Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Tiens, une communication intelligente sur Facebook (mais pas très efficace (...)

Tiens, une communication intelligente sur Facebook (mais pas très efficace pour autant)

Je n’ai pas souvent eu l’occasion de voir sur Facebook des initiatives intelligentes de marques. Un mot donc sur l’application qu’Eurosport a développé pour les fans de foot : “Liste des 23 pour l’euro“.

D’autant plus qu’il y a un truc très bizarre avec cette application.

Le principe, d’abord. C’est simple comme bonjour mais redoutablement efficace : l’application invite le facebooker à se mettre dans la peau de Raymond Domenech et à choisir les 23 qui iront à l’Euro. Poste par poste, on choisit les joueurs parmi une sélection assez large. Une fois qu’on a terminé, on peut inviter ses “friends” fans de foot ; on est ensuite informé du choix des 23 de ses friends. Et on peut même regarder la sélection moyenne des Facebookers, qui a un peu valeur de sondage à grande échelle (dont Raymond Domenech se fichera comme de sa première paire de chaussettes, faisons-lui confiance).

Dans la fenêtre de l’application s’affichent les flux d’info foot et de vidéos d’Eurosport.fr, permettant de cliquer... et de générer du trafic pour le site.

C’est archi-simple, mais dans cette application il y a tous les principes de bonne communication du web 2.0 et de Facebook en particulier :

- une logique communautaire (les fans de foot)

- une proposition qui entre en résonance avec les préoccupations et les conversations de son public (la liste des 23)

- une marque qui rend son public actif (choisir ses 23)

- un principe qui s’appuie sur la viralité très facile sur Facebook (inviter ses amis) et alimente la conversation (possibilité de commenter la sélection des autres)

- une mécanique qui donne envie de revenir plusieurs fois sur l’application (voir les sélections des amis, voir la sélection moyenne des internautes)

- une génération de trafic pour le site de la marque avec de l’écrit et de l’image (les news et vidéos)

Donc, une application d’autant plus géniale qu’elle est archi-simple.

Et pourtant... il y a un truc qui cloche.

L’application compte 4261 “daily active users” : pas terrible non ?

Il y a 1.7 millions de comptes Facebook en France. Même si beaucoup ont été ouverts dans un effet de mode ou de panurgisme, les chiffres de Facebook progressent assez rapidement (1 million en décembre, 1.7 million aujourd’hui, soit plus ou moins 140 000 nouveaux membres par mois).

Il doit donc quand même y avoir plusieurs centaines de milliers de français actifs sur Facebook en ce mois de mai 2008. Et vu le nombre de fans de foot dans la population française, vu le potentiel de cette application, je suis surpris qu’elle ne compte pas au moins 4 ou 5 fois plus de membres.

Je ne sais pas l’expliquer davantage. On en revient à un autre principe du web communautaire : la viralité est souvent mystérieuse.

En revanche et même si le nombre de téléchargements paraît peu élevé, il faut signaler que ce type de dispositif est peu coûteux : tout le monde aurait pu créer cette application. Les équipementiers, les sponsors de l’euro, les autres médias diffusant la compétition... tout le monde. Mais celui qui l’a fait, c’est Eurosport.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Martin Lucas Martin Lucas 17 mai 2008 14:36

    Non, vraiment, on ne pouvait trouver mieux que cette formidable application, qui va enfin permettre au monde de communiquer, d’échanger des passions, des points de vues, des opinions, de la convivialité.

    Enfin les gens vont s’entraider, partager leur culture, leur savoir-faire !

    Grâce à cette application intelligente, qui permet même à l’internaute d’entrer dans la peau de Raymond Domenech (génial, je vais enfin savoir s’ils se brosse les dents à la verticale ou à l’horizontale !), le monde sera plus beau, plus tolérant, plus efficace !

    Et si on parlait de musique romantique pour changer ? Parce que moi, je me suis toujours demandé pourquoi il n’y avait pas de logiciel pour se retrouver dans la peau de Beethoven, c’est à dire sourd, pour ne pas entendre les râles porcins qui montent de la rue à chaque fois qu’un milliardaire en short touche le pactole ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès