Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Soral sur BFM TV : petite leçon de montage télévisé

Soral sur BFM TV : petite leçon de montage télévisé

Encore un article ou pas sur Alain Soral ? Telle est la question. Sept ans (déjà) après mon unique article sur lui (qui relatait le désormais fameux incident de Sciences Po), de l'eau a coulé sous les ponts, Soral et ses idées ont fait du chemin, et j'aimerais commenter brièvement la récente interview (escamotée) qu'il a donnée à BFM TV. Ce n'est pas tant Soral qui m'intéresse ici (même s'il en sera un peu question) que l'attitude des médias, qui finalement ne change pas au fil des ans, lorsqu'il s'agit de traiter de ce qui sort de la doxa. Un cas supplémentaire qui nous démontre l'obsolescence de la télévision pour qui veut un peu plus d'intelligence du monde.

Le 14 décembre 2013 à 18h15, BFM TV diffuse un reportage sur Dieudonné, dont le succès (ainsi que celui de sa quenelle) inquiète. Faute d'avoir pu interviewer le principal intéressé, la chaîne a dépêché un journaliste pour s'entretenir avec Alain Soral, son plus célèbre et influent soutien. Dans le montage final, Soral aura la parole pendant environ 25 secondes ; l'entretien, filmé intégralement et mis en ligne par l'équipe d'Egalité et réconciliation, dure, quant à lui, près de 38 minutes.

Le montage final :

L'entretien dans son intégralité :

La journaliste de BFM TV justifie elle-même le peu de temps qui a été laissé à Soral dans le montage final ; son propos ne serait qu'une interminable "logorrhée", dont le Wiktionnaire nous rappelle la définition :

Le jugement est dur pour caractériser la parole de celui qui se présente, tel Yoda face aux apprentis Jedi, comme le "maître du Logos"...

Cachez cette complexité que je ne saurais voir

Logorrhée ou pas, Alain Soral ne répète pas pendant 38 minutes ce qu'il dit durant les 25 misérables secondes retenues par BFM TV. Durant ce très court laps de temps diffusé à l'antenne, il dit trois choses : d'abord, il justifie le fait que son équipe filme l'entretien (afin de montrer à tous la manipulation du montage à venir), ensuite il définit les différents types de quenelles (purement potache ou "ultra-politique" comme la sienne), enfin il explicite son message ("Vous commencez à nous faire chier, vous la toute-puissante communauté juive organisée, dite communauté sioniste"). Le reste du propos est donc censé être sans intérêt, selon BFM TV, relevant essentiellement du trouble mental.

Ce qui est fascinant, et très imprudent, c'est que le reportage mentionne le fait que l'interview est disponible en intégralité sur le site de l'interviewé ; or quiconque aura la curiosité de la regarder se rendra bien compte du côté caricatural et évidemment très appauvrissant du montage. Et il comprendra l'intérêt de la démarche citoyenne consistant à filmer soi-même les entretiens réalisés par les journalistes : accéder à un peu de complexité et de nuance, et disposer de la matière suffisante pour commencer à juger par soi-même.

Dans le reportage de BFM TV, on laisse entendre que le propos final de Soral qui nous est présenté, assez grossier et énervé, se situe en début d'entretien et que 38 minutes dans le même genre vont suivre ("La logorrhée va commencer, 38 minutes au total"). En vérité, ce passage arrive après 27 minutes d'entretien, qui ne portaient pas sur le message de la quenelle, mais plutôt sur les conditions de la rencontre initiale de Soral avec Dieudonné, les caractéristiques de l'humour de ce dernier, très politique (avec des références à Coluche, Desproges et même Molière), mais aussi sur l'attitude des médias et du pouvoir vis-à-vis de lui, ou encore le communautarisme victimaire mettant à mal l'universalisme républicain. On peut d'ailleurs noter que Soral est relativement calme dans ce début d'entretien (avant de monter en pression), alors que la séquence sélectionnée par BFM TV nous le montre déjà fort agité.

Par la suite, Soral, qui veut nous garantir que la quenelle n'est qu'un simple geste d'insoumission au "système" (et pas une sorte de salut nazi), nous apprend qu'il privilégiera désormais, pour sa part, et ce afin de lever toute ambiguïté, le traditionnel bras d'honneur (qu'il ne se priva pas d'effectuer à de très nombreuses reprises face au journaliste). Il rappelle aussi que ses critiques ne portent que sur les élites communautaires juives (qu'il juge racistes), pas sur ce qu'il appelle "les Juifs du quotidien", de même que lorsqu'il critique les Etats-Unis ou Israël, il ne vise pas le peuple américain ou le peuple israélien ; on est convaincu ou pas par cette affirmation, mais en ne visionnant que le reportage de BFM TV, on n'en aurait rien su.

JPEG - 29.1 ko
Plaisir non dissimulé : multiplier les bras d’honneur face à un journaliste

Cultiver l'ambiguïté ou en sortir

On est convaincu ou pas, disais-je, car l'ambiguïté plane parfois, notamment dans les vidéos du mois du sieur Soral, dans la rubrique "L'antisémite du mois", qui valorise des propos visant, non pas les seules élites communautaires juives, mais bien les Juifs en général, affublés des stéréotypes habituels (aimant l'argent, dominateurs, etc.). Parfois, Soral est très clair, qui désigne le peuple juif lui-même comme étant le problème : "Les hommes de talent, les hommes qui avaient de la morale et les religieux authentiques avaient bien désigné le judaïsme comme un problème ; le Christ, les Evangiles, le Coran, les penseurs du socialisme, les penseurs de la tradition, tous avaient bien dit : il y a un problème avec le judaïsme et le peuple qui porte cette idéologie". Plus loin, il parle encore d'"un peuple qui prétend être le peuple élu (...), un peuple qui prétend au suprémacisme racial pour des raisons théologiques et belliqueuses". Les "Juifs du quotidien" peuvent-ils ne pas se sentir visés ici ? C'est un peu la même ambiguïté qui plane lorsque Jean-Marie Le Pen dit ne pas en vouloir aux immigrés mais à la politique d'immigration, tout en affirmant préférer voir des vaches plutôt que des Arabes. Les Arabes sont-ils censés avoir suffisamment d'humour pour ne pas y voir un propos peu aimable à leur endroit ?

Soral prend appui, pour justifier son antijudaïsme (terme plus approprié qu'antisémitisme) sur des citations belliqueuses et haineuses de l'Ancien Testament. "Le projet de l'Ancien Testament, dit-il, c'est le projet des chrétiens sionistes et le projet des néoconservateurs américains, c'est un projet hostile à ceux qui n'en sont pas, c'est un projet de domination mondiale, de soumission par la violence, c'est un projet de purification ethnique ; il suffit de lire l'Ancien Testament, il suffit après d'en écouter le commentaire du Christ à travers les Evangiles, et le commentaire du Prophète en lisant le Coran". Michel Onfray prélève, de son côté, des textes très comparables dans le Coran, intolérants, belliqueux, haineux, que Soral n'a semble-t-il pas vu, puisqu'il dit avoir lu cet ouvrage sans y avoir rien trouvé à redire. "L'islam est un problème", lance ainsi le philosophe médiatique le 10 juin 2010 sur RMC, pointant notamment son antisémitisme, sa haine de l'étranger et sa valorisation de l'égorgement des infidèles. "Il faut lire" (pour le savoir), insiste Onfray (mais alors lui et Soral ont-ils bien lu le même livre ?). Le journaliste qui lui fait alors face lui fait remarquer que les musulmans en France ne correspondent pas à ce noir portrait, et Onfray de préciser qu'il ne parle évidemment pas des musulmans (qui peuvent avoir pris des libertés vis-à-vis du texte sacré, ou même ne pas le connaître) mais de l'islam (tel que le Coran le fige). Quand Soral associe, au moins parfois (par simple maladresse ?), les pires horreurs de l'Ancien Testament au peuple juif tout entier, est-ce à dire qu'il considère que ce dernier ne pourrait pas prendre certaines libertés avec son texte sacré ?

Le 3 octobre 2012, Maurice T. Maschino (auteur du très revigorant Oubliez les philosophes !) avait écrit dans Le Monde à Michel Onfray, déplorant sa condamnation sans nuance de l'islam ; et il avait tenu ce propos au sujet de la religion en général, qui pourrait s'adresser tout aussi bien à Alain Soral :

"Il y a ce qu'elle dit, et il y a la société dans laquelle elle le dit et qui, loin de la noircir davantage, peut la décolorer, la banaliser, la rendre pour l'essentiel inoffensive et en désamorcer les énoncés les plus scandaleux. Il y a ce qu'elle prescrit, et s'il y a des hommes, des femmes qui entendent ses prescriptions, il y en a d'autres qui ne les entendent qu'à demi ou pas du tout.

En négligeant le contexte historique dans lequel une religion s'inscrit et qui la colore, en ne tenant aucun compte de la liberté de chacun de l'interpréter ou de l'ignorer, tu fais de toute religion, et en particulier de l'islam, une sorte d'éradicateur absolu de la pensée, d'obstacle majeur à toute réflexion, un monstre qui condamne les hommes à la bêtise la plus crasse."

Il est bien évident qu'il faut faire le distinguo entre l'intégriste qui connaît son livre saint par coeur, et en a une interpétation dogmatique, et le croyant moyen, qui généralement le connaît mal, et a - Dieu merci - un rapport distancié avec lui, qui se dilue dans le rapport qu'il a aux autres dans la société au sein de laquelle il vit (d'où l'importance de travailler à la qualité de ce rapport). Et ramener les croyants "du quotidien" aux dogmes infaillibles auxquels ils sont supposés croire, alors qu'il s'agit souvent d'une vague tradition de coeur, qui leur permet naïvement de penser que leur religion est une religion de paix et d'amour (ce qu'est sans doute réellement leur religion personnelle, celle qu'ils ont intériorisée), voilà qui n'est assurément pas le chemin à suivre. Au lieu de ramener chacun à ses origines, parfois mythiques, cultiver ce qui est susceptible de rassembler, et qui passe nécessairement par un esprit de modération constant, de mesure, de douceur. Certains philosophes, mais peut-être aussi simplement l'humanité commune que chacun porte en soi et découvre lorsqu'il se recueille, peuvent y aider.

L'éternel retour du même

Mais revenons à nos moutons. Dès 2006, le professeur de journalisme à l'Université de New York Jay Rosen remarquait que, dans le nouvel univers formé par les blogs, le public et les sources "disent aux journalistes qu'ils sont eux aussi producteurs et que, à cet égard, dans une interview, ils doivent traiter sur un pied d'égalité, puisque, tout comme les professionnels de la presse, eux aussi produisent des sujets à partir de ce matériel". Et il notait : "Cette attitude sera maintenant la norme pour tout entretien susceptible de porter à controverse" (cité par la journaliste au New York Times Katharine Q. Seelye dans son article "Le journaliste arroseur arrosé... par les blogs"). Cette norme n'a manifestement pas encore été intégrée par nos médias. Sinon, ils ne pratiqueraient pas les montages grossiers dont ils sont coutumiers.

J'avais déjà eu l'occasion d'en examiner un cas, plus en détail, en 2009 : un numéro particulièrement caricatural de l'émission "Complément d'enquête", portant sur Internet et les informations - forcément très peu fiables - qu'on y trouvait. A l'époque, ce sont notamment des images filmées par l'association ReOpen911, lors d'un entretien avec une équipe de France 2, qui nous avaient permis de voir le décalage saisissant entre les 53 minutes de rushes et le montage finalement diffusé (2 minutes "bien" choisies). Les défauts essentiels de ce montage étaient : son caractère biaisé, ses omissions et ses approximations, le rejet de la complexité et de la nuance dans les propos des interviewés, et finalement la fabrication d'une histoire, conforme aux attentes et aux préjugés des journalistes. Tout devait être simple et sans surprise. Prêt à être consommé par un public conditionné.

Près de huit ans après les propos de Jay Rosen, et presque cinq ans après mon article, rien n'a changé. Dès qu'ils touchent à un sujet polémique, les journalistes - contraints certes par des limites de temps et d'espace - vont à la rencontre de l'Autre (le pestiféré qui pense autrement) pour y trouver la confirmation à leurs a priori. Et ils ne font, en définitive, que répéter indéfiniment les mêmes clichés (c'est l'éternel retour du même). Ce sont ces clichés, précisément, que les internautes actifs ne supportent plus, eux qui ont accès à des vidéos plus longues, et à une multitude d'écrits, qu'ils peuvent croiser, comparer, au point qu'ils sont de plus en plus nombreux à déclarer se séparer - tout bonnement - de leur poste de télévision, histoire de se libérer un peu l'esprit.

La question que l'on peut finalement se poser est la suivante : le caractère grossier, et même parfois manipulateur, des montages que nous propose trop souvent la télévision, tient-il aux contraintes formelles auxquelles sont soumis les journalistes ? Autrement dit, est-ce parce qu'ils sont obligés de faire court (quelques minutes pour tout un sujet) qu'ils ne peuvent pas introduire la moindre complexité, qui exigerait un temps beaucoup plus long pour être appréhendée ? Ou alors, est-ce parce qu'ils sont notre nouveau clergé (contraints de l'être à cause de l'effondrement des anciens) que les médias sont voués à se comporter de la sorte, comme défenseurs acharnés de la "pensée correcte" du moment ? Je vous laisse méditer sur ce sujet avec Régis Debray...






Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (115 votes)




Réagissez à l'article

125 réactions à cet article    


  • picpic 15 décembre 2013 12:10

    Wow, je suis très habitué aux médias mainstream et leurs méthodes...
    Mais là, franchement, je suis resté scotché par la manip !
    Le coup de glissé une image dans le dialogue pour créer un lien avec la photo et ce que dit soral ensuite, c’est juste hallucinant ! Les propos sont hors contextes et ne concerne pas du tout la photo, ce qui laisse présupposer que c’est bien un salut de nazi inversé du coup.
    Quelle perfidie, j’en reviens pas.
    et puis les mots choisis « son site internet au succès relatif » et cette voix off hypnotique chantante, tout y est.

    Soral, montre la véritable vidéo, et les médias une manipulation...

    Voyez ou se trouve la vérité et le mensonge...


    • Anaxandre Anaxandre 15 décembre 2013 14:12

       Et pendant ce temps-là, M. Drucker reçoit G. Bedos tout l’après-midi sur le service dit « Public » ; gageons que la parole de ce grand esprit pour qui « Marine Le Pen fait la campagne d’Hitler » (!), ne sera ni coupée, ni contredite.


    • Patrick Samba Patrick Samba 15 décembre 2013 15:27

      Eric Naulleau, à peu près : « On nous avait dit d’ignorer le FN. Bonjour le résultat : 20% aux élections désormais »

      Mais en réalité : « On nous avait dit d’ignorer le FN, ET ON L’A FAIT PENDANT UN TEMPS, PUIS ON A CESSE, et bonjour le résultat... » 

      Soral, Dieudonné, FN c’est grosso modo la même chose.

      Et s’il faut rappeler en ce jour de funérailles de Mandela que l’Etat d’Israel a été le seul pays avec l’Afrique du Sud à voter contre une déclaration votée par l’Assemblée générale des Nations unies appelant le gouvernement de l’apartheid d’Afrique du Sud à mettre fin au procès de Rivonia et de libérer Nelson Mandela et ses co-accusés, il faut aussi rappeler que l’Etat d’Israel ce n’est pas « tous les juifs ».

      Et donc rappeler que dans notre monde aujourd’hui il y en a décidément beaucoup « qui ont la haine »... : Soral, Dieudonné, FN, le gouvernement israelien, et bien d’autres... Et c’est bien dommage pour les autres...


    • Aristoto Aristoto 15 décembre 2013 15:40

      Et bah tu devrais t y mettre à la télé tu saurais de quoi tu parles !! Y pas plus de manipulation ici que dans n’importe quel autre reportage de la chaine !!! C la première chaine d’info en continu de France les gars pas le site E&R !!!

      Qu’est ce que fait BFM autre un grosse pub pour le maitre elle constate que celui ci a du succé, qu’il est assez anti-conformistes et qu’il emmerde les élites !!!

      Vous me dites que c pas vrai !!


    • picpic 15 décembre 2013 16:39

      Vous cautionnez cette manipulation grossière ou bien votre égo refuse de voir que c’est « mal » ?
      Ne prenez pas ça personnellement, mais je m’intrigue au niveau psychologique des individus qui semblent trouver ça « normal ».
      Ce que je ne comprends pas, c’est qu’au delà de soral, des individus mentent et manipulent à ce point et trouvent ça parfaitement normal ? Je veux dire, même les gars qui montent la vidéo, le journaliste etc ?
      Ils ont quand même bien une conscience ?
      Ils ont quand même quelque chose en eux qui doit se dire « tiens, mais je triche, je ment, je manipule... » Rien ne justifie ça ! D’autant plus que ceux qui usent et abusent du mensonge sont les premier à prétendre détenir la vérité...

      Certes, sur le net on peut se faire manipuler aussi...
      Mais ou que vous vous trouviez dans l’univers, vous pouvez vous faire manipuler, c’est le principe de l’information...sauf que sur le net « on peut être manipulé »...à la télévision « on est manipulé ».
      La télévision ne communique pas, il n’y a aucun échange, elle dicte ! le net lui communique, échange, chacun peut s’exprimer.


    • Ouallonsnous ? 15 décembre 2013 21:26

      Hola, les webmaster-censeur d’Avox, pourquoi depuis deux jours ne voit on plus apparaître les plus et moins de chaque post ?

       Merci de nous laisser encore plusser ou moinsser les articles !


    • Le Yeti Le Yeti 16 décembre 2013 08:41

      «  depuis deux jours ne voit on plus apparaître les plus et moins de chaque post »

      Perso, je les vois sans problème donc ça ne vient pas d’Ago.
      (Conseil : Scan antivirus + anti-rootkits + MàJ modules Internet ; reboot à chaque étape.)


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 décembre 2013 05:14

      @ picpic


       100% avec votre commentaire. Je suis stupéfait que BFM se soit laissé piégé dans un tel flagrant délit. Les médias n’ont plus aucune crédibilité, on le savait, mais, je ne les croyais pas bête a ce point ! Bravo a Taiké Eilée, dont je tiens a rappeler que PERSONNE n’a fait des dossiers aussi percutants sur les aspects démentiels de la couverture du 911. Son suivi de la filière pakistanaise devrait être le pivot de la reconstitution d’une vraie histoire de cet attentat.... Comme il devrait être lui-même en vedette d’une histoire du vrai journalisme aujourd’hui.



    • appoline appoline 22 décembre 2013 14:41

      Impossible de trouver sur facebook, l’article dont il est question car je ne me serais pas gênée pour leur dire ce que je pense à la première de l’information (paraît-il) car si elle traficotte ses reportages, elle ne mérite pas ce titre


    • wesson wesson 15 décembre 2013 12:30

      Bonjour l’auteur, 


      Désolé de vous le dire comme ça à brûle-pourpoint, mais il n’y a aucune spécificité à Soral dans le traitement que lui réserve les médias. 

      Je vais même être encore plus clair : c’est une fa veur qui lui est faite de lui donner la parole pendant 25 secondes.

      Les médias du type de BFM TV sont là pour fabriquer une info qui se renouvelle toutes les 15 minutes. Donc, dans 15 minutes, vous devez tout faire tenir, y compris la météo et les cours de la bourse. La conséquence est que jamais on ne laissera quiconque y développer une pensée, mais on se bornera à en ressortir le moment le plus caricatural, et bien évidemment hors contexte parce que on n’as pas le temps pour replacer ce contexte.

      Et dans le genre, vous avez par exemple les discours de Mélenchon qui se résume au bon mot un peu scandaleux, qui est justement là pour s’assurer au moins de l’accès au médias.

      Il n’y a vraiment rien de particulier là dedans, juste le défaut organique des télés d’infos en continu ...

      • Piotrek Piotrek 15 décembre 2013 15:32

        C’est certain que BFM TV et d’autres ont ce mode de fonctionnement et que apparemment ça marche puisque BFM a plus de 8 ans.

        Donc si on se concentre sur ces 5-10 minutes qui restent après la météo, après la bourse, là où se trouve toute l’info, sans être un adepte de la théorie du complot, on voit que c’est n’importe quoi :
        - La visite de Sarkozy ou de Hollande au Troudbalkistan
        - Le meurtre de X dans le village Y
        - La manif de X pour la cause Z
        ...

        C’est pas tant l’info qui compte c’est la séquence et le thèmes de celles-ci. Séquences et thèmes jamais approfondis mais toujours orientés.

        Dans la manipulation, c’est pas tant le sujet qui compte c’est la suggestion induite entre le sujet de la veille et le sujet du lendemain, à grand renfots de mot-clés et de témoignages choisis et biens casés.

        Le pire dans tout ça c’est que ça a l’air de bien fonctionner malgré l’évidence du truc.


      • Aristoto Aristoto 15 décembre 2013 15:36

        Rien a ajouter !!!

        Marine mélenchon sarko hollande tous en rélité durant la présidentielles ont été attaquer. C devenue ça le journalisme aujourd hui, un affrontement contre le politique, surtout en temps électoral ;

        Il n’y a pas plus manipulation ici que dans n’importe quel autre plage d’information de cette chaine !! L4info fast food en qque sorte !!

        Et maitnenant en plus que les frontière idéologique sont de plus en plus floue, le Pen crypto-marxiste, mélenchon soit disant raicste antisémite mangeur d’enfant ( ça ça pas beaucoup changé ) Sarko le populiste exemplaire de France ( critique les médias et adepte du tous pouris c lui ), Hollande ou la conciliation souple ( molle dirant certain )...d’ailleur hollande pour moi et le meilleur parti que pouvais prendre le pays, ce pays de fous à grande majorité conservateur !


      • Aristoto Aristoto 15 décembre 2013 15:44

        Les gars quand E&R fera 10 millions de visites croyez moi bien que BFM se mettre au judéo-maçonisme et appelera à la révolution !!!

        Non mais bfm vend du coca et donc l’idéologie qui va avec !!!


      • Taïké Eilée Taïké Eilée 15 décembre 2013 16:14

        Bonjour wesson,

        En fait, il me semble que nous sommes d’accord... « il n’y a aucune spécificité à Soral dans le traitement que lui réservent les médias ». Le manque de temps oblige certes à simplifier tous les sujets, mais il y a tout de même une spécificité lorsqu’il s’agit de traiter, non pas évidemment les seules opinions de Soral, mais toutes les opinions « hétérodoxes » (celles de Mélenchon rentrent parfois aussi dans cette catégorie) ; dans ce cas, il y a une tendance presque systématique à la caricature, voire à la désinformation.

        D’où, pour ces cas précis, ma question finale : est-ce seulement dû à un problème de temps et de rythme imposé par les médias d’info continue, ou une attitude qui relève de celle d’un clergé ? Sur ce point (assez profond), il faudrait développer davantage... je me suis contenté là de renvoyer aux analyses de Régis Debray (voir notamment son livre L’emprise).


      • taquin taquin 15 décembre 2013 19:08

        @wesson : c’est une faveur de lui donner 25 sec ou ses propos sont sortis du contexte pour apparaitre de manière totalement extrémiste ? Les seuls obligations des médias du type BFM sont la désinformation, ce n’est pas un « défaut organique des télés d’infos en continu ».


      • wesson wesson 15 décembre 2013 19:08

        « est-ce seulement dû à un problème de temps et de rythme imposé par les médias d’info continue, ou une attitude qui relève de celle d’un clergé ? »

        C’est tout cela à la fois, avec en plus la remarque très pertinente d’aristoto que je salue. 

        Le choix du rythme ne tombe pas du ciel, mais est effectivement imposé par une conception d’antenne qui soit compatible avec la vente de leur « coca cola ». Le rythme n’as donc rien d’imposé, mais résulte d’un choix, le choix du marketing. 

        Quand à l’attitude des journaliste, et bien qui paie l’orchestre choisi la musique. C’est aussi simple que cela.


      • tinga 15 décembre 2013 13:36

        Sur BFM, des membre de l’opus dei peuvent parler librement et longuement, ainsi que les pires ordures, il est naïf ou quoi ce Mr Soral, il pense que les médias vont laisser passer son message, il a donné les verges pour se faire battre, ou plus exactement offert la quenelle pour se faire mettre histoire d’ être plus dans l’esprit du moment.

        Franchement, les médias sont de la pure manipulation, quoi de neuf, en plus, bfm la radio des pourris, du coup il commence à mettre en scène sa persécution, un peu comme une certaine communauté dont on a pas...oups, pardon.

        • Anaxandre Anaxandre 15 décembre 2013 13:55

           Le déclassement de français de plus en plus nombreux, leur manque de confiance envers les grands médias, ne peuvent que servir un Soral ou un Dieudonné. Et donc, pour le coup, la naïveté n’est pas de leur côté !

            « En bien ou en mal, mais pourvu qu’on en parle. »


        • joelim joelim 15 décembre 2013 14:07

          Ben non, il a tout fait filmer. Ce n’est donc pas lui qui s’est fait « mettre » comme tu le dis si élégamment. Et même en sélectionnant le passage où il parait le plus énervé, BFM lui a fait une bonne pub, en présentant son site et en insistant sur le fait que la vidéo entière de l’entretien était disponible : BFM le dit et en plus sélectionne le passage où Soral le dit aussi, ce qui dénote un certain fairplay. A moins qu’il ne s’agisse d’une maladresse, mais je penche plutôt pour un bref sursaut d’éthique journalistique, ce sont hélas des choses qui arrivent. Ça ne se contrôle pas à 100 %, comme un feu de braise mal éteint quand il y a du vent peut envoyer quelques bisbilles en l’air susceptibles d’embraser la végétation environnante si elle est sèche...


        • Anaxandre Anaxandre 15 décembre 2013 14:33

           Au même temps, s’il n’est pas faux de dire que BFM lui « fait une bonne pub », combien du peu de ceux qui auront vu ce sujet en direct prendront la peine d’aller chercher sur le web l’intégralité de l’entretien ? Quelques centaines, et encore !...
           Ce que le téléspectateur moyen aura retenu - et c’est bien là le but - c’est l’association entre Dieudonné et la quenelle en tant que geste politique (d’extrême droite et antisémite).
           Cependant, et l’effondrement de la France aidant, ce procédé sera de plus en plus improductif pour les pouvoirs dominants. Et certains le savent. D’où parallèlement l’avalanche de procès contre les Dieudonné et les Soral.


        • tinga 15 décembre 2013 15:15

          Je ne pense pas que ce soit une bonne pub pour la mouvance E&R, le « système » a une capacité de récupération et d’instrumentalisation hyper rodée, il y a une volonté du pouvoir d’assimiler toute la dissidence à Dieudo et Soral, ce qui évidemment est très loin d’ être le cas, ils sont les personnages médiatiques anti médias choisis et manipulés.

          Soral s’enferme dans un piège, et par la même un tas d’autres personnes qui n’ont rien à voir avec ce mouvement.


        • Gollum Gollum 15 décembre 2013 13:58

          Bon texte, intelligent. Sur Soral, oui il y a double discours en effet. Autant Soral peut-être intelligent quant à la domination de la caste financière anglo-saxonne, autant il est dans la caricature et l’obsessionnel sur le judaïsme. Ce qui a pour dégât collatéral de favoriser les comportements haineux, complotistes de personnes incapables de réfléchir par elles-même, manipulées par les médias mainstream auparavant et qui se retrouvent tout autant manipulées mais en ayant cette fois-ci l’impression de faire partie de l’élite qui sait et qui a compris. Suffit de lire certains commentaires pour s’apercevoir de ce fait.


          Chez Soral il y a alliance avec tout un tas de personnes peu recommandables : Reynouard qui n’arrête pas de nous dire que Hitler fut un homme bon, Livernette qui prône le retour à un catholicisme sectaire, Pierre Dortiguier, intellectuel confus adepte du « récentisme » théorie foireuse s’il en est, le libre-penseur, etc..

          Soral voudrait poignarder dans le dos les thèses sérieuses montrant qu’il y a un sérieux problème avec l’oligarchie anglo-saxonne qu’il ne s’y prendrait pas autrement. Je ne crois pas à cette idée, je pense que l’immaturité de Soral est en cause ici.

          Car il ne peut que s’agir d’immaturité ici quand on voit la manque de sérieux de ses alliances.

          Le seul dissident qui tient la route finalement est François Asselineau qui a le mérite d’avoir une ligne claire et qui ne s’associe pas avec des canards boîteux.

          Pour autant, Soral reste intéressant à écouter, à condition de garder son quant-à-soi, et à condition de ne pas suivre ses travers. Malheureusement ceux qui le suivent pour la grande majorité, incapables de la moindre nuance, gobent tout sans discernement aucun.

          • maQiavel machiavel1983 15 décembre 2013 17:15

            Totalement d’ accord avec l’ analyse sur Soral et ceux qui le suivent comme des moutons.


          • Castel Castel 17 décembre 2013 10:46

            Plutôt d’accord mais ces gens « peu recommandables » peuvent être nécessaire à l’assainissement d’un système corrompu. Par ailleurs, il me semble que Reynouard n’est pas le dernier des imbéciles et ses enquêtes valent le coup d’être visionnées.


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 décembre 2013 14:03

            BFM et d’autres ne sont que des chaines de pub en continu ,l’info(ou plutot commucation de la doxa ambiante) n’y est que subsidiaire.


            • Arnaud69 Arnaud69 15 décembre 2013 14:11

              Quoi rêver de mieux comme pub que des médias mainstream qui vous critiquent font de vous un monstre ?

              Quand des monstres propagandistes médiatiques désignent les autres comme monstres on a tendance à trouver ceux désignés comme quasiment sympathiques, au moins on est certain qu’ils sont anti-Nouvel-Ordre-Mondial....

              Quelle superbe publicité gratuite que de voir BFMTV tourner en boucle sur le « diable en personne, pire que tout ce que nous n’avons jamais vu »  : Dieudonné ...
              A écouter BFMTV Dieudonné serai la pire personne de la planète, n’est-ce pas du racisme oser dire autant de mal d’un Camerounais ?

              (L’instrumentalisation politique et organisée du racisme, fonctionne dans les deux sens, les médias ne voient rien venir les partis et associations qui en ont fait leur fond de commerce non plus ...On va bien rigoler !)

              Qu’ils continuent nos « élites » à jouer avec la boite de Pandore et l’instrumentalisation, c’est un régal de les voir se faire péter la tête tout seuls !


              • Aristoto Aristoto 15 décembre 2013 15:09

                Non désolé !!! LA dissidence me gonfle...mais je préféré le monde politique de france avec que sans, c plus rigolo ... ! Bah quoi je suis pas plus incohérent sur cette phrase que maitre Soral que le long de toute sa vie de militantisme conceptuel ( Moi je suis dans le concept ha tu vois ) !

                Déjà chapeau bien bas à BFM pour cette fois ci d’avoir indiquer que l’’entrevue est disponible en integralité sur E&R. Coup de pub gratuit sur la première chaine d’info en continue de France !

                Deuxio il n’y a aucune manipulation, c la télé elle passera pas les 5 heures d’entrevue mensuel de Soral, pour ça le bon dieu a inventé le net et a permi a chaqun de faire son chois, homme femme, animaux (paupettot) pot d’echapement) ! La nature comme les voix de dieu son complexe et impénétrables !

                Cultivez vous ! Cultivez vous ! Comme dirait le maitre ! Le première objectif de BFM n’est pas de manipuler...enfin je crois mais de 1. faire rentrer du fric est donc des placement de pub organisé à la seconde près et secondo si BFM a envie de continuer à etre la premiere chaine d’info en continu en france elle est dans l’obligation de s’aligner sur la pensée courante et dominante ni chez nos élites mondialisto-pedophilo-franc-maçon mais chez ses spectateur pour l’ecrasante majorité conservateur, le preuve en est des dernnière electin présidentielles, l’UMPS 60% !!! C les media qui s’ligne sur l’idéoligie dominante et non l’inverse, les media qui soumette a coup d’image subliminale le NOM ( je suis un new order mondialiste par je reve d’etoile et de pepsi...vous voyez pas le rapport )

                Et ici a propos de l’obnubilation de Soral du complot judéo-maçonique ( remarquez je ne dis pas que c faux je pose des fait) on ne peut pas dire non plus que BFM fait dans la manipulation vicieuse, ilssont du pour préparerer l’entrevue soral jeter un coup d’oeil d’ici ou là sur des best off du Maitre et en ont tirer cette simple constatation !! On peut pas dire que le mec qui l’interview soit un de ces spectateur assidus !!!

                Enfin de compte cette belle expression convient parfaitement à cette article qui enfonce des portes ouverte !!!

                ...Est ce que ce con de Valls a vraiment parler de Soral sous ordre du crif, parce que moi aussi je me demande ce que vient foutre le Maitre dans une université d’ete du parti !

                Pour en conculre je dirait que Soral c comme du perpsi, c délicieux parfois, rafraichissant souvent, mais il ne faut pas en abuser !!!

                Agoravox me deçoi parce la vla en train de faire du BFM tv mais seulement chez cette derrnière je la regarde pour cette raison : parce que c bfm tv !!

                Donc un petit article neo marxiste, matérialiste sur l cours des choses en économie, en politique et en histoire !!!

                Et qu’enme foute la paix avec les mechant sataniste de BFM, les pédophiles du mariage homo et le franc mac ayrault !!!

                ...MErde quoi à la fin !!


                • lentinova46 15 décembre 2013 15:16

                  La pseudo journaliste nous informe qu’elle est atteinte d’une gonorrhée (aussi appelée familièrement chaude-pisse ou chtouille).Mais on s’en fout de ta vie ma petite. ;)


                  • kéké02360 15 décembre 2013 15:20

                    @ l’auteur

                    En relisant votre article de 2006 << incident de Sciences Po >> http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/alain-soral-nouvelle-tete-pensante-16366 j’ai eu l’impression d’être par moment au présent tant les prédictions de Soral sur la montée du FN se réalisent .........

                    Chacun en pense ce qu’il veut, mais nul doute que des gars comme Soral et Dieudonné chacun à leur façon ouvre les citoyen(ne)s à la connaissance, à la conscience, à la pensée et peut-être même à la méditation .........

                    Vos deux articles y contribuent aussi, en cela merci


                    • Aristoto Aristoto 15 décembre 2013 15:47

                      Tous les blogue du net appelle à ça, des libéraux qui appelle à la suppression de l’état au communiste-léniniste qui appel !e à la suppression de l’état !

                      Mais le peuple n’en veut pas la preuve l’umps 60 % aux dernnière elections !!!

                      Votre voisin c qu fusils que vous le convaincrez qu’il doit pret a tous perdre pour une revolution parce que les video de soral lui touche sans bouger l’autre !


                    • vesjem vesjem 15 décembre 2013 16:21

                      @ l’auteur
                      le moins que l’on puisse dire , c’est que tu ne te mouilles pas trop ; es-tu naïf , as-tu peur du système ?
                      à faire un laïus modéré qui ménage la chèvre et le choux , tu fais choux blanc ;
                      la meilleure preuve qu’il y a un « système » influent , c’est que les personnes que tu n’oses défendre , sont interdits de TOUS les médias


                      • Taïké Eilée Taïké Eilée 15 décembre 2013 16:59

                        @ vesjem

                        En quoi aurait-il fallu davantage « se mouiller » ? Si je comprends bien, il aurait fallu défendre Soral lui-même, toutes ses idées (lui faire allégeance, prendre la carte du parti en somme, sans se soucier de ses ambiguïtés), plutôt que de dénoncer un fonctionnement médiatique assez récurrent dès qu’il touche des « mal-pensants » ? (si c’est ce que vous appelez le « système », je crois bien l’avoir dénoncé)

                        Ce que vous semblez percevoir comme une force (rejoindre un camp et s’y soumettre), j’y vois une faiblesse. Ménager la chèvre et le choux, comme vous dites, j’appelle cela plutôt tenter de demeurer juste, et libre surtout, rester son propre maître. La voie du juste milieu est, contrairement à ce que vous semblez penser, la voie la plus difficile, et, à mon humble avis, la plus noble. Je n’ai pas trop d’originalité à dire cela ; c’est en gros le message de tous les plus grands sages de l’humanité... La voie que vous semblez prôner est la plus facile. Je l’ai quittée depuis bien longtemps.


                      • maQiavel machiavel1983 15 décembre 2013 17:20

                        Ca me gonfle ces gens qui accusent de ne pas se mouiller, pour eux il faut absolument choisir un camp, quand on fait une analyse à froid et rationnelle comme l’auteur, on vous accuse au final d’avoir peur.

                        Non , nous n’ avons pas à choisir un camp , c’ est l’ approche binaire et manichéenne ,de la dissidence intergalactique , les satanistes talmudo sionistes contre les combatants de la liberté … eh ben non , c’ est plus complexe que cela !!!



                      • Gollum Gollum 15 décembre 2013 19:09

                        Tout à fait. Le gros problème est ce goût du manichéisme avec les bons et les méchants définis de façon claire. 


                        La pensée subtile on connaît pas, on veut pas la connaître et ceux qui veulent la pratiquer sont suspectés de vouloir faire de l’enfumage, bref d’être à la solde des méchants..

                        C’est l’esprit du mouton de Panurge maquillé en sentiment de faire partie de l’élite qui a su voir le dessous des cartes. Le besoin de boucs-émissaires : juifs talmudiques, franc-maçons, musulmans (pas dans le cas de la galaxie Soral), jésuites et même bouddhistes tibétains.

                        Une constante quand même chez beaucoup de ces moutons bêlants : une haine bien perceptible dans la façon de s’exprimer. Et qui révèle l’esprit profond en fait de tous ces bien-pensants car ce sont des bien-pensants même s’ils semblent de l’autre côté du miroir.

                      • vesjem vesjem 16 décembre 2013 09:29

                        @l’auteur
                        soral assume son égo , quand d’autres font de la fausse modestie ;
                        Le culte de la personnalité pour quiconque , je n’ai jamais adhéré ;
                        Toutefois , le discours de soral me semble sain et salutaire pour notre bien à tous ;
                        Evidemment , on ne peut pas tous avoir la même vision des évènements de ce monde ; mais il me semble que s’impliquer parfois , quand la cause semble juste , est salutaire ; ne pas le faire , c’est laisser le maître vous réduire un peu plus à l’esclavage ;
                        Ton article n’était pas « tout faux » , non , juste à mon goût , incomplet sur ce dernier point


                      • vesjem vesjem 18 décembre 2013 23:14

                        à taïké
                        un réquisitoire en règle contre soral , ce n’est pas de la pondération ;
                        en premier l’auteur présente soral comme une victime , pour ensuite lui foutre un coup de jarnac ;
                        c’est-y pas vicelard , çà ?


                      • Taïké Eilée Taïké Eilée 19 décembre 2013 01:32

                        @ vesjem

                        Il ne faut pas être plus royaliste que le roi. Si Soral avait lu mon article, il n’en aurait pas été blessé. D’ailleurs E&R l’a relayé, et apparemment on l’a plutôt apprécié. J’ai, exemple à l’appui (et j’en cite un autre en commentaire), fait remarquer une ambiguïté. Et j’ai fait remarquer que la critique qu’il adresse au judaïsme pourrait aussi être adressée (comme certains le font) à l’islam, alors qu’il charge le premier et décharge le second. Cela ne s’appelle pas un réquisitoire. C’est du bon sens. Et de la discussion (rien de bien grave).

                        Vous avez été habitué (comme nous tous) à ce que l’on prenne position sur tout sujet, ou sur toute personne, soit en étant pour, soit en étant contre (« tu es avec moi ou contre moi », George W. Bush aimait bien partager ainsi le monde en deux, les amis et les ennemis). Ce n’est pas ma manière d’être. Je vous renvoie, si jamais vous ne connaissez pas déjà, à la Note sur la suppression générale des partis politiques de Simone Weil ; quelques dizaines de pages qui résument tout cela : l’influence néfaste des partis sur notre manière de penser (ou de ne pas penser plutôt). L’attitude que vous me demandez d’avoir est celle de la soumission aveugle du militant à la ligne de son parti. Je ne suis pas encarté, et Soral non plus d’ailleurs.


                      • volpa volpa 15 décembre 2013 16:25

                        Soral n’est pas si mauvais que çà.

                        Juste un truc qui me fait sourire c’est quand il dit « je suis une star ».


                        • OMAR 15 décembre 2013 17:42

                          Omar33

                          Mais bien sûr Volpa, la starlette, c’est toi.

                          Et toi uniquement...


                        • volpa volpa 15 décembre 2013 20:33

                          Mon pauvre homard.T’es à côté de la plaque. Où as tu lu de telles prétentions.

                          Yu me lapiderais vite fait bien fait si tu en avais les possibilités.

                          La charia, c’est ta culture pas la mienne.

                          Moi, c’est polenta et salami.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Taïké Eilée

Taïké Eilée
Voir ses articles







Palmarès