Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Tout va bien, la publicité française n’exclut ni les noir/e/s ni les (...)

Tout va bien, la publicité française n’exclut ni les noir/e/s ni les gros/ses !

C’est du moins ce que semble affirmer le JDP (Jury de déontologie publicitaire), présidé par un conseiller d’État. Déni de réalité ou aveuglement intéressé ?

 Début 2011, une campagne publicitaire réalisée par Young & Rubicam pour « L’Étudiant » est affichée dans les stations de la RATP. Ses trois volets montrent un cheval ayant couvert d’excréments un mur qui porte la trace d’une personne projetée par l’expulsion, un/e spationaute ayant vomi dans son casque puis un pompier hésitant à sauver une victime qui incarne le stéréotype du « rappeur nègre et obèse à pitbull ».
 
 Excréments = vomi = nègre obèse
 
 Cette campagne conforte l’amalgame entre rejets humains (excréments, vomi) et humains rejetés (personnes noires, obèses). Le cheval a déféqué, le spationaute vomi, le nègre obèse va brûler qui se trouve en haut d’un immeuble rappelant ces hôtels parisiens dont les incendies avaient, en 2005, fait 52 victimes africaines (notre illustration). Le 2 mars, le collectif « Non à Guerlain ! Non à la négrophobie ! », fondé après les propos du parfumeur en 2010, saisit le JDP.
 
JPEG - 142 ko
Comparaison d’une publicité réalisée par Young & Rubicam pour le magazine « L’Étudiant », diffusée en février 2011 dans les couloirs de la RATP et montrant un nègre obèse menacé par les flammes au sommet d’un immeuble typiquement parisien, avec une photographie réalisée dans la nuit du 25 au 26 août 2005 lors de l’incendie d’un hôtel parisien du boulevard Vincent-Auriol ayant fait 17 mort/e/s d’origine africaine
 
 Le 8 juin, la présidente de cette instance de sanction rejette sa plainte avant examen en séance, estimant que l’affiche au nègre obèse « ne met pas en cause [sa] couleur de peau » (laquelle serait donc visible mais pas importante). Marie-Dominique Hagelsteen oserait-elle cet argument si la personne à (ne pas) sauver des flammes était - autre stéréotype - un « juif à papillotes » ? Elle ajoute que « le support affichage ne permet pas de distinguer la couleur de peau » -qui serait donc, désormais, importante mais pas visible : que choisir ?
 
 « Le support affichage ne permet pas de distinguer la couleur de peau »...
 
 Cette conseillère d’État sait-elle que dans le métro, les affiches « 4x3 », on a le nez dessus ? Et d’où lui vient cette idée saugrenue que l’insulte en arrière-plan cesserait d’être insulte ? Serait-ce de cette pratique « nationale » de relégation des minorités dans les banlieues ou les placards ? Nous voyons à l’œuvre, inconsciente d’elle-même, une idéologie républicaine française qui légitime l’eugénisme social.
 
 Cette décision, selon laquelle représenter une personne noire et obèse en danger de mort n’a aucune connotation discriminatoire tant qu’elle est « vue de loin », occulte un amalgame choquant pour les personnes concernées, dont les plus jeunes n’ont pas les moyens de se protéger. Avec des associations de personnes obèses (comme Allegro Fortissimo ou Le Poids des Mots à la Réunion) et de lutte contre les discriminations (comme Total Respect ou le Collectifdom), « Non à Guerlain ! » a interjeté appel.
 
 Racisme social
 
 Installé en 2008, le JDP n’a jamais sanctionné une publicité raciste ou « grossophobe » (terme forgé par l’association Allegro Fortissimo) et n’aurait jamais été saisi à ces titres. En réalité, 83% des plaintes qu’il reçoit sont rejetées par sa présidente comme « irrecevables » ou « infondées » avant d’être étudiées en séance et n’apparaissent pas dans sa jurisprudence : de l’art de transformer les dépôts de plainte en absences de plainte.
 
Le JDP autorise la stigmatisation des personnes noires ou obèses... vues de loin !
 
 Existe-t-il une « déontologie publicitaire » ? Que vient faire un conseiller d’État dans cette galère, si ce n’est émarger en propageant un universalisme à la française qui écrase les minorités visibles ? Le problème de la représentation de ces dernières demeure : les mettre en scène de façon dégradante pour en tirer profit relève de l’irresponsabilité ou ici de la négrophobie et de la grossophobie. Concerné/e ou solidaire, rejoignez-nous : le 7 juillet, deux de nos représentant/e/s ont remis le mémoire en appel au siège de l’ARPP (notre photographie). Son directeur général nous a garanti que nous pourrions nous exprimer en séance devant le JDP. À supposer cet engagement tenu, combien serons-nous alors ?
 
David Auerbach Chiffrin,
porte-parole du collectif « Non à Guerlain ! Non à la négrophobie ! » et président de la fédération Total Respect
 
Béatrix de Lambertye,
présidente d’Allegro Fortissimo et d’Omeave (Obésités mode d’emploi : apprendre à vivre ensemble)
 
Christian Lacoste,
acteur de la campagne SMM (Stop Murder Music) au Canada
 
Sandrine Grynberg Diaz,
secrétaire générale d’Allegro Fortissimo
 
PDF - 1.9 Mo
Rapport 2010 de l’ARPP

Moyenne des avis sur cet article :  3.15/5   (41 votes)


Réagissez à l'article

49 réactions à cet article


  • foufouille foufouille 18 juillet 2011 11:59

    bientot la novlangue
    doubleplusbon


    • Jean-Jacques Markounine J. GRAU 18 juillet 2011 14:44

      Votre article est intéressant, même s’il se focalise sur un seul exemple - certes frappant. Auriez-vous d’autres données, par exemple sur la surreprésentation des blancs dans la publicité ?


      • Morgane Lafée 18 juillet 2011 16:30

        Des données sur la surreprésentation des Blancs dans la pub ? Parce que ça se voit pas ? Evidemment, il faudrait des études sérieuses sur le sujet, mais au jugé comme ça, on ne peut pas douter une seule seconde du fait qu’on ne voit quasiment aucun Noir dans la publicité !

        Pour ce qui est du problème soulevé dans l’article, justement, ce ne serait pas gênant si on voyait couramment des Noirs dans des publicité sur les téléphones portables, les produits alimentaires pour bébé, les spots pour des voitures, etc. En bref, sans forcément tomber dans la logique des quotas, si la vision des Noirs dans la pub était banalisée. Mais ce n’est pas le cas. A part pour les pubs liées au sport (un cliché racial), on n’en voit pas. Ah oui, il y a la pub Kinder Bueno... Ouais mais c’est une célébrité. Et puis vous comprenez, c’est du chocolat...

        D’accord avec l’article mais ça mériterait d’être approfondi dans l’argumentation pour qu’on comprenne en quoi c’est dérangeant. Dès l’instant où la vision des Noirs dans la pub sera banalisée sans être associée à des clichés, on pourra les montrer dans n’importe quel situation : chacun sera un « personnage de pub ». Mais la rareté de la chose fait qu’on est dans la « représentation ». C’est toute la différence. On pourrait étendre ça à toutes les minorités, d’ailleurs.


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 juillet 2011 19:34

        Une surréprésentation ?


        Je veux pas être méchant, mais vous me forcez à l’ être !

        On vit dans un pays ou à peu près 85 % de la population est blanche ! Alors ne vous attendez pas à voir un PAF moitié blanc, moitié pas blanc !

        Avant c’était du 100 % à l’écran, maintenant, c’est mieux, c’est plus varié.

        Ensuite, il faut voir la gueule des premières pubs dites « communautaires »... Même réalisées par des agences plus « concernées » , on a droit aux clichés habituels !

        L’arabe avec l’accent pied-noir, à la Villalonga, pour faire « comme là bas dis ! »... C’est pas mieux que le nègre « ya bon ». Le progrès, je vois pas ou il est.

        Il y a même régression je trouve. Les tirailleurs sénégalais ont été proprement massacrés par les nazis en 40, et je vois pas ou est le « respect » en l’effaçant des boîtes de cacao... Remplacer le « ya bon » par un simple « c’est bon » aurait été suffisant...

        Mais ça, les emmerdeurs du politiquement correct, ils n’y ont pas pensé...

      • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 18 juillet 2011 21:45

        Marvin, je regrette vos points de vue qui déforment notre propos. Nous ne demandons nullement une représentation à 50% parmi les publicités... Nous demandons simplement que 100% des apparitions qui concernent les personnes noires ou obèses ne les tournent pas en ridicule ou ne les placent pas en situation de victime.


      • francesca2 francesca2 19 juillet 2011 12:22

        .Pub Alain Afflelou
        Pub eau jeune
        Pub Mixa
        kinder bueno et bueno Tsonga
        kinder chocolat

        Nous demandons simplement que 100% des apparitions qui concernent les personnes noires ou obèses ne les tournent pas en ridicule ou ne les placent pas en situation de victime.
        Voilà, 0% de personnes noires tournés en ridicule ou placés en situation de victime.

        Ah, autre chose...jetez aussi un coup d’oeil aux pubs qui passent sur France O, dans les départements français d’outremer : télé Guadeloupe, télé Martinique, télé Guyane...et comptez le nombre de blancs qui y paraissent...


      • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 19 juillet 2011 12:43

        Vous avez un étrange sens de la statistique et vous passez sous silence nos arguments concernant la campagne publicitaire dont il est question ici. Par ailleurs, il est étonnant que vous vous échiniez ainsi vouloir à démontrer simultanément : 1) Que la publicité n’est pas raciste ; 2) Qu’elle l’est mais que ce n’est pas grave puisque d’autres le seraient.


      • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 19 juillet 2011 12:48

        Ceci dit merci pour ces liens qui montrent d’heureuses exceptions concernant les personnes noires... mais pas les personnes obèses que vous oubliez et pas concernant les sportifs et le chocolat qui se distinguent mal de certains clichés sur les personnes noires.


      • francesca2 francesca2 19 juillet 2011 12:58

        Vous avez un étrange sens de la statistique et vous passez sous silence nos arguments concernant la campagne publicitaire dont il est question ici.

        Et quels sont vos arguments, monsieur ? Qu’il ne faut montrer que les beaux noirs minces et bien gaulés ? Et les noirs obèses on peut les mettre dans quelle pub, monsieur ? Aucune ?


      • francesca2 francesca2 19 juillet 2011 13:00

        Concernant les sportifs et le chocolat qui se distinguent mal de certains clichés sur les personnes noires.

         smiley avouez...vous êtes un gag...


      • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 19 juillet 2011 13:09

        Dans des publicités où ils ne seront pas forcément placés en situation burlesque ou en situation de victime.


      • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 19 juillet 2011 13:12

        Visiblement vous n’êtes pas au fait des clichés de l’époque esclavagiste et coloniale sur le nègre souriant, musclé et producteur de café et de chocolat. Vous semblez avoir accès à Internet : renseignez-vous. Peut-être y trouverez-vous aussi le courage d’assumer votre identité et votre visage, puisque vous vous dissimulez sous un courageux pseudonyme et sous une représentation picturale (d’ailleurs fort bien choisie) datant de la Renaissance.


      • francesca2 francesca2 19 juillet 2011 13:19

        Monsieur, lorsque un obèse apparait à la télé ou au cinéma, qu’il soit noir ou blanc ou jaune (sauf sumo), c’est toujours dans une position de victime. Alors, c’est un peu chiant pour vous, je le comprends, mais pour crier au racisme il faut trouver autre chose.


      • francesca2 francesca2 19 juillet 2011 13:25

        Mon nom ? Je m’appelle Francesca Prizzi, je n’en ai jamais fait mystère.
        Et ma photo est apparue en avatar sur ce site pendant deux ans.
        Ca vous va comme ça ?


      • GillesR 23 juillet 2011 13:23

        « Concernant les sportifs et le chocolat qui se distinguent mal de certains clichés sur les personnes noires.

          avouez...vous êtes un gag.. »



        Surtout s’ils ont des abdos plaquettes de chocolats smiley


      • Pont Madeleine 24 juillet 2011 18:36

        Votre réaction est particulièrement cavalière. Vous ne mesurez pas l’étendue des souffrances que ce type de comportement falsifiant la dignité humaine génère chez l’individu et leurs conséquences dans la société globale.


      • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 18 juillet 2011 14:52

        Non, désolé. Cet article n’est qu’une petite pierre au débat :)


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 juillet 2011 15:14

          Il faudrait que ces gugus se fassent soigner...


          Soit ils se plaignent de ne pas voir de gros ou de noirs, soit ils se plaignent de leur situation.

          J’ai vu cette pub.

          Je n’y voit rien de scandaleux, d’humiliant, de choquant pour quiconque.



          • Jean-Jacques Markounine J. GRAU 18 juillet 2011 15:24

            « Il faudrait que ces gugus se fassent soigner... » Comme vous y allez ! J’espère que vous n’êtes pas psychiatre, car sinon vous enverriez à l’asile tous ceux qui ne voient pas les mêmes choses que vous.

            Relisez bien l’article : ce que dit l’auteur, c’est que cette photo s’inscrit dans une série de pubs. Dans l’une, on voit des excréments de cheval, dans une autre du vomi, et dans la troisième un noir obèse. Avouez que le rapprochement est un peu bizarre, non ?


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 juillet 2011 19:16

            Quel rapprochement ?


            Ce sont des affiches différentes ! 

            Ce n’est pas la première fois qu’une campagne publicitaire utilise des visuels et des concepts différents pour illustrer un même produit ! Et pourtant personne n’a hurlé de voir une femme tenir une bouteille de lait sur un mur alors que dans le journal la même marque utilisait un visuel de vache !

          • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 18 juillet 2011 21:43

            Marvin, cette campagne est en trois volets qui utilisent le même slogan et la même charte graphique, il nous paraît donc légitime de les rapprocher.


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 19 juillet 2011 12:47

            Non mais vous les avez vues, ces pubs ???


            Si oui, je vous recommande de bien les regarder à nouveau et vous comprendrez pourquoi votre argumentaire ne tient pas la route !

            Il est clair que le gros noir n’est PAS comparé à du vomi ou à une diarrhée de cheval !

            La victime, c’est le pompier en bas de l’échelle, qui va devoir gérer un gars de 150 kilos au moins sur une descente de 6 étages. Pour peu que le gars en question fasse de l’acrophobie en plus ou un malaise pendant la descente, je vous laisse imaginer le stress du pompier...

            C’est une mise en scène sur le ton de la comédie sur l’inadéquation entre certains choix de carrières et les capacités de chacun.

            Je m’étonne d’ailleurs que vous ne protestez pas contre la vision raciste de l’astronaute blanc qui gerbe dans son casque : cette image prouverait en effet que TOUS les blancs gerbent dans leur casque une fois dans l’espace...

          • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 19 juillet 2011 12:54

            Vous êtes toujours aussi calme ? Nous avons évidemment vu cette campagne dans l’intégralité de ses trois volets qui associent bien des excréments à du vomi puis à une personne noire et obèse. Voir les deux autres volets ici :

            11 mars 2011 - Publicité affichée par le magazine « L’Étudiant » dans les couloirs de la RATP montrant la trace d’un vétérinaire couvert d’excréments
            http://www.tjenbered.fr/2011/20110301-73.jpg [fr]

            11 mars 2011 - Publicité affichée par le magazine « L’Étudiant » dans les couloirs de la RATP montrant un spationaute ayant vomi dans son casque
            http://www.tjenbered.fr/2011/20110301-72.jpg [fr]

            11 mars 2011 - Publicité affichée par le magazine « L’Étudiant » dans les couloirs de la RATP montrant un pompier hésitant à secourir un homme noir et obèse
            http://www.tjenbered.fr/2011/20110301-75.jpg [fr]
            http://www.tjenbered.fr/2011/20110301-74.jpg [en]


          • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 18 juillet 2011 15:24

            La question est de savoir pourquoi, à chaque fois que l’on voit une personne noire ou obèse dans une publicité, c’est pour en rire.


            • Triodus Triodus 18 juillet 2011 15:55

              Ah, et le type chauve qui se fait foutre de sa gueule par sa femme après qu’elle lui ait demandé de faire quelque chose pour le gazon clairsemé ?

              Pas très subtil non plus, mais qui s’en est ’indigné’ (ah, ce mot, j’peux plus)

              Cdt


              • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 18 juillet 2011 16:03

                Votre optique de compétition entre les discriminations est étrange. Parce que les personnes chauves seraient humiliées, les personnes noires et obèses devraient l’être aussi ? Pourquoi ne pas raisonner à l’inverse et considérer que ni les unes ni les autres ne devraient être humiliées ?


              • Triodus Triodus 18 juillet 2011 16:10

                .. ?? Non, je ne justifie pas qu’on se foute de la gueule de qui que ce soit (sauf de soi-même), mais l’auto-dérision, c’est difficile pour des marketeux..

                Bien Cdt


              • Triodus Triodus 18 juillet 2011 16:23

                Et bien écourant aussi : un vendeur de misère gratuite les trois premiers mois (credit conso) qui se fout même de la gueule des employés dans sa propre branche.

                Vous avez-vu ce que ça montre ? Des employés loosers prêts à se ridiculiser en bibendums vert, contents de foutre le collègue à pelos.. Prêts à tout pour faire ’du chiffre’. 

                Et discriminatoire envers les petits hommes verts !

                Cdt


              • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 18 juillet 2011 16:36

                Soyons sérieux deux minutes : les petits hommes verts subissent peut-être des discriminations mais c’est une hypothèse et c’est seulement sur Mars, en revanche c’est bien dans notre pays que les personnes noires ou obèses subissent des discriminations, au quotidien, dont la moindre n’est pas d’être comme ici comparées à des excréments ou à du vomi.


              • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 juillet 2011 19:36

                Si cela t’arrive, tu lui fais sa valise et tu la renvoie chez sa mère... Ne t’emmerde pas avec une chieuse qui ne t’accepte pas pour ce que tu es.


              • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 18 juillet 2011 16:34

                Soyons sérieux deux minutes : les petits hommes verts existent sur la planète Mars et c’est seulement une hypothèse, en revanche les personnes noires et obèses subissent encore au quotidien de nombreuses discriminations, en France, et c’est une certitude. Ces discriminations sont renforcées par de telles publicités, encore plus lorsqu’elles manient l’amalgame entre des excréments, du vomi et ces personnes.


                • Triodus Triodus 18 juillet 2011 16:37

                  David,

                  Seule la dernière phrase était au second (2e) degré. Le reste de mon post était serieux.

                  Bien Cdt


                • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 18 juillet 2011 16:50

                  Tout mon post était sérieux :) Mais il est vrai qu’un autre travail serait à faire sur l’humiliation des salarié/e/s placé/e/s en bas de l’échelle sociale.


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 juillet 2011 19:54

                  La véritable question ici n’est d’ailleurs pas de la représentativité de telle ou telle population, de telle ou telle minorité visible ou non, mais de l’acceptation de la différence.


                  Cela ne vous intrigue pas, de voir les deux « défenseurs » des gros noirs être blancs et minces ?

                  Combien d’associations d’obèses, de noirs ou d’africains se sont joints à leur « mouvement » ?

                  Je ne sais pas, mais ils ne doivent pas être très nombreux.

                  Ce genre de mouvement me semble plus être fait pour gommer les différences qui existent au lieu de les sublimer. C’est la mouvance actuelle. Il faut gommer les différences entre hommes et femmes, noirs et blancs, jeunes et vieux, cons et intelligents.

                  Ce serait louable a première vue, mais parfois, quand on y regarde de plus près, ce genre de mouvement, surtout aux USA, promeuvent en fait une certaine idéologie fascisante.

                  Il ne faut pas parler de le guerre de sécession et des noirs, cela leur rappelle l’esclavage...

                  Pur eux en fait, le monde serait meilleur q’il n’y avait qu’ un genre de peau, une seule religion, une seule idéologie.

                  Et cela commence toujours de la même façon : il ne faut parler des autres que d’une façon. Tout le reste pouvant être mal interprété.

                  Et bien non ! Non au gommage de la différence ! Non au blanchiment du noir, au rajeunissement du vieux, aux couilles greffées de force à la femme !

                  Le respect commence par l’acceptation de la différence de l’autre ! Et donc par sa présence ! Et par une présence crédible, et non imposée et illusoire !

                  Il y a des noirs obèses qui se sont sauver la vie par des blancs minces !

                  Il y a des noirs minces qui sauvent la vie de blancs obèses !

                  Vous ne verrez pas d’obèses pompier ou policiers dans la vraie vie car dans ce genre de métier, une sélection est opérée au recrutement car des vies peuvent être mises en jeu plus tard ! Donc, pas de black de 150 kilos en uniforme !



                  Ce n’est pas parce que vous ne vous acceptez pas vous-même que vous devez imposer vos névroses aux autres !

                  • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 18 juillet 2011 20:42

                    L’énervement, ou l’émotion, vous empêchent d’accéder à certaines nuances. Est-ce que tous les noirs doivent être très noirs ? Est-ce que tous les obèses doivent être très obèses ? Il se trouve que je suis métis, descendant d’esclaves, et que mon accompagnatrice le jour de la remise de l’appel au JDP est une personne en surpoids qui a suivi un traitement lourd que je ne détaille pas ici parce que cela lui appartient. Pour le reste, je ne vois pas ce qui vous permet de conclure à notre volonté d’effacer les différences, comme vous dites. Nous demandons simplement à ce que ces différences ne soient pas stigmatisées. Pourquoi ne serait-il pas possible à une publicité d’afficher des personnes noires ou obèses sans les placer pour autant en situation de victimes ou en situation burlesque ?


                  • LE CHAT LE CHAT 19 juillet 2011 00:12

                    les noirs obèses ont plus d’humour que les pisse vinaigre coupeurs de cheveux en quatre !


                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 19 juillet 2011 12:50

                    PARCE QU’IL Y A DES PUBS QUI PLACENT DES BLANCS MINCES OU DES FEMMES EN POSITION BURLESQUE ET QUE CE SERAIT DU RACISME QUE DE « PRESERVER » LES NOIRS OU LES GROS DE CELA !


                    PARCE QU’IL Y A DES PUBS QUI PLACENT DES GROS ET DES NOIRS EN POSITION NORMALE ET QUE VOUS OCCULTEZ CELA CAR CELA NUIT À VOTRE ARGUMENTAIRE BANCAL.

                    Et que cela commence à m’énerver un poil...

                  • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 19 juillet 2011 13:16

                    Visiblement vous êtes déjà énervé, non ?

                    Par ailleurs, n’hésitez pas à nous indiquer les références qui montreraient des personnes noires ou obèses représentées de façon banale par une publicité.

                    Enfin, vous vous obstinez à éviter le sujet qui constitue l’essentiel de notre article, à savoir la campagne pour L’Etudiant prise en ses trois volets.


                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 juillet 2011 01:55

                    Francesca 2 a déjà donné des exemples. Vous n’en parlez pas, j’en conclu donc que vous êtes de mauvaise foi car vous évitez tout ce qui pourrait nuire à votre argumentaire.


                    Je vais éviter de perdre du temps avec un manipulateur de votre genre, j’ai des choses plus intéressantes à faire...

                  • David Auerbach Chiffrin David Auerbach Chiffrin 20 juillet 2011 02:04

                    Apparemment, c’est un avis d’expert.

                  Ajouter une réaction

                  Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                  Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                  FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès