Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > A Nantes, Marine Le Pen parle islam radical, immigration, insécurité, (...)

A Nantes, Marine Le Pen parle islam radical, immigration, insécurité, Libye, Qatar, Afrique

Marine Le Pen a tenu meeting sous un chapiteau, au lieudit Port Lavigne à Bouguenais près de Nantes le dimanche 25 mars.

Faisant suite aux crimes de Montauban et de Toulouse, les thèmes de l'islam radical, de l'immigration massive et de l'insécurité ne pouvaient que s'imposer. Marine Le Pen les relia entre eux sans langue de bois, mais elle fit aussi la distinction entre islam et islamisme, et invita les musulmans modérés à la rejoindre.

La candidate a développé un programme complet sur ces sujets, une série de mesures concrètes, réalisables et fermes.

Mais avant de pouvoir tenir meeting, que de péripéties ... Aucune salle ne voulut l'accepter à Nantes, Saint-Nazaire ou Vannes. D'où cette installation sous tente à Bouguenais, dans la banlieue de Nantes.

Samedi encore, il n'était pas certain que la réunion soit autorisée. La sécurité, parait-il. Ce n'est qu'en lisant le journal de dimanche matin que les personnes interessées surent que, oui, elles pouvaient venir. Elles vinrent à 1500, et le meeting fut en outre suivi sur internet par un public de 4500 personnes par moments :

Une contre-manifestation rassembla une centaine de personnes, sans parvenir à perturber la réunion.

Ce fut un grand meeting, cohérent dans ces thématiques, ou plutôt dans sa thématique unique vue sous différents angles : immigration massive, islamisme radical, insécurité, rejet imposé de l'Histoire de France et de l'identité française. La candidate traita aussi des sujets de politique internationale connexes, fustigeant la guerre en Lybie et l'immixtion du Qatar dans nos affaires, appelant au soutien de l'Afrique francophone.

De ce discours de plus d'une heure, qui commença par un hommage aux victimes de Merah,nous extrairons les principales propositions concrètes.

Islam radical

Il faut "mettre à genoux l'islam radical" et appliquer à l'islam une stricte laïcité, allant jusqu'au contrôle des prêches dans les mosquées.

Ceux qui reviendront de pays connus pour organiser des entraînements au jihad seront expulsés s'ils sont étrangers. S'ils sont français, ils seront surveillés de près et astreints au port d'un bracelet électronique permanent.

Les mariages forcés, phénomène qui tend à devenir massif, seront réprimés.

Il faudra reconquérir "chaque centimètre carré de la République" et mettre fin à "la loi de l'islam radical" : filles obligées de porter le voile, musulmans obligés de faire le ramadan, absence de porc dans les cantines. Piscines, hôpitaux, mariages forcés... (Le public hurle"Marine, Marine" !)

Mais il faudra faire attention aux "risques d'amalgames" avec les musulmans de France. Pour éviter ces risques, on ne doit pas nous "imposer" des étrangers. Ne doivent être admis sur notre sol que ceux que nous aurons choisis.

Il faut "libérer les français musulmans" de l'islam radical. La candidate critique le multiculturalisme et le communautarisme : "Ni les origines, ni la religion" ne doivent "déborder de la sphère privée".

Marine Le Pen appelle les musulmans à "se libérer" de "l'islamogauchisme" et à la rejoindre.
 

Qatar, Lybie, Afrique

La candidate dénonça l'immixion du Qatar dans les affaires françaises, avec la bénédiction des autorités : rachat de clubs de football (pour gagner en influence sur la jeunesse des quartiers), financement d'entreprises communautaristes. Le Qatar finance le jihadisme en Tunisie et en Libye, souligna-t-elle. Marine Le Pen dénonça aussi les conventions fiscales qui exemptent d'impôts les riches Qataris installés en France alors que les Français, même les plus modestes, croulent sous les taxes. Et elle souligna le rôle du Qatar dans l'invitation au congrès de l'UOIF du prédicateur jihadiste Al Qawadari qui aurait projeté de venir en France, non avec un visa comme on l'avait cru au départ mais avec un passeport diplomatique qatari (sur cette terrible affaire, voir ces sources 1234).

Elle dénonça la désastreuse opération en Lybie à l'instigation de l'ineffable Bernard-Henri Levy, opération qui a abouti à installer un régime islamiste, à placer la Lybie sur la voie de l'éclatement, et à déstabiliser tout l'ouest de l'Afrique.

Elle souligna aussi que l'Afrique devait continuer à être aidée ("La francophonie nous crée des devoirs") mais qu'en contrepartie elle devait aider au contrôle des flux migratoires et reprendre ses clandestins.

Drogue et délinquance

"C'en sera terminé de la culture de l'excuse." Viendra l'heure de la "tolérance zéro"

La candidate poursuit :

La droite s'est "rangée au laxisme" de gauche. Les quartiers sont laissés "aux mains des caïds et des imams fanatiques". "On achète la paix civile" à coup de "milliards pris dans la poche du contribuable". Ordres sont donnés aux policiers de ne pas agir, de ne rien dire. 

Or, la République doit être partout chez elle. Il faut reprendre le terrain dans les quartiers dont certains sont tombés aux mains du deal et de l'islam. Si elle est élue, "partout les forces de l'ordre rentreront, partout elle retrouveront le pouvoir". Les territoires perdus de la République le sont actuellement du fait de la lâcheté des politiques qui, pour éviter l'émeute, achètent la paix sociale. Il faudra entrer dans chaque cave pour en retirer drogue et armes.

Il faudra reconstituer les effectifs de police mis à mal par les suppressions de postes, et surtout les réarmer moralement et leur permettre de lutter. S'ils font usage de leur arme, ils doivent bénéficier d'une présomption de légitime défense.

Le nombre de places de prison doit être mis à niveau. Les peines doivent être exécutées. Les remises de peines automatiques doivent être supprimées.

En revanche, on cessera de rechercher des délinquants artificiellement parmi les honnètes gens (chasse aux automobilistes).

Droit du sol et regroupement familial

Marine Le Pen limitera l'immigration légale à 10 000 entrées par an, contre 200 000 aujourd'hui.

Elle supprimera le droit du sol. "Etre Français est une fierté, pas un droit".

Comment Merah, dont les parents sont algériens est-il devenu Français ? s'interroge-t-elle.

Chaque année, "des milliers de délinquants acquierrent automatiquement la nationalité française" à leurs 18 ans. Avec "10, 15, 20 condamnations à leur casier".

Pour regagner la maîtrise de ses frontières, la France sortira de l'espace Schengen.

Immigration clandestine

"Combien de Mohamed Merah" dans les clandestins qui arrivent chaque jour ?"

L'influence de l'"islam radical, qui s'aggrave d'année en année, est le résultat de "l'immigration de masse" souhaitée par le Medef, dont Mélenchon se fait l'allié objectif quand il veut"régulariser tous les clandestins". Avec un peu d'ironie, la candidate souligne que Laurence Parisot, patronne des patrons, critique Marine Le Pen et pas Mélenchon !

L'entrée illégale sur le territoire sera traitée comme le délit qu'elle est. Les possibilités de régularisation (qui reviennent à récompenser le mépris de nos lois) seront entièrement supprimées. Les manifestations de clandestins ou de soutien aux clandestins seront interdites.

Histoire de France et identité française

La nationalité française devient "un simple papier", constate la candidate. Il faut "combattre cette idéologie anti-française".

Il faut réenseigner l'Histoire de France à l'école. "De l'Histoire de France, nous prenons tout, l'ombre et les lumières".

Marine Le Pen alla jusqu'à dire :"Tous les enfants de France ont pour ancêtres les Gaulois". Elle précisa qu'il s'agissait bien sur d'une filiation morale et ajouta, avec un peu d'ironie, qu'elle laissait la génétique aux socialistes, qui veulent retirer le mot "race" de la Constitution.

Il faut lutter contre le racisme anti-français. Il sera poursuivi si elle est élue.

"Tous les enfants de France" doivent connaître Clovis et les autres grands hommes jusqu'à De Gaulle. Ils doivent vibrer au sacre de Reims et à la victoire discours de Valmy. Et bien entendu, se reconnaître en "Jeanne, la sainte de la Patrie". Il faut enseigner une Histoire qui"apprend à aimer son pays".


Moyenne des avis sur cet article :  3.05/5   (86 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • FRIDA FRIDA 26 mars 2012 10:16

    @L’auteur

    Je peux comprendre que vous militez pour votre parti et défendre le FN et Marine Le Pen, mais à en arriver de perdre toute capacité de critique c’est bien dommage,

    j’ai écouté son discours, mais j’étais ulcérée d’entendre cette phrase que semble-t-il ne vous pose pas de problème éthique ou de conscience :

    « Combien de Mohamed Merah » dans les clandestins qui arrivent chaque jour "

    quel est le rapport entre le parcours criminel de Mohamed Merah et de pauvres malheureux souvent en detresse, et qui payent cher leur souhait de rejoindre l’autre rive. Critiquer l’immigration ne doit pas nous laisser verser vers l’insensibilité et l’indéffence envers ses semblables mais si nos intérêts ne sont pas les mêmes.

    Cordialement

     


    • HELIOS HELIOS 26 mars 2012 11:28

      .... et de pauvres malheureux souvent en detresse, et qui payent cher leur souhait de rejoindre l’autre rive....

      Je vais me faire l’avocat du diable, mais en réponse a votre phrase, qui est pret a poser la question :

      ... et de pauvres malheureux souvent en detresse, et qui payent cher leur souhait de rejoindre LE QUATAR, pays riche, musulman et sur le même continent ?

      Je n’approuve pas la xenophobie (il n’est pas question de racisme ici), mais je comprends parfaitement qu’un controle de l’immigration est necessaire. Marine Le Pen n’est pas la seule a le faire. Les USA le font, mais la majorité des pays europeens le fait aussi. Les pays musulmans le font et ce qui est pire chez eux, c’est qu’ils le font pour des raisons raciales et culturelles...

      Les pauvres malheureux, comme vous le dites, savent bien choisir l’endroit où ils souhaitent s’installer.... Nous sommes prets a les accueillir s’ils sont prets a s’integrer. S’ils ne le sont pas, alors, qu’ils restent chez eux ou bien qu’il trouvent d’autres endroits plus « accueillants ».


      (nb, si avec ça je ne bat pas mon record de moinssage...)


    • FRIDA FRIDA 26 mars 2012 11:48

      @Hélios,

      le contrôle de l’immigration n’est pas le propos de mon commentaire, vous orientez le sens de mon post,

      il s’agit de sa phrase que je trouve indécente. Parce que un immigré n’est pas un criminel tueur de soldats et d’enfants.


    • FRIDA FRIDA 26 mars 2012 13:26

      @Soulmanfred

      Cela leur reste en travers de la gorge qu’il soit bien un Français, s’ils pouvait remoner le temps et la lui enlever

      vous n’avez qu’à voire la polémique sur son enterrement, j’y avais pensé dés le début en proposant de le dissoudre dans l’acide pour ne plus confronter leurs responsibalités.

      L’Algérie ne veut pas du corps et les musulmans de Toulouse ne le veulent pas dans leur carré du cimetière, ils ont peur que les autres tombes soient profanées, dit-ils,

      on en a pas fini avec cette histoire 


    • Catherine Segurane Catherine Segurane 26 mars 2012 13:44

      @ Soulmanfred, Frida et d’autres

      Que Merah puisse être Français de papiers sans être Français de sang ni de couer, c’est bien ça le problème.

      C’est bien à éviter que ce genre de situation continue à se multiplier à l’avenir que Marine doit travailler.


    • docdory docdory 26 mars 2012 14:14

      @ Frida

      Il faudrait éviter l’angélisme.
      40% des tunisiens vivant en France en situation régulière et ayant voté aux récentes élections tunisiennes ont voté pour le parti islamiste Ennhada, c’est à dire pour des gens dont la dangerosité pour le monde est presque aussi élevée ( et probablement beaucoup plus élevée à moyen terme ) que celle de Mohamed Merah.
      Sur ces 40% de tunisiens ayant voté islamiste, il n’est pas irréaliste de penser que la plupart d’entre eux rejette fondamentalement les principes de base de la République française, pays dans lequel pourtant ils résident habituellement. Il n’est pas non plus irréaliste de penser que entre un et dix pour cent d’entre eux ne désapprouvent pas à 100% les exactions de Mohamed Merah, et que un pour mille ne demande qu’à devenir un apprenti djihadiste...
      Il n’y a aucune raison que cette proportion ne soit pas la même chez les immigrés clandestins en provenance de pays musulmans.

    • FRIDA FRIDA 26 mars 2012 14:52

      @Doctory,

      votre post j’aurai pu l’écrire, mais une fois dit on n’est pas avancé en pensant que c’est la faute aux immigrés alros que tout a été fait pour encourager cette montée de l’islamisme radicale, il faut se poser la question de savoir qui tire profit de cet état de fait.

      Je suis même très pessimiste, parce que le diagnostique vous faite je l’observe et il m’inquiète, et je ne reproche pasà Marine Le Pen de soulever des problématiques de la société Française, n’oubliez pas qu’un Français dit de « souche » peut également se radicaliser et épouser la cause palestinienne et musulmane et faire comme Merah, comme il y en a d’autres aussi de « souche » qui lui trouverons des justifications voire même le cautionner, pourquoi focaliser uniquement sur ceux issues de l’immigration pour montrer leur loyalisme envers la France.

      Ce qui s’est passé en Lybie et se qui se passe en Syrie, nous reviendra à la figure, parce que c’est bien beau de crier haro sur l’islame radical en même temps armer des hordes de salafistes qui mettent des pays à feu et à sang. Il a fallu plonger dans le cauchemar Merah pour que le gouvernement intedise la venu de Al Qaradawi, et l’idéologie de ce type est arrivé bien longtemps avant lui dans la société française avant même sa venue

      Ce qui s’est passé en Tunisie est triste, mais le prosélytisme islamiste est financé et encouragé par des Etats comme l’Arabie Saoudite et le Qatar comme arme contre l’Iran, cela arrange les Occidentaux pour le moment malgrè les nuisances que cela génère pour eux, mais c’est une arme contre l’Iran, ils ne veulent pas que cet Etat ait l’arme nucléaire, tandis que l’Arabie Saoudite et le Qatar ne veulent pas la remise en cause de leur dogme religieux et se méfie des chiites de leur population.

      C’est le mariage entre le carpe et le lapin qui nous donnent ce montre hybride.

      Mon analyse n’est peut être pas assez juste.

      La difficulté réside dans le fait que les musulmans n’ont jamais vécu dans un système ou il y a séparations stricte entre la religion et le poltiique, donc ils sont amenés tout naturellement à voter pour des partis islamistes sans a priori, cela ne doit pas être interprété comme une hostilité contre l’Occident, mais une inspiration pour le changement, c’est le manque d’une classe d’intellectuels qui puisse exercer une influence et encourager vers la liberté de l’expression critique de religion, mais quand vous voyez que même en France on ne peux critiquer l’islam sans être traité d’islamophobe, vous imaginerez facilement ce qui l’on est dans ces pays. Pourtant il y a des femmes et hommes qui ont un courage admirable et s’opposent à cette montée du religieux et tentent de changer les mentalités.


    • Nums Nums 26 mars 2012 15:37

      " sans être Français de sang ni de couer « 


      Affirmation gratuite !

      Il est évident que je ne défends pas Mérah, mais est-ce parce qu’il a précisé qu’il a »mis la France à genoux" comme aurait pu le faire un vulgaire Mesrine qu’il voulait en fait mentionner qu’il a niqué la France ?

      Vraiment, cette tragédie aura été du pain béni pour la droite, qu’elle soit dure ou extrême...

      Petite digression :

      Je ne dis pas qu’il n’y a pas matière à débattre sur le phénomène d’une immigration de masse dans un pays où il y a près 4,9 millions de chômeurs et 10 millions de mal lôgés : http://www.ladepeche.fr/article/2012/02/02/1275933-dix-millions-de-mal-loges-en-france-du-jamais-vu.html

      Mais franchement, je vais me répéter, cette obsession de l’immigré tourne vraiment au délire. Vous vous trompez de cible.

    • FRIDA FRIDA 26 mars 2012 16:05

      @Cool Mel

      votre premier paragraphe est aussi stupide que la réflexion d’Azouz Begag, comme quoi, la bêtise est une chose que vous partagez avec lui faute d’avoir à partager le lien du sang et surtout la sagesse et la mesure. 


    • legrind legrind 26 mars 2012 17:09

      Merah n’était pas un immigré 

      Le français qui voulait mettre la France à genoux, bon maintenant c’est clair que la nationalité française a été bradée non ? Mais c’est bien, qu’on continue comme ça..

    • appoline appoline 26 mars 2012 18:12

      Frida,

      Cela ne prouve qu’une chose, la difficulté des descendants d’immigrés à s’intégrer car leurs parents les bassinent du soir au matin avec le bled, allah, la religion. Ne confondez pas tout, vous n’êtes pas sans savoir que plus de 60 % des détenus sont étrangers ou d’origine étrangère. Il est plus que nécessaire de mettre un frein à cette immigration car cela va mal se terminer, devinez qui mettra le feu au poudre. Regardez les forums en règle générale, les propos des étrangers sont haineux, malveillants, le nier est une grave erreur. J’ignore dans quel quartier vous vivez, mais dans les grandes villes cela sent de plus en plus le roussi. Ca, c’est une réalité et ça n’a rien à voir avec la xénophobie.

    • PapaDop PapaDop 26 mars 2012 18:25

      @ FRIDA ,Et les autres smiley ,

      " (...)

      Mohamed Merah avait donc 23 ans. Il était connu de tous dans son quartier, et au-delà. Gentil, disaient-ils, serviable et ne correspondant en rien, selon eux, à cette image du « salafiste jihadiste extrémiste » prêt à tuer pour une cause religieuse ou politique. Son avocat l’a connu et défendu pour des délits allant du vol au brigandage et il n’avait décelé aucune inclinaison religieuse et encore moins salafiste. Il venait d’être condamné par la justice, il volait, conduisait sans permis et, deux semaines avant les faits, se trouvait en boîte de nuit tout sourire et, selon les témoins, d’humeur très joyeuse et festive. Il s’était rendu en Afghanistan et au Pakistan en 2010 et 2011 et il avait également essayé d’intégrer l’armée française mais sans succès compte tenu de ses antécédents judiciaires. A la lecture des faits et de sa courte biographie, Mohamed Merah apparaît comme un grand adolescent, un enfant, désœuvré, perdu, dont le cœur est, de l’avis de tous, affectueux, mais dont les pensées étaient brouillées, perturbées et particulièrement incohérentes, comme on s’en est rendu compte pendant les longues heures de son dialogue avec les forces de police alors qu’il était assiégé. Il était un peu équilibré, provocateur, assassin assumé sans, nous dit-on, être suicidaire. Il voulait, disait-il, « donner une leçon à la France ».

      Le problème de Mohamed Merah n’était ni la religion ni la politique. Citoyen français frustré de ne pas trouver sa place, sa dignité, et le sens de la vie dans son pays, il va trouver deux causes politiques pour exprimer son dépit : les peuples afghan et palestinien. Il s’attaque à des symboles, l’armée, et tue juifs, chrétiens, musulmans sans distinction. Il exprime une pensée politique d’un jeune adulte dérouté qui n’est habité ni par les valeurs de l’islam, ni par des pensées racistes ou antisémites. Jeune, désorienté, il a tiré sur des repères qui avaient surtout la force et le sens de leur visibilité. Ni plus ni moins. Un pauvre garçon, coupable et à condamner, sans l’ombre d’un doute, même s’il fut lui-même la victime d’un ordre social qui l’avait déjà condamné, lui et des millions d’autres, à la marginalité, à la non reconnaissance de son statut de citoyen à égalité de droit et de chance. Mohamed, au nom si caractérisé, fut un citoyen français issu de l’immigration avant de devenir un terroriste d’origine immigrée. Son destin fut très tôt enchaîné à la perception que l’on avait de ses origines. Dans la provocation, il a bouclé la boucle : il s’est perdu dans cette image, autant déformée que dégradante, pour devenir « l’autre » définitif. Pour les Français de France, il n’y a plus rien de français chez l’Arabo-musulman Mohamed.

      Il n’y a pas à excuser son acte. Espérons néanmoins que la France entende une leçon que Mohamed Merah n’avait ni l’intention ni les moyens de lui donner : il était français, comme toutes ses victimes (au nom de quelle logique étrange, d’ailleurs, les a-t-on différenciés et catégorisés sur la base leur religion ?), et s’est senti systématiquement renvoyé à ses origines par sa couleur et à sa religion par son nom. L’immense majorité des Mohamed, des Fatima ou des Ahmed des cités et des banlieues sont français et ce qu’ils veulent c’est l’égalité, la dignité, la sécurité, un travail et un logement. Ils sont culturellement et religieusement intégrés et leur problème est avant tout d’ordre social et économique. L’histoire de Mohamed Merah renvoit la France à son miroir : il finit jihadiste sans réelle conviction après avoir été un citoyen sans réelle dignité. Cela n’excuse rien, encore une fois, mais c’est bien là que se terre un enseignement crucial.

      On nous a annoncé que la campagne électorale s’était arrêtée pendant deux jours. Il n’en fut rien. Cet arrêt même fut politique. A un mois des élections, tous les analystes et les journalistes, se demandent qui saura le mieux rebondir, ou instrumentaliser l’affaire. Nicolas Sarkozy, en position de Président rassembleur, a dans les mains des atouts conséquents. Les meurtres de Toulouse vont naturellement déplacer le curseur des élections présidentielles sur les thèmes favoris de la droite et surtout de l’ extrême- droite, avec les débats sur la question de l’insécurité, de l’immigration, de l’islamisme violent, et bien sûr la scène internationale en relation avec l’Afghanistan, Israël et la Palestine. C’est dans ces domaines que le Président Sarkozy est le mieux à son aise : gestionnaire de crise, il pourra à la fois naturellement chasser sur les terres du Front National et exposer jusqu’à l’hypertrophie sa stature internationale où son bilan est moins mauvais. Les jeux ne sont pas faits et les prochaines semaines peuvent nous apporter leur lot de surprises. En France comme à l’étranger. Tous les autres candidats sont dans l’attente, comme tétanisés à l’idée de faire un faux pas : Nicolas Sarkozy est en position de force symbolique. Ce statut aura un poids certain même si rien n’est assuré.

      A l’observation de ces jeux et gesticulations, on se sent envahi par un malaise. Les victimes, les morts, les familles, les vraies questions sociales et politiques semblent être secondaires. Nous sommes dans le temps du calcul et des stratégies : les politiques jouent du pouvoir des symboles autant que Mohamed Merah visaient ces symboles dans son impuissance. Les thèmes s’invitent dans la campagne électorale au gré des émotions et du spectacle. On parlera de l’intégration, de l’islamisme, de l’islam, de l’antisémitisme, de la sécurité, de l’immigration, des banlieues perdues, des relations internationales et ce non comme des démocrates à l’écoute des peuples mais de plus en plus comme des populistes, qui instrumentalisent les événements et se jouent des peuples. Le Président joue au Président et ses opposants veulent prouver qu’ils sont de dignes prétendants. On aurait aimé de vrais débats politiques, on devra se contenter de numéros d’équilibristes, de mises en scène, de tentatives de récupération aussi habiles que malsaines.

      A Toulouse et Montauban, la France s’est effectivement retrouvée face à son miroir : cette crise a révélé, si besoin était, que les candidats ont cessé de faire de la politique, non pas seulement deux jours durant en hommage aux victimes, mais depuis bien des années. Cela fait bien longtemps en effet que les vrais problèmes sociaux et économiques ne sont pas abordés et qu’une partie des citoyens français sont traités comme des citoyens de seconde catégorie. Mohamed Merah était un Français (dont le comportement était aussi éloigné du message du Coran que des textes de Voltaire) : Est-ce donc si difficile à concevoir et à admettre ? Cela fait donc si mal ? Tel est bien le problème français."

      Source : 
      Tariqramadan.com

    • Nums Nums 26 mars 2012 19:16

      " Cela ne prouve qu’une chose, la difficulté des descendants d’immigrés à s’intégrer  « 


      Surtout quand nous les Gaulois, on aurait plutôt tendance à les discriminer. Et si on parlait du taux de chômage des diplômés »tête en plomb" issus des quartiers ?

      Si t’étais patron Appolline, à compétences et expérience strictement égale, tu aurais le choix entre un Gaulois et un descendant d’immigré, tu embaucherais lequel ?

      Inutile de répondre, tout le monde connaît déjà la réponse.

      Tu ne peux pas reprocher à quelqu’un de ne pas s’intégrer si toi-même tu ne lui as pas un minimum tendu la main ou plutôt si tu n’as pas daigné vouloir saisir celle qu’il te tendait.

    • titi 27 mars 2012 08:59

      « Nous avons tous des papiers , Merah est né et a grandis en France , il est le résultat de ce que notre société peut donner de pire , pas la société des autres , la notre . »

      Pas d’accord.
      Il est le résultat de ce que donne notre société lorsqu’elle est confrontée à une certaine identitée culturelle et religieuse. En l’espèce, c’est bien cette dernière qui a été déterminante.

      Il était temps qu’on s’en apercoive. Et qu’on admette que toutes les cultures ne sont pas missibles dans le « creuset national ».


    • Vipère Vipère 30 avril 2012 14:58

      Docdory

      Celle qui vous damnait si bien le pion, s’en est allée, en même temps que Paul WILLACH, et de nommer, Lady75 alias Lady Panam qui disait :

      « il faut qu’il mette son grain de sel, dès qu’il est question d’islamisme » !!!

      C’est plus vrai, que jamais !


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2012 15:12

      @Vipère , Vrai ? Lady Paname est partie ?


      J’ aimais beaucoup sa façon Arletty de parler . 

      Dommage .

    • Robert GIL ROBERT GIL 26 mars 2012 10:28

      voici un petit texte a diffuser sans moderation, pour en finir avec les clichés :

      http://2ccr.unblog.fr/2012/03/09/immigration-y-en-a-marre/


      • FRIDA FRIDA 26 mars 2012 10:37

        voici mon article concerant cette phrase

         


      • FRIDA FRIDA 26 mars 2012 10:40

        zut j’ai oublié le lien

        le voici

         


      • FRIDA FRIDA 26 mars 2012 10:42

        Désolée, il y a un problème d’affichage, dernière tentative

        http://reflexionssurlemonde.blogspot.fr/2012/03/marine-le-pen-et-lobsession-de.html

         


      • Voltaire Voltaire 26 mars 2012 10:36

        Vraiment du grand n’importe quoi... Alors que le programme de M Le Pen contenait certaines propositions intéressante, on la voit ici retomber dans une litanie d’accusations et d’exagérations, voire de contre-vérités et de totale affabulation typiques de l’idéologie FN traditionelle.

        Entre démagogie de comptoir (M Le Pen ne poursuivrait plus les conducteurs fauteurs d’accidents ? sympa pour les victimes...), délires sur l’immigration (il y a 60.000 étudiants étrangers qui viennent chaque année étudier en France, on les divise par 10 ? et les 60.000 citoyens européens par an qui obtiennent leur carte de séjour, idem ? et comme si l’amour connaissait des frontières... mon frère s’est marié il y a un an avec une mexicaine, elle reste là-bas... ?), contre-vérité sur les mariages forcés (en nette diminution en France, voir le rapprt de l’INED et INSEE de Christelle Hamel), et réécriture de l’histoire (Clovis un enfant de France ? hilarant... et si on n’est pas catholique, on doit quand même appeler Jeanne d’Arc une sainte ?), l’auteur nous rapporte ici ce qui constitue sans doute un tournant clé chez M Le Pen : la fin d’une tentative de transformation du FN en parti de gouvernement, et un retour aux sources vers la démagogie populiste.

        Il sera intéressant d’en voir les conséquences sur l’électorat. Après avoir échoué à faire fructifier un capital d’intentions de vote très élevé en raison de ses faiblesses sur le plan économique, M Le Pen parviendra t’elle à reconquérir un électorat séduit de nouveau par le discours du président sortant par cette surenchère ?


        • Emmanuel Aguéra LeManu 26 mars 2012 10:48

          « Il faut lutter contre le racisme anti-français »... Notre héroine niçoise frappe encore

          As seguramen rason, cara bugadiera... Issa Nissa !!!


        • latortue latortue 26 mars 2012 11:09

          perso ce qui me choque ,c’est que aucun commentateur ne trouve bizarre que MLP soit empêché de meeting ,c’est une candidate déclarée et légale et elle doit se battre pour pouvoir s’exprimer ,c’est ça qui me choque ,peut importe qu’on soit pour ou contre le FN il a le droit de s’exprimer et personne ne s’offusque les militants de mélenchon lui pourrissent sa campagne partout ou elle passe comme le leur a dit leur candidat ,soit dit en passant bel exemple de démocratie venant d’un candidat dit irréprochable .quand on parle de haine en disant FHAINE la haine et elle dans le camp des opposants au FN .
          le reste n’est que pipotage et cliché habituel d’anti lepenisme primaire .
          Mettez vous une bonne fois pour toute dans la tête, que nous sommes en France, et que tout le monde a le droit je dit bien le droit de voter pour qui il veut ,même si cela dérange certain TOUS les candidats a l’élection ont le droit de s’exprimer .


          • titi 27 mars 2012 09:02

            Non seulement aucun média ne trouve anormal que MLP soit interdite de meeting, mais, info tombée se matin, aucun média ne trouve anormal que Mme Joly « se tourne vers les régions » (sic) pour financer sa campagne....

            Et après on viendra me dire que je ne paie pas assez d’impot !!!


          • FRIDA FRIDA 26 mars 2012 11:18

            @Latortue

            Je suis de même avis que vous pour condamner les manifestations ant-FN, de lui refuser une salle pour tenir un meeting, etc,

            cela ne sert pas un débat démocratique, il est très importantde de discuter les thèses du FN, économiques, politiques, et sociales. Cela va démystifier sa prétention d’être un parti anti-système.

            Il faut reconnaître que c’est un jeu qui arrange bien le FN, qui lui donne la stature de rebelle, d’anti-système, de victime.


            • 65beve 26 mars 2012 11:23

              Bonjour vous autres,

               La valseuse de Vienne a encore frappé !

              cdlt.


              • Catherine Segurane Catherine Segurane 26 mars 2012 13:46

                La danse et la musique ne sont pas encore interdites.

                L’islam n’a pas encore gagné.


              • Nums Nums 26 mars 2012 16:51

                Ce commentaire est aussi débile que d’assimiler l’extrême droite au nazisme...


                Sauf erreur de ma part, je n’ai jamais pointgodwiné sur Avox et pourtant ce ne sont pas les occasions qui manquent.

                Par contre, il est vrai que j’ai déjà assimilé le FN au fascisme Mussolinien en ce qui concerne la répression des manifestations :


                Je faisais allusion aux chemises brunes qui allaient tabasser les ouvriers en grève.

              • Nums Nums 26 mars 2012 19:25
                Vani Shert,

                Oui, en effet, le FN n’a officiellement pas soutenu le nazisme. Par contre, il y a des néo-nazis encartés FN, c’est indéniable. smiley

                Quant à ton histoire de gauchistes violents, je ne nie pas. J’aimerais juste une source.

                « lutter contre l’islamisme est un combat du présent. »

                C’est recevable et nombreux sont ceux, musulmans également, qui ne souhaitent pas que la société Française soit islamisée. Mais franchement, cette obsession du muzz islamiste, ça touche une réalité qui constitue un problème PRIORITAIRE à régler ?

              • Mor Aucon Mor Aucon 26 mars 2012 14:03

                Quel panier de crabes, votre article, très chère donc sûrement luxueuse, dame Catherine.

                La folle a éructé : « « Combien de Mohamed Merah » dans les clandestins qui arrivent chaque jour ?" »

                Au même moment des tas de gens réunis autour d’un cercueil à M’diq, Maroc, se demandaient : « Combien de Imad Ibn Ziaten dans ceux qui partent chaque jour  ? ».


                • Mor Aucon Mor Aucon 26 mars 2012 22:10

                  Vous ne me permettez pas ! Rien que ça ! Allez cirer vos bottes et amidonner vos cols de chemise et revenez nous voir quand vous saurez nous faire rire. Pour l’instant, j’en reste à Charlot et ses coups de cul au monde.


                • Mor Aucon Mor Aucon 26 mars 2012 22:23

                  L’apologue de la blonde aux dents de louve et aux larmes de crocodile, a subtilement calculé : «  Si les musulmans y sont entre 5 et 10 millions et que le 99% est « modéré », c’est-à-dire n’applique pas les enseignements du corant, il reste mathématiquement de 50 000 à 100 000 djihadistes du calibre de Merah. »

                  Ce qui donne de 50 000 à 100 000 français tarés ( selon votre calcul fait avec un boulier phénicien ), une paille comparée aux plusieurs centaines de milliers du FN du calibre de Breivik.


                • Mor Aucon Mor Aucon 26 mars 2012 23:54

                  Quant à ce petit crachat : « le 99% est « modéré », c’est-à-dire n’applique pas les enseignements du corant », il vous révèle beaucoup plus stupide que perfide.

                  Les musulmans peuvent parfaitement interpréter le Coran de la même manière que l’exégèse catholique, par exemple, a transformé le sens littéral des textes. Dès lors, ils appliquent les enseignements du Coran tout aussi bien ou mal que n’importe quel chrétien moderne applique ceux de la Bible. Quoique, quelque part les chrétiens ont été floués en héritant de la mission impossible christique fabriquée par Paul, mais ce n’est qu’un avis personnel. Ben oui, les musulmans n’ont pas l’obligation de tendre l’autre joue, eux. Il y a maldonne, il faut la refaire ou rester tout sourire mais vous ne donnez pas le bon exemple, vous les chrétiens.


                • arobase 26 mars 2012 14:06
                  « A Nantes, Marine Le Pen parle islam radical, immigration, insécurité, Libye, Qatar, Afrique »

                  de quoi voulez vous qu’elle parle d’autre ? de son « programme » bidon, inexistant, inapplicable ?
                  du manque total de compétences dans tous les domaines ? du manque total de personnel capable de gérer un pays ? 
                  qui voudrait remettre la totalité des rênes de son pays, s’il l’aime, dans de telles mains ! 
                  à un parti qui a un tel président d’« honneur » ?

                  alors elle ne parle que de son fond de commerce : les arabes ! 
                   mais ça, ça ne donne à manger à personne !!

                  elle est passée de 30% à 14 %, doublée par Mélenchon et bientôt par bayrou et elle sera à son niveau normal habituel de 5% , son véritable impact.

                  il faudra aussi qu’elle explique pourquoi un candidat à la présidentielle éprouve le besoin impérieux en pleine campagne électorale  d’aller danser à vienne à un bal fréquenté par des nazis, alors que des milliers de leurs victimes, torturés, déportés, sont encore en vie !

                  ce ne sont pas les discours qui font l’élection mais les électeurs. et ils sont loin d’être cons.

                  ses discours continuent à attiser les haines et à diviser, à stigmatiser. après Toulouse c’est indécent et dangeureux d’exciter encore les cerveaux malades. ! 


                  • verminator 26 mars 2012 14:38

                    Vous n’êtes donc pas fatigué de resservir en permanence vos pseudo-théories nazies auxquelles plus personne ne croit, afin de décrédibiliser une eprsonne qui veut parler des vrais problèmes dans ce pays. Son programme est clair et le plus complet que j’ai parcouru au fil de mes visionnages sur les différents sites des partis. Quant à vos prédictions « Nostradamiennes » sur les pourcentages finaux des votes à la présidentielles, elles font plutôt sourire ; attendez-vous à avoir une drôle de surprise... Les cons ne sont pas forcément là où on les croit, à voir votre message ; la haine, c’est vous qui l’entretenez avec vos propos, ne vous méprenez pas à ce sujet.


                  • arobase 26 mars 2012 17:39

                    fatigué ? c’est pas demain la veille que je vais cesser de dénoncer l’innommable. ceux qui ont souffert dans leur chair savent ce que ça veut dire.

                    rien n’est anodin dans une campagne électorale pour la présidentielle. il y a des symboles qui ne trompent pas.

                    dites, si vous le savez, si vous avez une idée , si vous pouvez croire que c’est anodin connaissant l’existence des internationales d’extrême droite en Europe et leur dangerosité, 
                    donnez donc une explication quand au  besoin impérieux en pleine campagne électorale  d’aller danser à vienne à un bal fréquenté par des nazis, alors que des milliers de leurs victimes, torturés, déportés, sont encore en vie !

                    je croit que l’angélisme est de votre coté car les millions de gens qui ont détourné leur vote passant de 30 à 14% ce n’est pas sans raison et vous donnet tort ;

                    ceux là ont plus peur du chômage que des arabes ;



                  • PapaDop PapaDop 26 mars 2012 18:51

                    @ Arobase

                    1 google : bal de vienne >>> on tombe sur le site de l’office national du tourisme.
                    Surprise le fameux bal de vienne est référencé dans la liste de tous les bals de vienne, sa dénomination : Wiener Korporations-Ball.

                    2 retour à google : Wiener Korporations-Ball >>>on clique sur le lien vers Wikipedia. Les germanophones y apprendront qu’il s’agit d’un bal où participe des confréries académiques d’étudiants.

                    3 les non germanophones peuvent demander à un ami de traduire ou bien utiliser reverso (bon site de traduction mais quand même moins efficace que qq un qui sait parler l’allemand).

                    QUESTIONS :
                    1 serait-il possible que le site officiel du tourisme autrichien répertorie un bal antisémite ?
                    2 serait-il possible que l’état autrichien reconnaisse de façon académique 21 « confréries d’étudiants » qui seraient antisémites ?

                    Si on va au bout de la logique de cette arnaque, il faut s’offusquer, s’indigner, réagir, porter plainte devant l’UE contre l’état autrichien, demander que cesse de telles pratiques etc etc.

                    Est-ce fait ? Non, car c’est une vulgaire mascarade sans aucun fondement.
                    Open your mind !


                  • PapaDop PapaDop 26 mars 2012 18:59

                    Encore plus surprenant ;

                    " Ayoub Kara rencontre le leader du FPO autrichien :

                    Ayoub Kara, vice-ministre israélien du Développement du Néguev et de la Galilée (Likoud), a rencontré en Autriche le leader d’un parti d’extrême droite, Heinz-Christian Strache, président du FPO (Parti de la Liberté). Interrogé par la presse, Kara a expliqué qu’il considérait que Strache et sa formation politique pouvaient devenir des partenaires d’Israël dans la lutte contre le terrorisme et a déclaré qu’il ne voyait pas en quoi leur programme pouvait être répréhensible.

                    Il convient de préciser que le parti de Strache mène depuis un certain temps une campagne contre l’immigration qui lui a permis d’augmenter sa popularité. Candidat en octobre 2010 à la mairie de Vienne, il a prôné notamment l’interdiction des minarets et du port du voile islamique.

                    Kara a déclaré qu’il mettrait tout en oeuvre pour « légitimer » Strache en Israël et dans le monde. Un peu plus tard, il a confié au site Ynet : « Selon mes recherches, le FPO est le seul parti en Autriche qui a soutenu Israël après le « raid » sur la Flottille turque ». Il a ajouté : « Strache compte m’accompagner jeudi à une cérémonie au Mémorial de l’Holocauste et il appelle à renforcer la Nation juive et l’Etat d’Israël ».

                    http://www.israel7.com/2010/12/ayoub-kara-rencontre-le-leader-du-fpo-autrichien/

                    En fait alors, je me demande : il est où le problème et qu’elles sont les raisons réelles de la polémique et des attaques envers Marine Le Pen... ??? "


                  • Mor Aucon Mor Aucon 26 mars 2012 22:37

                    « QUESTIONS :
                    1 serait-il possible que le site officiel du tourisme autrichien répertorie un bal antisémite ?
                    2 serait-il possible que l’état autrichien reconnaisse de façon académique 21 « confréries d’étudiants » qui seraient antisémites ?
                     »

                    Moi aussi je sais poser des questions, en voila une pour vous, en minuscule celle-là :

                    Était-il possible qu’un ancien chef d’État autrichien, ex secrétaire général des Nations-Unies, puisse confesser son affectation, en tant qu’officier, à une unité nazie responsable de crimes de guerre en Yougoslavie ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès