Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 20 raisons de faire barrage au Front National

20 raisons de faire barrage au Front National

J’ai toujours combattu le FN, non par mimétisme social (je ne l’ai pas pour de nombreuses questions), mais parce que, suivant ce parti depuis près de 25 ans, j’ai accumulé tant de faits qui font que je suis convaincu qu’il est pire que le PS et LR, même s’il est vrai qu’il propose un retour fondamental à la souveraineté de la France et même si je comprends et respecte pourquoi tant d’électeurs lui apportent leur suffrage. Mais aussi important cela soit-il, tant d’autres aspects du FN le disqualifient :

 
Un fond souvent toxique, incohérent ou approximatif
 
1- De Thatcher à Mélenchon sur l’économie  : bien sûr, le programme du FN a été profondément révisé lors de l’élection de Marine Le Pen, mais il est tout de même gênant de constater le grand écart avec les idées de 2007 et avant (privatisations massives, baisse des prélèvements obligatoires à 35%). Comment croire le discours actuel ? Le FN ne fait-il pas comme les autres grands partis ?
 
2- Pseudo laïcs ou vrais identitaires catholiques : officiellement, le FN se fait le défenseur de la laïcité, mais ne s’agit-il pas du cache-sexe politiquement correct d’une vision identitaire occidentaliste et catholique de la France ? D’où la défense bien politicienne du Concordat en Alsace de Philippot, totalement contradictoire avec la laïcité qu’il dit défendre, ou certaines sorties de Pierre-Marie Couteaux quand il était au RBM
 
3- Pseudo-républicains ou vrais régionalistes  : officiellement, le FN se fait le défenseur de l’unicité de la République et se veut être le plus patriote des grands partis nationaux. Mais il est tout de même plus que dérangeant de voir certains de ses dirigeants s’allier avec des partis régionalistes ou défiler sous les couleurs de la Catalogne
 
4- Incohérent sur le traité de libre-échange atlantique  : sans doute sous la double-influence d’un surmoi libéral et d’une identité très occidentaliste, il ne faut pas oublier que le FN avait apporté son soutien à certains amendements du texte au Parlement Européen
 
5- La remise en cause de l’avortement  : bien sûr, le FN ne propose pas de revenir sur le droit à l’avortement, mais Marine Le Pen remettait en cause son remboursement (créant une barrière pour les milieux populaires) pendant la campagne présidentielle et sa nièce qui veut supprimer les subventions au planning familial et qui tient des propos très marqués sur la question, on constate une vraie remise en cause de ce droit
 
6- Un amateurisme confondant  : bien sûr, sur les questions économiques, le FN s’est rapproché des idées défendues par Séguin et Chevènement (ce qui pourrait finir par le freiner aujourd’hui), mais Marine Le Pen ne les maîtrise pas bien et se montre incapable de les défendre dans les médias, ce qui met en doute sa sincérité. Et cela a provoqué des approximations et des annonces effarantes, notamment sur la question de la sortie de l’euro (avec la proposition de revenir à l’étalon-or, ou les dizaines de milliards qu’elle était prête à lâcher pour les possesseurs de dettes libellées en euros)
 
 
Une régression démocratique
 
7- Une affaire politique familiale  : bien sûr, la vie de Marine Le Pen et Marion Maréchal Le Pen n’a sans doute pas été facile, mais il est tout de même un peu dérangeant de voir trois générations de la même famille se succéder à sa tête, une pratique plus coutumière des régimes autocratiques que des démocraties pleinement fonctionnelles
 
8- Une admiration dérangeante pour Poutine  : on peut respecter la Russie, voir même son dirigeant, mais cela est une autre chose de parler d’admiration pour un dirigeant dont les pratiques sont parfois en forte contradiction avec ma vision d’une vraie démocratie fonctionnelle (traitement de l’opposition, pratiques oligarchiques)
 
9- Un refus de débattre dérangeant  : bien sûr, ce n’est pas le point le plus important, mais, entre le refus de débattre avec Jean-Luc Mélenchon lors des présidentielles, le refus de participer à Des Paroles et Des Actes pour les élections régionales, du fait de l’organisation à la dernière minute d’un débat avec ses opposants pour la région ou son départ précipité d’une interview de France Inter, Marine Le Pen montre un goût limité pour la contradiction nécessaire à toute démocratie
 
10- Les mensonges politiciens  : on retrouve également au FN les mêmes exagérations ou mensonges que les autres grands partis. Cela est particulièrement vrai sur la question de l’immigration, où Marine Le Pen grossit les traits outrageusement pour faire peur. Elle a soutenu que la France était championne d’Europe de l’immigration, alors qu’au contraire, nous en accueillons beaucoup moins (même si cela est trop). Idem sur le coût de l’immigration, où elle se réfère à des études fantaisistes alors qu’elle pourrait s’appuyer sur des chiffres plus sérieux (OCDE). Parce que c’est un sujet qu’ils devraient bien connaître et que les vrais chiffres sont suffisants pour poser le problème, cela peut dénoter un manque de respect pour les électeurs
 
11- Des élus touristes  : Marine Le Pen se distingue aussi comme une des élus qui travaille le moins au Parlement Européen, depuis 2004, avec des taux de présence et d’intervention qui démontrent un manque de respect pour les électeurs qui l’envoient les représenter, ce qu’en pratique, elle fait a minima, tout comme Wallerrand de Saint Just en région Picardie
 
12- Les mêmes affaires qu’ailleurs ? : alors que les affaires discréditent le PS comme les Républicains, il est tout de même troublant de constater que le FN est aujourd’hui sous les feux de la justice pour une affaire de mode de financement de ses campagnes électorales, où il est accusé de surfacturer les kits de campagne des candidats, remboursés par l’Etat, pour faire un bénéfice
 
13- Finalement, le vote qui ne change rien  : cela fait plus de 30 ans que le FN a un fort poids dans notre vie politique, mais finalement, jusqu’à présent, ce vote est totalement stérile. Bien sûr, ses partisans peuvent s’appuyer sur la progression récente des scores pour dire que le plafond de verre a été cassé et que leur parti peut arriver au pouvoir et donc changer les choses. Sauf que le second tour des départementales a montré que s’il peut attirer beaucoup de suffrages au premier tour, il reste suffisamment repoussant pour être battu au second. Et son poids ne bloque-t-il pas l’émergence de nouvelles alternatives qui pourraient, elles, accéder au pouvoir ? Le FN n’est-il pas finalement l’instrument du maintien du duopole PS-LR ?
 
 
Un parti fondamentalement d’extrême-droite
 
14- La stigmatisation des musulmans  : c’est une caractéristique des partis d’extrême-droite de stigmatiser une communauté, mais qui ne justifie en aucun cas les outrances des dirigeants du FN, quand ils font des musulmans les responsables d’une pseudo baisse des ventes de porc, ou des terroristes en puissance. Ces outrances portent en elle le double risque de diviser la France et de pousser une partie de l’immense majorité modérée et intégrée dans les bras des extrémistes, à partir du moment où ils sont injustement assimilés à eux
 
15- Une xénophobie évidente  : autre caractéristique de l’extrême-droite, derrière les mensonges bien inutiles sur l’immigration (il y a largement assez de faits pour défendre une forte baisse des flux migratoires) ou la stigmatisation des musulmans, faute est de constater que le FN est un parti foncièrement xénophobe, même s’il sanctionne aujourd’hui les dérapages les plus outranciers. Un bon exemple est la proposition de Marine Le Pen d’accepter la binationalité pour les européens, mais pas pour les autres.
 
16- Des membres d’extrême-droite  : bien sûr, Marine Le Pen peut mettre en avant l’exclusion ou les sanctions des membres les plus toxiques, jusqu’à son père. Mais, elle a beaucoup tardé et laissé passer des déclarations très choquantes. Et cela ne change pas le fait que ce parti compte et a toujours compté des membres parmi les plus virulents de l’extrême-droite. On peut aussi trouver des photos de Marine Le Pen, posant tout sourire avec des militants dont l’extrémisme est apparent, ce qu’elle ne peut pas ignorer. En outre, les sanctions prises portent-elles sur la nature extrême de ces personnes ou sur leur manque de discrétion ? Finalement, souhaite-t-on vraiment donner le pouvoir à de telles personnes ?
 
17- Des amis d’extrême-droite  : On a bien vu lors de la formation des groupes parlementaires européens que le FN ne peut fréquenter que des partis peu fréquentables. Ce n’est pas un hasard non plus si Marine Le Pen va au bal de l’extrême-droite en Autriche ou si Bruno Gollnish va voir le BNP en Grande-Bretagne
 
18- Un logo d’extrême-droite  : la flamme tricolore a une histoire. C’est le logo des nostalgique de Mussolini en Italie, que son père, Jean-Marie Le Pen a repris. Qui, si ce n’est un parti profondément d’extrême-droite, peut choisir comme logo un symbole que tout ramène à l’extrême-droite la plus nauséabonde ?
 
19- Un relativisme choquant sur le nazisme  : la comparaison des prières de rue avec l’occupation allemande par Marine Le Pen n’est pas un détail, pour le coup. Même cela ne justifie pas une condamnation pénale à mon avis, en revanche, cela révèle une poursuite du relativisme familial sur l’occupation nazie extrêmement préoccupante. Car fondamentalement, même si on peut parfaitement condamner les prières de rue, surtout quand elles sont exagérées, ce n’est quand même pas la même chose que l’occupation d’un pays par un régime totalitaire qui a décimé des millions de personnes. Et refuser cette différence révèle un relativisme inacceptable à mon sens pour un parti qui aspire au pouvoir
 
20- Anti-gaullisme extrémiste  : bien sûr, la présence de Philippot peut pousser des gaullistes sincères à soutenir le « nouveau » FN. Mais ce faisant, je pense qu’ils se trompent. D’abord, Marine Le Pen elle-même a bien expliqué que son parti n’est pas gaulliste. Ensuite, il faut quand même rappeler que le site géré par Louis Aliot, son compagnon, publiait encore récemment des hommages à Bastien Thiry, l’homme qui a organisé l’attentat du Petit Clamart, chose doublement choquante, pour le gaulliste que je suis, mais aussi pour tout républicain qui devrait être troublé par cet hommage à un terroriste qui a organisé un attentat pour tuer le chef de l’Etat de notre pays.
 
Voilà pourquoi, malgré certaines propositions que je défends aussi (mais dont la plupart sont récentes, mal défendues et dont on peut donc douter de la sincérité), je n’aurais aucune hésitation à voter pour le parti en meilleure position pour faire barrage au Front National dimanche.

Moyenne des avis sur cet article :  1.45/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

143 réactions à cet article    


  • malko malko 11 décembre 2015 12:21

    La souris qui se débat dans le pot de lait


    C’est l’histoire de 2 souris tombées dans un grand pot de lait.

    La 1ère qui y était tombée a d’abord essayé de s’en sortir, mais elle remarqua vite, car elle était intelligente, que les bords étant trop hauts et glissants, et que ça ne servait donc à rien. Elle a alors abandonné et s’est noyée.

    Arrive ensuite la 2e qui, une fois tombée dans le lait, s’agite, se débat, et se débat encore, et encore, et encore ... son intelligence lui disait bien aussi qu’elle ne s’en sortirait pas, mais qu’avait-elle à perdre à essayer quand même ?

    Et au bout d’un long moment, à force de remuer le lait avec ses petites pattes, celui-ci a tourné en beurre, et la petite souris était sauvée.

    Pour ces élections régionales 2015, on est dans la même situation.

    L’UMPS, c’est l’UE, c’est le pot de lait.

    Si on abandonne, on sera noyé.

    Comme les grecs.

    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 11 décembre 2015 12:25

      @malko

      ah, paskeu ça va faire du beurre, tout ça ?
      Pour qui ?

    • malko malko 11 décembre 2015 12:27

      Pour la France.


    • verdad 11 décembre 2015 16:17

      @M de Sourcessure

      ah, paskeu ça va faire du beurre, tout ça ?
      Pour qui ?
      ***************************************************************************************************************
      Qui fait son beurre , là était la question ?

      Ben j’ e crois que ce sont ceux qui se partagent les Pouvoirs depuis Quarante ANS,
      je le présume car,
      Qui près de nous servir,
      considère autre chose,
      A faire ce qu’il doit
       Lâchement se dispose  !

      C’est tiré des célèbres contes

      Des VORACES contre les CORIACES §


    • Le421 Le421 11 décembre 2015 16:18

      @malko
      Pour la France ou pour les lingots en Suisse ??
      Parce que celle-là aussi, c’est pas chez nous, au Front de Gauche, qu’il y a des dirigeants qui passent leur fric de Suisse aux Bahamas...
      Histoire de...

      Ah oui, je sais, Mélenchon est très très riche !!  smiley

      http://fr.mediamass.net/people/jean-luc-melenchon/plus-gros-salaire.html

      Genre de truc qui plaît au FN.
      Dommage, ce ne sont que des « craques » !!


    • Pere Plexe Pere Plexe 11 décembre 2015 17:53

      @malko
      A un périlleux exercice de parabole j’aurais aimé un début de réponse aux points soulevés par LH.


      Faut il prendre cette absence de réponse (je n’en trouve pas une sur ce fil !) pour le constat qu’ils sont difficilement contestables ?

    • malko malko 11 décembre 2015 18:14

      @Le 421


      Mélen-quoi ?
      Ah oui, je me souviens, c’est le type qui avait dit à Marseille > « la France a besoin des Arabes.l »
      No coment ... on ne va pas tirer sur l’ambulance, surtout avec 130 morts.

    • malko malko 11 décembre 2015 18:22

      @Pere Plexe


      J’ai zappé dès le titre, vu que a propagande unilatérale était affichée d’emblée.

      Vous croyez que c’est le blabla qui fait monter le FN ?
      Le blabla, c’est justement tout ce qu’on peut lui opposer
      Ce sont les faits qui donnent raison au FN, et ce n’est pas fini.

    • Pere Plexe Pere Plexe 11 décembre 2015 20:27

      @malko

      Ne pas lire mais critiquer...et surtout ne rien répondre à des choses trop dérangeantes.
      Vous êtes un parfait Frontiste

      ...qui à toujours raison et c’est pas fini.
      Pour cause.

    • malko malko 11 décembre 2015 20:47

      @Pere Plexe


      Mais il n’y a rien à répondre à une litanie de procès d’intentions.
      Tout le monde peut faire ça.
      Cela n’a aucun fondement objectivable.
      La confrontation à l’exercice du pouvoir, ça c’est objectivable.

      Je vous fais grâce du bilan de l’UMPS, on ne va pas bombarder le corbillard.

      En attendant, dans toutes les mairies FN ( 14 ) le score a augmenté.
      Bien sûr, ça n’est encore que l’échelon local. On attend la suite.

    • Dom66 Dom66 11 décembre 2015 21:56

      @malko

      Moi aussi j’ai vu que le titre.

      Et comme anti-FN j’ai 20 raisons de faire barrage à l’UMPS  smiley


    • Pere Plexe Pere Plexe 11 décembre 2015 22:10

      @malko
      « procès d’intentions » ?

      On est sur du factuel facilement vérifiable
      Pas sur de l’interprétation ou de l’exégèse.
      La volte-face économique du FN,la laicité dévoyée au profit de l’integrisme catholique,la main mise des Le Pen sur le parti ne sont pas des vues de l’esprit ! 

    • malko malko 11 décembre 2015 22:21

      @Pere Plexe

      Le factuel, c’est l’exercice du pouvoir.

    • Ouallonsnous ? 11 décembre 2015 23:09

      @malko

      Pourquoi sommes-nous tombés si bas ?

      Ne faisons pas semblant d’être étonné. La forte poussée du Front national, dimanche, au premier tour des régionales, ne devrait être une surprise pour personne. Tout l’annonçait : une actualité anxiogène où se confondent terrorisme, mouvements migratoires, islam, et engagements de la France dans des conflits au Moyen-Orient et en Afrique. Le tout sur fond de chômage reparti à la hausse. Il ne s’agit évidemment pas de nier la réalité. Les massacres du 13 novembre nous ont cruellement rappelé que nous appartenons à un monde tragique qui n’est plus seulement celui des « autres ». Mais, dans cette situation, c’est peu dire que l’exécutif n’a pas cherché à apaiser les esprits.

      Du matin au soir, on nous répète que « nous sommes en guerre ». Tandis que les médias jouent leur rôle d’amplificateur. On ne compte plus les unes sur le Coran, le jihad, les réseaux qui ne dorment que d’un œil, jusque chez notre voisin de palier…

       Les uns en parlent avec l’intention affichée de produire de l’amalgame et de la peur, les autres font mine, plus ou moins sincèrement, de le dénoncer. Sans parler des unes sur Marine Le Pen. Et, finalement, tout fait corps. Les ventes sont excellentes, et les cotes de popularité remontent. Hélas, pendant ce temps-là, en profondeur, un informe magma de fantasmes identitaires finit par se solidifier au cœur de notre société. Nul doute que ces dernières semaines ont offert au Front national une détestable plus-value. Mais il faut évidemment remonter plus haut pour comprendre vraiment ce qui nous arrive. Ce qui fait que les prétendus socialistes sont empêtrés pathétiquement dans leurs choix tactiques d’entre-deux tours renvoie à des causes plus anciennes. À force d’erreurs ou de fautes, il arrive un moment où la catastrophe devient inévitable. C’est, comme dans la Haine, le film de Mathieu Kassovitz, l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de cinquante étages et qui se répète à chaque étage : « Jusqu’ici, tout va bien. » Ce n’est pas la chute qui compte, c’est l’atterrissage. Depuis dimanche, nous commençons à atterrir. Mais il ne sert à rien de se demander ce que nous aurions dû faire en passant devant le trentième étage. Il aurait été préférable de ne pas tomber.

      Pourquoi sommes-nous tombés ? Pour quelles raisons, entre mars 2010, date des dernières régionales, et ce mois de décembre 2015, le FN a-t-il gagné quatre millions de voix ? Que s’est-il passé au cours de ces cinq ans et huit mois ? Qui a gouverné ? On connaît la réponse : la droite et Nicolas Sarkozy pendant deux ans ; puis le Parti dit socialiste et François Hollande pendant plus de trois ans et demi. Et quelles politiques ont été menées ? Les mêmes, à peu de chose près. L’UMPS est même allée un peu plus loin que la droite dans la voie libérale, jusqu’à s’attaquer au code du travail. Et elle lui a emprunté le discours identitaire, tandis que la droite collait elle-même au Front national par Patrick Buisson interposé. Et c’est ainsi que, face aux désordres du monde, le FN est devenu chez nous leader d’opinion. Ce suivisme est évidemment plus choquant à gauche qu’à droite. On ne pouvait guère attendre autre chose de Nicolas Sarkozy. En revanche, les électeurs de mai 2012, eux, attendaient tout le contraire de François Hollande. Ils attendaient surtout une rupture avec les politiques d’austérité. Très vite hélas, sa politique, en se fondant dans le creuset libéral, a fait passer deux messages ravageurs : celui de l’injustice sociale et celui du reniement. Elle a suggéré que le choix démocratique était finalement sans véritables conséquences, et donc sans importance. D’où une désaffection croissante de l’électorat de gauche trompé, et le succès de l’offre de rupture du FN mû en « parti des ouvriers », sur le thème « avec nous au moins, ça va changer ! ». C’est la combinaison désastreuse d’une double trahison, sociale et démocratique. Or, ce qui est frappant depuis dimanche soir, c’est l’absence totale de remise en cause de la part des responsables prétendument socialistes. « Je ne vais tout de même pas m’excuser », s’est même esclaffé Manuel Valls à la télévision.

      Pas de retour sur le passé, donc. Pas de bilan. En apparence, rien que de la tactique. À moins que, plus grave encore, on assiste à l’ébauche d’une recomposition politique qui ressemble fort à une tentative historique de liquidation de la gauche. Depuis bien longtemps Manuel Valls fait un usage surabondant et abusif de la « République ». Un mot qui efface toute conflictualité sociale. C’est évidemment au nom de cette « République », à laquelle je mets des guillemets, qu’il appelle à voter Estrosi (pour ne citer que lui). C’est à ce personnage que le Premier ministre confie le pouvoir ou le contre-pouvoir au sein de la région Paca. Avec un avocat comme ça face au Front national, les musulmans, le mouvement social, les associations humanitaires et culturelles peuvent dormir en paix… Cela ne semble pas inquiéter le Premier ministre, qui est sans doute homme de convictions. Mais pas de celles que l’on croyait.   


    • Ouallonsnous ? 11 décembre 2015 23:11

      @Ouallonsnous ?

      Comme ont toujours dit les grands stratèges de l’humanité, toute guerre a essentiellement pour champ de bataille et enjeu l’esprit des hommes.

       

      Celle dans laquelle nous sommes, que nous le voulions ou non, engagés, ne fait pas exception. En d’autres termes, voulons- nous la liberté de vivre, croître, penser, créer, agir, pour nous-mêmes et nos enfants, en France, comme dans le vaste monde ? Ou allons-nous accepter sans rien dire ou faire le verrouillage de nos esprits et la continuation de la destruction des hommes par l’oligarchie agonisante de la zone transatlantique ?

       

      Ici en France, une des formes de cette bataille est l’action que nous devons mener pour rétablir les principes de notre république, que l’oligarchie en place est en train de nous voler.

       

      Rappelez-vous : « république » veut dire« la chose publique » ; elle appartient à tous, à condition que vous sachiez la conserver et la cultiver.

       

      Au dela des régionales qui sont un vote pour faire entériner aux français le redécoupage en 13 régions made in UE de nos 21 régions , découpage qui aurait du donner lieu à la consultation du pays par réferendum !

       

      Au delà de cette autre fraude qu’est la COP21 , alors qu’Il n’y a pas de « danger climatique » planétaire, mais une évolution du climat qui a eu lieu des milliers de fois dans l’histoire de notre planète, qui est toujours là avec sa population :

       

      Au delà de la tentative par les « gens en place », adoubés par l’oligarchie, d’écarter les « petits » candidats, porteurs de programmes pérennes de renouveau de notre souveraineté, du débat présidentiel au sein du peuple, pierre de touche de notre république, l’enjeu est, comme le préconise l’article 2 de notre Constitution, " le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple".

       

      Mobilisons nous contre le verrouillage de la présidentielle, à laquelle nous devons urgemment participer.

       

      Mobilisez tous vos réseaux et connaissances en faisant circuler tous les documents démontrant et expliquant à quelque niveau que ce soit, du local au national, les manipulations de l’oligarchie au pouvoir.


    • malko malko 11 décembre 2015 23:36

      @Ouallonsnous ?


      Le PS ne pouvait pas réussir, car aucune politique de gauche n’est réalisable dans l’UE.

      Il faut d’abord sortir de l’UE. C’est impératif.

      Les traités signés par la France, mettent les entreprises françaises en compétition avec toutes les autres de l’UE, sans aucune harmonisation fiscale ou sociale. Ce qui permet de faire du chantage à la délocalisation pour diminuer les charges et les salaires au nom de la compétitivité. Et bien sûr, elles ne s’en privent pas.

      Résultat : tous les acquis sociaux sont tirés mécaniquement vers le bas au nom de la compétitivité.

      C’est imparable.

      Pour en sortir, il faut rompre avec l’UE, afin de rebattre sa monnaie avec sa propre banque centrale, réguler l’import/export grâce aux taxes douanières, etc ... en un mot : la France doit récupérer sa souveraineté.

      Et à tous les imbéciles qui prétendent que sortir de l’UE mènerait à la catastrophe, je réponds : et comment font tous les autres pays du monde alors ?

    • Ouallonsnous ? 12 décembre 2015 00:11

      @malko

      « Il faut d’abord sortir de l’UE. C’est impératif. » je dirais même que c’est la condition indispensable pour récupérer notre souveraineté et amorcer notre redressement, mais pour cela il faut tous faire entendre nos voix !


    • Le421 Le421 12 décembre 2015 08:31

      @malko
      J’adore votre raccourci.
      Au moins, avec vous, c’est clair !!
      Immigration et insécurité, puis délinquance et maintenant terrorisme, vos liaisons FHainistes sont claires. C’est bien. Au moins, on sait à quoi on s’attends.
      Et Ayoub ?? Vous en faites quoi ??
      Vous le renvoyez chez lui ??
      Je vais peut-être finir par voter FN...
      Vous renvoyez aussi les portugais ??
      Dites-moi...


    • malko malko 12 décembre 2015 08:55

      @Le421
       

      Il n’y a que la gauche pour faire le déni de liens aussi évidents.
      Normal, la gauche ne va pas dénoncer son propre électorat.

      L’autre jour, votre gourou Mélenchon a même déclaré sur le plateau tv que les attentats de Paris n’avaient rien à voir avec la religion !

      Car les attentats-suicides, les kamikazes, ce n’est pas religieux, bien sûr.

    • malko malko 12 décembre 2015 09:11

      Ici le mariage du bourgmestre socialiste de Molenbeek ( la base bruxelloise de Daech ) avec une jeune musulmane il y a 5 ans. Il se serait converti à l’Islam pour pouvoir l’épouser.


      Voter PS !  smiley

    • mmbbb 12 décembre 2015 09:44

      @Pere Plexe J’ai vote a gauche lorsque je fus jeune j’ai vote a droite Le resultat est la Je vote FN par reaction Je croyais naivement a l’ecole republicaine qui aurait du me projeter dans un avenir puique que je n’avais que cela En france il est de coutume d’evoquer les problemes generaux ( nous excellons en la matiere les rapportes qui s’empilent et finissent en classement verticaux ) mais jamais de s’interresser au point particulier Je vous ferais grace de l’antienne reproche de l EN cette enorme machine a enseigner qui genere de l’inegalite Catastrophe puisque je n’ai pas eu les moyens d’entrer dans le prive J’ai connu la mixte sociale et la violence etc etc La devise republique n’a plus aucun sens un point c’est tout Comme dans cette parabole j’ai essaye de m’accrocher a des principes mais desormais il y a un abysse entre la realite et l elite Donc sans etat d’ame je vote FN par reaction point barre . Ras le bol


    • confiture 11 décembre 2015 12:21

      Hélas hélas, le carpet bombing anti FN va surement réussir, même si certaines personnes irritées par ce qui se passe en live vont par réaction , voter FN , exprès. Mais mon pronostic,(sondage de mon entourage personnel) me fait craindre le pire, cad forte participation et remise en selle de ceux qui nous conduisent à cette situation.  smiley


      • Fergus Fergus 11 décembre 2015 13:44

        Bonjour, confiture

        C’est sans doute ce qui va se passer, mais c’est un très mauvais calcul : comme je l’ai exprimé ci-dessous, faute de laisser le FN démontrer son incompétence et ses excès dans un exécutif local de taille significative - et c’est le cas d’une région -, c’est peut-être lors d’un scrutin national majeur que le plafond de verre sera franchi. Et là les dégâts pourraient être infiniment pires.

        N’oublions pas qu’on ne peut lutter - les arguments sont inaudibles ! - contre l’ascension d’un parti en dynamique tant qu’il n’a pas été aux manettes quelque part.


      • marceau 11 décembre 2015 14:25

        @Fergus
        On sait déjà, depuis longtemps, que PS et LR sont totalement incompétents notamment, mais pas exclusivement, en matière économique, même s’il le voulait, je ne pense pas que le FN puisse faire pire !


      • capobianco 11 décembre 2015 15:01

        @marceau
        Et pourtant les « incompétents » vont continuer avec leur incompétence à détruire notre système social, augmenter le chômage et la misère.... Merci qui ? Ils doivent bien se marrer !


      • Le421 Le421 11 décembre 2015 16:25

        @marceau
        Partez simplement du principe que politiquement, le PS se situe à droite et non pas à gauche comme les abrutis de journalistes le serinent.
        Et vous comprenez tout !!
        Vous avez une politique réellement de droite depuis plus de soixante ans en France.
        Et vous pensez réellement qu’en allant à l’extrême droite, c’est ce qui va nous sauver ??

        Et, de fait, le Front de Gauche-qui, entre parenthèses, n’a absolument rien d’extrêmiste-se retrouve qualifié d’extrême gauche par les mêmes abrutis.
        Alors non !!
        Le PS n’est pas de gauche et le FdG n’est pas d’extrême gauche...
        Et si on regarde avec ce genre de lunettes, la situation est plus claire.
        Que Valls appelle à voter pour le LR, c’est normal.
        Jamais il n’appellerai à voter FdG, même pour faire barrage au FN, je vous le certifie !!


      • Et hop ! Et hop ! 12 décembre 2015 09:52

        @Fergus

        « Et là les dégâts pourraient être infiniments pires. »

        Les dégâts, quels dégâts ? Les dégâts sont déjà là : 
        - 6 millions de chômeurs, 
        - 4 millions de pauvres, 
        - baisse inexorable du pouvoir d’achat et des services publics, 
        - augmentation de l’endettement de l’État, des collectivités territoriales, des établissements publics (hôpitaux, universités, ) et des entreprises publiques, 
        - augmentation du déficit de la balance commerciale,
        - augmentation du déficit de l’État,
        - augmentation de la fiscalité générale et de la fiscalité locale,
        - augmentation de la violence, des viols, des actes de barbarie, de terrorisme, et de la délinquance, 
        - financement et encouragement du terrorisme et du trafic de drogue,
        - agression militaire de pays pacifiques, bombardement des populations civiles, assassinat de leurs dirigeants, 
        - augmentation de la consommation de drogue, 
        - augmentation des suicide, y compris chez les enfants, 
        - augmentation de la pollution des océans, de l’air, des nappes phréatiques et de la dégradation des sols, 
        - augmentation de l’immigration incontrôlée, 
        - augmentation de l’exil des jeunes diplômés,
        - déficit démographique et vieillissement de la population,
        - crise du logemement, augmentation des loyers, des charges, du prix de l’électricité, du chauffage, de l’eau, des assurances,
        - crise de l’école avec 30% des enfants entrant en 6° qui ne savent pas lire et écrire, 
        - réduction des libertés publiques, en particulier de la liberté d’expression et de conscience,
        - état d’urgence perpétuel sur le modèle du « patriot act »
        - presse entièrement achetée par les subventions du gouvernement, les annonces publicitaires des entreprises du CAC40 et les 5 milliardaires propriétaires de tous les médias, 
        - syndicats entièrement acheté, leurs dirigeants dînent au club Le Siècle où ils reçoivent leur feuille de route du MEDEF, du Bilderberg, de l’ONG, 
        - suppression prochaine des Conventions collectives et des statuts de la fonction publique,
        - privatisation de tout le secteur public productif rentable (Total, GdF, EdF, ??), rachat de toutes les entreprises industrielles français des par des groupes américains (Alshtom, etc), 
        - abandon de la défense nationale et de la diplomatie française au profit d’une soumission à celle de l’OTAN, etc..

      • mac 11 décembre 2015 12:27

        @ l’auteur
        La question que l’on peut se poser et de savoir s’il est plus grave que le FN ait deux régions sur 13 ( ce qui semble-t-il ne leur donnera pas tous les pouvoirs sur le pays et encore moins sur l’Europe où se prennent les vraies décisions) ou si l’on doit, une fois de plus, donner les 13 régions au PS ou aux « républicains », contribuant encore plus à l’arrogance de ces derniers et les convainquant, s’il en était nécessaire, qu’ils ne doivent surtout rien changer ?
        Les manifestions interdites, les activistes écolos assignés à résidence (lien avec le terrorisme ?) , les programmes économiques qui conduisent à 42000 chômeurs de catégorie A de plus en un seul mois plus les autres catégories, plus les radiés, ça ne vous dérange pas plus que ça pour un gaulliste  ?


        • mac 11 décembre 2015 12:31

          Oups ! ,
          Je voulais écrire :
          La question que l’on peut se poser est de savoir...


          • Vipère Vipère 11 décembre 2015 12:38

            Vous, pas plus que les autres partis ne respectez les électeurs du Front, et par conséquent l’expression démocratique qui s’est exprimée en faveur de ce parti.

            Le fait d’écrire, fruit de votre pensée étriquée, le vocable « barrage » concernant le Front, dans un contexte de suffrage régional fait de vous, de facto, un anti-démocratique, comme tous les autres parti qui n’ont que ce terme à la bouche.

            Ce qui saute aux yeux, de l’abstentionniste que je suis, c’est de voir ce bal de faux cul s’agiter à chaque élection pour garder le pouvoir à tout prix et ensuite tout s’éteint pour les électeurs qui retournent à leur vie où le rose fait défaut.

            Ouvrez la bouche pour dire quelque chose de plus sensé sur notre Société décadente !

            Des propositions pour un monde plus juste ?


            • F-H-R F-H-R 11 décembre 2015 13:36

              @Vipère

              Tout à fait d’accord.

              Les partis politiques et les médias ont peur du FN car ils craignent de perdre les privilèges qu’ils ont accumulés depuis tant d’années.

              Il ne s’agit plus de débattre sur des sujets qui concernent directement les français et leurs intérêts mais de préserver le pouvoir oligarchique et profiteur actuelle.

              -----

              @l’auteur

              Quant à Dupont Aignan et son parti Debout la république, demandez donc aux Yerrois ce qu’ils pensent de la pression fiscale, la plus élevée de France, dans leur ville. Dupont Aignan est un imposteur complètement creux (même profil que Hollande), qui n’a jamais rien fait de sa vie et passe son temps à faire de la communication (ou manipulation) pour conserver sa position. Avec lui, ce ne serait pas « debout la république » mais « la France à genou ».


            • marceau 11 décembre 2015 14:43

              @F-H-R

              -ll suffit de voir comment le PS arrose très copieusement les médias (plusieurs dizaines de millions d’euros chaque années) , qui pour la plupart, ne sur vivent que grâce aux financement de l’Etat (donc nos impôts), pour se rendre compte du rôle jouer , par ces médias, pour permettre l’accession du PS au pouvoir et pour sa conservation.

              -Hollande dés son élection a accordé une déduction fiscale de 3600, 00 euro par an à chaque journaliste ;

              -Médiapart la feuille du trotskyste Plenel vient de recevoir une amnistie fiscale de 4,1 millions d’euros pour la TVA qu’il avait refusé de payer. Mais Plenel acquitte néanmoins l’ISF.

              -
              -A côté des journalistes qui fondent le pouvoir socialiste dans ce pays , existent les intermittents qui jouissent d’une système d’allocation chômage ahurissant qui vide littéralement les caisses chômage du régime général auquel il est affilié.. Ce régime a été plusieurs fois dénoncé, avec vigueur , par la Cours des Comptes, mais a néanmoins été maintenu par Valls (sa femme est une intermittente, comme la copine de Hollande.

              Or les journalistes et les intermittents du spectacles sont les catégories qui occupent l’essentiel des temps d’antennes dans la plupart des médias, ils sont, comme par accident tous de gauche (à quelques très, très rares exceptions (Luccini, Zemmour ) et sont tous des propagandistes zélés autant qu’actif d’un pouvoir qui les gave d’aides, de subventions, de réductions, d’exonérations...... 


            • Croa Croa 11 décembre 2015 16:18

              À marceau
              Les médias n’ont pas besoin d’être arrosé par le PS et ne le sont qu’indirectement en fait et parce que le PS est au pouvoir : En fait c’est nous qui payons. La réalité c’est que les médias appartiennent à ceux qui tirent les ficelles. En conséquence de quoi ce sont eux qui tiennent la représentation politique et non pas le contraire. (Ils ont des dents, eux !)


            • Le421 Le421 11 décembre 2015 16:30

              @F-H-R
              les médias ont peur du FN...

              Celle-là, il ne fallait pas manquer d’air pour l’affirmer !!

              Mais bon.
              Plus c’est gros, plus ça passe...

              Pas une seule journée sans que le « premier parti de France » ne soit matin, midi et soir sur les écrans, radios et journaux.
              Et vous savez quoi ?
              Ben, si on enlève les abstentionistes, les votes blancs et nuls, il reste à peine plus de 12% de vote FN.
              Ce n’est pas le FN qui monte, ce sont les autres qui sont nuls.
              Y compris les communiquants de mon parti, je ne vous le fait pas dire...


            • Le421 Le421 12 décembre 2015 08:35

              @Le421
              Ce qu’il y a de bien sur Agoravox, c’est que ça n’a pas changé.
              Tu écris 2+2=4, rien qu’au « pseudo », les spadassins du Bloc Identitaire ou sympathisants te sacquent.
              Pourtant, même si on est FN, on sait que deux plus deux ça fait quatre... Hein ?? Pas forcément ??
              Sans blague !!  smiley


            • leypanou 11 décembre 2015 12:43

              « 8- Une admiration dérangeante pour Poutine   » : je n’ai pas l’impression que Marine Le Pen ait une admiration dérangeante pour V Poutine. Elle dit certaines choses qui sont vraies -et que beaucoup de Français partagent- concernant V Poutine, et cela, à part quelques députés des LR comme Thierry Mariani ou Jacques Myard, pratiquemment tout le spectre politique français est incapable de dire, les plus poutinophobes étant bien sûr ceux du PS (comme par hasard, les plus atlantistes aussi).

              N’oublions que la France soutient les sanctions contre la Russie, sous prétexte de ce qui se passe en Ukraine, alors que c’est totalement contraire aux intérêts français dont ceux des agriculteurs français.

              Quant au reste de l’article, c’est à chacun de se faire ses idées : il vaut la peine d’être débattu.


              • marceau 11 décembre 2015 14:19

                @leypanou
                La Russie est un grand pays européen et un allié naturel de la France et de l’Europe. Préférer la Russie c’est refuser de se soumettre aux USA et à ses alliés (Arabie,Qatar., Turquie.. ).On n’a pas à suivre ces va-t-en-guerre d’américains qui ne cherchent qu’à étendre leur emprise sur l’Europe et à asservir ce continent à ses intérêts pour assurer son hégémonie mondiale.

                Le prétendu gaulliste qui fustige le FN devrait se poser la question sur le devenir du Traité de Paris signé en 1963 entre la RFA et la France !


              • roman_garev 11 décembre 2015 12:54

                « 8- Une admiration dérangeante pour Poutine » 


                Admiration dérangeante ? À la place de Français je serais beaucoup plus « dérangé » par l’intention de faire la guerre à la Russie (exprimée il n’y pas longtemps par Hollande).

                • marceau 11 décembre 2015 14:21

                  @roman_garev
                  Après avoir fait la guerre à la Serbie, allié naturel de la France depuis la 1GM, après avoir fait la guerre à Assad allié de la France, lui aussi !


                • JDCONSEIL 13 décembre 2015 17:49

                  @roman_garev
                  Quand et où avez-vous vu que Monsieur le Président de la République Française aurait jamais émis l’idée que la France ferait la guerre à la Russie ?

                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès