Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > A gauche, prier l’icône !

A gauche, prier l’icône !

La gauche : selon cet excellent numéro du Débat de septembre-octobre 2006 (Gallimard), rien de nouveau depuis Lionel Jospin.

Marcel Gauchet : « Face à l’adversité, le Parti socialiste fait le gros dos et ignore ce qui pose question. [...] Il avait évité de s’interroger sur le choc du 21 avril 2002 ; il a évité de s’interroger sur ce qui a déterminé l’échec du oui, jusque dans son propre électorat, au référendum du 29 mai 2005. Cet évitement de la difficulté sur le fond est impressionnant. » Le parti « fonctionne », il n’accouche de rien. Bureaucratie mécanique visant à formater un candidat-président, il n’a pas de doctrine, et son programme n’est qu’un ramassis d’idées puisées ici ou là au gré des « contributions », de manière à contenter tout le monde. « Il s’agit d’un texte de réassurance à usage interne, destiné à se convaincre en famille que les piliers du dogme sont toujours en place. » Pauvre gauche...

Segolene_royal « L’impuissance à rompre avec le libéralisme honni est compensée par la frénésie redistributrice. L’assistance généralisée tient lieu de perspective de transformation sociale. » (Marcel Gauchet). Mais, lorsque les idées sont figées, le mouvement passe par les personnes. Le « phénomène Ségolène » pulvérise les positions établies, au grand dam des prétendants qui croient « leur tour » arrivé. Mais à qui la faute ? Ceux qui étaient ministres déjà au début des années 1980, qu’ont-ils fait pour redonner du feu à l’esprit du socialisme ? Les gouvernants du PS sont devenus des traîtres structurels à leur propre camp, puisqu’ils ne cessent de dénoncer le libéralisme en théorie, tout en lui sacrifiant dans les faits. Ce blocage mental légitime une extrême-gauche qui s’érige en conscience, n’hésitant pas à susciter ou à soutenir tout « mouvement social » entendu comme une « résistance » d’un peuple (en général, la seule fraction au statut protégé du peuple français) menacé par le nouveau cours des choses. Attitude purement réactive, qui se contente d’ânonner le dogme passé sans aider les citoyens à comprendre comment le principe peut s’incarner ici et maintenant. Le bon peuple est considéré comme une masse de manœuvre, bonne seulement à être manipulée à coups de slogans au profit des agitateurs professionnels qui n’ont de légitimité que dans la société du spectacle. Et les socialistes qui guignent le pouvoir se retrouvent fort marris d’être ainsi mis en cause, sans cesse écartelés entre la politique qui doit négocier ce que l’on peut faire dans le réel, et le ciel pur des idées, qui s’en moque éperdument. The_economist_france_faces_the_future

L’antilibéralisme exacerbé est une formule d’opposition confortable, mais vraiment pas crédible comme formule de gouvernement. Le Parti socialiste se voit donc réduit à ne gagner les élections que lorsque la droite a trop lassé, ou se trouve vraiment usée. Pas sur un projet positif. C’est dans ce contexte qu’il faut probablement situer la percée de Ségolène Royal. Son image réelle, incarnée, se substitue aux idées évanescentes ou impossibles. Elle éprouve la même méfiance que Nicolas Sarkozy envers les « doctrines », elle souffre d’une même absence de cohérence pour le moment.

Strauss_kahn_1

« Ségolène » est une icône - cette idée m’est personnelle et ne se trouve pas dans Le débat. Comme le support de bois de l’église orthodoxe, elle est dotée du pouvoir de traduire à nos sens humains la présence immanente du socialisme, conçu comme un espoir religieux (non comme une politique qui marche). A l’image d’une France qui se cherche. Ségolène est imaginée, rendue image par cette dévotion. La création d’une icône est un mystère, un jaillissement bouleversant - comme Ségolène dans les sondages. L’icône a une réalité sacramentelle autonome, incarnant la gloire du Royaume en même temps qu’elle en contient l’énergie vivifiante - comme Ségolène, à qui Marcel Gauchet rend ainsi hommage : « On a tout essayé, sauf une femme. Essayons la femme ! Et pas n’importe quelle femme. L’alchimie politique qui s’opère autour de l’image de Ségolène est remarquable. Compagnonnage moderne à la Simone de Beauvoir et Sartre avec François Hollande, mais quatre enfants ; autonomie de carrière et vie de famille ; francité provinciale et militaire, mais médiatique jusqu’au bout des ongles ; pragmatisme et conviction, le social, mais bon chic bon genre ; l’autorité avec le sourire : pareil mélange ne s’invente pas ! Elle réussit la performance de paraître plus moderne, plus avancée que ses petits camarades, tout en restant plus proche de ce qu’il y a de conservateur dans la sensibilité populaire. Elle sacrifie moins aux réflexes de la tribu bobo. Son absence de fibre libertaire la rend en fait plus populaire, sans oublier les sympathies qu’elle gagne à droite. En termes d’image, la synthèse est d’une efficacité ravageuse. »

Segolne_en_vierge_du_signe_icone

Ajoutons la troisième fonction de l’icône : la médiation. L’homme a besoin du rituel et des sacrements pour atteindre à la communion avec l’Invisible. Ségolène Royal reprend l’alchimie qui a si bien réussi à François Mitterrand : né très à droite, venu à gauche par fraternité sociale et raison, il incarnait les Français dans leurs contradictions successives et leurs aspirations éternelles. Comme eux, il a été pétainiste puis résistant, opposant à de Gaulle mais rallié à la Ve République, puis libertaire en 1968 dans une France trop coincée par les principes début de siècle. Plus que Laurent Fabius, qui n’est que le "dauphin", Ségolène apparaît comme la fille adoptive de François Mitterrand en termes d’image : père rigide, catholique et général, ambition de se faire soi-même, souplesse politique. Marie-Ségolène reprend la dévotion mitterrandienne (notée par Fraise) et instaure, plus Vierge Marie au fond que Jeanne d’Arc, une relation entre le croyant (le sympathisant socialiste) et la communion avec l’Invisible. Cette foi en un socialisme mythifié a beaucoup de traits du message du Christ, si l’on sort de la rhétorique laïcarde... Le sympathisant de gauche semble donc avoir perdu le sens des réalités au profit d’un mythe qu’il se crée de toutes pièces : Ségolène-du-signe ou Ségolène-la-consolatrice qui, probablement, en joue et n’en peut mais. Faut-il rappeler aux socialistes le message de Patrick Swayze (du film Point Break) au héros du nul-en-surf Brice de Nice ? Lorsqu’il lui apparaît après l’échec, telle Marie à Bernadette, il déclare au pauvre Brice effondré : « Quand on commence à vivre ses rêves plutôt que de rêver sa vie, on commence à devenir adulte. » Segolene_vierge_de_la_consolataLes militants socialistes en paraissent bien loin.

Mais retombons hors du sacré. Dans la triste réalité d’appareil, pour le choix du candidat unique du parti, quinquennat et législatives obligent, « ce sont les élus qui vont arbitrer en fonction de ce qu’ils estiment être leurs chances de réélection. Pour un parti d’élus comme le Parti socialiste, le meilleur candidat est celui qui tire ou protège l’élection des autres aux différents échelons du système politique. » (Marcel Gauchet). Que les rêveurs de changement ne rêvent donc pas trop : si l’opinion contribue sans conteste à peser mystiquement en faveur de Ségolène, c’est toute la bureaucratie d’appareil qui décidera en fin de compte. Car elle pèse, cette bureaucratie, beaucoup plus au PS qu’à l’UMP. Alors, Fabius, Royal ou Strauss-Kahn ? Dans cette offre politique, l’image de la Patronne de France depuis Louis XIII (Royal) compte sans conteste bien plus que l’image d’ancien Premier ministre de Mitterrand (Fabius) ou celle d’expert en économie (Strauss-Kahn). Mais nous en saurons bientôt plus.

Jose_bove_dessin Sauf si... « Une candidature dynamique, celle d’un José Bové par exemple, avec l’appui des communistes, des trotskystes civilisés et des Verts, en fédérant la nébuleuse antilibérale et altermondialiste, pourrait réaliser un score très important, voire doubler le candidat socialiste, avec des effets de recomposition considérables. Les choses étant ce qu’elles sont, ce scénario semble improbable. » (Marcel Gauchet). Rivalités traditionnelles et désir de se compter que seule offre la présidentielle devraient submerger la velléité politique de créer une alternative crédible au Parti socialiste. Il n’y aurait donc pas à gauche de risque analogue à celui qu’a fait peser Jean-Marie Le Pen à droite en 2002. Et c’est alors que l’icône Royal pourra irradier sa symbolique, servant de refuge ultime à tous ceux que la vile réalité de cette « vallée de larmes » ne cesse de blesser.


Moyenne des avis sur cet article :  3.45/5   (129 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • T.B. (---.---.21.162) 16 octobre 2006 11:07

    J’aime pas les icônes, j’aime pas Ségo, mais j’aime bien les haricots verts en salade.

    Anyway, pas la peine d’en faire, encore, tout un plat, éventuellement quelques tartes à la crème bien ajustées. Le PS est mort et n’est pas prêt de se relever.


    • T.B. (---.---.21.162) 16 octobre 2006 11:37

      En fait, je pense que toute la politique politicienne is dead.

      Seuls les adhérants des « grands » partis font semblant d’y croire, davantage intéressés par les avantages qu’ils pourraient obtenir, et encore c’est même pas sûr, en cas de victoire de leur dealeur leader, beaucoup moins par « convictions » personnelles.


    • Prêtresse Prêtresse 16 octobre 2006 11:53

      Les fillettes imitent déjà le style de la noble cour et du prochain gouvernement.

      — -


    • La Taverne des Poètes 16 octobre 2006 13:26

      Ségolène, Sarkozy plein la « Une » d’aujourd’hui d’Agoravox mais aussi tous les jours et aux meilleures loges et jusqu’à l’écoeurement !

      Assez ! Assez ! Assez !

       smiley


    • Argoul Argoul 17 octobre 2006 16:11

      Rien ne vous empêche de lire d’autres articles ! Pourquoi venez-vous troller celui-ci si le sujet vous écoeure ? smiley

      Une suggestion : quand je publie sur Moby Dick ou sur une « nouvelle communication », sur Agoravox aussi, vous ne semblez pas y briller par vos commentaires... smiley

      Lien direct : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=14370&id_forum=187156&var_mode=recalcul#commentaire187156


    • (---.---.162.15) 16 octobre 2006 11:11

      Sans parler de Le Pen, vous auriez pu faire pareil, sinon pire, avec Sarkozy. Sous cet angle, Sarkozy et Sarkozette font une fois de plus la paire.

      Am.


      • Grand Fred (---.---.180.54) 16 octobre 2006 11:22

        « La gauche : selon cet excellent numéro du Débat de septembre-octobre 2006 (Gallimard), rien de nouveau depuis Lionel Jospin. »

        Voilà, vous remplacez « gauche » par « PS » et le reste de l’article est inutile.

        Car vous mélangez tout : société du spectacle, Patrick Swayze, Brice de Nice, Louis XIII, et puis quoi encore ?

        Tout cela pour servir la soupe aux pages du Débat...

        Franchement, structure et références de l’article à revoir...

        Je me demande encore ce que je viens faire sur Agoravox !! Quelle tristesse !


        • Argoul Argoul 17 octobre 2006 16:15

          Vous avez raison sur l’amalgame PS = la gauche. Je sais bien que le PS n’est pas « toute la gauche ». Mais ce parti est quand même la SEULE gauche crédible pour arriver au second tour des présidentielles, dans le système bipolaire qui est le nôtre.

          Une exception, mais elle reste « virtuelle » : Bové. mais peut-être n’avez-vous pas lu la FIN DE L’ARTICLE ? Avant de critiquer, hein, faut aller jusqu’au bout... smiley


        • Sam (---.---.187.20) 16 octobre 2006 11:31

          Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal...Un article sur Royal... smiley


          • Bonjour Tristesse (---.---.241.185) 16 octobre 2006 12:25

            C’est comme le pain quotidien, à chaque jour, sur Agoravox, son article sur Royal. Mais c’est de la fixation obsessionnelle....


          • Bonjour Tristesse (---.---.241.185) 16 octobre 2006 12:29

            Con-cul-rrence déloyale d’ Agoravox avec la presse poeple


          • La Taverne des Poètes 16 octobre 2006 15:02

            Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo ! Vive Sarko ! Vive Ségo !


          • L’éléphant rose (---.---.18.96) 16 octobre 2006 11:48

            Sarko et Royal sont de simples « lièvres » ! Et ça ils ne le savent pas encore ! Cela fera sûrement pschiiiit ! comme le disait un certain jackot à propos de casseroles qu’on essayait de lui accrocher derrière, à tort ou à raison ! Avant l’heure, c’est pas l’heure ! Après, non plus ! smiley


            • T.B. (---.---.21.162) 16 octobre 2006 12:04

              Reste à savoir qui sera la tortue. Vivement qu’on passe à la démocratie directe ou semi-directe. Qu’on en finisse avec ces sordides histoires de mafia « représentative ».


            • Walt Disney (---.---.64.135) 16 octobre 2006 12:28

              « quelle heure reptile ? » vont demander les sauriens !

              Iconiser ou animaliser est régressif !Votre besoin de soumission ,d’être materner est surprenant !


            • (---.---.79.247) 16 octobre 2006 16:27

              Comme a dit Dieudonné, on n’a jamais vu ceux qui étaient premiers dans les sondages un an avant être encore premiers au moment de l’élection ! « C’est une course de fond »


            • Le Hérisson (---.---.46.229) 16 octobre 2006 12:03

              C’est de la salade niçoise votre truc...


              • Cochonouh Cochonouh 16 octobre 2006 23:15

                C’est vrai que ça délire encore plus que sur le Pape.

                Allez un ptite effort...

                Vive Benoit...Vive Redeker...Vive Benoit...Vive Redeker...Vive Benoit...Vive Redeker...

                et vs copiez collez jusqu’à l’aube


              • aebc (---.---.251.147) 16 octobre 2006 12:06

                article sympa, mais peut-on éviter de faire comme dans les canards que je n’achète plus 1 article tous les 2 jours sur ségo-sarko ? Ceux qui arrivent à se persuader que ces 2 dinausores qui sont élus systématiquement depuis + de 25 ans... ont eu une révélation... et ont aujourd’hui des solutions pour la France qu’ils n’avaient pas hier...tant pis ou tant mieux pour eux.


                • ohlala (---.---.124.230) 16 octobre 2006 12:09

                  Le PS me semble « un machin », une usine à gaz, qui tourne en autarcie depuis cinq ans. Quelques soubresauts épisodiques, tout aussi internes et vite étouffés, quelques noms émergents, aussitôt fourvoyés. Le PS est dans l’autisme et s’y complaît. Comme il n’y a rien à dire à cela, on se répète nous aussi. Auteurs et commentateurs...


                  • (---.---.79.247) 16 octobre 2006 16:30

                    Depuis que le PS est devenu un clone de la droite, c’est forcé il n’a plus rien à dire, sauf de faire du « marketing » politique en essayant de faire reluire ses savonettes mieux que celles du voisin.


                  • Don JakchiraK (---.---.228.76) 16 octobre 2006 12:22

                    Marre, ras le bol, overdose, de lire ou voir Ségozy et Sarkoyal sans cesse  smiley


                    • Argoul Argoul 17 octobre 2006 16:18

                      Allez donc lire les autres articles ! Vous savez, j’ai aussi publié — récemment ! — sur Moby Dick (le livre) et sur une « nouvelle communication ». Cela n’a pas eu l’air de vous intéresser... smiley

                      Peut-être faudrait-il que vous disiez carrément aux rédacteurs ce qui vous plairait ? Cela nous permettrait d’avoir des idées. smiley


                    • thomas (---.---.153.54) 16 octobre 2006 13:16

                      Bravo encore un sujet sur les deux superstar des médias. Trois sujet aujourd’hui sur eux deux.

                      A mon avis l’audience du site doit baisser.


                      • aldebaran (---.---.162.39) 16 octobre 2006 14:11

                        Cet article est indigent...Sans doute le vide sidéral qui est aujourd’hui celui du PS est bien appréhendé et le phénomène Royal n’est il finalement que l’ultime étron politiquement correct dont accouche un parti devenu celui des bobos....Il est fort probable que Royal sera désignée et que le PS se retrouvera caramélisé en avril 2007. L’alternative, ce n’est pas le sinistre Bové dont on s’étonne toujours qu’il n’ait pas rejoint la prison qui devrait lui servir de domicile ...l’alternative à Sarko s’appelle Borloo et l’alternative à Sego s’appelle Bayrou..lequel n’est pas de gauche mais quand les électeurs de gauche s’appercevront de la vacuité de celle qui à la sortie de l’ENA a choisi le Tribunal administrtaif en disant que cela lui laisserait le temps pour écrire des livres , ils se tourneront alors vers celui qui , après tout, a commencé d’écouter le peuple. L’auteur de ces lignes n’est pas sympathisant UDF et se contente de constater la où est le bon sens et là où est la bêtise orchestrée par les media


                        • Jojo2 (---.---.158.64) 16 octobre 2006 14:54

                          Selon Amazon.fr Ségo a écrit 3 bouquins et Bayrou...11


                        • Galligrasseuil (---.---.64.135) 16 octobre 2006 15:11

                          Et zéro selon leurs nègres !


                        • Voltaire Voltaire 16 octobre 2006 15:41

                          Je ne sais pas pour Segolène Royal (j’ai cru comprendre qu’un député PS lui avait reproché de faire du copié-collé avec l’un de ses textes dans un bouquin), mais François Bayrou a la réputation d’écrire lui-même ses livres (fierté du prof de français j’imagine).


                        • duong (---.---.123.107) 16 octobre 2006 15:39

                          Article dont le contenu est pertinent, mais dont le sujet lasse manifestement beaucoup ... Mais ça va durer jusqu’en avril 2007 !!

                          Il ne reste qu’à attendre que Le Pen réserve sa place au 2e tour en récupérant les 500 signatures, éventuellement que Bové fasse aussi acte de candidature, et on pourra laisser le show-bizness Sarkolène et Ségozy jusqu’en avril 2007 : tous les rôles seront déjà prêts et on n’apprendra rien d’autre, que du vide.


                          • hk3 (---.---.188.136) 16 octobre 2006 16:55

                            Un vrai débat vite,

                            Besancenot-Villiers par exemple

                            eux au moins ils ont des programmes et des doctrines à défendre

                            ce ne sont pas des poudres à laver que l’on promeut dans les pages publicitaires comme sarkolène ou ségozy


                            • Argoul Argoul 17 octobre 2006 16:22

                              Ah bon ? Besancenot à quelque-chose à dire ?

                              De neuf, je précise, pas des idées du 19ème siècle plaquées sur les réalités du 21ème ? Vite, écrivez un article, c’est un scoop ! Je serai le premier à voter pour vous à la rédaction (Format : 1 page Word, des arguments et pas trop d’adjectifs).

                              Ou peut-être sur Villiers ? smiley


                            • hk3 (---.---.173.187) 18 octobre 2006 15:02

                              oui, je pense que si l’on fait un tour sur les sites internet de la LCR ou du MPF, l’on y trouve des programmes argumentés.

                              exemple : http://www.pourlafrance.fr/pdf/100mesures.pdf

                              Bien sûr , l’on peut être pour ou contre, mais ils ont le mérite d’exister

                              Malheureusement, ce n’est pas le cas ailleurs : le PS comme l’UMP ont surtout l’opportunisme comme programme politique


                            • ralbol (---.---.20.101) 16 octobre 2006 17:59

                              ICONE, vierge, vierge noire, sainte orthodoxe, sainte nitouche,vierge folle, sainte ségolène, vierge royale, vierge muette, rien à dire, rien à cirer, jeanne d’arc charentaise, digne des magazines people, tout cela pour cela, ZAPER, ZAPONS EN COEUR, RENVOYONS l’ICONE CHEZ LES NONNES ! BRULONS UN CIERGE...ELLE VA s’ETEINDRE !


                              • Maurice-Alain BAILLERGEAU C.D.MAB 16 octobre 2006 21:58

                                Monsieur Argoul - Argoul ? Le papa de Ségolène a bien connu un capitaine Argout, mais c’était avec un t et il y a trop longtemps.

                                Pour faire votre papier et ça vous aurait évité bien des digressions, vous auriez du lire l’article de Zaki Laïdï dans le Monde du 04 juillet.

                                Il vous aurait affranchi sur les « life politics » et sur la « triangulation politique » qui sont les ressorts de la technique de prise du pouvoir par Ségolène.

                                Pour le contenu et pour ce qui sera fait en cas de victoire,Ségolène pense qu’il suffit d’improviser et qu’elle est géniale - Napoleon ou Général Boulanger ? - On va pas tarder à savoir.

                                Sur le fond, Gauchet fait semblant de ne pas savoir que la société risque de sauter en morceaux, avec ensuite une reprise en main musclée par un « guide » d’une race que l’on espérait perdue à jamais.


                                • Argoul Argoul 17 octobre 2006 16:25

                                  Zaki Laïdi est un auteur que je lis. Mais, à propos d’icône, je parlais moins de la candidate (qui fait le marketing qu’elle peut) smiley que des militants : ce sont eux qui l’iconisent, smiley qui viennent prier en elle le Socialisme (dont il ne reste plus que la foi, faute de savoir quoi mettre de concret dedans...) smiley


                                • Le péripate Le péripate 16 octobre 2006 22:04

                                  J’irai lire cet article. Mais, le problème réside dans la croyance que les jeux sont faits. Il y a pourtant dans ces primaires une nouveauté que peu de commentateurs semblent saisir. Ce sont , in fine, les militants qui vont voter. Alors, peut-on m’expliquer pourquoi, moi, je ne voterais pas SR. Et je ne serais pas le seul a voter LF ou meme DSK, qui est de la même motion que SR. Les jeux ne sont pas faits (aucun sondage ne peut estimer l’attitude des militants). Et cette déploration non seulement ne sert pas le débat, mais tente de l’étouffer.


                                  • Marc Bruxman 17 octobre 2006 02:00

                                    Les militant d’un parti votent en génral pour celui ou celle qui a le plus de chances de gagner. Les sondages donnent un résultat royal a madame et cela la favorise grandement. Je pense que c’est une stratégie pilotée par la droite pour pouvoir placer Sarko, Ségo leur semblant simple à battre.

                                    DSK est selon moi le meilleur candidat (je suis de droite donc je ne voterai pas à ces primaires la mais c’est le seul candidat PS dont le simple nom ne suffit à me révulser) mais il est peut être trop à droite pour le PS. Il aura du mal à rassembler à gauche de la gauche. De plus il aura du mal à rassembler des voix du coté de l’électorat arabo-musulman du fait de sa religion. (Sans compter les francais antisémites). Dommage c’était le meilleur.

                                    Laurent Fabius se fera ressortir l’affaire du sang contaminé une fois par jour durant toute la campagne. Il est tellement à gauche qu’il risque de faire basculer les centristes à droite. Les ultra-gauche quand à eux se souviennent de la trahison de fabius sous miterand. Ils ne voteront pas pour lui.

                                    Quand à Ségoléne l’avenir nous dira si il est possible de tenir une campagne sans parler. Une chose est sure, elle aura intérêt à avoir l’appareil du parti derriére elle et une trés bonne campagne média jusqu’au bout. Si réelement c’est Sarko qui l’a mis sur orbite, on peut penser qu’elle tiendra juste le temps qui faut pour gagner les primaires et que ceux qui l’ont poussés la laisseront ainsi dériver un peu comme une mine maritime que l’on aurait oublié de sortir de son port d’attache.


                                  • duong (---.---.123.107) 17 octobre 2006 10:36

                                    Dans l’affaire du sang copntaminé, Fabius a agi de façon assez responsable par rapport à ce qui s’est fait dans d’autres pays, en revanche Ségolène Royal a aussi un paquet d’affaires qui vont ressortir, la plus choquante à mes yeux restant l’affaire Bernard Hanse et sa lettre à sa famille totalement dénuée d’humanité.


                                  • ducasse (---.---.64.135) 17 octobre 2006 10:44

                                    Une femme aux casseroles , rien de plus normal !

                                    Regardez Maïté !


                                  • Torr-Ben (---.---.11.126) 16 octobre 2006 22:34

                                    Cé pas vrai, 3 articles sur ces 2 Histrions, y avait pas assez de plumitifs paillassons ? aucun intérêt...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Argoul

Argoul

Chroniqueur


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès