Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Toujours plus de pub !

Toujours plus de pub !

Tous les moyens sont bons à la société de consommation pour nous séduire. Mitterrand avait ouvert la voie avec les radios libres, c’est-à-dire libres de diffuser des spots publicitaires à longueur de journée et de nous imposer en boucle les même tubes des stars milliardaires du show bizz. La privatisation des chaînes de télé allait entraîner la coupure des films. Mais, on s’engageait à ne « pas couper les chef-d’oeuvres ». Promesse tenue : les chaînes concernées ne diffuseront jamais de chef-d’oeuvre !


Avec le développement d’Internet, les fournisseurs de toutes sortes nous exhortèrent à ouvrir chez eux une boîte « e-mail ». But de l’opération ? Nous envoyer des messages de pub et nous ficher au profit des marchands de tapis du monde entier. On ne compta plus les courriels tout en anglais qui noyèrent nos messages. Puis ce fut la folie des « pages perso », des « sites perso » et enfin des « blogs », tous envahis de bannières publicitaires ou générant des « pop up » non désirés. Vint ensuite l’ère des téléphones portables avec ses SMS et ses appels à composer des numéros surtaxés. Cela s’arrêtera-t-il ? Non ! Voici encore plus de pub !

Les faux blogs d’internautes : On sait qu’il y a de plus en plus de blogueurs rémunérés au nombre de clics effectués sur les bannières de publicité qu’ils affichent sur leurs pages. Mais un nouveau phénomène se développe : des blogueurs sont payés pour parler d’un produit. Plusieurs entreprises sont allées encore plus loin en se faisant passer pour de banals blogueurs et vanter les mérites de leurs produits. Ainsi la firme Sony pour sa console de jeu Playstation. Le faux blog s’appelait « All I want for Christmas is a PSP » (Tout ce que je veux pour Noël est une Playstation). Ce blog était censé être tenu par « Charlie », fan de Playstation. Pour appâter mieux le gardon, l’animateur -sans doute très largement rémunéré- usait d’un langage imitant celui des ados branchés et se disait amateur de hip-hop. Prise la main dans le sac par des visiteurs soupçonneux, la firme a dû avouer sa faute mais par un simple message sur son blog. L’affaire en restera là.

Déjà en octobre 2006, le groupe des hypermarchés Wal-Mart avait été pris en flagrant délit de faux blog (surnommés « flog ») : un couple d’Américains présenté comme ordinaire traversait les Etats-Unis et se voyait accueillir chaleureusement par les salariés du groupe en question à chacun de ses déplacements. Le magazine Business Week relatait complaisamment ses aventures. En fait, ledit magasine a révélé début octobre que ce voyage était sponsorisé par Wal-Mart. Bien sûr, cela n’était précisé nulle part sur le blog.

Le feu vert pour la distribution : C’est en 1968 -une date clé pour la liberté !- qu’est apparue sur nos écrans de télévision la première « réclame » comme on disait alors. Autre date clé : le 1er javier 2007. A compter de cette date, la télévision s’ouvre à la publicité pour la grande distribution. Précisons que c’est une décision -suivie d’une injonction- de Bruxelles. Comme le dirait Patrick Le Lay, PDG de TF1, il va falloir rendre nos cerveaux encore plus disponibles pour les annonceurs. Va-t-on nous inculquer une culture d’hypermarchés ? Jusqu’au jour où il nous faudra rendre nos cerveaux tout court ! En tout cas les investisseurs publicitaires et les chaînes se régalent à l’avance du pactole qui en sortira.

Je parlais de la nécessité de consommer intelligent dans mon article « Pouvoir d’achat : entre fantasmes et réalités ». On en est loin...


Moyenne des avis sur cet article :  4.19/5   (74 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • (---.---.39.132) 4 janvier 2007 13:42

    Contre les pub sur l’Internet je vous conseille l’association de Mozilla Firefox avec son extension AdblockPlus. et hop 90% des pubs appartiennent au passé smiley


    • Emmanuel (---.---.87.194) 4 janvier 2007 13:50

      On peut rappeler aussi que celui qui paye la pub, c’est le consommateur et que cela coûte 1200€ par an et par foyer.


      • fred (---.---.154.14) 4 janvier 2007 14:06

        II y a effectivement de plus en plus de blog qui se font reccupérer par la pub. Notament dans la blogsphère cuisine ou des marques d’agroalimentaire ou d’ustensible de cuisine invitent les blogeuses les plus celebres à des ateliers/essais.

        quelques exemples :

        http://mercotte.canalblog.com/archives/2006/12/19/3458206.html#trackbacks

        http://www.pointblog.com/past/2006/12/13/maggi_et_les_blogueuses.htm


        • simaozinho6 4 janvier 2007 14:41

          la publicité sur les blogs c’est entre autre :

          des splogs (faux blogs chargés de mots clés destinés à rediriger vers des sites marchants, pornos...)

          des flogs, les blogs faussement personnels, le journal de ma peau lancé par les laboratoires Vichy est l’exemple le plus retentissant. Derrière le pseudo Claire, l’équipe de rédacteurs a vite été démasqué par les lecteurs.

          du sponsoring : Loic Le Meur entre autre mentionne le matériel utilisé pour faire ses podcasts vidéos par exemple.

          Des « blogs officiels ». Une initiative surtout visible chez Skyblog, qui travaille avec les annonceurs afin de produire un contenu adapté au public jeune de la plateforme. Si certains skyblogs officiels comme celui d’Apple étaient à la limite du flog, désormais ces blogs publicitaires annoncent la couleur, avec entre autre un logo distinctif des autres skyblogs. Pierre Bellanger, Pdg de Skyblog a d’ailleurs déclaré « Dans le monde réel, le mensonge est rentable sur le court terme. Mais dans le monde virtuel, la vérité est rentable immédiatement ».

          Cette dernière forme de publicité est peut-être la moins intrusive de cette liste. L’internaute choisit de le visiter ou non. En plus de la possibilité de « converser avec la marque » (limitée tout de même par la modération des commentaires), les skybloggeurs peuvent s’inscrire comme « amis » comme pour tout blog de la plateforme. Un phénomène existant déjà sur Myspace. La marque ou le groupe gagne en visibité, tout comme le bloggeur.


          • Yaarg (---.---.69.180) 4 janvier 2007 18:13

            Pour moi le problème est réglé depuis longtemps : je n’ai pas de fric, je n’achète rien, sauf la bouffe et encore, je vais dans les boutiques discount à bas prix : pourquoi payer plus ? Pourquoi payer une marque (et donc payer le surplus de pub inclus dans le prix) ?

            Quant à la pub, je boycotte. Le navigator Mozilla, bien dressé, zappe pour moi et la télé, moins je la regarde, plus j’ai du temps libre pour de vraies activités : musique, sport, bricolage, jardinage, lecture (vraie lecture, ni Voici, ni Gala)...

            Si la pub nuit gravement à la santé que voulez-vous que vous dise ? Puisqu’il y a des gens assez c... pour la regarder, eh bien comme disait le regretté Professeur Choron, qu’ils crèvent.

            Alors au lieu de s’agiter en se plaignant que notre monde est envahi par la pub, changer donc votre façon de vivre à commencer par éteindre et même jeter définitivement la télévision à la poubelle.

            Bref : si vous n’aimez pas la pub, dégoûtez-en les autres !


            • ZEN zen 4 janvier 2007 18:42

              @Yaarg

              Mon cher, bravo, vous êtes sur le voie de la zénitude...nous sommes possédés par les choses et nos désirs bien formatés.


            • LE CHAT LE CHAT 5 janvier 2007 09:35

              @YAARG

              Tu es sur le chemin qui mène à la sagesse , petit scarabée. Je pratique pas mal de ces preceptes , mais la télé , c’est quand même pas mal pour ceux qui n’ont que ça pour se changer les idées , il suffit de regarder les bonnes chaines et savoir zapper qunad vient la nausée smiley


            • rjolly (---.---.227.38) 4 janvier 2007 23:20

              A savoir : le vendredi 12 janvier a lieu à Paris le procès de 7 « déboulonneurs » pour avoir barbouillé au grand jour des panneaux publicitaires. L’audience est à 9h, devant la 29ème chambre du tribunal correctionnel, Palais de justice, Paris.


              • Le Sudiste (---.---.58.63) 4 janvier 2007 23:37

                Allez, on y va.

                Pour t’avoir lu quelques fois, dans des articles ou dans des commentaires, je t’avoue que là je suis sur le cul ! Mais finalement, le mieux c’est peut-être de parler de choses que l’on « maîtrise ». Alors plusieurs choses.

                Tu t’appelles Sony, tu as des milliers d’employés, des concurrents qui pèsent aussi des milliards et un outil qui s’appelle Internet. Tu trouves cela stupide d’embaucher un type qui va créer et entretenir 15 blogs pour dire que Sony c’est le top ? Franchement, ne pas le faire serait une erreur majeure dans la gestion d’une entreprise de cette taille. Donc, ils font bien leur boulot me semble-t-il.

                La pub télé pour la grande distribution. La question que j’aimerai te poser est la suivante : Et pourquoi ils n’auraient pas le droit ? Qu’est-ce qui le justifie ? A part le fait que c’était un moyen détourné de ne pas être obligé de financer la presse locale ? Qui est interdit de télé à part l’alcool et les clopes ? Ce qui n’était pas normal c’est qu’ils n’avaient pas le droit de faire de la pub à la télé. Pourquoi l’état intervient ici dans des histoires strictement privées ? C’est ça qui doit cesser. Ils n’ont rien d’autre à foutre nos élus que de faire une loi qui interdit la grande distribution de faire de la pub à la télé ? On les paye pour ça ?

                Et pour ton intro : « Mitterrand avait ouvert la voie avec les radios libres, c’est-à-dire libres de diffuser des spots publicitaires à longueur de journée et de nous imposer en boucle les même tubes des stars milliardaires du show bizz. » Non. C’est plus que déformer la réalité des choses. Les ondes radio étaient libres, ça voulait dire surtout que n’importe qui (avec le matos) pouvait émettre ce qu’il voulait. A aucun moment cela n’a été fait POUR la pub. Certains y ont vu un moyen de gagner du blé, certes. C’est une activité la radio. C’est normal que cela génère du pognon. Mais aujourd’hui tu as des milliers de radios associatives qui sont là pourquoi ? Il n’y a pas de pourquoi mise à part la volonté de quelques personnes pour la faire tourner.

                Mais pour la pub et comme pour beaucoup de chose, il me vient une phrase de Coluche à propos de la vente de disques insipides : « Quand on pense qu’il suffirait que les gens ne les achètent pas pour que ça se vende pas ». A méditer...


                • La Taverne des Poètes 5 janvier 2007 00:02

                  Il est évident que Mitterrand, en libérant les radios, n’avait pas pour intention première de les soumettre aux lois du commerce et du profit. Mais très vite ces radios libres ont dû pour survivre recourir aux recettes publiciaires locales et elles ont arrangé leur programmation musicale en fonction du goût du plus grand nombre pour attirer et garder ses annonceurs. Du coup chaque radio diffuse 15 fois dans la journée le dernier tube de Souchon ou Lorrie. Pareil pour la télé, projeter des chef-d’oeuvre du cinéma ou des émissions culturelles n’est pas ce qu’attendent les publicitaires. La grille TV est dessinée au bon plaisir des grandes marques.

                  La pub pour la grande distribution étant légale. on ne peut s’y opposer. Mais cela vient s’ajouter aux sollicitations quotidiennes : radio-réveil le matin : pub ! Les enfants à l’école parlent de pub ! Surf sur Internet : pub ! lectures des mails : pub ! Trajet aller-retour vers le lieu de travail : pub ! Retour à la maison : coups de fil de démarcheurs et débordant de la boîte aux lettres : pub ! Les gens ne se rendent pas compte à quel point leur vie paraîtrait suprêmement ridicule pour les générations passées si elles les observaient dans leur vie quotidienne. Heureusement que le ridicule ne tue pas.


                • La Taverne des Poètes 5 janvier 2007 00:05

                  Les deux premiers mots que mon grand fils a écrits (précocement), c’était sur la sable de la plage : son prénom et...pub ! Symptômatique du conditionnement des nouvelles générations non ?


                • Le Sudiste (---.---.58.63) 5 janvier 2007 00:47

                  Evidemment que tu as raison. Sur le fond. La forme me gênait. Mais pour parler des playlists des radios par exemple, leur démarche est simple. Il y a principalement une méthode majeure : c’est une sorte de sondage téléphonique. On te fait écouter 20 secondes de 20 morceaux et tu dis si ça te plait ou non. Le résultat qui se comprend pour une radio qui vit de la pub c’est de passer en fonction de la cible (et oui, on est une cible) la musique qui va bien. Et si la musique est « formatée » c’est pour une raison simple : les mecs des radio ONT DIT que l’on doit pouvoir « reconnaître » le morceau dans les 30 premières secondes. Autrement dit, si tu veux demain passer à la radio il faut que ton morceau ne fasse pas plus de 3min 30s et que l’on reconnaisse le refrain (si tu n’est pas connu) ou que ta voix si elle est connu (largement) soit présente, dans les 30 premières secondes, sinon on risque le zapping... ILS ONT DIT.

                  Mais que l’on se rassure sur l’efficacité du bourrage de crâne : L’album de la gagnante de la star’ac 2005 ne s’est vendu qu’à 4 000 exemplaires... Pourtant la star’ac c’est pas n’importe qui ! Pascal Negre, PDG de Universal... Et Laroche Joubert (tombée du camion ?), ben non, son mari il travaillait pas dans la musique quand elle est arrivé à la star ac ? Oh ! C’est vilain ça... Il est mort... But the show must go on... Ouf ! Elle bosse encore !

                  Il y a 5 ou 6 ans, 30% du prix d’une clio c’était le budget marketing/pub... On va arrêter d’acheter du vent un jour non ? J’ai bien peur que non. On est faible. Ce serait pourtant si facile...


                • Le Sudiste (---.---.58.63) 5 janvier 2007 01:17

                  « Les deux premiers mots que mon grand fils a écrits (précocement), c’était sur la sable de la plage : son prénom et...pub ! Symptomatique du conditionnement des nouvelles générations non ? »

                  Oui, ton fils est grand ! C’est normal, c’est ton fils ! Et t’en fait quoi du conditionnement « légitime » des parents ? Là, il méritait une bonne claque à la Bayrou !

                  Dis-lui que si l’idée saugrenue d’écrire des conneries pareilles sur le sable lui reprend, tu lui présentes le Sudiste ! Et là, avec la claque, même le parasol il y passe !!!

                  Sur le la plage abandonnée, coquillages et crustacés...

                  Qui l’eut cru... L’eusses-tu cru ?

                  Ta gueule connasse !

                  Oups... Allez, on y va, on efface rien...

                  C’est à la deuxième lecture que j’ai compris qu’il n’avait pas écrit une pub sur le sable... Mais ça me fait aussi plaisir d’affirmer que parfois on ne voit pas tout ou on croit que...

                  I’m just a lonesome sudiste...


                • La Taverne des Poètes 5 janvier 2007 10:50

                  « Dis-lui que si l’idée saugrenue d’écrire des conneries pareilles sur le sable lui reprend, tu lui présentes le Sudiste ! Et là, avec la claque, même le parasol il y passe !!! »

                  Précision : Mon fils qui a aujourd’hui 16 ans fait 1 mètre 80 et pèse 100 kilos. Il est bâti comme mon cousin qui est un des hommes les plus forts de France. Donc la baffe à la Bayrou maintenant ou du sudiste, il la sentirait même pas !

                  Mais pourquoi tant violence ? J’espère que vous ne frappez pas vos gosses.


                • Abdou doudoudoudou (---.---.209.165) 5 janvier 2007 11:34

                  Un signe d’espoir et de progrès : alors que les fabriquants auto français nous matraquent de spots à longueur de journée, ils vendent de moins en moins. La pub serait-elle moins influente qu’à son âge d’or, nos cerveaux plus discriminatoires ou nos vils instincts plus matures ?

                  Le fonds de commerce d’un communiquant est de positiver à tout va, de transformer la laideur en beauté, le plomb en or, le négatif en positif : les budgets com et les actionnaires, ne sauraient donc souffrir de chiffres alarmants à l’instar des publications de résultats d’Enron...

                  Ca va cracker chez les cracks de l’illusion, les champions de la manipulation...

                  Une preuve des cercles vicieux corruptifs, aberrants et artificiels, qui gangrènent ce pays : pourquoi EDF, SNCF, RATP, La Poste et autres monopoles étatiques repus des vaches à lait que sont les contribuables, fourguent des millions de nos factures, impôts et taxes aux boîtes de pub, alors que leurs produits et services sont sans concurrence !!?? Si c’est pas du blanchiment de bénéfice (pourrait investir dans une meilleure qualité tangible au lieu de nous faire croire à leurs balivernes) ça !


                  • VU A LA TELE (---.---.98.130) 5 janvier 2007 13:29

                    ma petite remarque : chacun de nous a besoin d’un job et pour cela la pub est indispensable .. mais !! .La règle de l’économie était autrefois de créer l’objet pour lequel il y avait une demande certaine . Aujourd’hui les choses ont complètement changé : les hommes d’affaires inventent sans cesse des produits nouveaux . L’offre précède la demande . Les sots courent acheter le produit qu’ils croient ils .. les rendra plus heureux. Même si pour cela ils doivent trimer comme des ânes. Pourquoi cela marche ? parce que nous avons abandonné toute réflexion au profit d’usurpateurs comme Monsieur P.Lay qui vend du temps du temps de conscience des spectateurs de TF1 . à Coca Cola. Temps qui lui appartient pas ,mais dont il dire gros profit. Le système montre ses limites, et force de tondre les moutons publiphiles , on pique le capital dont ils disposent . Cette somme est pas extensible ,il s’agit donc de piquer au concurrent des parts de marché au voisin . Celui-ci en fera de même sous peine de disparaître. On voit qu’il s’agit d’une lutte à mort , mais totalement stérile. Le produit qui se vend le mieux n’est pas le meilleur ,mais celui qui dispose du plus grand budget pub. Tant que des andouilles courent après le ‘vu à la télé’ il y a aucune raison pour que cela s’arrête . Si l’on considère que sur une voiture a 40000 euros , env la moitié est bouffé par la pub , on voit que ce jeu mortel est sans issue. Nous travaillons pas pour notre bien être,mais pour couvrir les frais de pub des différent protagonistes qui se bouffent le nez. ça me rappelle le sketch de Fernand Renaud de ’ici on vend de belles oranges pas cher’. Le seul moyen est de devenir complètement indifférent à ces infantilismes du ‘nouveau’ ‘meilleur’ . Peut être pas la décroissance ,mais stabiliser nos besoins


                    • lyago2003 (---.---.200.91) 5 janvier 2007 16:29

                      Bonjour, Je partage tout a fait avec l’auteur de l’article son avis sur les méfaits de la pub :

                      http://www.casseursdepub.org/


                      • La Taverne des Poètes 5 janvier 2007 23:32

                        Il faut consommer pour vivre et non pas vivre pour consommer. Un peuple qui vit sous le joug de la propagande, quelle qu’en soit sa forme, n’est pas un peuple libre.

                        Merci pour ce lien de casseur de pub.


                        • (---.---.77.20) 6 janvier 2007 00:49

                          Si vous avez d’autres solutions que la pub, moins coûteuses et tout aussi rapides et efficaces, je suis preneur !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès