Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Selon les sénateurs, le Web n’existe pas !

Selon les sénateurs, le Web n’existe pas !

S’il est un terme impropre pour définir la nouvelle loi sur l’audiovisuel, c’est bien celui qui a été choisi par le gouvernement et les sénateurs : la « télévision du futur ».

J’ai eu beau chercher, je n’ai rien trouvé, dans ce projet de loi, par exemple, sur la télévision sur Internet. Or la lecture quotidienne des journaux aurait dû inciter nos hauts représentants à tenter d’imaginer ce que seront demain YouTube et DailyMotion, pour peu que les sénateurs en aient entendu parler. Deux sites qui seront peut-être le point de départ d’une télévision à la demande qui remplacera tout ou partie de la télévision linéaire. Il est clair, au moins ici, que l’on ne peut plus tenter d’organiser la télévision du futur sans y intégrer le Web et toutes ses composantes

Pour le lecteur critique que je suis, je n’ai vu dans le catalogue d’articles, qui est aujourd’hui transmis à l’Assemblée nationale, qu’une suite de déclarations d’intention destinées à défendre des intérêts privés existants : ceux des sociétés d’auteurs, ceux des groupes de producteurs en tous genres, ceux des opérateurs de télévision privées, ceux des grands groupes de télécommunication. Je n’y ai rien trouvé qui puisse, d’une façon ou d’une autre, donner satisfaction « aux gens ». Je dois dire en plus que je n’ai pas perçu l’armature de la modernité qui, si nos gouvernants prévoyaient, aurait dû marquer ce texte.

Et immédiatement, tous les lobbies et défenseurs d’intérêt précités se sont précipités pour remercier. C’est bien la preuve qu’il n’y a rien de nouveau.

Le terme de petite loi est donc selon moi parfaitement approprié à ce texte sans perspective autre que marchande.

A vrai dire, on ne peut que se féliciter de ce défaut de perception de la part du législateur. Chacun sait que des échéances approchent. On s’étonne que, dans ces conditions, une loi, qui devrait préfigurer la « télévision du futur », soit présentée en urgence, de façon à éviter les navettes, pour être promulguée au cours du premier trimestre 2007.

Il est trop tard pour se contenter de suivre des préceptes qui seront déjà caducs lorsqu’ils entreront en vigueur. Le Web citoyen envahit tout : alors pourquoi pas un grand espace de réflexion collaborative sur un sujet qui concerne tous les Français ?

Pourquoi n’envisagerions-nous pas nous-mêmes de rédiger le texte de loi sur la télévision du futur ?

La télévision publique doit-elle conserver le même périmètre ? France 3 peut-elle être une syndication de sociétés régionales ?

La télévision publique doit-elle avoir des quotas de productions individuelles à diffuser, comme il y a aujourd’hui des quotas d’oeuvres de création  ?

Le service public doit-il être présent sur tous les supports ? Gratuit ? Payant ?

Quid d’un portail d’informations en continu et multitlingues, avec du texte, du sons et des images fabriqués par toutes les rédactions publiques ?

Pour ne pas mourir idiot, je souhaite ouvrir une réflexion collective sur ce sujet, sur mon blog :

( http://yves.loiseau.free.fr/blog/index.php), où vous êtes les bienvenus. La discussion à l’Assemblée nationale est prévue en janvier.



Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Moise (---.---.233.131) 27 novembre 2006 11:38

    Pourquoi ne pas en discuter ICI ?

    est-ce que vous intervenez en tant que citoyen ou journaliste ???

    Cela dit votre reflexion est plutôt bonne, et effectivement, le fait que les élections approchent y ait pour quelquechose dans le fait que cette Loi est inutile, voire meme pure perte de temps tant elle ne s’adapte pas au monde réel.

    La vraix question c’est "les Hommes/Femmes politiques ont -ils pris conscience de la place qu’ont prises les technologies de l’information dans la génération en dessous de la leur ? Je crains que NON ! Ils veulent préservé le systeme pyramidale(un vers tous) qui est bien plus facile a controler(il suffit de controler la tete). La révolution qui est en marche est inévitable, d’abord les informations, ensuite viendront de plus en plus de matériels... espérons que cette fois ci la révolution(industrielle !?) fasse moins couler le sang, et soit plus repectueuse de l’environnement donc de l’Homme !


    • (---.---.237.63) 27 novembre 2006 15:09

      Moise, je rejoins votre point de vu.

      À l’auteur,

      Ce n’est pas une révolution proprement dite, mais une évolution sans précédent. Nous pouvons d’or et déjà déclarer morte la TV d’état dans sa forme actuel.

      Le contrôle de l’information, sa diffusion, son parti pris ne s’adresse plus qu’a une catégorie de citoyen qui n’ont pas ou peu d’impacte sur la vie économique et sociale. Une TV de vieux pour vieux. Même la redevance, son financement et plus que remis en cause.

      Le pronétaire lui par contre redessine le monde. La récupération actuelle à coup de dollars ne prévaut rien de bon, si ce n’est qu’un éboulement de la bulle virtuel.

      Si le modèle des TV d’État, avait montré une partialité, objectivé,..., à toute épreuve nous en serions pas là. Nous vous laissons la parole de la police, de la justice de vos peopolisations réalitishow et j’en passe.

      La culture c’est le reflet de notre société. C’est internet. Ne chercher pas plus loin.

      L’état a échoué avec DADVSI. Alors que les enjeux bien évidemment allaient beaucoup plus loin. Et vous ne voyez pas tout encore...

      Le cinéma se meurt remplacé par le jeu vidéo, piraté selon leurs expressions, quant aux logiciels, ils sont hackés. Marche arrière tout. ??!

      Monsieur tout le monde fait son film, et pire il trouve un écho. Je discutais cela avec une commerciale Canal+ il y a déjà cinq ans, elle m’a ri au nez !

      Aujourd’hui monsieur tout le monde, fais son info, sa musique, son film, sa culture et il n’a plus besoin de vous ni de vos stars. C’est lui la star ! et vous riez encore...

      Alors, mauvais joueurs que sont les majors&co, ils piquent les idées qu’ils n’ont pas eues, et essaient de faire une OPA sur les droits d’auteurs et autre copyright. Le racket de la SACEM ne tient plus, et la CNIL s’est perdue dans le tout numérique. La PUB ne sait plus quoi faire pour se prostituer dans un monde si ingrat envers elle. Vraiment trop injuste...

      Et voilà la webradio qui s’envole. 300 flux simultanés gérés par l’internaute en fonction de son humeur volatile. Sans PUB, gratuit. Pauvre Fnac qui veut faire payer son streaming à 10 euros !

      Oh, déjà la TV qui pointe son bout de nez ! Le broadcast existe déjà depuis un moment ! et le P2P n’a pas fini de vous surprendre (logiciel en progression de 20% en 2006). C’est trop tard de parlez TV ç’a n’existe plus. L’internaute fait son programme sans PUB, rien à voir avec ce qui se fait. Il lui manque juste parfois le très haut débit.

      Alors, laisser les sénateurs dans leurs microcosmes. Faite comme ces journalistes, réalisateurs, producteurs, indépendants. Créez un nom de site, et lâchez-vous. Vous avez certainement plein de choses pour nous faire voyager librement... c’est de votre propre voyage qu’il s’agit.

      Philgri


    • Yves Loiseau Yves Loiseau 27 novembre 2006 18:24

      Bonsoir,

      Je ne suis pas en désaccord avec ce que vous écrivez mais comme tous les habitants de ce pays je suis assujetti au « nul n’est censé ignorer la loi ».... Il nous reste jusqu’au mois de janvier pour que les députés la modifie. Voila les raisons de ma proposition de travail collectif sur un texte !


    • (---.---.141.217) 28 novembre 2006 13:20

      Quoi vous répondre. “Nul n’est sensé ignorer la loi “ Même le téra octet n’y suffit plus, alors ma petite tête... Arrétons l’hypocrisie, vous êtes sur Agora...

      PROJET DE LOI http://www.senat.fr/leg/pjl05-467.html

      relatif à la modernisation de la diffusion audiovisuelle et à la télévision du futur,

      La télévision numérique terrestre (TNT) a connu un formidable succès !

      Traduction : Trois millions d’esclaves viennent de se faire avoir !

      Remarque : sur 28 millions d’internautes, 88% haut débit...

      Par ailleurs, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pourra, dans certaines zones, procéder à des extinctions limitées de la diffusion analogique pour permettre le déploiement de la TNT. Enfin, une offre par satellite gratuite permettra d’accéder aux chaînes numériques même dans les zones qui ne seront pas couvertes en diffusion hertzienne terrestre.

      Traduction : il faut trouver de nouveaux pigeons !

      Ces deux technologies impliquent une adaptation de la loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication. Dans un contexte encore marqué par la rareté de la ressource, il convient notamment de doter le CSA d’une procédure de sélection adaptée à ces évolutions.

      À ce CSA, encore des chômeurs en puissance...

      Petite appréciation individuelle nécessaire : Soyons critiques.

      ENTRETIEN. Jean-Louis Missika. Sociologue, auteur de La Fin de la télévision http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2266455&rubId=5548

      "La France est un pays étrange : elle est très avancée en matière d’ADSL, mais elle est le dernier pays au monde où la chaîne dominante (TF1) rassemble encore 33 % des téléspectateurs. Dans d’autres pays, la chaîne leader est à 12 % d’audience seulement ! Ceci s’explique par une offre de pénurie : 75 % de la population française ne reçoit toujours que cinq chaînes.“ ,...,

      Question : Qui qui faits les sondages ?

      ,...,

      L’explosion d’Internet fait tomber la muraille de Chine des coûts de diffusion : elle permet, théoriquement, l’apparition de milliers de chaînes. Nous entrons dans un autre monde, difficile à définir. Seule certitude : il y aura moins de télévision, mais toujours plus d’images à travers les ordinateurs, la téléphonie mobile. Il y aura prolifération de services audiovisuels de nature différente : je n’ose plus les appeler programmes.

      Au moins 1 qui aperçoit un changement.

      Le Monde extrait :

      Article publié le 13 Juillet 2006 Par Pascal Galinier Source : LE MONDE

      Extrait : Les deux autorités de régulation, CSA et Arcep, s’étonnent des avantages accordés à TF1, M6 et Canal+ pour les inciter à passer au numérique. Le projet de loi sur « la modernisation de la diffusion audiovisuelle et la télévision du futur », que le conseil des ministres devrait examiner le 26 juillet, pour présentation au Parlement à l’automne, fait-il la part trop belle aux télévisions historiques ? C’est ce que pensent les autorités de régulation appelées à donner leur avis cette semaine, l’Arcep (télécommunications) et le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel).

      Traduction : il faut une loi pour obliger d’écouter nos programmes...

      Et je pourrais continuer le flux et en faire une chaîne non-stop... mais il y a plus grave, alors arrêtons de jouer.

      Les FAI ? contrôle du citoyen ? Opérateurs ? Dissidence ? Révolte ? Surenchère ? De quel monde faisons-nous partie ?...

      Philgri


    • LE CHAT (---.---.75.49) 27 novembre 2006 13:26

      quoi d’etonnant , ces fossiles payés grassement à dormir dans les travées du sénat ( quand ils daignent être présent) sont restés à l’époque du télégraphe .......


      • parkway (---.---.18.161) 27 novembre 2006 13:53

        je ne suis pas d’accord avec vous : le député alain lambert connaît très bien le web et agoravox.

        Il s’en sert pour nous dire que nous sommes très heureux avec tous les profits que nous leur faisons faire ;

        Alors, comme nous sommes heureux selon lui, pourquoi voulez-vous que les sénateurs s’intéressent à notre bien-être ?

        On n’en a déjà assez comme ça !

        Breton l’a encore répété hier sur france 5 chez F.O.G.( brouillard en anglais) : « tout va bien, dormez en paix »

        Pourquoi faire encore confiance à cette bande d’incapables et plus ou moins pourris ?

        Combien de sénateurs ont officiellement demandé que Pasqua soit rejeté du Sénat ?

        Combien ?

        Cest vrai qu’ils ont l’habitude de cotoyer les repris de justice comme Juppé et donnadieu de vabres et aussi les futurs repris de justice comme chirac !

        il faut unre réforme en profondeur et trancher dans le vif.

        La peine de mort est tjrs interdite en France, mais pas les coups de pieds aux culs !

        ah ! ça ira,ça ira, les coups de pieds aux culs des vielles badernes (air connu bientôt de retour sur les ondes !)


        • LE CHAT (---.---.75.49) 27 novembre 2006 14:07

          une seule solution , parkway , supprimer le senat ,cette maison de retraite pour recalés du suffrage universel et mafieux à la recherche d’immunité


        • parkway (---.---.18.161) 27 novembre 2006 14:11

          saluti, le chat !

          je vois que nous nous rejoignons souvent en opinion...


        • LE CHAT (---.---.75.49) 27 novembre 2006 14:39

          alors tu seras d’accord aussi pour supprimer l’ENA , cette fabrique de technocrates suffisants complétement coupés du monde réel , et qui fournit de futurs sénateurs. autant s’occuper du problème dès le départ .

          Que d’économies facilement réalisables pour résorber notre déficit structurel !


        • parkway (---.---.18.161) 27 novembre 2006 16:25

          absolument le chat, l’ENA créée par de gaulle, a été pourrie par le Giscard diamantaire qui en a fait une ecole politique.

          depuis que de gaulle nous a quitté, le système s’est pourri progressivement depuis le diamantaire ;

          je ne dis pas que tout était rose sous de gaulle, mais au moins lui, il tenait la route politiquement et sans scandales financiers !


        • Yves Loiseau Yves Loiseau 27 novembre 2006 18:29

          Bonsoir,

          Je n’ai pas dit que tous étaient pourris. Je suis d’accord avec la réforme en profondeur : c’est la raison pour laquelle je propose un travail collaboratif.


        • T.B. T.B. 27 novembre 2006 20:46

          Yves Loiseau, j’imagine que vous, vous n’êtes pas un pourri alors question citoyenne : Combien ça touche un « Journaliste. Administrateur de France Télévisions représentant du personnel. » comme c’est indiqué dans votre bio ? J’ai rien trouvé sur le net. C’est pourtant le pognon des français à travers la redevance, non ? Je sais ya aussi la pub.

          Et puis tout ce que vous pouvez nous dire, le salaire de De Carolis, d’Arlette Chabot, enfin de tour le monde quoi. Je vous jure, ça restera entre nous, on le répètera pas. Vous voulez nous éclairez ? Ne vous génez pas.

          Parkway, sur ce que tu dis sur ce fil, je suis d’accord. Le Chat, bravo c’est bien griffé.


        • T.B. T.B. 29 novembre 2006 13:35

          Merci encore pour tous ces chiffres monsieur Loiseau. Je comprends mieux, maintenant, pourquoi on nous les a si longtemps cachés. C’est une honte.

          C’est très courageux de votre part d’avoir rompu cette omerta.


        • stefwords (---.---.190.179) 27 novembre 2006 15:55

          You tube et Google tv c’est déja le passé ! Allez faire un tour sur PeerTV (plus de quatre cent chaines MONDIALES gratuites, dont un grand nombre de francophones régionales) Une autre vision de demain que celle des grands groupes politico-financiers bourreurs de crane...

          http://www.peertv.fr/index.php?option=com_frontpage&Itemid=1

          Il vous suffit de downloader un petit programme muni de son player (issus du monde Linux) et le tour est joué....Amusez vous bien !


          • Jaimz (---.---.101.8) 27 novembre 2006 16:58

            C’est vrai que l’on constate un fossé entre les propositions conceptuelles de notre ministre de la culture et la réalité des faits.

            Primo le gouvernement décide de supprimer la diffusion télévisuelle analogique, donc vente de décodeur TNT (un progrès pas gratuit), résultat la qualité du niveau d’un MP4 (donc plutôt décevante), et plus le choix surtout !

            Deuxio le gouvernement fait la publicité de la télévision mobile, pour ceux qui ont les moyens d’avoir un récepteur numérique de bonne qualité, il faudra tenir compte d’un réseau limité aux quartiers chic de Paris (on ne connait pas encore les coûts de tels services).

            D’un autre côté, plus de 3 millions d’internautes français utilisant l’accès internet depuis 10 ans pour écouter, voir et télécharger des oeuvres audiovisuelles sans contraintes et avec un choix mondial (souvent sous-titré-traduit en plus)

            Personnellement je n’ai jamais acheté de télévision, je ne veux pas payer pour entretenir des programmes qui ne me plaisent pas, je regarde assez peu la WebVision, quelques films, Euronews, documentaires.

            Cet article rejoint plusieurs articles d’Agoravox où l’on constate une vrai critique de nos institutions, en ce sens qu’elles n’apportent plus rien à ses citoyens : politiques ne tenant pas ses promesses, besoin de participation et d’ouverture démocratique, lois favorisant des systèmes financiers au dépend des électeurs, immunité et stabilité de personnages plus que douteux,...


            • gem gem 27 novembre 2006 20:31

              je ne comprend pas très bien. On lit ici, tous le temps, des commentaires comme quoi la télé c’est de la merde (perso je n’en sais rien : j’ai fait le choix de n’avoir pas la télé smiley ). Et vous nous dites que le gouvernement prépare la fin de cette merde.

              Qu’en penser ???


            • joë (---.---.133.76) 27 novembre 2006 17:32

              « Revendiquer le droit des citoyens à désobéir à des lois injustes et le devoir de désobéir à des lois dangereuses, c’est la véritable essence de la démocratie, qui accepte que le gouvernement et ses lois ne sont pas sacrés mais qu’ils ne sont que des instruments, au service de certaines fins : la vie, la liberté, le bonheur. »

              Howard Zinn, Désobéissance et démocratie, 1968


              • (---.---.243.107) 27 novembre 2006 18:07

                Sénat... sénat ???

                Ca existe encore ce truc ? Punaise, que de trucs inutiles il reste en france... smiley


                • paul (---.---.76.128) 28 novembre 2006 10:56

                  vu leur âge je ne suis pas surpris. ils sont comme les cardinaux, « liquide », et ils coûtent aussi cher. n’oublions pas que le premier travail d’un politique est d’abord de s’enrichir, pas intellectuellement, mais sur les deniers de l’état, donc des citoyens, la France d’en bas. un sénateur n’est pas un démocrate puisqu’il est non pas élu mais nommé par ses copains. le peuple n’a rien à dire, juste à nourrir les coucous.


                  • BB (---.---.134.117) 5 décembre 2006 13:52

                    SELON LES WEBMASTERS LES SENATEURS N’EXISTENT PLUS BB http://inventionconception.free.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès