Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 28 avril 2007, le Conseil constitutionnel annule le premier tour des (...)

28 avril 2007, le Conseil constitutionnel annule le premier tour des présidentielles

A*F*P 28/04/07, 11h 27. La décision vient de tomber. Réunis en conseil extraordinaire, les neufs sages ont annulé le premier tour des élections présidentielles. En conséquence, les électeurs devront se représenter aux urnes à une date qui devrait être prochainement fixé par François Baroin, ministre de l’Intérieur.

Rappelons les faits. Au soir du 22 avril, alors qu’il est 18 heures 30, les instituts de sondages donnent pratiquement tous François Bayrou et Ségolène Royal à égalité, Nicolas Sarkozy étant qualifié, fort des ses quatre points d’avance sur les deux suivants, écart suffisamment fiable pour que le résultat soit acquis, tout comme celui de Jean-Marie Le Pen accusant cinq points de retard sur les seconds. Dès 18 heures 40, les estimations commencent à circuler sur le Net, de forum en forum, de blog en blog. Des centaines de sites commentent la nouvelle. Et l’on voit même jaillir quelques consignes enjoignant les abstentionnistes à se précipiter dans les urnes. Cela concerne évidemment Paris et les grandes villes. La règle du scrutin permet en effet à ces électeurs cette facilité, contrairement aux citoyens des zones rurales dont les bureaux ferment à 18 heures, ce qui permet d’ailleurs aux instituts d’avoir accès aux premiers résultats qui, sitôt sortis des urnes, sont insérés dans les machines statistiques pour une extrapolation au niveau national.

 

 

Les assesseurs peuvent en témoigner, entre 19 et 20 heures, les bureaux de désemplissent pas. Bien évidemment, les chaînes publiques de télévision restent muettes, obéissant à la loi, attendant le compte à rebours de 20 heures pétantes respecté à la seconde près, malgré le désir pour chaque rédaction de griller cinq secondes et se délecter d’avoir « scoopé » la concurrence. Les estimations annoncées dans les journaux télévisés ne démentent pas les extrapolations précédentes ayant circulé sur le Net. Il y a bien deux candidats à stricte égalité. Le suspense durera toute la soirée. Ce n’est que vers deux heures du matin qu’une très légère tendance s’affirme pour Madame Royal mais aucune chaîne s’ose s’avancer. Il faudra attendre le lendemain et le communiqué de François Baroin pour connaître le résultat définitif. Madame Royal est qualifiée avec 23,422 % des voix, derrière Monsieur Sarkozy qui recueille 26,888 % mais devant Monsieur Bayrou qui lui, est crédité de 23,417 % de suffrages. La différence tient à peu de choses. 12 542 suffrages.

 

 

Compte-tenu de cet écart, Bayrou, après avoir réfléchi une journée, annonce le lundi, au JT de France 2, face à Pujadas, qu’il confirme son intention de saisir le Conseil constitutionnel pour une requête en annulation au motif que la diffusion des estimations issues des instituts de sondages et élaborées à partir de résultats réels ont pu influencer les électeurs de dernières minutes, rendus en nombre dans les urnes, le privant d’une possible seconde place. Rappelons que la loi interdit la diffusion des résultats sortis des urnes tant que le dernier bureau de vote n’a pas fermé.

 

 

-------------

 

 

Ce scénario de politique-fiction peut très bien se produire en 2007. Ceux qui ont suivi le référendum de 2005 sur la Toile savent très bien de quoi il est question. Tous les internautes ayant leurs bonnes adresses du Web savaient dès 19 heures le résultat alors que l’on votait encore. Le phénomène de l’arrivée en masse des électeurs dans les bureaux parisiens a été avéré, mais ces gestes étaient vains car on ne rattrape pas comme cela dix points d’écart. Par contre, on peut très bien imaginer qu’une situation de même nature puisse influer sur le résultat des présidentielles en cas d’écart très serré. Mon exemple a été créé pour la démonstration. Il va de soi qu’avec deux points d’écart (plus ou moins 600 000 électeurs), aucune contestation n’aurait été possible.

 

 

Je ne sais pas si les services du ministère de l’Intérieur ont réfléchi à ce problème, tout récent puisqu’il date de l’ère du Net et des téléphones mobiles, mais ils feraient bien d’étudier la question pour parer à cette éventualité. Deux possibilités sont offertes. Ou bien fixer une date unique pour la fermeture des bureaux de vote, ou bien interdire l’accès des premiers dépouillement aux instituts de sondages qui pourront alors se contenter d’estimations basée sur des enquêtes à la sortie des urnes, chiffres qui ont le sait, son nettement moins fiables. Il va de soi que la première solution s’avère la plus sûre.

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (558 votes)




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • Michel (---.---.55.247) 23 mars 2007 12:47

    Sans meme la technologie internet, on peut savoir les estimations de sondages (ça vaut ce que ça vaut) par les televisiosns des pays limitrophes (qui ne sont pas tenues au secret). Pour des elections/votations en France, la television suisse romande (qui culturellement s’interesse à la politique française) est une source d’information avant l’heure limite de 20h, par exemple.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 23 mars 2007 13:14

      Justement, les télévisons suisse ou autres ne relèvent pas du droit français, alors que la blogosphère française oui. Ce n’est pas un point de détail juridique dans le cas de figure que je présente.

      Sinon, juristes de passage ici, votre avis est évidemment bienvenu


    • Michel (---.---.55.247) 23 mars 2007 13:47

      voui, voui, j’allais dans votre sens en illustrant par un exemple de television etrangère, plutot que de « blogosphère française » (si toutefois cette expression a un quelconque sens juridique).


    • Avatar (---.---.248.57) 23 mars 2007 23:32

      Les numéros du loto de demain sont :

      12-7-41-36-29-18

      le numéro complémentaire est le 14

       smiley


    • Avatea Avatea 23 mars 2007 13:30

      j’aime bien ce genre de politique fiction, de toute façon, le 22 sera un jour fun...


      • dégueuloir (---.---.72.215) 24 mars 2007 00:48

        Le candidat UMP à la présidentielle aurait appelé l’actionnaire majoritaire du quotidien pour lui dire son mécontentement après la Une du 1er mars titrée :« Impôt sur la fortune de Sarkozy : le soupçon ».

        La Une de Libération datée du 1er mars

        La Une de Libération datée du 1er mars (DR) Selon une source interne à la rédaction en chef de Libération, confirmant une information du site internet de L’Express, Nicolas Sarkozy aurait téléphoné à Edouard de Rothschild, pour lui faire part de son mécontentement après la Une de Libération le 1er mars. Le quotidien titrait ainsi : « Impôt sur la fortune de Sarkozy : le soupçon ». Le candidat UMP à la présidentielle aurait pris son téléphone pour dire directement à Edouard de Rothschild, actionnaire de référence du journal ce qu’il pensait du journal, le qualifiant notamment de « sectaire de gauche ».

        « Journal de merde »

        Nicolas Sarkozy aurait ajouté que « cela empêcherait sans doute le quotidien de trouver des gens pour le financer ». Contactée par nouvelobs.com, une source interne à la rédaction en chef, qui souhaite garder l’anonymat, indique que le PDG de Libération, Laurent Joffrin, a confirmé l’information en conférence de rédaction mercredi 7 mars. L’échange entre Edouard de Rotschild et Nicolas Sarkozy aurait été « musclé », le candidat de l’UMP se laissant même aller à employer des termes « grossiers », qualifiant, entre autre, Libération de « journal de merde ». D’après une autre source interne à Libération, le coup de téléphone aurait « beaucoup fait rire Edouard de Rothschild ».


      • jujubinche (---.---.235.222) 26 mars 2007 08:56

        Et dire que cela me rend presque Rotschild sympathique. Il est fort ce sarkozy .. bon sinon, y’a pas grand chose à voir avec l’article , hein, c’est pas bien, -1.


      • carte à gène (---.---.207.82) 12 avril 2007 12:50

        dommage que ce propos n’ait aucun rapport avec le sujet très édifiant de « science fiction politique... »


      • carte à gène (---.---.207.82) 12 avril 2007 12:53

        et si 45 % des votants votent blanc au premier tour ?


      • Breizhmaine (---.---.97.72) 23 mars 2007 14:00

        Sympa cet article !!! Et terriblement probable ! Je ne savais pas, et j’ai bien fait donc de passer ici, le tuyau de la TSR avant 20h smiley Par contre quel genre de site peut permettre d’obtenir des estimations avant l’heure fatidique ???? Bonne journée. JF


        • Chi Hai (---.---.139.104) 24 mars 2007 06:36

          Mais c’est vrai, ça ! Où diable trouve-t-on les résultats avant 20h sur internet ? Pourquoi aucune réponse à cette question ? Soyez sympa, les gars, partagez votre savoir !!!


        • Talion (---.---.8.190) 23 mars 2007 14:31

          Juriste de passage :

          Et bien oui évidemment, le problème vient de l’internationalisation de l’information qui prévaut dans le monde d’aujourd’hui, et tout particulièrement Internet. Bien sûr, une information donnée par les JT ou par un quelquonque média français (tenu au secret) avant la fermeture des bureaux de vote serait de nature à priver l’élection de sa valeur.

          En revanche, le droit français s’arrêtant en même temps que ses frontières (comme le nuage de Tcherno), une information circulant sur Internet provenant d’un site étranger serait évidemment exclue du champs d’application, et donc insusceptible de fonder un recours en annulation.

          Le droit français demeure, et demeurera impuissant face à cette internationalisation. La seule solution serait de seuvrer les gens des sondages une bonne fois pour toute !!!! (je préconise l’interdiction des sondages 1 mois avant l’élection...).

          Voila, un bien bel article de fiction en tout cas !


          • parkway (---.---.18.161) 23 mars 2007 15:45

            la loi de talion serait un juste retour des choses.

            elle sera inaplicable, car sarko et le medef s’y opposeront...


          • (---.---.36.152) 23 mars 2007 15:11

            Et il se passe quoi si Sarko fait 19,123091 ; Le Pen 19,12309 ; Royal 19,12389999 et Bayrou 19,12389999991 ?


            • BAERTJC (---.---.0.50) 23 mars 2007 15:16

              Pourquoi ce qui s’est passé aux USA,aux Pays bas,en Italie et en Espagne ne se passerait-il pas en France ? On sait compter, non ? Pas bête l’initiative de De Robien concernant le calcul mental......voilà un stratège !


            • Clopin (---.---.118.25) 23 mars 2007 16:38

              On refout Chirac jusqu’a sa mort !

              De toute façon, depuis que Bayrou monte plus personne ne fait de propositions concretes, ni à gauche ni à droite, ni au centre, et on va forcément se retaper cinq ans de politique immobiliste à la jospino-chiraquienne.

              Alors autant arréter de depenser des myons d’euros en campagne inutile...


            • Blablabla (---.---.221.113) 24 mars 2007 07:41

              Voir l’article d’hier !


            • orsi (---.---.29.53) 24 mars 2007 16:23

              d’une façon ou d’une autre, on peut très bien s’attendre à ce que les scores soient si sérrés que se rejoue l’épisode de la floride pour l’élection de Bush (une attente interminable pendant laquelle tout le monde magouille). je ne pense pas que celà genera l’ex-ministre de l’interieur de donner un petit avantage au candidat à la presidentielle, via ses amis ... (par exemple en disqualifiant celui qu’il jugera le plus dangereux pour lui)


            • minijack minijack 26 mars 2007 07:27

              Dans ce cas là, Sarko ira demander conseil à Bush sur sa manière de recompter... smiley


            • Cyol (---.---.203.7) 23 mars 2007 15:14

              La solution la plus simple serait de ne pas avoir un échelonnage des fermetures des bureaux de votes. Ou encore même si on garde les fermetures à des heures différentes, de n’autoriser les dépouillement qu’après fermeture des derniers bureaux de votes.

              Mais là on va peut être se retrouver face à un autre problème : celui du manque de volontaires pour les dépouillements car ils commenceraient trop tard...


              • LE CHAT LE CHAT 23 mars 2007 15:21

                encore une fiction originale et drôle cette semaine !


                • penestin (---.---.84.10) 23 mars 2007 15:22

                  Y font une belote (de l"Aisne, bien sur)


                  • Sab (---.---.195.28) 23 mars 2007 15:26

                    • pascal (---.---.84.107) 23 mars 2007 15:42

                      L’interdiction de donner les premieres tendances avant 20h s’applique t’elle aux sites internet hebergé en France ? Peut on invalider le resultat du premier tour si on connait des 18 heures sur le net les premieres tendances ?


                      • (---.---.101.184) 23 mars 2007 17:39

                        Le gouvernement français de l’époque avait bien conseillé à l’Algérie de stopper les élections entre les 2 tours lorsqu’il était évident que le FIS allait les gagner (on connait les conséquences). Tout est possible dans notre France démocratique.


                      • habon (---.---.132.20) 23 mars 2007 16:09

                        Si vous avez vu les emissions concernant 2002, au moment ou le PS se rend compte vers 19h00 quil risque de perdre, un des membres se pose la question de savoir si le coup est recuperable en remobilisant en urgence les electeurs dans les grandes villes et certains dom en retard.

                        Ca s’apelle truquer les elections, peu ou prou...


                        • kolymine 25 mars 2007 16:31

                          Non, ca s’apelle apeller tes amis, ta famille tes connaissance, tu sais le sgens qui disent mouais pa sla peine que j’y aille de toute facon il sera au second tour, Forcement si tu leur dis que X est passé devant, il se magne le cul d’allez voter, ca s’apelle de la mobilisation c’est tout :)


                        • Marc P (---.---.224.225) 23 mars 2007 17:17

                          Voilà un cas de figure où le vote aux Antilles, en Guyane et à St Pierre et Miquelon risuqerait de peser lourd ou me trompé-je ???

                          Marc P


                          • Blablabla (---.---.221.113) 24 mars 2007 07:45

                            C’est à peu près tout ce qui faut retenir de cet article.

                            Les réflexions politiques, c’est comme les histoires ! Plus elles sont courtes, meilleures elles sont !

                            Bonne réaction de l’auteur à l’autre fiction proposée cette semaine sur VOX.


                          • Blablabla (---.---.221.113) 24 mars 2007 07:55

                            « juristes de passage ici, votre avis est évidemment bienvenu »

                            A lire les commentaires, on peut penser que les juristes font défaut sur VOX.

                            Fiction ou réalité ?

                            Article qui renforce encore l’idée de manipulation politique à haut niveau.

                            De là à augmenter encore le nombre d’abstentionnistes, il n’y a qu’un pas : les instituts de sondages donnent des indications dans ce sens. Par malheur, de l’un à l’autre, le % varie du simple au quadruple !


                          • Jean (---.---.11.237) 23 mars 2007 17:50

                            Et pourquoi insiste t’il sur le placement des machines électroniques de vote...

                            Peut être pour corriger les écarts et éviter de voir ce genre de situation, toute façon personne ne pourra le vérifier.

                            France fin de la democratie...2007


                            • herve33 (---.---.187.101) 23 mars 2007 17:58

                              cet article de politique fiction ressemble beaucoup à celui de Guy Birembaum . http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=21105

                              Cependant , rien n’augure actuellement que Sarkozy ne soit pas à égalité avec Ségolène pour la seconde place et Bayrou soit le premier homme .

                              Il n’y a que les sondages dont on connait la valeur qui place Sarko , premier au premier tour .


                              • minijack minijack 26 mars 2007 07:46

                                Ou l’inverse : la possibilité que Ségolène arrive première, Sarko, Bayrou et JMLP se disputent pour représenter la droite...


                              • tardif (---.---.55.142) 23 mars 2007 19:01

                                Aliger tous les bureaux de vote sur la même heure de fermeture ? Oui, mais comment faire ?

                                La très grande majorité des 36.000 communes française ont déjà énormément de mal à tenir les bureaux de votes ouverts jusqu’à 18heures, par simple manque de gens pour le faire. Ces communes rurales, qui comptent 100 ou 200 votants, souvent âgés, ne parviennent déjà pas à trouver la demi-douzaine de personnes nécessaires pendant une dizaine d’heures d’affilée...

                                Dans l’autre sens, les bureaux de vote urbains ont besoin de cette amplitude d’ouverture plus grande : en raison du nombre de votants, dont il vaut mieux étaler l’arriver dans le temps, pour réduire un peu la quantité de personnel nécessaire à un moment donné, mais aussi en raison des habitudes de vie des urbains durant le week-end. Cette amplitude d’ouverture est donc un moyen important pour réduire l’abstention.

                                Le problème est ancien et il est cornelien. Aucune bonne solution n’a été inventée jusque là. Ca devient peut-être pressant d’en trouver une, en effet...


                                • Philippe MEONI Philippe MEONI 23 mars 2007 20:01

                                  Bonsoir Tardif,

                                  Face au manque de personnel, peut être est ce possible de faire appel aux personnels militaires qui ne sont pas partis à la guerre pour tenir les bureaux de vote ?

                                  Cordialement


                                • Kicéça (---.---.3.19) 23 mars 2007 23:36

                                  Dans les communes de 200 électeurs, où tout le monde connait tout le monde, il n’y a pas de gros problèmes et on peut toujours s’arranger.


                                • dégueuloir (---.---.72.215) 24 mars 2007 00:54

                                  et les flics à sarko pour aider les gens à voter.....lol.... ,s’il est élu ,il va se faire clôner....un bataillon de roquets !!!! smiley


                                • goc (---.---.24.134) 23 mars 2007 19:04

                                  tres bon scenario de politique fiction

                                  mais il ne faudrait pas en oublier un autre, celui de l’annulation des elections, a cause des machines a voter electronique

                                  car, n’oublions pas que ces machines ont ete validées par le ministere de l’interieur or ce meme ministere a pour chef, un des candidats

                                  alors pourquoi un seul candidat a validé ces machines, pourquoi les autres candidats n’ont-ils pas eu le droit de donner leur avis, voir de valider ces memes machines

                                  de plus, qui pretend que ces machines sont neutres ?..des collaborateurs d’un des candidats !!!. et pourquoi ce n’est pas un organisme neutre independant des candidats ??

                                  je n’ose imaginer les consequences en cas de resultats serrés, surtout si ces memes resultats montrent que dans les bureaux de vote « electroniques », les resultats ne sont pas comparables a ceux des elections precedentes


                                  • louis mandrin (---.---.39.50) 31 mars 2007 18:18

                                    mais c’est pour mieux magouiller mon enfant...rien de plus simple que de bricoler un programme qui dirait, à chaque fois que tu vote ségo ou bayrou, que le vote tombe dans l’escarcelle du nain de neuilly....et plus vicieux encore, une fonction aléatoire qui donne un vote à un candidat au hasard, histoire qu’il y ait des voix pour les autres, mais pas en trop grand nombre...


                                  • arnaud31 (---.---.1.45) 23 mars 2007 19:09

                                    Enfin un forum où on parle plus des qualités de Bayrou ! très concrètement il n’est pas possible que le conseil Constitutionnel empêche en ce cas le second tour. Il fera proceder au compte des bulletins (ce qui en France prend moins de temps qu’aux USA. Il validera forcément le résultat sorti des urnes ensuite. Dans le Tarn, en 1994 il y eu 2 conseillers généraux élus avec une seule voix d’avance sur 3 à 4000 votants. pour autant ils ont été régulièrement élus. Rien ne peut prouver que dans le cas de figure évoqué les sondages sortis des urnes aient pu avantager un ou l’autre des candidats.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès