Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > A défaut de recettes contre la crise, Nicolas Sarkozy redevient... Ministre (...)

A défaut de recettes contre la crise, Nicolas Sarkozy redevient... Ministre de l’Intérieur

Question : Que fait-on lorsqu’on est incapable d’apporter des solutions à un pays qui vous a élu comme le chantre du "travailler plus« et du »pouvoir d’achat" ? Et bien, on laisse le naturel revenir au galop !

Si Jacques Chirac est devenu à vie le Ministre des agriculteurs, Nicolas Sarkozy attend probablement que son prénom devienne celui du Saint patron des policiers et gendarmes en lieu et place de Saint Michel.

Victime de son idéologie du tout régalien qui l’a amené à n’avoir plus aucun levier dans le domaine économique (Le tribunal de grande instance (TGI) de Sarreguemines (Moselle) a débouté, mardi, les syndicats de Continental qui réclamaient l’interdiction de la fermeture du site de Clairoix - Oise) qui emploie 1.220 personnes - Yahoo/AP d’hier) privé de moyens financiers pour aller guerroyer, il ne lui reste plus que les coups de menton et les déclarations tapageuses en termes de sécurité pour dynamiser la partie la plus droitière de son électorat.

Allons-nous redécouvrir les cités nettoyées au nettoyeur à haute pression ? Va-t-il une fois de plus extirper la racaille ?

Cités qui sont toujours le point de mire du candidat devenu Président et qui nous annonçait aux côtés de Fadela Amara un énième plan Marshall des banlieues (budget à l’appui) tandis que sa Secrétaire d’Etat annonçait la fin de la "glandouille" ...

17 Mars 2007 : Le ministre de l’Intérieur est longuement revenu sur les incidents d’Argenteuil, où il avait prononcé le mot de "racaille", de La Courneuve, où il avait parlé de "nettoyage au Kärcher", ou de Clichy-Sous-Bois, où la mort de deux jeunes avait provoqué une vague de violences de trois semaines en France durant l’automne 2005.

"La police de France est une police républicaine. Je suis ministre de l’Intérieur depuis quatre ans et on ne peut pas me mettre une bavure sur le dos, parce que j’ai dit aux policiers qu’ils ont des droits mais aussi des devoirs", s’est-il défendu. "C’est pas la République qui s’incline devant les bandes, c’est les bandes qui doivent s’incliner", a-t-il aussi déclaré.

"Ce que je veux c’est que dans les immeubles les jeunes se disent ’ça vaut mieux de se lever tôt le matin pour aller bosser, pour créer une famille, pour avoir un salaire plutôt que de dealer de la drogue’. - Source France Matin

17 décembre 2007 : Fadela Amara a dévoilé, le 17 décembre, lors d’une conférence de presse organisée à la Direction interministérielle de la Ville (Div), les premières conclusions de la consultation menée pour l’élaboration du Plan Respect et égalité des chances. Ce plan sera présenté, le 22 janvier à Vaulx-en-Velin, par le président de la République. Les milliers de messages adressés à la secrétaire d’Etat via son blog et l’organisation de plus de 300 rencontres territoriales témoignent de la forte mobilisation des habitants sur le thème de la vie des quartiers ... Le tout se limitant pour l’instant à des crédits maigrelets et un site Web : Espoir Banlieue

En déplacement chez l’ancien champion motocycliste devenu l’un des élus les plus cumulards de la République : Maire de Nice, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes (poste qu’il a dû abandonner à cause du cumul) puis, Président de la Communauté d’agglomération Nice-Côte d’Azur, Député (Source Assemblée Nationale ) et probablement à nouveau Ministre sous peu, il a défini les contours de ... ce qu’il nous assénait déjà lorsqu’il dirigeait la place Beauvau

Déposé par le Député Nicolas Sarkozy le 26 avril 2001, il s’agissait, en amendant le code pénal, de déguiser en crime (prison ferme et amende), « le rassemblement ou le stationnement de personnes (…) dans les halls, cages d’escalier ou autres parties communes d’immeubles collectifs d’habitation »

II. - Il est inséré, après l’article L. 126-1 du même code, un article L. 126-2 ainsi rédigé : « Art. L. 126-2. - Les propriétaires ou exploitants d’immeubles à usage d’habitation ou leurs représentants, qui satisfont à l’obligation mentionnée par l’article L. 127-1, peuvent également, en cas d’occupation des espaces communs du bâti par des personnes qui entravent l’accès et la libre circulation des locataires ou empêchent le bon fonctionnement des dispositifs de sécurité et de sûreté ou nuisent à la tranquillité des lieux, faire appel à la police ou à la gendarmerie nationales pour rétablir la jouissance paisible de ces lieux. »

Cette disposition "majeure" figure dans la LSI (”loi sécurité intérieure”), promulguée en mars 2003. En novembre 2006, lors des débats sur la loi de prévention de la délinquance, le gouvernement dépose un amendement , qui durci le dispositif (article 20 version initiale) : « en cas de menaces ou voies de fait (…) [l’infraction] est punie de six mois d’emprisonnement et de 7.500 euros d’amende ».- Source Libertesinternets

Vous voulez aller voir dans les halls d’entrée des immeubles des cités banlieusardes si la loi est appliquée ? Ne perdez pas votre temps. L’incantation ayant fait son oeuvre, on est passé à autre chose ...

" le nouveau renforcement de la loi pour lutter contre les bandes, qui passera par une proposition du député-maire de Nice Christian Estrosi, présent au côté du président. "Les magistrats n’auront plus à se poser la question de savoir qui, dans la bande, a fait ou pas. Le simple fait d’appartenir à une bande sera en soi un délit passible jusqu’à trois années d’emprisonnement." Le chef de l’Etat a aussi confirmé le dépôt "bientôt" d’une loi organique pour entériner "la nouvelle composition" du Conseil supérieur de la magistrature. "Dès le prochain budget, nous ferons disparaître toutes les réserves sur le secret professionnel entre les administrations", a aussi annoncé Nicolas Sarkozy. "Quand même, nous avons besoin des agents du fisc pour traquer les mafieux, les malhonnêtes et les voyous. Et les traquer au portefeuille."

Cette nouvelle annonce est à rapprocher de celle faite lors du rapprochement des douanes et des forces de police et de gendarmerie. Que sont devenus les GIR qui devaient résoudre justement le problème ?

11/12/2003 - Un groupe « interministériel » et opérationnel pour une réponse pénale, fiscale, douanière et administrative

Le GIR est susceptible d’agir contre la délinquance sous tous ses aspects en utilisant l’ensemble des moyens législatifs et réglementaires, au plan pénal mais également fiscal, douanier ou administratif. Structure pleinement opérationnelle, il pourra donc intervenir sur l’ensemble du territoire de la région, tant en zone police que gendarmerie.

Les GIR sont administrativement rattachés aux services régionaux de police judiciaire ou aux sections de recherche de la gendarmerie nationale qui ont, en matière de police judiciaire, une compétence géographique régionale et définissent, par conséquent, le niveau territorial d’habilitation des officiers de police judiciaire affectés.

Chaque groupe est composé d’une structure permanente (unité d’organisation et de commandement), ainsi que de personnels ressources pré-désignés par chaque directeur de service régional ou départemental de police ou de l’administration concernée, et par les commandants de légions de gendarmerie nationale. L’unité d’organisation et de commandement (UOC), dirigée par un commissaire de police ou un officier de la gendarmerie nationale, est composée de policiers (sécurité publique, police judiciaire, renseignements généraux), de gendarmes, d’un fonctionnaire des impôts et d’un fonctionnaire des douanes. Elle assure la préparation et l’organisation des opérations d’intervention et d’assistance, et est responsable de leur bonne exécution, sous la direction de l’autorité administrative ou judiciaire d’emploi.- Source Ministère de l’Intérieur

La multidisciplinarité du GIR parisien, renforcée par la présence supplémentaire de quatre administrations au sein de l’UOC - Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, URSAFF, Direction Générale de la Consommation, de la Concurrence et de la Répression des Fraudes, Direction Départementale des Services Vétérinaires - améliorera la lutte contre les différentes formes de délinquance organisée dont procède l’économie souterraine.

La capacité d’action des GIR a été renforcée par deux instructions ministérielles fixant les conditions d’application des mesures législatives contenues dans la loi d’orientation et de programmation pour la sécurité intérieure (LOPSI) du 29 août 2002 et dans la loi pour la sécurité intérieure (LSI) du 18 mars 2003.

Celles-ci autorisent sous certaines conditions une levée du secret fiscal par les enquêteurs judiciaires ainsi que l’instauration d’une nouvelle forme de coopération et d’échanges d’informations entre la Direction Générale des Impôts et l’autorité judiciaire. - Source Préfecture de Police

Il est urgent que celui qui est à l’initiative de ce groupement nous explique pourquoi il déclare que "Quand même, nous avons besoin des agents du fisc pour traquer les mafieux, les malhonnêtes et les voyous. Et les traquer au portefeuille." alors que les GIR devraient depuis leur création faire exactement ce travail

Nicolas Sarkozy a aussi confirmé qu’il serait prochainement interdit de manifester "masqué ou avec des cagoules". "Dans un pays qui est une démocratie comme la nôtre où le droit de manifester est un droit constitutionnel, je n’accepterai pas que des voyous viennent manifester avec des cagoules. Si on manifeste, on manifeste à visage découvert."

Que fera-t-on au cas ou 2000 ou 3000 manifestants défilent avec un foulard ou un masque du Président sur le visage ? On fera donner les troupes ?

Que dire également du fait que début janvier le Directeur Général de la Police a annoncé la suppression de plus de 4800 postes de fonctionnaires de police assortie de la proposition de fermeture de nombreux sites de la formation, de la Police de l’Air et Frontières, de la Direction du Renseignement Intérieur ainsi que 17 circonscriptions de police urbaine ?

Plus être plus précis, il faut lire les déclarations disponibles sur le site "Veille juridique de la police "

Extraits

Question publiée au JO le : 20/01/2009

M. Jean Gaubert attire l’attention de Mme la ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales sur l’évolution des effectifs et du statut des policiers nationaux et municipaux. En effet, de nombreuses suppressions de postes de policiers nationaux sont envisagées d’ici 2012. Depuis la fermeture des premiers commissariats, ce sont près de 10 000 postes de fonctionnaires qui devraient être amenés à disparaître.

Réponse publiée au JO le : 17/03/2009
La police nationale connaîtra une baisse d’environ 4 800 équivalents temps plein travaillés d’ici à 2011. Le corps d’encadrement et d’application sera concerné au premier chef puisqu’il représente l’immense majorité des policiers, mais l’ensemble des corps actifs de la police nationale seront impliqués dans cette démarche. Cette diminution résulte pour partie du protocole corps et carrières de 2004, qui prévoit la diminution des effectifs des hauts fonctionnaires, commissaires et officiers. Ces réductions d’effectifs ne porteront pas atteinte à la capacité opérationnelle de la police nationale. Dans le cadre d’un protocole récemment signé, 3 000 équivalents temps pleins travaillés de gradés et gardiens de la paix seront récupérés par un réaménagement du temps de travail ... / ... Des démarches sont engagées pour recentrer les policiers sur leur coeur de métier. La modernisation des CRS permettra de renforcer le potentiel opérationnel en matière de sécurité publique. Elle impliquera certes une baisse des effectifs affectés (en complément de maîtres-nageurs-sauveteurs et de pompiers) à la surveillance des lieux de baignade, mais celle-ci sera compensée par le recours à un personnel tout aussi compétent et les effectifs des CRS chargés de missions de police opérationnelle seront maintenus. La rationalisation du réseau de formation, qui constituera un facteur d’économies de personnels, permettra de disposer de sites plus fonctionnels, mieux équipés et garantissant un meilleur niveau d’enseignement. ... / ... Les forces de sécurité publique sont en cours d’adaptation pour mieux lutter contre les violences urbaines et la petite et moyenne délinquance, avec la création d’unités territoriales de quartier (UTEQ) et de compagnies de sécurisation dans le cadre du plan Espoir banlieues. Certaines sont déjà en place dans la Seine-Saint-Denis, à Marseille et Toulouse. D’ici à la fin 2011, 100 UTEQ et 23 compagnies de sécurisation seront mises en place là où la demande de sécurité le justifie. ... / ... En 2009, le projet de loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure constituera un vecteur central de la modernisation et du renforcement des moyens techniques et juridiques des forces de sécurité intérieure. L’évolution des effectifs de la police nationale s’inscrit donc dans une dynamique globale de modernisation, qui permettra d’améliorer l’efficacité des forces de sécurité et leur adaptation aux évolutions de la délinquance, avec un seul objectif : mieux protéger les Français. Cette modernisation s’accompagne d’une politique ambitieuse de gestion des ressources humaines. Le comité technique paritaire central de la police nationale a ainsi adopté, en janvier 2009, d’importantes mesures en faveur du pouvoir d’achat et du déroulement des carrières des gradés et gardiens de la paix.

Alors, quoi de révolutionnaire dans l’annonce du Chef de l’Etat ? On va supprimer des postes, redéployer les effectifs existants. En gros comme pour toute la fonction publique, la phrase reste la même : "Faire mieux avec moins de personnel et de moyens" du vent et des mots ... pour mieux faire oublier le reste et faire croire au retour de l’homme qui incarnait le meilleur bouclier contre le Front National ?

De deux choses l’une : Soit le Chef de l’Etat nous prends pour des c..., soit il perd la main.

L’actuelle violence de la société ce sont les licenciements abrupts, le chômage endémique des jeunes, des seniors et des habitants de banlieues défavorisées dans lesquelles le taux dépasse les 50%. C’est la difficulté de se procurer les produits de première nécessité, ce sont les milliards évaporés que les banques essayent de récupérer en utilisant des taux de crédit quasi usuraires, ce sont, après les parachutes dorés, les primes de bienvenue, ... Seulement, là, l’action régalienne ne peut rien !!!

Il existe une criminalité organisée, il existes bandes et des trafiquants, c’est vrai. Mais, alors qu’on utilise les hommes et moyens disponibles et qu’on maintienne à l’identique les effectifs sans pour autant inventer des missions pour lesquelles ils sont déjà en place.

Il n’en reste pas moins qu’on reste pensif à la vue de la photo de présentation des armes bientôt disponibles pour les forces de l’ordre. Et ça, si ça ne résout, une fois de plus, aucun des problèmes de la France, c’est tout de même inquiétant ... pour l’avenir

Sources des déclaration du Président de la République
Yahoo/AP
Copyright photo
Reuters

Moyenne des avis sur cet article :  4.83/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Vilain petit canard Vilain petit canard 22 avril 2009 12:03

    Salut Jean-Claude,
    Merci pour ce papier très informatif. Comme je disais sur un autre fil, je crois que la raison principale de la reprise de ce délire sécuritaire est surtout le besoin de Sarkozy de se refaire la cerise, alors que tout cafouille et les élections auropéennes s’annoncent franchement calmaiteuses.

    Mais aussi, un peu peut-être, la peur que tout lui pète à la figure. Obsédé par mai 68, au point d’en faire un thème incongru de campagne, il se préparerait ainsi à affronter un mouvement social massif, en commençant déjà à criminaliser les futurs manifestants.

    A ce moment, on dira naturellement que les manifestants ont été manipulés par d’affreux ultra-gauchistes anarcho-autonomes, dérivé directement de l’idéologie délétère ... de mai 68 ! Et on pourra cogner.

    Une espèce de criminalisation préventive, si on veut. ...pas très réjouissant


    • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 22 avril 2009 12:13

      Salut VPC

      Tu as raison.

      Courir après l’électorat de droite extrême ne résoudra pas l’impuissance de l’Etat face aux problèmes de français mais lorsqu’on ne peut plus rien faire, il faut toujours essayer, comme les anciens sportifs de haut niveau de ressortir les breloques du temps jadis.

      Dernier tour de piste ?


      • Emmanuel Aguéra LeManu 22 avril 2009 23:13

        Dernier tour de piste ?... Certainement pas ! Ce fait partie intégrante et c’est même un des fondements de la pratique de gouvernement de Sarko.

        Vous nous dites : « De deux choses l’une : Soit le Chef de l’Etat nous prends pour des c..., soit il perd la main.... ».
        Je crois que s’il nous prend effectivement pour des soles, il ne perd par contre pas du tout la main ; pied peut-être... mais il sait ce qu’il fait et le fait avec constance.
        Votre titre, particulièrement bien trouvé, en dit plus que tout à cet égard , illustrant parfaitement cette technique très au point de Sarkozy, et qui caractérise d’ailleurs la démagogie. Vous titrez :

        « A défaut de recettes contre la crise, Nicolas Sarkozy redevient... Ministre de l’Intérieur »
        Vous auriez pu titrer :

        « A défaut de recette contre la crise, Nicolas Sarkozy devient... Gossier »
        « A défaut de recette contre la crise, Nicolas Sarkozy devient... People »
        « A défaut de recette contre la crise, Nicolas Sarkozy devient... Roi du monde »
        « A défaut de recette contre la crise, Nicolas Sarkozy devient... Juge »
        « A défaut de recette contre la crise, Nicolas Sarkozy devient... Jogger »
        Ou sportif, ou fan de sportif, ou de football...
        Etc, etc...

        Ca s’appelle un mirroir aux alouettes.
        Le drame étant que les alouettes votent.
        Et avec grande constance.


      • Sébastien Ticavet 22 avril 2009 12:49

        Sarkozy ne trompera pas une nouvelle fois les Français.

        Voilà 7 ans qu’il est aux manettes, 7 ans ! Son bilan est catatrophique. Hausse des violences aux personnes, des bandes, des attaques à main armée (encore +23% d’avril 2008 à mars 2009).

        Il faut cesser d’écouter ce clown qui n’a en rien accéléré le mouvement depuis 2002.

        Votons efficace, libre, enfin !

        http://www.levraidebat.com


        • Traroth Traroth 22 avril 2009 13:29

          Hausse également des escroqueries et du trafic de stupéfiants. En d’autres termes, la baisse de la délinquance mise en avant par le gouvernement ne concerne que des délits mineurs.


        • Reinette Reinette 23 avril 2009 00:29


          Sébastien, bonsoir

          Sarkozy ne trompera pas une nouvelle fois les Français.

          Holà ! rien n’est si sûr.
          Souvenons-nous que 53% ont voté pour lui (après l’avoir vu à l’oeuvre à l’Intérieur et aux finances).

          En attendant donnons-leur une bonne claque

           Le 7 juin 2009, élections européennes, à la proportionnelle. Si on est mécontent de l’Europe actuelle, on vote ! Surtout pas d’abstention, à l’UMPS ils n’attendent que ça !

          Cette Europe n’est pas la nôtre ! Les membres du Parlement européen (MPE)

          Elle est au service des trusts et de la finance. C’est cette Europe UMPS qu’ont rejetée les populations des Pays-Bas et de la France, en 2005, puis de l’Irlande en 2008 en votant majoritairement NON au projet de traité constitutionnel

          Une véritable Europe sociale ne pourra voir le jour que par une contre-offensive des travailleurs qui annule toutes les lois et mesures de régression sociale qu’ont imposées, dans tous les pays européens, les patronats et leurs gouvernements.

          Une véritable Europe des peuples signifie pour chaque peuple le droit à sa langue, à sa culture, le droit de choisir ses institutions ; c’est-à-dire, de façon générale, le droit de décider de son destin. Il s’agit aussi de s’opposer au mandat d’arrêt européen, instrument de répression politique aux mains des Etats.


        • Marsupilami Marsupilami 22 avril 2009 13:37

          @ L’auteur

          Très bon article très bien documenté. L’agité à tics va essayer de se refaire sur le thème de la sécurité. Pas sûr que ça marche aussi bien vu les ravages sociaux que crée la crise. Les émeutiers du désespoir ça pourra être n’importe qui, y compris parmi les classes moyennes. Ça sera très difficile de leur faire comprendre qu’on les matraque pour assurer leur sécurité.

          • barbouse, KECK Mickaël barbouse 22 avril 2009 13:42

            bonjour,

            la quête de la crédibilité sur le terrain sécuritaire est une démarche qui, en période de crise économique, permet d’autoriser quelque mouvement de « force » du système, censé montrer aux éventuelles révoltés véritable, pas les gentils moutons porteur de slogan, de quoi dissuader des envies de passage a l’acte.

            demander aux grévistes qui voient débarquer des cars de CRS sur leur piquets ce qu’ils vont en penser de voir « plus de force de l’ordre » pour leur sécurité.

            Moralité, ils vont être bien utiles, a leur détriment peut etre, mais utile, les casseurs de banlieues, pour serrer un peu plus l’étau du désespoir.

            amicalement, barbouse.


            • Thierry LEITZ 22 avril 2009 13:56

              La référence obsédée au thème de la délinquance était, est et sera une manipulation de l’opinion à des fins électorale.

              Ce fut flagrant en 2002, ce qui amena Le Pen au 2è tour, privant les français d’un choix démocratique qui ne se présente que tous les 5 ans.

              Ce fut l’outil de valorisation de NS dès sa nomination au ministère de l’intérieur ou toute sa politique avait pour but sa popularité genre « en voilà un qui fait des étincelles » « un vrai dur avec les voyous », « un fonceur qui veut des résultats », etc, etc. Le message subliminal étant « imaginez tout ce qu’il pourra faire en étant vraiment aux commandes », eh oui, avec lui, « tout devient possible ».

              Même le pire. Bon, on le sait maintenant. Mais on pouvait savoir aussi en 2002, 2007.

              Jusqu’à quand les médias contrôleront-ils nos cerveaux ?

              Une panne générale de TV pourrait seule apporter cet oxygène intellectuel qui nous fait tant défaut et qu’on trouve encore un peu sur la toile... A préserver d’urgence.


              • LE CHAT LE CHAT 22 avril 2009 15:43

                Ce fut flagrant en 2002, ce qui amena Le Pen au 2è tour, privant les français d’un choix démocratique qui ne se présente que tous les 5 ans.

                explique moi en quoi le choix n’était pas démocratique ! un candidat nationaliste contre un représentant de la ploutocratie mondialiste , le choix était clair ! ce qui n’était pas démocratique , c’est le refus du débat télévisé et le lynchage médiatique entre les deux tours !


              • souklaye souklaye 22 avril 2009 14:12

                La polémique enrichit ses promoteurs autant que ses clients qu’elle distrait.

                L’offre du scandale idéologique est indexée sur le taux d’ignorance des masses et le niveau de fascination des médias.

                Il y a quelque chose de fantasque d’avoir la possibilité d’injecter du burlesque dans une pratique démocratique ubuesque.

                Le système narratif de la polémique est basé sur la multiplication à l’extrême des apartés.

                La suite : http://souklaye.wordpress.com/2009/04/21/note-de-service-la-polemique-virale-pleonasme/


                • patroc 22 avril 2009 14:16

                   Avec Sarko0, les gens sont sur la paille, la misère enfle, le travail devient pauvre, le travailleur aussi, la délinquance augmente tout comme la haine entre communautés ou races, la police tabasse, la justice régresse, les taxes se multiplient, les lois anti-liberté aussi, la repression s’accentue, les médias s’autocensurent quand ils ne sont pas censurés, la liberté d’expression devient difficile, l’information cadenassée, l’opposition insultée, le mensonge d’état se banalise, les magouilles se généralisent, etc... Bref, avec Sarko0, c’est tout bon !...


                  • Bulgroz 22 avril 2009 14:24

                    « La référence obsédée au thème de la délinquance était, est et sera une manipulation de l’opinion à des fins électorale.Ce fut flagrant en 2002, ce qui amena Le Pen au 2è tour, privant les français d’un choix démocratique qui ne se présente que tous les 5 ans. » dit Thierry

                    Ben oui, c’est la faute au peuple qui a privé la gauche d’un droit démocratique à faire élire son représentant.

                    Salaud de peuple. 


                    • Traroth Traroth 22 avril 2009 16:46

                      C’est ça, tu as compris. C’est le peuple qui s’est manipulé tout seul...


                    • donino30 donino30 22 avril 2009 14:26

                      Je ne suis pas sûr que le débat sur les effectifs ait lieu d’exister : vous pourriez les tripler cela ne changerait pas grand chose, il y a longtemps que les policiers n’interviennent plus contre certains types de personnes, du moins tant que la gravité des faits ne dépasse pas un seuil extrême. Par exemple, si un « jeune » brûle pour s’amuser la voiture la voiture d’un gars qui a refusé de lui prêter son tel portable, si la police le coince il se retrouve tranquille dehors une heure après à faire un bras d’honneur à tout le monde. Peut on blâmer la police de ne plus intervenir ? Nous ne sommes plus qu’un pays de lâches, qui n’en finit plus de baisser son pantalon, le plus vite et le plus bas possible de préférence.


                      • Traroth Traroth 22 avril 2009 16:49

                        Bla-bla habituel de la droite dénué de tout fondement. Qui aurait intérêt à faire ça ?

                        Que certains ministres (de l’intérieur, par exemple) donnent des directives pour laisser (ou faire) monter la mayonnaise sécuritaire en laissant faire sciemment certaines comportements délictueux en période électorale, ça, par contre, c’est beaucoup plus crédible. A la gare du Nord, par exemple...


                      • donino30 donino30 22 avril 2009 21:13

                        Blah blah habituel des gauchistes nantis qui n’ont jamais été confrontés à la violence urbaine des grandes villes du sud est ou de la capitale. Sans fondement, que voulez vous que je vous dise, il y a ceux qui habitent ou ont habité dans des (vastes) zones à problème et il y a les autres. J’attends sans vous le souhaiter que vous receviez votre baptême du feu en la matière, et que vous entendiez de vos propres oreilles la réaction des policiers quand vous irez déposer votre plainte. Vu votre réaction sur ce comm’, vous tomberez de haut et aurez du mal à croire que ce que vous entendez est bien ce que vous entendez.

                        Ah moins bien sur que votre degré de formatage ait atteint celui du gars de la vidéo du bus de la ratp qui, après s’être fait tabasser 10 minutes par 5 ou 6 voyous d’origine arabe, vient ensuite s’excuser dans les médias d’avoir tenté de récupérer son portefeuille. Tout cela est pathétique.


                      • Traroth Traroth 23 avril 2009 14:54

                        J’habite dans le 93, au fait. Et vous ?

                        Formatage ? Parce qu’il refuse la récupération du fait divers dont il a été victime ? J’y vois plutôt de la sagesse. Personne n’a jamais contesté l’existence de la délinquance. Ce que vous affirmiez dans votre premier message, c’est que l’absence de réaction de la police dans certaines circonstances était une forme de laxisme, et je vous ai répondu en disant que j’y voyais plutôt une forme de cynisme : Pour nourrir une rhétorique sécuritaire, il faut de l’insécurité, et l’insécurité, ça s’entretient. Je vous laisse conclure tout seul en vous demandant à qui profite cette thématique.


                      • donino30 donino30 27 avril 2009 15:45

                        Votre théorie est plus que tirée par les cheveux. Le sentiment de quasi-impunité des vrais délinquants ne date pas de hier, et survit aux alternances gouvernementales. Allez passer un après-midi au palais de justice du pénal si vous arrivez à vous libérer un moment, vous verrez c’est édifiant.

                        J’ai eu la chance d’y assister il y a quelques temps, un florilège de honte et de parodies. Un marginal arrêté à 2 g récidiviste, 3 ans de prison dont 14 mois ferme, bon pourquoi pas. Affaire suivante : deux « jeunes » qui ont tabassé un pompier qui avait osé s’arrêter à 5h du mat’ pour leur demander si tout allait bien, leur voiture étant arrêtée en warning au bord de la route. La copine du pompier a décrit la scéne, selon ses dires d’une violence inouïe, les braves jeunes donnant des coups de pieds en pleine tête du pompier à terre. Au moment du procès en comparution immédiate, il venait de sortir du coma à l’hôpital. Les deux jeunes ont été pleinement reconnus coupables des faits, et écopé de deux mois avec sursis, et sont donc sortis libres... Le juge a justifié son délibéré « light » car nos « djeuns » avaient promis de faire un stage professionnel dans le bâtiment. « Les braves petits, ils sont sur la bonne voie cette fois grâce à mon verdict adapté ».

                        Si vous étiez policiers, après avoir assisté à ce genre de verdict, vous iriez vous décarcasser et parfois risquer votre vie pour arrêter les malfrats ?? Si vous étiez délinquants, tout cela ne vous ferait il pas sourire ?


                      • Bulgroz 22 avril 2009 14:38
                        La justice a besoin de réforme mais pas comme ça
                        L’armée a besoin de réforme mais pas comme ça
                        La santé a besoin de réforme mais pas comme ça
                        L’université a besoin de réforme mais pas comme ça
                        L’audio visuel a besoin de réforme mais pas comme ça
                        L’internet a besoin de réforme mais pas comme ça

                        La sécuité doit être garanti pour tous les citoyens MAIS PAS COMME CA.

                        D« ailleurs, il y a t il un problème de sécurité ?

                        Hier, le sinistre Bartelone, président du département le plus criminel de France disait : »il faut que le PS ait un programme crédible sur la sécurité".

                        Ah bon, il n’y a donc pas de programme ? et celui pour les élections de 2007, il était pas bon ?

                        • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 22 avril 2009 14:52

                          @ Bulgroz

                          « La justice a besoin de réforme mais pas comme ça

                          L’armée a besoin de réforme mais pas comme ça
                          La santé a besoin de réforme mais pas comme ça
                          L’université a besoin de réforme mais pas comme ça
                          L’audio visuel a besoin de réforme mais pas comme ça
                          L’internet a besoin de réforme mais pas comme ça »

                          Et Agoravox n’a pas besoin de troll Bulgroz comme ça !!!!


                        • patroc 22 avril 2009 14:52

                           Oui, le programme de Ségo était même visionnaire sur l’attente des français aujourd’hui en période de crise (période de Sarko0 !).. Je vous conseille de le relire de manière neutre (sans préjugé) et vous verrez par vous-même qu’elle ne disait pas que des conneries, contrairement à notre roi qui, depuis le début, s’est planté, se plante et se plantera pour notre grand malheur...


                          • Bobby Bobby 22 avril 2009 16:00

                            Bonjour,

                            Je ne serais pas étonné que Monsieur Sarkosi, après avoir donné le coup de barre pour lancer les changements irréversibles (droits individuels et collectifs, organisation des polices, intégration dans l’Otan, etc...) se retire (retraite dorée) pour laisser une place confortée à Monsieur Jacques Chirac... dont le projet n’est pas fort éloigné d’un nwo !

                            Ah elle est loin la France du Général !


                            • Bulgroz 22 avril 2009 16:31
                              @ J C Bernard,

                              pour vous prouvez ma bonne foi, je vous donne un lien officiel pour vous aider dans vos recherches sur la criminalité : 

                              • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 22 avril 2009 16:45

                                @ Bulgroz

                                Lien dont je me fous totalement puisque résidant en Seine Saint Denis. Au revoir Bulgroz ...


                                • fouadraiden fouadraiden 22 avril 2009 18:47



                                  Au fait , la racaille tricolore elle en est où de son séjour au pressing promis par celui pour qui la majorité tricolore a voté ?


                                   j’ai vu chez Ruquier Fadela. Prestation pathétique , et elle n’ était pas venue les mains vide cette fois , des photos de son travail, voilà une vraie preuve ! histoire sans doute de croire qu’elle sert à autre chose qu’à passer pour un alibi. des photos donc sur lesquels on voyait des parcs et des tapis tt neufs au pied d’ immeubles vétustes. mais bon dieu ,depuis qd lutte- t -on contre la délinquance urbaine et le chômage des jeunes allochtones en rénovant des façades ?


                                  En resumé voici son corps de doctrine :

                                   il n ’y a pas seulement des Mohammed en banlieue mais aussi une pléthore de Benoit aussi( comment le sait -elle d’autant quelle est contre le comptage ethnique !?) je défends la République + je n’aime pas les islamistes ils sont méchants + je suis je suis je suis françaises et dans mon pays( c’est le plus pathétique dans la bouche des arabes des ghettos) + un tas de conneries qui emmerde tt le monde et ne résout rien.


                                  • furio furio 22 avril 2009 20:04

                                    Vous ajouterez que le barnac présipautaire (BonARienNulAChier) a instauré aussi le camouflage des mauvais résultats. Allez portez plainte dans un commissariat vous allez rigoler. Si vous arrivez à passer le barrage de l’accueil qui vous dissuade de porter plainte, la présentation des papiers, etc... Votre plainte va finir à la poubelle. Au mieux vous allez recevoir une info du Tribunal qui pourrait vous laisser à penser qu’il y a eu un travail !! Que nennie ! D’ailleurs l’agent de police vous a informé avec honnèteté qu’il n’y aura pas d’enquète !!!
                                    Les voleurs, les fuyards et autres délinquants peuvent continuer à oeuvrer, leurs méfaits n’entrent pas dans les stats de talonetto.


                                    • moebius 22 avril 2009 22:06

                                       j’ai l’impresion que la casquette de police ça lui va moins bien..et puis les syndicats de police se plaignent de la politique des chiffres, les lois qui ont été voté sont inaplicables, 10 oooo poste en moins d’ici 2012 ect.. et le comble le PS traumatisé par la campagne sécuritaire de Sarko a pris les devants et dénonce l’inefficacité du résident de l’intérieur des esprits étriqués... l’insécurité régne et le gamin avec sa panoplie ne nous rassure plus, certain l’ont méme vu chutez du haut de ses talonettes et l’on déja enterré sous sa casquette. C’est pas une eniéme loi anticasseur qui va remettre le Zorro en selle. Du moins dans l’immédiat, mais comment va réagir l’opinion aux futurs bris de vitre printanier. L’opinion n’aime pas qu’on casse les vitrines mais le syndicat des vitriers aime bien ça lui


                                      • herope kayen 23 avril 2009 00:15

                                        Le problème qui va rapidement se poser : est combien de temps la population va tenir face à une pression économique (colère Caterpillar, Continental séquestration....) répression du droit de manifester, avec des représentant de l’ordre de plus en plus agressif.
                                        Historiquement, la France est un pays « volcanique », soit la politique devient moins arrogante est provocatrice devant un étalage du tout fric mais je doute soit l’irruption sera violente et sanglante malgrés tout l’effort de « guerre » donné à la police.

                                        www.fa-heropelyon.fr.gd


                                        • Reinette Reinette 23 avril 2009 00:50

                                           



                                           FOUTONS LEUR UNE BONNE CLAQUE 


                                           
                                          Le 7 juin 2009, élections européennes, à la proportionnelle. Si on est mécontent de l’Europe actuelle, on vote ! Surtout pas d’abstention, à l’UMPS ils n’attendent que ça !

                                          Leur Europe UMPS n’est pas la nôtre ! Les membres du Parlement européen (MPE)

                                          Elle est au service des trusts et de la finance. C’est cette Europe UMPS qu’ont rejetée les populations des Pays-Bas et de la France, en 2005, puis de l’Irlande en 2008 en votant majoritairement NON au projet de traité constitutionnel
                                          Une véritable Europe sociale ne pourra voir le jour que par une contre-offensive des travailleurs qui annule toutes les lois et mesures de régression sociale qu’ont imposées, dans tous les pays européens, les patronats et leurs gouvernements.

                                          Une véritable Europe des peuples signifie pour chaque peuple le droit à sa langue, à sa culture, le droit de choisir ses institutions ; c’est-à-dire, de façon générale, le droit de décider de son destin. Il s’agit aussi de s’opposer au mandat d’arrêt européen, instrument de répression politique aux mains des Etats.


                                          • Jean-paul 26 avril 2009 17:26

                                            @ Reinette
                                            Chaque pays a des lois sociales et des charges sociales differents .
                                            Au niveau des charges sociales les travailleurs des autres pays sont ils d’accord pour payer autant que nous ?????
                                            Nos lois sur la legistation du travail sont des milliers et tres difficiles a comprendre .
                                            Notre bureaucratie est ........impressionnante et peu pratique .
                                            Contre offensive des travailleurs ????lesquels ????les travailleurs francais avec de.......nouvelles greves ??


                                          • fred 23 avril 2009 10:39

                                            Bonjour,

                                            En cette période ou tout va trés bien, pourquoi ne pas voter, le mouvement le plus détesté, je ne voie pas se qu’on risque de plus, on a déja eu droit au deux autre....et on voie le résultat, je me trompe peut être ???

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès