques privés ayant été renfloué massivement pendant la dernière crise.

                                    -> Sur le besoin d’affronter la nouvelle révolution industrielle avec un plan d’état crédible pour réemployer les centaines de métiers qui sont actuellement voués au chômage.

                                    -> Sur une politique contre la corruption, sur l’inéligibilité des criminels reconnus coupable, sur le non cumul des mandat, sur la transparence de la vie publique...

                                    -> Sur la renégociation des traités européens. Sur sortir de l’OTAN ou au moins « déplacer le commandement géostratégique de L’OTAN vers le conseil de sécurité des nation unis ».

                                    -> Sur l’indépendance de notre diplomatie vis-a-vis des intérêt état-uniens. Sur une diminution du nombre de guerres simultanées. Sur la désapprobation d’intervenir a l’autre bout du monde.

                                    -> Sur la présence excessive de la publicité et du sponsoring dans les médias et les « affichage urbain ». Sur le besoin de modernisation du réseau routier et urbains moyenâgeux.

                                    -> Sur la fin de la gestion « quartier riche/quartier pauvre/quartier d’affaire/quartier commercial » des villes, sur l’impératif de reconquêtes des quartiers et villes abandonnées aux mafias.

                                    De quoi occuper un gouvernement pendant 20 ans.

                                    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                    Ensuite, vous vous chamaillerez pour des histoire de répartition des miette de la richesse a la valeur de l’heure ou ou nombre d’heure abattus, de réglementation de l’esclavage, de style romanesque ou gotique du chapitre 3 du roman national.

                                    Je t’en prie, les patriotes croient en quelque chose de plus grand qu’eux : la nation. Un « ON » ou un « NOUS ». Cela suffit comme preuve ! Il ne sont par définition ni égoïstes, ni parasites, ni prédateurs. Il contribuent a l’échelle nationale a l’unité.

                                    Pardonnne les imbéciles qui t’on insulté et menacé, essaye de parler avec ceux qui ont commenté sérieusement par mp avec ton nouveau compte. Ces gents sont politisé, il sont « a la recherches d’idées ». Les échange par MP sont rarement insultants.

                                    ++


                                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 juin 20:35

                                      @Grasj
                                      Rien compris au programme que vous proposez ... C’est celui de qui ? Du FN ?
                                      Un programme commun FN / Gauche radicale ?


                                      Sans sortir de l’ UE, vous vous imaginez que Bruxelles va vous autoriser à ne pas rembourser les intérêts aux banques ? A laisser les banques faire faillite ? A re nationaliser les entreprises privatisées ? Et à remettre en place le contrôle des mouvements de capitaux pour ré-industrialiser la France ?

                                      Vous rêvez debout. Il est interdit de faire des politiques intérieures nationales.
                                      L’ UE est un système supranational, qui n’a que faire de l’avis des peuples.

                                      Seul un pays souverain peut faire ce que vous proposez, l’ Islande l’a fait, car elle n’est ni dans l’ UE, ni dans la zone euro.

                                      En restant dans l’ UE & l’euro, vous ferez ce que les décisions européennes vous imposeront de faire. « Les élections ne changent pas les Traités » a dit Junker.
                                      Sinon, ce sont des pénalités financières jusqu’à 0, 2 % du PIB.


                                    • jocelyne 8 juin 17:21

                                      Merci Mr Robert, j’ai entendu parler de cela sur RTBF, edifiant même si je ne suis pas surprise.


                                      • Jean Valjean Jean Valjean 8 juin 18:14

                                        Je ne suis pas du tout surpris, surtout que l’on a les mêmes ici (surtout sur le site rouge)
                                        mais en version cassos plutôt que trader...

                                        Combattre les cons sur le web est non seulement une tache titanesque et sans fin,
                                        mais c’est surtout totalement stérile car on n’en vient jamais à bout, ils se multiplient sans fin
                                        et rameutent leur semblables dès qu’on leu tient tête.

                                        J’ai perdu suffisamment de temps avec tous ces fafs antisémites (d’extrème droite mais aussi toute cette extrême gauche antisémite qui grossit à vue d’œil) pour savoir qu’il vaut mieux utiliser son énergie à des choses positives plutôt qu’a nourrir leur connerie...

                                         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès