Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Searchmash ou la communauté au service des dividendes ?

Searchmash ou la communauté au service des dividendes ?

En octobre, les premières rumeurs autour d’un nouveau moteur supervisé par Google se répandaient sur la blogosphère. Aujourd’hui on sait que Searchmash, littéralement écraseur de résultats, est une interface qui utilise les résultats de Google et les présentes de manière « différente ». Regardons de plus près les innovations que l’on pourrait voir demain arriver sur Google.com.

Avant tout, Google a tenu à conserver l’interface initiale dépouillée qui est leur marque de fabrique. Lorsque l’on effectue la recherche, il n’y a pas d’aide à la saisie à la manière de Google Suggest, et il n’est pas question d’interroger le moteur en langage naturel comme l’annonce Powerset. Donc ici rien de nouveau.

La différence est dans l’affichage des résultats. Celui-ci regroupe plusieurs moteurs Google. La majorité de l’écran est occupé par les résultats classiques, mais on a aussi accès via un menu déroulant aux autres outils de recherche : Images, Blogs, Vidéo et nouveauté Wikipedia ! En fonction des requêtes apparaît aussi Google Maps.

Bref, rien de fondamentalement nouveau pour l’instant, à part l’absence de publicités ! Ce qui est intéressant dans ce projet c’est qu’il dénote la façon dont Google crée l’événement autour de ses expérimentations sans même aucun effort de communication, c’est de manière laconique qu’ils répondent aux mails qu’envoient les fans. Cette communauté qui veille jour est nuit sur les productions de la firme de Mountain View est indéniablement une des raisons du succès de Google.

En effet, à chaque nouveauté, l’effervescence s’empare de la blogosphère qui frénétiquement décortique le produit dans ses moindres détails dans l’espoir d’obtenir un peu plus de notoriété. Google reçoit parallèlement quantité de mail pour lui faire part des bugs rencontrés grâce à l’inclusion dans toutes ses expérience de liens « give us feedback ».

Si Google peut jouer autant sur cette communauté bénévole c’est grâce à la cote « d’amour » qui entoure cette société encore jeune. On peut lui opposer l’image de Microsoft qui joue un rôle inverse, où chaque bug est justification à changer de programme.

Cette méthode tirée du monde collaboratif, particulièrement choyé par Google, offre en outre la perspective pour Google de dénicher des informaticiens de génie. Mais surtout, permet à Google de s’affranchir de campagne publicitaire. En effet, quand Google a-t-il fait payé pour qu’on parle de lui ? C’est le bouche-à-oreille qui a joué depuis les premiers jours, mais un bouche à oreille choisi. Ce sont justement les membres de cette communauté attentiste qui sont les VRP de la firme. Ils connaissent les produits sur le bout des doigts et jouissent généralement d’un ascendant auprès de leur entourage en ce qui concerne l’informatique.

Voilà, une autre raison de la réussite actuelle de Google. On est toutefois à un tournant de l’histoire car après les années de jeunesse, Google devient gros et grand et son image se rapproche toujours plus de celle des grandes multinationales et tout ce qui y retourne. C’est pour ces raisons, et pour en revenir au début de cet article, que Google n’est pas à l’abri de l’arrivée d’un nouvel entrant qui saurait se servir de la communauté des internautes comme tremplin et ravir à Google ses bataillons de testeurs passionnés. Pour cela il devrait arriver à nous fournir un outil structurant les résultats de manière plus riche, car on ne peut se satisfaire d’une liste de résultat. Prenons nous à rêver pour chaque mot ou notion chercher que notre moteur idéal génère un mini portail autour de cette thématique, permettant un approfondissement progressif des notions...

Au delà des rêves voilà un aperçu du présent :

Exalead : On retrouve un peu de notre rêve ici mais il faudrait mettre les bouchées doubles pour faire parler d’eux.

Ask X : Laboratoire Ask.

Ms. Dewey : personnalisation du moteur de recherche par Microsoft.

Megaglobe : moteur à venir innovant par son brevet pay per valid click - bientôt plus d’infos.

Kartoo : visualisation graphique des résultats.

Scirius : Recherche scientifique.

Clusty : Cluster de recherche


Moyenne des avis sur cet article :  2.68/5   (19 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès