Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Vous avez dit « professionnelle reconnue » ?

Vous avez dit « professionnelle reconnue » ?

Marie Drucker, Christine Ockrent, Béatrice Schönberg, la liste s’allonge... Collusion et collision, dans le microcosme ?

De "grandes professionnelles"... bien sûr. Qui en juge ? Les patrons du CSA, dont la proximité avec les politiques ne saurait être évoquée que dans le cadre d’un procès d’intention ? Les patrons de chaînes, évidemment dispensés de toute pression ? Les confrères journalistes, en toute objectivité ? Les médias français sont-ils à ce point des laquais du pouvoir ?

J’ai couvert des journées parlementaires d’un grand parti politique. Petit nouveau, je me suis tout de suite aperçu de la proximité attachant journalistes et élus : tutoiement de rigueur, discussions personnelles, apartés sur petits fours, etc. Une grande famille. Après Christine Ockrent et Bernard Kouchner, Claire Chazal et son amitié pour Edouard et Nicolas , Béatrice Borloo, Anne Sinclair et DSK, à qui le tour ? A Marie. Ne dites pas le nom de son chéri, sinon, c’est procès ! Appelons-le François... au hasard. François ne sera donc pas invité au Soir 3, pas plus que Jean-Louis au 20 heures. Aucun membre du gouvernement n’ose d’ailleurs aller au 20 heures de Mme Borloo. Mais c’est une grande professionnelle, son traitement des affaires sociales en est la preuve, même si quelques rédacteurs ronchons ne sont pas de cet avis.

Quel beau pays, celui qui voit les directeurs de cabinet devenir banquiers puis présidents de grandes sociétés, avec plus ou moins de bonheur, celui des élus qui, pour nombre d’entre eux, sont fils de leur père, dans le désordre : Idrac, Bayrou, Juppé, Méhaignerie, Alliot-Marie, Panafieu, Léotard, Baudis, (l’ancien journaliste), etc.

La boucle est bouclée ! Ce qui n’est pas anormal quand on constate que les grandes fortunes se sont faites avec l’argent de l’Etat, de Bouygues à Pinault, d’Arnault à Dassault. ? Vous parlez de celui qui portait le petit Jacques Chirac sur ses genoux ? Précisément ! Mais bientôt votre député-maire sera le fils d’un ancien ministre et d’une journaliste de télévision qui démissionnera pour présider un grand journal propriété de votre sénateur, le frère d’un monsieur très riche. Mais, bon, tout le monde est libre, hein, surtout entre deux petits fours ! Ce n’est pas sur AgoraVox que ça pourrait arriver !


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (176 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • (---.---.242.125) 15 décembre 2006 13:15

    Je trouve que nos hommes politiques ont bon goût. smiley

    Meilleur goût que l’auteur dont l’article n’est pas de bon goût.


    • Voltaire Voltaire 15 décembre 2006 13:16

      La dénonciation de collusions est légitime. Mais il ne fait pas en rajouter non plus. IL n’est pas étonnant que des journalistes tutoient des politiques qu’ils cotoient régulièrement ; il s’agit d’un petit jeu gagnant-gagnant : les uns obtiennent des scoop, les autres qu’on parle d’eux. Là où le bât blesse, c’est lorsque cette proximité obscurcit, voire plus, l’indépendance du journaliste.

      Je ne trouve pas choquant que des journalistes et des responsables politiques amenés à se fréquenter se mettent parfois en couple. Par contre, il est anormal que Melle Drucker ait attendu la révélation de ce couple pour se mettre en congé d’un journal télévisé où l’impartialité doit être de rigueur, notamment lors des campagnes électorales.

      Enfin, nombre de responsables politiques ont en effet des parents qui étaient eux-même politiques (ça aide, vous auriez pu citer Mme Bachelot etc...), mais je ne vois pas trop comment l’éviter, liberté oblige. Par contre, je ne comprend pas trop ce que François Bayrou, fils de Calixte Bayrou , agriculteur, vient faire dans le lot...


      • Depi Depi 15 décembre 2006 13:24

        Confusion avec Maurice Bayrou peut-être ?


      • Emile Red Emile Red 20 décembre 2006 17:04

        « les uns obtiennent des scoop »

        Sauf que les scoops sont éventés bien avant, qu’importe, les petits fours sont bons et ne coûtent pas chers


      • bb (---.---.134.117) 15 décembre 2006 13:37

        Dans certaines entreprises il est interdit à 2 memebres d’une famille de travailler. Médias et politiques ne doivent se fréquenter qu’au cours de débats et émissions. Pas question pour des médias de « talent » fils de personnes travaillant deja à la télé de se laisser aller avec des politiques. On va ou là ?????... Heureusement le net est en train de changer tout cela et dénonce ce qui n’est que de la compromission et qui contribue à décrédibiliser la télé. bb


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 décembre 2006 14:00

          T’in faudrait un jour faire « l’inventaire des fils et des filles de » qui opèrent dans tout le show-biz (téloche,ciné, théâtre,music-hall, média etc)

          Pour postuler et pour décrocher un job, sur qu’a qualités égales que les mômes de monsieur tout le monde ont un lourd handicap !

          Bon ceci étant dit, je la trouve néanmoins une bonne journaliste !

          Marie Druker sur wikipédia ( parle de son compagnon F. Baroin ) http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Drucker

          @+ P@ py


          • Sam (---.---.49.224) 15 décembre 2006 15:36

            Vous savez quoi, j’ai songé à rédiger un article recensant tous les fils et les filles de personnalités pistonnés

            Désolé de m’immiscer. Mais je trouve ta suggestion excellente.

            Cette reproduction de l’élite totalement endogame est vraiment une des tares profonde de la République.

            Il serait souhaitable de compléter par des schémas figurant les réseaux de cette faune consanguine.

            Ainsi que les avoirs et le réseau, là aussi, des avoirs, croisements de capitaux, d’investissements, capitalistions boursières et croisements de jetons aux conseils d’administrations...

            Enfin, une dernière idée qui est tellement simple et facile à réaliser qu’on est sûr que nos canards ont décidé de s’asseoir dessus, en toute connnaissance de cause : le baromètre du dégraissage.

            Chaque jour, semaine, mois publier le nombre de licenciés du jour, de la semaine...partout en France, avec le nom des boites et le nombre de ceux qu’elles licencient chacune. En fin de mois report cumulé des statistiques.

            Avec les chiffres de l’ANPE et des syndicats, rien de plus facile à faire.

            Voilà des chiffres qui, je crois, foutraient sérieusement le bordel dans la tête des gens et les inciterait à descendre pour aller casser clairement quelques nouvelles Bastille. smiley


          • Vilain petit canard Vilain petit canard 19 décembre 2006 14:20

            Oh oui, AB , fais-le, ton dictionnaire des endogames ! Je serais le premier lecteur !

            Au passage, dans les fis de.., n’oublions pas JP Raffarin (fils de Jean Raffarin, l’homme du verre de lait dans les Ecoles, dans les années 50 sous Medès-France).


          • Emile Red Emile Red 20 décembre 2006 17:08

            Putain de camion, AB , tu le fais quand cet article....

            Ca serait bien avec adresse et téléphone pour qu’on les emmerde un peu comme les vendeurs de cuisines et de mobiles à l’heure des repas...sauf que ce serait à l’heure des calins... smiley)


          • chandre (---.---.235.106) 15 décembre 2006 14:01

            On la connait cette collusion entre politiques et medias ... c’est vraiment un non événement ... ce qui est pas contre choquant c’est l’attaque menée de front contre ceux qui ont diffusé cette information. Attaquer l’information, c’est remettre en cause l’indépendance de journaliste et la liberté de presse


            • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 15 décembre 2006 14:11

              Il parait qu’on a le plus de chance de rencontrer son conjoint sur son lieu de travail.

              Etant donné que nos ministres/députés traînent plus souvent sur les journaux télévisés qu’à l’assemblée nationale, il n’y a pas de quoi s’offusquer qu’il trouve le bonheur sur place.


              • Tony A. (---.---.194.103) 15 décembre 2006 14:19

                Dans nos premières années on nous raconte des histoires de princes amoureux de bergères.

                Puis on grandit. On découvre alors que nos puissants de la IIIè République préféraient les danseuses (c’était l’époque où on disait délicatement à une femme sois belle et tais-toi).

                Aujourd’hui les ministres s’acoquinent avec des stars du JT (et réciproquement). Merci le MLF et les 343 salopes... Aujourd’hui les femmes ont du pouvoir et elles en usent... comme les hommes : plans de carrière, carnet d’adresses, etc.

                Mais ne soyons pas trop durs avec eux. Il y a sans doute un peu de sentiment dans tout cela.

                Il y a certainement aussi beaucoup de sociologie : une belle illustration de la thèse des « bullocrates » chère à J.F. K. : Une élite endogame à mille années lumières du SDF ou de la caissière de super marché...

                Et quand on leur parle de conflits d’intérêts ils lancent des cris d’orfraie, la main sur le cœur... Et ils sont peut-être sincères : le mélange des genres, l’hypocrisie, l’arrivisme, l’affairisme... Ils sont tombés dedans quand ils étaient petits. C’est leur Monde...

                Quant au petit peuple des grincheux : « Qu’on leur donne de la brioche ! ».


                • (---.---.234.198) 15 décembre 2006 14:22

                  Faudrait stériliser la moitié du PAF !! smiley


                  • (---.---.13.150) 15 décembre 2006 14:43

                    c’est vrai ca la bite des homme politique est reponsable de mauvais journaux télé !!!


                    • Sam (---.---.49.224) 15 décembre 2006 15:24

                      LOL Excellent !

                       smiley


                    • (---.---.215.93) 15 décembre 2006 15:40

                      +1 oui excellent


                    • Johan Johan 15 décembre 2006 15:00

                      Merci Voltaire pour ce commentaire très pertinent.

                      ils const dans leur monde, ils ont tous fait sci po, après, les meilleurs, l’ENA et de la politique, les autres école de journalisme.

                      Vu la sélection, il faut à la fois être très beau, très intelligent, et très pistonné pour percer dans une rédaction.

                      Peu peuvent rivaliser avec les Lapix, les M. Drucker, les Melissa T etc...

                      Bon les gens mênen tla vie sentimentale qu’ils veulent, mais il y a une importance cruciale à avoir une transparence minimale.

                      On ne veut pas de photos de paparazzi de M. Drucker, mais comme disaient les espagnols après les attentas de Madrid QUEREMOS LA VERDAD !

                      Nous allons vers un divorce profonde notre société entre ceux qui croient encore le télé et les internautes.

                      A nous de devenir des prescripteurs plus puissants, et nous feront tomber leur monde. Une révolution démocratique de velours, là sont les vrais enjeux.

                      Mon slogan préféré :

                      « Eteignez, vos télés, descendez manifester ! »


                      • bb (---.---.134.117) 15 décembre 2006 15:22

                        ce que tu dis est très juste et nous les ferons tomber. L’information critique ne peut passer que par le net et ils commencent à le comprendre. D’ailleurs le net monte en puissance et la meilleure façon de s’en rendre compte est la pub qui commence à courtiser les sites d’une autre manière qu’elle ne le faisait au début. Il faut en finir avec ces castes de présentateurs et autres journalistes toujours à copuler avec le pouvoir. il faut en finir avec les fils à papa et à maman,dans les médias et le cinéma,car c’est profondément injuste pour ceux qui essaient de percer avec leurs seuls moyens et qui sont de facto « moins bons » que ces fistons nés avec une cuillère d’argent dans la bouche. je ne suis pas concerné par le sujet du fait que je ne suis ni du milieu et encore moins postulant, mais c’est une grande injustice pour ceux qui se démènent à percer. bb


                      • David A. 15 décembre 2006 16:49

                        Une précision de passage sur Sciences Po (je défend mon clocher) qui est critiquée à longueur d’Agora : aujourd’hui, Sciences Po forme 80% de personnes qui vont travailler dans le privé, 15% dans la fonction publique et 5% dans la recherche et l’enseignement. Sur les 80% du privé, seul 20 (20 PERSONNES, pas 20%) par an sortent de l’Ecole de Journalisme qui est PLUS SELECTIVE que l’ENA (puisqu’on sait qu’ils finiront au chômage, crise du journalisme oblige). La majorité finissent en audit, conseil, finance, développement, stratégie... .

                        Le véritable palier est l’ENA. Voilà, c’est dit. Un diplômé de Sciences Po mention « Finance et Stratégie » n’a même pas le début d’une notion de droit public (j’exagère un peu).


                      • Prosper Prosper 15 décembre 2006 15:17

                        Pardon pour Bayrou qui n’est pas un « fils de... » remplaçons le par ... Marie Drucker ou François Baroin, comme ça la boucle est bien bouclée !


                        • akadeniz (---.---.150.131) 16 décembre 2006 10:40

                          Est-ce vraiment « par hasard » que F.Bayrou se retrouve « par erreur » dans la liste des fils de ? Tout le monde connait ses origines rurales et modestes mais quand il est possible de l’écorner un peu ! Le démenti venant très bas, le mal est fait.


                        • Sam (---.---.49.224) 15 décembre 2006 15:23

                          Excellent article, concis pour l’essentiel.

                          Tu vas droit au coeur et tu touches les vrais, les immondes, les plus infects des problèmes : la connivence et la reproduction des « élites ».

                          Bravo et à te lire plus souvent, Prosper. Et youp-là-boum, évidemment !  smiley


                          • bb (---.---.134.117) 15 décembre 2006 15:32

                            cher auteur c’est de la prestidigitation. la bite de DIDIER disparait dans le cul de MARIE. BB


                            • reflechi (---.---.70.220) 15 décembre 2006 15:39

                              Ecoutez franchement, les gens peuvent aimer qui ils veulent, coucher avec qui ils veulent tant qu’ils ont le consentement de leur partenaire, se marier avec qui ils veulent quelle que soit leurs professions respectives.

                              C’est totalement absurde, intrusif, et irrespectueux de la vie privée que l’on puisse s’attaquer aux gens par la profession de leur conjoint-e.

                              Il y a des graines de stalinisme dans ce débat.


                              • BB (---.---.134.117) 15 décembre 2006 15:47

                                ha vous trouvez ????..... Moi non !!! d’autant plus qu’ils sont incritiquables sous peine d’être pris pour sacrilège. Aucun doute n’est permis,ils sont crédibles,incorruptibles, talentueux,et tout et tout....Mais en acceptant la critique ils redeviendraient crédibles et n’ont même pas l’intelligence de le comprendre,qui c’est les staliniens sinon eux...... !!! Pour ce qui est des relations sexuelles ils font ce qu’ils veulent, mais il faut démissionner d’un poste quand il faut au risque de décrédibiliser toute une profession qui n’a plus grand chose à se mettre sur le dos question honneur. Vous êtes certainnement lecteur de voici ou gala et voir disparaître ces situation vous coupe peut être de votre monde merveilleux,PAS MOI. BB


                              • (---.---.215.93) 15 décembre 2006 16:02

                                réfléchi, vous n’avez pas tort. et ça à tout de la chasse aux sorcière... qui nous fait voir pourtant que, de plus en plus, le pouvoir n’est détenu que par une poignée de personnes, qui se suivent, se ressemblent et s’assemblent... et là, ça en devient genant. mais ça ne date pas d’aujourd’hui... à lire « les chiens de garde » de halimi


                              • (---.---.215.93) 15 décembre 2006 16:14

                                et pourtant ne dit-on pas aujourd’hui que la politique ce n’est que du stress ? quand au coeur, c’est infiniment pire...

                                alors comment font-ils pour faire coincider le plaisir du drap et le soin de notre intérêt national ? ou ceci expliquant cela, est ce le pourquoi de tout ce qui va si mal aujourd’hui ? smiley


                              • Gio (---.---.91.178) 16 décembre 2006 09:24

                                Bien d’accord avec vous.

                                Il règne de plus en plus un facisme de gauche sur agoravox !


                              • Sam (---.---.49.224) 17 décembre 2006 10:48

                                Réfléchi

                                Tu devrais changer de pseudo.

                                Ou ajouter un préfixe.

                                C’est selon... smiley


                              • Sam (---.---.49.224) 17 décembre 2006 10:49

                                Gio

                                Il règne de plus en plus un facisme de droite sur agoravox !


                              • Emile Red Emile Red 20 décembre 2006 17:20

                                Quels exemples ces politiques, ils baisent au lieu de travailler, et ils exigent plusse d’heures de notre part...

                                Si c’est plusse d’heure de baise ok...mais vu les avatars de NS on doit douter.


                              • Matthao (---.---.117.178) 15 décembre 2006 15:43

                                Mais non, on ne vit pas dans une République bananière ! Il y a bien sûr Paris et tous ses People qui bouffent au même ratelier mais faut voir comme en Province les plumitifs ont l’échine souple. Ils ont des maux de reins et des sourires figés à force de faire des courbettes...Ils nous pondent des articles lénifiants sur le Hobereau du coin et ses oeuvres, élu à vie. Jamais de critiques ou d’impertinences. Népotisme et autres copinages sont les 2 mamelles de l’homo politicus. La solution : réduire tous les mandats , quels qu’ils soient, et les circonscrire dans le temps ainsi que diminuer le nombre de Collectivités Publiques . Peut-être vivra-t-on alors véritablement en Démocratie et on affaiblira l’impact d’une communauté d’intérêt : la classe politique !


                                • sweetsmoke (---.---.241.2) 15 décembre 2006 15:49

                                  mattez moi ce film de pierre carles « pas vu pas pris » pour se rendre compte qu ’il y à fort longemps que le métier de journaliste à été remplacé par celui de tapin.


                                  • Ernest Rougé (---.---.187.145) 16 décembre 2006 10:12

                                    Excellent ce commentaire !

                                    Et quel amusant particulier vocabulaire !

                                    Monsieur Demian, vous dis-je chapeau

                                    Je sais que mécréants ont voulu votre peau !

                                    Content suis-je de vostre enfin retour

                                    Mettez oncques vostre cuer (coeur) au moulin et au four...

                                    Le petit poète smiley


                                  • BB (---.---.134.117) 15 décembre 2006 16:05

                                    le soir devant la télé : BIENVENUE EN NEPOTIE ....bb


                                    • Johan Johan 15 décembre 2006 16:14

                                      Pierre feuilles ciseaux et rapports de force

                                      Pierre : le pouvoir, décide de qui est méritant et élimine les gèneurs, mais corruptible

                                      Feuille l’argent : Corrompt le pouvoir, finit pas céder devant le mérite (concurrence)

                                      Ciseaux l’intelligence, le travail (disons le mérite) : plus fort que l’argent, mais opprimé par le pouvoir

                                      Et le puit ?

                                      Le Sexe : il l’emport sur le pouvoir et sur le mérite, mais il s’achète comme une vulgaire marchandise.


                                      • seb (---.---.12.18) 15 décembre 2006 16:25

                                        Qu’ils vivent heureux tous ces braves gens (Baroin bel homme avec une jolie femme WAHOU)... de toutes les façons FRANCE TELEVISION avec Arlette Chabot roule pour SARKOZY (voir encore un article du Canard...), TF1 s’auto-déclare pro-Sarko...

                                        Les dès sont pipés dès le départ donc que Mlle Drucker reste ou pas à la limite ce n’est pas grave sauf QUE L’ON PERD UN JOLI MINOIS PENDANT QUELQUES MOIS.


                                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 décembre 2006 16:27

                                          Je voudrais parler d’une autre sélection , .. celle du pognon !

                                          J’ai un de mes fils qui a fait médecine, ( il est maintenant chirurgien obstétricien), en fac de médecine, la première année tous les bacheliers peuvent s’inscrire, la sélection se fait par un examen en fin d’année ( 10 % de reçus )

                                          Et bien pour les élèves qui échouaient, mais qui avaient des parents qui avaient du pognon,( les fils ou files de médecins par exemple ) ben ceux là pouvaient se faire inscrire dans une fac d’une autre région, ou à l’étranger comme en Suisse !

                                          C’est pt’être une des causes que certains toubibs ben ne sont pas de très bons praticiens !

                                          @+ P@py


                                          • Bill Bill 15 décembre 2006 17:02

                                            Ce qui reste amusant dans tout ça, c’est qu’il y a une sorte d’« aristocratie » chez nous. Cette aristocratie se reproduit entre elle, fricote ensemble, papote en se donnant du « tu », j’imagine bien le tableau : « alors cher ami, comment vont ta femme et tes enfants ? » « Ah dis donc, tu peux m’arranger un petit papier pour tel truc ? ». Et puis quand on les voit à la télé en train de « s’interwiever » (car ces gens-là ne parlent plus français, mais franglais), ils se donnent du Monsieur le Ministre ! Et c’est en train de devenir héréditaire, bon sang !

                                            Il va falloir faire une nouvelle nuit du 4 aout !

                                            Bill


                                            • BB (---.---.134.117) 15 décembre 2006 17:10

                                              salut bill. c’est vrai qu’à force de consanguinité ils vont développer un peu d’hémophilie. C’est assez marrant de les voir narrer un PB de droit commun qui concerne un citoyen de base : guilty à chaque fois . Mais pour leurs amis politiques, le droit prime et il est hors de question de franchir la barrière qu’ils franchissent allègrement pour le quidam citoyen. Robespierre REVIENT.. BB

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès