Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Affaire Jouyet/Sarkozy : François Fillon pris en excès de vitesse (...)

Affaire Jouyet/Sarkozy : François Fillon pris en excès de vitesse ?

François Fillon est-il un homme trop pressé ? Impatient de voir la justice mettre à terre, son principal rival à la course à l’investiture pour la présidentielle de 2017 ? "Tapez vite, tapez vite ! Jean-Pierre, tu as bien conscience que si vous ne tapez pas vite, vous allez le laisser revenir. Alors agissez !", aurait lancé M. Fillon, au secrétaire général de l’Élysée, Jean-Pierre Jouyet, faisant allusion à la, supposée, lenteur des procédures judiciaires concernant l’ancien Président, Nicolas Sarkozy.

François Fillon nie tout en bloc, et va déposer une plainte en diffamation à l’encontre des deux journalistes du journal Le Monde, qui ont révélé cette affaire. Alors, malgré ses récusations, qui dit la vérité ?

A vrai dire, là n’est pas l’essentiel, même si les propos qu’on lui prête, sont sans aucun doute, le fruit d’une déstabilisation savamment orchestrée, on peut comprendre que François Fillon souhaite, en son fort intérieur, qu’un « gros » grain de sable vienne enrayer la machine de guerre Sarkozyste.

Qui plus est, tenter de « manipuler » la justice, n’est en soit pas nouveau, c’est une pratique très courante dans le panier de « crabes » de la sphère politique Française.…

L’avantage de ces révélations opportunes, est qu’elles permettent de se poser la question. Faut-il une justice d’exception, pour un homme « exceptionnel » ?

Nicolas Sarkozy, n’est pas n’importe qui, tout le monde s’accorde pour le dire. Il n’y a qu’à se rappeler les cris d’offrais de son entourage quand ce dernier a été mis en examen dans différentes affaires. Henry Guaino en tête…Ancien président de la république, mais surtout favori pour le redevenir.

Donc cet homme est un cas à part, un justiciable qu’il faut considérer autrement qu’un citoyen lambda. Pourquoi ?

La réponse est évidente, on ne peut pas laisser accéder à la fonction suprême, un homme soupçonné, à tort ou à raison, de pratiques délictueuses avant et pendant sa présidence. Il est tout à fait légitime de savoir si ce monsieur est « propre » sur lui, avant de lui confier à nouveau les clés de la maison France. Après il sera trop tard, l’individu deviendra intouchable pendant cinq ans de plus.

C’est un peu comme si, en pensant aux pays où la virginité avant mariage est primordiale, on demandait à la future épousée, de produire un “certificat de virginité”, après la nuit de noces… Vous imaginez la tête du mari découvrant au petit matin, un drap immaculé, constatant qu’il n’a pas ouvert une nouvelle voie, qu’il a de toute évidence, suivi un chemin tout tracé, pénétré un tunnel très fréquenté ?

C’est pour éviter de nous retrouver, peut être, dans un imbroglio aux conséquences incalculables pour l’image de la France, qu’il faut que toutes les affaires dans lesquelles Nicolas Sarkozy est impliqué, soient définitivement tranchées, avant la campagne présidentielle de 2017.

Que si ce n’était pas le cas, la jurisprudence tacite, dite "Bérégovoy-Balladur" s’applique et qu’il ne puisse pas être candidat. C’est aussi valable pour tous les autres candidats, de droite, comme de gauche.

 Que toutes tentatives ( grossières) pour retarder les échéances judiciaires, soient considérées comme un aveu de culpabilité.

Oui monsieur Fillon, la justice dans ce cas très particulier de Nicolas Sarkozy, doit prendre position au plus tôt, il en va de la crédibilité de la France sur la scène internationale.

Patrice DEUMIE


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 10 novembre 2014 08:33

    Tous ceux qui arrivent au sommet en politique y sont arrivés grâce à leurs mensonges, a la malversation , aux magouilles, aux détournement et extorsions diverses et variés , ce sont des machines qui n’ont d’état d’âme que pour eux mêmes, ils se servent de leur entourage, de leurs « amis » comme du papier de chiotte ne rêvant qu’au poste suprême quoi qu’il en coûte et s’il éclate un scandale pour eux c’est une pub gratuite car le pire pour ces gens la c’est l’anonymat, que l’on ne parle plus d’eux..On comprend mieux pourquoi ils se sont adjugés l’immunité dès qu’ils sont en poste .....


    • mac 10 novembre 2014 09:08

      La politique politicienne et ses « scandales » qui occupent les médias à longueur de temps et qui finissent toujours par des non-lieux , on commence à en avoir ras le bol...


      • Gnostic GNOSTIC 10 novembre 2014 10:11


        La CHASSE au SARKO est ouverte

         

        Le pays a besoin d’idées neuves et fortes, et d’énergie. Tout ce dont sont dépourvus Bayrou, Hollande, Juppé et Fillon, incapables d’évoluer, de saisir une situation, de se réinventer. Leurs idées et le peu d’énergie qui leur reste sont totalement aspirés par un seul combat : abattre Sarko.

        Pascal Célérier sur Bd voltaire

         

        ATTENTION la bête blessée devient dangereuse


        • diogène diogène 10 novembre 2014 10:28

           « il en va de la crédibilité de la France sur la scène internationale. »


          COCORICO

          Vous croyez que c’est la question la plus urgente ?
          Sarko ET Fillon ET Hollande doivent dégager parce qu’ils mettent en oeuvre une politique élaborée aux Etats-Unis et orchestrée à Bruxelles !
          Point barre !

          La crédibilité de la France, c’est la politique qu’elle mène et non pas la personnalité de ces voyous.

          La question est de nous débarrasser durablement de ce système qui permet à des valets de se faire élire par une majorité de veaux (dixit De Gaulle). Participer à ces intrigues de palais contribue à renforcer le système.



          • titi 10 novembre 2014 10:29

            Bon tout ça c’est de la politique de caniveau sans vraiment d’intérêt.

            Par contre ce qui est plus intéressant, c’est s’il est avéré que l’intervention de Fillon auprès de Jouyet a eu un quelconque impact sur la vitesse de réaction de la justice.

            Justice qui, si j’ai bien compris, doit être indépendante de toute pression politique.

            Comme le Conseil d’Etat.


            • Enabomber Enabomber 10 novembre 2014 10:32

              La vérité, c’est que personne n’en a plus rien à f... du marigot politique qui ne sert plus qu’à alimenter en scoops le spectacle de variétés ironiquement surnommé informations


              • zygzornifle zygzornifle 10 novembre 2014 13:09

                Pour arriver dans les sphères d’un parti il faut avoir su manier le mensonge, la langue de bois, la corruption, être de toutes les magouilles et opportunités, ne pas hésiter à écraser ceux qui peuvent vous faire de l’ombre, n’avoir absolument aucunes scrupules à utiliser ceux qui vous entourent et qui peuvent vous êtres utiles et ne pas hésiter à les jeter comme du papier de chiotte bien chargé.....Ce sont des professionnels qui agissent comme des mercenaires et qui n’ont aucune pitié .....


                • lsga lsga 10 novembre 2014 13:16

                  tu parles de Marine LEpen ?


                • zygzornifle zygzornifle 10 novembre 2014 16:47

                  elle est amateur par rapport a nos ténors UMPS ....


                • lsga lsga 10 novembre 2014 16:48

                  Jean-Marie Lepen est l’homme s’étant le plus enrichi grâce à la Politique en France ces 150 dernières années.

                   
                  Sarkozy fait office d’amateur comparé à la famille Lepen.

                • zygzornifle zygzornifle 11 novembre 2014 07:53

                  Sauf que Lepen n’amenait pas ses clients fortunés en Suisse ouvrir des comptes pour échapper au fisc comme ce traître de Sarkozy........http://rue89.nouvelobs.com/2009/04/02/quand-sarkozy-lavocat-ne-meprisait-pas-les-paradis-fiscaux


                • BA 10 novembre 2014 14:37

                  A propos de Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général de la présidence de la République :

                  Le député socialiste Emmanuel Maurel dit de Jean-Pierre Jouyet : «  Ce qu’il incarne avec Emmanuel Macron, je ne suis pas certain que cela rassure. Au moment des coupes budgétaires, lors du projet de loi de finances de l’automne, nous serons nombreux à nous y opposer.  »

                  Effectivement, le nouveau secrétaire général est un symbole. Symbole de la technocratie europhile si souvent brocardée par les extrêmes et les démagogues. Il a tous les insignes du politiquement correct. Bercy, le Trésor, l’inspection des Finances, la banque… Il connaît tous les patrons. Préside l’institut Aspen France qui sélectionne les Young Leaders. Est membre du conseil d’administration du Siècle… En revanche, un tel profil, à ce poste central, est rassurant pour les milieux d’affaires, pour Bruxelles, Berlin, Rome. Si François Hollande réussit, Jean-Pierre Jouyet pourra s’enorgueillir d’avoir contribué à faire évoluer la vieille gauche. S’il échoue, ce sera le goudron et les plumes.

                  http://www.challenges.fr/economie/20141110.CHA0038/jouyet-l-homme-qui-rassurait-le-president.html

                  Jean-Pierre Jouyet :

                  1- Symbole de la technocratie europhile.

                  2- Carrière dans la banque : président de Barclays France en 2005.

                  3- Préside l’institut Aspen France qui sélectionne les Young Leaders. 

                  4- Membre du conseil d’administration du Siècle.

                  En clair :

                  Jean-Pierre Jouyet est l’incarnation de la nouvelle aristocratie.

                  Cette nouvelle aristocratie subira le sort de l’ancienne aristocratie.

                  Ils finiront la tête au bout d’une pique.


                  • lsga lsga 10 novembre 2014 14:42

                    Le Capitalisme n’a pas besoin du Siècle ni des YoungLeaders pour fonctionner. Supprimer ces deux institutions, et vous aurez toujours des politiciens appliquant des politiques Capitalistes visant à protéger les profits des entreprises (nationales ou multi-nationales). 

                     
                    Pour la dernière phrase, vous avez raison. A un détail prêt : la Révolution n’a pas que coupé des têtes, elle a aussi abolit les privilèges et changé le système économique. 
                     
                    La Bourgeoisie n’a qu’un seul et unique privilège : la propriété privée des moyens de production, via les marchés ou via l’État.

                  • JL JL 10 novembre 2014 15:59

                    Cette histoire est abracadabrantesque.

                    Si Fillon est innocent dans cette affaire, alors qu’on me dise à qui profite le crime.


                    • lsga lsga 10 novembre 2014 16:01

                      aux journalistes


                    • canard54 canard54 10 novembre 2014 18:01

                      Bataille de chiffonniers,un dit tue et l’autre dit assomme , l’appât du tiroir caisse généreux de la république en ligne de mire en 2017,voilà leur seul objectif le reste les problèmes actuels du pays rien à battre,un coup de pied au derrière (pour être poli) de la part du peuple voila ce qu’ils méritent.


                      • bernard29 bernard29 11 novembre 2014 14:19

                        Affaire de pouvoirs et conciliabules en tout genre.

                        Il y a quand même une question qui est importante ; c’est celle de l’instigateur du déjeuner Jouyet-Fillon. On pourrait le savoir assez facilement en sachant qui a payé le déjeuner. Le fait que Jouyet autorise les journalistes à parler de ce rendez vous peut prouver qu’il en est l’instigateur ?

                        C’est important de le savoir parce que si c’est Jouyet , ce serait donc une opération commanditée par le staff d’Hollande. . Pourquoi me direz vous ? 

                         Parce qu’il est clair que Hollande préfère sûrement avoir Sarko en face de lui en 2017. Or avec une primaire à trois ( Juppé, Sarko, Fillon) on est sûr de rien et surtout pas du résultat. Il faut donc supprimer Fillon et le carboniser pour que Sarko soit sûr de battre Juppé. (avec Fillon et donc une dispersion des voix , Juppé avait peut être une chance.

                        En sabotant Fillon, et Sarko tenant le parti, Juppé ne fera que de la figuration lors des primaires. Et le tour est joué. Sarko sera l’adversaire de Hollande, si ce dernier réussit à passer l’hiver. Mais ça c’est une autre histoire..


                        • bernard29 bernard29 11 novembre 2014 18:58

                          ça commence à sentir le roussi. D’après le 3éme Homme du déjeuner (interview Le Figaro) , c’est Jouyet qui a invité Fillon , et Jouyet aurait menti sur la retranscription des débats. Ca sent le pataquès final.

                          Il est vrai que le troisième homme est un soutien de Fillon, mais c’est aussi un ami de Jouyet et son ancien adjoint. Drôle de Trio dont quelqu’un tire les ficelles.


                        • JL JL 12 novembre 2014 09:46

                          Putain,

                          ils sont gonflés !

                          Les UMPistes accusent les Socialos de ce qu’ils pourraient se livrer aux mêmes turpitudes qu’eux ! Un comble.

                          J’explique .

                          Rappelez vous les promesses du candidat Sarkozy : ’’ Je n’aime pas l’injustice (*), et je ne laisserai à personne le monopole de la justice’’. 

                          Pour Sarkozy la Justice est forcément à la botte du pouvoir politique. Mais dans le même temps, il reproche aux socialistes la possibilité de s’en servir contre lui. Plus c’est gros ! Ce type est un monstre de contradictions, ce qui, nous le savons bien, n’est pas un obstacle en politique, hélas. J’ai même envie de dire que la politique est l’art des contradictions.

                          Ceci dit, les citoyens honnêtes, devraient faire pression sur la Justice pour qu’elle accélère le processus qu’a ou pas, demandé Fillon à Jouyet. Qui est prêt à voter pour un individu qui mérite la prison ? Ces cris d’orfraie devant l’éventualité d’une accélération de la Justice à l’encontre Nicolas Sarkozy vaut aveux de culpabilité du bonhomme.

                          Ps. Qui a accéléré le processus de la chute de DSK pour l’écarter de la présidentielle ?

                          (*) En fait, il avait fait un lapsus et dit : je n’aime pas la Justice.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès