Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Valls et le Syndrome « On n’est pas couché »

Valls et le Syndrome « On n’est pas couché »

Décidément l'émission polémique de Laurent Ruquier est un nid à serpent dans lequel Manuel Valls s'est précipité. Au terme d'une heure trente de débat insipide, il en ressort un profond malaise.

Au terme d'une polémique quelque peu ridicule, Manuel Valls, Premier Ministre, s'est tout de même rendu à l'émission de Laurent Ruquier "On n'est pas couché", émission connue pour alimenter les débats et les petites phrases, talk show tapageur. On avait eu le droit à des échanges houleux par le passé avec Eric Zemmour, aux phrases chocs et stupides de Nadine Morano et on a eu le droit, ce samedi 16 janvier à la langue de bois de Manuel Valls, face à des contradicteurs qui n'avaient rien à lui opposer, ou presque.

L'émission me met à chaque fois mal à l'aise, à commencer par la revue de presse de Laurent Ruquier en début d'émission où l'animateur nous gratifie de quelques saillies drolatiques qui ne semblent faire rire que lui. Puis, pendant de longues minutes, nous assistons au défilé des invités et de leurs titres de gloire : livres, pièces de théâtre, et j'en passe. Jean d'Ormesson, écrivain nonagénaire spirituel était présent, ainsi que Gérard Darmon, particulièrement effacé, Eva Husson, réalisatrice et Jérémy Ferrari, que j'ai trouvé ridicule, mais j'y reviendrais. 

Yann Moix, l'expression même du pédantisme 

Décidément, je n'aime pas Yann Moix, prétentieux au possible, qui ne peut s'empêcher, sous prétexte qu'il est écrivain, de citer à longueur de temps du Péguy, du Lévinas, comme pour se réfugier derrière d'illustres noms et se donner consistance. Je trouve la démarche particulièrement pédante dans la mesure où finalement les questions posées sont assez plates, simplement drapées de pompeuses phrases d'auteurs. Heureusement, Jean d'Ormesson a trouvé le bon mot, malgré son grand âge. Ainsi, lorsque Yann Moix lui demandait, d'un ton amusé, d'intercéder à sa candidature à l'Académie Française, l'écrivain lui rétorquait, non sans humour qu'il avait toute les chances d'être refusé. Léa Salamé m'a par contre fait meilleure impression. Mais, la star de la soirée était indubitablement Manuel Valls.

Valls s'emmêle les pinceaux

Il a eu à répondre à deux questions : d'une part sur la publication de ses deux discours récents en livre, d'autre part sur la déchéance de nationalité et aussi - un peu - sur le chômage. Manuel Valls était ennuyant, s'éternisant dans de longues argumentations dont à vrai dire le public se moque éperdument. Il a été rapidement mis face à ses paradoxes : en effet, il considère qu'il ne faut pas chercher à comprendre le terrorisme car ce serait le justifier, mais pour autant il faut l'expliquer pour mieux le combattre, une nuance qui est davantage un jeu de dupe qu'une véritable différence. En réalité, l'impossibilité pour le politique d'avouer une erreur en public, erreur qui n'est jamais accepté par l'opinion - à la différence des USA par exmple - conduit à ce genre de propos absurdes. 

Pire encore, son incapacité à expliquer les raisons de la déchéance de nationalité, un boulet que le gouvernement traîne à ses pieds et dont il ne parvient, décidement, pas à se départir. Finalement, c'est encore Jean d'Ormesson qui parviendra à montrer les paradoxes du Premier Ministre : "Pour dire les choses très vite, je me demande si vous ne voulez pas changer de majorité. C'est très simple. Vous voulez changer de majorité mais vous voulez en même temps garder madame Taubira parce que vous ne voulez pas vous couper de la gauche. Mais vous aimeriez bien vous rapprocher de la droite. Toute la France s'est droitisée, le PS s'est droitisé, Hollande s'est droitisé et vous - je ne veux pas vous insulter- mais vous vous êtes droitisé." Personne n'aurait pu mieux résumer. Manuel Valls a répliqué en expliquant que l'autorité est une valeur. 

Seulement voilà, cette valeur est largement soutenue par l'Extrême-droite. N'était-ce pas Jean-Marie Le Pen qui avait apposé sur ses affiches ce mot : "la sécurité est la première des libertés.", traduction de l'idée même d'autorité ? Léa Salamé a soulevé également la question fondamentale du débat : si elle était condamnée pour terrorisme avec Yann Moix, elle, franco-libanaise, perdrait sa nationalité française et pas son acolyte, montrant ainsi que c'est une mesure profondément inégalitaire. Manuel Valls n'a pas répondu. Ce qui prouve toute l'iniquité de la mesure. 

L'obsession juive

L'autre moment particulièrement agaçant a été cette focalisation sur les Juifs. Yann Moix sortant une kippa par solidarité, Manuel Valls ressassant le sujet et jettant constamment un malaise. Cela devenait obsessionnel et permettait d'éviter le débat en mettant tout le monde d'accord sur le sort des Juifs, il est vrai totalement honteux. On a certes parlé de cet antisémitisme banalisé qui est devenu il est vrai terrible mais voilà à force de le répéter sans cesse, on finit par alimenter ces pseudos-débats sur les Juifs et à coup sûr donnera du grain à moudre aux antisémites et antisionistes primaires, qui sont en fait les deux revers d'une même médaille. 

moix.png

Le coup de gueule inutile de Jérémy Ferrari

La fin de l'interview d'Emmanuel Valls a été marqué par l'intervention de Jérémy Ferrari qui a pris à partie le Premier Ministre, d'abord à juste titre en dénonçant le fait que finalement il n'avait défendu que son livre et qu'une mesurette qui ne concerne personne mais il a voulu ensuite dénoncer la diplomatie française en commettant à mon sens une grave erreur de jugement, qui prouve qu'il connait mal ces sujets, comme beaucoup. En effet, si critiquer la venue d'Ali Bongo à la marche pour la liberté d'expression suite aux Attentats de Charlie Hebdo semble sain, c'est oublier que la diplomatie n'est pas morale. En effet, il ne s'agit pas ici de bouder tous les gens qui n'ont pas nos valeurs - cela ne ferait plus grand monde à qui parler, mais plutôt de discuter, négocier, chercher des compromis, des solutions et ce, même si on est en désaccord. C'est ça la diplomatie et non pas une vision naïve et morale, qui n'a jamais eu sa place et qui ne l'aura jamais. De plus, les intérêts de la France ne sont pas simplement économiques, ils sont aussi géopolitiques, géostratégiques, et jouent aussi sur l'image. Résumer des conflits et des interventions à de l'uranium ou du pétrole est assez ridicule à mon sens. Jérémy Ferrari a néanmoins eu raison de dire ce qu'il pensait. Mais je n'aime pas qu'on s'improvise grand dénonciateur sur des sujets aussi complexes, dans cette logique. Cela ne résoud rien. Je soutiens donc sur ce point Manuel Valls qui lui a dit rétorqué simplement : "L'honneur de la France, c'est que vous puissiez m'interpeller, c'est que chacun puisse avoir un avis différent." Encore faut-il que le débat soit à la hauteur des enjeux et l'émission de Laurent Ruquier, décidément, crée plus de problèmes qu'elle n'en résout.

JPEG - 23.2 ko
Jérémy Ferrari et Manuel Valls - France 2

Manuel Valls qui sans doute imaginait sa participation comme un moyen de redorer son blason s'en tire avec un match nul où rien n'a été dit, où les choses ont piétiné mollement, si ce n'est Jean d'Ormesson, drôle et pertinent, qui sauve la mise. C'est la société du spectacle dans toute sa splendeur, du pain et des jeux, démagogie suprême et république dévoyée. Je me suis ennuyé, et je me suis agacé devant tant de platitudes. Je jurais, mais un peu tard, qu'on ne m'y prendrait plus. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

113 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 18 janvier 12:33

    La télécommande permet de zapper et même d’éteindre le téléviseur !

    Peut-être n’avez-vous pas épuisé les trésors de la littérature mondiale ?

    • leypanou 18 janvier 13:21

      De plus, les intérêts de la France ne sont pas simplement économiques, ils sont aussi géopolitiques, géostratégiques, et jouent aussi sur l’image : et d’après vous, l’image de la France vassale des États-Unis surtout après l’affaire des armes chimiques de Ghoutta en Syrie, est une bonne image ou non ?

      Le problème est qu’ils -les politiciens- prétendent agir pour les intérêts de la France, pour le respect du droit international, beaucoup de Français pensent le contraire, surtout après l’affaire des Mistrals, et le suivisme pro-interventionniste en Syrie a influencé sur les djihadistes du moins d’après ce qui a été rapporté.


      • thomas abarnou 18 janvier 17:22

        @leypanou Mais vous conviendrez que 65 millions de Français qui font la diplomatie française c’est une utopie sachant que les 3/4 dans le tas n’y connaissent rien et que la diplomatie n’est pas une chose sympathique et morale. L’opinion française sur une chose aussi complexe a peu de valeurs à mes yeux. Ce n’est pas que les Français ne sont pas sages ou quoi que ce soit. Mais je crois que la diplomatie est un domaine très spécifique et qui nécessite une connaissance parfaite du sujet, ce qui n’est pas à la portée de tout le monde. 


        Bref, tout ça pour dire que je ne crois pas que la diplomatie se résume à du suivisme ou à des intérêts grossiers. La diplomatie est paradoxale, ambigue, sur tous les fronts à la fois. Un jour elle est amicale avec un allié, un jour elle le poignarde dans le dos. Il n’y a pas de moralité en diplomatie et heureusement. 

      • philouie 18 janvier 18:49

        @thomas abarnou
        ben surtout que lorsque l’information est enrobée dans le mensonge, c’est sûr que c’est pas facile de comprendre.


      • thomas abarnou 18 janvier 19:20

        @philouie Justement elle est simplifiée cette information. Quand on se penche sur les sujets diplo, franchement faut bien connaître le sujet pour émettre une opinion quelque peu intéressante.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 janvier 22:05

        @thomas abarnou
        C’est vous qui décidez que la diplomatie n’est pas morale, sans doute parce que que vous n’avez connu que la diplomatie décidée par l’ OTAN ?


        Ecoutez le discours de Poutine en 2007 à Munich sur la sécurité dans le monde, et comparez avec ses décisions : il dit ce qu’il fait, et il fait ce qu’il dit, il respecte le droit international, alors que les autres font de la propagande de guerre, pleine de média mensonges.
        Que dit Poutine ?

        « Le Nouvel Ordre Mondial conçu par Washington n’a pas d’avenir, seule compte la souveraineté des Etats, le non alignement (sur les USA), la non confrontation et la non ingérence dans les affaires des autres Nations ». Exactement le contraire de ce que font les pays de l’ OTAN !


      • thomas abarnou 18 janvier 22:08

        @Fifi Brind_acier



         Ca y est, vous nous ressortez Poutine. Désolé mais niveau moralité j’ai vu mieux. De votre point vue c’est un saint homme, du mien certainement pas. 

      • Kapimo Kapimo 18 janvier 22:33

        @thomas abarnou
        Franchement, c’est vrai, je ne comprend pas comment vous pouvez émettre des avis sur le sujet.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 janvier 09:42

        @thomas abarnou
        Poutine défend la souveraineté des Etats. C’est tout ce qui m’intéresse, je ne veux pas voir la France détruite. C’est que prévoit de faire l’Union européenne par les euro-régions.

        Vous croyez peut-être que la France est éternelle ? Détrompez-vous, ces cartes issues d’ Instances européennes vous prouvent le contraire.

        ** carte de l’ Europe des régions.

        ** carte de la France détruite par les euro-régions.


      • thomas abarnou 19 janvier 11:02

        @Fifi Brind_acier Mais Poutine quand bien même défend-t-il la Russie est un type sans moral. Je m’en contrefout de son bilan, qui est plus mitigé que vous le dites, moi je constate sa politique agressive en Ukraine - vous me rétorquerez que l’UE et l’OTAN ont aussi été agressive, mais bien moins, vu qu’on ne dit rien, qu’on ne conteste plus -, sa politique de soutien à des types peu fréquentables comme Assad - ne vous en déplaise ce type est exécrable, je n’aime pas ce bonhomme qui montre ses armes, ses chars, avec plaisir, qui se prend en photo avec ses muscles, à cheval, c’est ridicule, démago et beauf. 


        Je crois que vous êtes tellement anti-européen - ce dont vous avez le droit - que vous vous aveuglez totalement. L’UE dans son projet originel n’est pas le démantelement de la souveraineté française, nullement. l’UE ensemble, c’est la 1ere puissance économique mondial, un ensemble culturel cohérent, très peuplé, très puissant. Et cette opportunité d’avoir enfin la possibilité de peser et de retrouver de la puissance, puisque la France dans cette UE est en première ligne - contrairement à ce qu’on dit, puisque la France a la diplomatie, l’armée, la politique étrangère et une assise économique respectable. Après je vous l’accorde, cette bureaucratie de Bruxelles est détestable, je n’aime pas le lobbying européen et j’en passe, mais tout n’est pas à jeter. 

        Une fois dans votre vie soyez nuancé.

      • zygzornifle zygzornifle 18 janvier 13:22

        je vais me repasser l’émission a l’envers il en sortira peut être quelque chose .....


        • Yohan Yohan 18 janvier 15:24

          Il ne suffit pas de faire du Balavoine pour ressembler à Balavoine. Les artistes se croient obligés de donner leur opinion. Là, pour le coup, j’ai compris qu’il voulait absolument dire quelque chose pour avoir l’air intelligent. Or, c’est dans ces moments là qu’on a le plus de chances de se planter. Parce que le vrai fond de sa pensée c’est plutôt ; votre guerre m’emmerde parce qu’elle me fait perdre des entrées


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 janvier 22:07

            @Yohan
            Ferrari a dit que les guerres de la France cachait des intérêts économiques.
            Vous auriez peut-être préféré qu’il fasse croire que les migrants viennent de la planète Mars ?


          • goc goc 18 janvier 15:49

            à coup sûr (on) donnera du grain à moudre aux antisémites et antisionistes primaires, qui sont en fait les deux revers d’une même médaille.

            voila..voila
            j’ai arrêté de lire la suite,car ce genre de propos suffit à clore tout débat en ouvrant les portes du fanatisme sioniste, celui qui se croit tellement au dessus des autres qu’il s’arroge le droit de vie ou de mort à coup d’obus (interdit) et de missiles, même sur des enfants jouant sur une plage

            Visiblement mossieur, vous avez accepté les propos de valls sur les terroristes « qu’il faut ne faut pas chercher à comprendre le terrorisme mais qu’il faut les combattre »

            Vous étés-vous seulement posé la question essentiel :

            qui est le terroriste ?

            celui qui défend sa terre et son droit à l’existence et à la liberté

            ou

            celui qui occupe la terre de l’autre, et qui l’exécute à coups de fusil longue portée quand il s’ennuie,
            celui qui rase la maison familiale de l’autre pour y construire une colonie ?.
             celui qui empoissonne la terre ancestrale de l’autre pour l’empêcher de cultiver ?
            celui qui se réjouis de la mort d’un bébé brulé vif par ses copains sionistes

            mais au vu de vos propos, nul besoin d’attendre une réponse
            de toute façon elle sera digne des pires propos de Vichy des les années 40/45
            Vous savez, ceux qui traitaient de terroristes, des individus dont le seul tord avait été de vouloir sauver des juifs, et qui souvent le payèrent de leur vie.

            mais c’est vrai être anti-sioniste c’est être antisémite, alors forcement une telle idéologie raciste et barbare ne peut être critiquable.

             seulement voila, à vouloir systématiquement associer anti-sionisme et antisémitisme, tout ce que vous gagnerez c’est d’amener un jour l’antisémitisme au rang de gloire et de symbole de la lutte contre la barbarie,comme c’est le cas aujourd’hui du nazisme.


            • thomas abarnou 18 janvier 17:05

              @goc Non je fais sciemment le lien, car je sais très bien que beaucoup d’antisionistes sont aussi antisémites, par essence même. Ils se gargarisent d’une nuance dont ils se croient les seuls juges mais lorsqu’on les écoute ou les lis, ils sont antisémites, sans même s’en rendre compte. Ce n’est pas à eux de se dédouaner d’être antisémites, c’est aux autres de le juger. Et malheureusement, les deux notions se confondent très souvent. Le mieux est d’éviter de traiter du sujet d’Israel en ces termes. On peut critiquer bien sûr la politique Israélienne mais critiquer les juifs en tant que tel, en disant que la politique agressive israelienne est strictement juive c’est être antisémite en plus d’être faux. Vous vous dédouanez derrière le terme d’antisionisme, rien de plus. 


              Yann Moix dans l’émission parlait d’un antisémitisme ignard. Précisément, beaucoup de gens rejettent la faute sur les juifs sans aucune nuance, pour trouver un ennemi naturel. Et si simplement au lieu de parler que des juifs, on ne parlait pas d’hommes qui abusent d’une autre population ? Car qu’ils soient juifs ou non ne changent rien aux exactions des Israéliens et inversement, que les Palestiniens soient musulmans ne changent rien à certains de leurs actes odieux. 

              Sur Israel, vous avez tord de voir dans les israéliens les seuls coupables. Je veux dire, beaucoup d’Israéliens d’aujourd’hui ne sont pas responsables de la colonisation juive ou de l’occupation de la Palestine. Vous savez bien que ce n’est pas si simple. Vous n’allez pas dire à un gamin juif de quitter le pays et de rendre sa terre aux palestiniens sous prétexte que ses ancêtres sont venus coloniser la Palestine il y a 100 ans. C’est absurde. On ne peut pas rayer des populations de la carte ou revenir en arrière. Sinon chaque empire ou nation qui a foulé ce monde pourrait se reformer et recoloniser les autres au prétexte qu’autrefois cette terre était à eux. Ca ne suffit pas comme argument. Sinon, la France pourrait revendiquer les territoires napoléoniens ou les Turcs l’ensembles des terres ottomanes du passé. Vous voyez, c’est absurde. La seule solution c’est la cohabitation. Il n’y en a pas d’autres selon moi. Evidemment il est temps que les pouvoirs politiques israéliens se bougent un peu et fassent le premier pas. La situation pour les Palestiniens est intolérable et la tension insupportable pour les deux camps. Mais la preuve qu’il faut être nuancé et prudent sur le sujet, vous mettez dans le même sac tous les Israéliens. Ce qui est une grave erreur et qui conduit, logiquement, à blâmer le juifs, à devenir antisémite, malheureusement. Et j’en ai marre que d’un côté on crache à la gueule d’Israel sans nuance et que de l’autre on défende à tout prix les juifs. Un peu de nuance. D’un coté y a Soral, de l’autre y a la propagande Palestienne, deux extrêmes vous en conviendrez. La vérité est donc entre les deux. 

            • philouie 18 janvier 18:45

              @thomas abarnou
              ce qui est amusant dans l’histoire c’est qu’autant Valls que Moix sont des repentis de l’antisiomitisme.

               Vous n’allez pas dire à un gamin juif de quitter le pays et de rendre sa terre aux palestiniens sous prétexte que ses ancêtres sont venus coloniser la Palestine il y a 100 ans.
              ça, c’est la doctrine sioniste appliquée aux palestiniens.


            • tf1Groupie 18 janvier 18:56

              @thomas abarnou

              Bref vous êtes une sorte de Massada.
              Critiquer Israel c’est être antisémite.

              "ils sont antisémites, sans même s’en rendre compte. Ce n’est pas à eux de se dédouaner d’être antisémites, c’est aux autres de le juger."

              Ce qui nous mène à : un antisémite c’est quelqu’un que les Juifs n’aiment pas.


            • goc goc 18 janvier 19:17

              if@thomas abarnou
              vous mettez dans le même sac tous les Israéliens. Ce qui est une grave erreur et qui conduit, logiquement, à blâmer le juifs, à devenir antisémite,

              et revoilà la même rengaine : d’après vous tous les israéliens sont des humanistes qui ne pensent qu’au bien-être des palestiniens, et donc critiquer les israéliens c’est être antisémite
              bref quand ça vous arrange vous parlez des israéliens et puis par un tour de passe-passe sémantique vous passez « d’israélien » à « juif » et donc cela vous permet de traiter celui qui critique israel d’antisemite

              alors pour votre information il faut préciser plusieurs points :

              d’abord on peut être israélien sans être juif.
              Malheureusement pour ces gens-là c’est pas pareil, ce sont des sous-citoyens avec des droits réduits.
              Bref ils sont victimes d’une constitution raciste du même genre que l’apartheid en Afrique du Sud. D’ailleurs on peut remarquer que l’Afrique du sud de l’époque entretenait d’excellents liens très étroits avec israel. Entre racistes on se comprend.

              quand à votre leitmotiv consistant à dire que tous les israéliens ne sont pas racistes ni barbares, vous oubliez que d’après certains individus comme vous, il parait qu’israel est un etat démocratique, avec un gouvernement élu par la majorité des israéliens (juifs, car les autres sont en sous-representation et n’ont aucun pouvoir)
              Donc quand cet etat est dirigé par un gouvernement raciste et barbare, cela signifie que le peuple israélien juif a choisi un gouvernement raciste et barbare, et donc la majorité des israéliens juifs sont bien des racistes.

              Quand n’importe quel soldat surarmé, prend du plaisir à humilier des gamins d’une dizaine d’année, alors oui ces soldats sont des racistes juifs. et ils sont une majorité dans les rangs de l’armée, sans jamais être condamné pour cela par leur hiérarchie, donc oui l’armée est raciste (et juive car les autres israéliens n’ont pas le droit d’y être)

              Et puis je n’ai trouvé, dans vos propos, aucune réprobation concernant la colonisation (qui n’est justifiée par rien d’autre que par racisme abjecte), bien au contraire vous y trouver des arguments très bizarres : en gros, tous les frappadingues du grand israel nous expliquent qu’ils ont des droits sur toute la région, car il y a 2000 ans ils y étaient. c’est même sur cette base, qu’ils justifient l’occupation. Or pour vous les palestiniens n’ont aucun droit à exiger le retour de leurs terres au motif que ça fait .. 100 ans qu’ils en ont ete chassé (en réalité 60, mais vous n’êtes plus à ça prés) . je vous cite :

              Vous n’allez pas dire à un gamin juif de quitter le pays et de rendre sa terre aux palestiniens sous prétexte que ses ancêtres sont venus coloniser la Palestine il y a 100 ans. C’est absurde. On ne peut pas rayer des populations de la carte ou revenir en arrière.

              donc d’après vous, quand on a occupé une terre il y a 2000 ans, on a plus de droit sur cette terre, que si on y vivait 60 ans auparavant et ce depuis des générations. qaund a dire « on ne peut pas rayer des populations » et bien si justement les israéliens juifs sont en train de le faire dans le ghetto de Gaza en affamant toute la populations, tout comme les nazis ont tenté de le faire dans le ghetto de Varsovie

              Au passage vous qui voulez donner des leçons de bons sentiments, vous ignorez volontairement le droit international qui a condamné l’occupation et qui réclame toujours que les israéliens rendent les territoires occupé.
              mais bon d’après vous ils ne doivent pas tenir compte du reste du monde.

              je vous rappelle que croire qu’un peuple puisse être au dessus des lois, et donc être supérieur aux autres, est aussi du racisme, mossieur le donneur de leçons.


            • thomas abarnou 18 janvier 19:38

              @goc Je ne comprends pas votre incapacité à faire de la nuance. Ainsi, si je relativise votre propos, je suis forcément un sioniste ou un naif ou que sais-je. Je ne nie pas la situation intolérable des Palestiniens dans ce pays, ni les actes de colonisation insensé de groupes juifs, ni encore la main mise du pouvoir par l’extrême droite archi conservatrice israélienne. Mais je crois qu’il est un peu facile de critiquer Israel et en même temps de s’enfoncer dans l’idéologisme aveugle, soit rallier le camp pro-palestinien qui est pourtant représenté par des groupes terroristes et archi propagandistes et à l’inverse de défendre Israel au travers d’un lêchage de botte permanent envers les Juifs. Et ben moi, je refuse de prendre parti. Je ne défends personne, je souhaite qu’il y ait tout simplement une solution à ce conflit, solution qui ne peut être que la cohabitation à moins que vous souhaitiez l’extermination d’un groupe ou d’un autre. 


              La vision qui prédomine actuellement dans le monde c’est la même vision que celle qui justifie l’annexion de la Crimée par les Russes, celle qu’on peut revenir en arrière, nier l’histoire, bafouer et faire comme si de rien n’était. Les Russes, sous prétexte que la Crimée était russe annexent la Crimée, sans ménagement. Ca ne marche pas ainsi. Les juifs sont en Palestine depuis des siècles, et plus encore, depuis 1900 environ, ce fut un long mouvement de création d’un Etat israélien, décrié il est vrai. L’histoire palestienne est très complexe, elle n’a pas été toujours indépendante - elle est restée des siècles sous domination ottomane et ça ne gênait pas grand monde -. On ne va pas du jour au lendemain virer tous les Juifs et tous les Israéliens, c’est absurde. Et inversement, on ne va pas exterminer tous les palestiniens. Il faut qu’Israel et Palestine trouvent un accord, point final et c’est à Israel de faire l’effort évidemment dans la mesure où elle domine outrageusement la Palestine. 

              La nuance, c’est tout ce que je demande et le jour où Israel et Palestine auront accepter de la faire, alors la paix sera possible. 

            • goc goc 18 janvier 20:24

              @thomas abarnou

              soit rallier le camp pro-palestinien qui est pourtant représenté par des groupes terroristes et archi propagandistes

              Tant que refuserez aux palestiniens le droit de se battre pour reconquérir leurs terres (car ces terres sont à eux et non aux israéliens qui ne sont arrivé que depuis 60 ans et ont de suite volé des terres pour occuper), alors vous ne passerez que pour un collabo type Vichy qui traitait tous les résistants français de « terroristes » et n’hésitait pas à livrer ces même résistants à l’ennemi pour qu’ils finissent dans les camps de concentration, quand ils n’ont pas été fusillés sur place, comme le font en ce moment les soldats de la prétendue « armée la plus humaine du monde » avec les palestiniens qui s’attaquent aux soldats racistes et barbares (alors qu’ils pourraient juste les capturer et les juger)

              A quand les otages pris parmi la population et fusillés sur place ??.
              n’en doutons pas, ce sera la prochaine étape. Car la barbarie suit toujours le même schémas jusqu’à la solution finale.
               
              Par vos propos, vous faites honte à notre pays, honte aux familles de résistants morts pour la France, honte aux martyres brulés à Oradour

              Rappelez-vous bien cela : Rien ne justifie l’occupation des terres et les humiliations permanentes. Et toute action pour reconquérir ses biens et retrouver sa dignité, quel quelle soit, est parfaitement légitime et complétement justifiée. Nous autres français, en connaissons le prix, mais surtout ces actes « terroriste » nous ont permis la victoire et la liberté.

              si vous ne connaissez pas cette période de notre histoire, je ne saurais trop vous conseiller de vous renseigner
              les martyre du Vercors
              Les résistants du Rail
              les fusillés du Mont Valerien
              Guy Mocquet
              Jean Moulin
              Lucie et Raymond Aubrac
              et des milliers d’autres
              qui sont mort pour que des individus comme vous, puissent écrire des propos honteux sur ceux qui de par le monde, refusent la dictature, l’occupation et le racisme.


            • thomas abarnou 18 janvier 21:03

              @goc Vous me faites un faux procès monsieur. Ais-je dis qu’Israel avait raison ? Tout ce que vous me reprochez est faux. 


              Vous me faites une Jérémy Ferrari, à faire le coq, à pérorer, à vouloir faire le buzz avec vos accusations. Je suis contre toute forme de barbarie monsieur, que ce soit le terrorisme palestinien ou israélien. La violence n’est jamais bonne, quel qu’en soit la raison. Je suis pour le dialogue. Alors je vous prie de cesser de m’insulter. Il n’y a rien de plus vexant que d’être taxé de collabo, alors que vous êtes dans une telle haine d’Israel que vous êtes vous même dans l’extrémisme. Et l’extrémisme pour moi c’est la bétise, qu’importe son camp.



            • thomas abarnou 18 janvier 21:13

              @goc Vous prenez parti dans un conflit pourtant bien plus complexe que ce vous en dites. Je ne suis pour pas la main-mise d’Israel sur la Palestine mais je suis pour que juifs, chrétiens et musulmans puissent vivre sur cette terre sur lesquels ils ont tous des droits, puisque Jérusalem est un des centres de ces trois religions. Je ne crois pas que simplement dire aux Juifs de dégager une bonne solution, c’est même un voeux pieux qui ne fera qu’atiser la haine, une fois de plus. 


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 janvier 22:14

              @thomas abarnou
              La Russie a fait un referendum en Crimée, qui vaut bien celui qui a divisé le Soudan en deux pays...


            • thomas abarnou 18 janvier 22:19

              @Fifi Brind_acier

              Je ne connais pas assez la situation du Soudan mais le référundum de Poutine ne vaut pas grand chose, comme je l’ai déjà dit dans un autre article. 

            • thomas abarnou 18 janvier 22:23

              @Fifi Brind_acier

              Je redis ce que j’avais déjà dit : un référundum à 96% ne veut rien dire. L’unanisme masque une truquerie, un arrangement. Alors les partisans de Poutine diront que comme personne n’est venu vérifier, ben il est valide. Je dirais que non, justement, il en est d’autant moins valaide que personne ne l’a reconnu. Hitler avait fait la même chose en Autriche avec l’Anschluss, plus ou moins le même procédé et le même unanimisme, sans parler des prétextes qui sont les mêmes (langue, même ethnie..). Bref l’enfumage de Poutine vous monte à la tête. Quoi que vous direz rien ne validera pour moi l’annexion de la Crimée. 

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 janvier 22:30

              @thomas abarnou
              Vous voulez bien me rappeler ce que les Français ont voté au référendum de 2005 ? 55% de NON. Vous vous souvenez de la suite ?


            • tf1Groupie 18 janvier 22:39

              @thomas abarnou

              "La vision qui prédomine actuellement dans le monde [...] celle qu’on peut revenir en arrière, nier l’histoire, bafouer et faire comme si de rien n’était. Ca ne marche pas ainsi. Les juifs sont en Palestine depuis des siècles,..."

              J’espère que vous voyez la contradiction dans vos declarations : vous dites qu’on ne peut pas revenir en arrière et pourtant vous justifiez la création de l’Etat Israel sur la base d’un retour en arrière des juifs !


            • Kapimo Kapimo 18 janvier 22:41

              @thomas abarnou
              « Et ben moi, je refuse de prendre parti. Je ne défends personne,. »
              Ben, ne vous est-il pas venu à l’idée que s’il y a un faible opposé à un fort qui l’expulse de sa terre en l’humiliant par tous les moyens possible afin de briser son etre et sa volonté, alors ne pas prendre parti équivaut à soit de la lâcheté, soit de l’aveuglement crasse ?
              Ceux qui ne voulaient pas prendre parti sont ceux qui ont soutenu Pétain.


            • thomas abarnou 18 janvier 22:41

              @Fifi Brind_acier
               

              Démocratique comme référundum donc vu le résultat et qui n’a servi, c’est vrai, à rien. Par contre c’était un référundum inutile, preuve de la limite du système en lui-même. Interroger les Français sur une question aussi complexe était ridicule. Le traité - bon ou mauvais, ce n’est pas à moi de juger - a été mal expliqué, aucune pédagogie, aucun intérêt. Les Français n’ont pas compris pour beaucoup d’où un vote très compliqué, et des arguments biaisés de partout. Le référundum doit se poser pour une question simple. Je suis contre le référundum à tout va pour tout, surtout sur l’économie, la diplomatie, questions complexes auxquels 9/10 des Français n’ont rien à dire. Le Français moyen n’a pas à se prononcer sur des questions qu’il ne connait pas. Je ne dis pas ça par mépris. Mais pensez un peu : à quoi cela sert d’être économiste, juriste, président, si tout le monde peut donner son opinion sur le sujet. Les gens qui consacrent leurs vies à ses questions méritent mieux qu’un référundum pathétique où quelques beaufs avinés ont autant de poids que des experts sur le sujet. Le vote oui, mais le vote à tout va, non. Le vote pour être représenté 100 fois oui. Le vote dictat populiste, c’est le blocage de la démocratie par son essence même. 

            • thomas abarnou 18 janvier 22:43

              @tf1Groupie Arrêtez avec cette outrance franchement. Et votre esprit belliqueux est détestable. La négociation plutôt que la guerre. Je ne défends personne. J’en appelle simplement à la raison et non à cette guerre qui n’arrange rien ni personne ! 


            • thomas abarnou 18 janvier 22:44

              @tf1Groupie Non, car les juifs n’étaient pas un Etat avant Israel, une simple minorité. Ce n’est pas un retour en arrière. 


            • thomas abarnou 18 janvier 22:46

              @Kapimo


              Arrêtez avec cette outrance franchement. Et votre esprit belliqueux est détestable. La négociation plutôt que la guerre. Je ne défends personne. J’en appelle simplement à la raison et non à cette guerre qui n’arrange rien ni personne ! 

            • Kapimo Kapimo 18 janvier 23:34

              @thomas abarnou
              Disons qu’en jetant l’anathème sur tout un tas de gens (antisioniste = antisémites = gros facho méprisable), vous ne vous y prenez peut-être pas très bien pour « négocier ».


            • thomas abarnou 18 janvier 23:40

              @Kapimo Je pense sincèrement que l’antisionisme est une notion très hasardeuse et que beaucoup de ceux qui s’en réclament sont des antisémites qui refusent de se voir ainsi. J’ai suffisament arpenter les forums, ce site et d’autres sources pour le constater hélàs. Je ne dis pas que le sionisme n’existe pas, c’est une notion réelle, intéressante et un phénomène important. Mais il faut étudier la notion avec des pincettes, ce dont beaucoup de gens sont hélàs incapables. 


              Ais-je tord de dénoncer une réalité ? Et de plus je critique aussi ceux qui ont l’obsession des juifs, qui les défendent à outrance, en tout lieu, comme Yann Moix qui a été ridicule avec sa kippa. J’aimerais qu’on puisse parler des Juifs de manière apaisé sans en faire de grands méchants complotistes ou sans en faire les victimes permanentes. 

            • Kapimo Kapimo 19 janvier 00:09

              @thomas abarnou
              vous est-il venu à l’esprit que tous ceux qui combattent pour une justice en Palestine (les antisionistes) sont immédiatement agressés et montrés du doigt par les organisations censées représenter les juifs de France (le CRIF, l’UEJF etc..). Trouvez-vous normal que le boycott pacifique soit criminalisé dans notre beau pays des droits de l’homme ? Ne comprenez-vous pas que les organisations juives françaises les plus puissantes s’en prennent systématiquement à la critique d’Israel, et créent cet amalgame. Ces organisations phagocytées par les sionistes défendent plus Israel que les intérets des français juifs.
              Ne comprenez vous pas qu’etre pour une justice en Palestine, en France, c’est de facto etre en opposition avec ces juifs français du CRIF et autre qui distribuent des bons et mauvais points d’antisémitisme ?
              Et ne comprenez vous pas tout simplement que le pouvoir en Israel est d’essence fasciste, si on prend vos propres critères ?


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 janvier 09:45

              @thomas abarnou
              Si les Français sont si bêtes, supprimons les Partis politiques, les élections, les referendum, et laissons les Instance étrangères continuer à décider ... Merci de votre franchise, ce que vous soutenez s’appelle une dictature.


            • Deepnofin Deepnofin 19 janvier 10:29

              @thomas abarnou " Non je fais sciemment le lien, car je sais très bien que beaucoup d’antisionistes sont aussi antisémites, par essence même. Ils se gargarisent d’une nuance dont ils se croient les seuls juges mais lorsqu’on les écoute ou les lis, ils sont antisémites, sans même s’en rendre compte. Ce n’est pas à eux de se dédouaner d’être antisémites, c’est aux autres de le juger. "

              Priceless..... J’adore cette phrase... Jugez, jugez. Qui, mieux que vous, peut savoir ce que pensent les gens ? J’espère que Nathalie Saint Cricq saura s’entourer de personnes ayant votre don dans son Ministère de la Pensée Tolérante.


            • Wakizashi Wakizashi 19 janvier 10:35

              @thomas abarnou

              "Le Français moyen n’a pas à se prononcer sur des questions qu’il ne connait pas. Je ne dis pas ça par mépris. Mais pensez un peu : à quoi cela sert d’être économiste, juriste, président, si tout le monde peut donner son opinion sur le sujet. Les gens qui consacrent leurs vies à ses questions méritent mieux qu’un référundum pathétique où quelques beaufs avinés ont autant de poids que des experts sur le sujet. Le vote oui, mais le vote à tout va, non. Le vote pour être représenté 100 fois oui. Le vote dictat populiste, c’est le blocage de la démocratie par son essence même. "
              Vous faites un contre-sens : par définition, dans un régime démocratique, c’est le peuple qui décide lui-même de son sort (demos : le peuple - kratos : le pouvoir). Un régime dans lequel une minorité décide pour la majorité, ça s’appelle une oligarchie (oligos : petit, peu nombreux - kratos : le pouvoir).

              Après, il est évident que se prononcer par référendum sur une question dont la majorité des gens ne comprennent pas les tenants et les aboutissants n’a pas grande valeur. Cela dit, je préfère une mauvaise décision prise par le peuple qu’une mauvaise décision prise par une oligarchie, par principe d’une part, et d’autre part parce qu’une décision prise par des gens très compétents mais mal intentionnés est bien pire qu’une décision prise par des gens peu compétents mais bien intentionnés.

              Or actuellement (et depuis des décennies), les fameux experts de l’élite que vous encensez passent leur temps à prendre des décisions qui mènent le pays (et le monde) au bord de la catastrophe humanitaire, économique et écologique, avec pour conséquence un éventuel conflit mondial émaillé de multiples guerres civiles. Vous parlez de bonnes décisions !

              Enfin, si la majorité ne comprend pas les tenants et les aboutissants, c’est bien parce qu’on ne les lui a pas expliqué, ce qui est normal puisque les médias pratiquent plus la propagande et la désinformation que l’information et l’éducation populaire. Pourquoi ? Parce que les médias appartiennent à l’oligarchie qui prétend justement prendre toutes les décisions à la place du peuple. La boucle est bouclée...


            • thomas abarnou 19 janvier 11:05

              @Kapimo Décidement, Monsieur, vous ne me lisez pas. Je fustige tout autant ceux qui se braquent sur les Juifs en permanence et qui sortent par les trous de nez - si vous me permettez l’expression. 


              Mais à vouloir vivre dans cette opposition entre Israel et Palestine, vous ne résolvez rien. Ce n’est parce que 3/4 d’abrutis pensent ainsi qu’il faut rester dans cette logique. 

            • thomas abarnou 19 janvier 11:14

              @Fifi Brind_acier Absolument pas, là encore vous me lisez mal ou alors vous avez le cerveau si grillé que vous ne faites plus aucune part des choses ni aucune nuance - ce que je pense, je vous lis régulièrement, vous ne faites preuve d’aucun sens de la nuance. 


              Je suis pour le suffrage universel, l’égalité absolu en terme d’accès aux services publics et j’en passe. Mais je suis contre cette main-mise populiste et démagogique qui fait croire que tous les français sont intelligents - ce qui est faux, vous le savez très bien, et qu’ils peuvent gouverner tous, avec les mêmes moyens et les mêmes capacités - ce qui est tout aussi faux, vous le savez très bien également, au fond de vous, si vous êtes honnête. Je veux dire, on n’élit pas des gens pour rien. On espère qu’ils soient compétents - beaucoup ne le sont pas malheureusement, mais certains le sont, des maires, des députés, des élus régionaux, locaux et j’en passe. Il y a aussi des corps intermédiaires, institutionnals, qui décident, qui régulent, qui jugent, ce que fait l’Etat, les fonctionnaires, etc. Bref, la démocratie c’est un équilibre. On ne gouverne pas à 65 millions, c’est absurde d’affirmer le contraire. Je suis contre le fait que les Français doivent se prononcer sur tout, en tout lieu. Pour moi, tout le monde ne peut pas parler d’économie, de sociologie, de droit. Beaucoup n’y connaissent rien du tout. Affirmer l’inverse c’est de la démagogie pure ! Ainsi donner son opinion sur l’euro alors qu’on ne connait rien de l’Euro, c’est abbérant ! C’est d’abord une affaire de spécialiste. Par contre, il est du devoir de ces spécialistes et de nos politiques de nous expliquer les tenants et les aboutissants de cette politique, les avantages pour nous, etc. Et qui vote pour ces politiques ? Nous, en espérant qu’ils défendent un projet, et une ligne qui nous semble juste. Mais les détails des réformes, les détails des affaires, la diplomatie, c’est pas un truc pour tout le monde. Je suis désolé de le dire. Je suis pour l’égalité des chances, mais je ne crois pas à l’égalité en intelligence, en compétence, en culture, etc. Les hommes sont très différents et à vouloir les mettre sur le même pied d’égalité pour tout, de manière artificielle, c’est du fascisme, précisément. 

              Ca me semble une évidence. Si vous ne le comprenez pas, je ne peux plus rien pour vous. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

tab


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès