Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Wikipédia : l’ennemi à abattre ?

Wikipédia : l’ennemi à abattre ?

Depuis son lancement en 2001, l’encyclopédie collaborative en ligne Wikipédia n’a pas cessé de déchaîner les passions, et a suscité de nombreux débats au sujet de sa fiabilité. Aujourd’hui, une plainte générale (ClassAction) est déposée contre l’encyclopédie, en raison des défaillances et des erreurs dont elle regorgerait.

Pour certains, l’encyclopédie Wikipédia est plus qu’un simple projet. C’est une communauté. Une communauté vivante et dynamique d’internautes plus ou moins chevronnés, qui partagent leur savoir et leurs connaissances, le tout bénévolement.

Oeuvre d’amateurs, Wikipédia n’a certes peut-être pas la qualité ni la fiabilité d’une encyclopédie classique, mais elle a l’avantage de regrouper des informations en temps réel, qui permettent une réactivité instantanée.

Elle est fondée sur le concept de la collaboration et de la libre édition, donc tout un chacun peut librement modifier les articles sur lesquels il a des connaissances. Mais, chaque médaille ayant son revers, ce mode de fonctionnement a également ses limites, et a attiré les foudres de certaines personnes, malmenées par des articles les concernant, ces derniers ayant été modifiés la plupart du temps par des personnes mal intentionnées.

C’est ce souci de pertinence et de fiabilité qui a poussé certaines personnalités à lancer une action générale en justice, après qu’un employé d’une compagnie américaine, voulant faire un gag à l’un de ses collègues de bureau, eut modifié l’article concernant John Seigenthaler, un proche collaborateur de feu Robert Kennedy. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il vit que la biographie qui lui était consacrée le rendait complice des assassinats de John et Robert Kennedy !

L’individu n’ayant pas porté plainte pour ces propos diffamatoires, l’affaire aurait pu en rester là. Cependant, conscient que le système collaboratif est plein d’incertitudes et d’approximations, malgré d’évidentes qualités éditoriales, qui rendent son contenu sinon d’une fiabilité à toute épreuve, du moins d’une très grande richesse, il était tentant pour les personnes que le concept dérange, d’intenter une action en justice pour divers motifs.
En effet, il est aisé de trouver, çà et là, des erreurs, qui, si on tire du côté du vocabulaire juridique, peuvent parfois s’apparenter à de la diffamation...

Au-delà du simple appât du gain qui motive en premier lieu cette démarche, on peut percevoir une action plus globale de fond, contre les nouveaux vecteurs de l’information et de la culture que sont ces plates-formes multimédias, comme Wikipédia ou Agoravox.

Ces nouveaux moyens de communication dérangent les médias classiques, qui perdent ainsi leur monopole, et par extension, leur raison d’être.

Personne ne sait encore si cette plainte va finalement aboutir, et surtout si elle débouchera sur l’objectif discret de cette action, à savoir, au bas mot, forcer la réforme de la fondation qui fait fonctionner Wikipédia ; ou, si l’on pousse plus loin, la fermeture pure et simple du site.

En attendant, on peut toujours se cultiver et, pourquoi pas, corriger les erreurs qu’on peut rattraper, un petit geste qui pourrait éviter de telles affaires. (http://fr.wikipedia.org)


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • septquiprend (---.---.21.3) 20 décembre 2005 21:45

    cette encyclopédie est formidable ; au diable les Encarta, Universalis et autres ; mais il est probable que son « coté » gratuit ne plaise pas à tout le monde.


    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 29 janvier 2006 22:15

      On peut corriger les erreurs, mais on peut aussi remplacer ce qui est exact par des faussetés et des préjugés.

      Cette auberge espagnole est une expérience intéressante, comme les cafés-philo, mais il ne faut pas en valoriser excessivement les résultats. Pour le droit, les sites officiels sont préférables. Par ailleurs de nombreux sites universitaires ou personnels ont des pages rédigées par des spécialistes qui signent de leur nom et prennent la responsabilité du contenu. Sur Wiki, personne n’est responsable.


      • norbert gabriel norbert gabriel 21 août 2008 11:13

        mais on peut très bien signer clairement de son nom ce qu’on écrit sur Wikipédia, il me semble ?
        De fait, le travers d’internet avecles pseudos est assez gênant, on devrait toujours asumer ce qu’on écrit .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès