Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Affaire Karachi : La solitude du pélican

Affaire Karachi : La solitude du pélican

L'Élysée dément toute implication de Nicolas Sarkozy dans le dossier judiciaire en cours

Sources TF1

Édouard ? C'est qui ça ?

Comme il doit se sentir bien seul le vieux pélican, en ce matin du 23 09 2011. Plus personne autour de lui. Tous ses petits, copieusement engraissés quand ils étaient poussins, ont quitté le nid sans même un regard pour ce père si attentionné qu'il était.

 

Il faut connaître la nature de cet animal pour bien comprendre le désarroi du vieil Ciconiiformes.

 

Wikipédia en donne cette définition :

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9lican

Morceaux choisis :

Les pélicans blanc, frisé, à lunettes et d’Amérique sont de grands oiseaux qui nichent et dorment à terre. Ils forment des colonies denses et ont tendance à pêcher en groupe.

La plupart des espèces de pélicans sont très grégaires ; ils nichent en colonies et forment des crèches de jeunes oiseaux ; ils se nourrissent en commun, se reposent ensemble et volent en grandes formations

 

Les tout jeunes poussins sont alimentés avec un liquide régurgité

Peu avant leur envol, les jeunes deviennent souvent plus trapus et plus lourds que leurs parents.

Pour nicher, les pélicans ont besoin d’un emplacement adéquat, à l’abri des prédateurs terrestres, et d’une source de nourriture suffisante pour approvisionner la colonie tout au long de la saison de reproduction

La formation du couple est très rapide, tout comme le choix de l’emplacement du nid et sa construction. Rien n’indique que le couple reste uni en dehors de la période de reproduction

Un des problèmes principaux qui affectent les pélicans est la perturbation des colonies, très souvent par des touristes trop curieux

 

Certains diront que c'est normal, que c'est dans l'ordre des choses que les enfants, un jour ou l'autre quittent le nid. Sans doute, vous répondra le vieux pélican un peu désabusé, mais de là à oublier que j'étais leur père, me crève le goitre. Surtout mon fils spirituel, venu se réfugier en toute hâte sous mon aile protectrice, quand son père adoptif semblait ne plus avoir assez de ressources pour le nourrir...

 

Voilà pourquoi, ce jeudi matin, notre vieux pélican est triste. Perché sur un rocher, la larme à l'œil, il contemple inlassablement le balai des corvettes et des sous-marins qui entrent et sortent du port. Puis, comme pour signifier son dégout à ceux qui l'ont abandonnés, se retourne, laisse s'échapper une matière blanchâtre et s'envole.


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • paul 23 septembre 2011 12:42

    Lâché par tous et en particulier par Nico-la-magouille, Edouard a protesté vigoureusement en leur disant « je vous demande de vous arrêter » ! Ah mais ...


    • gaspadyn gaspadyin 23 septembre 2011 13:40

      Un vent de fraicheur souffle grâce à certains juges.

      Merci à eux, et aux journalistes qui dévoilent les actes de corruptions.


      • devphil30 devphil30 23 septembre 2011 14:34

        Article vide 


        • BA 23 septembre 2011 17:38
          Affaire Karachi : « Si Sarko passe pas, ils sont tous morts ».

          En plaçant sur écoute un portable de Thierry Gaubert, la police capte, le 19 juillet, une conversation entre sa fille, Nastasia, et un ami, David C., portant sur les révélations que la femme de M. Gaubert pourrait faire à la police.

          - Nastasia : « En fait, ils ont trouvé un compte aux Bahamas, et euh... mon père l’avait mis au nom de ma mère. »

          - David : « Oui, oui. »

          - N. : « Donc voilà. Il a dit à ma mère : si tu craques euh..., toute la famille saute, on saute tous (...) Il lui a dit euh... vraiment, on est dans la merde. »

          - D. : « Putain. »

          - N. : « Ouais. Et euh... personne pour l’aider parce que euh... Copé est trop dans la merde. Hortefeux est trop dans la merde. Et si euh... Sarko ne... ne passe pas au deuxième tour, euh... lui aussi est (inaudible) dans la merde et personne ne l’aide. Il a dit... Mon père, il a dit à ma mère : personne m’aidera. Parce que tout le monde est dans la merde (...). Sarko, il veut même pas l’aider. Enfin là, ça va encore, mais si... si Sarko il passe pas en 2012 euh..., vraiment, ils sont tous dans la merde. »

          - D. : « Ah là je crois que si Sarko il passe pas, ils sont morts. »

          - N. : « Ah ouais. Tous. »


          • BA 23 septembre 2011 20:09
            Des documents découverts chez Gaubert : un transfert de 10 millions de francs.

            Les policiers, qui enquêtent sur le financement controversé de la campagne présidentielle de Balladur en 1995 dans le cadre de l’affaire Karachi, ont découvert lors d’une perquisition au domicile de Thierry Gaubert, un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy et proche de Brice Hortefeux, des documents bancaires compromettants, selon les informations recueillies par Europe 1.

            Parmi ces documents, se trouve un relevé du transfert de fonds effectué entre un compte bancaire en Suisse et un paradis fiscal. Un transfert de 10 millions de francs, une somme qui pourrait correspondre à l’argent en espèces considéré comme litigieux dans les comptes de campagne d’Edouard Balladur. 

            D’autres documents bancaires datant des années 1990-1995 ont aussi été trouvés par les enquêteurs. Particularité : ils portent la signature de l’épouse de Thierry Gaubert, Hélène de Yougoslavie.

            Thierry Gaubert, a été mis en examen le 21 septembre par le juge Renaud Van Ruymbeke. Il a reconnu avoir ouvert des comptes bancaires destinés à accueillir des fonds non déclarés provenant de Ziad Takieddine, l’intermédiaire par lequel seraient passés 33 millions d’euros de commissions occultes dans le contrat des sous-marins au Pakistan, et 200 millions d’euros en marge d’un contrat avec l’Arabie Saoudite.


            • volpa volpa 24 septembre 2011 09:26

              Très bel article qu’il faut savoir interpréter, pas comme celui qui a fait un commentaire négatif.


              • Patrice DEUMIE Patrice DEUMIE 25 septembre 2011 18:36

                Bien vu Volpa et merci


              • BA 24 septembre 2011 09:57

                Un article diffusé sur le site de RTL :

                 

                Karachi : « J’ai porté les fameuses valises d’argent liquide. »

                 

                Alexandre Galdin, ex-conseiller de Paris UMP, ex-employé à la Trésorerie du candidat Balladur en 1995 :

                 

                "Ces mises en examen étaient inéluctables. Moi-même j’étais mêlé à ce transport. J’ai fait une vingtaine de déplacements, à chaque fois des coupures"

                 

                Pour ce témoin entendu par le juge Renaud van Ruymbeke dans le volet financier du dossier Karachi, la mise en examen de deux proches du président de la République, Nicolas Bazire et Thierry Gaubert, "était inéluctable vu l’évolution de l’enquête".

                 

                "J’arrivais après le déjeuner au QG de campagne dans la cellule trésorerie, et une mallette était toute prête avec de l’argent liquide dedans. Et donc on me demandait de la porter, au sens strict du terme, de la porter à la banque, et de la déposer", explique Alexandre Galdin, ex-conseiller de Paris (UMP) élu du XVe arrondissement.

                 

                "J’ai fait en effet une vingtaine de déplacements pour des sommes allant jusqu’à 500.000 francs", assure-t-il.

                 

                Quelques jours après le premier tour de l’élection présidentielle de 1995, "le trésorier m’a demandé de l’accompagner pour déposer une énorme valise pleines de billets, de grosses coupures. Depuis, semble-t-il, les enquêteurs ont pu établir que c’étaient des millions de francs qu’il y aurait eu dans cette valise", raconte monsieur Galdin.

                 

                Pour lui, "il s’agissait des fonds secrets de Matignon. J’imaginais que c’était cet argent liquide qui était légal, même si c’était politiquement inavouable et moralement condamnable parce que c’est quand même une utilisation partisane d’argent public", a-t-il ajouté.

                 

                L’Elysée a vivement réagi jeudi après la mise en examen de deux proches de Nicolas Sarkozy dans le volet financier du dossier Karachi, en dénonçant « calomnie et manipulation politicienne ».

                 

                Le Palais a démenti tout lien entre le Président de la République et le financement de la campagne d’Edouard Balladur, assurant que le chef de l’Etat n’avait "jamais exercé la moindre responsabilité dans le financement de cette campagne« , dont il était le porte-parole, et que son nom  »n’apparaît dans aucun des éléments du dossier".

                 

                Nicolas Bazire, 54 ans, ancien directeur de campagne d’Edouard Balladur et proche du chef de l’Etat, a été mis en examen pour complicité d’abus de biens sociaux et laissé en liberté sans contrôle judiciaire par le juge Renaud van Ruymbeke.

                 

                La veille, le magistrat, qui enquête sur le financement de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995, avait mis en examen pour recel d’abus de biens sociaux un autre proche de Nicolas Sarkozy, Thierry Gaubert.

                 

                Le magistrat enquête sur un éventuel financement occulte de cette campagne par le biais de rétrocommissions versées dans le cadre de contrats d’armement, mises en lumière dans l’enquête sur l’attentat de Karachi du 8 mai 2002.

                 

                Les partis socialiste et communiste ainsi que le Front national ont eu des mots très durs contre ce qu’ils considèrent comme un démenti de la « République irréprochable » promise par le chef de l’Etat lors sa campagne électorale en 2007.

                 

                Les députés PS ont demandé au gouvernement "de lever le secret-défense sur tous les documents" qui permettraient à la justice d’avancer.

                 

                http://www.rtl.fr/actualites/politique/article/karachi-j-ai-porte-les-fameuses-valises-d-argent-liquide-7720483142


                • himmelgien 24 septembre 2011 19:10


                   Ce qui m’étonne, c’est cette délégation à des subalternes comme « portefaix » !... Ne pouvaient-ils porter ces valises eux-mêmes  ?... N’était-ce pas une énorme tentation pour les porteurs ?!... Un risque aussi !... C’est « la traversée de Paris » sans le charme du film et cette scène jubilatoire de la cave du chantage [ « monsieur Jambier, 45 ter rue Poliveau ... !!! » ] entre Gabin, Bourvil et De Funès !...
                   Quoique ... une combine pour compromettre les subalternes ?... La crainte de se faire filmer à la banque ?... Les sécuritaires se mordant la queue !... Vraiment aucune poésie chez ces malfrats en noeud pap’ !...
                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès