Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > A bas le service civique !

A bas le service civique !

Naïvement je pensais que les fédérations d'éducation populaire allaient clairement arrêter de recruter de nouveaux « volontaires en service civique » à défaut de demander au nouveau gouvernement la disparition de ce leurre social.
C'est avec stupéfaction que j'ai pris connaissance de l'appel à volontaires publié par la Fédération
Nationale des Maisons des potes
Rappelons en citant mot pour mot la Fédération ce qu'est le service civique :

« Les volontaires en service civique doivent être âgés de moins de 26 ans. Leur mission dure six mois renouvelable une fois). Ils donnent 24 heures par semaine pour les actions de l'association et reçoivent une indemnité d'environ 500 euros par mois. Il s'agit d'une indemnité pour soutenir les actions de solidarité. Les volontaires en service civique peuvent en parallèle mener a bien leurs études ou même avoir un emploi salarie à mi-temps. »
C'est un leurre social :
Les jeunes travaillent pour une indemnité qui se situe sous le seuil de pauvreté ;
à la fin du contrat, ils ne peuvent pas s'ils ont moins de 25 ans avoir accès au RMI jeunes
la plupart ne trouvent pas un emploi salarié à mi temps pour compléter leur revenu.

Qui peut se loger, s'habiller, ne nourrir avec 500 € mensuels ?

Comment peut-on aujourd'hui lancer un tel appel alors que le gouvernement s'apprête à créer des postes « avenir » sortes d'emplois jeunes, payés au SMIC sur une durée de cinq ans permettant d'assurer à terme ou la pérennisation de l'emploi ou leur recrutement par un autre employeur ?
On ne peut pas à la fois se présenter comme une « fédération d'associations d'éducation populaire qui mène des actions en faveur des habitants des quartiers populaires et contre les discriminations » et accepter d'entrer dans des dispositifs qui sortent du cadre du code du travail . Il ne n'est pas possible qu'il y ait un double langage : un engagement d'éducation populaire revendiqué avec force d'un côté et une précarisation des jeunes de l'autre !
Les mouvements d'éducation populaire et les syndicats de salariés DEVRAIENT se rencontrer afin de discuter et d'envisager ensemble le moyen de mettre fin à la précarisation des emplois dans le milieu associatif et éducatif.
Il faut mettre fin à la contradiction entre les valeurs affichées et les pratiques d'employeurs...

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • alinea Alinea 6 août 2012 10:28

    Le service civique n’est pas un emploi ; il peut très bien s’adresser à des jeunes qui, pour une raison ou une autre peuvent se débrouiller avec 500 euros par mois.
    Il y a tant de choses à faire pour que notre société soit bien huilée, tant de choses non rentables parce que ce sont des travaux non marchands !
    Un peu de gratuité ne fait pas de mal dans un monde où l’appât du gain est proposé comme seule valeur. Il y a des gains, certes, qui ne servent qu’à survivre, mais il y a des tas de jeunes qui prennent une année sabbatique. Ce service se base sur le volontariat ; aucune contrainte donc.
    Que proposez-vous pour tout ce que font ces jeunes d’utile , et tout ce qu’ils apprennent de la vie au passage ?
    Souvenez-vous du temps où il y avait le service militaire ; moi je pense au contraire qu’un service civique en remplacement serait très bien.


    • foufouille foufouille 6 août 2012 10:35

      « Ce service se base sur le volontariat ; aucune contrainte donc »
      si, si tu as pas de revenus


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 8 août 2012 23:29

      Etes-vous bien sûr que ce ne sont que des travaux non marchands ? Personnellement, je n’en suis pas si certaine. Les mairies, les associations sportives, culturelles, humanitaires trouvent là des aubaines. Cela permet aux collectivités locales de faire des économies sur les subventions, au détriment de ces jeunes sous-payés, sous-salariés. Tout travail mérite salaire et, que vous le vouliez ou non, ce salaire inférieur au SMIC fait baisser le prix du travail moyen. Savez-vous qui se précipite sur cette bonne affaire : les associations humanitaires religieuses, notamment catholiques auxquelles le Pape a demandé de surtout ne pas oublier qu’elles étaient là également pour évangéliser.


    • foufouille foufouille 6 août 2012 10:33

      ca fait peu
      juste de quoi survivre


      • alinea Alinea 6 août 2012 10:50

        oui foufouille mais tu es sensé faire ça à un âge de la vie où survivre matériellement suffit si tu fais des choses intéressantes par ailleurs ; à condition que tu fasses des choses intéressantes ! Certes. Et qu’on ne te prenne pas pour la boniche et que « tout te passe au dessus de la tête » !


      • foufouille foufouille 6 août 2012 11:10

        la premiere est de chose est de manger
        ensuite le logement
        etc
        les choses interressantes, ca vient apres


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 6 août 2012 11:06

        Il vaut mieux un bon emploi bien rémunéré qu’une place au service civique.


        Mais ne vaut-il pas mieux un emploi mal rémunéré au service civique (qui pourra être inscrit sur un CV à venir) que la glande non rémunérée ?

        Ne pas accepter de jeunes en service civique permettra-t-il de créer plus d’emplois bien rémunérés ?
        Les associations qui manquent de moyens doivent-elles se priver de la ressource pour garder les mains propres !

        • CHALOT CHALOT 6 août 2012 11:09

          Le service militaire et le service civique n’int pas la même fonction. Le deuxième est une arnaque et un sous emploi sous payé.
          Jean ! les associations ont d’autres dispositifs à leur disposition qui eux permettent de donner un travail rémunéré correctement sur un temps nettement plus long.


          • Lamouet 6 août 2012 11:39

            « Comment peut-on aujourd’hui lancer un tel appel alors que le gouvernement s’apprête à créer des postes « avenir  » sortes d’emplois jeunes, payés au SMIC sur une durée de cinq ans »
             
            Esc-ce le rôle du gouvernement de créer des emplois ? Avec quel argent ? Celui du contribuable ? Vos notions en économie semblent bien fragiles...


            • foufouille foufouille 6 août 2012 11:49

              son role doit etre de filer du pognon a tes amis qui soutraite le chantier
              16000 a rien foutre, 4000 pour les clandestins


            • Lamouet 6 août 2012 12:13

              La vérité est souvent entre les extrêmes. Je suis pour la lutte contre la Haute Finance et contre les niches fiscales, contre les salaires scandaleus de certains patrons tout comme je suis pour arrêter la gabegie.

              Opacité des subventions aux associations

              L’ Etat distribue chaque année 34 milliards d’euros de subventions à 250 000 associations.
              http://www.observatoiredessubventions.com/category/argent-associations/


            • foufouille foufouille 6 août 2012 13:09

              et bien plus au patronat


            • Mat46 6 août 2012 17:49

              Je crois qu’il ne faut pas avoir une vision si fermée du volontariat.
              Oui il pourrait être mal utilisé et devenir un sous-emploi ; mais l’idée au départ est quand même de favoriser l’engagement citoyen, l’indemnité devant simplement permettre de vivre pendant ce temps d’engagement. Ancienne volontaire en service civique, ma mission m’a permis de prendre confiance en moi, d’expérimenter des actions pour lesquelles je n’avais aucune expérience, de découvrir un monde associatif jusque là inconnu.
              Le service civique deviendra un leurre comme vous dites s’il est utilisé n’importe comment par les associations et si les volontaires n’ont qu’une motivation relative à l’indemnité. D’autre part, il implique de sortir des idées toutes faites et de nos habitudes classiques bénévolat/salariat. Enfin, les fédérations d’éducation populaire ont justement un rôle à jouer pour une bonne application du dispositif.


              • Guy BELLOY Guy BELLOY 6 août 2012 20:38

                Résumons-nous : quel débat enrichissant a apporté ce papier ? Chacun est resté sur ses positions. Bien stérile...


                • titi 6 août 2012 23:32

                  Bah... c’est le principe d’Agoravox !!!

                  Et du débat partisan en général.


                • Patricia 6 août 2012 23:54

                  Triste constat cet amalgame entre rémunération financière et service civique avec tout le sens social dont il devrait être porteur et par social on entend « volontaire », « intérêt pour des causes sociales ». 

                  Donner à des générations cette notion systématique de rémunération fera des générations susceptibles de faire tout et n’importe quoi pour n’importe qui contre rémunération.
                  Cette vision est loin d’être une solution progressiste et élevée de la morale et du don de soi pour des causes servant aux plus faibles.

                  • foufouille foufouille 7 août 2012 11:19

                    a part si tu es rentier, faut bien manger


                  • CHALOT CHALOT 7 août 2012 10:20

                    Patricia ! le problème c’est que ce dispositif est utuilé par des associations qui trouvent là une aubaine ! 500 € pour des volontaires et des indemnités relativement confortables pour des dirigeants c’est aussi la réalité, Lamouet n’a pas totalement tort, malheureusement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès