Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Affaire Cahuzac : suspicions sur l’Elysée

Affaire Cahuzac : suspicions sur l’Elysée

"Je pense qu'il savait, le tout est de savoir depuis quand". La droite ne s'embarrasse pas de gants pour s'engouffrer dans la brèche ouverte par l'affaire Cahuzac. Christian Jacob le patron des députés UMP a entamé dès ce matin la tournée des médias pour tenter de transformer le mensonge d'un ministre en mensonge d'Etat. Avec pour objectif de mettre en cause directement François Hollande.

La virulence de la droite secoue fortement le pouvoir socialiste. L'inhabituelle bonne prestation de Jean-Marc Ayrault dès hier soir au journal télévisé de France 2 n'a pas suffi à éteindre l'incendie. François Hollande, qui ne l'avait pas envisagé, se trouve contraint de faire une mise au point avant son départ pour un voyage officiel au Maroc.

Premier ministre et Chef de l'Etat ont-ils fauté par excès de confiance dans la parole d'un homme ou, se sont-ils, comme l'insinue principalement la droite et Mélenchon, à leur tour murés dans le cynisme ?

Les rumeurs étaient anciennes. L'Elysée qui chapeaute l'ensemble des services de renseignement français et qui a autorité sur les limiers de Bercy, pouvait-il ne pas savoir ou a-t-il préféré ne pas se donner les moyens de savoir ? Et savoir depuis quand ? Avant de nommer Cahuzac ou seulement à partir des premières révélations de Mediapart ??

La mise au point à laquelle devrait se livrer François Hollande sera déterminante pour la suite de son mandat. Le pire serait de recourir à un mensonge pour couvrir un autre mensonge et de sombrer à son tour dans la spirale infernale qui a aspiré Jérôme Cahuzac. Car les langues vont se délier. Dès à présent de nombreux fonctionnaires de Bercy font part des suspicions pour ne pas dire plus qu'ils avaient à l'égard de leur patron.

Aujourd'hui Mediapart tient solidement le bout du fil et compte bien, avec des airs de Robespierre parfois inquiétants, dévider toute la pelote. Les titres de ses articles principaux en ligne sont éclairants sur la quête de vérité absolue du journal : "Cahuzac : de la sidération à la déflagration", "un aveu et après ?".

Les rats commencent à quitter le navire. Et il ne s'agit pas seulement de quelques conseillers ministériels prudents pour leur avenir. "Est-ce que l'Elysée a protégé Jérôme Cahuzac ?" écrit Stéphane Alliès sur l'incontournable journal d'Edwy Plenel en reprenant en titre une interrogation du secrétaire national d'Europe Écologie-Les Verts. Car Pascal Durand dans un entretien express avec le journaliste va loin. Très loin. Suffisamment pour donner à ses propos l'air d'une remise en cause de l'alliance politique avec le PS . "Si effectivement, comme l'a écrit Le Canard enchaîné sans être démenti, l'Élysee était au courant de la véracité des informations de Mediapart dès décembre, nous sommes en droit de nous interroger sur la manière dont l'intérêt général est géré dans ce pays. La question reste entière : est-ce que l'Élysée a protégé Jérôme Cahuzac ?"

La pression s'est donc déplacée de l'ex ministre sur l'exécutif socialiste qui se trouve désormais dans une position pour le moins délicate. Il appartient désormais au Chef de l'Etat, par les mots qu'il emploiera, d'éteindre l'incendie ou de le laisser s'étendre même si le pire serait de le laisser couver par une riposte insuffisante. Ce quitte ou double entre les mains de la présidence fait trembler la République.

La situation est cependant paradoxale. La chute de Cahuzac est certes un peu la victoire de Mediapart et du journalisme d'investigation, elle est surtout la preuve d'un pouvoir qui a, le fait est suffisamment novateur pour être souligné, laissé travailler normalement la justice.

Il ne faudrait donc pas qu'à l'issue de cette affaire la classe politique dans son ensemble y voit des regrets et se persuade qu'une justice aux ordres peut constituer son assurance-vie. La meilleure réponse de l'Elysée, celle sans doute qu'attend une majorité de français est de passer des paroles aux actes. De graver dans le marbre les conditions de l'indépendance de la justice mais également de donner corps à la loi sur la moralisation de la vie politique promise par le candidat Hollande.


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • credohumanisme credohumanisme 3 avril 2013 11:47

    « où s’arrête la chaine du mensonge ? » dit Mélenchon.

    Suivant la formule : ils savaient, ils pouvaient savoir, ils auraient du savoir.

    Passe encore que le style de vie de Cahuzac, bien connu localement, ne soit pas contraire à sa nomination. Être socialiste et posséder fortune et train de vie personnel cela n’émeut plus personne.

    Mais, dès lors que Médiapart (qui n’est pas vraiment un journal de droite) met sur la place publique des éléments sérieux, l’Etat a à sa disposition des moyens qui lui permettent d’obtenir les mêmes résultats que les journalistes ou, a minima, de les vérifier.

    Moscovici a fait exactement le contraire, il a utilisé Bercy pour « trouver » un document susceptible de blanchir Cahuzac et s’est empressé de le faire savoir (sans dévoiler pour autant le dit document).

    Cette tentative maladroite de couvrir Cahuzac est hautement suspecte et devra faire l’objet d’interrogations.

    Plus que tout autre Moscovici savait, pouvait savoir ou aurait dû savoir.

    Incompétence ou connivence ?


    • oncle archibald 3 avril 2013 12:26

      En résumé la question est celle ci :

      Sont-ils ignobles parce qu’ils ont couvert Cahuzac ou incompétents parce qu’ils n’ont pas été foutus de vérifier les assertions très graves d’un journaliste ?

    • wesson wesson 3 avril 2013 12:32

      bonjour credo, 


      « Moscovici a fait exactement le contraire, il a utilisé Bercy pour « trouver » un document susceptible de blanchir Cahuzac et s’est empressé de le faire savoir (sans dévoiler pour autant le dit document). »

      C’est effectivement ça. Dans l’attitude du gouvernement, plus que de l’ignorance qui pourrait à la limite passer pour de la simple incompétence, il y a eu une obstruction organisé par le gouvernement et relayé par une presse bien complaisante.

      Là il y a clairement eu une faute.

    • COLLIN 3 avril 2013 13:41

      Je crois,pour ma part,qu’il y a énormement d’incompétence,d’abord à ouvrir un compte à l’étranger pour y cacher et y blanchir du pognon sale...libellé à son propre nom... !!!

      Alors qu’il est tellement facile,à l’aide d’un cabinet d’avocats d’affaire,de créer quelques sociétés « écran » pour cacher tout ça...

      A ce propos,nous connaissons dans le monde politique Français,quelques « avocats d’affaire »...et en premier,l’ancien Président de la république....plus Coppé....plus beaucoup d’autres,en fait....


    • oncle archibald 3 avril 2013 14:18

      Collin : c’est fabuleux ! Ce que vous reprochez à Cahuzac c’est de s’être fait pincer ! Et pour justifier son escroquerie vous dites il y en plein d’autres qui le font plus intelligemment ....


      Marine le Pen et Jean Luc Melenchon vous en remercient !

      Remettons en service le pilori et que chaque citoyen qui paie ses impôts comme il se doit soit autorisé, que dis-je soit invité, à aller écraser une tomate mure sur la figure du ministre entravé ou à lui coller un coup de pied au cul !

    • colere48 colere48 3 avril 2013 23:40

      Incompétence ou connivence ?

      vous voulez dire BECASSINE ou PINOCHIO ?  :)


    • jmdest62 jmdest62 4 avril 2013 08:38

      n’est-il pas surprenant de constater que deux Fauxcialistes : Cahuzac et DSK , qui ont , sous prétexte d’ouverture , été promu par N Sarkozy , sont devenus des moyens de déstabiliser la Gauche .....

      Torpillage prévu de longue date ??? !!!!

      @+


    • BOBW BOBW 4 avril 2013 10:15

      jmd : « url not found » !


    • spartacus spartacus 3 avril 2013 11:59

       Cahuzac, mouton noir, ou représentatif du troupeau ?


      Du coté public, les grandes leçons de morale, du coté privé, l’immoralisme le plus sordide.

      • gabougab gabougab 3 avril 2013 12:31

         Tout est mensonge et manipulation ds ce gvt en bloc et en détail,alors démission en bloc et en dé tail et Mélenchon 1° ministre pour la VI° République.

         
        C’est toute classe politique dite gouvernementale qui est discréditée avec les affaires en cour et passé affaire CHIRAC......Force est de constater que notre constitution est défaillante.Un grand Nettoyage s’impose, d’autant que ces forfaitures semblent NORMALE dans l’esprit de ces élus indélicats.

        Mélenchon est légitime pour conduire le future Gouvernement avec la mission de mettre en place la VI° République. Puisqu’il est un artisan important de la Victoire de la Gauche et surtout a proposer cette VI° République ???

        • Furax Furax 3 avril 2013 12:33

          « L’inhabituelle bonne prestation de Jean-Marc Ayrault dès hier soir au journal télévisé de France 2 »

          C’est exact, pour une fois il a été excellent, catastrophé, ça va de soi, mais mettant en avant le respect voulu de l’indépendance de la justice en comparaison avec les cris d’orfraie des « autres »la semaine dernière.
          De toutes façons, si j’en crois le sourire gourmand de Plenel l’autre soir chez Ruquier, le clan Sarkozy a du souci à se faire, l’affaire Bettencourt ne serait qu’un hors d’oeuvre (arrivent Takkièdine, la Libye etc..).
          En même temps faire gaffe aux épidémies de « suicides » !


          • brisingoldor 3 avril 2013 13:46

            C’est un peu chiant cette histoire.

            A cause des conneries d’un mec,c’est tout le PS qui trinque.
            Et après, c’est le FN qui va en tirer profit.
            C’est vrai, le gouvernement aurait du le savoir ou peu être qu’ils l’ont su 
            mais si c’est le cas,il ont eu raison de se taire.
            Quand on voit dans l’état quea été mit la France quand cette affaire a été mit au grand jour

            • oncle archibald 3 avril 2013 14:23

              A cause des conneries d’un mec,c’est tout le PS qui trinque. Oui et ça leur apprendra à jouer les parangons de vertu ... Il faut méconnaitre totalement la nature humaine, non ils ne sont pas idiots tout de même, je rectifie donc, il faut être sacrément hypocrite pour affirmer en faisant semblant d’y croire que l’UMP c’est tout noir et le parti socialiste c’est tout rose ..


              Or la campagne électorale de François Normal s’est bornée à cela ... Ca leur retombe sur le nez ? Bien fait ! Et vous dites les conneries d’un mec ... Etes vous bien sûr qu’il n’y en a pas d’autres ??

            • Yohan Yohan 3 avril 2013 20:22

              C’est normal qu’il trinque le PS. C’est bien lui qui s’est érigé en parangon de lavertu et le la justice. L’arroseur arrosé, vous connaissez ?


            • credohumanisme credohumanisme 3 avril 2013 14:03

              Le 19 mars Hollande indique dans un communiqué officiel de l’Elysée qu’il a décidé de mettre « fin aux fonctions de Jérôme Cahuzac, à sa demande » et il « salue la décision qu’il a prise de remettre sa démission de membre du Gouvernement pour mieux défendre son honneur ».


              Dans son allocution de ce matin il dit : "Il a quitté le gouvernement à ma demande"


              Départ à la demande de Hollande ou à la demande de Cahuzac ?

              Petit mensonge certes mais mensonge avéré. Mensonge alors ou mensonge aujourd’hui ?


              • Roubachoff 4 avril 2013 05:59

                Dans ce contexte, c’est plus qu’un mensonge - un aveu ! Le 19 mars au plus tard, Hollande et Cie savaient. Tout ce qu’ils nous sortent depuis la « confession » de Cahuzac est donc du pipeau.

                De toute façon, comment peut-on avoir l’idée de nommer ministre du budget un type impliqué dans une affaire de travail au noir ? Même s’il n’a pas été condamné, Cahuzac était bien responsable, et ça témoignait d’une certaine mentalité. 


              • marcopolo30 3 avril 2013 17:08

                A sampierro n et la déchéance de la nationalité. Pénible l’ignorance des commentateurs qui glosent, qui glosent à perte de vue, ignorants des principes élementaires : Aucun pays ne peut déchoir de sa nationalité, l’un de ses ressortissants. En clair, pour les ignares, aucun pays ne peut transformer l’un de ses ressortissants en apatride.


                • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 3 avril 2013 20:15

                  "En 1997, il [Ayrault] est condamné à six mois de prison avec sursis et 30 000 francs d’amende pour délit d’octroi d’avantage injustifié (souvent dit délit de favoritisme), sans mise en concurrence du marché d’impression du journal municipal Nantes Passion, à Daniel Nedzela, homme d’affaires proche du PS, au travers de l’association Omnic, subventionnée par la commune à hauteur six millions de francs par an de fin 1989 au 1er janvier 1994. Il ne fait pas appel.
                  Cette condamnation refait surface dans la presse en 2012, lorsque Jean-Marc Ayrault est pressenti pour occuper le poste de Premier ministre. Du fait de l’ancienneté de la condamnation, Jean-Marc Ayrault bénéficie d’une réhabilitation automatique en 2008 et son casier judiciaire redevient vierge." (wikipédia)

                  En novembre 2007, Cahuzac avait été reconnu coupable dans une affaire de femme de ménage philippine sans papier employée au noir et payée en liquide de juillet 2003 à novembre 2004 pour 40 heures mensuelles à raison de 250 € par mois. (ladepeche.fr)

                  Hollande : « Je n’aurai pas autour de moi à l’Élysée des personnes jugées et condamnées. » (JDD, avril 2012)


                  • colere48 colere48 3 avril 2013 23:38

                    Qui peut croire que Hollande ne savat pas !!

                    On a pour président BECASSINE ou PINOCHIO

                     


                    • TSS 4 avril 2013 00:51

                      Sacré Christian Jacob ,« Mediapart » devrait s’interesser à lui quand il etait le patron de la FNSEA !!


                      • mortelune mortelune 4 avril 2013 06:44

                        A quand une enquête sur tous les élus ? Cahuzac est l’arbre qui cache la forêt. Le métier de ces gens là n’est pas de diriger la France mais de la digérer. 

                        Il suffit de jeter un oeil sur wikipédia pour voir leur profil de vie et ça donne le vertige. Qui peut m’expliquer ce que fiche Fabius au gouvernement avec son passé ? Qui peut m’expliquer ce que fait Marine lepen dans la vie politique de ce pays ? et j’en passe la liste est trop longue... 
                        Tous des malades ou des voyous de la pire espèce qui ont tous un point commun ; le fric ! 

                        Et ce sont ces gens qui prétendent que Chavez était une mauvaise personne ? Quelle bande de fumiers. 

                        • Taverne Taverne 4 avril 2013 09:13

                          Hollande se prépare à l’idée d’un remaniement depuis plusieurs semaines. Pour moi, ce n’est pas pour rien qu’il na pas cité une seule fois ses ministres lors de son intervention télé...

                          Il s’y prépare parce qu’il sait qu’elle est sa faute. Il a fait preuve d’inaction, de passivité, de complaisance, et même de dissimulation. C’est le gouvernement qui paiera en sautant.


                          • vachefolle vachefolle 4 avril 2013 09:43

                            et selon la thèse de mediapart, ces sommes etaient la cagnotte rocardienne, destinée a servir a la campagne de DSK,.... une deuxieme bombe en attente.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès