Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Ulysse Gosset viré de France 24 : la purge continue

Ulysse Gosset viré de France 24 : la purge continue

Depuis cet été, l’Audiovisuel extérieur français, qui regroupe France 24, RFI et TV5 Monde, opère un grand ménage de printemps... ou plutôt d’automne. Les têtes - qui dépassent - tombent plus vite que les feuilles mortes. Richard Labévière, Grégoire Deniau, Bertrand Coq... Dernière victime en date : Ulysse Gosset, présentateur de l’émission phare de France 24.

"Scandaleux" : c’est ainsi qu’Ulysse Gosset qualifie son éviction de France 24. L’animateur du "Talk de Paris", qui est aussi l’un des fondateurs de la chaîne d’information apparue en 2006, n’a, en effet, pas vu renouveler son contrat, qui arrivait à échéance fin novembre, et ce, sans qu’aucun motif ne lui soit fourni.

"Ni moi ni la direction de France Télévisions
[d’où il était détaché depuis deux ans] n’avons reçu de notification écrite concernant le non-renouvellement de mon contrat, confie-t-il au Monde. Je ne comprends pas la stratégie de la chaîne qui cherche à déstabiliser une rédaction alors qu’elle devrait la consolider face à la concurrence. Ce sont des méthodes d’un autre âge". Même type de déclaration à Arrêt sur images : "La façon dont on cherche à m’évincer est proprement scandaleuse. J’ai participé à la création de la chaîne et ne pas avoir l’élégance de me donner les raisons de ce limogeage est stupéfiant." Une amertume qui rappelle celle de Patrick Poivre d’Arvor suite à son renvoi de TF1... Ulysse Gosset dit avoir tenté de rencontrer la direction pour obtenir des explications. En vain.

Par ailleurs, la 100e de son magazine
"Le Talk de Paris", qui devait être diffusée le 28 novembre, a été remplacée au dernier moment par une autre émission. La manière est inélégante et Gosset ne semble pas disposé à se laisser faire : "Je conteste formellement cette décision et je proteste contre la déprogrammation de mon émission qui a été décidée sans me prévenir", déclare-t-il encore au Monde.

Qu’est-ce qui peut bien justifier un tel limogeage ? Le manque d’audience, officiellement. Ce que Gosset dément. La réalité pourrait être plus dérangeante. En effet, des journalistes de France 24 prétendent qu’Ulysse Gosset "paie" pour un affront fait à Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères, et accessoirement compagnon de Christine Ockrent, la directrice générale déléguée de l’audiovisuel extérieur, qui comprend France 24, RFI et TV5 Monde. Le 18 juillet 2008, Kouchner était l’invité du "Talk de Paris" et n’avait pas apprécié du tout le portrait qui lui avait été consacré. Le ministre l’avait même fait savoir à la direction de la chaîne qui s’en était excusée.

Voici, en images, la grosse colère de Kouchner :


Colère justifiée de la part de l’ancien french doctor ? Il ne semble pas, tant le portrait paraît complaisant, qui parle à son sujet de "personnalité hors du commun" et de "héros de ces 60 dernières années". Mais il n’était manifestement pas allé encore assez loin dans la flagornerie.

Surtout, juste après ce dithyrambe, de légères critiques commencent à poindre... On rappelle - c’est l’évidence - que le succès politique de Bernard Kouchner demeure "plutôt mitigé", et qu’en 2007 "l’homme de gauche passe à l’ennemi", chez Nicolas Sarkozy. Là, le journaliste s’enfonce en rappelant pourtant une autre évidence, à savoir qu’aux affaires étrangères, "son pouvoir est plus que limité", tous les dossiers diplomatiques sensibles étant gérés de l’Elysée par Jean-David Levitt, le patron de la cellule diplomatique. Puis c’est la gaffe finale, lorsque notre reporter un peu fou lance que "la realpolitik de Nicolas Sarkozy oblige Bernard Kouchner [l’humanitaire] à avaler des couleuvres", faisant référence aux réceptions en grande pompe des dictateurs libyens et syriens à Paris. Le journaliste kamikaze va jusqu’à rappeler une couverture de L’Express qui demandait si le couple Sarkozy-Kouchner était bien à la hauteur !

Malgré un dernier coup de lèche (le "succès incontesté" du récent sommet sur l’Union pour la Méditerranée), Bernard Kouchner en a déjà trop entendu pour contenir sa colère. Dès la fin du portrait, qu’il qualifie de "discutable" et "bêtasse", l’ambiance sur le plateau devient électrique. Kouchner juge les questions d’Ulysse Gosset "offensantes", et le prend à partie. Alors que Gosset lui rappelle qu’il participe à une "émission de dialogue et de confrontation parfois avec des points de vue différents", Kouchner rétorque que ce ne sont pas là des points de vue différents, mais des "erreurs". La divergence d’opinion ne semble donc pas permise en présence de notre apôtre des droits de l’homme.

Voici l’émission complète, avec le reportage incriminé, à partir de 8 min 30 :


Le grand ménage continue donc tranquillement à France 24, où, le 17 septembre dernier, le directeur de la rédaction Grégoire Deniau et le rédacteur en chef Bertrand Coq étaient déjà écartés, pour faute professionnelle. Laquelle ? L’organisation d’un débat sur "les théories du complot autour du 11 Septembre" (débat de très mauvaise qualité, soit dit en passant, trop tendu pour être constructif). Christine Ockrent aurait décidé une "reprise en main brutale au sommet de France24", selon Le Point. La journaliste avait déjà eu l’occasion de montrer, lors d’un salon du livre, son hostilité vis-à-vis des visions alternatives sur le 11-Septembre, en refusant le livre que lui présentait l’éditeur Arno Mansouri...


Le 12 août dernier, c’est Richard Labévière, rédacteur en chef à RFI, grand reporter et écrivain spécialiste du Proche et du Moyen-Orient, qui était licencié, au motif qu’il n’avait pas demandé la permission de sa direction pour faire une interview de Bachar el-Assad le 8 juillet, juste avant l’arrivée du président syrien en France en visite officielle. Motif surprenant et peu crédible.

Labévière avait à l’occasion de ce licenciement dénoncé l’orwellisation de la presse française. D’après lui, RFI cherchait à imposer une lecture néoconservatrice, américaine ou israélienne, des crises proche-orientales. Une lecture pro-palestinienne ou pro-arabe n’était plus, selon lui, permise. Il avait fustigé "un journalisme aux ordres" et "des intervieweurs formatés répondant aux seuls ordres du lobby sioniste". Il avait encore fait part de "harcèlements professionnels" de la part de la direction de RFI, sur une durée de 4 ans, et de menaces de mort dont il avait été l’objet sur son lieu de travail, "émanant vraisemblablement du Betar" (une milice sioniste), "avec des complicités internes à RFI". L’accusation, fondée ou non, n’était pas anodine.

Labévière notait que sa mise au pas intervenait au moment où Christine Ockrent, épouse du ministre des Affaires étrangères, et Alain Pouzilhac prenaient la tête de l’Audiovisuel extérieur de la France.


Parmi les faits d’arme de Richard Labévière, qui ont pu contribuer à le faire mal voir, citons son attaque contre Bernard-Henri Lévy dans son livre Bernard-Henry Lévy ou La règle du je, où il présente l’intellectuel comme un "serviteur de l’empire américain et du libéralisme mondialisé, ego médiatique vide et surdimensionné". Il est aussi l’un des deux journalistes (avec Alexandra Richard du Figaro) à avoir rapporté la présence d’Oussama Ben Laden à l’hôpital américain de Dubaï en juillet 2001 et sa rencontre avec un agent de la CIA. Le journaliste a écrit un livre sur le sujet, Les coulisses de la terreur, paru en novembre 2003. Ses ennuis, nous disait-il cet été, ont commencé il y a environ 4 ans...


Pour en revenir au licenciement d’Ulysse Gosset, la direction de France 24 a fait savoir qu’il s’agissait d’un premier changement avant une "refonte de la grille des programmes", prévue pour l’année 2009.

D’ici là, France 24 fêtera son deuxième anniversaire. Ce sera le 6 décembre. Dans un contexte aussi tendu, quel cadeau offrir ? Quand la maison brûle, je ne vois rien de mieux qu’un pompier... Alors bon anniversaire France24 !


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (102 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 4 décembre 2008 10:35

    Version "La voix de son Maître" :
    C’est son choix...

    "Ulysse Gosset, ancien patron de la rédaction nationale de France 3 et actuel directeur général en charge de l’éditorial à France 24, a décidé de quitter la direction de la future chaîne d’information internationale française, indique ce matin Le Figaro. « Cet homme d’antenne préférerait reprendre le chemin des plateaux plutôt que de se limiter à un rôle purement administratif. Il animera sur la chaîne un grand talk show de prime time consacré à la politique internationale » ajoute le quotidien.


    • sisyphe sisyphe 4 décembre 2008 18:05

      L’Assemblée générale des medias dément toute pression ....


    • ZEN ZEN 4 décembre 2008 21:42

      Sisyphe

       smiley


    • katalizeur 4 décembre 2008 10:45

      bonjour tout le monde

      c’est comme cela ,ils sont sur la bonne voie pour perdre la partie

       TOUS LES GLANDS DEDANS ET TOUS LES BONS DEHORS

      ENFIN PAS SI DEHORS QUE CA ;; ;; ;; ;; ;; ;; ; JE DIRAI AVEC NOUS ;; ;; ;; ; TOUS ENSEMBLE ;


      • katalizeur 4 décembre 2008 10:53

        @ HIHIHA NE TE FATIGUE PAS.VOUS ETES EN HAUT DU TOBOGAN. MAINTENANT IL VA FALLOIR Y ALLER ; MERCI A L’AUTEUR "La vérité est rarement enterrée, elle est juste embusquée derrière des voiles de pudeur, de douleur, ou d’indifférence ; encore faut-il que l’on désire passionnément écarter ces voiles" Amin Maalouf.


        • katalizeur 4 décembre 2008 11:01

          @ au moinseurs
          je precise les glands sont ceux qui reste dans les merdia zombificateurs


        • Alpo47 Alpo47 4 décembre 2008 11:02

          Rien de surprenant ou de nouveau : Une république de copains et de coquins, un état mafieux s’installe sans vergogne. Attendons la suite avec inquiétude ...


          • Krokodilo Krokodilo 4 décembre 2008 11:09

            La seule issue honorable pour French24, cette subvention des Français au développement de l’anglais dans l’Union européenne et donc au déclin du français, qui nous coûte 80m/an, le double quand TF1 l’aura quittée, est de fermer boutique, et de fusionner leur équipe francophone au nouveau pôle audiovisuel français extérieur. Parallèlement, il est possible de soutenir un vrai projet européen plurilingue, comme Euronews, ou de participer à une vraie télé européenne. Mais French24, tel qu’il est actuellement est une trahison, un suicide assisté et payé par nous tous. Que quelqu’un ayant participé à sa création soit viré brutalement, bof, ils peuvent en " talker" dans le talk de Paris.


            • Zalka Zalka 4 décembre 2008 11:16

              Car pour les attardés espéranteux, France 24 ne diffuse qu’en anglais. Sacré scoop.


            • Krokodilo Krokodilo 4 décembre 2008 11:42

              Merci Zalka, de me donner l’occasion de répéter pourquoi French24 est le chancre de l’audiovisuel français : cette chaîne est faussement plurilingue, 4 heures d’arabe, et des promesses d’espagnol ne changent pas le fait que son essence , son âme, la raison même de sa naissance, c’est la diffusion en anglais d’infos françaises ! Le reste, c’est de l’habillage pour faire passer la pilule. Et son émission phare, le talk de Paris, le titre est en arabe ?

              Si l’on avait vraiment voulu d’une chaine polyglotte, il y avait deux solutions, toutes deux moins chères et plus efficaces : soutenir le développement d’Euronews, ou participer à la naissance d’une vraie télévision publique européenne plurilingue. Mais Chirac and co ont préféré la voix de son maître, ou plutôt Voice of France.

              Au fait, il parait que TF1 vient d’obtenir 2 millions d’euros pour quitter le capital de French24... quel état minable qui se laisse gruger par un petit chantage (tu payes ou je quitte pas French24), juste après avoir fait à ce même TF1 un formidable cadeau en supprimant la pub de France2.

              Maintenant que la France est seul maître à bord de French24, ça va nous coûter le double, 160m/an, pour une télé qu’on peut même pas regarder !


            • Gilles Gilles 4 décembre 2008 11:52

              "Au fait, il parait que TF1 vient d’obtenir 2 millions d’euros"

              Oui et leur mise de départ était quasi-nulle

              Joli cadeau fait à Bouygue !


            • Traroth Traroth 4 décembre 2008 13:57

              France 24 diffuse également en français, au cas où vous ne le sauriez pas. Et je ne vois pas ce que ça a à voir avec l’attitude de TF1 qui est, effectivement scandaleuse.


            • Zalka Zalka 4 décembre 2008 14:16

              Oui, mais pour certains, choisir l’anglais au lieu de l’esperanto est un crime capital.

               


            • inotna2099 inotna2099 4 décembre 2008 14:42

              Une chaine que l’on finance en plus sans pouvoir la regarder, il me paratrai normal qu’elle soit diffusé sur le réseau hertzien.


            • Krokodilo Krokodilo 4 décembre 2008 17:36

              Au lieu du français, tout simplement, ou d’une vraie télévision européenne plurilingue, bis, ter. Avec Zalka, c’est marrant, il faut toujours dire la même chose 3 fois de suite.


            • Gilles Gilles 4 décembre 2008 18:30

              TF1 ne voulait pas d’une chaine concirançant LCI, leur chaine d’info

              Donc il a été décidé de ne pas la diffuser en France, du moins pas à la masse


            • Zalka Zalka 4 décembre 2008 18:40

              En même temps, j’ai déjà du répéter des dizaines de fois que tes affirmations sur France24 sont tout simplement fausses, tu continues de les assèner avec une foi effarante.


            • hihoha 4 décembre 2008 11:15

              Article imbécile et puant, sentant la propagande digne d’un autre temps< Que pensez-vous auteur des réactions de Labévière ? Vous êtes d’accord avec ses propos ? Si oui, alors vous ne valez guère mieux que lui.


              • Webes Webes 4 décembre 2008 11:36

                Ne ri pas jaune hihoha, t as de la chance l article est incomplet, l auteur ne sait pas etendu sur la remuneration de la reine mere a FR24.


              • Gilles Gilles 4 décembre 2008 12:00

                Voilà :

                la directrice générale Christine Ockrent et le président Alain de Pouzilhac : un million d’euros brut annuel avec les charges sociales pour les deux compères

                Un bel effort. Comme l’avaient révélés Le Point et
                Bakchich, pour 40 émissions annuelles de trois minutes sur France 24, dame Ockrent avait joliment négocié une obole de 120 000 euros nets.

                + tous ces ménages (Microsoft, 20Minutes, medef....) à nviron 18 000 € la demie journée (un an et demi de smic net)


                + tous ses voyages et frais à l’oeil + ceux fait avec son compagnon aux frais de l’Etat

                Goinffrez vous qu’ils disaient !


              • appoline appoline 4 décembre 2008 12:30

                On n’est vraiment pas sorti des emmerdes avec un tel panier de crabes. Il n’en reste pas moins que Kouchner est prêt à bondir, se dominant à peine, intolérance à la frustration ? Le gonze est incisif, je dirais même hargneux et venimeux, il ne supporte pas le face à face. Ockrent, Kouchner, ces deux serpents font partie de la pire espèce.


              • Traroth Traroth 4 décembre 2008 14:03

                Qu’on soit d’accord avec Labéviere ou non importe peu. Ca n’est pas une raison de pour le censurer. Et je vous trouve, vous, PUANT d’approuver cela !


              • Taïké Eilée Taïké Eilée 4 décembre 2008 15:27

                @ Hihoha : Si je suis d’accord avec les propos de Labévière ? Voici ma réponse et un commentaire plus général sur l’article :

                L’article a pour point de départ le licenciement d’Ulysse Gosset, sa réaction outrée, et l’idée émise à l’intérieur même de France 24 selon laquelle c’est Kouchner qui aurait provoqué cette éviction. Ensuite je constate que ce n’est pas le premier licenciement « abusif » qui survient à France 24 et plus globalement dans l’Audiovisuel extérieur de la France ces derniers temps. Je rappelle donc les autres.

                L’un a pour cause l’organisation d’un débat sur le 11-Septembre ; « débat » inutile au demeurant, tant l’animateur est agressif et caricatural : il traite d’emblée les « adeptes » des « théories du complot » d’illuminés, explique que l’émission n’est pas faite pour mettre sur le même plan les idées des uns et des autres, mais pour essayer de comprendre, en gros, comment on devient un « illuminé ». Il réduit ensuite la question des remises en cause de la « version officielle » à la thèse la plus simpliste, radicale, extrême (et ridicule) selon laquelle les Américains ont tout organisé, Al-Qaïda n’y est pour rien, et « les Juifs » n’étaient pas dans les tours (rumeur rejetée par 99% des gens, même « sceptiques », depuis belle lurette). Avec un tel point de départ, on ne peut pas espérer grand chose. La complexite, il ne semble pas connaître.

                Il n’évoque pas les vrais problèmes (qui ne prouvent rien mais posent question), dont on peut pourtant trouver trace en cherchant uniquement dans des sources officielles et médias traditionnels : rôle de l’ISI pakistanaise, de l’Arabie saoudite, silence des Américains là-dessus, opération Able Danger (identification en 2000 de 4 futurs terroristes et ordre donné de ne plus enquêter sur eux), exercices de simulation militaires concomitants aux attentats (dont simulation de détournements d’avions et crash sur l’agence du NRO située à proximité du Pentagone), présence du « Doomsday plane » au-dessus de la Maison Blanche juste après le crash sur le Pentagone, métal en fusion (fondu, liquide) retrouvé sous les 3 tours effondrées de Manhattan, volonté de laisser fuir Ben Laden après le 11/9 (comme attesté par de nombreuses sources, dont le dernier livre paru sur lui), etc. Bref, autant de questions légitimes qui ne présupposent pas nécessairement une thèse a priori... ni même a posteriori, la vérité complète (dans sa complexité) devant sans doute restée ignorée pour longtemps encore.

                Venons-en à Labévière, viré pour un motif officiel peu crédible (ne pas avoir demander l’autorisation à sa direction avant de réaliser l’interview d’un chef d’Etat). Je cite les raisons qu’il donne, celles auxquelles il croit, sans savoir - évidemment - si elles sont valables. Je ne prends donc pas parti sur ce point. La réponse ne vous satisfaira pas. Mais telle est pourtant ici ma démarche. Il y va peut-être fort, mais je ne suis pas à l’intérieur de RFI ou de France 24 pour en juger. Je dis son opinion. Et lorsqu’il rapporte des menaces de mort dont il aurait fait l’objet, ce n’est pas moi qui vais le contredire... Enfin, lorsque j’évoque deux sujets qui pourraient lui avoir valu certains de ses problèmes, j’émets une hypothèse dont je reconnais qu’elle est hasardeuse. La quasi concomitance entre la sortie de son livre sur OBL et le début de ses ennuis m’avait frappé, mais c’est peut-être une fausse piste.


              • Traroth Traroth 4 décembre 2008 19:27

                @L’auteur : Hihoha n’est là que pour empêcher le débat.


              • hihoha 5 décembre 2008 06:58

                Quand labévière parle de lobby médiatique sioniste, à qui fait-il référence ?

                A la télévision israélienne qui influe les médias français...

                Laissez-moi rire, il désigne les journalistes juifs français qui roulent pour l’état israélien !

                Qu’un antisémite soit viré, si cela vous choque c’est que vous avez de sérieux problèmes avec les juifs....


              • LE CHAT LE CHAT 4 décembre 2008 11:30

                Nicolas a parfaitement retenu les conseils de Silvio sur l’audiovisuel ! la télé-paillasson , y’a pas mieux !


                • cogno1 4 décembre 2008 11:34

                  J’aime les méthodes de hihoha.
                  Comme toujours de la part de ce genre de.. euh... personnage ? il n’a rien à dire, et se contente d’un commentaire d’autant plus hargneux qu’il est vide.

                  Sinon, avez vous une autre version des faits ? Ah oui, la version officielle... mon pauvre, vous devriez lire et vous informez un peu plus, peut être alors, avec un peu de chance, verriez vous à quel point les versions officielles ce sont que cela, des versions officielles, souvent sans rapport avec la réalité sous-jacente. Mais pour ça, il faut réfléchir un peu...


                  • Warhouha Warhouha 4 décembre 2008 11:40

                    Ce que j’aime surtout, avec ce type d’article (très bon, très informatif, non consensuel), c’est qu’il fait sortir le loup du bois.

                    Notez les réactions hargneuses et imbéciles de certains. Ce sont les mêmes qui interviennent lorsqu’un article critique la vision américaine du monde.

                    Leurs interventions ont le mérite d’éclaircir les choses pour les plus aveugles : il y a bien 2 camps, comme le dit Thierry Jacob.

                    D’un côté, les peuples, la démocratie, l’égalité, la fraternité, .... De l’autre, le pouvoir pour le pouvoir, les médias orientés, pilotés, la guerre faite aux faibles, le fric, les USA, Israel, les sarkosystes, ...


                    • Warhouha Warhouha 4 décembre 2008 11:43

                      Evidement, le monde est bien plus complexe que ça, et ces deux camps n’existent que dans la tête d’une poignée de crétins, mais ne vous y trompez pas :

                      lorsqu’on vous impose une vision bipolaire du monde, ceux-là même qui prétendent aimer la démocratie sont en fait les amoureux de la lutte des peuples (tant que le leur a le dessus, bien sûr).


                    • denis84 4 décembre 2008 11:41

                      Comme dit la chanson :
                      Le poete a dit,la vérité
                      Il doit etre exé-cuté


                      • Gilles Gilles 4 décembre 2008 11:48

                        Tenez, une nouvelle affaire Sarkozy dont on ne parle pas en France dans les média. On ne sait toujours pas si c’est de l’intox ou non faut reconnaitre, mais le style c’est du pur Sarko

                        Sarkozy et "les Arabes" : pataquès entre Paris et Prague

                        Sarkozy sort les grands arguments :

                        "Tu sais ce que c’est d’être seul face à tous les Arabes ? De les avoir au téléphone ? Ils sont terribles, je te jure. Le président algérien Bouteflika, le Tunisien, le roi marocain, la Lybie, Israël (sic). Un travail fou."

                        Autrement dit : laisse moi faire le boulot, je connais.

                        Angela Merkel en prend aussi pour son grade Pendant la discussion rapportée dans le document, le vice-Premier ministre tchèque Alexandr Vondra, présent lui aussi, cherche à savoir ce que son pays aura en retour :

                        "Bien, nous aiderons la France à nourrir l’enfant de la Méditerranée (l’Union en gestation, ndlr). Et qui va donner à manger à l’Est ? L’Allemagne, la Suède ou la Pologne ?" "Ce sera la République tchèque, répond Sarkozy. Vous pourrez toujours compter sur le soutien de la France. (...) Tu penses sérieusement que je donnerai la priorité à Angela ?"


                        • Yannick Harrel Yannick Harrel 4 décembre 2008 14:46

                          @Gilles,

                          Bonjour,

                          Connaissant un peu le personnage, je serais fort peu surpris qu’il tente d’étendre discrètement et indirectement son mandat de Président du Conseil de l’Union Européenne après décembre. Fusse en discréditant les uns et les autres.

                          Le plus dramatique dans cela c’est que le moteur franco-allemand fonctionne déjà au ralenti, ayant même calé à plusieurs reprises, et risque d’en pâtir davantage. Du gâchis sur toute la ligne, tout cela par la faute d’un ego surdimensionné tendant à toujours tirer la couverture à soi. Si cette info devait être confirmée par la suite (des éléments semblent prouver qu’il y a eu réellement une fuite dans les services diplomatiques), elle prouverait que l’agressivité diplomatique de notre Président risquera tôt ou tard de fortement isoler la France au sein des 27...

                          Cordialement


                        • Gilles Gilles 4 décembre 2008 18:00

                          Il semblerait qu’elle soit bonne, au vu des liens directs avec la politique européenne (Sarko voulant étendre sa présidence au détriment des Tchéques qu’il a dernièrement blessé à plusieurs reprises, la guéguerre avec Merkel qui est exaspérée...) et de l’article qui déclare que peu démentent.......et qu’on spécule déjà sur le coupable en Tchéquie.

                          Lisez néanmoins l’article, je n’ai mis qu’un extrait


                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 décembre 2008 11:50

                          Alors t’penses que l’concours du meilleur cireur d’pompes est ouvert à france 24 ?

                          avec mon navigateur ( eeepc et 3G+ toujours le binz pour se connecter !!!!)

                          @+ P@py


                          • LE CHAT LE CHAT 4 décembre 2008 12:47

                            @papy

                            salut papy ! des journalistes cireurs de pompes , ça reste un grand classique !

                            c’était bien dans le temps quand Georges Marchais leur assenait un "taisez vous Elkabache ! " smiley


                          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 4 décembre 2008 11:56

                            " Orwellisation, délit d’opinion, de la bouche de Richard Labévière.
                            ministère de la mondialisation
                            ...de la bouche de Bernard Krouchner.
                            Voici ce que j’ai entendu dans vos vidéos.

                            D’abord, la mondialisation n’est pas démocratique. Elle n’a fait l’objet d’aucun référendum ni d’aucun passage par les urnes. Nous avons tous le droit de ne pas être d’accord avec ce principe qui forçément, prends ses racines hors de notre territoire et sans notre consentement.

                            J’attends avec impatience le jour où tous ces licenciés du paf se donneront rendez vous sur la toile.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Taïké Eilée

Taïké Eilée
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès