Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Affaire Buisson, décryptage

Affaire Buisson, décryptage

L’affaire Buisson occupe depuis quelques jours le devant de l’actualité. La diffusion dans la presse et sur certains sites Internet des enregistrements effectués à l’Élysée a plongé Nicolas Sarkozy, son entourage immédiat ainsi que la droite dans la colère et la stupéfaction. 

Enregistrés sur 60 DVD

Si on se réfère à la dernière édition du « Canard enchaîné », les enregistrements faits par Patrick Buisson durent au total plus de 280 heures. Cet ancien inspirateur de l’ex-président aurait commencé ses manœuvres depuis 2007 et aurait archivé les données collectées sur 60 DVD. Ces supports seraient actuellement dissimulés dans une mallette que les policiers et les magistrats chargés de l’affaire recherchent activement.

La riposte de Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy est à la fois déçu et furieux par la trahison de son ancien conseiller. Il n’a pas attendu pour riposter en justice afin de contrecarrer la diffusion d’autres extraits. L’ex-chef d’État français redoute en effet que les révélations sur les réunions et les conversations à l’Élysée se poursuivent, vu la quantité des enregistrements effectués par Patrick Buisson. Selon son entourage, il est intolérable que de propos volés sont divulgués de façon aussi répétitive.

Dépôt d’un référé au Tribunal de grande instance

Après la diffusion dans la presse des enregistrements effectués par l’ancien conseiller, Nicolas Sarkozy et son épouse ont aussi attaqué en justice évoquant comme motif « l’atteinte à l’intimité de la vie privée ». Une procédure d’urgence (un référé) a été déposée au Tribunal de grande instance parisien. Les poursuites concernent l’enregistrement, l’interception des conversations ainsi que leur étalage public.

Les avocats du couple présidentiel ont tenu à rappeler par la même occasion que la protection du secret des propos privés constitue l’une des bases fondamentales d’une société démocratique.

La justice se penche sur cette requête et prononcera prochainement son verdict quant au retrait ou non des enregistrements piratés des dialogues de l’ex-président avec ses proches sur les sites d’informations. En tout cas, Atlantico a déjà retiré les passages qui impliquent Carla Bruni-Sarkozy.

Une information judiciaire qui indigne les avocats

Ces enregistrements se trouvent également à l’origine d’une information judiciaire ouverte le 26 février 2014, le motif évoqué étant le trafic d’influence et la violation du secret de l’instruction. Cette action fait suite à l’interception de discussions téléphoniques entre Nicolas Sarkozy et Me Thierry Herzog. Ce sont les juges qui enquêtent sur les accusations sur le financement par la Lybie de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 qui ont requis cette enquête.

Cette affaire a suscité un émoi auprès des avocats. Dans une lettre signée par plusieurs centaines de membres du barreau, ceux-ci ont fait part de leur indignation face à la série de perquisitions diligentées par des juges financières dans le cadre de ladite enquête. Ces investigations ont visé un haut magistrat de la Cour de cassation et Me Herzog. Selon les avocats, ces actions judiciaires représentent des « atteintes graves et répétées » au secret professionnel.

Les arguments de la défense

De son côté, l’avocat de Patrick Buisson affirme que l’ex-président savait que les réunions à l’Élysée étaient enregistrées. Cette allégation ayant été fermement démentie par l’entourage de l’ancien chef de l’État. Selon ses proches, Nicolas Sarkozy n’a jamais été au courant que ses conversations privées et les réunions ont été consignées à son insu.

Par ailleurs, cet avocat a annoncé que l’ancien conseiller envisage de porter plainte contre X évoquant le motif de « vol des enregistrements et un usage malveillant ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 14 mars 2014 12:13

    Bonjour,
    il y a bien d’autres question là dessus.

    Et en premier lieu, qui a transmis ça au Canard et à ce site internet Atlantico (dont j’ignorais jusque là l’existence) ?
    Qui a intérêt à publier ça (pour ce que j’en ai écouté, ces conversations de machine à café sont d’une banalité mortelle) ?
    Plus profondément, quel est le véritable scandale :
    ces enregistrements ? Mais en quoi diffèrent-ils des carnets de Rondot (à part qu’ils semble indiquer que Buisson est plus flemmard) ?
    Ou leur diffusion ?

    D’après ce que je vois, Sarkozy n’est qu’un élément parmi d’autre de ces enregistrements, qui nuisent tout autant à leur auteur. Il y a évidemment une construction médiatique autour de ces affaires pour les transformer en cabales contre N Sarkozy (comme Clearstream il y a qlq temps).
     Alors que, de toute évidence ça n’est qu’un aspect presque négligeable, un rideau de fumée.


    • jako jako 14 mars 2014 13:09

      Le décriptage est très simple, qui s’assemblent se ressemblent, il est bon de noter aussi la paranoia du personnage buisson ce qui est la principale caractéristique des gens d’xdroite.


      • spartacus spartacus 14 mars 2014 13:43

        Tout le monde sait que les copies des conversations viennent des saisie de la perquisition par les magistrats de gauche....


        Que les écoutes contre Sarkozy ont étés diligentées par la juge de gauche Eliane Houlette, nommée par Taubira directrice d’un pole financier qui n’a qu’une seule cible, Sarkozy et les opposants politiques.....

        Que cela fait depuis son élection que les récap de l’ensemble des conversations des opposants au PS arrivent sur le bureau de Hollande. Le syndicat de la magistrature ayant mis sur le « mur des cons », les cibles. Pour que chaque juge de gauche connaisse les priorités pour obtenir un avancement....

        La France découvre que tous les juges sont des ayatollah de l’extrême gauche.

        • jaja jaja 14 mars 2014 13:50

          « La France découvre que tous les juges sont des ayatolla de l’extrême gauche. »

          Eh ben merde moi qui en suis resté à la justice de classe qui condamne sévèrement les prolétaires et n’enferme jamais les riches, les patrons voyous ni les politiciens pourris.... J’apprends que les juges sont d’extrême gauche... Comment se fait-il que je n’en connaisse aucun ? smiley


        • spartacus spartacus 14 mars 2014 19:44

          Les ayatollahs de l’extreme gauche ont envahis tous la majorité des services public.

          Education nationale, justice, régions, fisc, syndicats, culture.

          Les services public sont plus au service des Français, mais au service des idéologies gauchistes.

          Preuve :
          La semaine dernière des postiers ont refusés de distribuer des prospectus d’un parti politique. Des zozos partisans qui ont oublié la neutralité pour le prosélytisme débile. http://www.leparisien.fr/municipales-2014/paris-75/municipales-a-paris-des-postiers-refusent-de-distribuer-des-tracts-du-fn-10-03-2014-3659935.php

          La liberté d’expression est menacée partout.
          Preuve :
          A Science Po les bolchéviques endoctrinés empêchent l’expression des intervenants qui ne sont pas gauchistes. http://www.dreuz.info/2014/03/les-ayatollahs-ringards-de-lultragauche-francaise/  

          Nous entrons doucement vers le totalitarisme de gauche. 


        • vachefolle vachefolle 15 mars 2014 09:10

          Bien sur Taubira est une sainte... ecoutez donc l’interview sur Europe ce matin de l’ancienne juge de AUBRY dans l’affaire de l’amiante...
          Jan 2013
          Christiane Taubira a déchargé la juge Marie-Odile Bertella-Geffroy de ses fonctions au pôle santé du tribunal de grande instance de Paris peu après que celle-ci ait décidé de poursuivre Martine Aubry dans le dossier de l’amiante.....

          Oups, elle aurait encore menti, ou bien elle s’est trompée encore une fois ?!!


          • vachefolle vachefolle 15 mars 2014 09:14

            http://www.metronews.fr/info/dossier-de-l-amiante-christiane-taubira-a-t-elle-voulu-proteger-martine-aubry/mmcs !cxqCTTojftK1E/

            de l’indépendance des juges sous taubira, la nouvelle sainte de la goche bobo.
            Amusant de voir que meme le syndicat FO conteste la mutation non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès