Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > A la recherche du centre perdu

A la recherche du centre perdu

La présidentielle approche, et chacun tente de se positionner. 

A l'heure où la gauche se déchire, à sa gauche, au PS, au gouvernement, et la droite se décide, idéologiquement de Juppé à Wauquiez et électoralement avec la préparation de la primaire, il n'existe qu'une seule alternative à ce désordre : le Front National.

Et le "centre" dans tout ça ?

 

Autant d'opinions que de leaders centristes interrogés !

Hervé Morin, guidé par son inimitée pour JC Lagarde, répète à qui veut l'entendre qu'il faut faire un accord avec l'UMP (dit LR) pour "bâtir la majorité de demain" et qu'il ne faut pas que l'UDI présente un candidat à la primaire... sauf si c'est Borloo, qui lui pourrait penser à revenir.

Jean Arthuis annonce qu'Alliance Centriste, son parti composante de l'UDI, présentera un candidat à la primaire de "la droite et du centre". Cela veut donc dire lui-même ou le député Philippe Foliot, Président Exécutif d'AC.

Jean-Christophe Lagarde est assez fuyant sur le sujet, il rêverait de se présenter à la Présidentielle directement bien sûr, ou au mois à la primaire comme représentant de l'UDI mais « Il faut que la primaire soit honnête, sincère et loyale. Il faut qu'il y ait de vrais débats. S'il n'y a pas trois ou quatre débats, je ne vois pas à quoi ça ressemblerait ». C'est clair ? Non. En attendant, sachant qu'il n'a pas le soutien de son parti fédéral, il fait appel à la démocratie qui a bon dos quand ça l'arrange, et les adhérents du parti devront se prononcer le 20 mars.

Laurent Hénard, Président du Parti Radical Valoisien, explique « En cas de primaire fermée, toutes les options seront alors ouvertes : y soutenir le candidat le plus proche de nos idées mais toujours sur la base d’un accord, présenter notre propre candidat, ou encore en soutenir un autre ». Bon... une fois qu'il a dit ça, il a dit... ?

Yves Jégo a rallié Bruno Le Maire, le plus centriste des candidats UMP (dit LR) selon lui.

Coté MoDem, on le sait, François Bayrou soutient Alain Juppé et sera a priori lui même candidat si ce dernier ne remporte pas la primaire de la droite (et du centre). C'est à dire pas avant le 27 novembre 2016. On ne sait pas ce qu'en pensent les adhérents, mais Marielle de Sarnez est d'accord avec cette position et d'autres leaders du MoDem certainement aussi.

Sauf Jean Lassalle qui ne croit pas en une quatrième tentative de Bayrou, pense que Juppé est dépassé et donc en arrive à la seule conclusion possible : se présenter lui-même directement ! Disons pour l'instant qu'il l'envisage sérieusement.

 

Y a-t-il des militants dans l'avion ?

Scandaleux ? Triste ? Désolant ? Indigne ? Irresponsable ? Je ne sais choisir le meilleur qualitatif mais je ne pensais pas que l'on puisse être encore plus explosé qu'explosé au centre !

Et les militants dans tout ça ?

Ceux du MoDem sont soit déconcertés, soit en accord avec le choix de François Bayrou pour Alain Juppé qui est en effet centro-compatible. Voyons ce que devient la semi-annonce de Jean Lassalle et la réaction qu'elle suscitera.

Ceux de l'UDI semblent croire, pour certains, à une magie qui pourrait s'opérer le 20 mars et mettrait tout le monde d'accord... ou pas ! Vu les positions des leaders cités ci-dessus et les relations qu'ils entretiennent entre eux, je ne suis pas sûr qu'il en sorte quelque chose mais je le leur souhaite.

Mais il en va aussi de notre responsabilité de militants, pas de spectateurs, car "c'est quand chacun de nous attend que l'autre commence que rien ne se passe" disait l'Abbé Pierre.

 

Un appel au rassemblement des centristes

Une timide tentative personnelle, sans doute pas assez préparée par simple manque de temps, a donc échoué et je suis déçu que certains militants parmi les plus actifs, voire les JDEMs et UDI Jeunes, ne l'aient pas reprise. Il y a dix mois, l'appel "Rassemblez les Centristes" demandait aux Présidents du MoDem et de l'UDI un changement courageux pour s'engager ensemble à considérer les principes et étapes suivantes, à discuter avec les adhérents :

- Relancer “l’Alternative” et créer un nouveau “shadow cabinet” avec des membres du MoDem, de l’UDI et de la société civile

- Présenter des candidats indépendants aux élections - encourager les alliances MoDem-UDI + autres partis centristes, libéraux, écologistes et citoyens

- Ne pas participer à la primaire de l’UMP et organiser une primaire du centre MoDem-UDI éventuellement ouverte à des personnalités d'autres partis ou sans-étiquette

- Développer, de manière participative, un programme commun pour le redressement de la France

 

Cet appel semblait raisonnable et pragmatique, potentiellement fédérateur, mais les voies sinueuses du centre sont impénétrables.

Je pense pourtant qu'il n'est pas trop tard. Jamais trop tard pour se rassembler et s'élever ensemble. Jamais trop tard pour construire ce que beaucoup de militants et sympathisants souhaitent depuis si longtemps : un centre uni, une alternative démocrate réellement indépendante.

Et si ça n'est pas pour cette élection, ce sera pour la suivante.

Et si ça n'est pas avec ces leaders, ce sera avec d'autres...

 

www.desmotscrates.com

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 4 mars 18:25

    J’ai toujours pensé que la vraie nature des français étaient au centre. Ils sont plutôt solidaires et pas anti-libéral. Il y a comme dans tout, des niveaux d’acceptation autant dans le partage, la redistribution, la solidarité, les niveaux d’enrichissement, etc ... mais dans toutes les réactions que l’on peut voir ou entendre, c’est plutôt centriste. Au petit jeu droite/gauche, c’est du 51/49, plus ou moins à chaque élection. Petite preuve, que ça oscille au milieu.
    Paradoxalement, c’est difficile d’être centriste. Le parti n’existe pas vraiment mais des multitudes que vous ne retrouvez pas forcément à chaque élection surtout les locales. Très gros manque de constance.
    Le très, très gros défaut de tous les partis centristes est de ne pas avoir de patience. Donc ils s’allient très rapidement, d’une manière ou d’une autre, avec nos 2 dynasties parlementaires. En conclusion, pour le « consommateur », c’est équivalent, un jour ou l’autre, à avoir voté PS ou LR. Ce n’était pas le but recherché mais cela devient la conclusion effective.
    Pour moi, le pire, est qu’au jeu du 51/49, si un parti centriste se plaçait à 10% entre 2 blocs à 45% : il ferait la pluie et le beau temps à l’assemblée. Pas besoin d’une majorité pour gouverner en sous main et totalement possible car ce serait un parti centriste. Un parti extrême ne pourrait le faire car extrême.
    Il est à noter que le seul parti qui ait pu s’imposer, ces derniers 30 ans, en terme de voix et pas forcément en terme de représentation (proportionnelle ?) est le FN. Et le FN ne s’est alliè à personne. Et si il l’avait fait, il serait au niveau des écologistes ou du PCF. Le seul point où je leur reconnais ... une intelligence.


    • Olivier Des Mots Crates Olivier Des Mots Crates 4 mars 18:51

      @Frédéric Van der Beken 100% d’accord ! J’espere que vous êtes engagé d’une manière ou d’une autre pour contribuer à changer exactement ce que vous expliquez ! :)

      « Le très, très gros défaut de tous les partis centristes est de ne pas avoir de patience. Donc ils s’allient très rapidement, d’une manière ou d’une autre, avec nos 2 dynasties parlementaires », c’est tout à fait ca... merci pour votre commentaire.

    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 4 mars 19:28

      @Olivier Des Mots Crates
      Engagement dans un parti non (gros manque de temps), dans l’expression : je tente avec peu de succès.
      https://www.change.org/p/pour-le-renouveau-de-la-d%C3%A9mocratie
      et là http://www.vedex.com/1000000emplois


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 4 mars 19:35

      @Olivier Des Mots Crates
      A titre d’exemple, vous pouvez également remarquer la progression de Dupont Aignan (droite pas franchement en admiration devant l’Europe), surtout aux dernières élections. La différence avec les autres petits partis :
      - représenter par le même et pas de bataille de petits chefs
      - ne s’est pas allier ouvertement
      Bayrou aurait pu le faire mais Hollande et maintenant Juppé lui retire toute crédibilité. Pourtant, il avait fait un très bon score au lancement du Modem . Il n’a pas su surfé. L’électeur n’est pas très nuancé et très basique.


    • Olivier Des Mots Crates Olivier Des Mots Crates 5 mars 18:45

      @Frédéric Van der Beken bien d’accord avec ces points ! Je n’ai pas réussi à signer, erreur sur le site, je vais voir si ca vient de mon profil. Très difficile de faire fonctionner une pétition si une n’a pas une visibilité initiale en effet ! J’espère que vous continuerai à vous exprimer, à votre rythme, je passe aussi des semaines sans rien faire, et puis je m’active... en fonction de mon emploi du temps. Je pense que l’important c’est de le faire.


    • Le421 Le421 4 mars 20:58

      Le gros problème du « centre », c’est qu’ils se retrouvent à gauche du PS et c’est très difficile pour eux de gérer cela... Tactiquement et politiquement !!


      • GOLLENTZ Serge / COLOR (---.---.133.196) 4 mars 22:22

        Bonsoir Olivier,

        J’apprécie votre texte. En tant que militant MODEM, après la honte des Régionales (candidats dit « centristes » mais imposé par le parti P.R.) , j’attend que 2016 soit l’année du centrisme. J’espère que nos amis de l’UDI opteront le 20/03 pour l’indépendance. Ensuite, il faudra imposer à nos leaders de se rencontrer (en particulier BAYROU et LAGARDE) pour construire un programme pour la France, et choisir ensemble le candidat centriste à la Présidentielle. 

        • exocet exocet 4 mars 23:24

          « Et le »centre« dans tout ça ? »

          Vu que le Gouvernement socialiste, son Premier Ministre Manuel Vals en tête, fait une politique Sarkozyste....
          Entre les Républicains et les Socialistes, politiquement, il n’existe plus que l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette...la place qui reste aux centristes, entre les deux, n’existe plus, tout simplement...seules des alliances avec l’un ou l’autre des deux grands partis peut permettre aux centristes d’exister...
          c’est mon opinion...


          • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 7 mars 11:43

            @exocet
            « seules des alliances avec l’un ou l’autre des deux grands partis peut permettre aux centristes d’exister »
            C’est justement s’allier qui te mange. Une goutte de blanc dans un pot de noir n’a jamais fait une peinture grise. Il vaut mieux plutôt prendre le temps que le pot de blanc grossisse mais c’est très, très long et encore plus avec l’absence de proportionnelle ou des promesses électorales (moi président) qui relèvent du mensonge ou du populisme. Explications sur les promesses dont les médias oublient d’informer.


          • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 5 mars 02:03

            La politique se satisfait de dualité simples.

            Le centre de gravité historique que vous évoquez qui se situait entre le salarié et l’employeur. Il a été jusqu’à il y a peu basé sur un arbitrage économique. Et bien c’est fini !

            Cette négociation n’est plus possible car elle dépend désormais de facteurs extérieurs, internationaux. Ces tractations ne font plus le poids face aux prix du marché en Chine (par exemple)
            La nouvelle donne c’est la dualité nationalisme/mondialisme, ou plutôt sa version américaine, en avance de quelques années : conservatisme/progressisme

            Par exemple, le mariage gay, l’hystérie féministe, la surprenante théorie des genres qui s’opposent au renouveau religieux et au conservatisme social. Ou encore la dualité réfugié/envahisseur.

            Dans ce nouveau paradigme, il n’y a plus de place pour un centrisme de type UDI ou Modem, pour le plus grand bonheur du pouvoir économique qui se complait de ne plus se trouver au centre du débat, pouvant placer ses jetons à gauche ou à droite au gré de leurs intérêts.

            Le centre est donc voué à disparaître en France.


            • Olivier Des Mots Crates Olivier Des Mots Crates 5 mars 18:56

              @La Voix De Ton Maître je partage votre analyse, mais évidemment pas votre conclusion. Je pense que le centre peut exister en prenant clairement position sur sa vision de la relation région/nation/europe/monde et en revenant aux bases du libéralisme démocratique de Tocqueville


            • fred.foyn Le p’tit Charles 5 mars 07:44
              A la recherche du centre perdu-mafieux.. ?

              • Tzecoatl (---.---.237.136) 5 mars 11:35

                Personnellement, un bon démocrate se doit d’avoir les mains propres.


                De Hollande, Juppé, Sarkozy, celle qui a encore les mains les plus propres, c’est Mme le Pen, à l’image de Trump aux US.
                Les partis de droite et de gauche jouent sur les peurs fascistes.
                La définition du fascisme est, d’après Mussolini, l’alliance des forces du pouvoir et du capital.
                Le capitalisme de connivence en est une forme atténuée.

                Il reste Mélenchon, dont l’esprit politique permet de contrebalancer l’esprit de pouvoir par le capital, qui est essentiellement fictif.

                Il est l’un des rares de nos jours à apporter une critique personnelle, afin de contourner l’idiocratie qui se joue sous nos yeux, ou qui ne procède que par outrage. Il reste, chez lui, ce côté intellectuel nécessaire à la fonction politique.

                Quand au centrisme, son pouvoir de séduction n’est pas particulièrement visible, ni lisible.


                Et oui, la démocratie lave plus blanc que blanc.

                • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 7 mars 11:34

                  @Tzecoatl
                  « celle qui a encore les mains les plus propres, c’est Mme le Pen »
                  Tant que vous n’ êtes pas aux affaires ou si peu ... ça reste à peu près propre. C’est après que ça se gâte et surtout quand vous y êtes 20 ou 30 ans.

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès