Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 1 million de dollars pour descendre un gouvernement !

1 million de dollars pour descendre un gouvernement !

Face aux effets de manche moralisateurs de George W. Bush, le roi du porno sort la grosse artillerie. « Dis-moi avec qui tu trompes ta femme, je te dirai qui tu es ! »

Quand on s’appelle Larry Flint, et qu’on est mondialement connu comme un des rares nababs du X sur la planète, on ne peut rien faire comme tout le monde. D’abord éditeur de magazine puis initiateur d’un empire basé sur le stupre et la fornication, Larry Flint est maintenant élevé au rang d’icône. La tentative de meurtre - mars 1978 - qui l’a cloué sur un fauteuil roulant a une grande part de responsabilité dans cet avènement. N’ayant pas peur des symboles, Larry parcourt depuis le monde dans sa chaise roulante en or massif et répand la bonne parole libertaire, luttant farouchement contre les tenants américains de la censure et de l’ordre moral.


Si Larry peut paraître à beaucoup excessif dans son discours, ses propos sont à l’aune des fanatiques qu’il trouve sur son chemin. Les prêches religieux, comme le business ou la violence, prennent aux Etats-Unis des proportions terrifiantes. Quelques minutes à regarder les télévangelistes délirer en direct - et ramasser des sommes colossales par la même occasion - donnent une idée des excès dont les « pro-morale » sont capables. Larry Flint a payé cher pour savoir que la vente libre des armes est bien plus dangereuse que celle du porno.

La croisade du géant du X a rarement eu plus de raison d’être qu’aujourd’hui. Là où Vladimir Poutine prépare les prochaines élections en ressortant un discours digne des pires moments de la guerre froide, Georges W. Bush fait de même en attaquant de front toute l’industrie « adulte » des Etats-Unis. Dans les deux cas, la démarche vise à séduire une partie importante de l’électorat par des discours musclés.

L’administration Bush a commencé, en 2005, par pondre une loi inapplicable, visant à empêcher les professionnels du sexe d’utiliser des filles de moins de 18 ans dans leur production. Démarche apparemment louable, si ce n’est que jamais une société américaine ayant pignon sur rue n’a été prise à déraper ainsi. Le seul cas connu est celui - célèbre - de Tracy Lords, qui avait trompé les producteurs en tournant à 17 ans avec de faux papiers. Je l’indiquais récemment sur un autre fil : les producteurs US font des marges financières suffisamment copieuses pour ne pas prendre le risque, pour quelques dollars de plus, de prendre vingt ans de prison.

Deuxième round : le FBI a reçu instruction d’attaquer directement les producteurs de la vallée de San Fernando, Californie. Max Hardcore, un acteur-producteur connu pour ses films extrêmes et très loin du bon goût, en fait les frais en ce moment. Les autorités fédérales l’accusent pour la énième fois d’obscénité et menacnt même de « confisquer » sa demeure, dans la mesure où le nid d’aigle aux proportions hollywoodiennes sert de studio depuis des années.

Fox Mulder et Dana Scully ayant été reconvertis dans la chasse aux petites culottes et aux derrières indûment dénudés, il était logique que le justicier des « pornocrates » tombe du ciel telle la foudre divine (les plus religieux d’entre vous me pardonneront pour cette comparaison...).

« Avez-vous couché avec un membre du congrès, ou avec un membre du gouvernement ? Si c’est le cas, Larry Flint vous offre un million de dollars pour votre histoire ! » C’est le texte d’une annonce parue très récemment dans le très sérieux « Washington Post ». Les républicains peuvent serrer les fesses et commencer à nettoyer leurs agendas : la somme a de quoi motiver la plus affectueuse des maîtresses.

C’est la deuxième fois que le roi de la fesse utilise son bazooka à pognon pour contrer une manœuvre républicaine puritaine. La procédure lancée en 1998 contre Clinton au moment du scandale Monica Lewinsky lui avait donné l’occasion d’inaugurer le procédé. Il avait alors proposé une somme équivalente pour toute révélation croustillante. La manœuvre avait tout de même abouti à la démission d’une des têtes du parti républicain : Bob Livingston.

En cette période trouble où les républicains pensent pouvoir se refaire une santé politique sur le dos des pornocrates, Larry Flint se rappelle obligeamment à leur mémoire défaillante : dans un monde qu’ils prétendent vouloir moralement irréprochable, il faut être sûr de ne pas avoir de squelette dans son placard. Même si le squelette arbore un 90 D et de la lingerie affriolante...

 

Quel moralisateur sévère, implacable et républicain, va se révéler un chaud lapin dans les jours à venir ? Affaire à suivre...

Dragoncat

Documents joints à cet article

1 million de dollars pour descendre un gouvernement ! 1 million de dollars pour descendre un gouvernement !

Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (73 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • Le Chacal Le Chacal 8 juin 2007 11:51

    Qu’on soit bien clair, l’industrie du porno ne peut être considérée comme une industrie classique. Il y a derrière elle des réseaux d’exploitation d’hommes et de femmes qui n’ont peut-être pas d’autre opportunité après s’être fait « harponné » par ces prédateurs-là.

    Mais ceci dit, en face, lorsqu’on prétend incarner l’Ordre Moral (avec majuscules je vous prie), il vaut mieux effectivement être droit dans ses bottes. Parce que les Républicains ont voulu faire oublier une sale guerre en lançant une guerre sale, ils risquent de subir des dommages collatéraux et autres « friendshot », à la différence que ceux-là seront moins mortels que ceux que subissent leurs « boys » en Irak...


    • Le Chacal Le Chacal 8 juin 2007 15:28

      Très joli smiley


    • alala 8 juin 2007 17:34

      @u chacal,

      « Qu’on soit bien clair, l’industrie du porno ne peut être considérée comme une industrie classique. Il y a derrière elle des réseaux d’exploitation d’hommes et de femmes qui n’ont peut-être pas d’autre opportunité après s’être fait »harponné« par ces prédateurs-là. »

      Sur tout marché il ya des acteurs respectables et d’autres non. Des personnes sont exploitées dans le monde du porno et surtout de la prostitution et les coupables devraient etre traqués et lourdement sanctionnés mais il faut accepter que beaucoup d’hommes et de femmes debarquent dans le porno par choix.

      Il n’y a pas d’un coté les gros pervers et de l’autre de pauvres creatures abusées.

      Dans les circuits classiques et controlés tout les protagonistes connaissent les regles du jeu et les acceptent et il n’y a rien à y redire.

      De plus, le pb de l’exploitation est aussi vrai dans l’industrie « classique ».

      En revanche sommes nous à l’abri en France de ce genre de chasse aux sorcieres ?

      La religion catholique a perdu de son influence en France mais il y en a une autre qui monte et qui produit beaucoup de fanatiques tout aussi integristes donc difficile d’etre tres optimiste.


    • jamesdu75 jamesdu75 8 juin 2007 13:29

      Trés bon article. mais cette technique fait trés Western, avec la recompense à la clef.

      Rappelons qu’en France on est pas mal lottie non plus avec les react comme famille de France ou Miss Bouttin qui pense qu’un homosexuel est encore la petite folle coiffeur qui s’habit avec un voile autour du cou.

      Quand on est face à un cas extrême, on est extrême.


      • Gilles Gilles 9 juin 2007 07:58

        Boutin est même pire que ça. Je l’ai entendu en direct sur France Inter voici quelques années conseiller aux homosexuels d’aller se faire soigner !

        Bien entendu elle déclarait avoir de nombreux amis homos.... ça suffit pour être ministre !


      • LE CHAT LE CHAT 8 juin 2007 14:31

        @dragoncat

        enfin une dépense d’énergie non polluante chez debeulyou !grâce aux lobbies du tabac et des armes , que pourra t-il vraiment faire contre les amateurs de pipes et ceux qui veulent tirer un coup ? smiley

        heureusement que la france gauloise est à l’abri du puritanisme à l’anglosaxonne .

        Bien à toi


        • Dragoncat Dragoncat 8 juin 2007 15:17

          @ Le Chat

          Merci de ton intervention Le Chat.

          Je ne suis malheureusement pas aussi optimiste que toi sur une France « à l’abri du puritanisme ».

          Les décennies nous ont appris que bien des mouvements de société nés aux USA atterrissent ensuite en Europe et notamment en France.

          Le « politiquement correct » est déjà ici. Le paysage audio-visuel en est le témoin consternant jour après jour.

          Plus d’émission comme celle de Polac. Plus de provocation à la Gainsbourg en direct. Tout cela est contrôlé et les débordements sont interdits. A part ceux du « Loft » et je les trouve nettement moins stimulants...

          Cordialement,

          Dragoncat


        • Marsupilami Marsupilami 8 juin 2007 14:52

          @ Dragoncat

          Du pur ricain. « Priez porno, pauvres prêcheurs », comme on dit dans la Bible Belt entre God et godes. D’ailleurs Jésus aime les stars du porno et Georwes W. aime Jésus, donc... je ne sais plus à quel sein me vouer.

          « Prick my dick », comme disait William Jefferson Clinton, qui disait aussi « J’ovale pas » mais qui faisait moins de conneries bibliques dans le bureau ovale que son sinistre successeur.


          • Dragoncat Dragoncat 8 juin 2007 15:20

            Salut Marsu !

            Je ne sais pas si c’est décalé, provocant ou les deux mais franchement : j’adore !!! Utiliser les armes de l’adversaire ultra-catho pour pondre un slogan pareil, c’est génial ! smiley

            Dragoncat


          • Marsupilami Marsupilami 8 juin 2007 17:06

            @ Dragoncat

            Je me marrais humour noir intégral, évident...

            Toi aussi, non ?


          • LE CHAT LE CHAT 8 juin 2007 16:19

            @FURTIF

            quelle horreur que la pologne des jumeaux ! la france des frères Sarko est presque le paradis en comparaison .


          • pattesdechat 8 juin 2007 17:30

            Bonjour Demian West. tu exagères.Il fait référence je pense à l’histoire des téletubbies.Que ce soit une généralité facile,certes mais pas très méchante. tu devrais voir tous les articles ou il y une chance que soit évoqué le mot « arabe » ou « Israël ». C’est plus de l’abusif,c’est de l’incitation à la haine,des propos racistes de partout,de la haine qui dégouline. Mais pourtant malgé mon signalement,rien. Suit à la trace des gens comme Adama ou encore thierry Jacob et toute la bande. A vomir.


          • Dragoncat Dragoncat 8 juin 2007 15:22

            @ Tous

            Pour compléter l’article, Larry Flint a déjà reçu plus de 200 propositions de témoignages. Ca ne s’annonce pas bien pour les têtes de l’exécutif républicain. smiley

            Dragoncat


            • Le Chacal Le Chacal 8 juin 2007 15:27

              ... Tant que ça ne parle que de leur tête ça peut encore aller smiley


            • Le Chacal Le Chacal 8 juin 2007 18:19

              La drogue, c’est tabou, on en viendra tous à bout...


            • prgrokrouk 8 juin 2007 20:42

              Ah ! du concret !


            • L'enfoiré L’enfoiré 8 juin 2007 16:34

              A tous nos bons bonobos,

              Et oui, ce petit singe bien gentil se paye en permanence quelques petits coups deci delà. Immunisés du Sida. L’homme, plus intelligent, est bien plus fragile de la peau. Donc, attention contraintes, crimes et chatiments.

              Le puritanisme n’est plus l’outil d’asservissement du 21ème siècle. Et c’est tant mieux.

              La prostitution à Pompéi, cela devait être « top », d’après les images laissées subreptissement sur les murs.

              Pas de honte, mais pas de proxénètes non plus.

              « Changement de viande exciste l’appétit » ose dirent certains. Horreur et putte-refaction.

              Les artistes l’ont compris : c’est tellement un corps dénudé. N’est ce pas Demian ? smiley


              • L'enfoiré L’enfoiré 8 juin 2007 16:55

                Tellement « beau » un corps dénudé, je voulais dire. Je rêvais déjà.


              • Emmanuelle Compagnon 8 juin 2007 16:59

                Je m’étonne que personne ne remarque que la démarche proposée par Larry Flint - la dénonciation publique- est dans le fond tout aussi puritaine que le puritanisme qu’il prétend dénoncer. Je ne vois pas ce qu’il y a de réjouissant dans cette frénésie pénalo-exhibitionniste. Je trouve ça plutot glaçant en fait.


                • Bill Bill 8 juin 2007 17:08

                  Pardon, nous arrivons à la même conclusion, j’écrivais en même temps que vous...

                  Bill


                • Valerie H 9 juin 2007 09:49

                  Tout à fait d’accord avec vous !


                • Bill Bill 8 juin 2007 17:06

                  Allons Dragoncat, je vais apporter la touche un peu contre...

                  C’est très bien que chacun puisse faire ce qu’il veut avec son XXX, là où cela devient ennuyeux, c’est lorsque les enfants par exemple ont accès à ce genre de diffusion. On sait que de nombreux adolescents voient ce genre de film avant même de connaitre la chose elle-même, partant les plus imbéciles prennent les filles pour des marchandises, et c’est là qu’est l’inconvénient. Il n’y a pourtant pas que les enfants, les classes les plus pauvre sont fragiles aussi...

                  Et puis tout de même, c’est vraiment un monde du fric...

                  Ceci dit, l’idée n’est pas mauvaise en soit que de proposer du pognon, mais pourquoi faire ? De la délation... Le fait que des députés n’aient pas une vie parfaite, et ne soient pas exempts de trainer des gamelles, c’est une évidence, mais qui l’est ? Personnellement je n’irai pas jeter la première pierre, ni aux uns ni aux autres. Mais il me semble aussi que pour un milion de dollars, n’importe qui pourrait inventer n’importe quoi ! Au fond vous nous mettez les pourris des deux cotés les uns en face des autres : les députés et leur démagogie, pour s’attirer des électeurs, et de l’autre le monde du porno et du pognon.

                  Tenez, ne prenez rien pour vous bien sûr, je sais que vous êtes photographe de charme... J’essaye juste d’être un peu critique...

                  Bien cordialement

                  Bill


                  • Dragoncat Dragoncat 9 juin 2007 01:51

                    Merci Bill, de m’apporter la contradiction...

                    Rien de tel pour réveiller le débat (et l’auteur, vue l’heure tardive de ce post).

                    Personne ne pourra vous contredire lorsque vous dites qu’il est facheux que des enfants ou des ados aient accès à ce type de produit. Maintenant, il n’est ni dans les intentions ni dans l’intérêt des producteurs de X que cela se produise. La clientèle adulte leur apporte des sommes d’argent suffisamment délirantes pour qu’ils aient besoin de chercher des pratiques supplémentaires chez les mineurs. Le problème ne se posait pas avant internet...

                    Sans vouloir rentrer dans des détails techniques assommants, il faut savoir que les studios de production, notamment américains, et les diffuseurs internet sont deux « faunes » totalement différentes. Les premiers font le produit, au contact des castings, de la distribution et visaient jusqu’à une période récente, le magazine et le DVD. Ces mêmes producteurs étaient logiquement en première ligne au moindre dérapage.

                    Les professionnels du Net, aussi étonnant que cela puisse paraitre, n’ont pas la même histoire et le même fonctionnement. Beaucoup d’entre eux n’ont jamais mis les pieds dans un studio ou simplement vu une fille dénudée ailleurs que dans les salons professionnels. Ils ont une vision bien plus technologiques du « produit », plus distanciée. Cela fait aussi qu’ils se sentent moins responsables et ont moins de scrupules sur les méthodes de diffusion (spamming, publicités agressives, TGP en tout genre...).

                    Et Larry Flint fait partie de la première catégorie.

                    Quant à sa démarche, je l’approuve plutôt. Lui et ses collègues se retrouvent face à des « pères-la-pudeur », qui viennent la croix à la main moraliser la surface de la Terre. Qui prétendent envoyer croupir en prison des professionnels qui travaillent dans des conditions strictement légales (qu’on aime ou qu’on déteste le X, c’est un autre débat).

                    Alors quand votre agresseur se pare de vertu morale et religieuse pour vous détruire... Quand votre opposant veut vous crucifier en place publique, vous faire passer pour la lie de l’humanité... Quand il vous met aux premières loges pour vous exposer à la vindicte publique et faire de vous le dernier des salauds : la réaction de Flynt ne me parait pas disproportionnée ou déplacée.

                    Son message est en gros : « puisque vous voulez me faire passer pour le dernier des pourris, voyons si vous vivez réellement selon les principes que vous défendez haut et fort ».

                    Cordialement,

                    Dragoncat


                  • Dragoncat Dragoncat 9 juin 2007 01:54

                    @ Bill

                    Dernier point mais pas des moindres, je n’ai pas l’impression de mettre en face à face deux catégories de pourris.

                    Je ne considère pas que faire du porno suffise à définir un individu comme « pourri ». Il y a des salauds partout, dans le X comme ailleurs, c’est certain. Mais d’autres essaient de faire leur métier correctement.

                    Maintenant, que la production hard soit peu défendable aux yeux de certains, je le conçois. C’est une question d’opinion...

                    Et vous avez raison, mon métier influence certainement mon point de vue... smiley

                    Dragoncat


                  • Bill Bill 9 juin 2007 02:56

                    Allons, nous faisons du sexe la grande affaire de notre siècle, et pourtant ! C’est tant de choses, et si peu à la fois ! J’ai beaucoup apprécié cette chanson de brassens, qui chantait les filles un peu légère autrefois, et qui est restée indédite à sa mort. Convenez qu’il est regrettable que ce soit tant lié à l’argent aujourd’hui ! Mais est-ce que ce ne fut pas toujours le cas ?

                    Les députés qui brandissent leurs crucifix ont raison : le sexe n’est pas une marchandise. Nous ne devons pas laisser les corps se marchandiser à l’extrème. Pour autant nous sommes tous ainsi fait que la chose ne nous rebute pas...

                    Dans le même temps l’érotisme est aussi une forme d’art, j’en conviens, et j’admets que je ne crache pas non plus dans la soupe ! Les femmes me plaisent à moi aussi, naturellement. Mais l’industrie pornographique a aussi tendance à en faire des objets : une femme ce n’est pas qu’un trou avec une XXXX dedans ! Un homme ce n’est pas qu’un type qui salive, et qui tire la langue en salivant à l’avance de ce qu’il va pouvoir faire de la pauvre idiote qu’il a en face de lui ! Je schématise, je l’admets... mais convenez que certains esprits faible, et pas seulement chez les adolescents, peuvent aussi schématiser bien plus sérieusement que moi !

                    Je ne suis pas prude ! tenez je considère même que nous devrions rétablir les bordels, plutôt que de tolérer que des pauvres filles subissent je ne sais quoi dans la rue ! Personne n’est parfait et de braves pères de famille se rendent sûrement ici et ailleurs pour s’oublier eux-même, ou encore pour soulager leur libido. La pornographie me parait juste un peu trop accessible à tout un chacun !

                    Voici cette chanson de Brassens :

                    Jadis la mineure Perdait son honneur Au moindre faux pas Ces mœurs n’ont plus cours de Nos jours c’est la gourde Qui ne le fait pas.

                    Toute ton école, Petite, rigole Qu’encore à seize ans Tu sois vierge et sage, Fidèle à l’usage Caduc à présent.

                    Malgré les exemples De gosses, plus ample Informé que toi, Et qu’on dépucelle Avec leur crécelle Au bout de leurs doigts.

                    Chacun te brocarde De ce que tu gardes Ta fleur d’oranger, Pour la bonne cause, Et chacune glose Sur tes préjugés.

                    Et tu sers de cible Mais reste insensible Aux propos moqueurs, Aux traits à la gomme. Comporte-toi comme Te le dit ton cœur.

                    Quoi que l’on raconte, Y a pas plus de honte A se refuser, Ni plus de mérite D’ailleurs, ma petite, Qu’à se faire baiser.

                    Facultatifs Certes, si te presse La soif de caresses, Cours, saute avec les Vénus de Panurge. Va, mais si rien n’urge, Faut pas t’emballer.

                    Mais si tu succombes, Sache surtout qu’on peut Être passée par Onze mille verges, Et demeurer vierge, Paradoxe à part."

                    Bien à vous

                    Bill


                  • Marie Pierre 9 juin 2007 07:47

                    @ l’auteur,

                    Bonjour, j’apporte un peu d’eau au moulin de Bill. Il est vrai que l’industrie du porno est avant tout une utilisation de la femme que je ne peux supporter. Je vous renvoie à ce site .Cela dit, opposer le sexe au crucifix, tel que cela se passe, est très cocasse.


                  • Dragoncat Dragoncat 9 juin 2007 12:18

                    @ Bill et Marie-Pierre

                    Je ne vous rejoins pas sur une vision « morale » de la pornographie.

                    Le site sur lequel vous renvoyez Marie-Pierre, me fait bien plus peur que le X ! Il rappelle dans son discours des gens catho ou pas, qui veulent vous dire comment vous devez faire l’amour, ce que vous avez le droit de regarder ou pas et ce que vous devez en penser. smiley

                    Même si le porno, comme tout phénomène de société, est sujet à des abus (de même que l’économie de marché, les jeux vidéos, l’utilisation d’engrais chimique ou la conduite automobile par exemple), cela ne signifie pas pour moi que l’on doive lui jeter l’anathème en général.

                    Et Marie-Pierre, votre discours sur l’utilisation de la femme manque de compassion pour les hommes. Leur image dans les films X n’est franchement pas plus valorisantes que celles des femmes. Si les femmes y sont souvent victimes (sauf dans le SM ou ce sont les hommes qui sont le plus souvent victimes de femmes dominantes et violentes), les hommes passent pour des blaireaux décervelés qui pensent avec leurs phallus. smiley

                    Mais pour recentrer le débat, mon article n’avait pas pour but de prendre la défense du porn’ mais de relater les contradictions dans lesquelles s’empêtrent les politiques ultra-cathos américains quand ils se retrouvent face à un ennemi qui utilisent les mêmes méthodes. smiley

                    Cordialement

                    Dragoncat


                  • Bill Bill 9 juin 2007 15:31

                    Juste une précision : il ne s’agit pas aux Etats-Unis de « cathos », mais de protestants, voire de puritains. Ce qui n’empèche pas que le pape soit aussi opposé à la pornographie, mais d’une façon peut-être un peu moins virulente, et surtout plus spirituelle.

                    Bien à vous dragoncat !

                    Chère Marie-Pierre, ravi d’être d’accord avec vous cette fois-ci...


                  • Dragoncat Dragoncat 9 juin 2007 15:48

                    @ Bill

                    Dont acte !

                    Je remplace « ultra-cathos » par « intégristes »... smiley

                    Dragoncat


                  • Forest Ent Forest Ent 9 juin 2007 16:42

                    Il me semble aussi qu’actuellement les trucs les plus excessifs proviennent des « revivalists », une sorte de protestants évangélistes.

                    Une petite précision théologique.

                    L’approche chrétienne des moeurs est religieuse et morale, elle n’est pas pénale. Elle consiste à distinguer dans les comportements humains ce qui est de l’ordre du péché, et à tenter de les décourager. Vouloir les interdire est une perversion du christianisme, malheureusement fréquente dans l’histoire.

                    « Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre ». C’est un peu le contenu de cet article. Les religions devraient surtout consister à tenter de s’améliorer soi-même, pas à emmerder les autres d’abord.


                  • Marie Pierre 9 juin 2007 23:31

                    @l’auteur,

                    Vous avez très bien compris, j’espère, que je souscrivais à l’ensemble de votre article. Je tenais juste à recentrer la vision de la femme, et je me suis abstenue de vous renvoyer sur des sites féministes, voire sur un article décrivant les conditions des femmes dans les rôles de films pornos.

                    Effectivement, comme le signale Bill, avec qui je suis souvent en désaccord courtois, aux USA ce ne sont pas les cathos, mais une secte d’origine « protestante » qui prêche la morale.

                    Bien à vous, que j’aime bien lire dans vos articles et commentaires.


                  • Dragoncat Dragoncat 10 juin 2007 22:34

                    @ Marie-Pierre

                    Merci de ces précisions. J’ai bien pris acte du correctif de Bill. En vous remerciant également de votre appréciation... smiley

                    Très cordialement,

                    Dragoncat


                  • Ornithorynque Ornithorynque 8 juin 2007 17:28

                    Merci de cet article qui permet à chacun de se dévoiler...

                    @ ceux qui apprécient la démarche de ce clown sinistre et pathétique :

                    Il est terrifiant de constater que ceux qui se disent amis de la liberté et de l’Homme, puissent cautionner une démarche aussi monstrueuse de délation.Si tous les procédés sont possibles pour peu qu’ils servent vos combats... alors vos combats ne valent pas cher.

                    Quant à raconter que la France est puritaine, il suffit de mener une petite étude comparative depuis 10 ans sur l’évolution des affichages sur les kiosques à journaux pour comprendre que c’est d’une stupidité affligeante.

                    Essayer de faire croire que la généralisation de la pornographie est une marque de bonne santé de la société est une tentative assez pathétique, surtout quand ce genre tentative vient de rédacteurs qui luttent habituellement contre la marchandisation du monde, du vivant...

                    Les tartuffes ne sont pas là où on croit.


                    • Frankie Frankie 8 juin 2007 18:03

                      1 million de dollars, je trouve que ce n’est pas assez cher payé ; si vous voulez avoir une petite idée de ce qui nous attend dans les six prochaines années, un petit tour au pays de Michael Ruppert : « Franchir le Rubicon », même Larry aura d’autres sujets de préoccupation ! Espérons que les bonobos survivent d’ici là, nous il y a des chances que l’on passe à la trappe ! smiley heu je parlais bien du Rubicon de Ruppert, aucune allusion à un certain ministre !


                      • L'enfoiré L’enfoiré 8 juin 2007 18:57

                        Salut Frankie,

                        Je savais que tu n’allais pas rester insensible à l’article. Tout beau les bobos. Pardon les bonobos. smiley smiley


                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 juin 2007 03:05

                        @ Le furtif. Bravo de dénoncer cette censure. J’ai proposé sur un autre fil que AV se borne à COTER les articles - et donc a nous donner son opinion de leur valeur - ce qui est un service rendu au lecteur, mais ne décide pas arbitrairement de couper de ci de là un article qui ne plait pas quelque quidam en microautorité. Si on veut faire le ménage des invectives et des injures, un logiciel peut le faire automatiquement. Si on part en guerre contre l’insignifiance, Augias en serait jaloux, mais une cote suffit. Si on censure des idées ou des opinions, on tombe dans les travers de la presse traditionnelle. Il y aura un grand avenir pour le media citoyen qui ne le fera pas.

                        http://www.nouvellesociete.org/124.html

                        Pierre JC Allard


                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 juin 2007 20:29

                        @ Le furtif. Vous décrivez une situation assez navrante. smiley Quelles que soient les fautes de tous et de chacun, je réitère ma proposition : Pas de censure. Ne pas proscrire, seulement évaluer. Suite à votre commentaire, j’ajouterais que cette évaluation peut être collégiale - devenant formellement l’opinion d’Agoravox, mais que si les ressources manquent elle peut être faite par quiconque à la rédaction... pour autant qu’il l’initiale.

                        Je profite de l’occasion pour reprendre une proposition précédente : que tous les commentaires ad hominem et sans pertinence au fil soient redirigés stat vers une section « Pilori »- (avec une note au fil qu’ils l’ont été) - afin que tout ce qui piaille, braille et déraille (pardon, Mon Général) puisse subsister sans ennuyer les autres.

                        Pierre JC Allard


                      • L'enfoiré L’enfoiré 10 juin 2007 20:50

                        @Furtif,

                        Je viens de lire la continuation de ce fil. Je remarque qu’il y aurait eu une censure. En plus très caractérisée dans un timing précis.

                        J’en suis très étonné et je le déplore. Il doit y avoir « modérateur » et « modérateur ». Je ne suis, personnellement, que dans la première couche avec pas plus de pouvoir au niveau commentaires que toi.

                        Même au niveau modération, je pousse sur « Ok » ou « pas Ok parce que ... » après la lecture des articles et puis, je change de crèmerie sans m’intéresser de ce qui suit.

                        Pour mon info, quel genre de dialogue a-t-il été sabordé ? Etait-ce des insultes ou tout autre insanités ?

                        Si ce n’est pas le cas, je proposerais de remonter le problème et de rechercher les causes antidémocratiques.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès