Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Un jour, un destin : Mourousi et Grossouvre malmenés

Un jour, un destin : Mourousi et Grossouvre malmenés

J'ai participé à deux reprises à « Un jour, un destin » de Laurent Delahousse, qui ont été diffusés dernièrement sur France 2 : ceux consacrés à Yves Mourousi et à Mazarine Pingeot.

C'est étonnant comme j’ai pu parfois me sentir éloigné voire étranger de certains moments de chaque documentaire, comme s'il s'agissait d'une autre histoire que celle que je connaissais. Je me dis alors qu' « Un jour un destin » devrait plutôt s'appeler « Une vie, un roman »… On laisserait alors à la réalisation de l'émission le plaisir de broder autour de la vérité, sans s'en offusquer.

Pour le premier documentaire, ma participation était évidente, ayant été à la fois le beau-frère et le collaborateur d'Yves Mourousi pendant de nombreuses années.

Pour le second, dédié à la fille de François Mitterrand, ça l’était moins… Mais j'avais accepté d'évoquer le rôle du parrain de Mazarine, François de Grossouvre, puisque j'avais été son principal collaborateur à l'Elysée pendant près de quatre ans, et qu’en plus j’étais toujours resté proche de lui et, après son décès, de plusieurs membres de sa famille.

Hier, dans l'émission consacrée donc à Mazarine Pingeot, j'ai d’abord été surpris de l'importance accordée à la mort de François de Grossouvre, mort qui n'était pas directement liée au sujet de l'émission. J'y ai vu un prétexte pour conforter à nouveau la thèse du suicide, sans argument sérieux ni vérifiable, et ne donner aucune chance à sa contradiction. Il suffisait d'entendre les élucubrations de Roland Dumas ou de Raphaëlle Bacqué, appuyées par quelques réflexions de Laurent Delahousse. Je pourrais en parler longuement puisque j'ai eu accès aux documents liés à son décès, et notamment au rapport d'autopsie... J'avais d'ailleurs écrit une longue et sévère critique* du livre de Raphaëlle Bacqué sur ce sujet, « Le dernier mort de Mitterrand », paru en juin 2010.

Et dans les longues minutes dédiées à l’action de François de Grossouvre, je n’ai ni reconnu la personnalité de l’homme que j’ai côtoyé pendant quinze ans, ni sa patte dans les interventions qui lui sont prêtées.

En ce qui concerne le documentaire sur Yves Mourousi, je ne souhaite commenter que les dix dernières années de sa vie telles qu’elles y sont décrites. Elles sont résumées à une descente aux enfers, avec la mort de sa femme, ses problèmes d’argent et sa soi-disant obsession de revenir à la télévision. De 1988, année de la fin de la présentation du journal de 13h de TF1, à 1998, année de sa mort.

Or, pendant ces dix années-là, il y eut encore un an à TF1, à la direction des opérations spéciales. Puis il y a eu cinq ans à RMC, où il fut notamment numéro 2 et directeur des programmes de la station. Cela n’est pas négligeable ! Puis une mission à la communication de l’INSEP, et deux ans comme chef de la Mission du bimillénaire de la mairie de Paris. Et je peux aussi ajouter, une collaboration de plusieurs mois avec Thierry Ardisson sur France 2, une rubrique quotidienne dans France Soir pendant dix-huit mois... Et des projets plein la tête : candidat à la présidence du groupe Radio-France en 1995, il voulait se présenter à l’élection municipale de Cannes en 2001…

S’il est sûr qu’Yves Mourousi n’a pas eu une fin de vie heureuse, il n’a pas eu la fin misérable qu’ « Un jour, un destin » lui a prêtée.

 

* cf. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/critique-etayee-du-livre-de-75735


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 12 octobre 2012 10:22

    Malheureusement, la version relayé par F2 restera celle qu’il faut retenir. Vu à la TV, c’est donc du sérieux, de l’officiel.
    Vous ne serez pas entendu et si vous persistez, vous serez qualifiez de conspirationnisme, de négationnisme.

    Mais j’ai cru comprendre dans votre article, que vous souhaitiez simplement ne pas etre mêler à ses gens là.


    • Pierre d'Alançon Pierre d’Alançon 12 octobre 2012 13:40

      Je vous suis totalement concernant votre première réflexion. Mais est-ce une raison pour se taire ? J’espère que non.


    • devphil30 devphil30 12 octobre 2012 10:48
      Vous avez voulu rétablir une vérité , votre vérité pourquoi pas ...mais je dirais et alors ?????

      Philippe

      • Pierre d'Alançon Pierre d’Alançon 12 octobre 2012 13:38

        Concernant Mourousi, j’apporte des éléments totalement vérifiables, notamment ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Mourousi - Et sur Grossouvre, cf mon article sur AgoraVox dont le lien se trouve au bas de celui-ci...


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 12 octobre 2012 12:34

        « ...j’ai d’abord été surpris de l’importance accordée à la mort de François de Grossouvre... »

        C’est une technique fréquemment employée par les marchands de soupe de la télévision. On introduit un sujet en mettant en avant des images fortes. L’opération est destinée à générer d’emblée un effet dramatique afin d’obtenir la participation émotionnelle des « spectateurs »... et pour accrocher « le public ».

        Bien évidemment, dans ces cas-là, on ne s’embarrasse pas de la réalité.


        • Pierre d'Alançon Pierre d’Alançon 12 octobre 2012 13:34

          Vous avez sans doute raison. J’ai appris depuis que c’était aussi du remplissage car le sujet lui-même (Mazarine Pingeot) ne suffisait visiblement à faire une émission complète...


        • Patrice DEUMIE Patrice DEUMIE 12 octobre 2012 12:38

          Article intéressant et tout à fait révélateur du système dans lequel nous vivons....La manipulation sous toutes ses formes. Merci d’avoir rétabli la vérité, votre vérité en tant que témoin visuel. J’ai tendance à plus croire les gens qui ont vu le loup, plutôt que ceux qui en ont entendu parler.


          • Pierre d'Alançon Pierre d’Alançon 12 octobre 2012 13:35

            Merci, c’est très gentil à vous.


          • ZenZoe ZenZoe 12 octobre 2012 14:38

            Pour avoir regardé plusieurs fois cette émission, je peux avancer avec une quasi certitude qu’elle ne vise pas à dire la vérité. Une seule version des faits, à chaque fois - et pas toujours la bonne en plus (cf Le Luron, Dassin...).


            • Pierre d'Alançon Pierre d’Alançon 12 octobre 2012 14:56

              Merci de votre réaction, je l’avais aussi noté concernant Le Luron.


            • curieux curieux 12 octobre 2012 15:00

              ah Delahousse, le petit lèche-botte, comme les autres d’ailleurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès