• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Adieu Justice On T’Aimait Bien

Adieu Justice On T’Aimait Bien

Tout peut, un jour, arriver, même qu'un acte conforme à l'honneur et à l'honnêteté apparaisse en fin de compte, comme un bon placement politique.

La justice équilibrée est un symbole à convenance Le Panda

 

Le texte a été publié pour la première fois en 1678. Ce n’est pas l’affaire des ferrets de la Reine, mais celles diverses et qui font mouche sur M. Richard Ferrand. Certains parlent de son fils  ?

Bernard Madoff, tout comme Law, furent des précurseurs dont la foudre ne peut que frapper dans 150 ans.

Mais la morale de la fable Les animaux malades de la peste écrite par Jean de La Fontaine a été largement utilisée pour réagir au jugement du procès de Christine Lagarde, en décembre.

"Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir", écrivit le poète pour dénoncer une justice aux mains des puissants et donc favorable à ces derniers.

C'est ce que plusieurs responsables politiques et de nombreux twittos ont tiré comme leçon de la dispense de peine accordée à l'ancienne ministre de l'Economie pourtant reconnue coupable de négligence.

Ils estiment que la directrice générale du FMI a bénéficié de complaisance de la part d'une juridiction d'exception qui ne siège que très rarement pour juger les actes de ministres pendant leurs fonctions.

En 2012, François Hollande avait promis de supprimer cette Cour de justice de la République mais il n'a pas mis en oeuvre la réforme constitutionnelle indispensable pour le faire.

Nous constatons les mêmes faits vis-à-vis diront certains de Bernard Tapie :

Arrivée à la tête du Fonds en 2011, Christine Lagarde a été reconduite. Pour un second mandat de cinq ans. L’ancienne ministre française de l’Economie (2007-2011) a été jugée coupable de négligences.

Pour son rôle dans l’arbitrage rendu en 2008 en faveur de l’homme d’affaires Bernard Tapie dans son litige avec le Crédit Lyonnais. Elle a toutefois été dispensée de peine.

Le « fantastique leadership » et la « confiance qu’elle inspire sur le globe »

Le conseil d’administration du FMI, qui avait apporté son soutien à sa directrice tout au long de la procédure, a assuré avoir pris en compte « tous les éléments pertinents » pour prendre sa décision, notamment « le fantastique leadership de la directrice générale et l’important et respect et confiance qu’elle inspire sur le globe ».

Ce que la justice reproche à Christine Lagarde

L’organe de direction du FMI, qui a nommé Christine Lagarde à son poste et avait la possibilité de la destituer, se dit par ailleurs prêt « à continuer à travailler (avec elle) pour s’attaquer aux difficiles défis auxquels l’économie mondiale fait face ». Dans un communiqué distinct, les Etats-Unis, premiers actionnaires du FMI, ont eux aussi apporté leur soutien à la Française, assurant avoir « pleine confiance » dans sa capacité à guider le FMI dans un « moment crucial pour l’économie mondiale ».

 

Les révélations du Canard enchaîné sur le ministre de la Cohésion des territoires, le parquet national financier (PNF) ne se saisira pas du dossier Richard Ferrand, a-t-on appris, le 24 mai. Jour de de la Saint Donacien.

Confirmant une information de RTL.

Il revient désormais au parquet de Brest de décider si, oui ou non, une enquête doit être ouverte sur les activités de Richard Ferrand, lorsqu'il était directeur général des Mutuelles de Bretagne en 2011.

D'après le journal satirique, il aurait permis à son épouse de réaliser une opération immobilière juteuseJoint par diverses voies, le parquet de Brest n'a souhaité faire aucun commentaire.

La probité du ministre n'est pas mise en cause. La question de la démission ne s'est pas posée, affirme le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner.

Réponse à ceux qui appelaient Richard Ferrand à quitter ses fonctions de ministre, suite à ces révélations du Canard enchaîné

L'affaire date de 2011. Richard Ferrand est, à ce moment, directeur général des Mutuelles de Bretagne.

Cet organisme à but non lucratif souhaite louer des locaux commerciaux pour ouvrir un centre de soins et choisit, entre trois propositions, celle d'une société immobilière appartenant à la compagne de Richard Ferrand.

Une pratique qui n'a rien d'illégal. Selon Le Canard enchaîné, cette pratique est légale. Une information confirmée par Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, au micro d'Europe 1 : "Une chose est sûre, il n'y a rien d'illégal, il n'y a rien qui ne serait pas moral".

"Cela crée la suspicion", déplore le porte-parole du gouvernement. "Ça tombe mal parce que ça crée la suspicion dans un contexte de suspicion, je ne veux pas être langue de bois sur le sujet", déclare Christophe Castaner sur Europe 1.

Selon cette source, si les faits décrits étaient délictuels, ils ne relèveraient de toute façon pas de la compétence du parquet national financier.

Le parquet national financier ne veut pas ouvrir d'enquête préliminaire sur les révélations du Canard enchaîné sur une affaire immobilière impliquant Richard Ferrand.

Quelques mois après l'affaire Penelope Fillon, la révélation par Le Canard Enchaîné que le fils de Richard Ferrand a travaillé pour son père en 2014 n'est pas passée inaperçue.

Contacté par mes soins, le cabinet du ministre dément tout emploi fictif et assure que le jeune homme a fourni un travail bien réel. Il en découle ses explications.

"La question de la démission de Richard Ferrand ne s'est pas posée, car la probité du ministre n'est pas en cause. Nous sommes face à un acte de droit privé parfaitement légal."


Au Conseil des ministres, Christophe Castaner indique qu'un départ de Richard Ferrand du gouvernement était écarté.

"Il n'y a pas de 'mise en cause' de Richard Ferrand. Il y a une information, que M. Ferrand ne conteste pas, qui relève d'un acte qui n'est pas délictuel ni pénal."


Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, évoque le Canard enchaîné sur "l'affaire immobilière" touchant Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires.

Marine Le Pen estime que Richard Ferrand devrait "poser sa démission" après les révélations du Canard enchaîné sur l'opération immobilière réalisée, en 2011, par la femme du ministre.

Elle évoque également "un enrichissement personnel parfaitement immoral".

L'entourage du Premier ministre Edouard Philippe assure que "la probité de Richard Ferrand n'est pas en cause" après les révélations du Canard enchaîné sur l'opération immobilière réalisée, en 2011, par la femme du ministre.

Le gouvernement arrive à l'Elysée pour le Conseil des ministres. Richard Ferrand, épinglé par Le Canard enchaîné pour une juteuse opération immobilière réalisée en 2011 par sa femme, est sur place. Les affaires se suivent, comme les stratégies de déni ! Renouvellement En Panne !

L'écologiste Yannick Jadot critique, la façon dont se défend Richard Ferrand, après les révélations du Canard enchaîné sur l'opération financière réalisée en 2011 par sa femme. Il fait un parallèle avec l'affaire Fillon

Richard Ferrand affirme à BFMTV que l'opération financière réalisée en 2011 par sa femme est tout à fait légale. Il souligne que depuis le bail a été renouvelé. Selon lui, c'est une preuve de "bonne gestion".

Pour l’embauche de son fils, il affirme avoir des regrets, nous ne le mettons pas en doute. A priori cela, suffira au président de la République ? Merci de la réponse Monsieur Macron !

Le minimum du constat que l’on puisse faire, reste que l’on puisse comprendre avec plus ou moins de talents qu’il existe en certains moments ceux que l’on veut chasser, comme de vieilles sorcières d’où qu’ils se trouvent.

A en douter ou pas les toiles les plus belles sont celles dont il faudrait savoir, qui en France en Europe et ailleurs accusent et quels sont ceux qui sont comme disait Coluche plus blanc que blanc.

La mère Denis ne se trouve plus au bord du ruisseau et nous ne pouvons l’entendre dire :

« C‘est bin vrai, cela ! »

Le marasme est tel que nous finissons par ne plus savoir sous quelle forme de droiture nous sommes.

Le Panda

Patrick Juan 

 

Documents joints à cet article

Adieu Justice On T'Aimait Bien

Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Spartacus Spartacus 26 mai 10:57

    Comment peux t-on devenir directeur général des Mutuelles de Bretagne après un poste de simple conseillé d’État aux Affaires sociales et à l’Intégration et manager 350 personnes ?


    Imaginer qu’un poste comme cela sans un échantillon de la compétence ne vaut pas un retour ? 

    Mutuelle a but non lucratif qui ne publie aucun compte ?http://www.societe.com/societe/mutuelles-de-bretagne-finistere-775576549.html


    Ferand a simplement « blanchi » en créant la demande de locaux au cahier des charges qui correpondait justement aux locaux invendables que sa femme disposait avec l’argent des mutuelles de Bretagne pour remercier. 

    Tout simplement.


    • Le Panda Le Panda 26 mai 11:12

      @Spartacus
      Bonjour

      Comment peux t-on devenir directeur général des Mutuelles de Bretagne après un poste de simple conseillé d’État aux Affaires sociales et à l’Intégration et manager 350 personnes ?

      « A ne pas en douter, il y a divers éléments dont espérons que les électeurs sauront en faire bon usage. Puis merci pour le lien, car cela démontre de façon évidente que les bénéfices continuent à s’engranger sans que le nouveau Garde des Sceaux mit en »examen« lui même ne réagisse.

      Il ne peut y avoir dans une société de folies du »blanchiment« de fond sans avoir à fournir, le ticket de caisse. C’est plus que scandaleux mais souhaitons que les français votent dans le bon sens.

      Cdt ». 


    • flourens flourens 26 mai 11:38

       je suis d’accord avec Spartacus, pour une fois qu’il ne répète pas les âneries libérales
      au sujet de la justice, il faut dire aussi adieu à la justice sociale, en effet, la volonté de plafonner les indemnités pour licenciement ABUSIF, donc de protéger les délinquants patronaux, est une attaque directe à l’indépendance de la justice, s’il y a préjudice, argumenté et chiffré il doit être réparé en intégralité, et c’est le juge qui décide, imagine-t-on un plafonnement pour les indemnités au titre des accidents de la route sous prétexte de rassurer les conducteurs et les constructeurs, impensable n’est ce pas, et pourtant c’est la même logique
      je rappelle qu’il existe dans le code du travail des indemnités de licenciement 1/5 de mois par année de présence plus 2/15 par année au dela de 10 ans, ceci est pour un licenciement avec motif réel et sérieux, il est possible à tout employeur de licencier proprement et d’en appréhender les conséquences financières, mais quand un employeur est reconnu COUPABLE aux Prud’hommes, ce n’est plus la même chose, c’est un DÉLINQUANT,
      de plus je reviens aussi sur une légende, un sous entendu, cette volonté laisse à penser que les Prud’hommes sont le jackpot pour les salariés qu’ils gagnent à tous les coup, rien n’est plus faux, il existe une portion non négligeable des salariés déboutés, je dirais bien 40%, à vérifier toutefois, je répète, les Prud’hommes sont la justice de le France et non la justice du MEDEF
       je dis attention quand on s’en prend à la justice on s’en prend à la République et à la démocratie, on sait où ça commence mais jamais où ça fini, ce serait le comble d’avoir voté pour Jupiter pour soit disant sauver la République et se retrouver avec un césar qui l’aura détruite


      • Le Panda Le Panda 26 mai 11:47

        @flourens
        Bonjour,

         je suis d’accord avec Spartacus, pour une fois qu’il ne répète pas les âneries libérales
        au sujet de la justice, il faut dire aussi adieu à la justice sociale, en effet, la volonté de plafonner les indemnités pour licenciement ABUSIF, donc de protéger les délinquants patronaux, est une attaque directe à l’indépendance de la justice, s’il y a préjudice, argumenté et chiffré il doit être réparé en intégralité, et c’est le juge qui décide, imagine-t-on un plafonnement pour les indemnités au titre des accidents de la route sous prétexte de rassurer les conducteurs et les constructeurs, impensable n’est ce pas, et pourtant c’est la même logique.

        « Mais je partage pleinement ces positions autant que les vôtres, d’ailleurs ma réponse à son commentaire va tout à fait dans ce sens, que nous partageons. C’est effectivement comme vous le dites à la fin de votre intervention, l’attaque est plus portée contre la République. Attention le retour des travaux risque de faire payer bien chère »ces inconscients«  dans le cas contraire nous sommes en train de nous imposer la suppression de nos propres valeurs »

        Cdt"


      • zygzornifle zygzornifle 26 mai 13:54

        “Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice.” Montesquieu


        • Le Panda Le Panda 26 mai 14:07

          “Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice.” Montesquieu

          Bonjour,

          « Surpris de ne pas te voir, mais je rajoute que ton »avatar« est plus beau sans conteste que la tête en vrai du Ministre c’est épidermique en ce qui me concerne. Attention si tu te mets à écrire par citations, je te demanderai mes introductions. Montesquieu il doit plus en rester grand chose, c’est comme les frics qu’ils nous volent, bien à toi ! »


          • zygzornifle zygzornifle 26 mai 14:08

            après avoir flingué les partis politique Macron va flinguer les syndicats qui entre nous le méritent car ils ont appelés a veauter pour lui, le sursaut « raie pus blicain » va foutre le monde du travail privé sous peu a la soupe populaire ......

            les lettres de licenciement vont tomber comme des nuées de confettis .....
            allez les patrons lâchez vous , virez tous ceux qui ne vous plaisent pas ou qui vous coûtent plus que le SMIC vous en avez le droit et c’est même conseillé on appelle cela de l’épuration.
            Tiens les anciens la , hop dehors je vais économiser les primes d’ancienneté et vous remplacer par des jeunes payés au lance pierre , ha vous gueulez les grabataires ? Bien fait fallais pas veauter comme des bœufs , aller chialer dans la rue que les CRS de tonton Macron se fassent un peu la main sur vos chicots de « sans dents » , ha aujourd’hui je fais dans le social vous reprends a 48h par semaine mais a 4€ de l’heure comme chez tatie Merkel ou en contrat de zéro heure comme les British , c’est ça l’Europe sociale, fallais vous réveiller avant les zombies .....

            • Le Panda Le Panda 26 mai 14:13

              @zygzornifle

              après avoir flingué les partis politique Macron va flinguer les syndicats qui entre nous le méritent car ils ont appelés a veauter pour lui, le sursaut « raie pus blicain » va foutre le monde du travail privé sous peu a la soupe populaire ......les lettres de licenciement vont tomber comme des nuées de confettis .....allez les patrons lâchez vous , virez tous ceux qui ne vous plaisent pas ou qui vous coûtent plus que le SMIC vous en avez le droit et c’est même conseillé on appelle cela de l’épuration.

              « Tu sais que je te trouve de plus en plus censé, mais je l’ai déjà dit à nous de savoir voter pour les législatives, afin d’essayer de ne pas lui donner la majorité absolue. Dans le cas contraire, tu vas devenir Nostradamus et peut-être un de ses Conseillers, penses aux copains, si tu es bien payé »

              A suivre" 


            • Le Panda Le Panda 26 mai 14:19

              @zygzornifle
              Tiens les anciens la , hop dehors je vais économiser les primes d’ancienneté et vous remplacer par des jeunes payés au lance pierre , ha vous gueulez les grabataires ? Bien fait fallais pas veauter comme des bœufs , aller chialer dans la rue que les CRS de tonton Macron se fassent un peu la main sur vos chicots de « sans dents » , ha aujourd’hui je fais dans le social vous reprends a 48h par semaine mais a 4€ de l’heure comme chez tatie Merkel ou en contrat de zéro heure comme les British , c’est ça l’Europe sociale, fallais vous réveiller avant les zombies .....

              « A force de crier aux loups ils vont finir par faire en sorte que nous les mangions, mais le problème reste que nous risquons de finir empoisonnés sans le chercher. Les zombies nous allons et nous risquons de les voir ensemble, dans »la nuit des morts vivants« mais vu le faciès de certains à présent, même si tu fumes un joint dans la rue tu prends une amende. Ou au choix tu passes deux jours en garde à vue, mais personne ne veut dormir la preuve nous réagissons mais pas assez fort dommage » 


            • zygzornifle zygzornifle 27 mai 09:05

              @Le Panda
              "penses aux copains, si tu es bien payé »


               lol .... je suis un sans dentier retraité ex travailleur de l’amiante et j’ai quelques € de plus que le seuil de pauvreté et de plus bourré de pathologie (pas de pâtes au logis) a cause de boulots de merde ....

            • Le Panda Le Panda 27 mai 09:42

              @zygzornifle
              Bonjour

               lol .... je suis un sans dentier retraité ex travailleur de l’amiante et j’ai quelques € de plus que le seuil de pauvreté et de plus bourré de pathologie (pas de pâtes au logis) a cause de boulots de merde ....

              « Essayes de te placer dans le jardin de L’Elysée, il doit bien M. Macron jeter des pièces qui sont pas à lui justement pour les cas graves et selon ce que tu expliques tu dois avoir aussi la gratuité des transports. Un jour il va te donner la »légion d’horreur«  smiley  smiley A moins que le maréchal Ferrand te chausse. »


            • zygzornifle zygzornifle 27 mai 13:32

              @Le Panda


               dans les jardins de l’Elysée quelle horreur !!!! Damned et j’aurais trop peur de tomber sur Brigitte entre 2 Buissons dirait Patrick ....

            • Le Panda Le Panda 27 mai 14:57

              @zygzornifle
               dans les jardins de l’Elysée quelle horreur !!!! Damned et j’aurais trop peur de tomber sur Brigitte entre 2 Buissons dirait Patrick ....

              « Attention à rigoler ainsi mon vrai prénom est Patrick, Damned mais tu peux mettre la Brigitte de côté pour les futures maisons de retraite, quant aux buissons il vaut mieux voire le film »Emmanuelle« je ne sais pas si tu as vu le film ? Pardi » Attention tu parles à Patrick ! smiley


            • Le Panda Le Panda 26 mai 17:42

              La justice ne se penchera pas sur le cas de Richard Ferrand. Vendredi 26 mai, le procureur de Brest a indiqué dans un communiqué ne pas avoir l’intention d’ouvrir une enquête préliminaire après les révélations du Canard enchaîné sur une affaire immobilière impliquant le ministre de la Cohésion des territoires. « Aucun des faits relatés [dans l’hebdomadaire] n’est susceptible de relever d’une ou plusieurs qualifications pénales permettant d’ouvrir une enquête préliminaire », explique le parquet. Déjà en début de semaine, franceinfo avait appris que le parquet national financier ne comptait pas ouvrir d’enquête non plus.

              D’après l’enquête du journal satirique, les Mutuelles de Bretagne, dont Richard Ferrand était le directeur général, avaient choisi de louer, entre trois propositions de locaux commerciaux à Brest, celle d’une société immobilière appartenant à la compagne du ministre.

              La confiance du gouvernement 

              Après ces révélations, ce proche d’Emmanuel Macron avait exclu, jeudi, de démissionner de son poste de ministre de la Cohésion des territoires. Quant au Premier ministre, Edouard Philippe, il a rappelé vendredi marin qu’il n’y avait « pas de procédure juridictionnelle en cours », à l’encontre de son ministre.

              « Il n’y a donc pas une affaire, il y a un débat. Ce débat, il est politique et il sera tranché par ceux qui sont les plus à mêmes et les mieux à même de trancher les débats politiques qui sont les électeurs et les citoyens français », a-t-il encore déclaré. 


              • Peut-etre 27 mai 17:38

                Dans la même veine : un avocat du barreau du Gers a enlevé ses enfants, les a emmené au Togo pendant 1 an pour qu’ils ne voient plus leur mère.

                Le juge d’instruction, saisit au bout de 6 mois déclare (5 ans plus tard) :
                 - il n’y a pas d’infraction pour les 6 premiers mois car il n’y avait pas de décision de justice (c’est déjà contestable)
                 - il y a 1 semaine de non présentation d’enfant : je demande un procès
                 - les 6 derniers mois : je n’ai pas été saisit par le procureur mais je pense que c’est prescrit.

                En fait ce n’est pas prescrit car l’instruction interrompt la prescription, mais hein, ils n’y ont pas pensé.

                Au procès, le procureur faisait l’éloge de ce bon père de famille, critiquait les décisions de justices précédentes, s’excusait auprès du délinquant des tracas que la justice lui avait posé.

                Le juge a relaxé en estimant qu’une semaine de non présentation d’enfant : c’est insuffisant, et ajoutant que le procureur ne l’a pas saisie pour les 6 mois de non-présentation d’enfant.

                Et par ailleurs, la mère perds tous ses procès JAF, logique non ?

                Une justice pour les aigles, une autre pour les pigeons.


                • Le Panda Le Panda 27 mai 18:25

                  @Peut-etre
                  Bonjour

                  Oui merci pour ce témoignage qui en dit plus que long que nous marchons complétement à côté des réalités.

                  Mais je pense un de ces jours faire un article sur les Centres de Médiation en France qui nous sont arrivés direct des USA. Quant à la position de ce que vous décrivez je vais essayer en fonction de mes expériences vécues démontrer à 1000% que rarement, ce sont les intérêts des enfants qui sont prit en compte. Mais il est indéniable que dans ces cas les pigeons sont des enfants qui pleurent face à une certaine justice aveugle. Merci de cet exemple Cdt 


                • Peut-etre 27 mai 18:54

                  La forme du procès était étonnante également. Un procès pénal se fait normalement avec 5 - 10 prévenus, ils sont interrogés successivement, chacun écoute l’histoire des autres, puis le ou les juges s’en vont délibérer.

                  Le verdict est alors rendu en public devant tout le monde : on a la honte.

                  Tel ne fut pas le cas, il y avait bien environ 5 clampins convoqués à cette audience, mais ils ont été jugés avant notre ami délinquant. La raison : l’avocat de l’avocat vient de tellement loin (Toulouse-Auch : 1h) qu’il ne sera là qu’à 11h !

                  Du coup on a eu une sorte de huis clos pour un procès pénal, et le procureur, très sévère 1 heure avant était tout miel pour son confrère.


                  • Le Panda Le Panda 27 mai 19:08

                    @Peut-etre

                    La forme du procès était étonnante également. Un procès pénal se fait normalement avec 5 - 10 prévenus, ils sont interrogés successivement, chacun écoute l’histoire des autres, puis le ou les juges s’en vont délibérer. Le verdict est alors rendu en public devant tout le monde : on a la honte.

                    Tel ne fut pas le cas, il y avait bien environ 5 clampins convoqués à cette audience, mais ils ont été jugés avant notre ami délinquant. La raison : l’avocat de l’avocat vient de tellement loin (Toulouse-Auch : 1h) qu’il ne sera là qu’à 11h ! Du coup on a eu une sorte de huis clos pour un procès pénal, et le procureur, très sévère 1 heure avant était tout miel pour son confrère.

                    « Vous savez c’est bien ainsi que cela se passe, quant au huit clos bien souvent nous sommes totalement incrédules et souvent innocents, face à des professionnels qui rendent une justice en fonction de la tête des antagonistes. Mais dans le cadre d’un procès au pénal, je suis fort »surpris« merci de ce commentaire, parfois nous sommes en plein délires. Cdt » 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès