Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Une certaine presse française ne fait pas son travail

Une certaine presse française ne fait pas son travail

La presse française nous refait le coup du silence radio concernant la vie privée d'un homme politique de premier plan. De François Mitterrand à Dominique Strauss-Kahn, les mêmes errements.

Le président Mitterrand ne voulait pas que l'on parle de ses 2 familles, ses 2 femmes, et sa fille cachée, Mazarine Pingeot.

Les journalistes de l'époque savaient . Mais ils se sont tu.

Ils auraient pu parler. Car la France sous la présidence de François Mitterrand n'était pas une dictature. Mais ils se sont tu.

Dominique Strauss-Kahn était connu de longue date comme un homme qui dépassait les limites avec les femmes, qui avait une relation à la femme pour le moins excentrique. C'est ce que nous disent de nombreux journalistes depuis que l' "affaire new-yorkaise " est sortie.

On peut lire dans les colonnes de la grande presse quotidienne les frasques de l'homme politique, du temps où il était simple responsable du Parti Socialiste jusqu'à la période présente du FMI.

On ressort les interviews de telle militante, de telle fille de responsable, de tel adepte de boîte échangiste.

Les langues se délient et au mieux l'homme à femmes apparait, au pire l'addict au sexe tous azimuts.

Pourquoi jamais, ces dix dernières années, n'a-t-on entendu les mêmes professionnels nous apporter les informations dont ils disposaient.

Le citoyen de base a droit de savoir auprès de qui il s'engage pour une élection qui aboutit à un pouvoir de décision.

La morale en politique cela existe. Et la mettre en avant, évite les déconvenues qui conduisent de nombreux français vers les extrêmes.

Un article précédent " DSK candidat naturel du Parti Socialiste", m'avait amené à présenter les thèses politiques et économiques du candidat éventuel à la présidentielle de 2012.

J'aurais aimé connaitre les attitudes de vie du président du FMI.

Et je n'anticipe pas sur la justice américaine dans son appréciation de la tentative de viol présumée du Sofitel.

Les simples informations qui sortent seulement aujourd'hui m'auraient suffi.

En effet on ne transige pas avec les droits des femmes. On ne transige pas avec le respect.
On ne transige pas avec la liberté de choix, d'action des femmes à l'égard des hommes.

Qu'on puisse entendre une responsable du Parti Socialiste indiquer qu'elle faisait le maximum pour ne pas être dans une pièce fermée , seule, avec DSK choque le citoyen qui va élire un dirigeant de la France pour les 5 prochaines années.

Très largement la grande presse ,une fois de plus, n'a pas fait son travail.

Les liens incestueux entre une partie du monde politique d'un côté de l'échiquier et les médias n'ont pas permis d'informer carrément les lecteurs citoyens.

Trop de connivence entre les deux mondes ; trop de compromissions.

On ne touche pas à un homme de gauche quand on est journaliste.

On évite de l'embarrasser. On préfère parler grands principes, qu'on ne respecte pas. On défend l'émigré exploité dans l'absolu, mais on soupçonne la femme de chambre africaine...On se rengorge avec le féminisme intransigeant, mais on passe sur les frasques extra-conjugales qui dénotent une mentalité et un savoir-vivre très particulier.

Ceux qui dénoncent le traitement infligé au justiciable Strauss-Kahn, traité comme n'importe quel autre citoyen aux Etats-Unis, veulent-ils une justice de classe ? N'est-ce pas là pourtant ce qu'ils reprochent à notre pays ?

Bref une bonne partie de la presse française ne fait pas son travail, ce que critique la presse internationale et notamment américaine, pour laquelle il n'y a pas d'un côté des puissants protégés de toutes fuites sur des coulisses peu ragoûtantes, et de l'autre le bas peuple qui se repaît des méchancetés et des ignominies du monde des affaires.


Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • UltraLord 19 mai 2011 15:28

    Quand on nous parle people, on dit qu’on en a rien à foutre ...

    Quand il y a un scandale, on dit que tout le monde savait que ça arriverait ...

    Alors honnêtement, savoir qu’il aime s’envoyer en l’air ... Tant mieux pour lui. Je vais même vous dire, moi aussi, j’adore ... Bon, j’ai peut être une vie sexuelle beaucoup plus conventionnelle que la sienne ... mais pour ce que ça change dans le fond du débat ...

    Alors maintenant, la seule chose qui m’intéresse, c’est de savoir si oui ou non s’il est coupable. S’il est coupable, qu’il paye, et très cher. Il est inadmissible d’abuser des autres, d’autant plus que le viol est un des pires qui soit ... Et s’il est innocent, qu’on le laisse tranquille, et que les accusateurs s’en prennent plein les dents ...

    Mais pour le reste, que Carla soit enceinte, et que untel couche avec untel ... je m’en cogne ... Qu’ils partouzent tous ensemble si ça les amuse ... Je ne vois pas en quoi ça change ma vie ... Ce qui m’intéresse d’un politique et son action politique ... pas ce qu’il fait de son engin ...


    • le journal de personne le journal de personne 19 mai 2011 15:34

      DSK n’est plus...
      Pas la peine de m’accabler avec vos indécentes questions. Les trois films qui concourent à la palme d’or recourent au même refrain : DSK est mort : altruicide, homicide ou suicide ? C’est la question que tout le monde se pose et se repose peut-être pour racheter ou achever un homme à terre…

      Le Premier long métrage… raconte l’histoire d’un homme et son double… d’un homme aux prises avec son propre alter ego… duplicité ou perversité… je laisse aux psychiatres l’analyse de ce genre de subtilité.
      Tout ce que je puis affirmer sans en rajouter c’est qu’il s’agit là d’une pulsion irrésistible… qui peut vous surprendre et s’en prendre à votre raison à tout moment… en vous précipitant dans le néant… la plus belle part de vous-même s’absente ou se perd comme pour favoriser votre descente aux enfers…
      Même en plein jour, l’ombre peut à tout instant éclipser la lumière sans pour autant qu’il y ait un véritable dédoublement de la personnalité… c’est le même qui succombe à l’autre… l’altruicide, c’est la libido qui dit : Rideau !

      Le Deuxième long métrage : C’est celui de l’homicide… prémédité ou pimenté. Pour un homme dont l’attrait pour le deuxième sexe n’est un secret pour personne il ne peut pas être à l’abri d’un traquenard. Il suffit d’un bon scénario, d’un producteur incognito et d’une nympho qui sort du lot pour que l’inculpé qui n’est pas à un caprice près, se jette à pieds joints dans le précipice…Je ne voudrais pas remettre en cause le témoignage accablant… de cette afro-américaine mais le doute m’habite, et les conjectures m’irritent. Comment une femme de ménage, chargée occasionnellement du dernier étage dans lequel transitent les plus grosses pointures n’a pas été prévenue par ses supérieurs de la présence encore sur les lieux de son éminence grise, sans garde du corps, ni serviteurs attitrés, comment a –t-il pu faire l’objet d’une petite visite inopinée rien que pour un brin de ménage ?
      Déjà mort deux fois… ce ne sont pas les 74 ans qu’il a en point de mire, mais les 74 secondes qui suivirent… il a soudain compris qu’il a été le jouet de je ne sais quoi … de je ne sais qui…

      Troisième long métrage : il ne dure que 90 secondes
      C’est le temps qui ça lui a pris pour se donner la mort parce que je ne saurais vous dire pourquoi, mais cet homme voulait en finir… non ce n’était pas sa pulsion de vie qui l’a précipité dans cette tombe américaine mais sa pulsion de mort…
      Ni puissant… ni impuissant… il est épuisé parce que c’est très épuisant d’être un homme.

      Est-ce que je pourrais vous demander une petite faveur ?
      Ne lui jetez pas la pierre… Non ce n’est pas mon client, c’est mon père…

      http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/dsk-nest-plus/


      • who_cares 19 mai 2011 15:51

        Une petite vidéo qui apportera de l’eau à votre moulin :

        Accoïntance Média/Politique/Industrie

        http://www.dailymotion.com/video/xfr888_le-siecle-rdv-02-a-le-defile_news


        • machiavelle machiavelle 19 mai 2011 16:00

          Attentat politique et médiatique contre DSK qui sonne comme un avertissement ...

          Ne nous leurrons pas, l’affaire DSK tout comme l’affaire Clinton à tout d’un attentat politique, car dans le cas contraire et même aux etats unis ou l’ont ne badinne pas avec le viol, la femme de ménage aurait été grassement payé et menacé de représailles pour se taire par ceux la mêmes qui aujourd’hui s’acharnent à livrer DSK en pature...

          Mais contrairement à l’affaire Clinton, cet attentat politique contre DSK sonne plutôt selon moi comme un avertissement à l’égard des dirigeants européens qui dans les années avenir se risqueraient à ne pas prendre le parti américain ou à ne pas se soumettre à leurs seuls interêts... (ignorez vous que les US sont en faillite ? et que d’ici peu la première puissance mondiale pourrait bien basculer en faveur de la russie et de la chine)

          en gros je dicerne de plus en plus au travers de l’affaire DSK la volonté d’adresser le message suivant aux elites dirigeantes européennes : "en cas de désobeissance, voyez ce dont nous sommes capables !.."

          Il faut également tenir compte du fait que DSK à commencé à vouloir changé le rôle et l’image du FMI dans le monde, ce qui n’a pas du tout plus à certaines elites banquaires et industriels .. loin sans faut...

          ce n’est bien sur qu’une hypothése, mais tout à fait crédible cependant au regard de certaines elites dirigeantes françaises qui n’hésitent plus à employer le terme « complot »... tout comme une partie de plus en plus croissante de la population française également..

          il ne s’agit pas ici pour moi de prendre la défense de DSK car je suis abstentioniste et opposé aux sociétés établis sur le modéle expansioniste de la Cité , mais de bien discerner quels sont les enjeux stratégiques et politiques d’une telle affaire, et à qui profite cette sur-médiatisation grossière et théatrale d’un président du FMI et membre du groupe Bilderberg menoté en pleine rue...

          Dans cette affaire je ne crois pas que le système judiciaire américain aux mains de nombreuses loges maçonniques etatsuniennes et autres Skulls & Bones, soit plus honnête et intégre que le système judiciaire français parallélement aux mains des membres du grand Orient de France...

          En ce moment même, certains amis de DSK sont trés bien placés en la matière pour dénoncer un complot, puisqu’ils sont eux mêmes membres du grand orient de France et initiés aux enjeux réels du pouvoir politique et économique mondialisé..

          N’oublions qu’avant la seconde guerre mondiale, les sionistes alliés aux banquiers et industriels anglo-saxons pour la plupart membres de loges maçonniques, n’ont pas hésités à sacrifier nombres des leurs en Europe, lorsqu’ils financèrent l’accession au pouvoir du parti Nazi...

          Cette affaire DSK pourrait non seulement cacher un avertissement envoyé aux dirigeants politiques européens, mais également un réglement de compte entres élites pensantes et dirigeantes...

          ce ne sont bien évidemment que des suppositions, mais de l’ordre du possible dans un monde ou depuis le 11 sept 2001 et la récente mascarade Ben Laden, absolument plus rien n’est évident ... sauf pour les médias à la botte et autres « intellectuels » bien pensants bien sur... quoi que certains d’entres ces hypocrites semblent avoir changé d’avis tout recemment....


          • Ruut Ruut 19 mai 2011 16:40

            La présomption d’innocence vous connaissez ?


            • iris 19 mai 2011 17:33

              en + aux usa avec l’argent tout s’achète mèmes les peines de prison


              • patrickk 19 mai 2011 18:45

                Je me demande ce qui se serait passé si une femme de chambre de l’hôtel Lambda à Paris était allée déposer plainte pour viol etc. contre un certain DSK dans un commissariat de Police ?


                • OMAR 19 mai 2011 19:59

                  Omar 33

                  Patrick, à Paris, j’imagine mal le scénario New-Yorkais....

                  Mais à Dakar ou à Damas, BHL aurait convaincu Sarko d’envoyer la Licorne...


                • OMAR 19 mai 2011 19:55

                  Omar 33

                  Alain :" La presse française nous refait le coup du silence radio...
                   
                  Il n’y a pas que la presse française qui fait le coup du silence radio..

                  Et il n’y a pas que certaines pêrsonnalités politiques..

                  En fait, c’est tout ce qui peut remettre en cause une manipulation, détruire un mythe ou contrecarrer des intentions malveillantes, qui font l’objet d’une omerta..

                  Et il suffit de savoir qui détient la presse ou l’audiovisuel, pour savoir à qui profite cette loi du silence....


                  • Antoine Diederick 19 mai 2011 21:35

                    la presse française fait très mal son travail, en effet....


                    • Antoine Diederick 19 mai 2011 21:37

                      sous l’article « Quelques rumeurs de Paris... »

                      J’écrivais :

                      "

                      En réalité, ce que je remarque de plus en plus c’est que la presse française n’a plus aucune rigueur.

                      Elle ne peut plus se comparer aux autres presses, allemandes, anglaises....etc....

                      Elle est dans les patates, dans les afféteries littéraires, les amitiés suspectes....

                      Au pays de Descartes , cela fait désordre....

                      Et donc, votre billet d’humour plaisant, je vous en convainc ici, est le meilleur qu’il m’a été donné à lire depuis longtemps.

                      Heureusement, je vais tempérer mon jugement, certaines publications restent de qualités . Mais en analyse de l’actualité , c’est très mauvais , allégeances, cirage de pompes et mauvaise foi."


                    • Ruut Ruut 19 mai 2011 22:11

                      La presse aurait due attendre le verdict avant de nous donner une information incomplète.


                      • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 19 mai 2011 23:31

                        Pour comprendre ce qui se passe en France, lisez d’abord le bouquin « Black list » (avril 2003) sur le journalisme aux USA ... 


                        • avocatdudiable avocatdudiable 20 mai 2011 07:36

                          En ce qui concerne François Mitterand et les femmes c’est différent : Il faut pas confondre la vie privée avec une affaire criminelle comme une accusation de viol !


                          Ce qui est grave c’est que des affaires de viol ont déjà été dévoilées à l’encontre de DSK non pas juste qu’il était « lourddingue » avec les femmes. Et là selon Tristane Banon des journalistes le savaient puisqu’ils ont été filmés lors de l’émission d’Ardisson. Elle a dit que quand elle a vu un avocat il y a avait une pile haute comme ça de plaintes similaires.

                          Elle a dit et personne quasiment ne l’a fait remarquer qu’elle a eu peur de l’armoire à glace de DSK qui lui tient sans doute de garde du corps.

                          Bref ce qui est grave c’est cette omerta pour ne pas dire complicité envers un homme politique droite ou gauche peu importe mais qui est accusé d’être récidiviste pas juste qu’il a pété un plomb une fois.




                          • avocatdudiable avocatdudiable 20 mai 2011 07:41

                            Ce qui est grave conernant François Mitterand c’est que les journalistes font croire que Jean Edernalier voulaient dénoncer sa vie privée alors qu’il ne s’agssait pas de ça : il s’agissait de dénoncer que Mitterand recevaient chaque semaine à l’Elysee le Chef de la ... Cagoule ! L’Extrême Droite historique bien plus dangereux que LePen. Il posait même les pieds croisés sur la table pour montrer à Mitterand qui était le chef.


                            Et là la campagne de dénigrement sur Edernalier par les journalistes pour faire croire qu’Edernalier voulait s’attaquer à l’affaire Mazarine c’est encore plus grave que cette affaire DSK et encore aujourd’hui peu de gens le savent puisque des livres continuent d’encenser Mitterand comme s’il était encore un homme de gauche alors que c’était un extrême droite camouflé au ps.


                          • iris 20 mai 2011 09:16

                            oui mais si certaines personnes avaient su qu’il avait une maitresse et une fille -entretenues et certaines déppenses payés par nos impots-peutetre qu’elles n’auraienst pas voté pour lui-


                          • Nanar M Nanar M 20 mai 2011 08:13

                            La presse française est aux mains de l’oligarchie dont fait partie dsk.
                            Ceci explique cela.


                            • antonio 20 mai 2011 10:30

                              Quand la presse a connaissance d’actes criminels, illégaux, illicites ,etc... commis par un homme 
                              (ou femme ) politique, ou par tout autre responsable industriel , financier, etc... elle a LE DEVOIR d’en PARLER.

                              Tous les responsables socialistes connaissaient la tentative de viol sur Tristane Banon ; beaucoup de journalistes aussi. Carlo Révelli explique bien cette espèce de chappe de silence qui a suivi
                              l’article d’Agoravox à l’époque.

                              Si un acte criminel est commis, les médias doivent en parler.
                              Pour le reste comme le dit Le Canard Enchaîné, arrêtons-nous à la porte de la chambre à coucher.


                                • Antoine Diederick 20 mai 2011 11:28

                                  Voici la chute de cet article.

                                  "La soumission de la presse au monde de la communication ne permet pas au simple citoyen de comprendre des séismes comme la chute de Ben Ali ou l’effondrement de DSK. Deux tiers des Français qui croient aux théories du complot dans le drame humain du patron du FMI, voici un terrible signal d’alarme. C’est à une presse indépendante, débarrassée des fabricants d’icônes, qu’incombe la charge de raconter notre monde et de le rendre intelligible.« 

                                  J’adhère à cette conclusion temporaire. Et s’il semble que la presse soit soumise aux agences de communication et semble aussi l’être aussi au politique.....

                                  Les liaisons dangereuses, les soumissions, les »consanguinités" .....etc


                                • Antoine Diederick 20 mai 2011 11:39

                                  Via Arrêt sur Images une critique que je trouve pertinente.

                                  La mise en scène et la scénarisation est très présente sur la plateau de télévision avec Pujadas.
                                  La réalisation a voulu « impacter » l’information avec des invités qui n’avaient rien à faire sur la plateau.

                                  Il aurait été plus judicieux d’inviter des personnes plus neutres sur le plan idéologique, donner de vraie infos sur le système juridique US, d’apporter des éclairages indirects et de regrouper sous forme d’ébauche de conclusion les faits afin de donner du sens...etc. Le prouesse technique du direct n’a pas servi l’information complémentaire nécessaire. Il y a une part de « show ».


                                • Antoine Diederick 20 mai 2011 11:57

                                  ds l’article de Beau :

                                  « Lorsque le site Agoravox, le 22octobre 2008, publie le témoignage de l’écrivaine Tristane Banon, dénonçant l’agression de Strauss-Kahn, personne ne relaie l’information. »

                                  Cet ajout pour renvoyer une référence à l’article de Carlos Revelli il y a peu de temps et qui est encore sur Avox pour l’instant.

                                  Notez la date , le 22 octobre 2008.


                                • non666 non666 20 mai 2011 11:36

                                  Inutile de s’etonner.
                                  Ceux qui crachent sur les pauvres types qui osent frapper « l’homme a terre » qu’est DSK sont les memes que ceux qui defendaient Polanski : reecoutez les interviews de Jack Lang , Vall , BHL...
                                  A partir de la nous devons nous posez la question de ce que signifie cette solidarité :

                                  1) Est un esprit de caste, de coterie, de solidarité ethnique , religieuse ou politique ?
                                  ...et quels sont les groupes ainsi definis ?

                                  2) Est ce une adhésion au FOND de l’affaire : la validation du droit de cuissage en deformant les intentions de la constitution qui affirme que les distinctions ne peuvent etre faites que sur « L’utilité commune » ?

                                  La Bigamie est interdite en France mais Mitterand peut faire vivre deux familles aux frais de la République sous pretexte que certains africains y ont droit, sur NOTRE SOL ?
                                  Le viol de mineures droguées est un crime mais si on est juif polonais et « artiste » alors on peut le tolerer ?
                                  On bombe le torse sur les lois anti-discrimination, les lois de protection des femmes, les lois « anti-machistes » , on finance des lobbies feministes pour rapatrier le vote des femmes (« Chiennes de gardes » , « MLF » , « ni putes ni soumises » ) mais c’est quand meme du gibier, toutes ces pétasses...alors on defends «  l’homme a femmes » qu’est DSK en defendant l’hypothèse d’une soubrette seduite instantanément par pervers pépère qui sort de sa douche ?

                                  Berlusconi etait montré du doigt , comme les footbaleurs de l’equipe de France par leurs utilisation de protituées mineures. Mais la gauche a VOULU la majorité sexuelle a 15 ans des mineures et a priori les Zahia et autres Ambre etaient consentantes et rémunérées...
                                  ...ce qui n’etait pas le cas de Tristane Banon et autres victimes.

                                  Apres la gauche « caviar » , la gauche « morale » et moralisatrice vient de se prendre une autre claque.

                                  Mais que cela ne rigole pas trop à droite non plus.
                                  La totalité de la presse Bouyghes et Dassault a MENTI sur le dossier Sarkozy.
                                  Quand il jouait le jeu du couple fusionnel avec Cecilia , seule la presse Suisse osait dire la vérité et la presse française dans son ensemble entretenait le MENSONGE.
                                  Si Sarkozy n’avait pas lui meme exhibé son couple, il aurait eu droit à la protection de sa vie privée, mais en s’affichant et en mentant, nous aurions du connaitre la vérité.

                                  Quand le Cocu de l’Elysée se fait refiler par seguela un top model en fin de carriere, personne ne s’etonne des contions du mariage, en secret, sans passage public en Mairie. Le SEUL interet de la chose est de DISSIMULER les eventuels cvontrats de mariage et ce qu’ils impliquent comme eventuelles mascarades...
                                  Pourquoi le magistrat qui a accepté ce « service » a t’il reçu la legion d’honneur, sinon ?

                                  La presse organise la notoriété, la fabrication artificielle d’images MENSONGERES sur nos « elites » car la democratie , aujourd’hui, ce n’est plus que cela : de l’Image
                                  Les pouvoirs du peuple sont confisqués et la racaille au pouvoir nous revend des destins « royaux » pour nous faire rever...

                                  Ce que les racailles politico médiatiques oublient, c’est que quand on touche a nos femmes, a nos filles, les hommes peuvent redevenir TRES primitifs.
                                  Pas seulement les DSK habitués a etre intouchable qui se croient autorisés a culbuter tout ce qui passe a portée de bite.
                                  Mais les pères et les maris peuvent avoir envie de venger l’affront et la douleur des leurs.
                                  Le droit de cuissage que sont en train de defendre les defenseurs mediatiques des DSK et autres Polanski est innaceptable.



                                  • Antoine Diederick 20 mai 2011 12:18

                                    A l’auteur,

                                    "Bref une bonne partie de la presse française ne fait pas son travail, ce que critique la presse internationale et notamment américaine, pour laquelle il n’y a pas d’un côté des puissants protégés de toutes fuites sur des coulisses peu ragoûtantes, et de l’autre le bas peuple qui se repaît des méchancetés et des ignominies du monde des affaires.
                                    "

                                    Assez d’accord.

                                    Il y a aussi un question sociale liée aux métiers de la presse.

                                    Voici, je pense qu’une information plus critique, une information fruit de la rigueur intellectuelle peut participer à une société plus juste et à la réconciliation des extrêmes. Cette information là n’aurait pas comme but ultime l’estompage des frontières entre les différents champs sociaux mais de rendre à chaque champs social son rôle général , nécessaire et reconnu pour l’ensemble du corps social. C’est, comme vous l’écrivez, la démocratie.


                                    • Antoine Diederick 20 mai 2011 12:41

                                      Il me vient, à la réflexion suite à votre article, le sentiment que la presse ne devrait pas oublier la leçon de la modestie....ainsi que nous tous.

                                      Bonne journée.


                                      • diogene95 20 mai 2011 14:17

                                        j’aime pas les relations qui sont faites entre le fait d’être : coureur, libertin, échangiste, SM, etc... et le fait de violer quelqu’un.

                                        Des choses qui sont légales ne regardent que lui et ses partenaires. On s’en fiche également qu’il trompe sa femme, c’est son droit on n’est pas en Amérique ici et c’est pas sur ça qu’on doit juger la valeur d’un homme politique.

                                        Tout ce qui doit être reproché, c’est le harcèlement, verbal, et tout ce qui est pire, jusqu’au viol. Ça c’est interdit, et arrêtez les amalgames !

                                        Pour rester dans l’article, je remarquerai aussi que même si les journalistes font semblant de se remettre en question sur l’omerta par rapport aux frasques sexuelles et privées de nos dirigeants, ils n’étendent pas la discussion aux autres sujets qu’ils passent régulièrement sous complaisance. Alors qu’ils en tirent une quelconque leçon, ça me fait bien marrer. Un peu de sérieux !


                                        • diogene95 20 mai 2011 14:19

                                          j’ai arrêté de lire après « boite échangiste » et « addict au sexe », peut-être que le reste de l’article se tient cela dit


                                        • vasionensis 20 mai 2011 14:49

                                            En ce qui concerne la « présomption d’innocence », nous touchons là les limites de la logique binaire. En effet, cette fameuse « présomption d’innocence » ne peut être en fait qu’une « non-présomption de culpabilité », en même temps du reste qu’une « non-présomption d’innocence », bref une « non-présomption » tout court.

                                           De nombreux commentateurs, dans un souci touchant de ménager les protagonistes, insistent à la fois sur la présomption d’innocence de l’un et la présomption de véracité de l’autre, lesquelles sont incompatibles.
                                            Il faut donc modifier les textes qui instituent cette présomption si illogique et qui, prétendant protéger l’accusé, protègent en fait le plus fort.

                                            Au passage quoique hors sujet : « Nul n’est censé ignorer la loi »est fréquemment interprété « Chacun est censé connaître la loi », ce qui est aussi abusif qu’irréaliste. Là aussi on demande des logiciens !

                                            Pour revenir à l’article, l’atteinte à la vie privée est un délit. Le travail d’un journaliste n’est pas de servir la soupe, certes ; il ne consiste pas non plus à jouer au sycophante.
                                            En revanche, le PS est coupable d’avoir adoubé un homme dont il savait qu’il était vulnérable dans son comportement, si ce n’est pénalement.
                                            De toute façon, qu’est ce que ce parti dit « de gauche » qui choisit pour champion un monsieur dont toute l’attitude (et il ne s’agit pas là du ridicule épisode de la Porsche), les choix et la fonction qu’il assumait démentent les valeurs dont il se réclame ?

                                          • Coopain des bois Coopain des bois 2 juin 2011 13:11

                                            « le PS est coupable d’avoir adoubé un homme dont il savait qu’il était vulnérable dans son comportement, si ce n’est pénalement. »

                                            Le problème m’apparait plus grave ! Cette normalisation de l’avidité sans limite du pouvoir, de la fortune et du sexe par une élite, parait tellement contradictoire avec les fondamentaux du socialisme que l’on peut se demander ce qui reste de ses fondamentaux dans le Parti Socialiste.
                                            D’une certaine manière, l’affaire Woerth et tout ce qu’elle implique de compromission entre le pouvoir et la fortune est moins choquante ( et non moins excusable) du fait, que s’enrichir sans limite jusqu’à la démesure sur le dos des autres, usurper, et abuser sans vergogne du pouvoir n’est pas contradictoire avec les principes reconnus de la droite, tout au moins de l’expérience qu’elle laisse de sa gouvernance et qui a été portée au paroxysme par la bande à Nicolas Sarkozy.

                                            A cela, le PS a ajouté l’art de vendre de l’espoir, l’art de la séduction en donnant l’impression qu’en lui donnant le pouvoir sans limite, il nous le rendra !

                                            Ce que révèle l’affaire DSK, c’est que finalement cette alternance de pouvoir entre les deux grands partis de gauche, et de droite, n’est pas fondamentalement une alternative politique, mais une manière de continuer de se laisser abuser, déposséder de notre devenir ensemble, de nos biens, et de bien pire : de notre citoyenneté, par une opération de séduction électorale, donnant l’impression que nous serions consentants de ce viol organisé de notre citoyenneté.

                                            La question du nucléaire, où 70% des français souhaitent une sortie du nucléaire pendant que l’élite politique continue de vouloir y rester révèle un aspect de ce viol organisé de notre citoyenneté.

                                            Il me semble que la révolte des indignés qui occupent les places publiques aujourd’hui nous interpelle sur cette banalisation de l’illusion de démocratie dans nos nations européennes.
                                            Pouvons nous être consentant un jour dans un bulletin de vote, pour laisser le droit à une élite de nous abuser pendant 5 ans ?

                                            L’heure me semble proche, non pas de choisir une nouvelle alternance, mais bien de choisir de vivre ensemble une alternative réellement démocratique, en une démocratie citoyenne permanente, pour en finir de cette ’illusion démocratique. Nous ne pouvons rester les témoins impuissants d’un patrimoine environnemental et social qui ne cesse de se dégrader.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès