Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 3 - 3 = 0 chômage !

3 - 3 = 0 chômage !

  3 millions de chômeurs et 3 millions de départ en retraite dans les 5 ans à venir…le calcul est tellement simple à faire que personne n’y pense ou n‘a intérêt à y faire penser. Aucun de nos politiciens, de nos économistes ou de nos experts n’abordent le problème du chômage en cherchant à l’éradiquer mais seulement en essayant «  par défaut  » de le financer.

 Un effort considérable serait nécessaire en ce qui concerne la formation des demandeurs d’emploi pour qu’ils puissent remplacer poste par poste les retraités mais ce serait enfin une cause nationale, un espoir et une perspective d’avenir à proposer aux français qui sont tous touchés par le chômage de masse sauf évidemment ceux qui ont le pouvoir d’en parler...

 Mrs Hollande et Mélenchon vous seriez bien avisés de chiffrer cette proposition qui intéresserait beaucoup plus vos électeurs potentiels et les autres, plutôt que vos beaux discours sur la croissance qui soit disant reviendra par miracle, sur la relance économique, sur le contrôle des marchés etc. Vous les préparez en douceur à une rigueur «  socialiste  »  et vous leur proposez un monde auquel il ne croient plus. Ils voteront «  par défaut  » pour vous mais peut-on mobiliser et réussir grâce au dépit ? Il vous faut imaginer des solutions mobilisatrices auxquelles les gens adhèrent et non pas envisager de gouverner en mettant des pansements sur les pansements, tout le monde sait que çà ne tient pas sauf vous !

 Sortir le pays du chômage c’est montrer aux autres peuples que c’est possible, c’est lutter contre les salaires qui ne permettent plus aux gens de vivre car ils augmenteront automatiquement, c’est refinancer et amplifier notre système de santé et de solidarité, c’est la possibilité de faire tellement de choses que je vous laisse y penser.

 Certains d’entre vous trouveront la proposition utopique et en souriront , d’autres y réfléchiront et je l’espère la soumettront àux différents partis politiques qui trouveront certainement que ce n’est pas le moment car il faut en priorité rassurer les marchés conserver les 3 A et honorer la dette.

 Il faut que cette idée avance, il n’y a pas de fatalité juste des solutions à trouver.

 Le plein emploi est loin d’intéresser tout le monde, les libéraux et leurs lobbyistes travaillent tous les jours à créer du chômage pour mettre la pression sur les salaires, créer une compétition malsaine entre salariés et, servir les intérêts des multinationales et de la finance.

 Projetez vous dans une société sans chômage, la possibilité de le vivre est tellement improbable, l’exercice est tellement inhabituel que cela peut s’avérer difficile mais tellement porteur d’espoirs et de possibilités…


Moyenne des avis sur cet article :  3.07/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 30 novembre 2011 09:38

    oui mais pendant ce temps il y aura des jeunes qui vont entrer sur le marché du travail non ?


    • Jean 30 novembre 2011 23:51

      Les dix commandements de l’ oligarchie européiste :

      Commentaires Etienne Chouard

      http://etienne.chouard.free.fr/Europe/resistance_a_tous_les_traites_constit utionnels.php

      il résume dans la vidéo :

      1) l’ UE encourage le chômage de masse.

      2) la création monétaire est abandonnée aux banques privées.

      3) liberté totale de mouvement des capitaux.

      4) soumission totale à l’ OTAN.

      5) accumulation des pouvoirs exécutif et législatif.

      6) les exécutifs contrôlent la carrière des juges.

      7) les citoyens n’ ont aucun moyen de résister.

      8) le pouvoir législatif est contrôlé par des organes non élus.

      9) les citoyens sont tenus à l’ écart du processus constituant.

      10) les tenants du pouvoir s’ écrivent les règles pour eux-mêmes.

      de quoi écouter et même transmettre au plus de monde possible, surtout ce qui concerne
      la reprise du pouvoir par le peuple (démocratie directe)

      C’ est pas impossible. Le nombre...

      http://www.democratiedirecte.fr/


    • Jean 30 novembre 2011 23:52

      En finir avec les partis donc les lobbies, les (fausses) luttes de la caste politique dont le citoyen a « soupé ». Ras-le-bol du grenouillage de cette caste.

      Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

      La révolution a commencé en 1789, elle finira en 20..

      En finir avec les lobbies banquiers, pharmaceutiques, ..., medef, plus de prises pour eux sur les assemblées, plus de pouvoir personnel, de corruption (pas le temps, etc.)

      Depuis des siècles, nous sommes conditionnés à être dominés par des rois, pouvoirs personnels, ...

      On se fait croire à nous-mêmes qu’ il n’ y a pas d’ autres solutions (encouragés par l’ oligarchie et les obscurantismes religieux qui font bon ménage), des exemples contraires existent de plus en plus (démocraties même partielles) dans le monde, même si encore rares.

      Re : Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

      http://www.democratiedirecte.fr/

      http://www.dailymotion.com/video/xl...

      http://www.dailymotion.com/video/xi...


      Un parti sans étiquette
      pourrait rafler les voix des abstentionnistes, déçus etc.
      (y a du monde) ; un président alors élu est chef de la police et des armées, en outre il peut dissoudre les assemblées, donc bousculer l’ oligarchie et instaurer une nouvelle constitution, à la Suisse (même en mieux).

      On peut imaginer dans les petits bourgs, un conseil municipal sans élus, mais constitué des citoyens eux-mêmes, le maire est élu pour un court mandat en tant qu’ exécutant, et contrôlé.

      Les grandes villes ...un conseil de « tirés au sort », un maire élu (court mandat et non renouvelable ? ou une fois) exécutant et contrôlé.

      Idem au niveau de l’ Etat, un président élu (court mandat non renouvelable) exécutant des décisions d’ une constituante de "tirés au sort", aidé de ministres, et aux pouvoirs limités (par ex. urgence militaire avec compte à rendre), et très contrôlé.

      Bien étudier les thèses (liens) qui font leur chemin.

      Et les bienfaits de la démocratie, en perspective : les « jeunes » participent à la vie de la cité au lieu de brûler des voitures, parité homme/femme assurée (en moyenne par le tirage au sort), les luttes de classe disparaissent (ne reste que des sollicitations à la constituante), ... (liste non limitative)

      Manifestement un nouveau parti sans étiquette à voir...http://www.lepf.fr/


    • mansour 30 novembre 2011 09:43

      Je suis d’accord sur e fait qu’il n’y ait pas de fatalité mais des solutions à trouver.
      Il y a aussi à repenser la valeur travail et faire en sorte que chacun trouve sa place là ou il y a de l’emploi (je pense bien sur aux PME), et ce pour tordre le coup à la « fabrique des chomeurs » (bouquin récent très intéressant)


      • Gabriel Gabriel 30 novembre 2011 09:51

        Bonjour l’auteur,

        Si je peux me permettre, votre calcul n’est pas tout à fait exact car incomplet. Si vous y ajoutez les délocalisations, les fermetures et les faillites, les non créations d’emplois vous pourrez multiplier par deux au minimum votre total de personnes au chômage dans 5 ans. Ceci dit, c’est une volonté a peine voilée de ce gouvernement pour qui le chômage est une variable intéressante pour faire baisser de façon significative le coût du travail. Cela leurs permet aussi d’asseoir leur dictature financière en mettant dans la misère, la dépendance et l’esclavage la majorité de la population. 


        • reprendrelamain reprendrelamain 2 décembre 2011 13:35

          @ Gabriel

           Ce n’est pas « mon calcul » mais juste une idée pour ne pas que le chômage soit pas traité de la même manière que le handicap. 


        • devphil30 devphil30 30 novembre 2011 10:00

          C’est effectivement une solution mais la tendance actuelle avec le « travailler plus longtemps » ne permet pas une entrée dans la vie active des chômeurs.


          De plus c’est un transfert de financement entre le budget du chômage et celui des retraites et cela les politiques actuels ne le veulent pas pour les raisons suivantes :
           - Un chômeur est indemnisé 23 mois et ensuite il n’est plus chômeur , il devient RSAistes 
           - Un retraité vient de plus en plus vieux et sa retraite est réactualisé 
          - Il est plus facile de taper sur les chômeurs que sur les retraités qui sont l’électorat de la droite 

          Cela coûte cher .....

          Ensuite il faut une adéquation entre les postes se libérant et les arrivées sur le marché du travail .
          La tendance des entreprises est plutôt au travail intérimaire et au non remplacement des postes des anciens , cela permet de dégraisser sans plan de licenciement ....

          Philippe 

          • reprendrelamain reprendrelamain 2 décembre 2011 13:58

            @Philippe

            Cette solution n’est envisageable que si elle fait partie intégrante d’un programme de gouvernement. Les détails techniques pour l’appliquer ne seraient pas beaucoup plus compliqués que le non remplacement d’un départ à la retraite sur deux.

            Il suffit juste d’une volonté politique pour la mettre en action et recevoir l’adhésion de 90 % de la population…sûrement trop simple.


          • reprendrelamain reprendrelamain 2 décembre 2011 14:09

            @ orion

            Je n’oublie pas les jeunes, je suis d’accord avec vos calculs mais c’est juste une idée à creuser comme vous dites. Le chiffre 0 chômeur permettrait à la société d’accepter plus facilement l’idée d’un revenu universel pour les 6 millions de personnes que vous mentionnez.


          • Robert GIL ROBERT GIL 30 novembre 2011 10:53
            est-il tolérable que des millions de travailleurs soient en état de précarité alors que la finance internationale exhibe sans aucune pudeur sa réussite. il faut que le travail disponible soit réparti entre tous les ouvriers existants, et cette répartition doit déterminer la longueur de la semaine de travail....

            http://2ccr.unblog.fr/2011/11/25/chantage-a-l%E2%80%99emploi-

            • JL JL1 30 novembre 2011 10:59

              On publie vraiment n’importe quoi, parfois, sur AV !

               

              Pour un premier article, l’auteur fait fort ! Sauf erreur, une classe d’âge, c’est aux alentours de 800 000 individus. En cinq ans, cela fait entre 4 et 5 millions de personnes nouvelles suceptibles de réclamer un emploi !

              L’auteur écrit : « Sortir le pays du chômage c’est montrer aux autres peuples que c’est possible, c’est lutter contre les salaires qui ne permettent plus aux gens de vivre car ils augmenteront automatiquement »

              Quelqu’un peut-il dire ce qu’il a compris ? 

              Plus loin il dit : « Le plein emploi est loin d’intéresser tout le monde, les libéraux et leurs lobbyistes travaillent tous les jours à créer du chômage pour mettre la pression sur les salaires, créer une compétition malsaine entre salariés et, servir les intérêts des multinationales et de la finance. »

              Bravo ! Mais je pose la question : est-ce qu’il suffit de glisser une telle phrase dans un article sans fond, pour être publié ?

               

               


              • reprendrelamain reprendrelamain 2 décembre 2011 14:27

                @JL1

                « est-ce qu’il suffit de glisser une telle phrase... »

                Quelqu’un peut il me dire si cette phrase a plu à JL1 ?


              • gegee gegee 30 novembre 2011 12:34

                Comment pouvez vous mettre Hollande et Mélenchon dans le même sac ? Hollande veut la rigueur comme Sarkozy.
                Mélenchon veut justement éviter la rigueur et augmenter les salaires les plus bas pour recréer une dynamique positive dans notre pays. Il veut interdire les licenciements « boursiers » (cad les licenciements dans des entreprises pourtant bénéficiaires) et il ne veut plus être sous le diktat des agences de notations. Je ne crois pas avoir vu cela dans les projets de Mr Hollande.


                • LE CHAT LE CHAT 30 novembre 2011 12:40

                  super article de YAKAFOKON !


                  • AntoineR 30 novembre 2011 14:00

                    Une majorité de gens reflechissent comme il y a 50 ans.
                    Je ne comprends pas qu’on s’acharne autant à vouloir supprimer le chômage !
                    Aurait-on besoin d’occuper toute la population à plein temps.

                    La productivité est multiplié par 2 tous les 13 ans. Les robots savent pratiquement tout fabriquer. Les tâches administratives sont automatisées par l’informatique. Il n’y aura bientôt plus de caissière. Mais on s’acharne à vouloir occuper tout le monde.

                    On crée des métiers de plus en plus débile. Il y a un pays qui est à fond dans cet esprit : c’est la Japon. Là-bas, tout est automatisé mais une personne est payé pour vous dire bonjour à l’entrée du magasin (et elle ne fait rien d’autre). C’est débilisant mais c’est peut-être voulu, non ?

                    Il faut trouver d’autres moyens de partager les richesses que le travail. Sinon on devra bientôt défaire et refaire le travail des autres pour tous s’occuper. Ou avoir 7 voitures par personne et 36 télés ou encore réduire à mort la durée de vie des produits (mais on l’a déjà fait ça).
                    Ces solutions étant débiles, je propose : réduction drastique du temps de travail et travail pour tous.



                    • xbrossard 30 novembre 2011 15:37

                      @AntoineR


                      « Il faut trouver d’autres moyens de partager les richesses que le travail. Sinon on devra bientôt défaire et refaire le travail des autres pour tous s’occuper »

                      t’inquiètes pas, les grandes instances y pensent : ils sont en train de nous préparer une bonne guerre qui cassera tout, pour tout reconstruire après


                    • reprendrelamain reprendrelamain 2 décembre 2011 14:48

                      @ AntoineR

                      Je suis entièrement d’accord avec votre analyse, votre proposition de mettre tout le monde à 2/3h de travail par jour payées 7 est intéressante. La mienne consiste à mettre le compteur des chômeurs à 0 pour que la société soit prête à accepter un revenu universel pour tous les autres...


                    • logan 6 décembre 2011 16:40

                      à moins que tout le monde ait tous ses besoins satisfaits ou tous ses projets réalisés, ce n’est pas le travail qui manque


                    • reprendrelamain reprendrelamain 2 décembre 2011 14:31

                      @ alchimie

                      Remplacer un départ à la retraite sur deux...c’est pas simpliste çà ?


                    • Croa Croa 30 novembre 2011 15:15

                      « Projetez vous dans une société sans chômage, la possibilité de le vivre est tellement improbable, l’exercice est tellement inhabituel... »

                      FAUX, c’est tout à fait possible ! C’est même la situation normale dans un pays économiquement indépendant.

                      L’auteur doit être jeune ! Au début des années 70 il n’y avait pratiquement pas de chômage (ça existait mais ça ne durait pas.) Dans le secteur privé nous nous faisions nos promotions en changeant de patron et les fonctionnaires étaient les moins bien payés ! Rappellez-vous l’arrivé des rapatriés d’Algérie (62) : Tous les arrivants se sont casés dans les 6 mois maximum (un même phénomène qui se produirait aujourd’hui se passerait bien plus mal.)


                      • c.d.g. 30 novembre 2011 15:18

                        les retraités vous les tuez ?
                        S il faut les payer, ca va plus du tout marcher :
                        1 jeune au chomage = quasiment aucun cout pour pole emploi (il n a pas/peu travaillé) et 0 RSA (pas 25 ans)
                        1 vieux= une retraite a payer. Et celle ci peut etre superieure aux cotisation sociale de celui qui le remplace (vu le taux de chomage, on le va payer moins. Et dans certains cas, on ne va pas remplacer du tout le retraite. robots, augmentation de la charge de travail des collegues ou simplement delocalisation)


                        • non667 30 novembre 2011 15:20

                          le chômage pb n° 1 de la France mais pas des médias ni des partis pour qui les pb sont prioritairement droit de vote des étrangers ,peine de mort ,mariage homo ,etc.....

                          la baisse des coût de la mécanisation ,la robotisation ,l’informatique ont changé la donne de la production . les patrons ont le choix entre automatiser/investir et diviser la main d’œuvre par 10 ou continuer ! les coûts salariaux en France donne l’avantage à la 1° (sauf à employer des clandestins sous payés ,) la limitation des licenciements par la réglementation des plans sociaux pousse les patrons a délocaliser sans investir ou à sous traiter à l’étranger !

                          le partage du rare travail seule solution au plein emploi ne peut se faire que dans le cadre NATIONAL avec barrières douanières pour les marchandises mais aussi pour les hommes ( le partage du rare travail n’est évidemment pas possible avec les milliards de chômeur du monde ! )

                          bref le contraire de la politique du N.O.M. dont les maîtres se soucient des français comme de leur dernière couche-culotte  !

                          donc en 2012 pas une voix à leurs soutiens  : umpsmodemeelv !

                           

                           


                          • Ruut Ruut 30 novembre 2011 15:47

                            Retarder les départ a la retraite, c’est autant d’emplois chômés.
                            Que les élus soient a la retraite automatique a 60 ans l’histoire d’avoir du sang neuf dans nos institutions.


                            • Croa Croa 1er décembre 2011 08:09

                              ça dépend des mandats. Les « jeunes retraités » (60 à 70) sont hommes d’expérience qui peuvent s’investir utilement pour le village par exemple et heureusement qu’on les a !


                            • 65beve 30 novembre 2011 16:38

                              Bonjour vous autres,

                               « le calcul est tellement simple à faire que personne n’y pense ou n‘a intérêt à y faire penser. »

                              C’est le deuxième mois de la mise en oeuvre du plan Fillon sur la retraite à 62 ans.
                              C’est le deuxième mois que le chômage fait un bond de 1%.

                              J’ai pris ma retraite à 60 ans ; un jeune au chômage m’a remplacé, c’est aussi simple que ça.
                              Si je prends ma retraite à 62 ans comme la loi m’y oblige, le jeune en question attendra 2 ans ou fera des petits boulots entre deux périodes de demandeur d’emploi.

                              Je dis qu’au milieu d’une conjoncture difficile, le passage de la retraite à 62 ans est un mauvais coup porté à ceux qui cherchent un emploi.

                              Seul le bidouillage des chiffres du chômage pourra nous faire croire le contraire.

                              cdlt


                              • Yohan Yohan 30 novembre 2011 17:28

                                Ne comptez pas trop sur le développement de la formation. La plupart des Régions sont administrés par des socialistes et pourtant, ce sont bien eux qui rognent actuellement sur les dépenses de formation, lesquelles ne cessent de se réduire à une peau de chagrin. Idem pour les Fongecif qui réduisent la voilure.
                                Bientôt ; il faudra payer de sa poche pour se former...


                                • foufouille foufouille 30 novembre 2011 21:24

                                  formation au chinois ou dans un camp ?


                                • Croa Croa 1er décembre 2011 08:16

                                  Les formations peuvent être utiles certes, mais le problème n’est pas là !

                                  Tant qu’il y aura un déficit des propositions patronales ou publiques il y aura du chômage !

                                  à l’époque du plein emploi nombreux étaient ceux qui apprenaient sur le tas ce qui prouve doublement que le problème n’est pas dans un soit-disant manque de formation !


                                • tchoo 30 novembre 2011 19:59

                                  Cher vous,
                                  merci de ne pas mélanger mélenchon et Hollande dans vos propos
                                  le programme du Front de Gauche et celui du PS (qui de toute façon ne sera pas appliqué, dixit Hollande(il se voit déjà élu))
                                  il ne sont pas égaux ni équivalent
                                  et vou reprenez une bonne partie des objectifs du FdG, vous en rendez vous compte au moins ?


                                  • spartacus spartacus 30 novembre 2011 20:08

                                    Pour créer des emplois il faudrait donner « l’envie » d’employer à ceux qui le pourraient.

                                    Aujourd’hui embaucher pour un entrepreneur c’est s’acheter des problèmes....
                                    Une feuille de paye usine à gaz. Des charges toujours plus lourdes pour « on ne sait pas quoi ».
                                    Des risques prud’homme casino". Des salariés qui créent le litige volontairement, pour pouvoir gagner le jacqpot en procès. 
                                    Un environnement culturel qui caricature et méprise le patron qui dissuade bien.



                                    • foufouille foufouille 30 novembre 2011 21:25

                                      avant c’etait pareil
                                      mais on a vait pas tout delocalise pour tes potes


                                    • spartacus spartacus 1er décembre 2011 19:37
                                      La réaction confirme :
                                      Un environnement culturel qui caricature et méprise le patron qui dissuade.

                                    • logan 6 décembre 2011 16:38

                                      pourquoi vouloir payer 3 millions de personnes pour aller dans une retraite anticipée ? autant les payer pour travailler ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Reprendrelamain

Reprendrelamain
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès