Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Politique > 80% des Français ne veulent plus de Sarkozy

80% des Français ne veulent plus de Sarkozy

Nouveau revers pour le timonier des Républicains, un sondage BVA des 14 et 15 janvier, pour Orange et iTELE, indique que 80% des Français ne souhaitent pas sa candidature à l’élection présidentielle de 2017. Parmi eux, une majorité de sympathisants de LR.

Qu’à cela ne tienne, l’intéressé, lui, n’en démord pas et affecte de montrer son assurance et son indifférence aux sondages. De quoi faire sourire, quand on connaît l’addiction du fanfaron à tous les instruments de mesure de sa gloire. Pour Sarkozy, qui, chaque matin en se rasant, a l’énervant Juppé en ligne de mire, « le maire de Bordeaux sera jamais élu président de la République ». Et revoilà, par héritiers interposés, la suite du duel, Balladur-Chirac !

De fait, la cote de popularité élevée, et constante depuis des mois, d’Alain Juppé a de quoi agacer singulièrement l’irascible agité, qui ne jure que… par lui-même ! Alors que Fillon, le psycho-rigide ex-Premier ministre de Sarkozy, peine à convaincre, l’ex-Premier ministre de Chirac s’affirme tranquillement, paisiblement presque, comme son principal adversaire aux primaires de la droite et du centre, fixées aux 20 et 27 novembre prochains. 

Alain Juppé devient d’autant plus redoutable que sa cote de popularité ne cesse de progresser. Quand Sarkozy plafonne à 24% d’opinons favorables (Fillon 39%), Juppé culmine à 60% de bonne intentions. Il caracole désormais en tête depuis plus d’un an chez les électeurs de droite, avec 73% d’image positive.

La jeune garde prend ses distances

Depuis la défaite de 2012, et son faux retour en 2014, beaucoup de ses affidés de 2007 ont pris leur distance. D’autres ont été mis à l’écart. C’est le cas de la fanatique Nadine Morano, qui distille, mois après mois, ses piques contre son mentor. D’autres encore n’ont pas toléré les injures, comme Bruno Le Maire, traité de « connard ». La liste des déçus compte à présent la jeune garde, qui reproche à son chef sa droitisation, et ne se reconnaît pas dans la ligne politique de Sarkozy. Une droite oui. Une droite identitaire non.

C’est notamment le cas de Lydia Guirous, ex-porte parole Les Républicains, démissionnée après seulement six mois : « on ne gagnera pas 2017 avec les idées, les méthodes et les visages de 2012. » C’est aussi le cas de Gérald Darmanin : « Les débats identitaires sont nauséabonds. Le religieux hystérise notre vie politique. Notre identité, c'est la République, point. »

La jeune garde qui prend ses distances face au retour de l’influence de Buisson. Une ligne politique ultra-droitière d’autant plus contestée, après l’éviction de la direction du parti de la libérale Nathalie Kosciusko-Morizet. « L’adoubement » de Sarkozy, par Jean Marie Le Pen, qui voit en lui le meilleur candidat des primaires, ne fait qu’ajouter au trouble et discrédite celui-ci aux yeux de la droite modérée, qui aurait sans doute préféré un chef aux idées authentiques. Or, le programme de Sarkozy 3ème édition est loin d’enthousiasmer, au sein de son propre camp.

55% des sympathisants n’en veulent pas

Après les régionales décevantes, où la droite n’a dû sa victoire qu’au ralliement des socialistes dans le Nord-Pas-de-Calais et en PACA, nombre d’anciens fidèles prennent aussi leur distance. C’est le cas de Xavier Bertrand, et même de Christian Estrosi qui, contre l’avis de leur chef, doivent aujourd’hui une fière chandelle à Valls. Dernier en date à s’écarter de l’encombrant timonier : Hervé Mariton. Le député de la Drôme a confirmé sa fronde, en annonçant sa propre candidature aux primaires, et en invitant Sarkozy à rendre service à la droite.. en ne se présentant pas.

Les affaires judiciaires liés à Sarkozy, dont certaines pourraient connaître des évolutions embarrassantes pour le président Les Républicains dans le courant 2016 et en 2017, ont un impact indéniablement négatif su l’opinion des sympathisants de droite. La cote de Sarkozy, jusque-là toujours plus forte chez les militants Républicains, en témoigne. Elle baisse inexorablement, y compris chez eux.

Ainsi, chez les sympathisants LR, la proportion de sondés souhaitant que le président de leur parti se présente en 2017 a chuté de 12 points sur un an, à 45%, contre 55% qui ne le souhaitent pas, selon ce sondage BVA.

Un signe qui ne trompe guère, malgré l’optimisme de rigueur de l’intéressé !

 

Verdi

Lundi 18 janvier 2016

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.42/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • sarcastelle 18 janvier 14:02

    Sarkozy me fait un peu penser à Gégène, dans les Shadoks. 


    • Le421 Le421 19 janvier 13:13

      @sarcastelle
      Moi, j’avais Jean-Marie le batteur dans le Muppet Show...  smiley


    • doctorix doctorix 19 janvier 17:02

      Ce qui est curieux, c’est qu’il se trouve 20% pour en vouloir encore.

      Il parait qu’après Pygmalion, il a encore une autre affaire de financement au cul, pour un montant plus important encore.
      Mais ce n’est pas encore celle du financement par Khadafi.
      On comprend qu’il veuille se faire réélire, c’est sa seule chance d’obtenir une immunité provisoire.

    • Pere Plexe Pere Plexe 20 janvier 17:26

      @doctorix
      En fait à ces 20% il faut déduire ceux qui n’ont pas compris la question...


    • soi même 24 janvier 20:21

      @sarcastelle, Sarkozy en grand Vizirs , je trouve que cela lui va bien.... !


    • Pyrathome Pyrathome 18 janvier 14:11

      Il reste quand même 20 % de crétins....


      • tashrin 18 janvier 16:06

        @Pyrathome
        C’est ce que j’allais dire... encore 20 %, c’est pas possible :)


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 janvier 09:19

        @Pyrathome

        vous parlez de ceux qui ont voté Hollande ??


      • lsga lsga 18 janvier 14:19

        80% ne veulent pas de Sarkozy, ni de Hollande, ni de Lepen....


        • beo111 beo111 18 janvier 14:26

          Mouais faut se méfier, en 2007 avant le premier tour plus de 70 % des sondés ne voulaient pas qu’il soit président, il était déjà le « présidentiable » le plus détesté et on connait la suite :(

           

          • leypanou 18 janvier 14:35

            @beo111
            Oui mais 2012 est passé par là : 2012 a laissé une marque indélébile.


          • Verdi Verdi 18 janvier 14:45

            @beo111


            Désolé de vous contredire, mais en octobre 2006, Sarkozy bénéficiait d’une cote de confiance de 50%, contre 52% à Royal, selon TNS Sofres. Sondage du 5 octobre dans le Figaro.

          • beo111 beo111 18 janvier 15:20

            @Verdi

            J’avais lu ça dans le 20 minutes, je ne sais pas qui avait fait le sondage, mais je me souviens que les question étaient claires, il y avait d’abord les intentions de vote, puis pour chaque « pré-candidat » il était demandé aux sondés s’ils ne voulaient surtout pas qu’il soit président.

            Cette dernière question donnait bien sûr des résultats pas trop défavorables à des personnalités telles S. Royal ou surtout le Bayrou, mais le scrutin est à deux tours et il ne faut pas sur-estimer l’aide que Royal a reçu de son propre camp, vu qu’elle souhaitait instituer des jury citoyens pour évaluer les politiciens.

            Enfin bon moi je dis ça, mais j’espère depuis longtemps la mort politique de Sarkozy, Hollande représente ce que je déteste le plus en politique, et pourtant ces dernières années j’ai une vie assez heureuse, faut dire que la présidentielle ça intéresse surtout les agités du bocal et les oligarques :)

          • Fergus Fergus 18 janvier 15:50

            Bonjour, Verdi

            Exact : durant l’automne 2006, Sarkozy n’était devancé par Royal que de quelques points dans différents sondages. Très largement rejeté par les électeurs de gauche, il était tout aussi largement soutenu par les électeurs de droite. Tout cela est ensuite resté assez serré, et si Sarkozy a finalement gagné, c’est parce que des socialistes (Lang en tête) ont, dès le début de 2017, savonné la planche de Royal.


          • Sozenz 18 janvier 20:37

            @Verdi
            Honnetement , vous y croyez vous , aux cotes de popularité ?


          • Verdi Verdi 18 janvier 21:07

            @Sozenz

            Je suis moi-même méfiant.
            Il y a quelque temps, j’ai écrit, parlant de la scène politico-médiatique : « ils sont entre eux », sondeurs y compris. Pour répondre à votre question, je dirai oui globalement. Un institut de sondage -excepté ceux notoirement connus pour être au service de tel ou tel- n’a aucun intérêt à s’aliéner un parti ou un candidat, en tripatouillant les résultats. Pour faire un parallèle, aucun imprimeur, qui fait une part non négligeable de son chiffre d’affaires avec les élections, ne se permettrait de saboter les affiches d’un candidat qui ne serait pas de son bord. Il en est de même pour les instituts de sondage, qui se livrent à une vive concurrence. Ils appliquent les mêmes méthodes. Un écart trop grand d’appréciation de la cote de popularité créerait inévitablement le doute. C’est rarement le cas. D’un institut à l’autre, on retrouve globalement les mêmes tendances d’opinion. Cela dit, ce n’est pour moi qu’un instantané. La vigilance reste la règle.

          • Sozenz 18 janvier 21:46

            @Verdi
            « ils sont entre eux », sondeurs y compris

            1/Un institut de sondage -excepté ceux notoirement connus pour être au service de tel ou tel-
            2/- n’a aucun intérêt à s’aliéner un parti ou un candidat, en tripatouillant les résultats. 
            3/Un écart trop grand d’appréciation de la cote de popularité créerait inévitablement le doute
            4/C’est rarement le cas.

            comment 1/+3/+4/ peut alors s accorder avec 2/ +3/+4/s il n y a pas « complicité » ?


          • doctorix doctorix 19 janvier 17:04

            @Sozenz

            Les sondages que je connais, on introduit un truc bien profond dans un orifice.

          • leypanou 18 janvier 14:38

            « L’adoubement » de Sarkozy, par Jean Marie Le Pen : c’est sûr que sa fille n’a pas de meilleur candidat ...pour le battre facilement.


            • Fabret 18 janvier 14:48

              Il y a quand même derrière la bonne nouvelle de la disparition de Sarko que vous nous annoncez une mauvaise nouvelle pour les lecteurs d’Avox. Que va devenir le célèbre journaliste et écrivain anti sarko Verdi notre boussole sarkophobe ?

              Se consacrera t-il essentiellement à Jésus ? La question doit tarauder tous les admirateurs dont je suis.

              • laertes laertes 18 janvier 16:10

                @Fabret bonne question ! Si j’étais à sa place je dirais qu’il n’aura plus d’énergie à dépenser à essayer de se débarrasser de cette source pestilencielle qu’est Sarkozy dans la politique française. Oter définitivement ce machin (je ne trouve pas de mot adéquat pour le décrire) permettra au moins de rassénérer l’air. Il n’y a pas de petites lessives. Une source de pollution en moins c’est un peu d’espoir en plus ! 


              • Etbendidon 18 janvier 16:47

                Bonjour monsieur Verdi
                D’après mon toubib, la sarkosite se soigne
                Prendre 5 pastilles de hollandouile au coucher, une cuillère à soupe de lepenite et un suppositoire de mélenchone
                au bout d’une semaine ça passe

                Autrement en 2017 je réve d’un second tour Emmanuel MACRON vs Bruno LEMAIRE
                Ils sont jeunes, beaux , intelligents
                la ménagère de 30 ans en raffolle
                Rien ne changera fondamentalement mais au moins on aura du neuf
                 smiley


                • laertes laertes 18 janvier 18:09

                  @Etbendidon Pas si sûr . rapellez-vous ce sketch des Guignols de l’info  : « certains vieux ont l’air jeune »


                • Le421 Le421 18 janvier 18:43

                  @Etbendidon
                  Donc, si j’ai bien compris, il faut voter à droite, à droite ou à droite...
                  Drôle de conception de la démocratie...

                  Je sens que je vais me programmer une de ces parties de pêche, encore une fois !!


                • Sozenz 18 janvier 16:53

                  le tout n est pas de savoir de qui nous ne voulons pas . mais de qui voulons nous ?
                  évincer Sarkozy , pour mettre Juppé ? car c est ce qui est proposé et tous esperent qu il passe car il sonne un « changement », mais nous savons que cela restera identique . que la ligne du programme profond ne changera pas ..
                  Donc voulons nous aussi de Juppé ?
                  Si non, alors qui ?
                  Un inconnu comme l’a annoncer Attali ?
                  Un tout nouveau personnage sorti de sa boite , mais déjà programmé ...


                  • Sozenz 18 janvier 16:55

                    @Sozenz
                    franchement ce que je pense de la politique ... c est qu ils savent vous faire tourner en rond comme des ...


                  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani stux 18 janvier 17:42

                    Article indispensable, excellent .... !

                    Mais attention les français c’est des veaux, en politique.

                    Avec Toutes ses casseroles au cul, Sarkozy doit avoir un manque de crédibilité important.

                     


                    • Ouallonsnous ? 18 janvier 19:22

                      @stux

                      Espérons que les veaux vont enfin réagir ·au fait que des malfaiteurs nationaux et internationaux , voyous en col blanc, compromis dans nombre d’affaires d’état, traître à leur fonction de ministres où  président de notre république, criminel de guerre pour leurs méfaits en Cote d’Ivoire et en Libye, en Syrie, au Sahel et en collaboration avec l’UE/OTAN paradent sur les médias et ne sont toujours pas incarcéré en attente de tous les jugements qui leurs sont pendants !

                      Ainsi qu’à la présence à la tête de l’Etat d’une oligarchie à la solde de l’étranger, donc anti-française et dont le but, même s’ils ne l’avouent pas est la disparition de la France et de son exception culturelle universaliste, forgée par les siècles de sa genèse historique.


                    • elpepe elpepe 18 janvier 18:31

                      100% des Francais ne veule plus de Hollande et du PS


                      • Fergus Fergus 18 janvier 20:36

                        Bonsoir, elpepe

                        Amusant, mais peu réaliste. En réalité, 75 % ne veulent plus de Hollande ou de Sarkozy ; et 70 % ne veulent pas de Le Pen !


                      • elpepe elpepe 19 janvier 03:30

                        @Fergus
                        Bonsoir
                        Je sais j avais pris mes reves pour la realite, sachant que Hollande rejette les primaires, alors ca va pencher cote LR et un incapable comme Juppe/Fillon, car Lepen plafonnera au second tour.
                        Anyway tous des incapables, et palefrenier de l UE/Bilderberg/BCE/OTAN, alors UPR premier tour et la peche au second smiley


                      • alfa1750 19 janvier 08:02

                        @ISB

                        Tout à fait d’accord et je pense aussi que Sarkozy fera tout pour qu’il batte Juppé qui n’est qu’une baudruche médiatique, basé sur des sondages bidons, et qui explosera comme Balladur devant Chirac.


                      • rocla+ rocla+ 18 janvier 18:35

                        Et 543% de Français ont envie d’ envoyer Taubira sur la planète Satourrne .


                        • Le421 Le421 18 janvier 18:40

                          Le meilleur candidat de la droite dite « modérée », actuellement, c’est Hollande...


                          • Bruce Baron Bruce Baron 18 janvier 20:03

                            Sarkozy, Hollande, Le Pen : Le trio dont personne ne veut. On est gâté avec nos politiques en France !


                            • sampiero 18 janvier 20:56

                              Si 80% ne veulent pas de Sarkosy, 80% de Hollande , 80% de lepen, donc :


                              -20% veulent sarkosy
                              -20% veulent Hollande
                              -20% veulent lepen.

                               c’est donc une majorité de français, soit 60%, qui aime ces 3 là ! 

                              Qui l’eu cru ? smiley

                              • Verdi Verdi 18 janvier 21:19

                                @sampiero

                                Vous êtes facétieux, sampiero, mais çà me plaît bien l’idée qu’il leur faut être trois pour atteindre 60% ! O hisse !

                              • sampiero 18 janvier 21:53

                                @Verdi


                                Ce soir j’ai l’esprit qui musarde.

                                Mais en y réfléchissant bien, si ces trois là réunissent 60% des gens, il leur suffit pour être élus de se mettre d’accord et créer la présidence « chimère » 

                                « Chimère » est issu du latin Chĭmæra, emprunté au grec ancien  soit  un monstre à trois têtes, « l’une de lion, l’autre de chèvre, la tierce de serpent ».Reste à savoir en « monstre » qui aura la tête de lion, de chèvre, de serpent. Les paris sont ouverts. smiley

                              • Fergus Fergus 19 janvier 09:09

                                Bonjour, sampiero

                                Eu égard à l’évolution politique de plus en plus droitière de Hollande et à la modération relative du FN version Marine, pourrait-on encore parler d’une « chimère » ? smiley

                                Euh... je souris jaune.


                              • gruni gruni 18 janvier 21:04

                                Bonsoir Verdi


                                Sarkozy sort un livre pour s’expliquer 

                                "J’ai voulu faire cet effort d’aller chercher, au fond de moi, ma vérité sur mes erreurs comme sur mes réussites »

                                Vous voyez bien Verdi que Sarko a changé, puisqu’il admet des erreurs. Copé aussi sort un livre, lui aussi a changé. Le changement c’est maintenant ! Promesses, promesses.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès