Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 30 ans : L’illusion de la gauche

30 ans : L’illusion de la gauche

Voilà 30 ans, la gauche, dit-on, prit le pouvoir, pour la première fois de la Cinquième République. Mitterrand, le sphinx au nez rouge, après avoir fait une OPA sur le PS, mit ses habits de gauche pour draguer l'opinion, il mit sous l'éteignoir le PC, et parvint à faire croire à une utopique alternance. 

Grand bourgeois, l'ami Pétainiste, arriva en pleine déprime Giscardienne, le peuple de gauche crut à son message subliminal : “changer la vie”

Le grand rassemblement de la Bastille au soir du 10 mai 1981 fut une sorte de libération, une joie immense parcourait les avenues et les coeurs, le sentiment qu'une nouvelle ère de solidarité envahirait la politique. La liesse dura quelques mois, le temps de se rendre compte que la réalité serait décidément bien différente des folles attentes. On eut droit à l'abolition de la peine de mort, qui ne concerne personne et que pratiquement tous les pays ont abandonné, à la cinquième semaine de congés payés, à la retraite à 60 ans, qui a disparu depuis. A la création des radios libres, qui devinrent une course au fric, qui se bouffèrent entre elles pour n'en faire plus que quatre, pour clouer la parole du peuple. A quelques nationalisations, de firmes que Jospin le fiston privatisa par la suite.

Et l'on appela ça de la gauche, avant le repli en rase campagne , le retour du soi-disant “réalisme économique”, Fabius remplaça Maurroy à Matignon, pour que reprenne la marche en avant des affaires, du clientélisme, des lobbies, des magouilles, des Bouygues, des amis, du CAC40, comme aujourd'hui, comme au Fouquet's. On appela cela la social-démocratie, un ersatz de gauche, une gauche molle, un jus d'orange coupé d'eau du robinet, sans saveur.

On eut l'explosion du chômage, des déficits, les années Balladur, la première cohabitation, quitte à faire une politique de droite, autant prendre des mecs de droite. On eut un second mandat de sept ans avec la maladie en sourdine, où le chef n'était déjà plus vraiment là, mais qui faisait semblant, qui planquait sa fille et qui écoutait les confidences des people. Triste décomposition du décor élyséen, triste fin pour l'illusionniste, triste fin du spectacle. Sans spectateurs. 

Au bout du chemin, la grande déception, d'un pays qui 14 ans plus tôt s'était vu plus solidaire, plus fraternel, plus égal, mais qui au fil des ans s'était détourné des fausses promesses de gauche avant de commencer, inexorablement à lorgner du coté de l'extrême droite.

Et c'est bien là le principal enseignement de ces années ratées, la culpabilité des mitterrandiens, de cette gauche qu'on disait caviar, qui n'eut de cesse de s'accrocher aux branches de la postérité avant que le vent de l'histoire n'emporte toute cette impalpable poussière. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 12 mai 2011 08:26

    Une vraie gauche a le devoir de porter des projets nouveaux, pas de rafistoler ce
    qui a été détruit. Il faut redonner l’espoir et la confiance à nos concitoyens afin
    qu’ils se réapproprient leur avenir. L’abolition de l’esclavage, la journée de 8H, les
    congés payés, les retraites et la sécurité sociale ... ; ça c’était de l’utopie à l’époque !
    Et pourtant ! Donnons nous aussi les moyens de rêver ! Donnons-nous les moyens
    de réaliser nos rêves ! Ne nous trompons pas d’adversaires, ne nous trompons pas
    de colère ! Lire...
    http://2ccr.unblog.fr/2011/02/06/en-france-aussi-la-revolution/


    • jorie 12 mai 2011 10:14

      On ne peut pas uniquement faire un bilan à charge, même si j’ai cessé de voter ps à partir de 1986. Ne pas oublier déjà ce programme commun et les mesures sociétales qui ont allégé la vie des français (39h, abolit°dela peine de mort, 5e semaine de congés payés, retraite à 60 ans). Ne pas oublier quele capital a aussi changé de forme après Reagan et Thatcher (1978 et 1980), il s’est transnationalisé et de ce fait à limité les pouvoirs réels sur le plan national. L’informatisation de l’industrie (chômage de masse et éclatement des usines), qui a représenté une véritable révolution et mutation industrielle. Dès 1986, on s’est tapé la cohabitation avec la droite, ce qui a paralysé l’action de Mitterand. En 1988, il a été réélu en tant que président, mais les législatives ont fait triompher la droite (début des privatisations. Rebelote en 1993 (Balladur) et rebelote en 1995 (Chirac président jusqu’en 2002). Il ne faut pas tout mettre sur le dos de Mitterand, ce n’est pas juste. Si on veut faire un bilan, il faut installer ce bilan dans le contexte de l’époque (révolution industrielle, montée de l’ultralibéralisme). On peut reprocher au PS d’avoir ensuite voulu monter dans ce train d’enfer qui va dans le mur, avec ou sans la gauche. Regardez ce qui se passe en ce moment. Le seul qui ait la volonté d’inverser ce flux, c’est Mélenchon en agissant sur les banques , sur la position de la france en Europe, comme l’avait fait de gaulle en 1965, DE FORCE ! parce que la France (1er contributeur européen) a encore la taille critique pour imposer certaines exceptions.


      • titi 12 mai 2011 23:22


        Turlututu..

        La rigueur c’est dès 1983... autrement dit à peine le temps de mettre en place les mesures du programme commun, de dévaluer 3 fois et oups... de s’apercevoir que ca marche pas...


      • non667 12 mai 2011 10:32

        à jorie
        2012
        dsk/marine
        mondialisme /nationalisme
        mélanchon -----> dsk ou abstention (=dsk )
        le masque tombera !!!!!


          • non667 12 mai 2011 16:07

            à patdu
            le résultat ne fait aucun doute jlm =80%
            dans tout les cas ,celui des législatives avec le scrutin magouillitaire non plus !
            umpsmodemeelv =90% des députés
            la politique économique sera d’extreme droite libero-mondialo-capitaliste !
            le social se limitant à :-
            -suppression de la peine de mort !
            -gratuité de l’avortement dès lors obligatoire (y en a marre des gueux qui polluent et pompent l’air qui devient rare ! smiley )
            -droit de vote aux étrangers
            -régularisation/papiers à tous les clandestins
            -rsa-resto du cœur généralisés
            -mariages homos
            -droit à l’adoption pour les ci-dessus .

            question travail et salaire . : y a pas allez vous faire voir chez les ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès