Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Syrie : « Tout le monde en parle » nous prouve que le ridicule ne tue (...)

Syrie : « Tout le monde en parle » nous prouve que le ridicule ne tue pas

La Syrie...

Qui donc a entendu parler de la Syrie ?

Ridicule comme question, n'est-ce pas ?

On devrait plutôt demander :

« Y a-t-il quelqu'un qui n'a pas entendu parler de la Syrie ? »

Si de tels gens existent, ces quelques personnes sont sûrement des individus qui n'ont ni radio, ni télé, qui ne savent pas lire et qui n'ont bien sûr aucun accès à internet.

La Syrie est le plus gros dossier de la planète.

Depuis deux ans, on en parle quotidiennement à la Une de nos journaux et aux manchettes des bulletins radio et des téléjournaux de toutes les chaines occidentales.

La Syrie est le dossier le plus important dans les discussions de l'ONU depuis deux ans. 

La Syrie est l'endroit où se vivent depuis deux ans les pires atrocités que le monde ait connues dans notre ère moderne.

La guerre tue horriblement, mais malheureusement le ridicule ne tue pas.

Scoop TLMEP

Dimanche soir, 3 mars 2013, la célèbre émission « Tout le monde en parle » abordait le dossier le plus chaud de la planète : La Syrie !

(À voir ici : Dernière entrevue avec Marie-Ève Bédard et Sylvain Castonguay)

http://www.radio-canada.ca/emissions/tout_le_monde_en_parle/saison9/

Un dossier chaud qui fait la Une de nos médias depuis deux ans, et ce, quotidiennement.

La Syrie, ce dossier chaud qui, depuis deux ans, occupe intensément l'ONU.

La Syrie où se vivent depuis deux ans des atrocités sans nom.

On y a vu des gens traînés derrières des autos [1], des gens jetés vivant du haut des toits[2], on y a vu de multiples exécutions sommaires[3], des cadavres d'enfants ayant le crâne ouvert d'une ou plusieurs balles à la tête ou égorgés [4], on y a vu des horreurs épouvantables [5]. 

La Syrie, ce Pays aux prises avec un terrorisme hors normes. Des dizaines de documents vidéo le prouvent hors de tout doute. Des documents visuels d'une telle barbarie psychopathe qu'on s'interdit même de les décrire. Il faut pourtant que les gens voient pour réaliser le degré de folie extrême qui prévaut. Un degré que la simple imagination ne peut atteindre.  

Hier soir à TLMEP on abordait ce dossier chaud de la Syrie.

On recevait l'équipe de Radio-Canada qui a passé deux semaines à Damas.

Damas, une ville dont nous n’avons aucune image et où aucun reporter étranger ne peut mettre les pieds, dit-on, pour nous montrer ce qui se vit dans cette ville de près de 2 millions d'habitants.

Damas, une métropole, moderne ayant hôtels et lieux historiques et surtout des millions d'Êtres Humains qui y sont nés et qui y vivent au quotidien. Un caméraman professionnel et une journaliste « réalisatrice » ont pu être dans cette ville interdite pendant deux semaines. « Tout le monde en parle » les reçoit !

Quel fut le volet choisi à TLMEP pour aborder ce dossier brûlant ? La vie de couple du caméraman et de sa jolie journaliste ! « Renversant » !

La guerre tue horriblement, mais hier à TLMEP, nous avons constaté que le ridicule ne tuait pas. 

Lancé comme un "Scoop" cette équipe "professionnelle" déclare être un « sympathique » et courageux couple !

Et hop, le dossier syrien, le plus important dossier de la planète, devient par la magie du détournement de sujet, un dossier mondain :  Sylvain Castonguay, caméraman de guerre qui aime cadrer les atrocités pour nous offrir du sang frais à l'écran et Marie-Ève Bédard journaliste ingénue faisant de la profonde analyse superficielle, nous déclare « qu'ils sont un couple » !

Celui qui tient le rôle de « fou de l'émission », M. Dany Turcotte, est en totale admiration devant le couple ayant été à Damas pour ne nous apprendre « strictement » rien. Il invite les gens à les applaudir pour avoir réussi à nous montrer en close-up le visage d'un grand brulé. Comme si cette image à sensation que l'on pourrait tourner de la même façon dans n'importe quel hôpital traitant de grands brulés nous informait du conflit syrien.

Hier, le plateau de TLMEP était ému par le joli couple et ému par la souffrance humaine. Un joli couple ayant pour mission, non pas de nous informer sur ce que pense la population syrienne et sur les dessous de ce conflit atroce, meurtrier et sanglant, mais simplement de nous émouvoir sur la souffrance humaine.  

Leur mission : nous offrir la sensation du sang et de la souffrance par des images-chocs tout en sous-entendant que les souffrances qu'ils nous montrent sont le résultat des actions d'un régime "totalitaire" à éliminer. 

Le dossier syrien est d'une simplicité déconcertante pour la jeune et jolie réalisatrice-journaliste et son caméraman de guerre. Suite à un rapide survol caricaturé du conflit, rapidement l'animateur décide de meubler le temps en passant en Afghanistan. Il nous informe que M. Castonguay a reçu une médaille pour avoir sauvé un soldat occidental occupant cet autre Pays qu'on a atrocement "libéré". M. Castonguay aurait-il reçu une médaille s'il avait sauvé la vie d'une des victimes de ces soldats ? La vie des gens n'a pas toujours la même valeur. 

Hier, l'émission « Tout le monde en parle » semblait avoir pour mission de redorer la crédibilité de ce beau, sympathique et valeureux couple. Il fallait rehausser leur égo et leur donner du lustre. On peut déclarer : Mission accomplie pour TLMEP.

Mais concernant le dossier syrien… tant que nos gouvernements hypocrites continueront de favoriser et d'encourager les atrocités qui se vivent en Syrie le conflit fera d'autres victimes. 

On continuera à nous présenter des gens « bons » qui reçoivent des médailles pour leur courage de sauver un soldat afin de pouvoir ensuite tourner des images « exclusives » et on continuera à nous décrire les « méchants » qui doivent être éliminés.

La réalité que l'on vit dépasse toutes les fictions qui ont été écrites. Le conditionnement psychologique quotidien que nous subissons semble en constante progression. 

On efface la réalité de nos esprits pour la remplacer par ce monde manichéen omniprésent dans tous ces films de nos voisins. De Walt Disney à Rambo en passant par 007 la réalité se résume aujourd'hui à la lutte des bons justiciers humanitaires qui à l'aide d'armes de destruction massive, de drones et de bombes luttent contre les "dictateurs" sanguinaires qui s'accrochent au pouvoir et tue leur population pacifique avec une satisfaction digne des grands méchants s'apparentant au Joker de Batman.

Si vous n'avez pas eu votre dose de conditionnement aujourd'hui, je vous invite à vous émouvoir un peu en regardant cette entrevue de TLMEP.

http://www.radio-canada.ca/emissions/tout_le_monde_en_parle/saison9/

Voyez les images de ces grands brulés et le tournage à nous couper le souffle de la course sous le tir des "snipers »". Vous ressentirez une intense émotion de dégoût en voyant ce pauvre homme brûlé épouvantablement et votre cœur s'accélérera devant le danger de courir sous le tir de "snipers". Vous allez ressentir beaucoup beaucoup d'émotions. Mais qu'apprenez-vous ?

Quelle information vous aura-t-on apprise ?

Lorsqu’on ressent plus que l’on raisonne, il faut se poser des questions sur ce qu’on nous livre.

L'information !

http://www.vigile.net/L-information-existe-t-elle

Serge Charbonneau

Québec

 

[1] Un homme trainé derrière une automobile.

http://www.youtube.com/watch?v=aoO4fgvtIJg

[2] Personnes (employés des postes syriennes) jetées du toit de leur édifice.

http://rt.com/news/syria-aleppo-post-video-476/

http://fr.euronews.com/2012/08/12/syrie-des-corps-jetes-du-haut-d-un-immeuble-par-des-rebelles/

http://www.youtube.com/watch?v=fN4r9Hl6xdc&feature=plcp&bpctr=1362407035

[3] Plusieurs vidéos des atrocités commises par ces fous que Radio Canada protège et admire.

http://www.infowars.com/shocking-videos-reveal-truth-behind-syrian-freedom-fighters/

[4] Des images insoutenables. (Houla)

Le cadavre des enfants présentés comme des victimes de Assad par les rebelles criant « Allah wakbar » et démontrant un goût notable pour présenter l'atrocité en remuant même les crânes éclatés des enfants.

http://www.youtube.com/watch?v=jffUNQw8Fl8&bpctr=1362409133

Des enfants qui selon nos médias sont des victimes de bombardements de Assad.

Les bombardements ont laissé leur corps intact et leur ont tous éclaté le crâne !

Euronews :

http://www.dailymotion.com/video/xr4pzs_une-ong-syrienne-denonce-un-massacre-a-houla-au_news

Utilisation médiatique du massacre :

http://www.francetvinfo.fr/massacre-de-houla-la-majorite-des-victimes-ont-ete-executees_100405.html

Travail journalistique concernant le massacre :

http://www.wsws.org/fr/articles/2012/jui2012/syri-j14.shtml

Houla sur Radio-Canada (commentaire effacé, interdit)

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/06/27/004-syrie-commission-enquete-independante-rapport-massacre-houla.shtml

Une analyse de cet attentat par Jean-Michel Vernochet, journaliste français indépendant. 

http://www.dailymotion.com/video/xr84dt_massacre-a-houla-crise-diplomatique-verite-et-mensonge_news

[5] Exécution de prisonniers par les rebelles qui séduisent Radio-Canada

http://rt.com/news/syria-rebel-massacre-aleppo-627/

Des images insoutenables.

Mais des images qui doivent être vues parce qu'elles sont INCROYABLES.

http://www.youtube.com/watch?v=E0z8CQXMNBQ&feature=g-all-u

Ces documents tournés par de dangereux fous psychopathes. Ces gens atteints de démence extrême ou drogués tournent leurs gestes d'une cruauté inimaginable. Une bestialité qui ne se trouve même pas dans la nature. 

En ne dénonçant pas ces monstruosités, nos journalistes deviennent ainsi complices de crimes contre l'Humanité.

Encore des images insoutenables des crimes commis par ceux dont Radio-Canada fait la promotion :

http://www.youtube.com/watch?v=qKVEs3cW11w

Les méthodes de recrutement (torture) de l'armée syrienne libre, cette ASL dont Radio-Canada et tous les médias occidentaux font la promotion :

http://www.youtube.com/watch?v=YwAe5iop_c8&feature=player_embedded

« Tu es un chiite » Non, je jure que non !

« Dis : Vive l'ASL » Vive l'ASL !


Moyenne des avis sur cet article :  4.89/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Martha 6 mars 2013 10:39


     Jusqu’où nos médias iront-ils dans l’abjection ?

    * Cliquez sur : comité Valmy et lire l’interview de Bachar Al Hassad par le Sunday Time. Appréciez la noblesse du discour de Al Hassad et la suffisance de cette journaliste insupportable.


    • leypanou 6 mars 2013 13:21

      Merci Mr Charbonneau pour cet article. On constate que l’insignifiance n’a pas de frontière en ce qui concerne les médias mainstreams.

      Si on veut savoir tant soi peu concernant ce qui se passe en Syrie, on lit les autres journaux ou regarde d’autres chaînes de télévision. La France n’a rien à envier au Canada en ce qui concerne la désinformation : si le défunt Conseil National Syrien ne fait plus l’objet de sollicitations de la part d’émissions sur toutes les chaînes de télévision ou de radio, c’est parce qu’il ne représente vraiment pas grand chose, sauf pour des émissions comme C dans l’air.

      L’abrutissement de masse n’est pas prêt de s’arrêter.


      • Aldous Aldous 6 mars 2013 13:24

        Article trés interessant.


        Il est necessaire de se demander ce que signifie cet frénésie dans l’horreur et la barbarie que commettent les gentils rebelles pretenduement démocrates avec la volonté d’en faire étalage sur internet.

        Il y a sans doute la volonté d’administrer un choc psychologique à la population Syrienne.

        Mais cette radicalisation des modes de lutte est aussi de l’ordre de la profanation.

        Quan ont decapités et jeté le corps d’un prisonnier dans les égouts, ça signifie que l’on ne se contente pas de tuer le corps, on veux aussi soiller l’âme de la victime, lui interdire des funerailles religieuses.

        Il y a donc une dimension de guerre contre le sacré dans ces actes, qu’on retrouve, toutes oroportions gardées dans d’autres groupes ctivistes soutenus pas l’occident.

        C’est le cas des Pussy Riot qui ont profané la cathédrale de Moscou ou des Femen qui on fait de meme avec celle de Paris.

        Un parfum de rite luciferien se repand sur la planete.


        • sirocco sirocco 6 mars 2013 13:33

          Du côté européen, on n’est pas mieux loti avec nos « merdias », comme les qualifient maintenant la plupart des AVoxiens. 

          Ainsi la chaîne judéo-franco-allemande ARTE n’a aucun scrupule à asséner jour après jour sa propagande atlantiste : haro sur la Syrie, sur la Russie (au moindre prétexte), sur la Chine, sur l’Islam, sur Cuba...
          Ayant abandonné toute notion d’honnêteté journalistique, cette chaîne continue à affirmer imperturbablement dans ses JT que Bachar el Assad a entrepris un massacre systématique de son peuple et que ce dernier tout entier lutte comme un seul homme pour renverser le régime en place.
          Une telle bassesse dans la soumission aux thèses américano-sionistes, au mépris de l’objectivité, est affligeante.


          • joelim joelim 6 mars 2013 20:05

            Dans un documentaire consacré au coup d’Etat contre Chavez en 2002 (qui a duré 2 jours), on entend à la 42e mn un représentant de la maison blanche affirmer, juste après le coup d’Etat :


            le gouvernement Chavez est responsable de cette crise
            il a réprimé une manifestation pacifique
            en tirant sur la foule, faisant 10 morts et plus de 100 blessés
            voilà les faits
            un gouvernement de transition a été instauré

            comme le montre le documentaire ce sont des snipers qui ont tiré. 

            Ça ressemble très très fort à la « méthode » utilisée actuellement contre la Syrie... 

            Nos gouvernants en soutenant la rébellion sont donc pleinement responsables des massacres et déplacements de population qui se passent là-bas. Ils ont du sang sur les mains mais ne le savent, ou ne s’en soucient pas. Et ils se permettent encore d’utiliser les mots de démocratie et de liberté, comme des mantras qui leur ouvriraient toutes les portes... Les portes de l’Enfer, oui...

          • mortelune mortelune 6 mars 2013 16:05

            Ce qui me fait vomir c’est qu’une partie de mes impôts servent à soutenir ceux qui font ces massacres. Nous sommes gouvernés par des psychopathes !



            • Don Michael Corleone Don Michael Corleone 6 mars 2013 19:14

              Oui la Syrie après l’Iraq notamment expérimente l’abominable et quand on voit les clowns des médias de masse c’est comme si on crachait sur la souffrance réelle et atroce du peuple syrien. Alors certains refusent de croire que les dirigeants occidentaux peuvent faire de pareilles abominations. Mais ont-ils déjà oublié Abu Ghraïb, Guantanamo etc... Ont-ils déjà oublié le soutien des Kissinger ou autres à Pinochet, ont-ils déjà oublié l’agent orange sur les vietnamiens ? Alors non ce n’est pas surprenant que les dirigeants occidentaux soutiennent les barbares de la rébellion ou autoproclamée telle « syrienne », ce n’est que la continuité de leur logique. Ils veulent briser la Syrie parce que c’est une nation ancienne et qui a une âme. Ils ont horreur de ça, car quand vous avez une âme vous résistez. Après avoir quasiment briser leurs peuples, ces démons veulent briser d’autres peuples et les soumettre. Ces gens n’ont pas de limite dans l’horreur, il faut accepter cette idée aussi horrible qu’elle soit. Ce qu’ils font en Europe avec cette odieuse austérité suit la même logique. Il faut que les gens comprennent à qui ils ont affaire sinon quand leur tour viendra ils seront surpris.


              • emphyrio 6 mars 2013 23:33

                Trois ans que je ne regarde plus la TV et votre compte-rendu sur la futilité des ces émissions me remplit à nouveau de colère. Il n’est pas un jour où l’internaute peut constater via internet l’anéantissement planifié de la nation syrienne.


                • Gasty Gasty 7 mars 2013 08:15

                  Depuis le temps que je ne regarde plus la TV, c’est pour moi une information qui me révolte aussi, de savoir jusqu’à quelle bassesses ils en sont rendus.

                  Mes pauvres compatriotes !


                • Jonas 7 mars 2013 08:07

                  Bien sûr que le conflit syrien est grave.
                  Mais faut-il ouvrir un autre front contre les Jihadistes en Syrie ?
                  La France mène déjà une guerre ouverte contre eux au Mali. Le conflit peut être maîtrisé car loin des frontières de grandes puissances internationales.
                  Mais en Syrie, la situation est différente vu le contexte géo-politique.
                  Cela impliquerait la participation du Liban, la Russie, l’Afghanistan, l’Iran, le Qatar, l’Arabie Saoudite, le Hezbollah, Israël....c’est injouable.
                  Un conflit ouvert dont on ne pourrait mesurer les conséquences.
                  http://www.youtube.com/watch?v=oHax-ptuSEE
                  http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=RUFfWZEvy00
                  http://www.youtube.com/watch?v=8hVe6KhwKpw


                  • contre-vent 7 mars 2013 10:19

                    Que l’on soit bien d’accord, il n’y a pas plus dégueulasse que le massacre de civils

                    Quel participation du Liban ? La Syrie d’ailleurs se contrefout de la souveraineté du Liban puisqu’elle est autorité militaire. Allez demander aux chrétiens du Liban (les chrétiens etaient majoritaires) ce qu’ils pensent de la Syrie. Vous avez une mémoire de poisson rouge.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Serge Charbonneau

Serge Charbonneau
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès