Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Taddeï, Zemmour, Naulleau, bouées de sauvetage

Taddeï, Zemmour, Naulleau, bouées de sauvetage

Dans chaque organe médiatique il est important qu’il y ait, malgré toutes tendances confondues ou pas, quelques grammes de liberté et de vérité. Même si certaines chaines de télévisions sont entièrement tournées vers une seule classe d’âge avec son caractère spécifique de type d’émission et son cortège de publicités bien ciblées en rapport, il est là, quelque part. Dans le flot des séries, sujets pipole, journaux télévisés et reportages, il est indispensable que se dégage, dans cette trame schématique, au moins un seul bon animateur quotidien, n’ayant ni la langue dans sa poche, ni pensée-unique-politiquement-correcte. Quand presque l’ensemble des autres acteurs de certains médias paillasson souvent peuplés de carriéristes uniquement ambitieux, soutenus et protégés par la meute des millions de fanatiques soumis, s’il en faut un seul, ce sera lui.

Sur chaque support papier, radio, il en est de même, sans cette respiration obligatoire, c’est l’apnée assurée dans un conformisme, un communautarisme et un consumérisme insupportable qui ferait fuir quantité, voire, la totalité des auditeurs individuels jusqu’au dernier. Il est certains films, certaines émissions et certains jeux télévisés, dont on peut aisément finir par croire, au bout d’une heure et demi, qu’ils prennent la peine de nous en informer avant de diffuser, non pas pour que nous soyons présent pour les applaudir, mais surtout, parce que c’est nous qui leur payons leur petite fête entre eux. Sans le téléspectateur, ils se retrouveraient devant ce constat amer qu’il ne sont qu’une communauté fermée, obtue et auto-satisfaite de stars recyclées en propagandistes humanitaires.

Sans l’aval de quelques derniers téléspectateurs fidèles, ces activités audio visuelles n’ont plus de raison d’être par elles même puisqu’elles coûtent plus cher qu’elles ne rapportent. En effet, il n’est pas pensable qu’il soit intelligent de faire jouer des animateurs entre eux, dans une émission qui coûte plus d’une centaine de milliers d’euros, et juste pour qu’une association caritative en gagne mille ou dix mille, et l’on peut se demander pourquoi la chaine ne balance pas ces valeurs en euros directement aux associations. Curieusement, lors de la crise pandémique, aucun invité n’a déclaré chez Ruquier, n’avoir été vacciné, et tout porte à croire que ces sommes servent à fourguer pour l’équivalent de médicaments recyclés. L’industrie pharmaceutique ne se presse pas non plus, elle même, d’offrir gracieusement, directement et sans intermédiaires pompeux, fort coûteux et parfois de façon fort indécentes, de quoi sauver l’humanité.

Sur les chaines publiques par exemple, le fragile fusible si contesté, c’est Frédéric Taddéi. On peut deviner qu’il a dû imposer son éthique et sa déontologie par sa grande gueule marquée d’un faciès de pitt bull néanmoins gentil. Il est une des seules vraie respirations de la chaine publique quotidienne. Non seulement il peut absolument tout dire, et souvent fort intelligemment, et tout contredire, puis inviter quiconque a envie de tout dire dans le cadre des limites de la loi qu’il déclare même regretter, mais en plus avec l’aval direct de son patron, Patrick de Carolis. Il est absolument indispensable pour l’éclectisme de la chaine qui sans le premier cité, ne serait plus qu’un ennuyeux concert de lèche bottes blues, et ouvert qu’aux porte-paroles de cette tribune de propagande USraélienne and co ou Onusienne, qui domine outrageusement parfois, notre paf public. Il est condamné à rester, uniquement pour apporter à la chaine son quota de vérité sans laquelle elle serait perdue. Malgré l’important lynchage que son émission a soulevé, l’opposition à ses propos, le maintien de sa politique et de son éthique personnelle décriée même par ses invités, venus lui reprocher cette liberté qu’il défend avec brio, il est toujours là...et pour cause.

En fin de semaine, à l’heure de la détente savamment épicée par ce fin chef étoilé qu’est Ruquier, deux autres fusibles inexécutables trônent à la gauche du père de l’émission. Il en est de même pour ces deux critiques indétrônables malgré le vent de la rumeur, ils sont toujours là, imperturbables et indissociables. Le premier, dans sa jeunesse, à l’heure où nous courions les filles en mobylette ou tapions dans des ballons, lui, fuyait les cours de récrés pour avaler les bibliothèques en tous genres. Il est devenu aujourd’hui la ceinture noire de l’art martial du livre et personne n’arrive à lui opposer le moindre argument assez solide pour le contrarier, sauf dans ce cas. Personne n’est infaillible.

Le second, lassé de forcer les portes du monde de l’édition et solidement soutenu par un réseau d’écrivains déçus, a fini par constituer son outil de travail personnel et fonder sa propre maison d’édition indépendante. Inutile de vous dire que tous les écrivains passés à travers les mailles du filet de l’édition officielle ayant pignon sur rue, et qui comptent sur cette tribune d’ « on est pas couché » pour se faire une publicité sans payer aucun annonceur, vont être finement reçus. Tous les plagieurs sans assurance, les nègres grossiers dont on reconnaît tout de suite le style, les faux imitateurs dont on reconnaît tout de suite les maitre à penser, les faux cuirs ou crocos qui déteignent à la vapeur, les langues de bois mal pendues, les hamacs de contrefaçon synthétiques mal ficelés, vont craquer en dix secondes. N’importe quel château de cartes qui auraient été collé à l’amidon de patate génétiquement modifié, quand le sieur Naulleau se sera assis dessus cinq minutes ayant pris soin d’allumer à son pied deux casseroles d’eau bouillante et génératrice de vapeur, s’écroulera à façon, sauf dans ce cas.

En deux mots, deux coups de cuiller à pot, deux revers de fleuret moucheté, l’affaire est réglée, comme dans la fosse aux lions. Tous ceux qui ont usé de lèche botte, de piston, qui ont couché avec le producteur ou sont simplement les amis d’un célèbre homme sandwich réputé sur le paf, les inconscients naïfs qui croient en ce samedi soir faire la une afin que tout le monde en parle, peuvent être débouté, voire déboulonné sévèrement. La rancune est coriace et la rumeur de tous poils s’étend comme trainée de poudre, rien y fait, nos deux lascars seront là, samedi soir à la même heure.

En somme, dans ce grand-tournez-manège-infernal-du-m’as-tu-vu-humanitaire-au-secours-des-pauvres-qui-n-ont-pas-la-télé, il est devenu indispensable à chacun de revêtir la blouse blanche de complaisance, de cautionner une ong ou association d’aide humanitaire, au nom desquelles bien des émissions s’attribuent le masque du profit déguisé, du carriérisme indécent, dont seuls quelques perles sortent la tête de l’eau, juste pour que flotte l’iceberg de la-croisiere-s-amuse.

Pour rester en bonne santé, le mieux, c’est de zapper la tété, car en effet, Taddéi, on peut très bien l’écouter sur la toile.

CHAMPAGNE MOET ET SIDACTION PIQUE-ASSIETTE.

Seuls les faux sourds sélectionnent que ce qu’ils ne veulent entendre


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • chams 20 mars 2010 11:20

    pas si sur...

    zemmour est allé trop loin. ils auront sa peau.

    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 mars 2010 11:34

      Pas si sur non plus, mais Il vaut mieux avoir raison seul que se tromper avec la masse...


    • PhilVite PhilVite 20 mars 2010 12:43

      Là, Lisa Sion 2, vous prenez Marcel Achard à contre-pied
       

      Lui, affirme qu’il vaut mieux se tromper avec tout le monde que d’être intelligent tout seul.

      Question courage et intégrité, vous avez raison.

      Question confort et tranquillité d’esprit, c’est lui qui a raison !


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 mars 2010 12:56
      Slu Philvite,

      « Question courage et intégrité, vous avez raison. Question confort et tranquillité d’esprit, c’est Achard qui a raison !  » intéressant, c’est un peu la même conclusion qui est ressortie de l’émission sur Milgram. 

      Par Peachy Carnehan (xxx.xxx.xxx.164) 17 mars 21:43

      J’ai lu une chose instructive dans Libération, ce matin, qui a interviewé Laurent Bègue, prof en psychologie sociale : Selon lui, et après débriefing des cobayes, le profil type des participants qui sont allés jusqu’au bout est le suivant   : "Des personne serviables, aimables(...) Ces personnes sont fiables, ponctuelles, consciencieuses. Le soumis est en fait quelqu’un qu’on aimerait avoir pour voisin« . A contrario ceux qui ont désobéi : »Dans les rebelles, nous avons des femmes et des hommes de gauche : être à gauche, c’est lié à la rébellion. Ou avoir participé à des grèves, des manifestations... Les rebelles dans la vie le sont plus dans l’expérience".


    • mouqawama 20 mars 2010 11:50

      Zemmour est un minable propagandiste qui ne fait que ramer dans le sens des intérêts de l’oligarchie dominante,quoi de plus consensuel que de taper sur les immigrés et la banlieue ? simple recyclage d’idées présentes dans l’inconscient collectif depuis 40 ans et qui trouvent désormais leur terrain d’expression à la télavi vision,il était bien nécessaire de museler le Pen pendant toute sa carrière politique pour qu’aujourd’hui la mafia politico médiatique se déchaine, jouant sur les ressorts identitaires et les vieux poncifs racistes fruits du passif colonial Français.
      On évacue ainsi les questions du capital,du chômage de masse,des délocalisations, des destruction, méthodiques de l’appareil industriel Français noyant les thèmes importants grâce à l’explosion islamophobe et le règne des penseurs minutes.
      Que ceux qui se prétendent critiques du système consacrent le pitoyable Zemmour,« nouveau phare de la pensée » en dit long sur le travail méthodique de destruction de la pensée Française notamment sous le règne des néo philosophes,les laquais du néolibéralisme, anciens tiers mondistes et « communistes » reconvertis dans la défense des intérêts du capitalisme.
      Le seul lieu d’expression véritable et d’opposition d’idées reste l’émission de taddeï,il faut saluer le courage et la véritable indépendance de cet animateur fait unique dans ce paysage de désolation médiatique.


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 mars 2010 12:09

        « le travail méthodique de destruction de la pensée Française » vous êtes beaucoup trop catégorique et radical pour entrainer un débat fondé sur le dialogue constructif. Ce petit bonhomme se sert de son cerveau avec une habileté qui échappe aux êtres trop instinctifs et manquant d’intuition. Trop de mensonges ont circulé dans le passé et même par écrit. Pour les discerner du vrai, il faut véritablement élargir sa pensée et seule, l’analyse globale permet de remettre en cause la pensée unique véhiculée par les gagnants. C’est ce à quoi s’appliquent courageusement ces défenseurs de notre histoire victime de la contrefaçon marketing quotidienne.


      • mouqawama 20 mars 2010 12:24

        @L’auteur
        C’est d’un comique !
        Vous prenez Le pen Tenant le même discours durant toute sa carrière politique,pour nos bons faiseurs d’opinions à géométrie variable et les rentiers du folklore antiraciste phagocyté par le sionisme conquérant, ce type est un raciste par contre Zemmour la nouvelle star du Paf se lâchant allégrement ,étalant son racisme primaire c’est de l’impertinence et de l’anticonformisme,cherchez l’erreur !
        On est politiquement incorrecte dans le discours aujourd’hui sur les rapports du sionisme à la république et les mensonges médiatiques sur les questions du proche orient ,tout le reste n’est que baliverne,tous ceux qui se sont engagés dans cette voie peuvent en témoigner,la liberté d’expression n’est qu’une vaste imposture,les véritables dissidents ne passeront jamais à la télé, penser le contraire relève de la naïveté juvénile.


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 mars 2010 12:33

        « On évacue ainsi les questions du capital... ...On est politiquement incorrecte »

        Qui sont ces « ON » au nom desquels vous vous exprimez trop souvent ? Pour quelle raison vous assimilez vous tel un paillasson de façon aussi catégoriquement servile ? N’avez vous pas une pensée propre et indépendante comme celle de ceux dont je parle dans l’article ? 


      • Iren-Nao 20 mars 2010 12:40

        @ mouqawarna

        Vous etes le consensuel conformiste et a la botte.

        Vous etes de mon point de vue le « nauseabond »

        Le Pen et le FN tiennent depuis un e trentaine d’anne un discours carrement a contre courant et fort peu mediatise.

        Comme il correspond tout de meme a une realite, il dure. Par exemple on ne peut en dire autant du Modem avec qui il reste de bon ton de s’afficher sans honte.

        L’originalite et le courage ne sont pas de votre bord.

        Iren-Nao


      • mouqawama 20 mars 2010 12:52

        @Iren nao
        Allez vous instruire, vous reviendrez lorsque vous aurez un soupçon d’intelligence et lorsque votre capacité de réflexion aura dépasser le stade de la réflexion primitive.
        Je n’en suis pas à m’ébahir devant les contorsions intellectuelles des rentiers de la société médiatique, leur prose indigeste et les réflexions de caniveau.


      • mouqawama 20 mars 2010 13:27


        Un exemple de façonnage dépolitisant des perceptions fut l’introduction du
        communautarisme ethnique en France par le Front National au début des années 1980.
        Probablement inconscient du rôle d’idiot utile qu’on allait lui faire jouer dans ce vaste plan
        d’ingénierie des perceptions, le FN a eu comme impact sociétal d’implanter durablement la perception de l’apparence physique dans le logiciel de la culture politique française. Avant le Front National, la couleur de la peau ou le type ethnique étaient certes perçus, mais n’entraient pas dans la composition du discours politique. Ces données biométriques étaient reléguées au second plan de la perception d’autrui, à un niveau anecdotique, elles n’étaient pas « politiquement » perçues, car c’était la classe sociale qui servait de discriminant quasi exclusif. En l’espace de quelques mois, aux alentours des années 1983-84, sous l’influence conjuguée du Front National et d’une élite politico-médiatique complice et trop heureuse de faire prendre durablement le leurre en orchestrant de faux débats par la création de SOS Racisme comme faux remède à un faux problème, les gens se sont mis à se regarder dans la rue en remarquant soudainement la couleur de la peau, le type ethnique, et en se positionnant « politiquement » à partir de ces caractéristiques, en prenant parti pour ou contre, en entretenant un débat, avec soi-même ou les proches, bref en mobilisant du temps d’attention sur ces questions. Le faux problème de l’apparence physique était créé. Dans les médias ou les repas de familles, on ne parlait plus des pauvres et des riches, mais des blancs et de leurs « potes » colorés. Le degré zéro de la pensée politique était atteint, l’attention était détournée de la question du capital, le leurre avait rempli son rôle. Une nouvelle réalité politique venait d’être construite, dans laquelle la couleur de la peau et le type ethnique se mettaient à jouer un rôle plus important que les revenus et le salaire.


      • jakback jakback 20 mars 2010 13:57

        A bout d’argument, lorsque le son entendu n’est pas celui que l’on souhaite, on sort les mots « qui tuent » raciste, nazi, et vogue la galère, nous les opprimés, les noirs, les arabes, les asiatiques, les homos ect..., insultent sans crainte de représailles, pas de loi liberticide interdisant de jeter l’opprobre sur les mécréants qui on l’audace de penser autrement que ce qui est autorisé.
        Alors permettez moi de vous dire, que cette majorité silencieuse, en a assez de ces procès d’intention et des insultes qui vont avec.
        Zemmour dit ce qu’il pense, avec des références irréfutables, lui nier cette liberté, s’appelle Fascisme, communisme, bref dictature.
        Soyez persuadé que les Français de toutes origines, ne laisseront s’installer cette chape de plomb sans combattre, du moins je le souhaite.


      • Allain Jules Allain Jules 20 mars 2010 12:19

        @Lisa, 


        Bonjour.

        Sur un point, je suis tout à fait d’accord.

        Taddeï reste le seul et l’unique journaliste du service public

        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 mars 2010 12:26

          Bonjour Allain,

          en effet, sans lui, et sans eux en l’occurrence, l’iceberg coule...

          Il suffit d’un seul électron libre pour contrer la pensée unique. a+, L.S.


          • Radix Radix 20 mars 2010 12:31

            Bonjour Lisa

            J’aime bien les deux trublions de Ruquier même si je ne suis pas toujours d’accord avec eux, au moins ils tranchent avec le ron-ron médiatique et le cirage de pompes généralisé.

            Taddéï, je l’écoutais déjà à la radio et j’admirais sa façon d’interviewer ses invités : c’est rare un interviewer dont la question est plus courte que la réponse !

            Ces deux émissions ont des finalités différentes mais complémentaires et leurs deux animateurs ont au moins en commun deux qualités : le courage et l’honnêteté, cela devient rare !

            Radix


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 mars 2010 12:45

              Bonjour Radix,

              « J’aime bien les deux trublions de Ruquier même si je ne suis pas toujours d’accord avec eux » En effet, il leur arrive de flancher et de tomber parfois dans l’excès. Mais pour enfoncer la porte de l’édition officielle et défendre la culture consumériste markettée, rien n’est jamais trop fort. Conf : http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/le-medicis-2009-de-grasset-on-70172

              Et je te garantis que ce n’est pas qu’un appel à cirage de pompe lancé à la volée afin de préparer le tapis de complaisance à leurs pieds pour essayer de fourguer mon premier bouquin.

              Cordialement. L.S.


            • heliogabale boug14 20 mars 2010 13:22

              Je ne veux pas défendre Eric Zemmour...mais c’est bel et bien vrai....mais le problème n’est pas là, dire cela n’est pas suffisant...il faut comprendre pourquoi on en est arrivé là et je persiste à croire que les déterminismes sont sociaux et non pas ethniques...finalement c’est toute une politique d’exclusion qui a amené à cette situation...les populations immigrées ont été quelque peu victimes d’une politique d’exclusion...on n’a nullement eu l’envie de les intégrer ou de les assimiler...on les a de facto cantonné dans des banlieues éloignées de toute activité, ces banlieues engendrent des sous-prolétaires...de nombreuses personnes font des études, deviennent d’honnêtes citoyens mais elles fabriquent leur lot de brebis galeuses qui ne font pas dans la délinquance haut de gamme mais dans la médiocrité quotidienne...Ils sont totalement acculturés...produits d’une réelle sous-culture (le rap actuel est de la pure merde mélangeant sentiments faussement pieux et islamique avec un consumérisme bling-bling dégradant pour la femme) qui n’a aucun propos...


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 mars 2010 03:40

                Soit, on est bien d’accord, mais ils sont surtout victimes, d’abord de notre politique extérieure dans leur pays, dont nous avons cru un instant changer l’identité ( l’Algérie française ) puis la langue ( les flics du Maroc parlent français ) . Et maintenant, nous même soumis à une culture étasunienne avons importé ce rap qui va de la pure poésie en alexandrins de trois kilomètres à la pure diatribe sauvage...


              • Yvance77 20 mars 2010 16:11

                Salut,

                Tiens voila un post qu’il est bon.

                D’un côté si tu places Drucker, Chazal et Pernault face à Zemmour, Naulleau et Taddei ... tout d’un coup tu réalises là ou tu as le plus de chance de t’instruire et d’apprendre un truc qui sort du con ... forme.

                Nous n’avons pas besoin être en accord sur tout ou du même bord politique mais il faut savoir reconnaitre là ou est la Raison ... et elle n’est pas vers les premiers cités. Quand bien même les seconds n’ont pas toujours la vérité pour eux.

                Les critiques Chez Ruquier ou Taddei frappent souvent juste et direct. Pas de lâcheté c’est en face et sans vulgarité. Que les gonzes en promo, n’en soient pas satisfaits, devrait faire partie du jeu. Mais à aujourd’hui peu accepte cet exercice poussant à aller de l’avant et vers la qualité.

                De plus Zemmour est l’un des rares qui cogne sans coup férir contre l’UMP (alors que c’est son bord politique) et bien mieux que tous les autres de gauche ... un comble. Remarque le gars est un Gaulliste (un poil réac tout de même mais bon ca passe) et pas un néo-libéral, ce qui fait toute la différence. Et je ne suis pas sur qu’il reste longtemps en place.

                Au pays de la télé Sarko, ceux-ci sont tout de même un sacré bol d’air.

                A peluche

                A peluche


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 mars 2010 03:50

                  Slu,

                  «  Les critiques Chez Ruquier ou Taddei frappent souvent juste et direct. » Ouais, on sent qu’ils ont bien les pieds sur terre même s’ils ne sont pas toujours très compris, rien chez eux ne part d’un mauvais sentiment.

                  « De plus Zemmour est l’un des rares qui cogne sans coup férir contre l’UMP » Exact, ce type est tellement libre d’esprit que personne n’est épargné et il frappe toujours là où ça fait mal. Un seul mec de ce genre et toute la classe politique doit se tenir à carreau.

                  « Au pays de la télé Sarko, ceux-ci sont tout de même un sacré bol d’air. » Je n’ose pas imaginer comme serait triste le paf sans ces quelques grammes de vérité et de liberté. Pourvu que ça dure parce qu’ils sont quand même sacrément contestés...

                  Si ils sautent, on est bon pour la Pravda...a+, L.S.


                • non666 non666 20 mars 2010 16:16

                  1)Bonjour Lisa Sion.
                  Je suis un peu plus sceptique que toi sur l’independance des deux compères.
                  Dans une statégie de controle, il est important de laisser quelques phares allumés pour rassembler les opposants, histoire de les compter, histoire de les localiser, histoire de les observer.
                  Naulleau et Zemmour le pseudo gaucho et le pseudo facho sont tout juste assez caricatural pour rassembler les refractaires derrieres les memes Tv que les moutons plus dociles.
                  On créée l’illusion d’un lieu secret, d’un rassemblement tard dans la nuit : c’est l’aventure , c’est la resistance...
                  Mais tout reste sous control et les deux mangent la meme avoine, aux memes rateliers que leurs compères qui vendent le vomi consentuel.
                  Pas d’Eric Laurent, pas de Thierry Meyssan, pas de denis Robert, hein, la resistance ne se fait qu’a dose homeopathique.

                  Quand on organise un debut de commencement de regard critique sur le 11 septembre, cela se fait chez Taddei , mais sous surveillance du CRIF.
                  Un critique (de la tribu) mais 3 orthodoxes pour le contrer (de la meme tribu !)
                  La ou je te suis completement, par contre, c’est que sans eux, la perte de control sur les « resistants » serait en croissance exponentielle.

                  2)Consentuel qui se trompe
                  Se tromper tous ensemble : que c’est rassurant !
                  C’est aujourd’hui la clef du fonctionnement gregaire.
                  Suivre le troupeau en deconectant ses processseurs logiques individuels...

                  3)Peachy et Liberation : les gens de gauche aurait resisté !
                  J’adorre !
                  Cela me rappelle un nommé Gerard Miller comique ou psychiatre de son etat qui sevi souvent dans l’emission des minorités a la majorité de temps de parole, chez Ruquier....
                  Il annoncait avant une election, il y a tres longtemps , en usant de son autorité de psychiatre que les lecteurs de gauches avaient sans conteste possible la sexualité la plus sereine et le pplus epanouie...
                  Il va sans dire que les electeurs FN etaient des peine a jouir , des impuissants chroniques et qu’ils ne depassaient dans l’incompentence pour la chose que ceux du RPR...
                  Chacun flatte son electorat comme il peut (vote pour moi, tu passera pour un bon coup).

                  Ainsi donc Liberation, le journal de BHL et du Baron de Rottschild annonce a ses electeurs qu’ils auraient surement été des resitants !
                  Restez chez nous fideles lecteurs et on continuera a vous flatter !


                  • appoline appoline 20 mars 2010 20:10

                    @ Non,


                    BHL résistant ! On se demande bien à quoi, BHL le seul pseudo philosophe à n’avoir peur de rien, surtout pas du ridicule.

                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 mars 2010 04:30

                    Bonjour non666,

                    " Je suis un peu plus sceptique que toi sur l’indépendance des deux compères.
                    Dans une stratégie de contrôle, il est important de laisser quelques phares allumés pour rassembler les opposants, histoire de les compter, histoire de les localiser, histoire de les observer
                    . « Je ne doute à aucun moment de la tienne, d’indépendance, et pourrais reconnaitre n’importe quel de tes com en aveugle. Je pense qu’il en est de même pour eux, ils ont tellement de personnalité, et Ruquier doit penser qu’elle est indispensable à son émission, qu’ils peuvent effectivement dire exactement tout ce qu’il pensent. Ce sont des politiques, mais littéraires avant tout. ils savent donc tout dire dans les termes que la chaine acceptera les yeux fermés.

                     » Pas d’Eric Laurent, pas de Thierry Meyssan, pas de Denis Robert, hein, la résistance ne se fait qu’a dose homéopathique. « C’est vrai, j’aimerais bien les voir tous ensemble sur un plateau, mais si cela ne se fait pas, de qui est ce vraiment la faute ? La recherche de l’audience devra m^me pousser la chaine à oser le 9/11 et Kennedy.

                    Dans cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=u19VdvWwTFo&feature=PlayList&p=D35FC96D741F116D&playnext=1&playnext_from=PL&index=3 on peut constater comment pour un mot dans le dico, que le politiquement correct tient à enterrer alors qu’il est contenu dans les droits de l’homme, c’est le clash immédiat. C’est quand même curieux, comme si l’on cherchait à enterrer les droits de l’homme avant tout... ?

                     » en usant de son autorité de psychiatre que les lecteurs de gauches avaient sans conteste possible la sexualité la plus sereine et le plus épanouie...il est de gauche Miller...

                    Merci d’être venu, L.S.


                  • ddacoudre ddacoudre 20 mars 2010 16:54

                    bonjour lisa

                    trés bon article. toi aussi tu as la forme,

                    je suis allé lire ton lien en fin d’article, cela ma bien amusé car en 1999, j’ai écrit « l’empire libéral mourra comme est mort l’empire Romain », j’en avais fait un article qu’ago avait refusé,
                    mais pas seulement comme l’explique Zemmour, nous il y a en plus la pollution qui y concours, et le remplacement des populations ne sera pas suffisant pour en modifier les valeurs car son organisation systémique est plus solide, bien que par sa capacité à produire il cause sa propre destruction, dans le meilleur des cas pour un renouveau.

                    cordialement.



                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 mars 2010 04:35

                      Bonjour DD
                      Je te remercie pour la forme, ça fait du bien. Pour ton article, je me suis fait refuser vingt articles sans pour autant me décourager. Quand je les relis aujiurd’hui, je ne regrette vraiment pas de les voir enterrés. Quand j’ai la frite, je les reprends les peaufine et les raccourcis afin qu’ils restent lisibles, car le but est là quand même
                      Je te remercie d’être passé a+, L.S.


                    • Fergus Fergus 20 mars 2010 18:00

                      Bonjour, Lisa Sion.

                      Bien que connaissant peu ces trois journalistes, j’ai lu avec beaucoup d’intérêt cet article. Des trois, c’est Zemmour que je connais le moins mal, et je crois qu’il ne mérite pas les anathèmes virulents qui sont jetés contre lui. Zemmour est avant tout un éditorialiste libre (cela se sent notamment vis-à-vis de son camp) dont les torts sont avant tout d’être souvent un peu trop péremptoire et de ne pouvoir s’empêcher de temps à autre de céder à la provocation en forçant le trait de ses interventions. En conclusion, je pense que des gens comme lui sont nécessaires car ils font réagir, ce qui est toujours infiniment mieux que de contribuer à l’endormissement des masses.


                      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 mars 2010 04:41

                        Bonjour Fergus,

                        « et je crois qu’il ne mérite pas les anathèmes virulents qui sont jetés contre lui. » c’est sympa pour lui et cela prouve qu’il est aussi compris, mais de toi cela ne m’étonne pas.

                        «   je pense que des gens comme lui sont nécessaires car ils font réagir, » c’est exactement ça, le fait qu’il puisse s’exprimer et que les autres puissent lui répondre, crée cet espace où le plus fin des deux l’emporte par son explication la plus facile à retenir et à répéter. Dans ce domaine, il et champion de la la polémique ( victorienne )...


                      • furio furio 20 mars 2010 19:05

                        j’ai pas tout lu mais a t’il été précisé que le nimbus aux grandes oreilles est un sion-niste ? Voila pourquoi il est toujours et encore à la télé. Je pense que Dieudonné a immensément plus de talent que cet avorton décrit plus haut. Et que ne l’oublions pas Dieudonné est devenu un pestiféré pour être remplaçé par une merde médiatique aux saillies télévisées plus que douteuses (machistes, racistes, etc..)


                        • fifilafiloche fifilafiloche 20 mars 2010 19:15

                          Pour pouvoir tirer des conclusions, la thèse est aussi nécessaire que l’antithèse. Depuis trop longtemps, dans les médias, la thèse empathique, celle sur laquelle la grande majorité ne peut que s’accorder puisqu’elle donne une image généreuse de soi même, a étouffé un discours antithétique qui cherche la sincérité derrières les postures mercantiles, d’où la dictature de la pensée unique, étouffant tout esprit critique.


                          Ces mal pensants, mal disants sont une bouffée d’oxygène salvatrice. Les émissions comme celles d’Ardisson, derrière une façade provocatrice, n’avaient de provocateur que la vulgarité, le fond était tristement et ennuyeusement bobo, le coeur à gauche et le portefeuille à droite, conforme à ce que voulait entendre la grande masse de la bourgeoisie moyenne baby boomesque.

                          Ces réformateurs doivent leur succès non à la provocation, non à leur style mais à la densité du fond. Ils sont utiles pour le débat démocratique. Merci d’exister.

                          On comprend que Lalanne, qui a fait des bons sentiments son fond de commerce depuis 30 ans, réagisse si violemment lorsqu’il est mis à nu. Là aussi, ils agissent comme des révélateurs de sa réelle nature, manipulatrice et immature.

                          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 mars 2010 04:50

                            « d’où la dictature de la pensée unique, étouffant tout esprit critique. » Il y a tant de mensonges à cacher, sur les ventes d’armes, sur les médicaments, sur les assassinats, que finalement, ces polémiques ne pissent pas haut... 

                            «  Les émissions comme celles d’Ardisson, derrière une façade provocatrice, » dans le temps oui, mais aujourd’hui, il s’amuse plus qu’à à jeter de l’eau sur le feu sans mener le débat, c’est devenu pathétique.

                            " Ces réformateurs doivent leur succès non à la provocation, non à leur style mais à la densité du fond. Ils sont utiles pour le débat démocratique. Merci d’exister. " belle formule, je n’ai rien à ajouter et l’on va en rester là dessus. Merci d’être passé, L.S.


                          • L'enfoiré L’enfoiré 20 mars 2010 19:22

                            Salut Lisa,
                             Je manque un peu de contexte pour donner un avis si ce n’est un peu formaté.
                             Ce que je remarque, c’est que les jeux envahissent un peu trop les télévisions françaises.
                             TF1 peut-être plus que France2 que je préfère. France3 n’est pas mal en général.
                             La télé réalité style Koh Lanta, les jeux ne m’intéressent pas, donc je ne regarde pas, donc je ne peux en parler.
                             Les noms de vos animateurs, je ne cherche pas beaucoup à les (re)connaitre.
                             Ce qui veut dire que des Frédéric Taddéi, Zemmour, Naulleau, je ne connais pas.
                             Ruquier par contre, je connais. Son humour, ses pièces de théâtre...


                            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 mars 2010 04:55

                              Slu l’enfoiré,

                              t’es pas obligé de participer à la polémique des ondes du paf, cela te permet de préserver une réelle personnalité hors des sentiers battus et plus proche des sommets ensoleillés, bon choix monsieur...


                            • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 20 mars 2010 19:24

                              à l’auteur,

                              Taddéi est effectivement un bon journaliste, ce qui reste très rare à la télé. Zemmour me casse souvent les noix avec son coté réac vielle France mais il a du talent et j’aime bien l’écouter chez Ruquier. Je suis rarement d’accord avec lui mais son point de vu est tjs intéressant. Ses derniers propos provoque un faux procès qui me parait bien minable...

                              Un autre présentateur que je trouve équilibré et pertinent dans ses propos et sa façon d’interwiuver me semble être Picouly. Je suis pas vraiment un assidu de son émmission (café Picouly), mais il me semble que la parole y est plutôt libre (Kassovitch après son « lynchage », Dieudonné hier...)


                              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 mars 2010 05:04

                                @ tartoquesches

                                Ce procès bien minable est souvent véhiculé par ceux qui n’ont même pas lu ses bouquins, qui n’ont pas la possibilité de comprendre la moindre de ses suites de mots, et qui sont de toutes façons pas pour la liberté tout court, mais d’expression surtout.

                                Picouly et bien d’autres finalement, mais les carriéristes emportent les plus célèbres plateaux aux taux d’écoutes importants. Mais finalement, il y en a beaucoup de bons. En fait, plus on est loin de là haut, et plus on a besoin de créer le buzz... 


                              • Julien Julien 20 mars 2010 20:46



                                Merci infiniment pour ce lien. Je n’avais pas vu cette émission avec Taddéi, qui défend ses convictions jusqu’au bout. Les gens sur le plateau sont vraiment pitoyables, et parlent de sujets qu’il ne connaissent pas. « Remettre en cause le 11 septembre, et puis quoi encore ? Espèce de révisionniste ! ».

                                Comme beaucoup, je ne suis pas d’accord sur tout avec Zemmour, mais il est très cultivé, et défend toujours ses points de vue de manière intelligente.

                                Effectivement, ces personnes sont les seules chances pour la télé de ne pas mourir au profit d’internet.

                                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 mars 2010 05:09

                                  Bonjour,

                                  Si vous avez bien écouté, Taddéï regrette même de ne pas pouvoir parler de certains sujets défendus par une loi.

                                  « Effectivement, ces personnes sont les seules chances pour la télé de ne pas mourir au profit d’internet.  » c’est clair, ce monde audio visuel préfère faire taire et censurer le net plutôt que se remettre en question.


                                • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 20 mars 2010 22:15

                                  CENSURE

                                  Catherine Barma : "un responsable de France 2 assiste à tous les enregistrements [de « On n’est pas couché »] et à ce jour nous n’avons jamais monté une séquence sans son accord et celui de la chaîne." (télé-2-semaines.fr)

                                  On aimerait connaître le nom de ce censeur.


                                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 mars 2010 10:38

                                    Peut être un début de réponse :

                                    " Zemmour est menacé de procès de toutes sortes et France 2, par le biais d’une lettre de Patrice Duhamel, numéro 2 du groupe, a entamé l’opération, "


                                  • L. D. T. L. D. T. 21 mars 2010 02:29

                                    Illisible. Il faut se relire enfin !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès