Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > A l’UMP Jean-François Copé entre dans la cours des grands...

A l’UMP Jean-François Copé entre dans la cours des grands...

Jean-François Copé, est un peu le poil à gratter du sarkozysme, qu’il soit triomphant ou déclinant... Et si l’on observe le dernier sondage BVA, son positionnement semble porter ses fruits.

 De la loi Hadopi au retrait de la taxe carbone, en passant par l’accélération de la polémique sur le port du voile intégrale, en plein "débat" sur notre identité nationale ; Jean-François Copé affiche sa préférence pour son parti plutôt que pour son leader Nicolas Sarkozy.

Ne rechignant pas à déjeuner avec l’ex amie de Cécilia, Rachida Dati alors qu’elle est en pleine disgrâce ; affirmant haut et fort, qu’il doit plus à Jacques Chirac qu’à Nicolas Sarkozy, animant les réunion de son club politique à la mode "Désir d’Avenir", l’avocat d’affaire tisse sa toile à l’intérieur de sa formation débordant son rival actuel Xavier Bertrand, souvent considéré comme simple relais du Président.

Le chef des députés UMP a l’assemblée nationale, ne s’en cache pas, il se prépare pour 2017 et force est de constater qu’il ne s’y prend pas si mal !

Peu ou pas connu du grand public, Jean-François Copé doit combler son déficit de notoriété en commençant par séduire les militants et sympathisants UMP.
Son positionnement jamais totalement sarkozyste mais toujours proche de la ligne de son parti, lui permet aujourd’hui, d’engranger les fruits des graines semées depuis 2007.

Xavier Bertrand, nommé par Nicolas Sarkozy à la tête de l’UMP a vu sa côte chuter à l’approche du changement de direction, le nombre de sarkozystes étant moindre en ces temps de sondages creux pour le chef de l’Etat, la rébellion dans le parti présidentielle touche évidemment le jeune (ex ?) chouchou du Président, Xavier Bertrand.
C’est, donc, tout naturellement que son concurrent dans le leadership de l’UMP, gagne des points aussi bien chez les sarkozystes déçus par Xavier Bertrand, que chez les mécontents internes au Président, dont le nombre augmente avec la perspective de perdre les élections locales à quoi il faut ajouter le nombre de disgraciés croissant.

Cependant, celui qui rêve de prendre son heure venue l’Elysée, a su habilement ne pas se couper des sarkozystes en soufflant régulièrement le chaud et le froid, il n’apparaît pas, contrairement à dominique de Villepin, comme un obstacle à l’union derrière Nicolas Sarkozy en 2012.

C’est ainsi qu’il a tiré profit de la défaite aux régionales pour devenir un visiteur occasionnel de l’Elysée...

Jean-François Copé, comme nous tous, le sait : le choix de la direction de l’UMP revient au Président !

Si l’an passé déjà, lors des journées d’été de l’UMP, Jean-François Copé avait battu ses concurrents à l’applaudimètre interrompant longuement le discours de jean-Louis borloo, ce n’est que cette année que son nom commence à monter dans l’opinion.

Et le dernier sondage BVA le prouve puisqu’il est le seul avec Alain Juppé à sortir son épingle du jeu dans les personnalités UMP hors du gouvernement et s’agissant des "sympathisants" de droite, il atteint les 62% d’opinion favorable contre 57% pour Alain Juppé, ancien premier ministre, tout de même !

Voilà pourquoi pour Jean-François Copé, jusqu’ici tout va bien. Reste à savoir si sa capacité à rassembler l’UMP pour 2012 ne sera pas masquer par sa capacité à s’imposer en 2017 aux yeux du Président ?

Car il faudra à Nicolas Sarkozy, un parti travaillant pour sa réélection et c’est à cela qu’il pensera en choisissant le futur dirigeant de l’UMP...

Affaire à suivre...

Moyenne des avis sur cet article :  1.44/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • jako jako 22 septembre 2010 09:59

    « Affaire à suivre... » c’est bien évident que l’on va en bouffer tous les jours pendant 18 mois.
    Sur toutes les radios c’est un véritable harcélement.
    Par contre je vous trouve bien optimiste, aucun candidat UMPS ne sera au deuxième tour


    • LE CHAT LE CHAT 22 septembre 2010 10:22

      l’avocat d’affaire tisse sa toile à l’intérieur de sa formation débordant son rival actuel Xavier Bertrand, souvent considéré comme simple relais du Président.


      Tiens , c’est le même profil que le gnome tout compte fait  ! on peut pas dire qu’il sorte du moule celui là !

      comme Jako , je pense qu’un second tour Marine contre un écolo , ça leur ferait les pieds , à l’UMPS !


      • frugeky 22 septembre 2010 10:50

        C’est sûr qu’à force de sucer la roue de son leader il va tenter de le passer à l’aspiration.
        Mêmes propos de démagogues de bas étage centrés vers les étrangers et autres profiteurs de rsa et d’impôts trop élevés pour nos entrepreneurs risquophiles (seulement quand les risques sont couverts par la collectivité, hein !). Au moins il a bien senti d’où vient le vent et retenu de son calife actuel le sens profond du mot traîtrise. Pas certain, pour le moment, qu’il ait les mêmes soutiens de l’étranger qui ont mis sarkosy-le-petit au pouvoir.


        • Gabriel Gabriel 22 septembre 2010 11:10

          Les rats sortent des égouts, vite penser à son avenir le cul dans le velours et le compte en banque bien garnit. L’avenir du pays et de ses ressortissants, il s’en tamponne le Copé ! Veux juste être vizir à la place du grand vizir ! Copé et le gros Bertrand même combat, leurs gueules d’abord et avant tous !


          • debase 22 septembre 2010 11:11

            J.F. Copé

            Ah oui ! Le petit politicard ambitieux qui cherche à tout instant à nous faire avaler son concept d’« identité républicaine » qui n’est en fait qu’un avatar du « mondialisme ».

            Il sera balayé, comme beaucoup d’autres, par la lame de fond.

            Un has-been en fait...


            • foufouille foufouille 22 septembre 2010 11:50

              coppe a une « petite » maladie
              il a donc eut le 100% par magie
              car il est de la race superieure


              • Login Login 22 septembre 2010 14:10

                Le principe d : il s’agit « d’exonérer totalement d’impôt sur les sociétés (33,3%) les plus-values encaissées par les entreprises lorsqu’elles vendent leurs filiales ou d’autres participations (à la seule condition d’avoir détenu cette filiale ou cette participation pendant deux ans) ».
                  
                "le projet de loi de finances pour 2010 avait fait apparaître l’explosion du coût de l’exonération des plus-values de cession de titres de participation des entreprises, entrée en vigueur en 2007. Alors qu’il devait initialement être contenu à 1 milliard d’euros, l’impact budgétaire de cette exonération est passé de 3,4 milliards en 2007 à 12,5 milliards en 2008 puis encore 6,1 milliards en 2009, soit un total de 22 milliards de pertes de recettes fiscales en trois ans ! 

                A l’origine : Copé. 
                Eaison invoquée : lutte contre les délocalisations. 
                Preuve apportée : Néant.
                Suivi : Néant ( heuresement que Michaud s’y est mis)
                Cout : 22 milliards en 3 ans.

                M. Coppé : A Juger sur les actes pas sur les paroles...
                  

                  

                • Traroth Traroth 22 septembre 2010 15:28

                  Copé, l’homme qui veut devenir Sarkozy à la place de Sarkozy.

                  Est-ce qu’il va nous parler de « rupture avec le sarkozysme », en 2017, si Sarkozy est réélu en 2012 ?


                  • Pyrathome pyralene 22 septembre 2010 21:28
                    A l’UMP Jean-François Copé entre dans la cours des grands...
                     smiley smiley smiley smiley smiley smiley ah ah ah ah ah ah ah ! euh des grands, quoi ?...... smiley smiley

                    • yoav 23 septembre 2010 01:09

                      Que ce soit Sarko, Copé, DSK, Aubry, Cohn Bendit, Kouchner ou autres, vous n’aurez pas d’autre choix que d’élire a nouveau un juif en 2012. Ha ha.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

pourquoi pas

pourquoi pas
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès