Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 45 ans après le rêve de Martin Luther King, l’Amérique croit au (...)

45 ans après le rêve de Martin Luther King, l’Amérique croit au changement de Barack Obama

« Change we can believe in », tel est le slogan du représentant démocrate Barack Obama, imbibé par la force de la justice économique et de la légende des droits civiques que son porte-parole, le révérend Martin Luther King, avait initié au cours des années 60. Le jeune sénateur de l’Illinois s’est imposé comme l’émissaire des classes les plus populaires et les plus démunies, symbolisant l’espoir d’une Amérique meilleure, d’une Amérique plus humaine, d’une Amérique plus responsable, marchant sur les traces du rêve du Dr King et cherchant à essayer de changer les choses au nom de tout le peuple américain.

Quarante-cinq ans après le célèbre discours de Martin Luther King Jr prononcé devant le Lincoln Mémorial, l’Amérique démontre qu’elle aspire à un certain patriotisme, issu d’un processus cathartique lié au changement d’un monde de plus en plus effrayant, de plus en plus alarmant et de plus en plus contraignant.

Incarnant l’image d’un renouveau porteur d’espérance, symbolisant la force d’une nouvelle ère politique, Barack Obama s’impose pour une grande partie du peuple américain comme le défenseur des intérêts nationaux, basé sur un programme prenant en considération toutes les difficultés des classes populaires.

Activiste social, personnalité issue des minorités, bardé de diplômes et d’expérience de terrain, la nouvelle figure de la politique américaine a tout pour devenir le symbole du changement du pays de la bannière étoilée. Sa force dans l’art oratoire et dans ses prises de position ne sont pas sans rappeler le révérend King, plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix en 1961, mais son atout majeur est sa vision progressiste, mettant au centre de ses discours et de ses déclarations le concitoyen qu’il considère comme le dénominateur commun du développement national.

S’appuyant sur un programme cherchant à résoudre les aberrations de la société américaine, il prône une plus grande dignité envers chacun, basé sur la justice et l’égalité, mais aussi imbibé de valeurs s’appuyant sur la condition humaine et la solidarité.

On assiste donc à une « déracialisation de perspective » ne cherchant pas une sorte de repentance ou une revendication pro-minoritaire pour lutter contre une discrimination rampante. Le message est tourné vers l’avenir et sollicite la participation de chaque Américain afin d’incarner la rupture d’une conception dynastique du pouvoir. La clé de son succès réside dans cette individualisation de changer les choses, montrant que la politique est l’affaire de chaque femme et de chaque homme qui aime son pays, laissant s’épanouir un patriotisme latent prenant en compte les difficultés de tous et de chacun dans un élan de solidarité nécessaire pour construire l’avenir.

Véritable idéologue d’une politique de la proximité liée à son expérience de terrain, Barack qui signifie « béni » en hébreu, en arabe et en swahili, se présente comme un personnage façonneur d’opinion, capable de bouleverser l’establishment conservateur d’une vieille Amérique qui n’a cessé pendant plus de deux siècles de se quereller avec elle-même, et de remettre au cœur de sa politique une hégémonie internationale sans se soucier des problèmes internes qui s’amoncelaient.

En totale rupture avec ce traditionalisme politicien, cassant ce concept de « dynastisation » du pouvoir qui sévit depuis plus de trois décennies entre deux clans dans les rangs démocrates et républicains, Obama s’affirme comme l’icône d’une politique réaliste, écartant les clichés principiels pour s’attacher aux demandes, aux besoins que sollicitent la majorité des Américains dans un pays qui n’est plus aussi idyllique qu’il pourrait le laisser penser.

Touché par les inégalités, miné par la récession, plongé dans les difficultés, le pays de la liberté s’enquiert à voir triompher la justice, à voir des lendemains meilleurs, à permettre à chacun de vivre dignement. Dans tous les coins des Etats-Unis, le message de Barack Obama a soulevé une ferveur sans précédent, laissant croire qu’il pourrait être ce premier président noir, symbole d’une idéologie « inter-raciale », prêt à s’engager dans la lutte des inégalités et du superfétatoire que le « melting-pot » a conditionné au fil des combats multiséculaires fondés sur l’amour de la patrie et le rêve d’un peuple uni.

Quarante-cinq ans après cette espérance de voir cette nation se lever et vivre sous le véritable sens de son credo comme l’exprimait le révérend King, quarante-cinq ans après ce que de nombreux analystes considéraient plutôt comme une chimère que comme un rêve, et quarante ans après ce jour sombre de deuil national décrété par le président Johnson (le 9 avril 1968), l’espoir de voir quelqu’un jugé à la mesure de son caractère et non pas sur la couleur de sa peau s’est réalisé (4e « Je fais le rêve » dans le discours de King), laissant toutefois rêveur sur le dénouement de ce scénario progressiste.


Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 9 avril 2008 10:16

    Nous voyons bien ici le jeu des médias,qui valorisent OBAMA,pour mieux mettre en difficulté Me CLINTON car le vrai danger pour le conservatisme américain c’est CLINTON.

    OBAMA est un épouvantail,qui s’appui uniquement sur une base communautariste et tiens un discours qui est celui d’un démago et il n’aura aucune chance face à un véritable héro de la guerre du Vietnam.

     


    • spartacus1 spartacus1 9 avril 2008 15:15

      Si c’est un héros de bombarder des populations civiles de 10.000 mètres d’altitude là ou l’on ne risque pratiquement rien (ce n’est que par manque de pot qu’il a été abattu l’écrasante majorité des bombardiers US au Vietnam n’a eu aucun problème), si c’est un héros que d’arroser d’herbicide les même populations civiles, herbicide provoquant de gravissimes malformations plus de trente-cinq ans après les faits, alors oui, McCain est un héros !

      Un "héro" doublé d’un menteur, il dit avoir été torturé, c’est absolument faux. Tout les témoignages concordent : les prisonniers US au nord Vietnam n’ont pas été torturé, simplement ils devaient vivre comme vivait la population, avec les mêmes rations alimentaires, ce qui aux yeux des étatsuniens peut effectivement passer pour de la torture, mais c’était le lot commun de la population. De toute façon, il n’était absolument pas dans l’intérêt de la propagande communiste de torturer les prisonniers. Blessé lors de la chute de son bombardier, McCain a sans doute été soigné sans trop utiliser d’anesthésiques (qui manquait dramatiquement au nord Vietnam), peut-être quelques fortes rasades d’alcool de riz (à 50-60°) et basta. Mais, de nouveau, peut-on parler de torture ?

      Une dernière chose : c’est un problème que je connais particulièrement bien : j’ai passé les années 1967 - 1968 au sud Vietnam comme délégué d’une grande ONG.


    • Spookimouk 9 avril 2008 16:26

      @Spartacus

      Entièrement d’accord avec vous sur le fond. Cependant le status "héro du vietnam" procure une certaine aura auprés de l’électora américain. C’est une question de perception.

      Ce que dit Lerma est que, dans le cas d’un duel face à Mc Cain, Clinton a plus de chances de l’emporter que Obama. Désolé Lerma mais les sondages disent le contraire pour le moment. Si l’élection avait lieu aujourd’hui (ou plutot début Mars), on aurait :

      Obama - Mc Cain = 52%Obama - 40%Mc Cain - 8% blanc

      Clinton - Mc Cain = 50% Clinton - 44% Mc Cain - 6% blanc

      Source : Washington Post-ABC News http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/story/2008/03/05/ST2008030502748.html

      sondage auprès de 1126 adultes entre le 28 Fev et le 2 Mars 2008.

      Mais, nous sommes encore en Avril. Le seul terrain sur lequel les américains jugent Mc Cain supérieur aux candidats démocrates est la lutte contre le terrorisme. Le retour sur le devant de la scène du terrorisme pourrait donner des points à Mc Cain. Tout dépend donc de l’actualité des mois qui vont venir.


    • maxim maxim 9 avril 2008 10:48

      pourriez vous nous donner plus de précisions de sa position en ce qui concerne l’engagement militaire des Usa ,ce qu’il compte faire pour endiguer la recession qui frappe les States ,si il est partisan du protectionnisme ou de l’ouverture économique ?que compte il faire également de l’immigration venant du Mexique ,quelle sa politique en ce qui concerne les menaces terroristes qui préoccupent les Américains .......

      l’Amérique profonde est elle prête à accueillir un nouveau Martin Luther King ,a t’il un vrai programme ou est ce simplement une histoire de charisme ,teintée de démagogie ,qui ne fait qu’effet un moment ,et que les dures réalités dans lesquelles sont plongés les Américains rejoindront rapidement si il était élu ......

      pour l’instant ce n’est que du rêve !

       


      • 1984 9 avril 2008 11:17

        T’as encore du cirage sur la langue !

        Autant de louanges pour un connard qui prone le bombardement du Pakistan...Bravo !


        • TALL 9 avril 2008 11:32

          Bon, et à part marcher sur l’eau, guérir les lépreux et ressusciter les morts, il est bon à quoi, Obama ?

          PS : je suis d’accord avec Lerma, c’est Mc Cain qui doit se frotter les mains en voyant les gogos d’en face jeter Clinton.


          • Spookimouk 9 avril 2008 16:28

            Un sondage récent dit pourtant le contraire :

            http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/story/2008/03/05/ST2008030502748.html

            Bon, maintenant, ce n’est qu’un sondage.

             


          • TALL 9 avril 2008 16:54

            Ben oui, mais les sondages, ce n’est souvent plus qu’une forme de propagande. Vous avez raison d’émettre des réserves.


          • Spookimouk 9 avril 2008 17:12

            Tout à fait Tall.

            Faute d’être allé moi même interroger des electeurs américains, je déniche quelques sondages ici et là. Il est vrai que concernant la fiabilité des sondages, on se souviendra tous des sondages annoncant un duel Chirac - Jospin au second tour de l’élection présidentielle de 2002...

            J’ai été le premier surpris de voir les résultats du sondage du Washington post car je pensais, comme vous, que Clinton avait plus de chances face à Mc Cain que Obama.

            Nous sommes encore à plus de 6 mois de l’élection, l’actualité peut, jusqu’à la dernière semaine, faire basculer l’élection dans un sens comme dans l’autre.


          • TALL 9 avril 2008 18:26

            Oui, c’est justement "l’actu" qui pourrait couler Obama peu avant le jour J... avec lui qui est fils de musulman et l’autre héros du Vietnam...

            Vous vous souvenez de la vidéo de Ben Laden apparue peu avant la 2e élection de Bush ? Certains médias s’étaient même bien moqué du truc en titrant : "Ben Laden vote Bush !"

            Un truc du genre pourrait couler Obama bien profond.


          • delicemetis 9 avril 2008 11:32

            La seule chose qui me fait peur, c’est qu’il va surement se faire tuer...

            Dès que quelqu’un essaye de faire sortir les Etats Unis de l’obscurantisme dans lequel ils sont enfermés, il se fait mystérieusement tuer...

            Vive Obama !


            • grangeoisi 9 avril 2008 11:34

              Pour tout citoyen la part du rêve, quand celui-ci est l’espérance d’une vie meilleure, d’une plus grande égalité, déclenche une envie d’action civique.

               

              Obama incarne bien cet élan.Il est dit qu’il s’élèva contre la guerre en Irak et il sera sans doute à même, si élu, de trouver une issue à cet état de guerre civile existant en Irak, du moins un désengagement honorable... et on sait combien est urgeant d’avoir une action dans ce sens.

               

              Je ne crois pas que la dure réalité des choses, la realpolitik, soit un frein à l’action de cet homme, un sens du compromis de par sa formation d’ avocat et une connaissance réelle de la vie matérielle précaire devraient bien au contraire l’aider dans sa gouvernance "domestique".

               

              L’homme a du charisme et les relations internationales s’en ressentiront : plutôt que d’avoir l’omnipotence de la puissance américaine en face de soi, je crois que les grands de ce monde discuteront avec un humaniste qui sera à la tête d’une grande nation en redevenir , plus chaleureuse.

               

              Allez je renouvelle mon pronostic : Barak Obama à 10/1.


              • amedee 9 avril 2008 12:07

                je suis d’accord sur le fond.

                mais les dernières éléctions américaines montrent que les USA sont avant tout un pays de beaufs évangelistes. Les américains que l’on voit à la télé sont une minorité et représentent une catégorie d’américains que l’on rencontre généralement dans les états cotiers évolués.

                Obama va gagner dans ses états et pas dans les autres. Les machines à voter feront le reste.

                sachez aussi que les USA sont dans la guerre jusqu’au cou. son économie est tellement orientée guerre que même les membres du congrés y placent leur argent.(démocrates inclus). ça veut tout dire.

                Sur le plan économique, Les USA en sont au stade ou des milliers d’éméricains essayent de s’enfuir vers le canada (immigration économique). le dollar entrain de s’écrouler. La guerre est aussi (outre le pétrole) une guerre du dollar contre l’euro

                Il ya tellement de fric en jeu, OBAMA aura contre lui les puissances financières américaines et donc les médias.

                Mac Cain à 1000 contre 1.

                 

                 


              • amedee 9 avril 2008 12:47

                deux petites infos (ou rappels)

                papy bush (prescott) aurait tenté un coup d’état dans les années 30. Celà semble ne pas avoir de rapport avec le fait que Bush n’ait jamais été élu.

                les services de Renseignements US sont à un stade de privatisation avancé.

                Et enfin n’oubliez pas qu’il y a de fortes chances que le dernier sprint de la campagne présidentielle se fasse sur fond de guerre avec l’IRAN et que Bush petit fils a entretemps fait passer pas mal de loi d’exceptions.

                 


              • Philou017 Philou017 9 avril 2008 21:49

                Il faut arreter d’être négatif avec Obama. Si le peuple le veut , il l’aura. Il y a beaucoup de communautés diverses aux Etats-unis, pas que des évangélistes.

                Je connais la faiblesse des machines à voter. A Obama et au parti démocrate de surveiller cela de pres.

                Forza Obama !


              • Philou017 Philou017 9 avril 2008 21:55

                Quoi ? qu’entend-je ? Un complot en préparation ?

                arrête avec ton complotisme affréné, Calmos, Où est-ce que tu vas chercher tout ça ?


              • Philou017 Philou017 9 avril 2008 21:58

                effréné bien sur, effréné


              • olivierchen 9 avril 2008 12:07

                Cela me fait penser aux elections de 2002 la strategie de Chirac qui s`est servi de le Pen au deuxieme tour pour passer facilement.

                Juste avant les elections en france en 2002 les medias audiovisuels et journaux stigmatisent sur la violences des banlieus, securite, delinquance, immigration pour faire passer le Pen...

                Les medias americains c`est encore 3 fois pire qu`en france ....

                "la politique c`est pas compliquee, il suffit d`avoir une bonne conscience, pour cela il suffit d`avoir une mauvaise memoire"Coluche


                • grangeoisi 9 avril 2008 12:13

                  @ Amédée... Mac Cain aurait donc la frite  !

                   

                   


                  • Argo Argo 9 avril 2008 12:36

                    C’est bizarre cette primaire américaine qui finit par ressembler à notre élection (j’entends la prochaine) et où la question finit par être, indépendamment des qualités de chaque candidat démocrate, " Quel est le meilleur d’Obama ou de Clinton pour battre Mac Cain ? ".

                    Pour moi aujourd’hui, que Mac Cain soit battu est tout ce qui compte (TSMC primaire dirait Lerma). Sinon, ce sera l’Iran, la Syrie peut être aussi et on peut compter sur son grand ami Nicolas pour y aller derrière. Le chaos, sûrement.


                    • k2pal k2pal 9 avril 2008 12:39

                      Je suis un brin désabusé...

                      Je me dis qu’il y a beaucoup d’argent drainé vers ce candidat (venant de gros contributeurs, entreprises etc), et je me pose la question : ces gens là sont-ils autant "imbibés" (pour reprendre un terme employé au moins deux fois par l’auteur) de bonnes pensées que leur apparent "favori" ?

                      Mais alors qu’ont-ils attendus pour faire en sorte que ces idées là "imbibent" la société américaine avant de s’imbiber de Bush et consorts (ce dernier étant un ex imbibé également !).

                      Mais bon, sur le principe je suis "à fond" pour Barack Hussein (ou un autre indien du genre)...

                      Après il faut voir dans les actes si le licol autour de son cou ne l’empêchera pas de mettre en oeuvre le projet de campagne. Ce serait là une première de l’histoire et alors je veux bien siffler mon godet.

                      A la santé de l’auteur.

                       


                      • morice morice 9 avril 2008 12:51

                        le problème c’est qu’il s’y prend comme un manche avec son électorat (http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2008/04/09/barack-obama-propose-d-associer-teheran-a-un-reglement-en-irak_1032513_829254.html) : entièrement d’accord avec TALL sur le sujet. Obama renforce la position de McCain.


                        • morice morice 9 avril 2008 12:55

                          par Calmos (IP:xxx.x49.157.100) le 9 avril 2008 à 11H58 Obama élu......ses jours seront comptés........ vous ne croyez si bien dire, Calmos... (http://www.nettali.net/spip.php?article6223). seulement on va pas le dire,ar on va encore être rangé dans la catégorie... lors d’un de ces meetings, ordre a été donné à la polcie de ne pas fouiller les gens au détecteur de métaux. Connaissant les américains et la NRA, c’est prendre de sacrés risques il me semble..


                        • grangeoisi 9 avril 2008 13:13

                          Pourvu qu’il soit tué hein Morice on pourra s’en faire des bons petits articles, et si Mac Cain était élu avec sa "républicanité" c’est 260 X 4 jours d’assurés, en bons articles bien antiaméricains .Et si en plus il était réélu alors tout bénef ! Au fait Morice c’est quand la guerre avec l’Iran ? Début de l’été sans doute... pas calendes grecques non ?


                          • grangeoisi 9 avril 2008 15:26

                            Après quelque temps, revenant sur le site si citoyen , et tout particulièrement sur cet article on voit que les trolls moinsseurs s’en donnent à coeur joie, le nègre Morice ne doit pas être loin.. c’est sa trace  !


                            • Spookimouk 9 avril 2008 16:34

                              Bonjour grangeoisi.

                              Je suis un des trolls qui a moinsé votre précedent commentaire. Je le trouvais sarcastique et hors sujet.

                              Bonne journée.


                            • ASINUS 9 avril 2008 21:02

                              yep elle est pas mal celle la comparer obama a luther king !!!!!

                              une petite idée des genereux donateurs et sponsors d’ obama ?

                              pfff toujours les memes lunes, vision hexagonale de republicain=droite /democrate gauche

                              depuis tatcher on sait qu une femme peu laisser mourir des prisonniers en greves de la faim

                               juste pour quelle sauve la face en ne cedant pas

                              depuis condolizza rice on sait qu une femme noire peu envoyer le lumpen proletariat

                              de son pays au casse pipe sans blemir

                               

                              lisez les articles sur cnn certains supports democrates d obama sont quasiment a la droite

                              de gengis khan

                               


                              • barbouse, KECK Mickaël barbouse 9 avril 2008 21:46

                                bonjour,

                                qu’est ce que j’aimerai bien que barak obama gagne la présidence américaine, quel plus brillante démonstration qu’un homme c’est d’abord et avant tout sa culture et la qualité de son expression, rien d’autre.

                                quand je pense aux gamins français qui disent a leur parents qu’ils préféreraient être blanc, a tous ceux qui font pas d’efforts scolaires se cachant derrière leur couleur de peau, et tout ceux qui,

                                de pret ou de loin, dénient même l’utilité de l’expression de leur opinions pour cause de bronzage,

                                voila, ça sert a ça de ne pas s’arréter et d’avoir l’audace politique en passant outre les préjugées, a avoir une chance de devenir président des états unis, alors pourquoi pas maire, élu local, député, ministre ailleurs que sous sarkozy, pas pour etre bon(ne) sur la photo mais compétent.

                                amicalement, barbouse.


                                • aureliel aureliel 10 avril 2008 12:33

                                  "Capable de bouleverser l’establishment conservateur d’une vieille Amérique qui n’a cessé pendant plus de deux siècles de se quereller avec elle-même", oui ! Donc capable de remporter l’investiture sans aucun doute...

                                  Capable de remporter l’Election au mois de novembre ? Non, je ne le crois pas, malheureusement. La capture de Ben Laden un peu avant novembre devrait faire l’affaire...et fournir à Bush la légitimité suffisante pour justifier 8 ans de politique impérialiste et une action basée sur la peur...Conséquences ? Les electeurs iront voter McCain !

                                  Un 3ème mandat Bush est à envisager très serieusement..il ne faut surtout pas sous-estimer l’habilité du parti républicain à renverser la tendance et à remporter l’Elections sur le fil du rasoir (ca vous rappelle quelque chose ? Moi oui, j’étais en Floride en 2004...) 


                                  • miwari miwari 10 avril 2008 19:34

                                    Vous voulez dire la dépouille de Ben Laden !

                                    Si j’en crois mes sources il est mort depuis bien longtemps


                                  • freedom2000 freedom2000 12 avril 2008 01:19

                                    l’auteur,

                                    Désolé mais si vous alliez demander aux latinos, aux asiatiques, et aux juifs (qui constituent une bonne part de l’électorat US) et que je fréquente à longueur d’année, ce qu’ils pensent d’un candidat noir comme président, et vous verrez que Mc Cain a déjà gagné contre Obama.

                                    Les 2 qualités d’OBama aux yeux de ses fans (fans , pour ne pas utiliser idolâtres ) ?

                                     

                                    1/ Il est "honnête" mais l’affaire Rezko et bientôt d’autres cadavres que les républicains feront surgir le moment venu auront vite annihilé ce sentiment favorable à son égard.

                                    2/ il se targue de savoir prendre les bonnes décisions, ainsi il s’est opposé à la guerre d’irak (mais en 2003, il n’était pas encore sénateur fédéral..). Mais quelqu’un capable de jugement se serait il acoquiné avec un excité comme le prêcheur Wright qui prône la haine de l’Amérique ?

                                     

                                    Cette élection US était jugée comme imperdable pour Clinton, bravo à Obama qui vient juger le trouble-fête pour faire gagner Mc Cain : 

                                    et s’il était réellement sensé, il accepterait d’être le vice-président de Clinton (et son image s’en trouverait haussée !), le sleeping-partner pendant 8 ans et ayant légitimé son image durant ce laps de temps, il pourrait enfin devenir le président des US aux élections suivantes.

                                    Mais aveuglé par son "succès" actuel , il sera probablement battu aux élections par MCCain et croyez le ou non, il passera vite aux oubliettes ensuite (regardez le cas de Mondale, Dukakis, Kerry...)

                                    Qui sait si les républicains ne lui ont pas déjà ouvert un gros compte aux Bahamas pour la mission première ? (je délire )

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès