Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 2016, l’année où les démocraties sont devenues fascistes

2016, l’année où les démocraties sont devenues fascistes

Un œil sur les événements historiques permet d’interpréter le présent sous réserve de ne pas trop établir de comparaisons entre des phénomènes sociaux et géopolitiques très différents. La guerre de 1914 nous permet de tirer des enseignements sur une rupture entre un monde d’hier, pour reprendre la formule d’un édifiant essai de Zweig, et un monde nouveau. Gageons qu’en 1914, personne ne pouvait anticiper ce que serait le monde de 1924. Le terrible conflit de 1914 fut déclenché dans un contexte de tensions géopolitiques dont l’origine remontait à quelques décennies. L’industrie, la conquête de territoires, l’appétit pour les ressources du sol, le colonialisme et les impérialismes ont façonné une poudrière entre le Royaume-Uni et l’Asie et les visées sur l’Afrique.

Quatre ans après, la fin du conflit a engendré une importante recomposition du monde. Pour résumer, l’empire d’Autriche-Hongrie et l’empire Ottoman ont été démantelés. Des frontières nouvelles ont été tracées au Moyen-Orient. En 1917 la révolution bolchevique transforma l’empire des tsars en une Union soviétique dépassant largement les frontières de l’ancienne Russie. En 1918 l’Allemagne proclama une bien trop fragile république de Weimar. En 1919 furent créés les faisceaux italiens de combats, issus d’une ultragauche métamorphosée en mouvement fasciste sous l’égide de Mussolini. Il aura fallu quatre ans après la fin de la Grande Guerre pour que le fascisme s’installe en Italie, suite à la marche sur Rome des chemises noires. Cette période a vu également la naissance de la Turquie kémaliste. Cette configuration a été instable. Les militaires et autres agitateurs démoniaques ont remis le couvert en 1939 et puis après 1945, une période de paix et de calme relatif s’est installée en Europe, jusqu’en… ?

Disons qu’entre 1990 et 2010 se dessina une période de flottement avec une Russie en grande difficulté puis la fierté retrouvée et une Europe en construction, parfois aux forceps, avec l’épisode du TCE en 2005. Ces deux décennies ont été routinières, avec les développements étonnants du numérique, les élites pas vraiment au top dans les pays européens et au Moyen Orient des conflits incessants avec l’épisode du 11 septembre, les Intifada, les interventions en Irak et Afghanistan et le trouble jeu déjà bien entamé des monarchies du Golfe. Deux décennies assez ternes sur les plans intellectuels, religieux, scientifiques, médiatiques, culturels et politiques.

En 2011 a commencé ce qui a été désigné comme printemps arabe et qui a suscité nombre d’illusions et autres fantasmes démocratiques. Les actions géopolitiques menées par les dirigeants occidentaux dont Sarkozy et Hollande ont été présentées sous des prétextes démocratiques et humanistes mais le ressort pourrait être plus sombre, lié à la nature carnassière de l’animal politique. Les philosophes seraient bien inspirés d’étudier en profondeur ces mouvements et autres secousses du monde humain.


J’accélère le film pour arriver à cette année 2016 qui a vu des tendances fascisantes se dessiner. Bien évidemment, le concept de démocratie fasciste doit être travaillé mais le plus important est de savoir si ce concept s’applique au monde et aux démocraties que nous connaissons assez bien. Le philosophe n’a qu’à tendre l’oreille ou lire les papiers pour trouver tel un archéologue du présent les indices dévoilant les ressorts de notre modernité en voie d’achèvement.

L’un des traits du fascisme est la brutalité. Valls dénonce la brutalité de Sarkozy, ce qui n’a rien de surprenant car quand on possède un trait de caractère, il est aisé de le trouver chez son alter ego. Valls n’a-t-il pas été brutal lors de la loi travail ? Quelques proches ont décrit les penchants autoritaires, pour ne pas dire tyrannique, du premier ministre. La brutalité, on l’a noté également lors des manifestations contre la loi travail avec des déploiements de force disproportionnés pour des défilés de travailleurs. Autre brutalité, celle d’une femme à qui on a demandé de se dévoiler sur une plage à Cannes et cette hystérie faussement laïcarde autour du burkini. On attend avec impatience la décision du conseil d’Etat sur ces arrêtés municipaux contre le port d’une tenue jugée ostentatoire sur la plage. L’Etat se trouve face à un dilemme classique. Garantir l’ordre ou les libertés. Les cas d’espèces n’ont cessé de se répéter. Interdire un événement au nom de l’ordre public ou bien garantir la libre expression de cet événement en déployant les services de l’Etat ?

Quittons la France pour nous intéresser à la Turquie. Ce pays prend un tournant autoritaire et pourrait répondre au concept de démocratie fasciste. Le kémalisme a été copieusement raboté par Erdogan au profit d’un autoritarisme prenant ses racines dans l’Islam et l’impérialisme ottoman. Aux Etats-Unis, il ne fait aucun doute que les fans de Trump ont des relents fascisants, sans pour autant en faire des chemises noires qui ne collent pas forcément aux red necks. Au Royaume-Uni, le brexit peut être interprété de deux manières. Ou bien comme une aspiration démocratique et libératrice de citoyens soucieux de prendre un destin collectif en main et de s’affranchir de l’autorité communautaire européenne, ou bien comme une réaction populiste et fascisante d’un peuple devenu tyrannique et disposé à détruire un ordre établi plutôt qu’à construire un avenir prometteur. Je ne prends pas position mais reconnais les torts des deux côtés.

Retour en cette pas si douce France, pays de notre errance. Le retour du service militaire comme proposition, la prolongation de l’état d’urgence, les manifestations annulées, la mobilisation des réservistes, la peur propagée dans les établissements scolaires et les consignes en cas d’attentat. Pour le reste, je ne sais pas si un certains nombre de mesures et faits orchestrés par l’Etat s’insèrent dans l’univers des démocraties fascistes. Néanmoins, si je prends Valls à gauche, Sarkozy à droite, Le Pen à la nation, je serais enclin à les qualifier de démocrates autoritaires (ou fascistes ?). Le fascisme n’est, dans ses valeurs et ressorts, ni de gauche ni de droite. Il n’a pas de valeur et ses ressorts sont pour l’essentiel la haine sublimée.

La démocratie fasciste combine des actions étatiques à visée populiste, une bonne dose de démagogie, des médias dociles pour relayer les champoings politiciens et les événements souvent tragiques porteurs d’émotion et enfin, un Etat fort, sécuritaire plus que sécurisant, omniprésent et penchant vers l’autoritarisme. Ce type de régime n’est pas arrivé en un instant. Il s’est façonné depuis deux décennies et vient de prendre une accélération soudaine ces dernières années. Les événements dans le monde et la terreur en France ou ailleurs dévoilent la tendance des pays vers la démocratie fasciste tout en servant de prétexte pour la renforcer. La mise en place progressive de ce régime ne choque plus grand monde, les gens se sont habitués. Ils sont même demandeurs de sécurité. Les chefs d’établissement veulent des vigiles à l’entrée des écoles.

« Démocratie fasciste », un livre que BHL n’écrira pas mais qui aurait de la gueule s’il était signé Alain Badiou. Du reste, on l’imagine bien publier un essai sur ce thème. J’aimerais écrire un livre sur ce sujet mais je n’en ai pas la capacité et de plus, je ne suis pas crédible dans l’espace des célébrités médiatiques. Un article de la NYRB dans CI signé par un Américain évoque le fascisme rampant en France, avec la xénophobie, le militarisme et la toute puissance de l’Etat. Le principal ennemi de l’identité française, c’est certainement Sarkozy.

Pour clore ces notes, un avis sur le discours de Sarkozy prononcé ce 25 août. Un discours haineux et punitif faisant de Sarkozy le Trump de la droite française. En moins amusant. Le côté vengeur, punitif et narcissique fait partie intégrante du ressort fasciste. Je l’ai retrouvé pour ma part dans de nombreux commentaires consécutifs à mes billets scientifiques. Des tas de gens ne savent pas s’élever et se trouvant frustrés dans leurs désirs narcissiques, se plaisent à abaisser, humilier, punir et détruire des belles choses qu’ils ne comprennent pas. C’est un exutoire en forme de traitement pour soigner leur existence qu’ils pensent ratée. C’est cela le fascisme et nous y sommes. Je n’ai pas les solutions pour sortir de cet épisode calamiteux de notre Histoire qui se dessine. A moins que le salut n’arrive par on ne sait quel miracle métaphysique. Nous sommes dans une séquence improbable comme après la Grande Guerre de 14. Quel monde va émerger d’ici 10 ans ? C’est la question que les penseurs avertis se posent.


Moyenne des avis sur cet article :  2.43/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 26 août 10:13

    En ces temps obscurs, écoutons les voix des femmes (*) ! Celles des hommes sont trop empreintes de bêtise, de peur et de rancoeur.

    (*) (sauf, naturellement, celle de Nadine Morano)


    • Sozenz 26 août 10:37

      @Taverne
      femmes hommes , c est pareil...
      ce n est pas une question de sexe , mais d esprit . il y a des êtres sensés , sensibles et qui tous les jours se remettent en question, et apprennent et d autres pas ...


    • Taverne Taverne 26 août 10:50

      @Sozenz

      Sauf qu’en ce moment, ce sont les hommes qui parlent le plus fort et ils prétendent le faire au nom des femmes. Machisme et régime autoritaire vont ensemble. L’exemple que donne Valls est affligeant. Il veut étouffer les légitimes réactions de ses collègues féminines. J’ai toujours senti chez cet homme un danger pour notre démocratie.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 août 11:02

      @Taverne

      le féminisme disait « on aura gagné lorsque des femmes incompétentes seront propulsées à des postes supérieurs ».

      Avec les Bachelot, Vallaud-Belkacem, Dati, et autres, on peut dire qu’on y est pleinement.


    • roman_garev 26 août 11:08

      @Taverne

      On a déjà Clinton et May, les deux désireuses de déchaîner une WW3...

    • Sozenz 26 août 11:28

      @Olivier Perriet
      Il y a 30 ans presque jour pour jour, dans une interview au journal Le Monde daté du 11 mars 1983, Françoise Giroud disait, non sans intention provocatrice « La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente. »

       ...
      cette phrase est a double sens . oui , sur l égalité homme femme qui n’ existe pas et qui n existe toujours pas . mais aussi sur l incompétence des hommes qui se trouvent à des postes stratégiques .
      Nous nous trouvons avec des femmes qui se trouvent à des postes stratégiques mais des incompétentes , pour faire croire peut être à l égalité , homme femme . là encore une image qui est a double tranchant car elle fait croire à un « idéal » atteint qui est faux .
      l égalité est de toute façon une illusion... là encore .
      l égalité n existe pas, est un mensonge , l égalité serait une forme « plate » de la vie ( l égalité telle que nous la « souhaitons » )
      Chaque vie est important, mais n est pas égale, toute personne affirmant l’ égalité de chacun serait dans le dénie de l unicité de chacun .


    • Sozenz 26 août 11:45

      @Sozenz
      le feminisme a été une grande « guerre » perdue d avance . elle a tendu la femme à devenir une representation uniforme de ce que pouvait devenir la femme , ou plutot ce qu elle devait devenir . ne laissant plus le choix à la femme de vivre ce à quoi elle aspirait ( d une façon unique) on a dicté ce qu’ etait une femme libre . la femme doit revêtir son masque . toute femme libre qui voudrait revendiquer son droit à être différente de ce mouvement féministe devient rétrograde ; donc le féminisme est devenu quelque part la dictature de la femme .
      la liberté se fait dans l acceptation des pensées , des aspirations intimes, profonds et conscient des chemins empreintes . et non des lignes que l on a mis en place pour dire ce qui doit être fait ou de comment on doit être. La liberté , c est la cas par cas , et non les lignes d un groupe .

      ce que je viens de dire s applique autant pour le mouvement féministe , que pour tous les « mouvements ». quand l homme aura compris cela , il ne se sentira plus obligé de mettre un masque , il pourra peut être redevenir ce qu il Est .


    • soi même 26 août 13:15

      @Taverne, donnez l’exemple faites silence sur vos supputations philosophiques, je suis sur dans 1 ans vous gagnerez en profondeur.


    • tonimarus45 26 août 14:01

      @Taverne—bonjour- tenez taverne pour vous faire sourire un peu .ON a n’abesoin devant tant de betises debitees

      «  »« L’hameçon de cet amateur de pêche aurait pu tomber n’importe où, mais il a atterri… dans les parties génitales d’un nageur. Un pêcheur de la ville allemande d’Augsbourg au sud du pays a lancé son hameçon… dans les organes génitaux d’un nudiste. Heureusement, le nageur nu a réussi à arrêter le pêcheur avant que ce dernier ne commence à rembobiner le fil de sa canne à pêche, lit-on dans le Daily Mail. © PHOTO. CAPTURE D’ÉCRAN : ABC NEWS Quand la pêche vous réserve une surprise Selon le nudiste Herbert Fendt, il se baignait nu dans un lac lorsqu’il a ressenti une douleur aiguë entre ses jambes. Il a d’abord pensé qu’il s’était accroché à des algues mais ensuite a vu un hameçon sortant de ses parties génitales. Après avoir prévenu le pêcheur, le nageur est monté sur la rive, mais n’a pas réussi à retirer l’hameçon tout seul et a dû se rendre à l’hôpital en vélo.  »Bien sûr, le médecin a souri lorsqu’il a appris ce qui s’était passé, mais il a retiré doucement l’hameçon et a dit que la blessure guérirait bientôt« . L’homme semble n’avoir tiré aucune leçon de cet incident car il déclare avoir l’intention de se baigner dans le même lac dès que possible. »«  »
      Voyez le danger d’etre a poil , et la je me pose la question que faut t’il interdire ,le nudiste ou le pecheur ???Nos « fachoissants » doivent sa voir non  

    • hunter hunter 26 août 17:53

      @Taverne
      Pourquoi, c’est un travelo ?

      H/


    • Shopi 26 août 11:27

      N’est ce pas Churchill qui a dit que la démocratie est le moins pire des régimes ?

      Actuellement, j’ai l’impression que la démocratie est dépassée par ses contraintes et qu’il serait peut être temps de la repenser.
      Comment la repenser ? Le débat est ouvert...



      • tashrin 26 août 11:51

        interessant

        La démocratie fasciste combine des actions étatiques à visée populiste, une bonne dose de démagogie, des médias dociles pour relayer les champoings politiciens et les événements souvent tragiques porteurs d’émotion et enfin, un Etat fort, sécuritaire plus que sécurisant, omniprésent et penchant vers l’autoritarisme

        La democratie en tant que telle est difficilement compatible avec le fascisme autoritaire (contrepouvoirs, etc...)
        Je parlerai plutot de Pseudo-democratie fascisante
         => l’apparence et l’organisation qui paraissent democratiques
         => un verouillage intrinsèque qui rend la liberté de choix illusoire et qui securise le regime tout en conservant le soutien de la population qui ne perçoit que le premier tiret...
        En somme la forme la plus aboutie de regime autoritaire : celle qui beneficie du soutien de sa population


        • tonimarus45 26 août 14:05

          @tashrin— pour etre plus court et plus precis oui la france devient de plus en plus« fachoisssante » et « haineuse »envers ceux ,comme disait brassens « oui les »«  »braves gens n’aiment pas ceux qui prennent d’autres routes qu’eux«  »"


        • hunter hunter 26 août 18:03

          @tashrin

          Quels contre pouvoirs ?
          La presse ? Qui pour survivre, dépend des gros chèques d’aide que verse l’Etat ?

          Les médias publics audiovisuels qui dépendent de la redevance d’ Etat ? (et aussi de la redevance CAC40, à savoir la pub, pour certains)

          Les médais audiovisuels privés qui appartiennet tous à des grnades familles d’influence économique majeure, et dépendent auss de la gamelle pub ?

          Des associations diverses et variées elles aussi financées à l’argent publique ?

          Il n’y a plus aucun contre pouvoir ! on me mord pas la main qui donne la gamelle !

          C’est justement pour ça que ces démocraties ( qui n’ont jamais existé, une démocrassie représentative est viciée par le deuxième mot, surtout quand les représentants constituent une classe de professionnels), deviennent des vraies totalitarisme, car l’Etat achetant tout ce qui pourrait s’opposer à lui, il devient omnipotent !

          Les seuls contre pouvoir qui existent, c’est sur la toile, mais beaucoup disparaissent vite ( pas de thune), mais même si beaucoup de gens ont accès à internet, pour eux ce n’est qu’un divertissement ! C’est TF1 4.0

          Adishatz

          H/


        • hunter hunter 26 août 18:09

          @hunter

          J’ai oublié un point :la classe politicarde professionnelle, par les tombereaux de monnaie qu’elle palpe et manipule, s’est rapprochée des puissances des affaires !
          Elle a mis l’Etat à leur service, il suffit de voir la mandature Sarko et celle d’Hollande !

          Adishatz

          H/


        • UnLorrain (---.---.54.57) 26 août 11:57

          Dico Hachette 1993 au mot fascisme je lis entre autre : culte du Duce.

          Meme date approximativement dans un article ou le mot amers_ricains saute au yeux, il est expliquer que celui qui veut s implanter aux USA devra faire allegeance avec 4 ou 5 piliers a respecter scrupuleusement,je ne sait plus leurs ordres importances mais il y avait le pays la famille dieu le president le travail.

          Meme date a quelque chose pres, la tres interessante emission la marche du siecle,Jean Marie Cavada a l epoque, il est entourer de religieux barbus et il pose la question a propos des piliers de leur religion,4 ou 5 piliers encore je ne sais plus..la priere du vendredi,se rendre chez un mec euuh a la Mecque etc, mais il y a donc cette fichue question piegeuse car ca sent encore la poudre et autre chlorate sur Paris.. : La profession de foi par tous les moyens demande t il ? Reponse fut oui. Fascismante euuh fascinante question que je me pose a moi meme au regard de ces faits, je me demande si chaque homme porterait pas en lui quelques molecules ou en petit nombre des globules de fascisme,un genre de fascisme doux quoi.


          • tf1Groupie 26 août 13:06

            Fasciste, c’est un de ces mots qui amènent de l’audience alors on les utilise à tort et à travers.


            • soi même 26 août 13:20
               « 2016, l’année où les démocraties sont devenues fascistes » Il y a que nanars qui anthropologiquement ose s’aventurer sur le pont de singe de la cadrature de la pensé. 

              • tonimarus45 26 août 14:08

                @soi même—bonjour- a vous lire bien souvent sur ago,reflechissez a ce que vous etes ,peu a peu devenu ??????


              • soi même 26 août 23:52

                @tonimarus45, merci pour votre question, je remarque que vous échappez pas non plus à cela , à une caricature sentencieuse !!!


              • Petit Lait 26 août 14:10

                Je ne sais pas si la situation est aussi grave et désespérée.... Mais force est de constater que nous glissons de plus en plus vers une espèce de dictature « populaire », dans le sens le plus vulgaire et médiocre de ce mot. Une dictature d’une opinion publique, majoritairement abreuvée de télé-réalité et de journaux tabloïds, adepte du court-terme et du « tout, tout de suite », qui croit choisir un président comme on « nomine » un candidat d’un show de télé-réalité, qui considère le fait divers comme de l’information de la plus haute importance, prête à gober n’importe quel idée toute faite, à condition que celle-ci évite toute réflexion et remise en question.


                Finalement, c’est vrai : on est mal ! 

                • Liber8 (---.---.170.253) 26 août 15:08

                  N’oubliez pas en 2017 de choisir quelle sera la couleur de votre prochaine dictature , LoL


                  • Milla (---.---.1.10) 26 août 15:47

                    « N’oubliez pas en 2017 de choisir quelle sera la couleur de votre prochaine dictature »



                    Bien sûr !



                    • Milla (---.---.1.10) 26 août 16:12

                      Sous prétexte de terrorisme direction la dictature, mais le peuple débile s’etripe pour un bout torchon.

                      Mdr

                      La France et l’Allemagne veulent accéder aux messageries privées 25/08/2016 La France et l’Allemagne veulent accéder aux messageries privées

                      Paris et Berlin exigent que la Commission européenne adopte une loi obligeant les services de messagerie à coopérer avec les renseignements et à fournir toutes les données jugées nécessaires concernant les correspondances privées des utilisateurs. Paris accueillait mardi une conférence de presse conjointe de Bernard Cazeneuve, ministre français de l’Intérieur, et de Thomas de Maizière, son homologue allemand, consacrée aux questions de sécurité. Les ministres ont notamment appelé la Commission européenne à obliger les services de messagerie à coopérer avec les autorités et à dévoiler les données relatives à la correspondance des utilisateurs qui éveilleraient l’intérêt des services de sécurité.


                      • julius 1ER 26 août 16:58

                        @Dugué,


                        c’est votre meilleure analyse depuis longtemps !!!!!
                        ce couplet sur une Démocratie faschiste est pertinent car appeler Sainte Marine ou Saint Sarko à la rescousse est pathétique.......

                        on croyait l’idée d’individus providentiels complètement surannée mais il n’en est rien, on s’aperçoit que les gens sont demandeurs c’est ce qui est le plus inquiétant !!!!!!!!
                        le discours de Sarko du 25 Aoüt est un modèle du genre dans la stigmatisation et dans la xénophobie que ce type soit un démago et un salopard de 1ière ... on le savait déjà mais ce qui est inquiétant c’est son public et tous ses affidés !!!.

                        un point de divergence avec vous lorsque vous dîtes :

                        Le fascisme n’est, dans ses valeurs et ressorts, ni de gauche ni de droite. Il n’a pas de valeur et ses ressorts sont pour l’essentiel la haine sublimée

                        Je pense que le « faschisme » n’est pas une « valeur » mais une dégénérence de valeurs de Droite que sont l’autorité devenu autoritarisme et aussi une volonté de restreindre la Démocratie à peau de chagrin alors que la liberté demande plus de Démocratie !!!
                        un tyran tel Staline n’était pas « faschiste » mais bel et bien un dictateur car il avait détourné des « valeurs » qui étaient au départ approuvé par tous ... c’est pourquoi il faut appeler un chat « un chat » ....
                        Hitler n’a jamais dit nul part qu’il allait être le bras ou le fer de lance du peuple et qu’il allait gouverner par et pour le peuple bien qu’il ait été élu .........
                        en fait toutes les mesures prises étaient toutes antidémocratiques ce qui est un comble lorsque l’on prétend s’appuyer sur des classes sociales qui justement avaient tout à gagner avec plus de Démocratie !!!
                        mais je trouve aussi que la France est bien malade et ressemble de plus en plus à l’Allemagne des années 30 c’est en tous cas ce qui ressort comme impression en parcourant les forums sur des sujets comme le burkini ou des faits divers comme un type qui se fait écraser par un métro après avoir commis un vol à l’arraché .... la haine et la xénophobie deviennent palpables et remplacent toutes autres formes de réflexions.... je pense qu’à un moment donné il va falloir se poser la question de savoir si l’on peut continuer à parler sur des forums avec des pseudos car cela n’encourage pas à la responsabilité des propos !!!!! 





                        • non667 26 août 17:21

                          @julius 1ER
                          je pense qu’à un moment donné il va falloir se poser la question de savoir si l’on peut continuer à parler sur des forums avec des pseudos car cela n’encourage pas à la responsabilité des propos !!!!!
                          avec julius ce n’est pas le fascisme qui est à craindre mais l’INQUISITION et la CENSURE prémisse du fascisme




                        • tonimarus45 26 août 22:47

                          @julius 1ER---. «  »« je pense qu’à un moment donné il va falloir se poser la question de savoir si l’on peut continuer à parler sur des forums avec des pseudos car cela n’encourage pas à la responsabilité des propos !!!!! »«  » dites vous

                           Oui pourquoi pas ,mais deja il faudrait empecher a certains de poster sur plusieurs pseudos pour faire croire qu’ils sont plusieurs du meme avis
                          Quand vous postez vers quelqu’un et que c’est un autre qui reponds , il y a deja de serieux doutes sur l’honnete de certains



                        • julius 1ER 26 août 17:26

                           Un article de la NYRB dans CI signé par un Américain évoque le fascisme rampant en France, avec la xénophobie, le militarisme et la toute puissance de l’Etat.


                          @Dugué, 

                          un américain qui dit que :
                          c’est quand même l’hôpital qui se fout de la charité ou l’histoire de la Paille et de la Poutre ....

                          niveau xénophobie il n’y à qu’ à revoir l’émission d’Arte consacré au Jeux de 1936 à Berlin où finalement les américains ou le CIO ont décidé d’aller aux Jeux car le problème Juif traité en Allemagne ne pouvait être invoqué du fait de la ségrégation raciale qui existait aux USA d’alors !!!
                          question ségrégation les chances des noirs sont toujours bien moins importantes que celles des blancs aujourdhui encore !! 

                          et question militarisme 3 000 milliards de dollars et plus dépensés par les USA en une Quinzaine d’années ce qui en fait l’Etat le plus militariste de la planète ( la dessus les réflexions de Eisenhower étaient plus que pertinentes )... 
                          et c’est plus que jamais au dépend d’un véritable développement économique profitable aux catégories les plus pauvres qui se sont appauvries encore plus !!

                          alors on ne va jouer à se faire peur mais le fait que la France se lance dans une surenchère militariste n’est pas une bonne nouvelle car là aussi c’est le peuple qui en pâtit, et c’est plus que jamais au détriment du social ....
                          « j’ai trop aimé la guerre » disait Louis XIV !!!

                          je pense que les gens qui vont voir les défilés militaires devraient avoir cette idée en tête un peu comme V Hugo qui disait que lorsque l’on ouvre une école on ferme une prison ...

                          eh bien lorsque l’on augmente les dépenses militaires çà n’aide en rien le sort des moins bien lotis !!!!!!!!

                          • Albert123 26 août 17:55

                            le fascisme et le nazisme des années 30 ne sont jamais jamais que l’aboutissement du républicanisme et de la matrice idéologique de la gauche (la véritable celle des bourgeois libéraux de 1789, inspirée par le pragmatisme sans conscience anglo saxon ).


                            celle là même qui dès son arrivée au pouvoir dézinguait les corporations, mettait en place la semaine de 10 jours sans le repos dominical et souhaitait le travail bénévole des enfants pour son seul bénéfice (avec du sport obligatoire le dimanche, un petit avant gout de jeunesse hitlérienne en fait).

                            ça fait 300 ans que cette clique de républicains gauchistes obtient de manière récurrente le pouvoir et le totalitarisme qui s’installe (qui n’est pas du fascisme) n’est en fait lié qu’a l’absence d’opposition à ce républicanisme issue des société d’esclavagistes de la Grêce antique.

                            absence d’opposition car la droite n’est plus légitimiste depuis au moins 70 ans et qu’elle n’est plus qu’une gauche haineuse comme une autre doublée de lâcheté de surcroît.

                            absence d’opposition car aucune alternative autre que celle qui oppose des républicains ayant le monopole du pouvoir politique à dès légitimistes ayant quasiment tous disparus.

                            absence d’opposition, par absence de liberté d’expression et d’opinion, qui fait que ceux qui ne pensent pas comme on doit penser et en plus on l’audace de l’exprimer sont systématiquement marginalisés

                            absence d’opposition car prétendre ne pas être de gauche vous met immédiatement dans le giron de la droite pour la plupart des interlocuteurs pour qui l’étiquetage politique se résume à gauche = gentils et droite = méchants (ou vice et versa selon l’individu).

                            absence d’opposition car seul le consensuel, le politiquement correct et l’égalitarisme forcené et déconnecté du réel ont droit de cité désormais.

                            et c’est bien cette absence d’opposition réelle, cette absence d’un projet alternatif (du moins cette impossibilité d’en exprimer un sans être placé dans la case fou ou facho selon les cas) qui amène de plus en plus de personne à percevoir le régime politique de la France comme dictatorial ou liberticide alors que pour l’instant il n’est question que de totalitarisme.


                            • Le421 Le421 26 août 20:52

                              @Albert123
                              Heureusement, la droite a mis en place les congés payés, la sécurité sociale, la retraite et la semaine de 35H.
                              D’ailleurs, le programme de Sarkozy, c’est la semaine de 32H et la retraite à 55 ans.

                              Allez, je file !! J’ai mes marmottes à surveiller. Des fois qu’elles arrêteraient de plier le chocolat dans le papier alu...  smiley


                            • tonimarus45 26 août 22:54

                              @Albert123—«  »"ça fait 300 ans que cette clique de républicains gauchistes obtient de manière récurrente le pouvoir et le totalitarisme qui s’installe (qui n’est pas...ecT

                              Vous delirez completement ????les republicains gauchistes au pouvoir depuis 300 ans ????????

                            • Jex Thérée 26 août 18:57

                              « L’un des traits du fascisme est la brutalité »


                              Les démocraties le sont-elles vraiment moins ? Pas si sûr quand on voit la prédation économique qui règne dans notre société, les mises à mort sociales pour mal-pensance (délit d’opinion voulais-je dire, toutes mes excuses) et les ingérences bellicistes de nos chères démocraties dans les régimes que l’on qualifie de dictatoriaux.


                              • Le421 Le421 26 août 20:48

                                Les démocraties, les démocraties...

                                Ah ouais ! Ce « machin » où on vote comme en 2005 pour dire « non » et où un abruti, quelque années plus tard dit :« Non, comment ça non ? Ce sera oui !! »
                                Et hop !
                                C’est ça la démocratie.
                                Vu par la droite.
                                Que ce soit PS, LR ou les autres...
                                La droite, quoi !!
                                On va pas se laisser emmerder par ces abrutis du peuple !!
                                Allo ! Vincent ? Ton yacht, tu t’en sers ce week-end ?

                                Ah oui.
                                Surtout, en 2017, votez à droite !!
                                Des fois qu’on se ferait plus baiser.
                                Ca nous manquerais.


                                • tonimarus45 26 août 22:58

                                  @Le421-oui tout a fait et pour parfaire voici le ’specialiste en optimisation fiscale( en magouille fiscale)«  »"qui declare les decisions europeennes prevalent sur la democratie


                                • Etbendidon 26 août 23:43

                                  Et pourquoi pas Merluchon président en 2017 ?
                                  Au moins on saurait ce que fascisme veut dire en pratique
                                  Moi j’ai déjà mon triangle noir d’asocial cousu sur ma tenue rayée
                                   smiley


                                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 août 05:29

                                    La démocratie que nous avons embrassée s’étant avérée une arnaque, on peut prévoir la gouvernance de demain comme une alternance entre des phases d’anarchie et d’autres qu’on dira de « fascisme », mais qui seront en fait de totale obéissance à l’impératif des moyens prouvés optimaux pour atteindre le but - quel qu’il soit - qui se sera imposé à la société.


                                    PJCA


                                    • Gandalf Gandalf 27 août 07:32

                                      @Pierre JC Allard


                                      Enfin, puisque toute fin ne justifie pas tout moyen, et se doit d’accorder une place prépondérante à d’autres fins, le tout serait de rester en terme de proposition, de choix, de suggestion.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès