Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > A Poitiers, les sans-papiers déterminés

A Poitiers, les sans-papiers déterminés

Depuis le 29 mai 2006, des sans-papiers, en majeure partie d’origine guinéenne, ont entamé une grève de la faim à Poitiers (Vienne). Bien décidés à obtenir des autorités préfectorales des titres de séjour, ces immigrés sont déterminés à ne plus se nourrir jusqu’à ce qu’ils obtiennent gain de cause.

Au départ ils sont 98, sur les 349 membres que compte le Collectif local contre les expulsions, à décider de s’arrêter de s’alimenter. La mairie de Poitiers leur permet alors de s’installer dans une école désaffectée de la ville, l’Ecole Saint Louis, située en face du Conservatoire de musique.

Bernard Niquet, préfet de la Vienne et ex-directeur de cabinet de Bernadette Chirac, régularise le 16 juin, « à titre exceptionnel », 70 personnes dont 15 grévistes de la faim. Sont concernées les personnes répondant à trois critères selon lui : une résidence établie dans la Vienne, au moins un enfant né et scolarisé en France depuis septembre 2005, y compris en maternelle, et une ancienneté de la résidence en France.

Mais les sans-papiers qui occupent l’école ne sont nullement satisfaits. Mohamed Sakho, leur porte-parole, souligne : « Nous n’avons pas compris les critères retenus par les autorités car certains qui étaient dans la même situation que les régularisés ne l’ont pas été. »

La préfecture refuse en effet toute régularisation globale, et ne prend pas en compte le fait que nombre des sans-papiers sont en France depuis déjà plusieurs années. Ces derniers craignent surtout pour leur vie si on les contraint à retourner en Guinée. Claude Quémar, porte-parole du Collectif contre les expulsions de Poitiers, souligne ainsi que certains d’entre eux ont quitté la Guinée au titre d’opposants politiques au régime.

70 personnes entrent cette semaine dans leur quatrième semaine de jeûne, bien décidées à rester dans l’Ecole Saint Louis et à ne pas se nourrir jusqu’à l’obtention d’au moins un titre de séjour de trois mois renouvelable. La solidarité s’organise autour d’eux avec des médecins, des infirmières, un dentiste ou encore un kiné. Mais ces derniers sont inquiets. Certains grévistes commencent à montrer de sérieux signes d’affaiblissement, ne bougeant plus de la journée, allongés sur des matelas de fortune dans les salles de classe de l’école.

Jacques Santrot, maire de Poitiers, et par là-même responsable des locaux de Saint Louis, a solennellement demandé aux grévistes le 21 juin de cesser leur grève de la faim. Mais ceux-ci refusent de se réalimenter, prêt à se battre jusqu’à la mort. Ils survivent ainsi depuis bientôt quatre semaines avec de l’eau, du sel et du sucre.

La situation semble inextricable, entre un Préfet qui doit respecter la politique du chiffre réclamée par Nicolas Sarkozy, celle de l’augmentation du nombre des expulsions, et la détermination des sans-papiers à être régularisés, quitte à mourir d’inanition.

La municipalité de Poitiers a fait preuve de solidarité et de bonne volonté en permettant aux grévistes de rester dans les locaux de l’école et en leur proposant un parrainage pour les protéger face à d’éventuelles expulsions. Plusieurs élus municipaux se sont investis pour défendre les sans-papiers, parmi lesquels les Verts Eric Joyaux et Daniel Lhomond. Des manifestations de soutien ont été organisées, dont une marche jusqu’à la préfecture, le 9 juin, qui a rassemblé 150 personnes.

Beaucoup de Poitevins semblent soutenir aujourd’hui les grévistes de la faim. Dans ce concert de solidarité, il manque la voix d’une personnalité locale, et non des moindres, la présidente du Conseil régional et députée des Deux-Sèvres, Ségolène Royal. Les sans-papiers espéraient bien depuis le 29 mai obtenir un soutien public de l’égérie des médias. Mais après plus de deux semaines de silence total, Ségolène s’est contentée d’envoyer ces quelques lignes à Mohammed Sahko : « J’ai pris connaissance de votre détresse. Le vice-président de la région et ma directrice de cabinet vous ont reçu et m’ont fait part de vos difficultés. Je demande au préfet de trouver une issue humaine à votre situation. Bien attentivement. Ségolène Royal. »

Aucun témoignage de solidarité, nul déplacement sur place. Après son absence sur les bancs de l’Assemblée lors du vote du projet de loi sur l’immigration, Ségolène Royal fait preuve ici de bien peu d’enthousiasme face à la détresse de ces immigrés sans papiers. Comme le dit Mohamed Sahko, amer, c’est même le service minimum.

Le thème est-il quelque peu dangereux face à l’opinion publique ? L’immigration, talon d’Achille de Ségolène Royal ? On peut se demander aujourd’hui si dans son « ordre juste », il y a de la place pour les sans-papiers. Ceux de l’Ecole Saint Louis de Poitiers en tout cas, n’attendront certainement pas la prochaine présidentielle. Ils préfèrent aujourd’hui mourir plutôt que de vivre cachés, en permanence dans la crainte d’une expulsion. C’est un exemple de dignité que certains devraient suivre, par exemple sur les bancs de l’Assemblée.

70 personnes, c’est si difficile à accueillir pour un pays comme la France ? En plus, ils savent peut-être jouer au foot.

Documents joints à cet article

A Poitiers, les sans-papiers déterminés A Poitiers, les sans-papiers déterminés A Poitiers, les sans-papiers déterminés A Poitiers, les sans-papiers déterminés

Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Iris (---.---.212.206) 28 juin 2006 12:53

    « 70 personnes, c’est si difficile à accueillir pour un pays comme la France ? En plus, ils savent peut-être jouer au foot. »

    S’ils n’étaient qu 70, oui, mais le problème c’est que depuis 5 ans, il en est rentré entre 350 000 et 400 000 contrairement à ce qu’on nous raconte.

    70 ? Mais multipié par combien ?


    • (---.---.240.214) 28 juin 2006 15:34

      Tu m’ôtes les mots de la bouche. C’est ce que j’allais écrire en commentaires !


    • (---.---.0.245) 29 juin 2006 20:20

      De plus, qui va les hébergers, les ENTRETENIR ?! NOUS. On va encore payer pour des gens qui ne feront rien de leur journée et qui vous pour certain foutre le bordel.


    • Ben (---.---.147.228) 30 juin 2006 12:43

      Il n’y a pas une personne pour soutenir ou ne serait-ce que comprendre ces gens ? « Ils vont foutre le bordel ». Il y a certains commentaires clairement racistes et d’autres plus insidieux. Mais aucune expression de solidarité alors que partout en France des gens, toutes tendances confondues, se lèvent avec RESF pour défendre des enfants sans papiers. Décevant. Tu sais ce qu’elle te dit la « bande de neuneus », toi qui n’a pas de pseudo ? C’est honteux. Pauvre type.


    • miaou (---.---.4.145) 28 juin 2006 13:29

      D’après les commentaires qui précèdent, la France « pays des droits de l’Homme », c’est bien fini. A force d’abuser...


      • (---.---.163.189) 28 juin 2006 16:10

        Ca fait plaisir de voir que mon article déchaîne des commentaires fleurant bon le racisme. Je ne sais pas si je vis dans une « tour d’ivoire » mais contrairement à tous les auteurs de ces commentaires imbéciles, j’ai rencontré ces gens et ai discuté avec eux. Leur situation est désespérée. Ils fuient bien souvent des pays, comme le Togo ou la RDC par exemple, où il y a des conflits armés provoqués avec NOS armes et l’aide de NOS dirigeants. Un tant soi peu de géopolitique, et l’on comprend que ces sans papiers sont issus de nos anciennes colonies que nous continuons à exploiter sans vergogne. Il suffit de sortir de France pour s’en apercevoir. Alors vivons renfermés, très bien, entre bons français bien abrutis, je suis d’accord, à la seule et unique condition de cesser de s’ingérer dans les affaires des autres. Les premiers pousse au crime ne sont pas ceux que croit être l’auteur de ce commentaire abject. J’ai honte de certains de nos concitoyens bien contents de vivre leur petit confort dans un pays développé sans accepter d’assumer les politiques internationales menées par ces mêmes pays développés. Alors votez tous le Pen ou Sarkozy si vous voulez, les utopistes ne sont pas ceux que l’on croit. On ne peut vivre enfermé dans un contexte de mondialisation. Ces sans papiers sont des victimes. Présentez les comme des bourreaux si vous voulez, mais ce n’est pas la vérité. Dehors il fait beau, allez donc voir ce qu’il s’y passe.


        • (---.---.0.245) 29 juin 2006 20:24

          Bientôt ce sera chez nous que la situation sera désespéré.

          Et pour le :« Ca fait plaisir de voir que mon article déchaîne des commentaires fleurant bon le racisme »

          Vraiment ?! Tu peux nous siter les passages ?


        • Gourouni (---.---.38.140) 30 juin 2006 14:21

          Une entreprise américaine a licencié mes parents. Quoi les etats unis sont intervenus dans les affaires françaises. Je m’en vais aux états unis sans papiers c’est décidé...


        • Gourouni (---.---.38.140) 30 juin 2006 14:23

          Ils ne savent pas pourquoi ils se battent avec NOS armes ?


        • (---.---.236.61) 1er juillet 2006 14:59

          Ref : Gourouni

          « Une entreprise américaine a licencié mes parents. Quoi les etats unis sont intervenus dans les affaires françaises. Je m’en vais aux états unis sans papiers c’est décidé...

          Ils ne savent pas pourquoi ils se battent avec NOS armes ? »

          On en a rien à faire de ta vie. Si tu veux, tu peux faire un blog mais là ton commentaire n’a rien à voir avec le sujet.

          En plus je ne vois pas trop la cohérence qu’il y a entre tes phrases. (pb de logique)


        • johnjohn (---.---.226.150) 2 juillet 2006 23:34

          mouais.. sauf que nous n’avons demandé a nos dirigeants de faire de l’ingérance. L’état doit etre au service de ses citoyens et non le contraire. Aussi, si tu es si noble, pourquoi ne propose tu pas de parrainer FINANCIEREMENT l’un de ces « réfugiés ». C’est si facile de faire de l’humanitaire avec l’argent des autres...


        • miaou (---.---.4.145) 28 juin 2006 16:50

          C’est une réalité. Nous autres Français, sommes devenus égoïstes et insensibles (ce qui n’oblige pas à rajouter, un peu facilement, l’accusation de racisme, servie à toutes les sauces). Notre place dans le monde est menacée, notre situation économique, nos condtions de vie se dégradent. On est généreux quand on est fort. Nous avons abandonné nos référents éthiques chrétiens. On nous a trop de fois joué le coup de la responsabilité coloniale (après plus d’une génération, voire deux, ça ne tient plus) ou les « Droits de l’Homme », on s’est trop souvent fait cracher à la figure (islamisme, « tribu K » ...). Désolé, repassez plus tard, on a déjà donné.


          • (---.---.163.189) 28 juin 2006 17:42

            Désolé mais après deux générations, ça tient encore le « coup de la responsabilité coloniale ». Tout comme ça tient encore le « coup de la Shoah », le « coup » du génocide rwandais et tous les « coups » ou plutôt tragédies de l’histoire. Pour les populations concernées, les petits fils des grands parents immigrés humiliés qui ont par exemple servi la France durant la Seconde Guerre Mondiale et sont morts sur le champ de bataille sans aucune reconnaissance, ce ne sont pas des « coups » mais des injustices flagrantes. C’est toujours la même chose:il faut savoir se mettre à la place des autres. Ce que je ne supporte pas dans ces commentaires, c’est qu’à aucun moment ces sans papiers sont considérés comme des humains à part entière. Quand on voit dans quelles conditions ils vivent, aucune personne censée ne peut imaginer qu’ils viennent pour « profiter » de notre pays. Je vous conseille d’aller voir le film Indigènes qui sortira en septembre, il explique très bien tout cela. Si votre grand-père avait combattu les nazis, vous n’aimeriez pas aujourd’hui qu’il ne touche même pas de pension. C’est pourtant une situation qui existe pour les immigrés qui ont combattu pour la France. Les pages sombres de l’Histoire qui ne sont pas curées ont des conséquences qui s’étendent sur de très nombreuses générations (cf les indiens d’Amérique du Sud massacrés il y a 400 ans et l’arrivée par exemple d’un personnage comme Evo Moralès à la présidence de la Bolivie).


          • miaou (---.---.7.116) 28 juin 2006 20:34

            Au secours, un Adolphos noir


          • daniel (---.---.176.148) 28 juin 2006 22:28

            En fait de raciste, vous en faites un beau ...« les Français abrutis etc... » vous disent bien des choses.

            Quand au reste , en particulier la « responsabilité » qui serait la nôtre dans les conflits africains, il faut vous réveiller : la Colonisation c’est fini.

            Et contrairement à vos allégations qui fleurent un racisme nauséabond les noirs africains sont des gens comme vous et moi , ils sont responsables de leurs actes et de leurs vies. Ce ne sont pas des marionnettes futiles qui serairnt agitées par de sinistres « sorciers blancs » : faut sortir des fantasmes et aborder la réalité, cher monsieur....

            Les massacres Rwandais se sont fait à la machette pour l’essentiel et pour le reste avec du matériel fourni par l’Ouganda , qui je vous le rappelle est située en Afrique. Idem pour les génocides pérpétrés sur les Hutus réfugiés au Congo (là les soi-disant « humanitaires » se sont planqués sous la table , d’ailleurs...Racisme anti hutu, sans doute : un enfant hutu étripé ne vaut pas le quart d’un enfant tutsi, sans doute).

            Que les dirigeants africains jouent de la bêtise de certains élites et certaines opinions occidentales , rien de plus normal : pourquoi s’en priveraient ils ? C’est plus simple pour un Kagame de couvrir les centaines de milliers de morts qu’il a causé sous le voile de la culpabilité imbécile d’une partie des pays occidentaux...

            Ceci dit il suffit de constater la dynamique démographique en Afrique pour comprendre qu’en effet une partie de la population ne songe qu’à s’en aller en Europe. A démographie égale la France ne serait à l’heure actuelle qu’un champ de ruines.

            Certains pensent que la France doit s’ouvrir à une immigration de peuplement, à se « metisser », Nous serions un pays de vieux ? Un pays en déclin ?

            Il est vrai que nous avons colonisé ....Mais devons nous en porter à jamais la culpabilité comme une tunique de Nessus ?...

            Oui, la colonisation c’est fini. Aux Africains de régler leurs problémes. Nous n’avons pas à nous imiscer dans leurs politiques .

            Quand aux anciens combattants contre le nazisme , ils ont aussi été américains . Qu’ils nous aient aidé , qu’ils aient été à nos côtés dans ces circonstances,ne nous engage pas à leur être une béquille perpétuelle. Nous avons bien su laisser les GI Américains crever sans notre aide au Vietnam ou en Irak, quand ils nous lançaient des SOS. Nous n’avons pas de dettes aussi fortes à l’égard d’autres peuples (qui auraient été nos alliés ou même des compatriotes à un instant de notre Histoire).Pas de dettes et donc pas plus d’engagements ou promesses à tenir. Sauf peut être dans l’esprit de quelques racistes pour qui les Africains seraient tenus d’être assistés jusqu’à la fin des temps (au prétexte de quoi d’ailleurs ? d’une inferiorité chronique ?).

            Nous n’avons pas de promesses ou d’engagement à tenir envers les sans-papiers de Poitiers, qui sont d’abord et avant tout des hors-la-loi. Nous ne leur devons rien. Que nous les assistions par charité, que nous les aidions ponctuellement, qu’à la limite nous les intégrions à l’ensemble de la population dans le respect de notre identité , ce pourrait être une chose faisable...Sachant que le prix à payer l’est toujours par le menu peuple (dont je fais partie) et non par les élites pontifiantes et haineuses de la France. Mais là c’est autre chose : il s’agit de répondre à des « exigences », il s’agit de baisser la tête et de se la couvrir des cendres d’une culpabilité bidon qui serait nôtre, il s’agit de mettre à l’encan notre pays , tout en demandant pardon de vivre encore....

            Je n’oublie pas ce que j’ai vu en mars 2005 et 2006 à Paris : les ratonnades anti-blancs, anti françaises ; je n’oublie pas ceux qui « baisent la France cette salope » à longueur de radio ; je n’oublie pas les petits blancs (comme dirait Mélenchon) assassinés et « oubliés » par les médias :le photographe de reverbére , le ramasseur de poubelle, le petit jeune qui prend l’air, celui qui cherche le vélo de son fils, etc... Et pourquoi je l’oublierais ?


          • Ben (---.---.191.32) 29 juin 2006 10:11

            Ouh là là, ça se lache de plus en plus. Allez y, libérez vous s’il faut que ça sorte. Vous ne les aimez pas en tous cas les sans papiers. Que vous-ont-ils donc fait ? Représentation anonyme des fantasmes que l’on pose sur les immigrés ? Responsable de tous les maux de la France ? De méchants illégaux qui quand même vivent depuis 10 ans pour certains d’entre eux dans notre pays, avec des enfants scolarisés, etc. On mélange tout, les sans papiers de Poitiers, le soi-disant racisme anti blanc, les émeutes en banlieues, des hordes d’étrangers qui viendraient nous envahir, etc. Les médias audiovisuels ont bien fait leur travail de lepénisation des esprits. La haine de l’autre ça s’apprend très tôt. Pour un des commentaires, je rappelle que le génocide des Tutsis a été préparé par l’armée hutue avec l’aide de l’armée française. Si certains d’entre vous ont également suivi les pérégrinations de notre compatriote Bob Denard où se livrent à une petite enquête sur la provenance des armes, style Lord of War, je ne me suis pas livré à une entreprise de culpabilisation stérile mais simplement il ne faut pas voir son pays et le monde par le bout de la lorgnette mais comprendre comment fonctionnent les migrations internationales. Et je n’ai jamais eu la prétention de dire que ces gens là n’étaient pas des êtres humains responsables. Je conseille à tous les auteurs de ces commentaires haineux d’aller à Poitiers rencontrer des gens comme Mohammed Sahko, ils changeront peut être d’avis. Quand je finis en disant qu’ils sont un exemple de dignité, ce n’est pas pour leur nier leur dégré d’humanité, bien au contraire. Pour qui vous prenez vous tous autant que vous êtes ? Je m’en moque de toute façon, je suis du côté des plus nombreux. Il y a beaucoup plus d’étrangers que de Français dans le monde. « Le raciste est quelqu’un qui se trompe de colère » disait Senghor. Brimer ces sans papiers où montrer du doigt les immigrés comme responsables du déclin français, c’est exactement ça. La mondialisation du Capital met à mal notre économie, ça c’est un fait, et nous n’avons pas choisi de modèle apte à nous intégrer de façon spécialisé dans le marché global. Les immigrés n’ont rien à voir avec cela. Ce sont les premières victimes du chomage de masse provoqué par ces mutations, pas les responsables. Mais j’arrête là je sens que je ne convaincrai personne. C’est dommage. Juste un peu d’empathie, d’humanité quoi. C’est plus possible sans se faire traiter de tous les noms et même de raciste ? Je ne sais pas par quel cheminement de la pensée certains en arrivent à conclure que c’est moi le raciste. Intéressant.


          • (---.---.0.245) 29 juin 2006 20:58

            « Désolé mais après deux générations, ça tient encore le "coup de la responsabilité coloniale »

            Les esclaves - des délinquants, des débiteurs insolvables ou des prisonniers de guerre - étaient vendus par des chefs noirs aux négriers. Sans vendeurs, point d’acheteurs. Alors responsabilité coloniale oui. Mais ça vaut aussi pour les africains. De plus, on ne va pas demander des comptes à l’Italie pour les campagnes de César en France. Donc au bout d’un moment, il faut peut-être arrêter de se flageller sur notre passé. Surtout lorsqu’on en supporte l’entière responsabilité alors que les arabes (qui ont commencé l’esclavage bien avant nous en Afrique et qui ne se sont pas contenté de l’Afrique) et d’autres peuples en ont aussi bien profité (de l’esclavage).

            « Tout comme ça tient encore le « coup de la Shoah » »

            Faut pas tout mélanger. La Shoah a été tout de même plus grave et est plus récent. De plus elle nous est plus proche, étant donné qu’elle s’est faite en Europe. Mais aujourd’hui qui nie la Shoad ? Qui s’en prennent aux juifs ? Réponse : les Islamiques qui sont pour la plupart d’origine africains (au sens large : que se soit d’afrique blanche ou noire)

            « le « coup » du génocide rwandais »

            Qu’est-ce que tu entends par là ? Le génocide fait par les hutus contre les tutsis n’a rien à voir avec notre histoire ? Tu mélanges un peu tout et n’importe quoi. Ceci est plutôt un argument contre la régularisation des sans-papiers. En effet pourquoi accueillir des génocidaires.

            « les petits fils des grands parents immigrés humiliés qui ont par exemple servi la France durant la Seconde Guerre Mondiale et sont morts sur le champ de bataille sans aucune reconnaissance, ce ne sont pas des « coups » mais des injustices flagrantes »

            Ils n’ont pas fait non-plus les batailles les plus difficiles et les autres combattants et résistants n’ont pas tous été reconnus non-plus. Les régiments d’africains ont débarqué, avec d’autres divisions, en Provence et sont remontés jusqu’à Strasbourg (donc comme les FFI avaient bien préparé le terrain, l’avancée s’est déroulée sans grande encombre.)


          • (---.---.0.245) 29 juin 2006 20:59

            « Si votre grand-père avait combattu les nazis, vous n’aimeriez pas aujourd’hui qu’il ne touche même pas de pension. C’est pourtant une situation qui existe pour les immigrés qui ont combattu pour la France »

            Mes grand-parents ont été dans le camps de concentration et ils ont ensuite aidé à reconstruire la France et je comprends qu’il ne supporte pas que des gens viennent leur spolier leur travaille. Aussi, les combattants non-européens n’étaient pas très nombreux. Entre ceux qui sont morts, ceux qui sont déjà en France et ceux qui préfèrent rester chez eux ; il ne reste pas grand monde pour ainsi dire personne. Donc faut pas ce foutre de nous non-plus en faisant croire au français que ce sont eux qui ont délivré et reconstruit la France.


          • marcorelles (---.---.94.111) 2 juillet 2006 18:19

            Je viens de lire les derniers messages et je vais à mon tour être traitée de raciste par le« bien-pensant de service ».En effet , les romains ont colonisé la gaule (d’où mon nom) et ma famille les remercie d’avoir fait passer la société orale gauloise à la société latine de l’écrit...Donc , la colonisation ....ce n’est pas un argument. Ma famille s’est adaptée . Pourquoi quitter son pays si on l’aime ? On travaille à améliorer les choses , on ne fuit pas les difficultés ,surtout en trichant sur les papiers pour venir profiter des allocations ,de nos impôts , donc de notre travail ! D’ailleurs , menteurs , ils le sont bien davantage en prétendant qu’ils font la grève de la faim , ils ne risquent pas de mourir avec du sucre et du sel , ils peuvent tenir plusieurs mois !Le sucre c’est le carburant essentiel du corps humain ......Davantage de biologie et moins de naïveté, que diable !D’ailleurs , ils repartent avec quelques conseils de la part des pompiers.....Vous ressemblez aux dames patronesses d’autrefois : j’ai mes « pauvres » , moi , ils sont Guinéens ...c’est d’un chic ! Evidemment , le petit vieux du coin , lui c’est un nanti français !!Continuez à aimer votre « lointain » Pascal le disait si bien , « qui veut faire l’ange fait la bête ! »Régularisez, régularisez....Les rappeurs noirs sauront en faire une chanson pour nous « niquer » !Eux,sans être racistes , ils ont le droit de dire n’importe quoi d’insultant ! Vous allez me traiter de raciste -oui, je le sais , impossible d’y échapper -mais ,vous ,de quel droit faites vous la leçon à ceux qui vous répondent poliment et essayent de vous faire comprendre qu’ils ne sont pas d’accord avec vous ?.....En conclusion ,ces sans - papiers ne doivent pas être régularisés, sinon avec mon total et profond désaccord .


          • levoisin (---.---.84.11) 28 juin 2006 17:07

            C’est le prix de la francophonie. Si tant d’africains ne parlaient pas français, ils ne viendraient pas en France pour fuir leur pays et son régime politique.

            Car n’y-a-t’il pas nombre d’autres pays, bien plus proches de leur pays d’origine que la France, qui pourraient les accueillir : Maghreb, Italie, Espagne, Egypte, Afrique du Sud...

            En effet qui donc irait s’enfuir dans un pays où on ne comprend pas un mot et où on sera immédiatement identifié comme un étranger ?

            Bref la faute à la francophonie !


            • Marsupilami (---.---.51.80) 28 juin 2006 20:31

              Ouaf !

              Qu’ils retournent d’où ils viennent, ça leur évitera de subir le racisme des blancs et de se la péter « indigènes de la République ».

              Houba houba !


              • zen (---.---.146.28) 28 juin 2006 20:47

                Ce commentaire ne t’honore pas, Marsu. Tu as fait plus intelligent que cela, c’est dommage...Du haut de ma zénitude, je te pardonne, car je crois que tu n’es pas raciste. Tout juste quelques idées un peu courtes sur l’Islam, mais tu peux changer...


              • Marsupilami (---.---.51.80) 28 juin 2006 22:40

                Ouaf !

                Je me déshonnore tout le temps, vu que je me fous de la notion d’honneur personnel. Le réel m’intéresse plus que les films d’honneur.

                Ne te soucie pas de ma santé mentale, intellectuelle, morale ou spirituelle. Je m’en occupe tout seul, à des années-lumières de toute pensée politiquement correcte.

                Houba houba !


              • Bulgroz (---.---.17.75) 28 juin 2006 21:27

                Rentrer illégalement en France est illégal.

                C’est ce qu’ont du penser 74% des lecteurs qui ont trouvé l’article inintéressant.


                • J.Chouan (---.---.164.7) 28 juin 2006 22:38

                  Ce sont des clandestins qui sont entrés dans ce pays... Avez vous fréquenté l’Afrique ? Pas avec le club med, ca ca ne compte pas. Essayez d’entrer clandestinement en Cote d Ivoire si vous etes francais... Vous commenceriez par de la prison en compagnie d une vingtaine de voyous qui vous ferons la peau ! Certaines associations qui profitent du malheur de ces gens là ne se rendent pas compte quelle exacerbent le racisme, meme si cest « interdit » d etre raciste, ces associations le cultivent. Elles cherchent a provoquer le désordre par la déstabilisation du pays en montant les uns contre les autres. On sent bien que la marmite bouillonne ! Entre les menaces de la tribu Ka, l’assassinat du Jeune Ilan, des viols , des tournantes, des voitures brulées, des jeunes battus lors des manifs du CPE, on n a que l embarras du pretexte ! Quand des rappeurs insultent la France et ses symboles, les socialistes que l on aurait pu croire républicains comme Jaurés, ne reagissent meme pas. Pour eux cest normal que de sn prendre a la France et a ses valeurs. Ils simaginent qune faisant des ponts d or aux immigrés, ils receuilleront leurs voix pour recuperer le pouvoir. Mais le recupereront ils si une sorte de Saint Barthelemy se declenche ???


                  • kesed (---.---.231.221) 29 juin 2006 08:01

                    Demat, Ce que j’apprécie le plus,c’est d’être traité de raciste par un raciste, fusse t-il noir,mais oui les blancs n’ont pas le monopole de la connerie ! Kenavo


                    • moniroje (---.---.246.62) 29 juin 2006 20:20

                      C’est sûr qu’il est de bon ton de pleurer pour ces malheureux sans-papier qui essaient d’imposer leur loi à leur pays d’accueil et d’obtenir médiatiquement et bien plus rapidement le droit d’asile que d’autres essaient d’obtenir en respectant les règles. Un bon moyen de se montrer dans le manteau blanc d’un saint contre un gouvernement représentant le mal et des français haineux, racistes, égoïstes et imbéciles...

                      Quant à nous culpabiliser des méfaits du colonialisme, c’est nous culpabiliser de l’Histoire ; alors, pendant qu’on y est, reprochons aux Romains d’avoir envahi et colonisé avec cruauté nos ancêtres les Gaulois, reprochons à Napoléon d’avoir rétabli l’esclavage, reprochons aux touaregs de nous avoir vendu des sénégalais comme esclaves, etc.

                      Je pense que les lois que nous devons respecter dans le pays où nous vivons doivent être respectés : par nous, c’est évident mais aussi, bien sûr par tous. Et si elles sont mal faites, qu’on les modifie : on, c’est-à-dire nous, et donc notre gouvernement mais certainement pas des étrangers, si miséreux soient-ils. De plus, à l’avantage de nos gouvernants, et donc aujourd’hui à Sarkozy, on sait qu’un réglement peut être inhumain et donc on considère les cas individuels pour déroger humainement si nécessaire.

                      Ainsi pour ces enfants scolarisés chez nous et sans-papier, c’est bien qu’un médiateur puisse détourner la loi exceptionnellement ; mais il est impossible de généraliser, sinon ce serait un raccourci efficace pour rester en France.

                      Pour l’anecdote, je connais un sans-papier qui travaille pour se faire assez d’argent pour revenir chez lui et se bâtir une belle maison : heureusement pour lui, suite à un accident de travail, il a pu se faire soigner dans un hôpital ; n’a pas déboursé un sou car la sécu a prévu ce genre de situation ; alors, je vous en prie, arrêtez de penser que la France est cruelle avec eux. Comble de l’ironie : cet homme déteste les français et trouvent que les françaises sont toutes des putes et qu’elles devraient être voilées. J’avoue que s’il se fait attraper, je trouverai normal qu’il soit expulsé, étant étranger entré chez nous illégalement.

                      C’est trop facile et mensonger que de nous accuser de fachisme ou de lepénisation parce que l’on pense que la loi que nous respectons doit être respectée aussi par les étrangers, si miséreux soient-ils. Sarkozy a subi cette accusation ; l’ennui, c’est que Ségolène tenant le même discours, il vous est difficile de la traiter de suppôt de Le Pen... et pourtant, si Sarko l’est, elle aussi alors...

                      Alors, je vous en prie, cessez de crier au racisme là où il n’y a que le respect de la loi.


                      • (---.---.94.25) 29 juin 2006 20:48

                        Mais qui giclent ....

                        La france on est dans un etat de droit ...

                        Utiliser les enfants pour violer la loi républicaine...desolé c’est honteux... et les français qui soutiennent ces clandestins encouragent la violation des lois.... quand au prof qui soutiennent cette mascarade il devrait etre licencié pour violation du devoir de reserve et complicité et aide a l’immigration clandestine....

                        y’en marre d’etre pris en otage par ces clandestins qui utilisent leurs enfants pour une fois de plus dire merde a la république et a ses lois.

                        Alors qu’on arrete de faire des sentiments face a chantage plus que minable...

                        quand aux gens qui les soutiennent ils sont loin d’etre des héros il devrait etre condamnné comme toute personne qui apporte leur soutient a des délinquants ou a des criminels.

                        Faudrait aussi que l’education nationale arrete d’etre complice des clandestins... car payer des années de scolarité avec nos impots aux enfants des clandestins...mais de qui se moque t’on ??

                        Je ne veux pas que mes impots profite a des clandestins a par pour les expulser...

                        mais pas d’education pas de soins pour des clandestins... une seule chose l’expulsion


                        • (---.---.94.25) 29 juin 2006 20:51

                          Toute facon les clandestins ont trouve la nouvelle arme pour demolir notre politique d’immigration : les enfants

                          Et cela marche vu la bande de neuneu qui sont pret a les soutenir et qui cedent au chantage affectif avec la collaboration de l’education nationale... dont on se demande si elle travaille pour la nation ou pour servir les idées de l’extreme gauche et des tiers mondiste....


                        • Gourouni (---.---.38.140) 30 juin 2006 14:06

                          Meme membre de l’education nationale, qunad on est dans l’illégalité, c’est répréhensible, non ?


                        • Gourouni (---.---.38.140) 30 juin 2006 14:13

                          Comment peut on prendre dans une école des enfants dont les parents n’ont pas de papiers pour justifier de leur identité et de leur paternité ou maternité ? Est ce légal,puisqu’on ne peut de faire travailler légalement une personne sans papiers ? Repondez moi s’il vous plait (mais pas n’importe quoi).


                        • (---.---.236.61) 1er juillet 2006 15:04

                          Ce n’est pas légal de faire travailler un personne sans papier. C’est pour cela que si tu marchais bien, les personnes sans papier seraient expulsées dés lors arrivée. Mais l’administration n’a pas l’air de fonctionner si bien que ça.


                        • Se proteger contre la Police Guinéenne (---.---.41.253) 29 juin 2006 21:05

                          « La police vole pour son propre compte »( President Guineen). Ce sont bien des refugies Guineens a Poitiers ? On n’a pas des difficultes a comprendre ce gens qui cherchent se proteger contre la Police Guinéenne !

                          Source:DISCOURS PROGRAMME DU PRESIDENT LANSANA CONTE


                          • (---.---.38.140) 30 juin 2006 13:45

                            Sont ils vraiment opposants politiques et guinéens de surcroit, dans la mesure ou ils ne peuvent pas justifier leur nationalité.

                            Entrer sans papiers en france est illégal. L’illégalité n’est pas defendable dans une société de droit. POINT BARRE

                            N’en déplaisent aux gugusses farfelus d’extreme gauche


                            • Gourouni (---.---.38.140) 30 juin 2006 13:50

                              On parle de lepenisation, on devrait parler de besancenotisation des esprits en france.


                            • Gourouni (---.---.38.140) 30 juin 2006 14:01

                              Aux arrivées à Roissy CDG :

                              Une femme voilée a l’iranienne se découvre t’elle au moment du controle d’identité ?

                              Est ce que tous les controleurs d’indentité à Roissy savent tous que la République Hellenique, c’est la Grèce, pays membre de l’union europeenne depuis 1981 ?

                              Je suis grec, je vous laisse deviner la réponse.


                            • l’entree de la Grece a l’UE-€[l’introduction de l’Euro] (---.---.41.253) 30 juin 2006 15:18

                              Ma correspondence avec l’UE presidents Sant(h)er[Luxembourg]Rue de la Loi,Bruxelles/Prodi/Ta Nea/Thessalonike/Heraklion[« la République Hellenique, c’est la Grèce, pays membre de l’union europeenne depuis 1981 » Source : >><< par Gourouni (IP:xxx.x27.38.140) le 30 juin 2006 à 14H01 Aux arrivées à Roissy CDG :

                              Une femme voilée a l’iranienne se découvre t’elle au moment du controle d’identité ?

                              Est ce que tous les controleurs d’indentité à Roissy savent tous que la République Hellenique, c’est la Grèce, pays membre de l’union europeenne depuis 1981 ?

                              Je suis grec, je vous laisse deviner la réponse.

                              >><< ]


                            • Gourouni (---.---.38.140) 3 juillet 2006 10:43

                              je reformule mon texte :

                              Aux arrivées à Roissy CDG, je pose 2 questions :

                              Lors du controle d’identité, si une femme est voilée à l’iranienne, lui demande t’on de se découvrir pour vérifier son identité ?(je ne connais pas la réponse)

                              Les controleurs savent ils que la répubique héllénique, c’est la grèce, pays membre de l’union européenne depuis 1981 ? (je suis grec, je vous laisse deviner la réponse)

                              Ecrit comme cela, c’est plus cohérent.


                            • (---.---.180.243) 3 juillet 2006 10:53

                              C’est ça, on me répond poliment d’aprés certains ? Alors je suis ultra gauchiste, on devrait m’envoyer comme opposant politique en Guinée, on me dit au je n’ai qu’à soutenir financièrement certains sans papiers sans savoir si je ne le fais pas d’ores et déjà, etc. Rassurez vous tous, ils ont été expulsé par les CRS ce matin, gosses compris. Tout le monde est content ? Je me rendu sur place et je leur ai parlé, ce qui n’est le cas d’aucuns de vous que je sache. Avant de parler de sujet, la moindre des choses est de se renseigner et d’interroger les gens. Mais bon, voilà, ils sont de nouveau dehors dans l’illégalité ou en centre de rétention. Les drames vont continuer et le bon citoyen va pouvoir dormir sur ses deux oreilles. Bien à vous mais arrêtez s’il vous plait de m’insulter ou d’insulter ces pauvres gens.


                            • armand (---.---.199.82) 30 juin 2006 14:59

                              La question des sans-papiers cache une opposition plus fondamentale. Il y a toute une frange de la gauche bienpensante qui estime que la nationalité ne veut rien dire (c’st ceux qui estiment que les étrangers doivent pouvoir voter aux élections) et que les frontières doivent être ouvertes. De plus, ils se sentent coupables de la colonisation et vivent les rapports avec les ressortissants de l’hémisphère sud sous l’angle de la réparation. Mais la majorité de la popmulation estime qu’une communauté nationale veut dire encore quelque chose, qu’il y a des lois et des règles, et que ceux qui arrivent dans un pays qui n’est pas le leur doivent être encore plus respectueux des lois que les autres. De plus, ces nouveaux-venus bénéficient largement des avantages sociaux, d’autant plus qu’ils ont de grandes familles. M’est d’avis néanmoins que si notre système éducatif faisait de tout enfant, blanc, jaune, vert, noir, bleu ou que sais-je, un bon citoyen intégré, nourri aux mêmes références culturelles et souscrivant aux mêmes valeurs,le débat serait moins vif et on serait ravi d’accueillir tant de nouveaux français.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès