Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Zemmour enfin fasciste !

Zemmour enfin fasciste !

Un fasciste, c’est quoi, au fait ? Un journaliste qui dit que « la plupart des trafiquants de drogue sont des noirs ou des arabes » ? Un homme politique qui dit que les chambres à gaz sont un détail de la seconde guerre mondiale ? Un cinéaste qui voit dans le 11 septembre un complot de la CIA ? Un comique qui invite un professeur condamné pour révisionniste à son spectacle ? C’est quoi un fasciste ? Un bloggueur anonyme qui prétend que l’armée israélienne est une armée « occupante » ? Un écrivain qui déclare son amour inconditionnel pour Céline ? C’est quoi un fasciste ? Rien de tout cela en fait, bien sûr, un fasciste, c’est depuis hier soir... Eric Zemmour. C’est son tour d’endosser l’honteuse tunique, l’étoile noire. C’est son tour d’entrer dans la confrérie des infréquentables fascisants du PAF. Il a gagné, enfin, Zemmour, et c’est Benamou qui est venu porter la bonne parole, la saine insulte, souvent proférée par des gens dits de gauche, d’ailleurs. Ces gens, qui, comme Benamou, ont servi la soupe à leur commandant suprême des années 80, Mitterrand, qu’on n’a pas le droit de critiquer en quoi que ce soit sous peine d’être traité de « vulgaire » par Martine Aubry. Ces gens de gauche, comme Benamou, qui ne voyait pas le problème, quand François Mitterrand recevait et servait la soupe à René Bousquet ou fleurissait la tombe de Pétain. Ces gens de gauche, comme Benamou, qui aujourd’hui donnent des leçons avec trompettes et hautbois en commettant des pensums pénibles que les « rebelles » qui ont résisté en 40. Ces gens de gauche qui furent nombreux à collaborer, comme le rappelle Zemmour, à l’époque, et qui furent les premiers aussi, plus tard, à traiter De Gaulle, comme on se retrouve, de « fasciste ». 
De Gaulle fasciste, presque l’homme à abattre à l’époque, pour certains, comme…Eric Zemmour aujourd’hui. Zemmour, parce qu’il a dit ce qu’il a dit sur les noirs et les arabes, remarque jugée d’ailleurs de bon sens et fondée par certains, dont le magistrat Bilger, qui n’a rien trouver à redire à la saillie zemmourienne. Zemmour que Benamou accuse de « rester dans son lit en pestant contre les barbares qui envahiraient les rues dehors. » N’importe quoi bien sûr, et un refus complet du débat : une fois que vous avez traité votre interlocuteur de fasciste, ou de nazi, ce qui en général, vient après, plus rien ne peut être dit. Ah, oui, c’est vrai, Zemmour a aussi pris certaines positions « contre » l’avortement qui ont « révulsé » Benamou. Qui, du coup, bien conseillé sans doute par ses petits copains socialistes est venu se payer la bête médiatique à la télévision. Pathétique. 
 
Benamou, notons le, n’en est pas à son coup d’essai, c’est lui qui était venu boxer Nabe, tout jeune auteur alors, après l’avoir entendu chez Pivot défendre Céline et Rebatet. Le poing dans la gueule ou l’insulte facile, voilà la méthode, les règles du débat édictées par cette aile de la gauche là, médiocre et peu cultivée, qui mélange tout et tente d’exister avec tantôt une politique du « care », ou le retour d’un assistanat démagogique et dangereux, tantôt le repli sur de vieux tabou, avec cette impossibilité d’exprimer la nation, la famille, la patrie, sous prétexte de relents nauséabonds. Cette gauche « bénamouiste » là, dont les maîtres à penser sont à chercher du côte de Gérard Miller ( !!) ou Stéphane Guillon ( !!!!!) est sans doute la pire solution à la crise actuelle, tant elle végète dans de vieux principes dont on ne fait même plus les pipes, tant elle se recroqueville tant la réalité l’effraie. Hier soir, c’était l’éclatant et triste spectacle du retour des années Mitterrand, avec la petite main jaune et zéro solution, avec des œillères et des boules quiès, qui prend du bruit pour de la musique et du vandalisme pour de l’art. Depuis quelques temps déjà, et notamment à cause de guignols comme Guillon, on voit se repointer une dictature des bons sentiments insupportables. Une dictature oui, qui, comme son nom l’indique, cherche à exclure le plus radicalement tous ceux qui ne rentrent pas dans son moule, en menant campagne contre eux, ou en les traitant de fascistes. Zemmour s’en remettra, bien sûr, et nous aussi. Benamou n’est rien. Mais on ne peut pas continuer comme ça, avec ce grand écart incommode entre d’un côté une liberté sans bornes et qu’on cherche, peut-être à raison à maîtriser un peu, sur Internet, et de l’autre un débat « public » à visage et nom découverts dans lequel plus rien n’est possible de dire, d’exprimer…enfin sauf si c’est pour dire du mal de Sarkozy, de son gouvernement (surtout d’Eric Besson) et donc d’Eric Zemmour. Une époque à l’image du comique d’Inter Stéphane Guillon, et de François Morel aussi, qui officie une fois par semaine sur la même antenne : pas drôle, scolaire et convenue.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.04/5   (135 votes)




Réagissez à l'article

177 réactions à cet article


  • Polemikvictor Polemikvictor 31 mai 2010 10:07

    Voir du fascisme chez ceux dont on ne partage pas l’opinion est la forme la plus répandue du fascisme.
    C’est une facilité émotionnelle qui evite d’argumenter.


    • HELIOS HELIOS 31 mai 2010 10:08

      eh, oui... sur le coup Benamou vient d’offrir 2 a 3 points de vote en 2012 pour sarko et Cie !
      C’est bien ou c’est mal, ça, docteur ?


      • Tassathée Tassathée 31 mai 2010 10:10

        Je n’aime guère Zemmour, mais au moins, je lui reconnaît une qualité, celle du dialogue.
        Cette qualité là, Benamou et Miller (entre autres) ne l’ont pas.
        Il est plus efficace d’apporter des arguments démontant les idées d’un interlocuteur avec qui l’on est en désaccord (qui que ce soit) plutôt que de lui prêter les joyeux sobriquets à la mode « fasciste, raciste, antisémite » afin de tenter d’invalider son droit d’expression.
        Je pense au contraire qu’utiliser ses 3 qualificatifs à tord et à travers les banalise et peut-être même risque de discréditer tout simplement leur sens.
        Zemmour, dit un tas de conneries, beaucoup carrément fausses historiquement, certaines douteuses moralement, d’autres encore semble surgir d’un autre temps ; et alors ? n’en-a-t-il pas le droit ?
        Concrêtement, plus on parle de lui en terme de « buzz », plus il se donne en spectacle, mais moins on parle de fond.
        Le fond et la forme...


        • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 31 mai 2010 12:28

          @ Tassathée,

          Vous me l’enlevez de la bouche.

          Et juste une précision, celui qui dirait que tout les noirs et les arabes sont des dealers, lui, pourrait être qualifié de raciste. Mais pas celui qui constate que la plupart des dealers sont des noirs ou des arabes.

          Dans le premier cas, il s’agit d’un généralisation imbécile, dans l’autre une constatation de faits.

          Enfin , le terme d’antisémite me choque, c’est comme si je disais que je suis contre ces p*tains de grossièretés. Soit, en prend le sens biblique de sémite (descendant de Sem, fils de Noé) et dans ce cas, les arabes sont des sémites. Soit il défini une race, ce qui est l’essence même du racisme. Et traiter quelqu’un d’antisémite est faire preuve de racisme.


        • genjakano genjakano 31 mai 2010 14:11

          Oui effectivement, traiter quelqu’un de fasciste, de raciste ou d’antisémite etc, est un procédé douteux.
          En revanche en ce qui concerne certains propos de zemmour, il faut reconnaitre qu’ils sont loins d’êtres fins ...
          Je m’explique : à la base chez ardisson, une intervenante faisait remarquer que les noirs et les arabes se font sans cesse contrôler ; ce à quoi zemmour retorque, c’est normal, la plupart des dealers sont noirs ou arabe ... c’est absurde, car justement si la police ne se focalise que sur les noirs et les arabes, il est logique que ce soient des noirs et des arabes que l’ont retrouve dans les tribunaux...
          Si la police arrétait systématiquement des blancs, alors on dirait que la plupart des criminels sont des blancs ?

          En bref il justifie une cause (les contrôles au faciès), par sa conséquence (on ne retrouve que ces faciès dans les prisons), ce qui est absurde.

          Et le plus ahurissant c’est que beaucoup s’y font prendre ; combien de fois ai je pu lire « zemmour a raison, c’est normal qu’on arrete des noirs et des arabes, puisque statistiquement, ce sont eux que l’on retrouve en prison », ça parait logique, sauf que c’est de la contre logique ...
          je me répéte : si les statistique disent qu’une certaine population se retrouvent en prison, c’est bien parce que ceux qui les y amènent, concentrent leurs effort sur cette population.

          Ce qui est répréhensible, ce sont les comportements, et non les appartenances ethniques, le délit de faciès c’est juste stupide.


        • alibaba alibaba 6 juin 2010 18:39

          @ Genjakano qui écrit « c’est absurde, car justement si la police ne se focalise que sur les noirs et les arabes, il est logique que ce soient des noirs et des arabes que l’ont retrouve dans les tribunaux... ». En Suisse c’est comme en France. Mais si les statistiques ethniques sont interdites en France elles ne le sont pas en Suisse. Un exemple : à la prison de Champs-Dollon, dont le rapport pour 2009 sur la population carcérale porte sur 3 240 détenus il est dit pour les religions qu’il y a 56,6 % de musulmans pour 21,5 % de catholiques, 9,9 % d’orthodoxes, 1,9 % de protestant, 5,3 % de sans religion et 4,8 % d’autres religions. Et du coté ethnique les Suisses représentent seulement 9,3 % des détenus, contre 68,9 % d’étrangers résidant à l’étranger (clandestins et autres) et 21,8 % d’étrangers résidant en Suisse. Voici les détails : Balkan/Caucase : 29,3%, Maghreb : 17,9%, Afrique noire : 17,9%, Europe (sans Suisse) : 13,8%, Suisse : 9,3%, Moyen Orient : 6,9%, Amériques : 3,6%, Asie : 1%, Apatride : O,3%. C’est on ne peu plus clair.


        • corsaire7mers 31 mai 2010 10:16

          J’aimerais savoir ce que Tasseathé entend par des « conneries » douteuses moralement ???
          L’article est excellent et qui plus est intelligent, ce qui se fait de plus en plus rare, par les temps de pensée unique qui courent. Traiter quelqu’un de fasciste dans ce cas dénote déjà un manque de culture et un propos irrationnel démagogique. Ce qui est grave c’est que dans les soi-disant insultes on a oublié « Leniniste » Staliniste Maoiste, Bovéiste, Mamériste, Pol Potiste, Castriste, Chaviste et autres noms de tyrans redoutables, autant qu’Hitler le fut. Alors si Zemmour est Fasciste, moi j’adhère.


          • mac 31 mai 2010 10:19

             Eh bien moi, je n’ai pas aimé ne sachant pas vraiment où vous voulez en venir.
            L’auteur critique sans doute, la gauche bien pesante, la gauche caviar quoi ?
            Pourrait-il nous préciser s’il estime qu’entre cette gauche et la droite UMP actuellement au pouvoir, il y a beaucoup plus que l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette ?
            Quant au gaullisme, on peut tout à fait considérer qu’il est mort en 1973 tant beaucoup estiment que les dirigeants de l’époque ont offert le pouvoir aux banques sur un plateau.
            Enfin, laissez les bouffons faire leur travail, rien ne vous empêche de dire le contraire de ce qu’ils disent .Les vrais régimes fascistes ce sont toujours caractérisés par le musellement des bouffons...


            • corsaire7mers 31 mai 2010 10:21

              À la fin j’ai sauté le propos de Tassethé : « douteuses moralement ? » Serait-ce parce qu’il s’insurge contre l’avortement ? Parce que Zemmour aime la France, de faire preuve de Bon-sens ? Oui ! En effet ce sont des valeurs d’autres temps ? Ou des valeurs nécessaires pour les temps à venir ? Certainement que la morale n’a rien à voir ci-dessus. Ou ce serait faire preuve de manque de moral de suivre « La pensée Unique » ?


              • morice morice 31 mai 2010 10:24

                Benmou ne vaut guère mieux que Zemmour, qui est réellement facho...


                « Je n’aime guère Zemmour, mais au moins, je lui reconnaît une qualité, celle du dialogue. »
                ah ah ah la meilleure...

                regardez sa notion de « dialogue » sur la peine de mort !


                un homme qui dénigre sa propre constitution : c’est quoi, sinon un facho ?

                • faxtronic faxtronic 31 mai 2010 10:49

                  « un homme qui dénigre sa propre constitution : c’est quoi, sinon un facho  »

                  Cretin des alpes va. Denigrer sa constitution, son gouvernement ou autre est un droit dans une democratie, et en avoir une vue critique est un devoir. Je suis certes contre la peine de mort, pour l avortement ,pour l euthanasie, pour les mariages et les adoptions gay, mais je n empeche personne d etre contre mes idees.
                   


                • morice morice 31 mai 2010 11:55

                  vous confondez « vue critique » et négationnisme, visiblement : je suis du Nord, pas des Alpes.


                • Rounga le voluptueux Roungalashinga 31 mai 2010 13:46

                  vous confondez « vue critique » et négationnisme

                  Vous pouvez développer ? Parce que là, je ne vois qu’un amalgame hallucinant, réduisant le fait de déplorer le consensus autour de la peine de mort à du négationnisme. Le rapprochement est tellement fulgurant qu’il faut qu’on nous explique. Allez-y morice, nous sommes tout ouïe.


                • morice morice 31 mai 2010 10:25

                  Parce que Zemmour aime la France, de faire preuve de Bon-sens 


                  Zemmour aime la France peuplée de blonds aux yeux bleus, ça rappelle trop quelqu’un...

                  • MarkMallow 31 mai 2010 14:28

                    Zemmour, comme blond aux yeux bleus, on a vu mieux...


                  • TSS 31 mai 2010 10:27


                    @l’auteur

                     amalgame !aimer Celine ne fait pas du lecteur un antisemite ! j’ai bien lu Mein Kampf et je ne

                     suis pas fasciste.

                     en ce qui concerne de Gaulle en 58, il est arrivé au pouvoir par un coup d’état (qui n’a pas dit son

                     nom ...mais quand même !!)
                     
                     ne me traitez pas de bobo-gôcho-socialo ! ma devise c’est « ni dieu ni maitre »


                    • Rounga le voluptueux Roungalashinga 31 mai 2010 10:31

                       amalgame !aimer Celine ne fait pas du lecteur un antisemite ! j’ai bien lu Mein Kampf et je ne

                       suis pas fasciste.

                      L’auteur faisait une subtile référence à Nabe, cogné par le même Benamou pour avoir défendu Céline, et pas seulement celui du Voyage, celui de Bagatelles aussi.


                    • mac 31 mai 2010 10:36

                       Un coup d’état, bien sûr.
                      Un dictateur tant que vous y êtes !
                      Il faut dire que la France de 1958 était dans un bel état ?
                      En attendant, de Gaulle respectait le suffrage universel qu’il a instauré. Ce qui n’est pas évident concernant certains de ces successeurs.
                      Au fait le coup du traité « simplifié »de Lisbonne après le référendum de 2005, vous appelez ça comment vous ?


                    • morice morice 31 mai 2010 12:11

                      ça fait deux fois que vous en faites la pub ici, Gelone, or ça, je vous rappelle qu’en France, c’est toujours condamné par la loi. Vous pouvez être suisse n’y changera rien : faire la promotion de cet ouvrage vous condamne , et au passage condamne Agoravox...


                    • Traroth Traroth 31 mai 2010 12:35

                      Personnellement, j’ai lu les 100 premières pages de Mein Kampf. Après, ça m’a paru tellement débile que j’ai laissé tomber. L’enfance de Hitler et sa pauvreté intellectuelle ne me passionne pas tant que ça. Le type a un problème avec des Juifs, et au milieu d’une page, balance un truc genre « et c’est à ce moment que j’ai compris l’infériorité des Juifs », comme ça, boum, et c’est la seule explication qu’il donne à sa « pensée ».
                      Quand on voit ce qu’il en est advenu, et ce que des millions de gens ont fini par faire au nom de ces conneries, ça fait frémir quant à la capacité des hommes à utiliser leur intelligence !
                      Quelque part, je ne peux pas m’empêcher de penser que, vu la pauvreté du propos, il ne leur fallait vraiment pas grand-chose pour être convaincus !


                    • galien 31 mai 2010 12:36

                      Vous connaissez beaucoup de dictateurs qui partent après avoir perdu un referendum ?
                      Un dictateur comme ça, en 2005, 55% des français auraient voté pour.
                      Encore une fois cette accusation de Gaulle dictateur est ridicule.


                    • Massaliote 31 mai 2010 13:23

                      Dans les années 60, des manifestations paysannes assez violentes eurent lieu dans le Nord. Un ancien des CRS m’a juré qu’il avait vu blèmir son colonel qui venait de rcevoir le télégramme suivant : Si l’ordre n’est pas rétabli à 23H, tirez. Et c’était signé par l’homme qui n’était pas un dictateur. smiley Le colonel a fait charger ses hommes sans repit, à 23H l’ordre était rétabli.


                    • TSS 31 mai 2010 13:27

                      @marc gelone

                      si,si ,traduction française et je l’ai toujours... !!


                    • TSS 31 mai 2010 13:36

                      @où etiez en 58 parce que moi j’etais là  !!je vous signale qu’en 58 il n’y a eu aucune election !!

                      le fameux consensus national n’etait pas réel ,personnellement comme beaucoup j’etais

                      Mendesiste et mon grand père ancien des tranchées de 14 l’appelait le trouillard.... !!


                    • Floriang 31 mai 2010 14:21

                      @ mac


                      « Un coup d’état, bien sûr.
                      Un dictateur tant que vous y êtes ! »


                      Et bien en fait je veux pas te decevoir mais c’était le cas, une dictature c’est pas forcement un dirigeant de l’état qui fait des atrocités, et qui se fait élire par son seul souhait. C’est tout simplement un dirigeant ou un groupe de dirigeant qui possède la totalité des pouvoirs, et ça a été le cas mon amis. ^^
                      Il faut l’admettre, même si je suis aussi pour ma part un Gaulliste :)

                    • rastapopulo rastapopulo 31 mai 2010 14:51

                      Moi ce qui me fâche tout court !!!!!!!

                      ...c’est que Main Kampf ne soit que idéologiquement, historiquement et idéologiquement que du copié collé des papiers de Ford (en personne) dans son journal.

                      Il est parfois difficile de trouver une filiation complète avec les anglo-saxons mais là, avec son portrait sur son bureau (« mon meilleur ami » disait Hitler), sa plus haute distinction jamais donné à un non-allemand et ses papier antisémite, Ford est clairement l’inspirateur de la politique génocidaire.

                      Le comment du pourquoi c’est beaucoup plus de spéculation mais ça c’est avere.


                    • sycander sycander 31 mai 2010 10:28

                      Fasciste = Homme qui dénigre sa constitution ?

                      Fascisme va devenir, au même titre que Racisme, un mot poubelle, et son concept, clairement défini dans les dictionnaires ne sera plus qu’un vague souvenir.

                      « N’oublions jamais ». On n’oubliera pas l’histoire, mais la langue qui la compose, et fatalement...

                      Je vous laisse présager de la suite.


                      • Shaytan666 Shaytan666 31 mai 2010 10:31

                        Un fasciste c’est quelqu’un qui ne pense pas comme Morice, tout le monde, enfin presque, ici sait celà !


                      • Traroth Traroth 31 mai 2010 12:36

                        Racisme, un mot poubelle ? Vous rigolez ?


                      • sycander sycander 31 mai 2010 13:15

                        Non, pourquoi ?


                      • Canine Canine 31 mai 2010 17:42

                        "Fascisme va devenir, au même titre que Racisme, un mot poubelle, et son concept, clairement défini dans les dictionnaires ne sera plus qu’un vague souvenir."

                        S’il y a bien une chose que prouve les vociférations de Benamou, c’est que c’est déjà le cas.


                      • Rounga le voluptueux Roungalashinga 31 mai 2010 10:43

                        Cela signifie en gros que toute la philosophie asiatique du Juste Milieu est conne et qu’elle s’adresse donc à pas moins d’un milliard et demi de cons ! Ça laisse perplexe quand on se rend compte tous les jours que l’un des plus gros problèmes des occidentaux est précisément d’être incapable de trouver le juste milieu. L’occident est malade de ses « pas assez » (dépression) et de ses « trop » (surchauffe). L’idée que le juste milieu est juste une position tièdasse est une distorsion handicapante dans notre culture des excès en tout.

                        Je crois que vous vous trompez complétement. J’adhère entiérement à la citation de Nabe sur le Juste Milieu. En effet, la culture confucianiste chinoise met en valeur cette idée de Milieu, mais selon Confucius, c’est une posture véritablement extrême, de par l’exigence et l’intransigeance qu’elle recquiert. Or aujourd’hui que voyons-nous : des mollassons se réclamant du Juste Milieu comme d’un prétexte pour rester paresseusement dans leur prêt-à-penser tiédasse, et pour ne jamais prendre véritablement position sur rien, de peur d’être taxé d’extrêmiste ou de fasciste. L’exemple le plus flagrant est Bayrou, qui cultive son impuissance politique à trop vouloir incarner le juste milieu entre droite et gauche. Voilà, je pense, le sens de cette citation.


                      • oncle archibald 31 mai 2010 11:45

                        Pas du tout d’accord, voluptueux melons, le centre n’est pas necessairement le ventre mou qui vous decrivez. Relisez les propositions de Bayrou pour sa campagne des présidentielles, elles n’avaient rien de mou. Un peu moins d’idéologies mal comprises et détournées de leur sens, un peu plus de simplicité et de pragmatisme ferait beaucoup de bien à notre Société en débandade. Or une fracture absolument artificielle entre français est sciemment entretenue par tous ceux qui y ont interet pour garder leur fond de commerce. Bayrou n’etait sans doute pas à la hauteur de son ambition et il s’est pris les pieds dans le tapis. Il faut bien avouer que tout le reste de la classe politique avait tout fait pour qu’il en soit ainsi. Les aspirants à une egstion saine et sans idéologie exacerbée sont encore légions, mais l’offre électorale correspondant à leurs espoirs n’existe pas.


                      • rastapopulo rastapopulo 31 mai 2010 14:59

                        Hahaha relier Bayrou à Confucius... pour le fantasme du centre qui veut tout dire !

                        Ou quand le blabla l’emporte sur tout.

                        Pour avoir analyser son discours sur la finance qu’il soutient à 100%, je sais qu’il soutient cette fable de société post-industrielle (produire beeurk c’est bon pour les pays pauvres) en sursis qui croît que, à la londonienne, privatiser, délocaliser et profiter de l’immigration économique comme seul vecteur de profit grâce à la prépondérance de la finance et des services est autre chose que du court terme et ben non c’est du court terme.

                        Il est où le protectionisme social, la régulation de la finance, la séparation des Banque d’investissement et de dépôt,...


                      • Rounga le voluptueux Roungalashinga 31 mai 2010 15:21

                        Hahaha relier Bayrou à Confucius... pour le fantasme du centre qui veut tout dire !

                        Dans mon commentaire je les oppose, au contraire. La voie du Juste Milieu est escarpée, demande énormément d’effort et de temps. Confucius lui-même disait qu’il avait mis 60 ans à y parvenir. Ceux qui se contentent d’être « à mi-chemin » entre deux camps font fausse route, car ils définissent le Juste Milieu a priori, comme si c’était aussi simple de le trouver. Ils aboutissent souvent à ne pas se mouiller du tout.


                      • Tassathée Tassathée 31 mai 2010 10:36

                        Moralement car pour moi son regard sur la place de la femme est d’un autre temps, ses déclarations sur les noirs et les arabes qui peuplent les prisons sont incomplètes, on pourrait en dire autant des blancs et de la pédophilie et ou de la fraude financière ou des ventes d’armes ....
                        Et oui je lui reconnait la qualité de dialogue car lui ne renvoie pas un interlocuteur dans les cordes en l’injuriant.


                        • rastapopulo rastapopulo 31 mai 2010 15:02

                          Dieudo s’en charge parfaitement.

                          Même si je trouve qu’il abuse comme même (j’aime bien les gens du livre moi !) son envolé avec les noms des familles juives qui possédait des bateaux d’esclave est un grand moment d’histoire.


                        • bercav bercav 31 mai 2010 10:43

                          Même si on est pas d’accord avec Zemmour, Benamou, lécheur patenté de tout ce qui a du pouvoir, a eu un comportement d’une crétinerie rare avec son « vous êtes à la droite de Pétain » d’entrée de jeu. On passera sur ce débat, car aller résister à Londres n’était pas donné à tout le monde, il y avait 40 millions de français qui n’avaient nulle part où aller...

                          Mais Zemmour concernant sa chronique sur l’avortement a donné le chiffre de 7 millions d’avortements environ, à remettre en perspective. Certes, mais il n’est pas allé jusqu’au bout de son raisonnement : la loi Weil date de 1974. Donc environ 200 000 enfants par an sont avortés, les chiffres augmentent sans arrêt depuis 20 ans. Pourtant la population française est en constante augmentation aussi, compensée par les flux migratoires. Après-guerre en France, les familles de 4, 5, 6,7 enfants étaient chose courante. Maintenant chez on sait bien que c’est terminé, on est à deux enfants, rarement plus.

                          Le regroupement familial a été voté en 1976...

                          Avortement en 74, regroupement familial en 76... Certains -je trouvais cela exagéré à une époque mais c’est ainsi-, parlent de « remplacement de la population ». Force est de constater que ça y ressemble beaucoup.
                          Et quand on voit à qui profite ce système, qui paye les pots cassés et les risques sociaux pour le pays, on se dit que les décideurs sont ou des fous ou des inconscients ou d’immondes salopards.
                           




                          • rastapopulo rastapopulo 31 mai 2010 15:14

                            En dehors de l’aspect idéologie anglo-saxonne qui délocalise et importe de la main d’œuvre bon marché comme à l’époque de la naissance du libre échange esclavagiste (ça vient de là le terme free trade)...

                            Au de là du vol des meilleurs éléments des nations d’origine qui les appauvrissent et retardent des exigence démocratique (infrastructure, élection,... pas besoin puisqu’ils s’en vont)...à notre charge de partager les technologies sans but commercial à court terme ceci dit...

                            Il reste que l’état réel de la nation est en plus masqué !

                            Sans immigration de masse nous devrions nous inquiétés des personnes malades, du manque de volonté de certains vu que nous aurions besoin d’eux,... mais là pas de soucis de toutes façons le vide sera comblé de l’éxtérieur.

                            Pour moi ça déresponsabilise totalement d’aspirer les force vives des autres.


                          • non667 31 mai 2010 18:02

                            à berclav
                            « ou d’immondes salopards. » d’immondes salopards ,il n’y a pas photos !
                            le mots le plus doux que l’on puisse leur appliquer quand ils sont de gauches c’est « vendu » (au libéro -mondialo-capitalisme )

                          Ajouter une réaction

                          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                          FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès