Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > A quoi sert le débat du deuxième tour de l’élection présidentielle (...)

A quoi sert le débat du deuxième tour de l’élection présidentielle ?

Le débat du second tour de la présidentielle est un moment fort de la vie politique française. Quels enseignements peut-on tirer de celui de 2012 entre François Hollande et Nicolas Sarkozy ?

 Une bonne nouvelle pour la démocratie :

 Certains commentateurs ont pu être surpris par la pugnacité des échanges entre les deux candidats. Il s'agit pourtant d'une bonne nouvelle : une discussion de bonne tenue avec beaucoup de clarté dans les propos, cela renforce l'esprit démocratique.

 Qui se souvient encore du côté raide et compassé des débats des précédentes élections présidentielles ?

 Certains téléspectateurs ont trouvé désagréable la présence envahissante des chiffres et les controverses sur ce sujet. Mais les indicateurs quantitatifs sont indispensables pour comprendre le monde dans lequel nous vivons. C'est à chacun d'entre nous de se faire une idée juste et d'exercer son regard critique sur les présentations de chiffres. 

 L'intrusion de la complexité dans les débats :

 Les journalistes présents ont eu bien du mal à faire respecter le cahier des charges auxquels ils étaient soumis. En effet, les candidats ont pris plaisir à mélanger les thèmes, revenant plusieurs fois sur le nucléaire, ou sur les questions économiques, passant du chômage à la dette, de la question de l'énergie à celle du budget de l'Etat.

 Ces méandres ne sont pas dû à l'esprit retors de candidats cherchant l'esquive, elles s'expliquent par la nécessité de montrer les multiples relations existants entre les sujets. On a assisté en réalité à l'introduction en douceur de la complexité et de la systémique dans le débat politique.

 On ne peut que s'en réjouir quand on est convaincu que le manichéisme commode qui consiste à penser qu'il y a des coupables désignés à notre situation (les étrangers, les riches, la Chine, ...) est une posture confortable qui ignore le faisceau des inter-relations existants dans nos sociétés de plus en plus complexes.

 Oui, nos problèmes budgétaires, notre balance commerciale déficitaire et la question de l'indépendance énergétique sont des sujets liés qu'on ne peut plus traiter les uns derrière les autres en faisant comme s'ils n'avaient aucun rapport. Oui, le chômage, les retraites et les prestations sociales sont en relation car ils dépendent, tous les trois, de notre contrat social.

 Si ce débat a permis d'améliorer la culture politique des Français et le niveau de discussion dans les repas de famille, alors c'est une bonne nouvelle pour la démocratie dans notre pays.

 Les enjeux environnementaux au coeur de la discussion :

 Certains esprits chagrins pourront se plaindre de l'absence de l'écologie dans ce débat, illustrant le vide politique sur ce sujet dans cette campagne présidentielle. 

Mais la bonne nouvelle, c'est que, tout au long du débat, on a parlé du nucléaire et de la précarité énergétique, on a insisté sur le rôle majeur de la transition énergétique.

Beaucoup de Français ont découvert le poids énorme de notre dépendance aux hydrocarbures. Ils ont été surpris d'apprendre que notre indépendance énergétique, soi-disant acquise grâce au nucléaire, était en réalité fausse.

Ils ont découvert que notre balance commerciale déficitaire, notre appauvrissement collectif, était dû au poids énorme de notre dépendance au pétrole.

 Les citoyens prennent conscience, comme le personnel politique, que cette question énergétique doit devenir centrale dans la vie politique hexagonale.

Le spectacle, souvent affligeant, des débats à l'Assemblée nationale du mercredi après-midi, retransmis à la télé sont souvent la seule manifestation concrète du débat politique connue des Français, il faut développer ce moteur essentiel à la démocratie et y faire participer chaque citoyen.

 On peut donc espérer que ce débat de l'entre deux-tours ne sera plus, à l'avenir, le seul moment fort de la vie politique française. Il faut que le débat démocratique se diffuse dans notre pays : dans les amphithéâtres universitaires, les théâtres culturels, les salles de spectacles, les conseils d'école, les conseils d'administration et les salles de classe, il nous faut multiplier les débats et les discussions de qualité. Il faut que chaque Français soit en situation de discuter et de se questionner sur le fonctionnement du pays et de notre société. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Elisa 3 mai 2012 10:09

    Ce débat est à l’image de la perversion de cette élection présidentielle : deux personnes s’affrontent comme si le salut du pays dépendait non pas de l’exercice de la souveraineté populaire mais du charisme et de la volonté d’un seul homme.

    On nous fait partager par cette dramaturgie l’évacuation du débat démocratique au profit de la concurrence de deux ambitions personnelles .

    Que le débat ait été bon ou mauvais, que les sujets importants aient été ou non abordés ne changent rien au fond du problème.

    Tant que le temps fort de notre démocratie sera une élection qui aliène la souveraineté du peuple à l’octroi d’un mandat de 5 ans à un homme et une coterie qui peuvent décider des choix décisifs pour le pays, la République continuera d’être confisquée.


    • pseudo_name 3 mai 2012 10:13

      Le débat d’entre deux tours c’est de l’enfumage. ça donne l’impression au Français qu’ils ont le choix et que c’est eux qui vont choisir !
      Mais ce n’est qu’illusion, ils débattent gentiment dans le cadre (le cadre = capitalisme + europe + système financier …).

      Certes il y a quelques points de divergence, mais ils font bien attention de ne jamais le remettre en question de dire que des alternatives existent.

      Soyez-en certains sarko ou hollande ça ne changera pas la stratégie globale.


      • Henri Francillon Henri Francillon 3 mai 2012 10:54

        Vous avez parfaitement raison, ce débat n’a pour but que de confirmer les français dans leur état hypnotique leur faisant prendre les mensonges pour la réalité.
        Qui que ce soit au pouvoir il est totalement soumis aux décisions de l’UE de par sa volonté puisque l’un comme l’autre ont trahi le vote populaire en ratifiant le Traité de Lisbonne.
        Sachant ceci personne ne devrait leur faire confiance mais la manipulation médiatique est telle que l’immense majorité s’est, une fois de plus, laissée prendre.
        Il faut constater que l’ensemble des Français est, à fort peu d’exceptions près, déterminée à élire un traitre corrompu ordonnateur de crimes de guerre épouvantables.
        Le prochain boucher de l’Elysée dispose d’un fort soutien populaire et c’est absolument consternant.


      • Al West 3 mai 2012 11:02

        M’en parlez pas, quand je vois toute ma famille s’extasier devant la trempe qu’Hollande a mis a Sarkozy, j’ai envie de pleurer...


      • lsga lsga 3 mai 2012 11:35

        et bien, vous devez avoir des revenus bien confortable ou une place bien assurée pour ne pas faire la différence entre le PS et l’UMP.


        Je vous résume un ou deux échanges du débat :

        Hollande  : 60.000 nouveaux postes dans l’éducation national, coût : 2 Milliards d’Euros
        Sarko   : diminution de l’Impôt Sur la Fortune, coût : 2 Milliards d’Euros

        François Hollande va réembaucher dans les écoles, dans les commissariats, dans les hôpitaux, dans les casernes, il va augmenter les prélèvements sur les plus fortunés, a déjà négocié une taxation des marchés financiers avec Merkel...

        et vous, vous ne voyez pas la différence ?

        Franchement, vous êtes ridicules. 

      • Al West 3 mai 2012 11:51

        La question n’est pas de savoir quel est leur programme, c’est un point de detail. Le probleme, c’est qu’ils appartiennent tous les deux a ces soumis politiques chatres qui ne feront rien veritablement pour leur pays. Ce sera toujours plus d’Europe, toujours plus de finance, toujours plus de privatisations, toujours plus de guerres absurdes.

        Vous avez le droit d’y croire, comme beaucoup ont cru a Melenchon au second tour, et puis je ne demande qu’a me tromper. Les prochains mois parleront d’eux-memes...


      • lsga lsga 3 mai 2012 12:01

        « Ce sera toujours plus d’Europe, toujours plus de finance, toujours plus de privatisations »

        François Hollande en a parlé Hier : 50 Milliards d’Euro par an pour les intérêts de la dette, ce n’est plus acceptable. 

        Il a proposé une solution très proche de celle demandée par le Front de Gauche ou par le Front National. François Hollande propose que la BCE prête directement aux États :



        alors maintenant arrêtez la mauvaise fois !

        Sarkozy a baissé les impôts sur les plus riches, augmenté la TVA, et attaqué Police, justice et Education nationale en même temps qu’il augmentait l’immigration. 

        François Hollande va taxer l’oligarchie financière, et utiliser cet argent pour relancer les services publiques qui en ont le plus besoin. 

        Il est d’ores et déjà en train de négocier avec Merkel et Draghui, et a déjà obtenu une taxation des marchés financiers. 


        Si vous ne voyez pas la différence : vous êtes aveugles. 

      • Al West 3 mai 2012 12:31

        He oui il y en a encore, des gens, pour croire au Pere Noel.
        Certains croyaient que c’etait la paix dans le monde et le bonheur pour tous apres l’election d’Obama, prix Nobel de la paix.

        Dis-moi d’ou tu viens je te dirais qui tu sers. Hollande est un Young Leader de la French American Foundation, il est aussi membre du Siecle et se pose en faveur d’un Nouvel Ordre Mondial. Il faut qu’il vous colle un flingue sur la tempe pour que vous compreniez ou c’est assez clair comme ca qu’il va entuber la France entiere ?


      • lsga lsga 3 mai 2012 12:57

        « Dis-moi d’ou tu viens je te dirais qui tu sers. Hollande est un Young Leader de la French American Foundation, il est aussi membre du Siecle et se pose en faveur d’un Nouvel Ordre Mondial. »


        Oh, dans le même genre j’ai :

        Marine Lepen est une oligarque financière, c’est à dire que ses revenus proviennent non pas de sa force de travail, mais de sa rente générée par son capital placé sur les marchés financiers internationaux :



        Alors certes, le PS a eu une dérive libérale durant quelques années. Toutefois, cette dérive a été moins libérale que celle de Jean-Marie Lepen. En conséquence, je pense que le retour à des position authentiquement socialiste de la part du PS est BEAUCOUP PLUS CRÉDIBLE que le retournement de veste de Marine Lepen. 

        Siècle ou Bilderberg : François Hollande, avant même d’être président, a déjà obtenu une taxe sur les marchés financiers, et le directeur de la BCE comme beaucoup d’autres ont laissé entendre qu’ils allaient céder à sa revendication sur le prêt direct aux Etats.

        Bref, François Hollande vient d’obtenir la principale revendication économique du Front National. C’est un fait. 


        Mais, comme vous ne supportez plus de voir des arabes autour de vous, 60% des électeurs FN vont voter Nicolas Sarkozy bien que son programme est en complète contradiction avec celui de Marine Lepen. Il a l’air plus raciste, et pour 60% des électeurs FN, c’est ce qui compte. Le reste, il s’en foutent. 





      • Al West 3 mai 2012 13:06

        On ne va pas relancer le debat, je considere qu’il y a les asservisseurs hypocrites et les idiots sinceres. Hollande fait partie des premiers alors que Le Pen fait partie des seconds. J’ai toujours dit que le Front National etait trop liberal, mais lui est sincere. D’ailleurs il n’y a pas la moindre contradiction dans son evolution, il est toujours liberal, mais liberal a l’interieur du pays. Et arretez de me renvoyer vers votre article sur Bruno Lemaire ou il me semblait que plusieurs intervenants, dont moi, avaient reussi a bien exposer pourquoi vous n’aviez rien compris des propos de Lemaire.


      • lsga lsga 3 mai 2012 13:16

        « mais lui est sincere.  »


        Le FN vient de faire un retournement de veste à 180° ! C’est ça que vous appelez sincère ? Dire le strict inverse de ce qu’on prônait 5 ans auparavant ? Prendre les positions de son adversaire (les marxistes, cad de là où viennent Bruno Lemaire et Alain Soral...)

        C’est uniquement parce que le coeur des militants FN sont des gros racistes qui ne comprennent rien à l’économie que Marine Lepen a pu faire ce changement radical.... Il n’y a aucune sincérité là dedans. Sinon, elle commencerait par faire rapatrier son argent de suisse pour payer l’impôt en France. Sarko ou Hollande élu, il vont d’ailleurs s’empresser de lui coller un contrôle fiscale sur le dos. 

        Les propos de Bruno Lemaire sont écrit noir sur blanc dans cet article :

        Il voulait que la BCE prête directement aux Etats, c’est ce que Hollande vient d’obtenir. 
        J’espère qu’il aura l’honnêteté d’appeler à voter pour lui. 

      • Al West 3 mai 2012 13:29

        Ou est l’incoherence du Front National, pouvez-vous me l’enoncer tres clairement ?


      • lsga lsga 3 mai 2012 13:57

        Ils sont passé d’une position Ultra-Libérale (conforme à ce que vous nommez ’NOM’), à des positions économiques très proches de l’extrême gauche en moins de 5 ans.


        Ce n’est pas de l’incohérence, c’est le reniement pure et simple des positions du FN pendant 40ans. 

      • Cocasse Cocasse 3 mai 2012 14:10

        Non, le thème de l’européisme et du mondialisme était déjà présents depuis longtemps.
        Cf le vote du « Non » à Maastricht de JMLP, et ses invectives perpétuelles sur ce sujet.


      • lsga lsga 3 mai 2012 14:28

        désolé Cocasse, mais on peut être contre l’Europe et ulta-libéral : les anglais le font très bien.

        tu le sais parfaitement : jusqu’à il y a 5ans, le FN était ultra-libéral et défendait donc les positions de ce que vous nommé le ’NOM’. 


        Le retournement de veste de Marion Lepen sent l’opportunisme électoral. 

        En tout cas Cocasse, toi qui est un peu plus ouvert d’esprit que les fadas de la théorie du complot judéo-maçonnique à la solde des satanistes pédophiles.... peut-être pourrais-tu admettre que François Hollande vient d’obtenir la principale revendication économique du Front National. Le prêt direct de la BCE aux États. 

      • Cocasse Cocasse 3 mai 2012 15:00

        Il vient de l’obtenir ?
        Tiens donc.
        Non, j’ai rien vu encore.
        Ça y est, la BCE n’est plus indépendante ? Elle a déjà donné des ronds aux états ? C’est fait ? Youpie ?


      • lsga lsga 3 mai 2012 15:20

        non, mais les super Marios ont fait savoir qu’ils plieraient à cette demande. 


        Comme Mélenchon l’expliquait clairement au premier tour : on ne peut pas faire l’Europe sans la France. La voix de la France pèse autant si ce n’est plus que celle de l’Allemagne. Inutile donc d’avoir peur comme Marine Lepen et de vouloir se cacher derrière nos frontières, il faut prendre le contrôle de l’Europe. 

        Je me souviens que pour toi, la question de la création monétaire est centrale (et tu as raison, à gauche, c’est un de nos leitmotiv depuis 150ans), tu dois donc te réjouir que Hollande parvienne à faire plier l’Europe sur ce point. 

        Il a beaucoup plus de cran et de courage qu’aucun d’entre nous ne l’imaginait. Il sera peut-être capable de devenir l’homme qui renversera la tendance néo-libérale en Europe. 

      • Al West 3 mai 2012 15:28

        Mon pauvre Isga, je n’ai meme pas envie d’imaginer votre tete dans les semaines a venir quand vous verrez que l’Europe n’en a rien a foutre, pour etre poli, de la France et de Hollande. La BCE va nous faire un immense doigt d’honneur et Hollande tout penaud viendra nous annoncer que finalement il faut faire de l’austerite parce que, a Bruxelles, « izon pa voulu mdone de largen ».

        Il faudrait peut-etre grandir un jour ou l’autre, et realiser que ceux qu’on vilipende parce qu’ils sont toujours trop pessimistes ont souvent bien raison.


      • lsga lsga 3 mai 2012 21:35

        Tu sais AL West, là différence entre toi et moi, c’est que moi, je suis anti-sytème. 


        Sache qu’on est en train d’organiser des manifestations et des grèves au niveau européen.
        Etant donné les positions d’Alain Soral, de Bruno Lemaire, voire de Marine Lepen, j’espère sincèrement que quand nous allons nous mobiliser au niveau européen pour renverser le système, vous serez à nos côtés.

        Si nous sommes fort dans la rue, nous pouvons les faire plier.
        Si vous êtes à nos côtés, vous pourrez faire passer vos revendications principales. 

        Tout d’abord, nous sommes tous pour le respect des nations. Les Basques, les catalans, les Français, les Flamands, les Irlandais, etc.. : Nous pouvons construire une Europe respectueuse de identités culturelle. Si vous savez abandonner le racisme, au profit d’un nationalisme authentiquement français, et donc authentiquement révolutionnaire, vous trouverez votre place à nos côtés.

        Croyez moi, et écoutez votre Leader, il n’y a pas meilleur président que François Hollande pour les anti-système. 



      • lsga lsga 3 mai 2012 11:31

        Au final, Nicolas Sarkozy s’est pris une raclée monumentale


        (x_x)Q_(’_’ )

        Cela faisait longtemps qu’on avait pas vu une telle raclée. Lui qui roulait tellement des mécaniques a été dominé sur tous les sujets tout le long... Hollande l’a remis en place sur chaque chiffre, chaque proposition... 


        L’écart entre les deux avant le débat était de plus de 6pt. Cet écart a encore été creusé. Et malgré tout, il continue à dire :

        ’ça se jouera dans un mouchoir de poche’, ’préparez-vous à une surprise’

        j’ai envie de dire : préparez vous à une fraude électorale basée sur l’utilisation du vote électronique. Préparez vous à la réélection surprise de Nicolas Sarkozy de 50,3%.

        • Cocasse Cocasse 3 mai 2012 14:17

          Isga qui mouille pour hollande...
          On a pas peur des incohérences idéologiques chez toi.
          Capacité analytique proche de zéro.
          Mon ami, tu me déçois, moi qui te prenait pour un vrai coco. Encore que pas tout à fait.


        • lsga lsga 3 mai 2012 14:47

          tu sais, je suis même capable de regarder des débats entre des types d’extrême droite et de compter les points. J’adore les débats. Quand on me demande si je suis un sport, je réponds toujours : la politique. 


          on a beau ne pas aimer Sarkozy, il est incontestable que c’est un véritable poids lourd de l’argumentation politique, comme Coppé d’ailleurs. La raclée qu’il s’est pris par François Hollande est d’autant plus extraordinaire. C’est un peu comme si le PSG remportait un match contre le Barça... C’est un beau spectable ! D’ailleurs, j’aimais beaucoup regardé les débats avec Jean-Marie Lepen, lui aussi, contrairement à sa fille, était un poids lourd du débat. 

          Ensuite, j’avoue que Hollande m’a surpris. Il a réussis à négocier avec les européens la principale mesure économique réclamée par le FdG et le FN, et ce avant même d’être élu... C’est assez sympathique je trouve.

          Il a clairement dit qu’il allait faire le contraire de SArkozy :


          - Taxer l’Oligarchie Financière de ce pays (Sarkozy lui a baissé leurs impôts)
          - Ce servir de cet argent pour créer des postes dans l’Education Nationale, la Justice, la Police (au FN, c’est bien ce que vous vouliez non ?)
          - Instaurer une taxe sur les marchés Financiers à l’échelle européenne
          - Obtenir que la BCE prête directement aux états (ce que voulait l’économiste du FN)

          Bien entendu que ce programme me plaît. Je fais clairement la différence entre cette politique et celle de Nicolas Sarkozy. 

          Au Front National : la majorité de vos électeurs vont se tourner vers Sarkozy, c’est à dire vers un immigré de première génération, d’origine juive, qui veut taxer les plus pauvres (TVA), réduire les impôts sur les plus riches, ratifier le traité constitutionnel (ce que refuse Hollande), et qui a augmenté l’immigration....
          bref : les électeurs FN s’apprêtent à voter pour le candidat qui est le plus éloignés des positions du FN. C’est un véritable désaveux pour Marine Lepen. Ses électeurs qu’elle prétendait venir de Gauche comme de Droite vont massivement voter à Droite. Ils ne l’écoutent pas, ils n’ont pas compris son programme. Ils ne croient pas que la droite doivent se recomposer, et que Lepen doivent être la ’vraie’ opposition à la gauche... 

          Nous, à l’extrême gauche, nous savons qu’il n’y a qu’une seule manière d’être la ’vraie opposition’ et des vrais ’anti système’. C’est de sortir dans la rue, de faire des grèves, des manifs, de bloquer le pays, pour imposer au système nos réformes.


        • Cocasse Cocasse 3 mai 2012 15:07

          Un pas en avant, deux pas en arrière, la tactique habituelle du système quand il se sent dans l’inconfort..
          Des idées qui sortent comme ça, je ne me souviens pas les avoir lu sur le programme du PS.
          Je fais un pronostic : la désillusion.
          Ce n’est pas la première fois qu’un socialo promet une taxation des mouvements financiers.
          Je vous rassure, je ne ferais pas parti de ceux qui voteront sarko !

          Et je ne partage pas cet enthousiasme éphémère. Tout cela n’est que poudre aux yeux.
          Je préfère analyser les gens et les évènements tels qu’ils s’inscrivent dans la continuité historique.


        • lsga lsga 3 mai 2012 15:16

          « Je fais un pronostic : la désillusion. »


          je ne comprends pas... je ne me fais aucune illusion.

          Je suis pour la nationalisation du système bancaire et des grandes entreprises, pour la sortie du nucléaire, pour une assemblée constituante, pour le remplacement des PME par des coopératives, etc. etc. Je sais parfaitement bien que Hollande ne fera rien de tout ça. Il ne s’en cache pas.

          Toi, essaye d’être plus clair : qu’est-ce que Hollande ne va pas faire que tu aurais souhaité ? 


          En tout cas, il n’y a aucun doute sur le fait que le PS va supprimer le paquet fiscal, la TVA sociale, et qu’au contraire ils vont taxer l’oligarchie financière du pays pour financer les services publiques les plus importants, notamment dans les campagnes. 

          Rien que pour cela, il vaut mieux avoir Hollande que Sarko au pouvoir. C’est valable pour toi. Mais j’imagine que comme tous les ’sois disant’ abstentionnistes du FN, tu vas finir par voter Sarkozy car ’il a l’air’ plus raciste que Hollande. 

        • Cocasse Cocasse 3 mai 2012 17:15

          Des PME, des coopératives, ou des entreprises auto-gérées, bien sur, je suis pour également.
          Quoique pour certaines PME, concrètement, il faut quelqu’un à la barre (la personne la plus compétente, qui se trouve aussi être le patron).

          Je le redit, hors de question de voter sarko, pas plus que l’autre.
          Pour être persuadé de cela, tu n’as pas compris de multiples interventions faites ici (par moi ou d’autres).
          Cela n’a pas de sens de dire, de plus, qu’il faudrait voter sarko car il est plus raciste. Un vote raciste j’en veux pas. Voter Marine, ce n’est pas ça du tout. C’est vouloir mettre un terme à l’extrémisme immigrationniste, car c’est devenu un extrémisme. En ce domaine comme d’autre, il faut être modéré, comme Degaulle en parlait. Maintenant, avec les excès pratiqués (pour des raisons d’extrémisme idéologiques), il faut dans une certaine mesure redresser la barre.
          On est à des kilomètres des déclarations à l’emporte-pièce de sarko, qui je l’ai souvent dit n’est qu’un agitateur, susceptible de générer des tensions plutôt que les apaiser.


        • lsga lsga 3 mai 2012 21:52

          C dingue comme les militants d’extrême gauche et d’extrême droite sont proches au final.

          Le fait que vous adhériez aux fondements du marxisme est une nouveauté intéressante (désolé, mais c’est ce que vous faites...)

          Dans le fond, quand je débat avec les militants FN, j’ai l’impression de débattre avec les indépendantistes basques. les points de clivages sont les mêmes, c’est à dire qu’ils sont minimes. Quand je débats avec mes amis de Batasuna, on en revient toujours au même problème : Est-ce que l’objectif principal est l’abolition des classes ou la sauvegarde de la patrie. Dans le fond, je pense que l’objectif principal est l’abolition des classes, et que pour être atteint, il passera d’abord par une sauvegarde de la patrie dans un certain nombre de zones géographiques... pourquoi pas la France... 

          Bon, bien entendu, je n’allais pas tenir ce genre de discours avant le premier tour. Mais à force de surveiller le FN, l’UPR, et surtout Egalité&Réconciliation.... Il me que certaines actions communes sont envisageables, voir un terrain d’entente. Pour tout dire, j’espère qu’après l’élection, nous serons capables de lutter côte côte. En effet, nous avons désormais le même ennemi : L’oligarchie financière. 

          De notre côté, il faudra certainement qu’on se débarrasse des Franc Maçons smiley
          Du votre, il va vraiment falloir faire un effort du côté du racisme. Désolé de vous le dire, mais dans ce pays, il sera impossible de se passer des enfants des colonies pour renverser le système. 



        • Cocasse Cocasse 4 mai 2012 12:43

          Isga, je vous l’ai dit dès la première fois où vous êtes arrivé sur ce site, alors que vous étiez comme un fou furieux. Avec le temps, on n’a plus rien à prouver, et convaincre n’est qu’illusion.
          A partir de là, existe un espace de détente et de dialogue.

          Je ne suis pas expert en marxisme, je ne prétend pas avoir une culture prodigieuse à ce sujet.
          Mais vous avez raison, il y a, sur des questions de fonds beaucoup plus de points communs, que de divergences sur les questions plus superficielles.

          Et vous avez également raison, nous devons prendre la réalité telle qu’elle se présente. Toutes les personnes arrivées en France depuis ces 30 dernières années sont là, et finalement dans la même galère. Cela peut vous faire hurler, mais les déclarations de MLP tiennent compte de cela, elle s’engage auprès de tous les Français, eux compris.
          Vous comme moi savons qu’il n’en est pas de même pour tous ses électeurs, et qu’une place pour le doute doit rester étant donné les disparités au sein des gens qui sont derrière elle.

          Cela ne veut pas dire se conformer à la propagande de déracinement. Le peuple « de souche », si tant est qu’on puisse le définir (Soral en a assez bien parlé), s’estime légitime. Au même titre qu’un Palestinien puisse l’être sur ses terres. Mais cela ne doit pas conduire à la haine de l’autre pour autant. C’est le danger qui nous guette, tant les tensions sont volontairement exacerbées par les tenants du pouvoir, et leur fabrique des conflits inter-communautaires.
          Allez faire un tour sur le site Alter-info, de tendance musulmane. Vous constaterez que nombre de leurs analyses sur le pouvoir, le nouvel ordre mondial, etc, sont identiques à celles de souverainistes, de marinistes, ou de gens comme vous, plus à gauche.


        • titi 3 mai 2012 23:10

          « A quoi sert le débat du deuxième tour de l’élection présidentielle ? »

          Bah franchement à rien.

          Les médias ont essayé de monter l’évenement en sauce comme à chaque fois qu’ils n’ont rien à dire...
          Comme d’hab !!!

          Les partisans de l’un affirment que leur champion a été le meilleur.
          Les partisans de l’autre affirment la même chose.
          Comme d’hab !!!

          Les politilogues analysent frénétiquement les dits et les non dits, et s’étripent entre eux.
          Comma d’hab !!!

          Et de toutes façons faire croire qu’une semaine avant le deuxième tour les élécteurs pourraient être influencés par le débat, c’est prendre ces élécteurs pour des couillons.
          Comme d’hab ??

           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès