Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Supputation n’est pas information

Supputation n’est pas information

Les experts de l'hypothèse invérifiable à l'heure où ils s'expriment ...

Les escrocs de l'effroi.

Un accident aérien, une catastrophe ferroviaire, un drame routier plus spectaculaire que les autres et nos médias s'en donnent à cœur joie dans la surenchère et l'occupation d'antenne. Émissions spéciales, débats impromptus, dossiers et tables rondes sont là pour accompagner notre émotion, à moins que ce ne soit pour la susciter, l'amplifier, l'exploiter sans pudeur.

Les chaînes d'information en ont fait leur fonds de commerce. Elles sont, à plus d'un titre, les responsables d'un abrutissement collectif, d'un nivellement de la pensée et sans doute de la montée du Front National. Le citoyen est d'abord un spectateur de la misère du monde, des souffrances de ses pareils, du long cortège des victimes pourvu que celles-ci soient françaises.

Car, c'est là la première indignité de cette information du spectacle : pour que la mayonnaise prenne, il faut qu'il y ait des compatriotes pris aussi dans la tragédie. C'est même la première nouvelle transmise ; nous avons tous un besoin de savoir combien il y a de ressortissants de notre communauté nationale pour nous sentir concernés. Un crash avec des Indonésiens ou des Lituaniens n'aurait sans doute le même impact que s'il y avait autant de Français à bord. Terrible monstruosité que voilà !

En attendant les images : nécessité absolue pour que l'émotion gagne le pays tout entier, il faut occuper le temps d'antenne avec des personnages à la mine grave qui, des heures durant, vont échafauder des hypothèses. Acrobates de la supputation, virtuoses de la supposition, princes de la spéculation, ils vont développer tous les possibles. Cela s'apparenterait à du bavardage de café du commerce si ces propos n'étaient pas tenus par des sommités du monde politique, scientifique, militaire ….

L'information est, ce me semble, l'étude approfondie des faits, étayée par des données, des propos attestés, vérifiés, qui seront éclairés par des analyses longuement réfléchies. Plus rien de tout ça n'est de mise dans ce barnum de l'immédiateté. Il ne faut surtout pas perdre la main et laisser le concurrent en dire plus que soi. Alors, des faces de carême viennent nous débiter l'horreur avec une délectation parfaitement insupportable !

Puis, les premières images arrivent. Elles vont tourner en boucle tandis que les ratiocineurs patentés continueront d'expliquer qu'à l'heure actuelle, ils ne savent rien mais sont en droit d'émettre des scénarios crédibles. Oui, vous avez bien entendu, des scénarios … Le langage du spectacle et de la fiction appliqué à la souffrance humaine. C'est à vomir ou s'étrangler de honte !

Les images se font plus précises, des envoyés spéciaux pointent leurs faces blêmes, ils ont la compassion de circonstance, l'émotion factice et le ton macabre. Ils oublient de dire qu'ils ont réalisé la prouesse d'arriver avant les secours, qu'ils ne sont d'aucune utilité et que les moyens mis pour leur acheminement sur place, seraient bien mieux employés au service des victimes. Mais de morale, il n'est nullement question dans cette surexploitation de l'émotion …

L'enquête aura lieu, la vérité se fera jour. Les caméras et les experts seront partis sur d'autres terrains. Le public ne sera jamais véritablement informé : quelle importance en effet pour les médias du spectacle macabre ? Il ne s'agit que de surfer sur les tragédies, de remuer le sang et de faire pleurer dans les chaumières pour engranger des minutes de publicité. C'est effroyable.... mais ça n'est que ça !

Quelle formation ont bien pu avoir ces pauvres journalistes qui s'apparentent de plus en plus à des mouches tournant autour d'un corps en décomposition. Mon premier réflexe est de couper la télévision quant survient l'annonce de la nouvelle catastrophe qu'ils vont monter en épingle. Ils me donnent la nausée. Pourtant, ils ne sont pas les seuls à se précipiter ainsi pour tirer les dividendes de la mort. Nos ministres ne sont pas loin ; ils doivent se montrer et faire assaut de phrases bien senties. Devenus en quelque sorte les attachés de presse de la camarde, ils ne la quittent pas d'une semelle pour faire monter leur cote.

Décidément cette société aiment les remugles de la bestialité. Plus c'est effroyable, plus c'est terrifiant, plus c'est morbide et mieux ça vaut pour tous ces représentants de commerce de Satan et de ses œuvres. Quant à vous, si vous êtes du nombre des regardeurs, des voyeurs de l'horreur, des midinettes de la boucherie, j'ai l'honneur de vous signifier mon mépris le plus absolu, mon indignation la plus virulente !

Regarder, c'est cautionner, justifier, revendiquer le plus souvent possible sa dose d'hémoglobine pourvu qu'elle ne s'écoule pas de votre précieux corps, douillettement lové au creux du canapé ! Vous vous faites ainsi les complices des terroristes quand, ceux-là, sont les fomentateurs du massacre. À défaut, vous êtes toujours les dindons de cette farce macabre dont se nourrissent les charognards de nos médias.

Supputativement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 28 juillet 2014 10:26

    +++Les médias (en général et dans le monde) sont aux services des pouvoirs et des partis politiques..Ils bêlent toute la sainte journée pour imposer leur façon de voir telle ou telle chose suivant pour qui ils cirent les pompes...De simples larbins tapeurs de mots ou de maux c’est selon...J’ai plus de respect pour un éboueur que pour un journaliste.. !


    • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 2014 10:59

      claude-michel


      N’utilisons pas leur vocabulaire.
      L’invective n’est pas de mise, préférons lui l’analyse, ce qui nous démarquera sensiblement de ces gens

    • claude-michel claude-michel 28 juillet 2014 11:13

      Par C’est Nabum...Mon commentaire n’est en rien injurieux..étrange votre remarque.. ?


    • jmdest62 jmdest62 28 juillet 2014 12:19

      bonjour c Nabum

      je partage votre colère cependant je ne suis pas d’accord avec votre invective :

      "....Quant à vous, si vous êtes du nombre des regardeurs, des voyeurs de l’horreur, des midinettes de la boucherie, j’ai l’honneur de vous signifier mon mépris le plus absolu, mon indignation la plus virulente !....« 

      Je pense au contraire qu’il faut regarder »avec conscience et attention«  pour repérer les manipulations et les dénoncer ...c’est d’ailleurs ce que vous avez fait NON ?

      Il est vrai que les »ficelles«  utilisées sont pratiquement toujours les mêmes et vous les avez fort bien décrites mais , à mon sens , mépriser ceux qui »regardent«   ne fera pas avancer les choses ...leur apprendre à »regarder" autrement ..peut-être . (soyons optimistes !)
      La pédagogie ne fait-elle pas partie de vos compétences ?
       smiley

      cordialement

      @+


    • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 2014 13:13

      jmdest62


      Regarder c’est être compté ...
      eT c’est la seule chose qui compte pour eux, l’audience.
      Qu’importe si elle est critique, de toute manière, ils feront taire les constats de manipulation de l’image.

    • jmdest62 jmdest62 28 juillet 2014 13:53

      @ c Nabum

      c’est « être compté » si on fait partie du « panel »

      "....C’est une technologie qui consiste à insérer dans les émissions une marque inaudible par l’oreille humaine. Cette marque contient l’identification de la chaîne qui diffuse le programme marqué, et des repères réguliers sur l’heure de diffusion. Les audimètres installés chez les panélistes peuvent alors reconnaître ces informations....."

      êtes vous panélistes ?...vous le sauriez je pense  smiley

      @+


    • Paulo/chon 28 juillet 2014 10:38

      Bjr,
      Allons c’est des abonnés dont vous parlez ? mais n’importe qui peut vous abonner avec le bon outil en vous rendant responsable, ils sont pas beaux les ceusse qui font la loi, si je me souviens bien c’est de Belgique que venaient les décodeurs pirates. Rassurez-moi vous n’en avez pas dressé car je crains qu’ils fassent mieux dans le double-sens.
      Néanmoins c’est avec délectation que je vous lis. La perfection linguistique d’un hussard de la République alliée à l’esprit d’une bonne personne, l’arme fatale.


      • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 2014 11:01

        Paulo/chon

        J’avoue ne pas comprendre la remarque sur les abonnés.
        Mais qu’importe, je prends les compliments et laisse ce qui me rend perplexe

      • Paulo/chon 28 juillet 2014 15:40

        Nabum
        Trop personnel il est vrai mais ne jamais omettre la dépersonnalisation malveillante possible mais néanmoins répréhensible de l’intermédiaire apparent mais qu’importe j’aurai souhaité que mes enfants puissent vous être confié mais cela n’engage que mon opinion personnelle.


      • Alex Alex 28 juillet 2014 11:01

        « étude approfondie des faits, étayée par des données, des propos attestés, vérifiés, analyses longuement réfléchies... »

        Comme dans les articles à chaud d’Agoravox smiley


        • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 2014 11:33

           Alex


          Nul n’échappe à la critique pas même celui qui s’érige en donneur de leçons. Il faut en être conscient

        • Spartacus Spartacus 28 juillet 2014 12:34

          Quelle formation ont bien pu avoir ces pauvres journalistes ?

          2 écoles de journalisme, à Paris ou Lille.
          Sélection des candidats pour leur niveau de Marxisme par des profs gauchiste.

          Tellement ubuesque qu’au dernières élections présidentielles les étudiants ont organisé en interne un sondage sur les intentions de vote.
          Dans les deux écoles, 40% des ont voté François Hollande au 1er tour, la majorité étant très largement à gauche (aucun vote à droite dans le cas du CFJ). 


          Les journalistes sont de culture gauchiste et donc sont plus aptes à se reposer sur les autres que sur leur l’individualisme...Tout simplement.

          • L'enfoiré L’enfoiré 28 juillet 2014 13:46

            Salut Sparta,

             Bien d’accord.
             Mais puisque vous parlez de journalisme et des écoles, voici un sujet qui devrait vous intéresser.
             Rien de gauchisant de l’autre côté de l’Atlantique, mais un autre problème qui ressort par l’autre bout.

          • L'enfoiré L’enfoiré 28 juillet 2014 13:44

            Bonjour Nabum,

             Tout compris ou presque. smiley

            • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 2014 19:32

              L’enfoiré


              Qui ?

              Vous ou moi ?

            • L'enfoiré L’enfoiré 28 juillet 2014 20:58

              Vous, bien sûr.

              Ce qui reste à expliquer, c’est le pourquoi nous sommes arrivés à cette situation, du média qui n’a plus qu’un fond qui fait plouf.
              Si vous ne trouvez pas, revenez-moi.

            • Gnostic GNOSTIC 28 juillet 2014 15:59

              Salut Nabum

              J’aime bien votre article

               

              Quelle formation ont bien pu avoir ces pauvres journalistes qui s’apparentent de plus en plus à des mouches tournant autour d’un corps en décomposition.

               

              Ces « pauvres » enfin bon !

              Les mouches qui tournent autour d’un corps en décomposition s’appellent des mouches à merde

               

              Réponse : ils doivent être bien propets et surtout POLITIQUEMENT CORRECT et BIEN PENSANTS

               

              D’ailleurs c bien simple,

              Je ne dis plus journalistes mais journalopes

               

              Et plus médias mais MERDIAS

               smiley


              • jmdest62 jmdest62 28 juillet 2014 18:46

                "..... Quelle formation ont bien pu avoir ces pauvres journalistes ......."

                Le journalisme est un métier qui n’existe plus :

                Le monsieur qui lit le prompteur le soir au 20h c’est un « présentateur de JT » ...il travaille avec des «  envoyés spéciaux  » qui sont censés témoigner ,sur place , de la véracité de ce que vient de dire le « présentateur de JT »

                Par exemple , en Ukraine pour prouver que le « présentateur de JT » sait de quoi il parle en évoquant un épouvantable massacre perpétré par les « insurgés » ,on nous montre d’un coté de l’écran : un hôpital de fortune , des infirmières affolées , quelques draps blancs sous lesquels il y aurait des morts , de l’autre coté notre « envoyé spécial » himself filmé devant un pneu qui brule et qui témoigne de la violence des affrontements (d’où le pneu qui brule)*(1) le tout emballé en quatre minutes montre en main avant de passer à l’étape du jour du tour de France..etc...etc...

                @+

                *(1) En regardant de plus près , rien ne permet de voir si notre fameux « envoyé spécial » se trouve bien en Ukraine ...les images du pneu qui brule et des infirmières affolées ayant pu être tournées en France ou récupérées d’un précédent reportage....en Libye par exemple......c’est fou ce que permettent les logiciels de montage audiovisuel. 


              • jmdest62 jmdest62 28 juillet 2014 18:50
                en fait ......l’Ukraine c’est un mauvais exemple puisqu’on n’en parle même pas , c’est que vraiment c’est pas intéressant .....c’est dire !

                @+
                 


              • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 2014 19:33

                GNOSTIC


                Vous voyez qu’on peut être en accord ....

                Mouche à vinaigre pour rester convenable

              • César Castique César Castique 28 juillet 2014 18:52

                « Un crash avec des Indonésiens ou des Lituaniens n’aurait sans doute le même impact que s’il y avait autant de Français à bord. Terrible monstruosité que voilà ! »


                Pourquoi ? Vous croyez que quand un train déraille en gare de Brétigny-sur-Orge, faisant sept morts, les Lituaniens et les Indonésiens s’abîment dans une douleur inextinguible ? 

                La vérité, c’est qu’ils se foutent de nos morts, autant que nous nous foutons des leurs. C’est comme ça dans le vrai monde ! Et ça me paraît tout à fait normal, c’est-à-dépourvu de la moindre trace de monstruosité. 

                • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 2014 19:35

                  César Castique


                  C’est sans doute ce qu’on appelle la modernité.
                  Vous avez bien de la chance de ne pas porter la misère du monde, pas de crise de conscience ainsi ! 

                • César Castique César Castique 28 juillet 2014 20:15

                  « C’est sans doute ce qu’on appelle la modernité. »¨


                  Vous n’avez pas répondu à ma question...

                  « Vous avez bien de la chance de ne pas porter la misère du monde, pas de crise de conscience ainsi ! »  

                  Puis-je vous faire observer que, dans le monde, il meurt chaque jour quelque 150’000 à 160’000 personnes, soit environ 5 personnes toutes les 3 secondes, et il y a peut-être une majorité d’entre elles dont le trépas aurait pu être évité ?

                  Si cette réalité de chaque instant vous est insupportable, je ne vois que le monastère où vous pourrez exprimer votre compassion par la prière pendant tout le temps que vous ne passerez pas à dormir...

                • Gnostic GNOSTIC 28 juillet 2014 19:13


                  Merci de parler de ce site superbe de Sylvain Timsit : syti.net

                  il y avait aussi un super forum mais il l’a finalement bouclé à cause des trolls

                   smiley

                • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 2014 19:36

                  joyeusetés


                  Chez les nazis, il y avait un ministre de la propagande ....

                  Les temps changent, et les responsables appellent celà l’information sans rien avoir changer aux objectifs visés.

                • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 2014 19:37

                  joyeusetés


                  Chez les nazis, il y avait un ministre de la propagande ....

                  Les temps changent, et les responsables appellent celà l’information sans rien avoir changé aux objectifs visés.

                • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 2014 21:26

                  Joyeusetés


                  Je suis d’accord avec vous.
                  Les mêmes causes produisent les mêmes effets.
                  Les mêmes manipulations feront là aussi les mêmes dégâts

                • Torvald 29 juillet 2014 10:22

                   

                  la putasserie du paf est incommensurable. 
                  On en est là, un niveau de dégradation du sociétal inimaginable
                  pour des gens ayant 50 balais.
                      

                  • C'est Nabum C’est Nabum 29 juillet 2014 11:56

                     Torvald


                    Qu’en penser ?
                    Sont-ce les gens qui ont regressé à c epoint ou ce système qui n’offre aucune autre possibilité ?
                    Je plains sincèrement ceux qui sont contraints de se montrer ainsi.

                  • zygzornifle zygzornifle 30 juillet 2014 14:31

                    tu supputes non la péripatéticienne transpire


                    • C'est Nabum C’est Nabum 31 juillet 2014 09:03

                      zygzornifle


                      Je ne suppute pas ayant signé l’appel de zéomacho

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès