Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « A m’sieur Copé, vous lui mettriez combien ? »

« A m’sieur Copé, vous lui mettriez combien ? »

Dans une rue de Meaux...

Le journaliste à Jean-François Copé : 

- "C'est la première fois que vous vous produisez en public ?" 

Copé, se mordant les lèvres, arborant un air modeste qu'on ne lui connaissait pas : 

-" Heu eu..... , non j'ai déjà fait des p'tits concerts mais voilà... 

- Uniquement sur Meaux ?" 

J.F., plaisantant pour masquer un début de gêne : 

- "Ouhai..., je n'ai pas encore commencé les tournées en province, je m'empresse (retour au vocabulaire plus distingué) de vous le dire, c'est pas (tiens à nouveau la langue familière !) prévu comme ça ! 

Puis, se voulant sérieux : 

- "Non, mais on joue comme ça parce que c'est aussi une manière pour moi de...de dire combien pour moi (encore ! égocentrique J.F. ?) ce festival de musique, je m'y implique à fond kouââââ... (là, on sent le politique qui resurgit), voilàààà.. 

Insistance du journaliste : 

-" Vous êtes un peu stressé quand même alors ?" 

J.F., après une seconde d'hésitation (le temps probablement de penser "quel connard !"), concéde : 

-"Un peu stressé quand même, oui ..." 

Grand sourire tentant de dissimuler une gêne inhabituelle... 

L'autre insiste lourdement : 

- "Vous êtes quand même habitué à vous produire devant des personnes !" 

Sourire, regard qui se détourne de la caméra pour mieux chercher la réplique pour finalement avouer : 

-" Oui mais pas en musique ; la musique, c'est aut' chose... " 

Pour aussitôt se reprendre, un rien maladroit : 

-"Non mais ça va, vouzinquiétez pas, ça va aller ! " (méthode Coué ?) 

Sur scène ...

Un musicien : 

-" Jean-François Copé au piano !!!!" 

Bon, il faut dire que c'est pas vraiment un piano : un synthé cinq octaves, toucher léger (haut de gamme, attention !), Yamaha Tyros. 

Et le voilà qui commence à jouer, se voulant confiant, un coup d'oeil sur la partition qu'il doit connaître par coeur... Franchement, on sent qu'il a "travaillé" sa main droite sur ce morceau, se fiant aux autres musiciens pour l'accompagnement, la main gauche, "se sentant filmée", s'efforçant de plaquer quelques rares accords qui semblent bien superflus.... Pour le jeu en accords main droite, on repassera, mais cette technique nécessite un véritable travail réservé aux pros ou du moins semi-pros... Zoom sur le talon droit battant la mesure... Puis retour sur l'assistance avec notre besogneux journaleux questionnant une dame d'un certain âge : 

-"C'est la première fois que vous voyez monsieur Copé jouer du " piano" ? 

-"Non absolument pas ! Il vient souvent au bal des Anciens interpréter également " des choses "... Les gens sont très contents ; on voit qu'il fait réellement partie de la ville..." 

Puis, un "jeune" d'environ 17 ans : 

-" Pour " moi " qui " fais " du piano chez " moi " (attention, hein, c'est pas un profane, il possède un avis " autorisé "), il joue très bien ! 

L'autre avec la question qui tue : 

-" Une note de 1 à 10, " tu " (il a pas encore lu la nouvelle circulaire de déontologie de M.Valls), lui mettrais combien ?

L'ado, fayot comme pas un : 

-"Heu, neuf et demi !" 

Nouvel interviewé : 

-" Oui, j'ai le même recueil : Easy Django ! (aïe, là ça fait mal !) ; c'est un très bon livre ! Il joue très bien les notes !" 

-"Vous lui mettriez combien à monsieur Copé ? " 

-" C'est parce que je l'aime bien "quand même" : huit sur dix ! "(ton définitif), pour ajouter "on n'est pas à l'école des fans, mais huit sur dix, allez !" (emballé, pesé ?) 

Pour finir par le dernier : 

-" En tant que musicien, ça va, il est pas exceptionnel mais ça va ! (double hochement de tête pour se persuader) 

L'habituelle question : 

-" Vous lui mettriez combien ? " 

L'autre : 

-" Un p'tit sept ? " 

-" un sept !? " 

Sourire de l'interviewé : 

-" Oui, ça m'plaît bien ! " 

Léger rire... 

Jean-François Copé a laissé entendre qu'il aurait souhaité parfois avoir fait une carrière en tant que pianiste de jazz.

Au cas où son match contre Fillon tournerait en sa défaveur l'an prochain, peut-être ce vieux rêve deviendra-t-il réalité ?...


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • lebreton 24 décembre 2012 13:56

    @ l’auteur. copé je le décore ,apres on le fout aux baumettes ,ça le changeras de la piscine de takiedhine , je voudrai pas jeter ses gens comme tapie a mes chiens ils deviendraient enragés ! la prison a vie et la crémation et la dispertion des cendres ,comme pour ben laden ,tients c’est une idée qu’ont bien euent leur potes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Redj Redj 24 décembre 2012 15:49

      A la question « A m’sieur Copé, vous lui mettriez combien ? », moi je réponds « une bonne dizaine de baffes ! » *smiley)


      • gaston gaston 24 décembre 2012 17:35

        je pense que si un jour ce guignol ce présente et par miracle est élu président il battra le record de président le plus minable et incompétent de la cinquième république détenu par son « ami » sarkonzy !


        • OMAR 24 décembre 2012 18:28

          Omar 33

          Copé joue du piano comme Hitler faisait de la peinture...


          • Wendigo Wendigo 24 décembre 2012 18:52
            « A m’sieur Copé, vous lui mettriez combien ? »

             Deux giffles !

            • Zobi Zobi 24 décembre 2012 19:31

              Il y avait le Brie de Meaux, et bien voici maintenant le Débris de Meaux...


              • ZERO ET.....UN PAIN DANS SA SALE GUEULE...DE VOYOU AVOCAT D AFFAIRES


              • magma magma 26 décembre 2012 19:50

                moi je dirais « bon tant pis ». ce qui est a souligner plus que le niveau scolaire sans envergure, pas de feeling, c’est le coté ringard des morceaux comme quoi on dirait toujours qu’un politique n’a jamais été jeune (hein m’sieur dupont fainéant)

                le pire c’est les commentaires étrangement embalés du public, pas de mec qui disent « c’est de la daube » y en a même un qui joue du piano chez lui et qui mettrait 7/10, (alors que keith jarreth ne receuillerait que 5/10 par contre. Bonjour le lèchage ou le’article complaisant a déjaut d’ un c.. plaisant

                quand au son, c’est du ringardisime pur jus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Guy BELLOY

Guy BELLOY

Retraité


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès