Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 22 avril 2007

22 avril 2007

Dans un mois nous y sommes...


Dans un mois... Exactement.

Le 22 avril.

La veille, ce 21 de sinistre mémoire, la plupart des éditoriaux de ceux qui comptent à Paris ont rappelé le "coup de tonnerre", il y a cinq ans.

Dans Libération qui affiche une Ségolène Royal souriante en couverture "Tous pour une !", Joffrin y va de son "Plus jamais ça" en expliquant combien la présence de Jean-Marie Le Pen ou de François Bayrou au second tour serait la confirmation de l’immaturité électorale des Français. Une motion de défiance est mise au vote dès l’après-midi.

L’éditorial du Monde est plus ambigü : "Entre la démocratie d’opinion et le néopopulisme".

Le Figaro ne fait pas dans la dentelle. Un Sarkozy accompagné de Cécilia semble regarder ce titre : "Le plein de voix".

À Aujourd’hui/Le Parisien on s’interroge. Alors que les photos des quatre principaux candidats s’affichent, un énorme "Qui ?" barre la couverture.

Le samedi s’achève. Des chiraquiens font courir le bruit en début d’après-midi d’un nouveau départ de Cécilia Sarkozy pour New York. Les rédactions s’enflamment... avant que le soufflé ne retombe. Le couple est repéré en fin de journée rue du Faubourg-Saint-Honoré chez Tod’s... Fausse alerte !

En ce dimanche matin pluvieux la France glose. Que vaut la bruine un matin d’élection ?

Ni le JDD, ni Aujourd’hui n’ont osé se mouiller. Leurs deux titres : "L’incertitude" et "Très serré !" rivalisent d’originalité.

Alors qu’aucun sondage n’est publié, les rumeurs les plus folles commencent à parvenir via le net et les portables, depuis la Suisse, la Belgique et l’Angleterre.

Des petits malins ont demandé à nos voisins sondeurs de leur donner des éléments chiffrés tout au long de la journée. Malheureusement, peu versés dans l’art du redressement à la française, les chiffres que donnent ces sondeurs sont inexploitables. En dépit des 75 000 euros qu’ils ont versés, les commanditaires de l’opération sont bredouilles. Comment annoncer de tels chiffres sans prendre le risque de se ridiculiser dans les heures qui viennent ?

C’est un échec.

Juste le premier du jour...

Alors qu’à 13 heures le taux d’abstention reste encore important, ce sont les bouchons qui s’accumulent en direction de la capitale qui font l’actualité des journaux télévisés. Il semble bien que les Parisiens aient décidé de profiter de leurs vacances jusqu’au dernier moment plutôt que de rentrer la veille pour accomplir leur devoir électoral.

À 15 h les journalistes politiques sont tous à leurs postes.

Mais c’est vers 16 h 30 que la tension monte d’un cran dans toutes les rédactions.

Alors que les images des votes des candidats dans leurs bureaux respectifs tournent en boucle inlassablement, les patrons de l’info cherchent à en savoir plus en questionnant tous leurs contacts. Il est pourtant bien trop tôt. Encore deux bonnes heures à ronger leur frein. Et l’autoroute du sud qui ne désemplit pas !

C’est vers 17 h qu’un incident a lieu à la mairie d’Issy-les-Moulineaux. L’électrice âgée qui a été prise d’épilepsie devant les deux boutons de la machine à voter électronique a été évacuée par le SAMU 92. Mais l’image tournée par un JRI d’i-télé fait le tour des chaînes d’info en continu. André Santini descendu de son bureau cigare au bec se veut rassurant. Mais on apprend la mort de l’électrice à 17 h 42.

Un présage ?

18 h. D’ici une demi-heure les sondages sortis des urnes (les SSU) devraient permettre de produire les premières estimations qui resteront secrètes jusqu’à 20 h, sauf pour les "initiés"...

18 h 30. Les lieutenants des principaux sondeurs des différents instituts sont en ligne les uns avec les autres depuis dix bonnes minutes.

Quelque chose ne tourne pas rond.

Alors que l’abstention est donnée autour de 29%, aucun d’entre eux ne parvient pour le moment à séparer les quatre candidats de tête, ni à les classer, sans sortir dangereusement des fameuses marges d’erreur.

De quelque manière qu’ils procèdent, ils sont tous contraints d’avouer passablement penauds à leurs clients respectifs que si les choses continuent comme cela, d’estimation à 20 heures il n’y aura pas. Juste une fourchette. Pas davantage.

L’événement est inédit. Dans les QG politiques plus personne n’est visible.

19 h. Arlette Chabot est ivre de rage. Après avoir traité de " bande de connards" la moitié du service politique, elle se replie dans son bureau, portable collé à l’oreille. Elle balance ses pompes contre le mur et s’asseoit les jambes collées sur son bureau. "Qu’ils se démerdent !".

À TF1, on commence à réfléchir au type d’infographie possible à 20 heures. Mais la chaîne a prévu tous les cas de figure depuis longtemps.

Sur France 2 et France 3, en revanche, on cherche en urgence un infographiste d’astreinte (!) pouvant sortir les chaînes de service public de la mouise en réalisant une animation présentant les candidats en même temps. Les chaînes n’ont pas du tout prévu ce cas de figure...

19h15. PPDA vient de prendre l’antenne sur TF1 pour annoncer - sybillin - un "événement jamais arrivé sous la Ve République".

La France retient son souffle.

Dans les radios, la panique gagne.

Elkabbach passe son temps enfermé dans son bureau, le portable vissé à l’oreille. Les journalistes tirent à la ligne.

Dans les quatre principaux partis les candidats sont eux invisibles ou absents et l’accès aux étages de leurs bureaux désormais verouillé par des costauds.

19 h 59.

10 9 8 7...

À l’unisson, toutes les chaînes françaises annoncent leur incapacité à fournir une estimation suffisamment précise. Seule l’abstention est connue, mais les écarts entre les candidats sont trop faibles pour que deux visages se dessinent sur nos écrans. Ce sont donc quatre visages à niveau égal qui apparaissent de manière plus ou moins travaillée à la palette graphique. Sur France 3, la tête de Le Pen est coupée dans la largeur... Sur France 2, c’est à Bayrou qu’il manque une oreille dans le cadre...

Les politiques qui se sont rendus dans les chaînes et les radios refusent tous de se rendre en plateau pour débattre et tous les "experts" de la place de Paris sont réquisitionnés pour venir occuper le terrain.

Dans les coulisses les sondeurs s’agitent devant leurs ordinateurs mais rien de cohérent, ni surtout de vérifiable ne sort.

À 20 h 30 pour la deuxième fois, rien ne tombe du chapeau des sondeurs désormais en bras de chemise.

Les débats creux entre journalistes politiques s’enchaînent sur les ondes et sur les antennes, tandis que dans la coulisse des plateaux les seuls politiques décidés à s’exprimer sont les représentants des "petits candidats" mais à eux, personne ne veut laisser la place... Noël Mamère venu en vélo fait le coup de poing pour entrer de force sur le plateau de France 2.

21 h. Dans la coulisse, Arlette Chabot est au bord de la crise de nerfs. Elle a quitté l’antenne pour tenter de "bouger ces nazes" mais rien n’y fait.

21 h 30. Alors que sur Canal Plus tous les sketches des Guignols sont inutilisables, Laurence Ferrari doit garder l’antenne sans autre consigne que "il faut meubler". La chaîne enfile des sujets déjà vus. Un naufrage.

21h45. Sur France 3, la direction décide de faire démarrer La grande vadrouille.

Alors que le cinquième tour de France des correspondants en province s’achève sur TF1, la polémique enfle.

Le débat dans le débat prend forme.

Quelques sociologues mal rasés rameutés puis conduits en moto-taxis sur les plateaux mettent en accusation les instituts de sondage.

Les sondeurs sont cloués au pilori. Pour se défendre, ils mettent en cause les électeurs. Leur "volatilité imprévisible" et leur "indécision". On aura tout entendu !

22 h. Alors que depuis deux heures la France ne vote plus et que les autoroutes sont encore saturées, il faut se rendre à l’évidence. Aucune estimation fiable n’existe. Les quatre principaux candidats se tiennent en trois points. Toujours tous dans la marge d’erreur.

22 h 45. Après avoir espéré un signal un quart d’heure plus tôt, TF1 et France 2 décident après près de trois heures de débats insipides sur l’absence de résultat (!) de programmer deux fims qu’ils interrompront dès qu’il leur sera possible de sortir une première estimation.

Alors que Les Bronzés 3 démarrent sur la une, c’est La Boum 2 que France 2 envoie.

Chabot veut rentrer chez elle.

Dans les villes de France, beaucoup de citoyens sont spontanément sortis dans les rues pour attendre "quelque chose" mais, vers 23 h, l’orage qui s’abat - notamment sur la capitale - douche les plus courageux. Les places se vident.

Des bandeaux déroulants indiquent vers minuit en surimpression sur les films en cours que "Pour l’instant, les estimations n’étant pas assez précises, nous ne sommes pas en mesure de départager les candidats..."

Les radios passent de plus en plus de musique entre quelques interventions inutiles de journalistes.

Il est minuit.

Aucun candidat n’est visible depuis le début de la soirée.

À l’Elysée, le Président décide d’aller se coucher et demande qu’on le réveille au cas où...

Vers 0 h 50 alors que les films s’achèvent et que France 3 a pris la décision de programmer un Inspecteur Derrick, la consternation règne dans toutes les rédactions.

La soirée électorale, ce bijou de technologie et d’inventivité, est totalement foutue. Des millions d’euros dépensés pour rien...

Et ces "putains de sondeurs" qui refusent toujours de donner la moindre estimation...

Au ministère de l’Intérieur, jamais une telle situation n’a été vécue. François Baroin est en panique totale. Les comptages et recomptages de bulletins dans les bureaux de vote prendront encore des heures tant les scores sont serrés. Seules la cinquantaine de machines électroniques finalement utilisées en France ont rendu des résultats mais comment se baser sur un million et demi de votes répartis de manière totalement fumeuse ?

1 h 30 du matin.

C’est une soirée historique que vit le pays.

Pour la première fois, les Français qui travaillent le lendemain vont en majorité se coucher sans connaître le nom des deux candidats pour qui ils devront voter dans quinze jours.

2 h 30. Le désastre se confirme. Toujours rien de tangible.

2 h 39. On apprend par Reuters que Nicolas Sarkozy pris de violentes migraines est rentré chez lui se coucher. L’AFP qui avait l’information ne l’a pas sortie...

À Montretout la tente mise en place dans le jardin de la propriété de Le Pen s’est totalement vidée. Le président du FN est au lit depuis une heure. Ses filles finissent les bouteilles qui traînent.

Rue de Solférino, les permanents et les responsables du PS attendent un appel de Ségolène Royal repliée avec ses conseillers dans son QG voisin du Boulevard Saint-Germain.

François Bayrou a décidé de partir se promener à pied dans Paris avec son ami Lapousterle. Il écarte violemment les caméramen qui veulent l’accompagner.

3 h 30. Toujours rien.

4 h2 0. Enfin une estimation plus fine.

Ou presque.

Ils ne sont plus que trois dans la marge d’erreur...

Les télévisions décident de prendre l’antenne à 5 heures.

4 h 43.

Cette fois c’est fait !

Deux candidats se dégagent de la nasse et c’est sur Internet que s’affiche d’abord le résultat !

De sites en sites et de blogs en blogs !

Les internautes restés connectés apprennent le résultat de l’élection un bon quart d’heure avant les flashs spéciaux des radios et la prise d’antenne des chaînes d’info.

23 avril 2007.

La télévision a perdu l’élection.


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (321 votes)




Réagissez à l'article

130 réactions à cet article    


  • dégueuloir (---.---.92.18) 22 mars 2007 13:28

    Et dire qu’il y a des gens qui on peur de Jean Marie, sachez que certain > sont pire > > > > > > > > Devinez qui je suis !!!! > > > > > > > > Indice : personnalité politique française > > > > > > > > Je suis issu d’une famille hongroise qui a collaboré avec le > régime nazi durant la guerre et a fui la Hongrie pour éviter > > > d’être jugée pour collaboration après la Libération. > > > > > > > > Dans ma jeunesse je participe à des manifestations contre > les étudiants grévistes. > > > > > > > > Contrairement à ce que j’essaye de faire croire je ne suis > pas le candidat de la « rupture » ou de la « nouveauté » en > > > politique je suis entré en politique sous Giscard il y a 30 > ans et j’ai été plusieurs fois ministre, député, maire, > > > président de Conseil Général. > > > > > > > > À l’époque de la catastrophe de Tchernobyl j’étais délégué > interministériel au nucléaire et c’est moi qui ai mis en place > > > la campagne de désinformation prétendant que le nuage de > Tchernobyl s’est arrêté aux frontières de la France. > > > > > > > > Ministre de l’économie durant une partie du gouvernement > Raffarin, j’ai défendu la rigueur et la baisse des dépenses > > > publiques. J’ai réalisé l’ouverture du capital d’EDF-GDF et me > suis engagé à ce que jamais cette entreprise ne soit > > > privatisée. J’ai renié cet engagement en 2006 en privatisant > GDF, je suis donc un menteur. > > > > > > > > Ministre de l’Intérieur depuis 2002, j’ai mis en place de > nombreuses lois liberticides et j’ai réussi à faire exploser > > > > l’insécurité alors que j’étais censé la faire diminuer. Je > suis directement responsable du déclenchement de la révolte des > > > banlieues en 2005 par ma politique répressive et mes propos > insultants envers les habitants de ces banlieux. > > > > > > > > J’ai mis en place la loi CESEDA qui organise l’immigration > choisie au profit des capitalistes et j’ai mené la chasse à > > > l’enfant en expulsant les enfants sans-papiers, parfois en les > séparant de leurs parents. > > > > > > > J’ai fait obtenir la Légion d’Honneur à un de mes amis qui se > trouve être un maire d’extrême-droite ayant été condamné à > > > plusieurs reprises pour incitation à la haine raciale. > > > > > > > > D’ailleurs mon conseiller politique, Patrick Devedjian, est > l’un des membres fondateurs d’Occident, ancien groupe > > > > d’extrême-droite terroriste et antisémite. > > > > > > > > J’ai repris l’un des slogans de Jean-Marie Le Pen « la > France tu l’aimes ou tu la quittes » et je défends ses thèses que > > > ce soit sur l’immigration ou l’insécurité. Je me vante > d’ailleurs d’avoir l’électorat du Front National pour moi. > > > > > > > > Je suis un fervent partisan des États-Unis, de George Bush > et les néoconservateurs américains m’apprécient beaucoup. Je > > > suis pour la guerre en Irak et je suis venu apporter mon > soutien à mon ami Georges Bush. Je me suis fait photographier lui > > > serrant la main , pour paraître plus grand, j’ai fait truquer > cette photo. > > > > > > > > Il y a plusieurs mois, j’ai dévoilé à la TV qu’une opération > d’arrestation de terroristes allait avoir lieu et j’ai ainsi risqué > de faire échouer cette arrestation. > > > > > > > > Dans une de mes visites électorale en Corse, aux frais du > contribuable, j’ai utilisé pour moi le seul hélicoptère de l’île. > Un enfant s’est le même jour gravement blessé en randonnée et il > est mort car il n’a pas pu être emmené aux urgences à temps, > puisqu’il n’y avait plus d’hélicoptère disponible pour l’y > emmener... > > > > > > > > Je suis, je suis...


  • La mouche du coche La mouche du coche 22 mars 2007 13:38

    Heu Monsieur Birenbaum,

    Vous êtes éditeur. smiley

    Plutôt que d’écrire des article sur des sujets qui ne sont pas les vôtre,

    vous n’avez pas des livres à lire pour trouver les meilleurs à éditer ? On nous dit partout que les éditeurs recoivent des centaines et des centaines de livres. Comment trouvez-vous le temps de les lire et de tenir votre maison d’édition et de faire votre blog et d’écrire des articles sur Agoravox ? smiley

    Vous n’avez pas le SALON DU LIVRE qui commence-là ? Pourquoi n’êtes-vous pas très occupé ? smiley

    C’est curieux. J’ai comme un affreux pressentiment smiley :

    Vous ne lisez pas les livres que vous recevez mais préférez éditer les auteurs que vous RENCONTRER. (et qui donc n’écrivent pas trop puisqu’ils emploient leur temps à manœuvrer pour vous voir et entretenir votre amitié) smiley Merci de me détromper. smiley


  • La mouche du coche La mouche du coche 22 mars 2007 13:40

    pardon « rencontreZ »


  • Pro Bayrou (---.---.41.103) 22 mars 2007 14:31

    Tout simplement parce que les instituts de sondages n’interrogent que les personnes ayant un numéro de téléphone correspondant à un poste fixe à domicile, souvent des personnes dont l’intégrité physique est le principal souci dans la vie et qui ne sont pas majoritairement chômeurs, vu leurs âges !

    Si les jeunes, possédant en grande majorité des téléphones portables, étaient interrogés, nul doute que le trio de tête ne serait pas dans le mêm ordre...

    Je lance donc un appel aux médias : à quand un sondage sur les intentions de vote chez les jeunes qui, j’espère, vont voter massivement pour qui ne veut pas « karcheriser la racaille » ?


  • (---.---.3.187) 22 mars 2007 14:36

    « out simplement parce que les instituts de sondages n’interrogent que les personnes ayant un numéro de téléphone correspondant à un poste fixe à domicile, »

    Bidon. Le sondages sont exacts.

    D’autre étude à domicile chez les portables ont montré une parfaite similitude avec les fixe.


  • Guy Birenbaum Guy Birenbaum 22 mars 2007 15:04

    Vous vous basez sur quoi pour dire ça ? Privé vous a refusé un manuscrit ??? Je plaisante. Lire et écrire, c’est mon métier. Quant au salon du livre, je n’y vais pas désolé. Ce n’est justement pas là que je rencontre des auteurs.


  • Julot (---.---.208.241) 22 mars 2007 15:06

    Vous avez oublié les messes noires et les sacrifices humains. Vous parliez bien de bocassa non ?

    LOL


  • La mouche du coche La mouche du coche 22 mars 2007 15:12

    @ M. Birenbaum,

    Je ne me base sur rien du tout comme je vous l’ai dit, j’ai juste un pressentiment. Mais il semble que je me sois trompé. smiley

    Je ne vous présenterai pas mon manuscrit puisque je cherche une édition qui le rende public et non pas privé. Je plaisante. smiley


  • (---.---.140.77) 22 mars 2007 18:11

    Excellent, Dégueulloir, la bio du p’tit SarkoPen !

    Et je rajoute quelques récentes colères du p’tit Môssieur plus qui lave plus blanc :

    Quand Sarkozy pique une colère contre la direction de France 3

    NOUVELOBS.COM | 21.03.2007 | 12:39

    Obligé de patienter avant de se faire maquiller pour participer à « France Europe Express », le candidat UMP s’en est pris à la direction de la chaîne publique : « il faut la virer ». Selon Le Canard enchaîné paru mercredi 21 mars, le ministre de l’Intérieur et candidat UMP, Nicolas Sarkozy, a piqué une grosse colère, dimanche 18 mars, dans les locaux de France 3. Invité de l’émission « France Europe Express », animée par Christine Ockrent, Nicolas Sarkozy est arrivé avec « une escouade de garde du corps, de conseillers et sa maquilleuse personnelle ». Mais une fois dans la loge, le candidat a été invité à patienter, tous les sièges étant déjà occupés par les autres invités de l’émission. Au bout d’un moment, le ministre a perdu patience, toujours selon l’hebdomadaire satirique : « Je ne veux pas attendre plus longtemps, je veux me faire maquiller tout de suite ». Puis, encore un peu plus tard : « Mais enfin, il n’y a personne pour m’accueillir. La direction n’est pas là ? Ce n’est pas normal. Qu’est-ce qu’ils font ? Qui suis-je pour être traité ainsi ? ». Nicolas Sarkozy aurait alors fait mine de partir, déclenchant la panique parmi les journalistes, avant de « péter les plombs » : « Personne n’est là pour m’accueillir. Toute cette direction, il faut la virer. Je ne peux pas le faire maintenant. Mais ils ne perdent rien pour attendre. Ca ne va pas tarder. » http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias__pouvoirs/20070321.OBS8191/ quand_sarkozy_pique_une_colerecontre_la_direction_de_fr.html

    ISF : Nicolas Sarkozy pique une colère contre Libération

    NOUVELOBS.COM | 10.03.2007 | 09:47 Le candidat UMP à la présidentielle aurait appelé l’actionnaire majoritaire du quotidien pour lui dire son mécontentement après la Une du 1er mars titrée : « Impôt sur la fortune de Sarkozy : le soupçon ». Selon une source interne à la rédaction en chef de Libération, confirmant une information du site internet de L’Express, Nicolas Sarkozy aurait téléphoné à Edouard de Rothschild, pour lui faire part de son mécontentement après la Une de Libération le 1er mars. Le quotidien titrait ainsi : « Impôt sur la fortune de Sarkozy : le soupçon ». Le candidat UMP à la présidentielle aurait pris son téléphone pour dire directement à Edouard de Rothschild, actionnaire de référence du journal ce qu’il pensait du journal, le qualifiant notamment de « sectaire de gauche ». « Journal de merde » Nicolas Sarkozy aurait ajouté que « cela empêcherait sans doute le quotidien de trouver des gens pour le financer ». Contactée par nouvelobs.com, une source interne à la rédaction en chef, qui souhaite garder l’anonymat, indique que le PDG de Libération, Laurent Joffrin, a confirmé l’information en conférence de rédaction mercredi 7 mars. L’échange entre Edouard de Rotschild et Nicolas Sarkozy aurait été « musclé », le candidat de l’UMP se laissant même aller à employer des termes « grossiers », qualifiant, entre autre, Libération de « journal de merde ». D’après une autre source interne à Libération, le coup de téléphone aurait « beaucoup fait rire Edouard de Rothschild ». http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias__pouvoirs/20070309.OBS6092/ isf__nicolas_sarkozy_piqueune_colere_contre_liberation.html


  • Phileas Phileas 22 mars 2007 19:41

    Salut Guy,

    Je me suis aussi un peu posé la question,....de la mouche du coche vous concernant....

    après vous avoir i mailé un manuscrit dont gentiment, par retour de mail, vous m’aviez proposé de lire sous quinzaine...c’était il y a 3 mois je crois. Toujours pas de réponse smiley

    Vous avez sans doute perdu le mail ou pensez que c’était de la m... et pas oser me le dire.

    Bon ce qui ne m’empêche pas de conserver la plus grande sympathie pour vous. Je préfère vous lire ici que d’y lire les articles d’Apathie copier/coller de son BLog « gauchiste » dont je ne trouve aucune légitimité particulière : Sinon à vouloir monopoliser tous les médias.


  • La mouche du coche La mouche du coche 22 mars 2007 20:33

    Phileas,

    as-tu essayé de RENCONTRER M. Birenbaum ?


  • jrr (---.---.114.111) 22 mars 2007 23:43

    ... te fatigues pas, Dégeuloir... va plutôt à la pêche...


  • Guy Birenbaum Guy Birenbaum 23 mars 2007 05:54

    Pour info, nous sommes débordés de texte et dans une grosse maison d’édition, il faut 6 mois pour avoir une réponse... Rappelez moi et je vous dis où nous en sommes vous concernant.


  • La mouche du coche La mouche du coche 23 mars 2007 08:55

    @ M. Birenbaum,

    Nous avions bien vu que vous étiez débordé, car il nous suffisait de regarder votre photo où vous semblez désespéré le regard levé sans doute vers la pile de livres qu’il vous faudrait lire. smiley

    Je vous épargne donc en n’encombrant pas votre cheminée avec mon manuscrit, parce que je vois bien votre maison d’édition n’est pas dans ma ligne auteuriale ! smiley

    je rigole, ne me répondez pas. smiley


  • La mouche du coche La mouche du coche 23 mars 2007 09:00

    pardon « je vois bien QUE »


  • tvargentine.com lerma 22 mars 2007 09:44

    Compte tenu de la candidature socialiste non choisi par les électeurs de gauche,nous pouvons penser qu’elle ne passera pas 13%

    Donc,déjà,ici,le problème est résolu

    Ensuite,nous pouvons penser que les français étant vacciné d’un « président » imposé contre nature (Chirac) seront vacciné aussi et voudrons imposé un candidat centriste qui dispose d’un projet « light » par rapport au Sarkozy-Royal

    L’inconnu étant le score de Lepen


    • (---.---.140.77) 22 mars 2007 18:22

      Tu te mets le doigt profond Lerma/Irma...

      1er tour : Sego 30%, Bayrou 25 % et Sarko 15 % !!!

      les paris sont ouverts !


    • Blablabla (---.---.84.22) 23 mars 2007 07:14

      @ lerma

      « L’inconnu étant le score de Lepen », c’est idiot de parler de l’inconnu à la troisième personne, comme selon vous ségo est éliminée.

      JMLP fera sans nul doute ses 20% d’électeurs indéfectibles.


    • LE CHAT LE CHAT 22 mars 2007 09:46

      lol ! en Afghanistan , ils ont les résultats au bout de 3 semaines , c’est guère mieux dans la république « démocratique » du Congo , ça serait trop marrant que ça arrive en France ...

      Bravo l’auteur pour cette fiction d’enfer pour nos sondolâtres ! smiley


      • Reinette (---.---.103.130) 22 mars 2007 17:06

        Chesse, pache et tridation... Chatpeau !


      • Bob (---.---.34.107) 22 mars 2007 09:54

        Beau scénario, que ce serait beau !


        • JL (---.---.73.200) 22 mars 2007 09:59

          Bravo pour ce mini thriller. Haletant. Joli.

          Une remarque tout de même : les machines à voter. Ne pas banaliser les machines à voter. SVP. smiley


          • rocla (haddock) rocla 22 mars 2007 10:26

            Article orienté , aucune mention d’ Edgar Faure .

            Sans dec , on prend son pied à lire ce billet .

            Rocla


            • Philippe MEONI Philippe MEONI 22 mars 2007 10:36

              Bonjour M. Birenbaum,

              Lorsque vous affirmez : « ... combien la présence de Jean-Marie Le Pen ou de François Bayrou au second tour serait la confirmation de l’immaturité électorale des Français. »

              Voudriez vous argumenter un peu ce que vous appelez « immaturité électorale » s’il vous plait ?

              Merci par avance, cordialement


              • Guy Birenbaum Guy Birenbaum 22 mars 2007 10:40

                Ce n’est pas de moi mais de Laurent Joffrin dans son éditorial du samedi 21 avril 2007 dans Libération http://agoravox.fr/smileys/triste.png


              • vienne (---.---.12.242) 22 mars 2007 11:08

                Je profite de votre article ridicule et de la question de P. Meoni pour vous dire ce que je pense depuis longtemps de vos interventions médiatiques en général : « immaturité électorale » très bonne définition qui peut aussi s’appliquer à votre cas en particulier ... smiley


              • Yannick J. Yannick J. 22 mars 2007 11:16

                Pour aller en ce sens, dans Marianne de cette semaine, Un article concerne le programme du PS et certains (dont ségolène apparement) des décisionnaires du partis qualifieraient les électeurs français « d’irresponsables ». Je ne donne pas de nom pour éviter de me tromper, et je ne puis vous préciser quelle page et quel article (je me le suis fait chipper dans le train). En revanche je ne peux par manque de contacts en heuts lieux socialistes vous confirmer ou vous infirmer ceci.. disons que je trouve ça tout de même assez inquiétant.


              • BuZy (---.---.25.115) 22 mars 2007 11:33

                C’est sur que c’est inquiétant. Les français sont des veaux, peuvent se tranformer en racailles et si on ajoute à ça le bruit et l’odeur...

                Cdlt.


              • bernard29 candidat 007 22 mars 2007 12:44

                à Tannick J

                si vous ne savez pas , il ne faut pas alors citer de noms et en particulier celui de Ségolène. ( c’était trop tentant sans doute, mais ça ne semble pas vrai).

                Je ne sais si c’est le compte rendu retransmis par Apathie dans son dernier article sur Besson, mais là un nom est cité ; il s’agit de « Mauroy ».


              • Dryss (---.---.52.140) 22 mars 2007 18:12

                Cela est surement faux, ca vous amuse de lancer des rumeurs ?

                Franchement, vous pensez que des politiciens élus par les francais diraient cela. Piètre tentative... Lamentable, vous auriez pu trouver plus crédible.


              • (---.---.140.77) 22 mars 2007 18:27

                J’aimais BuZy quand elle chantait Body body physical sex and rock’n’roll !!!


              • zab (---.---.211.239) 23 mars 2007 05:55

                Et nous y voilà ! J’en étais sûre, que les soucis du ps en ce moment, ce serait « la faute des électeurs ».... commen en 2002, comme pour le vote européen ; ce ne peut pas être la faute du ps qui dans sa très grande sagesse ne fait que des bons choix ! C’est toujours la faute des autres ! Bon, moi, je vote Bové.


              • Blablabla (---.---.84.22) 23 mars 2007 07:21

                @ philippe méoni

                « Voudriez vous argumenter un peu ce que vous appelez »immaturité électorale« s’il vous plait ? ».

                Pour moi, seule une immaturité électorale permanente permet à une démocratie de fonctionner.

                Il y a les « biens pensants » et les « non pensants », avec entre les deux tout un électorat qui ne s’intéresse pas à chaque élection.

                De cette façon, on a le « non » au référendum, on a Chirac au deuxième tour de 2002, on aura FB en 2007.


              • non666 non666 22 mars 2007 10:37

                Excellent.

                La chute est si belle :

                « La télévision a perdu l’élection. »

                Et c’est de plus tellement credible vu la diffrence entre ce qu’il se dit autour de la machine a café et ce que le clergé mediatique prèche...


                • T.B. T.B. 22 mars 2007 14:30

                  « La télévision a perdu l’élection. »

                  Tu plaisantes là ! Et Guy Birembaum itou.

                  La télévision est simplement en train de se déplacer vers internet. Le « petit écran » et sa messe se déplacent sur « la Toile ». C’est tout. Tout en douceur, pas besoin de vaseline.

                  Les présentateurs et directeurs de chaînes ... euh de blog « citoyen » changent simplement de nom, pour certains, mais étaient déjà présents depuis longtemps dans le staff RadioTV et le « consulting » politique.

                  Ici, par exemple, on est sur le canal UDF. C’est même pire qu’à la Télé car la couleur est même pas annoncée depuis le début. Ici (les moulineaux) on appelle ça le 5ème pouvoir avec pour représentants dominants politiquement affichés dans ses colonnes 8 UDF sur 25 intervenants (soit 32%... c’est pas rien !), 2 ou 3 PS et 14 « inderminés » ou réelements neutres, non-engagés dans un parti.

                  Bailleru, ses aficionados, leurs articles, leurs commentaires (comment taire le mien si ce n’est par la censure), leurs « plus » ou « moins » dominent sur AgoraVox et depuis AVANT la « montée » de la sauce Béarnaise, pas niaise et la censure de ses « des tracteurs » ...

                  C’est bon Carlo, c’est pas la peine d’en faire une maladie. De toutes façons tu as réussi, et brillamment, ta véritable mission ... (On se comprend...)

                  Tu peux me censurer ou venir discuter ou laisser faire. Mais diffammation point. A moins de contrôler l’accés de tous les sites internets et bloquer la parole, les témoignages, de tous les citoyens en dehors du net ... Un peu comme sur TFI, France2 ou FraceInfaux quoi ! Reste plus que le coin coin, le vilain petit canard et les citoyens smiley.

                  http://www.placedelademocratie.net/mediawiki/index.php?title=Blogs_politiques_centre_divers#R.E9dacteurs_UDF_sur_Agoravox_et_autres_journaux_en_ligne

                  « Les découvertes scientifiques peuvent apporter, dans le même temps, des avancées et leurs lots de régressions collectives. L’explosion de la bombe Internet s’accompagne aussi de l’essor de la « bêtise collective », en passant d’une technologie de l’information à une technologie de la relation généralisée (blog, chat) où tout et n’importe quoi est possible. L’obscurantisme est nourri par l’impossibilité de gérer le système par le filtre de la rareté. Les modèles traditionnels des sociétés peuvent être totalement débordés par des évolutions scientifiques et technologiques rapides et non maîtrisées voire non maîtrisables. Face à ces nouvelles perspectives scientifiques infinies, il ne faut pas se perdre. La recherche scientifique est aussi une question de choix société. C’est donc fondamentalement une affaire politique. » Joël de Rosnay (fondateur d’Agora Vox), 30 août 2005, MEDEF

                  http://www.medef.fr/site/core.php?pag_id=39778

                  Signé : La « bêtise collective », merci Joël pour le compliment.


                • (---.---.43.32) 22 mars 2007 15:10

                  TB, tu es affligeant, pire qu un trolleur. C est pas en nous bassinant avec tes arguments a la noix a longueur d articles que tu arriveras a convaincre. Ecris un article etaye la dessus et on verra ce qui se passe.


                • T.B. T.B. 22 mars 2007 15:49

                  16 43, si tu reflètes la sagacité citoyenne ya effectivement de quoi s’inquiéter (à moins que tu fasses semblant de ne pas comprendre) et Joêl, lui, se frotter les mains : il rentre sa « veille et intelligence économique sur internet » (Cybion) comme dans du beurre au soleil en plein été.

                  Enfin, t’as pas l’air d’être au courant mais beaucoup d’articles citoyennement intéressants n’ont pas bénéficiés de l’agrément des modérateurs d’Avox. Moi, je n’en ai même pas proposé, autant faire des commentaires. Facile de dire que je suis un troller. Le loup dans la bergerie c’est aussi un troller ... dans la bergerie. Par contre, 25 articles par semaine sur le grand prophête Bayrou, là pas de problème.


                • T.B. T.B. 22 mars 2007 18:17

                  Précision :

                  « le 5ème pouvoir avec des représentants dominants, politiquement affichés, dans ses colonnes :
                  - 8 UDF sur 25 intervenants (soit 32%... c’est pas rien !),
                  - 2 PS et pas 3 (je viens d’avoir confirmation)
                  - et 15 « indéterminés » ou réellement neutres, non-engagés dans un parti. »

                  Je parlais de l’ouvrage collectif d’AgoraVox :

                  http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=20822


                • (---.---.140.77) 22 mars 2007 18:43

                  Merci, TB, mais on avait remarqué la secte du grand léchant mou !


                • Fred (---.---.119.22) 22 mars 2007 19:42

                  Si tant est que tes chiffres soient vrais, vu que Bayrou est à environ 33% sur tous les sondages AgoraVox (mais aussi sur beaucoup de sites Internet) on peut dire qu’ils ont scrupeuleusement respecté ça... Plus sérieusement, parmi ta liste il y peut-être 2 militants PS mais de sympathisants Sego il y en a beaucoup plus dans ceux que tu appellent « indépendents ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès